Surdoué ?

"Où l'on découvre de quoi est faite notre communauté".
Tous les sondages dont vous avez toujours rêvé. Venez apaiser notre soif insatiable de statistiques !
Répondre

Alors... ?

Je suis surdoué
35
28%
Je ne le suis pas
16
13%
Je ne pense pas l'être les caractéristiques me correspondent peu
7
6%
Je ne pense pas l'être, même si les caractéristiques me correspondent de façon troublante
11
9%
Je pense l'être, je me retrouve beaucoup dans les caractéristiques, ça ne peut pas être un hasard
8
7%
Neutre.
9
7%
C'est possible que je le sois mais je ne creuserais pas cette hypothèse je vis très bien comme je suis
25
20%
C'est possible que je le sois et j'hésite à creuser cette hypothèse
12
10%
 
Nombre total de votes : 123

Zimou
Administrateur
Messages : 4991
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 435 fois
A été aimé : 454 fois
Contact :

Re: Surdoué ?

Message par Zimou » 03 nov. 2017, 11:50

30% de surdoué et 6% qui ne le sont pas, on est en plein dans l'effet Dunning-­Kruger xD
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar du membre
Alban
Ace Creed
Messages : 2357
Enregistré le : 06 mai 2009, 18:46
Localisation : Nord
A aimé : 111 fois
A été aimé : 134 fois

Re: Surdoué ?

Message par Alban » 03 nov. 2017, 12:18

Est ce qu'être surdoué dans la bêtise ça compte? :mrgreen:
Les anges d'aujourd'hui, ce sont tous ceux qui s'intéressent aux autres avant de s'intéresser à eux-mêmes.

Ramón

Re: Surdoué ?

Message par Ramón » 12 nov. 2017, 13:35

Généralement, je suis sur Douai, c'est vrai !

Sinon on m'avait calculé un truc genre plus de 180 de QI en primaire. Enfin, je ne porte pas grand intérêt à ce sujet, il y a des millions de choses que je ne comprends pas et qu'une personne avec un QI de 80 arrive à comprendre. Donc bon...

Avatar du membre
MrZen
Aspirant
Messages : 30
Enregistré le : 09 nov. 2017, 22:03
Localisation : Nova Aquitania
A aimé : 2 fois
A été aimé : 2 fois

Re: Surdoué ?

Message par MrZen » 12 nov. 2017, 13:52

J'ai jamais compris ces histoires de quotient intellectuel, je ne vois pas comment on pourrait quantifier quelque chose d'aussi vague :v Ca me parait assez arbitraire
- Just Relax

Caesarius
Abonné
Messages : 25
Enregistré le : 23 juin 2017, 22:52
A aimé : 1 fois
A été aimé : 3 fois

Re: Surdoué ?

Message par Caesarius » 13 nov. 2017, 22:12

Bonsoir,

@MrZen : Il est possible d'entraîner son cerveau et de développer son potentiel intellectuel. Mais il faut avouer que certaines personnes ont un truc en plus qui leur permettent d'aller plus loin. Sans vouloir me vanter, juste si je me compare à ma soeur durant la scolarité, je comprenais tout beaucoup plus vite qu'elle. C'est pas pour autant qu'elle était bête, vu qu'elle aussi au final les savait ses leçons, mais il lui fallait beaucoup plus d'effort que moi. De ce fait je pense que les tests de QI tentent de trier ceux qui ont des facilités cognitives, de déductions par rapport aux autres, bien que je ne pense pas que ça serve à quelque chose.

D'ailleurs je ne pense pas être surdoué et pourtant je corresponds à au moins 3/4 des critères presque... peut-être le suis-je? :D Ô Joie! :)

Par rapport à ce topic, j'ai justement une citation : “There are always Heavens beyond Heavens, Mountains beyond Mountains.” qui signifient en gros qu'il y a toujours quelqu'un de meilleur que soit.

Ramón

Re: Surdoué ?

Message par Ramón » 17 nov. 2017, 13:34

J'aime bien cette vidéo sur le sujet.

brumenocturne
Membre
Messages : 27
Enregistré le : 19 nov. 2017, 13:31
A été aimé : 3 fois

Re: Surdoué ?

Message par brumenocturne » 19 nov. 2017, 21:17

Je constate avec plaisir qu'il y a énormément de surdoués ici. :)

Ramón

Re: Surdoué ?

Message par Ramón » 22 nov. 2017, 12:58

Alors ce texte d'une spécialiste est assez éclairant sur la problématique : http://antredelachouette.blogspot.fr/20 ... e.html?m=1

Avatar du membre
Puddi Puddi
Acolyte
Messages : 358
Enregistré le : 25 janv. 2017, 11:33
Localisation : Voie 9 3/4
Pronom : Klaatu verata nicto
A aimé : 23 fois
A été aimé : 154 fois

Re: Surdoué ?

Message par Puddi Puddi » 28 nov. 2017, 20:40

Pour ceux qui ont passé le test WAIS IV, je souhaite savoir : comment ça se passe ?

Parce que je le suis probablement, quand j'ai compris ça il y a 3 ans, j'ai été plus mille fois plus bouleversée que quand j'ai compris pour mon asexualité.
Et d'ailleurs, ça n'a pas changé, je vis très bien mon asexualité mais pas très bien mon hypothétique "surdouance".
D'ailleurs je n'aime pas du tout le terme "surdoué" car il sous-entend une supériorité par rapport aux autres...

Bref, bonjour la connotation embarassante du terme, à ce niveau là, c'était pas très malin, messieurs dames les psychologues ! :mrgreen:

Image

Apparemment, le seul moyen à ma disposition pour en avoir le coeur net serait le passage des tests mais j'ai la trouille :

1 - j'ai peur de foirer ces tests et donc de m'être plantée sur ma déduction d'être un zèbre, d'avoir "eu la prétention" de penser être un zèbre
2 - j'ai peur qu'il y ait avant/après ces tests un gros suivi psychologique, rares sont les psys qui ont su me mettre en confiance au point que je m'épanche sur mes tracas, donc si il faut beaucoup s'investir dans cette démarche, je ne pense pas être preneuse.
3 - difficile de savoir à l'avance si un psy est fiable, je ne vais pas mettre plein de sous chez un psy si en plus il fait du charlatanisme

Bref, à ceux qui ont fais les tests : votre ressenti sur ça ?

@Nya : très intéressant, cet article
Marre d'être un pudding, je suis un Veaudelune maintenant ^^
Doctorante en mindfuck, amatrice de syntâches ^^

Image

Caesarius
Abonné
Messages : 25
Enregistré le : 23 juin 2017, 22:52
A aimé : 1 fois
A été aimé : 3 fois

Re: Surdoué ?

Message par Caesarius » 29 nov. 2017, 02:15

Bonsoir,

Pour info, je n'ai pas passé le test, et pas envie de le passer.

Sans vouloir jouer les fins psychologues, tu réponds un peu à ta question, le fait de passer le test ne serait pour toi qu'une confirmation d'un doute.
Dans le fond, ce qui importe est ce que tu penses réellement de toi, je trouve que ce serait même mieux que tu ne passes pas le test.
Dans le premier cas de figure, tu n'es pas surdoué, tu te résignes à cela et tu as payé pour satisfaire ta curiosité (ça se comprend), de l'autre, tu as ta confirmation d'être surdoué, du coup soit tu vas l'accepter et ne plus y penser (tu as payé également pour satisfaire ta curiosité) soit changer mentalement (pour un bien ou un mal, ça on le saura qu'à la fin).

Je vois pas en quoi être surdoué ou pas poserait un problème, un manque d'estime de soi, avoir de l'orgueil, une "démangeaison" de savoir, peur du regard des autres...

A part de l'incompréhension, je ne pourrais pas t'aiguiller sur le test si ce n'est qu'il faut d'abord te questionner sur tes motifs réels (pas ce que tu perçois au premier abord) et sur les conséquences que cela peut impliquer (bonnes ou mauvaises) avant de te lancer dans une action que tu sens que tu peux regretter.

Etant purement pragmatique à ce niveau là, si c'est juste de la curiosité, pourquoi pas?! si tu doutes, le jeu en vaut il la chandelle.

Et en conclusion finale, ce n'est pas parce que le monde dit qu'une personne est surdouée qu'elle l'est réellement, c'est peut être le monde qui est sous doué. Un peu comme la fable de la grenouille et du puits.

Bonne soirée!

Avatar du membre
Olib
Acolyte
Messages : 398
Enregistré le : 18 sept. 2017, 13:35
Localisation : Clermont-Ferrand
Pronom : Il
A aimé : 235 fois
A été aimé : 207 fois

Re: Surdoué ?

Message par Olib » 29 nov. 2017, 08:00

Je n'aime pas du tout le terme de surdoué.e car il ne correspond plus du tout à l'état de connaissances que nous avons sur ce sujet aujourd'hui.

Il y a deux ans de cela, mon amie la plus proche a eu aussi cette révélation. Une personne lui en a parlé, elle s'est informée, et plus elle s'informait sur le sujet, plus elle était certaine de correspondre à cela. Elle a fait des tests,mais n'a pas bien vécu cette expérience car la psychologue pas du tout à l'écoute. Quand elle m'a fait cette "révélation", c'était assez drôle car pour elle c'était quelque chose d'assez stressant de me le dire (je crois qu'elle avait un peu peur que je la vois autrement après cette révélation/ elle l'a d'ailleurs révélée qu'à 3-4 personnes très proches) et moi je lui ai répondu quelque chose du genre "bin... oui, pour moi c'était évident. Je pensais que tu le savais depuis ton enfance et je ne voyais pas l'intérêt de parler de cela". Du coup ce fut intéressant pour moi car j'ai alors compris que les gens (ici les parents, l'école, l'entourage, etc) peuvent passer complètement à côté de signaux qui pourtant me semblaient flagrants.

Bref, après ça, on a parlé... de moi. En effet, suite à cette révélation, mon amie a passé en revue tous ses proches, se demandant si un.e tel.le est surdoué.e ou non. Et me concernant, elle n'a pas réussi à savoir (je suis le seul dans ce cas). Il y a des choses qui semblent aller dans ce sens, et d'autres non. Et en échangeant là-dessus, j'étais assez d'accord avec ce diagnostic. Bref, je suis dans le flou.

Quelques moi plus tard, j'ai moi-même eu ma révélation. C'est arrivé en écoutant un reportage radio sur l'autisme d'asperger, avec plusieurs témoignages d'autistes, dont celui de J. Dachez (assez connue dans le milieu) qui est une "invisible" dans le sens où elle a été diagnostiquée tardivement (à 27 ans) et qu'elle a donc appris, au fil des années, à s'adapter aux codes sociaux avec plus ou moins de succès. Dans son histoire, son parcours, j'ai retrouvé énormément de choses que j'ai vécu aussi. J'ai fait des recherches pendant des semaines et des semaines sur le sujet et, finalement, aujourd'hui encore, je ne suis pas certain de correspondre à cette catégorie.

Désormais, je m'en fiche. Je n'ai pas envie de savoir si j'appartiens à telle ou telle catégorie. En soi, ça n'a pas d'importance. Ce qui est important, c'est de comprendre pourquoi, par exemple on était solitaire quand on était petit. Le mot n'est pas important, ce qui a été important pour moi c'est de saisir :
- oui j'étais seul quand j'étais petit, mais je ne suis pas seul sur Terre
- je ne suis pas fou, je suis juste un peu + différent que les autres

Alors que mon amie a assez mal vécue cette révélation, pour ma part ce fut un soulagement (comme lors de ma révélation sur mon asexualité) : il y a des raisons qui font que je me comporte ou que je raisonne de telle ou de telle façon, je n'ai donc pas à culpabiliser à propos de ma différence.

Et désormais, si on me demande, je réponds que je suis neuro-atypique, et la personne se démerde avec ça :mrgreen:
La montagne, ça vous gagne.
"Poum Di Dou Da Dou Dim"

Image

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3631
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 624 fois
A été aimé : 916 fois

Re: Surdoué ?

Message par Baelfire » 29 nov. 2017, 08:33

Perso je me suis jamais posée la question. Et ça ne me viendrait pas à l'idée de le demander à quelqu'un. C'est ça quand on est sous douée :p

Comme quoi hein...
♪Love is in the A ♫

Avatar du membre
Marc-Antoine
Affilié
Messages : 320
Enregistré le : 28 nov. 2017, 15:39
Localisation : Pas de Calais
A aimé : 126 fois
A été aimé : 145 fois
Contact :

Re: Surdoué ?

Message par Marc-Antoine » 29 nov. 2017, 09:02

Je ne suis pas du tout surdoué...

Par contre j’ai plusieurs de ces critères...
Svane a écrit :
20 août 2012, 11:39

hypersensibilité émotionnelle

tendance à se coucher tard, à l'insomnie

faible estime de soi / manque de confiance en sois
a ou a eu un problème psy (dépression sévère, burn out, tentative de suicide, etc)

sentiment de ne pas faire quelque chose de sa vie, de passer à coté de sa vie. sentiment de frustration, de non réalisation de soi

par moments ou en permanence, blocage volontaire ou pas de la capacité à ressentir des émotions et des sentiments

sentiment d'avoir perdu du temps, beaucoup de temps
humilité

sens critique développé

s'ennuie souvent

goût pour les jeux de mots, les associations libres, les mots peu usités

aime beaucoup la musique

aime la photographie

goût pour l'exploration
aime la nature

aime le cinéma, les films, les séries télé
Da garan ...
Image

Avatar du membre
Puddi Puddi
Acolyte
Messages : 358
Enregistré le : 25 janv. 2017, 11:33
Localisation : Voie 9 3/4
Pronom : Klaatu verata nicto
A aimé : 23 fois
A été aimé : 154 fois

Re: Surdoué ?

Message par Puddi Puddi » 29 nov. 2017, 19:00

Caesarius a écrit :
29 nov. 2017, 02:15
Bonsoir,
Sans vouloir jouer les fins psychologues, tu réponds un peu à ta question, le fait de passer le test ne serait pour toi qu'une confirmation d'un doute.
Ce n'est pas mon sentiment, puisque je souhaite en savoir davantage sur le déroulement de ces tests avant de me décider à les passer ou non.
Caesarius a écrit :
29 nov. 2017, 02:15
Dans le fond, ce qui importe est ce que tu penses réellement de toi, je trouve que ce serait même mieux que tu ne passes pas le test.
Justement, je ne sais que penser de moi-même à ce niveau là, d'autant plus que je n'aime pas les zones de flou.
Caesarius a écrit :
29 nov. 2017, 02:15
Je vois pas en quoi être surdoué ou pas poserait un problème, un manque d'estime de soi, avoir de l'orgueil, une "démangeaison" de savoir, peur du regard des autres...
Et bien pour ma part, mon souci est une observation constante de ce qui m'entoure dans le MOINDRE détail, je ne peux pas m'en empêcher, du coup, j'ai l'impression d'avoir la caboche en sur-régime en permanence, un peu comme une machine chauffée à blanc, ce qui est souvent éreintant (BIG UP à mes copines les nuits de courte durée).

Une fois, lors d'un rencard, quand j'étais plus jeune, j'ai terrorisé le gars car je lui faisais la conversation tout en lui disant par intermittences quel musique était en fond sonore dans le bar.

Image
J'ai compris à cette époque que je ne pouvais pas faire ça avec tout le monde si je ne voulais pas faire fuir les gens :mrgreen:

Mais bon, à part ça, je suis quand même globalement heureuse dans ma vie, j'aime mon boulot, mes potos, toussa, toussa. ^^


@Olib : merci pour ce témoignage, je me retrouve dans ce que tu dis à propos de ton amie (le fait de n'en parler à personne ou presque parce que peur d'être perçu.e différemment).
Et avant de me demander pour la surdouance, je m'étais renseignée sur le syndrome d'Asperger, ce qui est le cheminement inverse de ta "révélation". Nos réflexions se sont-elles croisées ? :mrgreen:
Marre d'être un pudding, je suis un Veaudelune maintenant ^^
Doctorante en mindfuck, amatrice de syntâches ^^

Image

Avatar du membre
Thyatira
Amibe
Messages : 83
Enregistré le : 25 sept. 2017, 19:19
A aimé : 25 fois
A été aimé : 27 fois

Re: Surdoué ?

Message par Thyatira » 29 nov. 2017, 20:38

Olib, ce que tu dis correspond vachement à ce que je vis/pense !

Caesarius: je pense que seuls ceux qui vivent ça peuvent comprendre le besoin de savoir (et je pense donc que tu as de la chance de ne pas te poser ce genre de questions), parce que ça permet d'arrêter de culpabiliser d'être "différent"... C'est pas pour se sentir au-dessus des autres ni rien, perso je sais que je réfléchis plus vite que beaucoup, et différemment, mais pour le reste j'ai des gros problèmes au niveau de l'intelligence sociale, donc c'est plutôt handicapant, en fait. Et savoir que c'est pas de ma faute, ça serait pas mal (bon, je suis quasi sûre d'être neuro-atypique, mais j'ai pas de confirmation "officielle"...).

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités