Etes vous pour ou contre le don d'organe?

"Où l'on découvre de quoi est faite notre communauté".
Tous les sondages dont vous avez toujours rêvé. Venez apaiser notre soif insatiable de statistiques !
Répondre

Etes-vous pour ou contre le don d'Organe, de Tissu et de moelle osseuse?

Pour
112
88%
Contre
4
3%
Indécis(e)
11
9%
 
Nombre total de votes : 127

sweeti35
Membre
Messages : 16
Enregistré le : 21 juin 2012, 23:17

Re: Etes vous pour ou contre le don d'organe?

Message par sweeti35 » 14 août 2012, 22:25

de ttes façons j'en aurais plus besoin, autant que j'en fasse profiter!

Avatar du membre
Eresh
Amibe
Messages : 98
Enregistré le : 31 août 2012, 09:17
Localisation : Paris
A été aimé : 1 fois

Re: Etes vous pour ou contre le don d'organe?

Message par Eresh » 09 sept. 2012, 07:10

Je n'ai jamais donné d'organe et je n'ai pas encore pour projet de le faire, mais j'ai du mal à comprendre comment on peut être contre. (J'avouerai ne pas avoir lu les six pages de réponses...) Je devine un peu que des raisons religieuses peuvent jouer. Un égyptien de l'Antiquité aurait certainement été contre, car on ne peut retrouver son Ka et devenir Akh que si le corps est intact, d'où la pratique de la momification. Certains chrétiens ont également été pour la préservation maximale du corps après la mort, à cause de l'idée de résurrection, mais la chose n'est plus vraiment d'actualité, du moins chez les catholiques, car ils estiment normalement que dans l'Au-Delà notre corps connu est remplacé par une représentation parfaite nommée le Corps de Gloire.
Pour en savoir plus sur moi, c'est ici !

Avatar du membre
Erwana01
Apprenti
Messages : 56
Enregistré le : 19 sept. 2012, 21:18
Localisation : Manitoba
Contact :

Re: Etes vous pour ou contre le don d'organe?

Message par Erwana01 » 28 sept. 2012, 21:17

Absolument pour, j'ai aussi du mal à concevoir comment on peut être absolument contre?
Une fois qu'on décède, notre corps ne nous est plus d'aucune utilité, autant en profiter pour sauver d'autres vies non?!
(et en plus on sentira même pas la douleur! x)).
" Tout est provisoire: l'Amour, l'Art, la planète Terre, vous, moi...surtout moi. " (J.D, 99F)

Avatar du membre
KitanaO
Membre junior
Messages : 14
Enregistré le : 08 déc. 2012, 02:29

Re: Etes vous pour ou contre le don d'organe?

Message par KitanaO » 15 déc. 2012, 03:40

Je suis pour, je n'en aurais plus aucune utilité une fois morte & si sa peut sauver quelqu'un :roll:
Je voulais donner mon sang mais étant trop mince je ne peux pas :(
Le courage n'est pas le chêne imposant qui voit que des tempêtes vont & viennent ; c'est la fleur fragile qui s'ouvre dans la neige .

Avatar du membre
lilienliseuse
Adepte
Messages : 172
Enregistré le : 04 oct. 2015, 16:07
Localisation : Paris
A aimé : 19 fois
A été aimé : 2 fois
Contact :

Re: Etes vous pour ou contre le don d'organe?

Message par lilienliseuse » 06 oct. 2015, 00:32

Moi aussi je suis pour le don d'organe si cela peut sauver des vies autant le faire. Par contre le don du sang je ne le fais pas, car j'ai un peu peur.
Désolé de déterrer d'anciens sujets mais lorsque j'arrive sur un forum j'aime bien lire et répondre à ce qui s'est écrit avant.

j'aime les séries, les animaux, le chocolat, la musique. Je suis Parisienne et je travaille dans l'aide à la personne

Ycrepeau
Aspirant
Messages : 34
Enregistré le : 03 janv. 2016, 15:57
Localisation : Montréal, QC
A aimé : 15 fois
A été aimé : 10 fois

Re: Etes vous pour ou contre le don d'organe?

Message par Ycrepeau » 07 janv. 2016, 06:49

Au Québec, il suffit de signer l'auto-collant fourni par la RAMQ (Régie de l'Assurance-Maladie du Québec) et de l'aposer au verso de sa carte soleil.

À noter que le Code Civil permet aux mineurs de 14 et plus de signer l'auto-collant qui doit cependant être contre signé par le ou les titulaires de l'autorité parentale.

Peu importe votre âge, il est bon d'aviser son entourage (parents, enfants, conjointE, amiEs, médecin de famille). Il s'agit là d'une démarche pénible et difficile mais il faut préparer le terrain parce que chaque minute d'hésitation diminue les chances de succès des greffes à venir.

Alfred
Adepte
Messages : 187
Enregistré le : 21 oct. 2015, 16:44
A aimé : 3 fois
A été aimé : 22 fois

Re: Etes vous pour ou contre le don d'organe?

Message par Alfred » 30 janv. 2016, 20:33

Oui... Parfois je recherche des pièces pour ma vieille Alfa. Il m'arrive d'en trouver sur le "Net" quand un gars s'est planté avec un caisse bénéficiant des références identiques à la mienne. Mais... Vis à vis de la Vie, je sais qu'il faut être sérieux. Le don d'organe entre vivants peut signifier une belle dimension ( la donation de moëlle osseuse, par exemple). Mais , mettre à profit le décès soudain d'un être humain pour autoriser sa propre vie... Jamais! C'est là infiniment malsain et a-moral.
J'ai eu un jour un grave accident. J'en suis revenu à 100%. Mais... Si on m'avait dit que j'avais des pièces détachéees issues d'une personne que je ne connais pas pour me faire être, il est évident que je me serais suicidé. La Vie est un partage et non un "arrachage" d'organes. Quand on est une personne saine qui aime la vie, il faut savoir qu'il est des réalités incommensurables à ne pas outrepasser. Et, savoir que nous sommes une "unité" devrait nous faire comprendre que nous ne sommes pas des assemblages.
Bien sûr, je suis contre le "don d'organe": C'est trop hideux pour le genre humain.

Zimou
Administrateur
Messages : 4989
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 433 fois
A été aimé : 454 fois
Contact :

Re: Etes vous pour ou contre le don d'organe?

Message par Zimou » 31 janv. 2016, 10:47

Alfred a écrit :La Vie est un partage et non un "arrachage" d'organes.
Tu n'a visiblement pas compris ce qu'est le don d'organe, c'est justement un partage, un don. rien à voir avec un arachage. l'utilisation de ce terme montre que tu es biaisé dans ton opinion. on appelle pas ça un don d'organe (et non un arrachage d'organe) sans raison. On arrache rien à personne, un don d'organe n'est fait que si le donneur est... donneur. je me suis inscrit sur le site du don d'organe, j'en ai parlé à mes proche pour dire que c'est ce que je souhaite en cas de décision à prendre. je suis pas particulièrement content d’être donneur, car un donneur ne saura jamais si etre donneur sera utile ou non, mais j’espère que par ma mort, je pourrais permettre quelqu'un de vivre ou même à être utilisé par la science pour faire avancer certaine découverte qui permettrons à d'autre de vivre, plutôt que celle ci soit inutile.
Alfred a écrit :Quand on est une personne saine qui aime la vie, il faut savoir qu'il est des réalités incommensurables à ne pas outrepasser. Et, savoir que nous sommes une "unité" devrait nous faire comprendre que nous ne sommes pas des assemblages.
Si tu aime la vie, tu devrais être pour que la vie puisse perdurer lorsqu'une personne à un organe vital qui ne rempli plus sa fonction. si tu es contre et que tu préfère mourir ou que les autres meurt alors qu'ils peuvent très bien vivre, alors c'est la mort que tu aime, pas la vie. quand on aime quelque chose, on souhaite que cette chose perdure peut importe ce qui se passe, pas qu'on est prêt à la détruire si elle ne correspond plus à ce qu'on croit.
Le fait que tu pense que nous sommes une "unité" n'est qu'une croyance qui, comme la plupart des croyance, est totalement fausse. Ce qui fait qu'on est ne dépend absolument pas de nos organes, on peut les changer et les réparer sans changer ce que nous sommes. et se suicider après avoir reçus un don d'organe est juste profondément stupide : si on reçois un don d'organe c'est parce que quelqu'un nous a fait ce don parce qu'il veut qu'on vive, pas parce qu'il veut qu'on se suicide. J’espère que si ma mort permet à quelqu'un de vivre, ce ne sera pas pour qu'il se suicide pour de tel raison après le don... mais si tel est ton choix, parle en bien partout autour de toi, que la mort de quelqu'un qui souhaite qu'elle soit bénéfique à un autre ne le soit pas pour quelqu'un comme toi et que tu ne soit pas sauvé si un de tes organe vital ne joue plus son rôle, que tu puisse mourir comme tu le souhaite et ne pas être sauvé.
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Alfred
Adepte
Messages : 187
Enregistré le : 21 oct. 2015, 16:44
A aimé : 3 fois
A été aimé : 22 fois

Re: Etes vous pour ou contre le don d'organe?

Message par Alfred » 31 janv. 2016, 15:24

Je vous aime bien Zimou, mais, les gens sont comme ils sont et non comme nous voudrions qu'ils soient. Dans un monde idéal, je vous donne 1000 fois raison. Offrir à son prochain qu'on ne connaît pas la possibilité de poursuivre la Vie est merveilleux. Mais çà, ce n'est pas du tout la réalité.
La réalité c'est qu'il faut accepter sa propre mort. Ne pas l'accepter est la pire des cruautés. Je suis souvent confronté à la mort. Mon épouse est cardiologue, et, vous ne pouvez savoir l'atrocité, non seulement physique, mais surtout psychiatrique que peut représenter une greffe cœur-poumon par exemple. J'appartiens au mouvement de l'anti-psychiatrie et j'ai même écrit des ouvrages sur ce thème. Ce que je peux dire EST que l'humanité n'est pas prête moralement et spirituellement à accueillir le don d'organe. C'est la porte ouverte à des crimes contre l'humanité. Bien sûr, vous voyez la beauté de l'offrande: Dédé l'ivrogne me percute avec sa voiture, et si je "pars", et bien-au moins- si ma famille et mes amis sont catastrophés, il y aura quelque part un mec bien qui pourra vivre. Mais je suis navré... Ce n'est pas la réalité. La réalité c'est que si je suis un rentier aisé et que je sais avoir besoin d'une greffe cœur/poumon, il y a des gens qui vont me proposer contre 150.000 Euro de m'envoyer en pièces détachées un africain d'un bidonville de Lagos dans un frigo par avion. Voilà la réalité. Elle est moche. Alors, non. Si nous devons mourrir, alors, nous devons mourrir. Je ne sacralise pas la mort. Mais, elle fait partie de la vie. Etre un homme c'est savoir l'accepter et l'accueillir. La refuser, c'est être une personne malsaine. Quant à espérer la vie depuis la mort attendue d'autrui, il n'y a rien de plus hideux. Alors non... Vraiment NON!

Alfred
Adepte
Messages : 187
Enregistré le : 21 oct. 2015, 16:44
A aimé : 3 fois
A été aimé : 22 fois

Re: Etes vous pour ou contre le don d'organe?

Message par Alfred » 31 janv. 2016, 15:53

Ah oui! Un très bon film sur ce thème: "21 grammes" d'Inarritu. A voir absolument, je crois!

Avatar du membre
dét.Vastra
Membre junior
Messages : 10
Enregistré le : 24 déc. 2015, 16:19
A aimé : 2 fois
A été aimé : 3 fois

Re: Etes vous pour ou contre le don d'organe?

Message par dét.Vastra » 31 janv. 2016, 20:27

Comment ça se passe pour avoir une "carte de donneur" ? (sachant que je sais déjà ce que je veux "après ma mort" et donc qu'il est peu probable que je me fasse enterrer en France car l'humusation est illégale -pour l'instant)
dét[ective] Vastra. citoyenne du monde... non aux frontières ; non aux normes créant des "étiquettes" ; oui à la diversité !

Avatar du membre
Hassan
Adepte
Messages : 215
Enregistré le : 03 oct. 2013, 12:02
Localisation : Suisse
Pronom : il
A aimé : 8 fois
A été aimé : 60 fois
Contact :

Re: Etes vous pour ou contre le don d'organe?

Message par Hassan » 31 janv. 2016, 22:12

En France je ne sais pas mais en Suisse je suis tout simplement entré dans une pharmacie et j'ai demandé.

Zimou
Administrateur
Messages : 4989
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 433 fois
A été aimé : 454 fois
Contact :

Re: Etes vous pour ou contre le don d'organe?

Message par Zimou » 01 févr. 2016, 10:22

Alfred a écrit :La réalité c'est que si je suis un rentier aisé et que je sais avoir besoin d'une greffe cœur/poumon, il y a des gens qui vont me proposer contre 150.000 Euro de m'envoyer en pièces détachées un africain d'un bidonville de Lagos dans un frigo par avion. Voilà la réalité. Elle est moche.
c'est certainement une réalité, certes. comme pour tout, il y a des débordement, et il ne faut pas prendre ces débordements qui sont exception pour généralité et être contre ou supprimer quelque chose de bénéfique à la majorité. Si pour que j'ai la vie il faut enlevé la vie d'un autre, je suis aussi pas d'accord, c'est évident. mais ce n'est pas ce qu'est le don d'organe, le don d'organe c'est accepter de donner un organe si on décède, soit à une personne qui en a besoin, soit à la science pour faire progresser certaine découverte. Et il ne faut pas confondre espérer que quelqu'un meurt, et espérer qu'un donneur compatible meurt. Ce qu'une personne en attente d'un don attend ce n'est pas qu'il y ai une personne qui meurt, car des personnes qui meurt il y en a tous les jours et rien ne pourra l’empêcher, ça ne l’intéresse pas que quelqu'un meurt. qu'il l’espère ou pas, les gens mourront. ce qu'il espère, c'est que parmi les gens qui vont mourir (ce qu'il ne souhaite à personne mais c'est comme ça, les gens meurt), il y aura une personne compatible. ça n'a absolument rien à voir.
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Alfred
Adepte
Messages : 187
Enregistré le : 21 oct. 2015, 16:44
A aimé : 3 fois
A été aimé : 22 fois

Re: Etes vous pour ou contre le don d'organe?

Message par Alfred » 02 févr. 2016, 15:07

Je suis tellement désolé... Mais le genre humain fait toujours dans le pragmatisme et l'efficacité et non dans l'utopie d'une fraternité illusoire.
Objectivement, une greffe d'organe c'est:
- Pour le donneur l'occasion de ne pas "mourir" pour rien. Soit!
Mais, pour le "receveur":
- Des traumatismes à vie. Vivre avec une prothèse dans son corps c'est dur. Alors imaginez vivre avec des composants d'un autre. C'est une expérience terrible. Savez-vous que dans les "lieux" pratiquants les greffes il y a plus de psychiatriques et psychologues que de praticiens de la chose? Que les morts par suicides sont supérieurs à ceux pour raison médicale? Et oui, ce n'est pas dans l'ordre de la nature et pose des question terribles pour le receveur qui souffre abominablement dans sa chair et dans son mental plus encore.
Enfin, ce qui me terrifie, c'est quand je vois une extrême paupérisation de la France... Des vieux rentiers sans scrupules et sans morales qui vieilliront de plus en plus, des bidonvilles aux portes de Paris, des milliers de migrants sans identités, des médecins étrangers aux diplômes non reconnus assoiffés d'argent, bref... Faut pas rêver!
Reconnaître le corps humain comme somme de pièces détachées est une catastrophe. Je peux vous assurer que vivre depuis des organes provenant d'un autre "accidenté" est atrocement vivable pour une "bonne "personne. Par contre, il vat se créer un marché pour les personnes sans scrupules incapables d'accepter la mort. Et là, cela promet l'horreur. Alors soyions humains et comprenons que nous sommes mortels.
Et puis, quand je lis les commentaires... "Mort, je ne sers plus à rien", autant que "çà profite". Là aussi, je suis navré, mais choisir la vie, même quand on ne vit plus, ne doit pas s'achever dans un soucis d'utilité et de rentabilité/profitabilité ( même non-financière). Nous devons valoir plus que cela! C'est primordial. Par contre, je comprends absolument la donation de son vivant... Là c'est sécurisant et moral!

Zimou
Administrateur
Messages : 4989
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 433 fois
A été aimé : 454 fois
Contact :

Re: Etes vous pour ou contre le don d'organe?

Message par Zimou » 04 févr. 2016, 10:48

Alfred a écrit :- Des traumatismes à vie. Vivre avec une prothèse dans son corps c'est dur. Alors imaginez vivre avec des composants d'un autre. C'est une expérience terrible.
j'ai subit un grave accident et j'ai eu une transfusion. Je vie donc avec le sang d'une autre personne. ce n'est ni un traumatisme, ni une expérience terrible, et il n'y a aucune raison d'avoir une réaction différente avec un organe. j'ai aussi un membre de ma famille qui a une prothèse, ça ne lui pose aucun soucis et ça lui permet de continuer de vivre normalement, il est au contraire très content d'en avoir une plutôt que d’être handicapé et vivre en fauteuil roulant (car ça, c'est réellement dur).
Alfred a écrit :Savez-vous que dans les "lieux" pratiquants les greffes il y a plus de psychiatriques et psychologues que de praticiens de la chose? Que les morts par suicides sont supérieurs à ceux pour raison médicale? Et oui, ce n'est pas dans l'ordre de la nature et pose des question terribles pour le receveur qui souffre abominablement dans sa chair et dans son mental plus encore.
c'est un argument qui n'a pas de sens, si il y a 1 décès pour raison médical et 2 par suicides, en admettant que ces suicides ne soit pas causé par un traumatisme de l'accident et bien par la greffe, on peut alors dire qu'il y a 2 fois plus de suicide que de décès médical... ce qui bien biaisé donnera l'impression que c'est énorme alors que ça représente presque personne. Pour se faire un avis objectif, il faut des chiffres réelle et sourcée par des organisme compétente. Quand au fait qu'un malade souffre, si c'est physiquement c'est pas parce qu'il a reçus une greffe de quelqu'un d'autre mais c'est causé par l’opération, et c'est normal de souffrir après une opération, mais c'est une douleur temporaire. quand à la douleur mental, si ils ont pas en tête que "quelqu'un s'est fait tuer en Afrique pour qu'il ai son organe" et non pas que quelqu'un a été heureux de faire don d'un de ses organes pour qu'il vive, forcement ça peut pas bien aller. Mais c'est causé par de fausse informations.
Alfred a écrit :Enfin, ce qui me terrifie, c'est quand je vois une extrême paupérisation de la France... Des vieux rentiers sans scrupules et sans morales qui vieilliront de plus en plus, des bidonvilles aux portes de Paris, des milliers de migrants sans identités, des médecins étrangers aux diplômes non reconnus assoiffés d'argent, bref... Faut pas rêver!
et il faut pas se faire de film non plus. on parle la encore de possible exception illégal, pas d'une généralité.
Alfred a écrit :Reconnaître le corps humain comme somme de pièces détachées est une catastrophe. Je peux vous assurer que vivre depuis des organes provenant d'un autre "accidenté" est atrocement vivable pour une "bonne "personne. Par contre, il vat se créer un marché pour les personnes sans scrupules incapables d'accepter la mort. Et là, cela promet l'horreur. Alors soyons humains et comprenons que nous sommes mortels.
Donc d'un coté vous dites que les gens sont incapable de subir une greffe et de l'autre qu'ils sont sont prêt à tout pour en subir une, qu'un marché va se creer, etc... il faudrait se mettre soit meme d'accord, soit ils en veulent pas, soit ils en veulent... et peut être se demander si ceux qui n'en veulent pas sont pas aussi peu nombreux que ceux qui font tout pour en avoir (les 2 extrêmes) et que dans la majorité des cas, ça se passe bien. Maintenant, prouvez ce que vous avancez, dites combien de personnes souffre mentalement de subir une greffe et pour quels raisons, combien ont tué pour recevoir un organe et combien ne sont ni dans un cas, ni dans l'autre. en sourçant ces chiffres, d'une source fiable. Qu'on ne débatte pas sur des croyance et bien sur des faits.
Alfred a écrit :Et puis, quand je lis les commentaires... "Mort, je ne sers plus à rien", autant que "çà profite". Là aussi, je suis navré, mais choisir la vie, même quand on ne vit plus, ne doit pas s'achever dans un soucis d'utilité et de rentabilité/profitabilité ( même non-financière). Nous devons valoir plus que cela! C'est primordial.
qu'est ce que, à travers notre mort, on peut valoir de plus que de permettre à une personne qui ne souhaite pas mourir, de vivre? Valoir plus que cela, ça se fait de notre vivant, pas à travers notre mort. et ça reste un choix personnel, on peut ne rien vouloir valoir de notre vivant et permettre à une personne qui souhaite vivre de vivre après notre mort.
Alfred a écrit :Par contre, je comprends absolument la donation de son vivant... Là c'est sécurisant et moral!
alors là, ça n'a plus de sens... Quelqu'un qui donne un rein lorsqu'il est vivant c'est sécurisant et moral (alors que la vie du donneur va pourtant changer, alors que si c'est lors du décès du donneur, ça changera pas sa mort...) et lorsque quelqu'un donne un rein lorsqu'il est mort, c'est immoral et insécurisant. ça n'a pas de sens.
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité