Etes vous pour ou contre le don d'organe?

"Où l'on découvre de quoi est faite notre communauté".
Tous les sondages dont vous avez toujours rêvé. Venez apaiser notre soif insatiable de statistiques !
Répondre

Etes-vous pour ou contre le don d'Organe, de Tissu et de moelle osseuse?

Pour
112
88%
Contre
4
3%
Indécis(e)
11
9%
 
Nombre total de votes : 127

Avatar du membre
gotzs
Acolyte
Messages : 374
Enregistré le : 05 nov. 2011, 21:15
Localisation : Genève
Pronom : il n'est pas sur
A aimé : 2 fois
A été aimé : 1 fois
Contact :

Re: Etes vous pour ou contre le don d'organe?

Message par gotzs »

Lutine a écrit :
daffy a écrit :La carte de donneur n'a aucune valeur légale.
Carte ou non, avant tout prélèvement, l'équipe médicale consultera forcément les proches
Oh, alors je crois qu'à moins de trouver un proche pour faire entendre ma voix... mes organes finiront 6 pieds sous terre... :ouhla:
Rassure toi, Les vers de terre pourront en profiter :)

:guitar: Les lombrics sont nos amis, il faut les aimer aussi :guitar:
don't make love, just have love
ne faites pas l'amour, donnez juste de l'amour

Avatar du membre
Lutine
Apprenti
Messages : 59
Enregistré le : 23 janv. 2012, 01:19
Localisation : Nantes
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Etes vous pour ou contre le don d'organe?

Message par Lutine »

gotzs a écrit : Rassure toi, Les vers de terre pourront en profiter :)

:guitar: Les lombrics sont nos amis, il faut les aimer aussi :guitar:
:lol: :lol: :lol: :lol: :lol:
Au lieu d'essayer d'être parfait, essaie d'être simplement heureux !

Divine
Ascendant
Messages : 1051
Enregistré le : 29 mars 2011, 04:46
Localisation : Canada
A aimé : 59 fois
A été aimé : 43 fois

Re: Etes vous pour ou contre le don d'organe?

Message par Divine »

Beliefs a écrit :Lol mais pourquoi vous pensez direct que le corps humain est utilisé pour les étudiants de médecine? Certes, il en faut un certain nombre mais c'est souvent des personnes âgées dont les organes sont moins viables à la transplantation. J'ai tenu un jour les poumons d'un vieil homme et je me souviens avoir dit "c'était un fumeur?" et l'on m'a répondu "Non, ces tâches noires sont liées à la pollution ambiante". Ah... ouch! (Je n'ai pas fait médecine humaine, je ne sais d'ailleurs plus pourquoi j'ai eu accès à la salle d'autopsie des étudiants en médecine). Les corps utilisés pour l'apprentissage sont gardés pendant plus de deux mois dans du formol (je crois, en tout cas c'est un liquide de conservation), ainsi les étudiants peuvent apprendre dessus pendant longtemps... Ils sont genre 5 par cadavre. Et je n'ai pas vu de boulettes de chair virevolter dans la salle... Tout au plus s'amusaient-il à faire parler les morts... Le culte du sacré je n'ai comprends pas grand chose ;-) Pour moi c'est l'utilité avant tout, ça permet de sauver ceux qui peuvent l'être.

Nan mais je disais à en exemple...Mais après le coup du "c'est souvent des personnes âgées" beh j'ai l'intention de mourir âgé si possible hein. Le coup du corps à la science ça sera encore valide si j'atteins les 80 ans.
Ça m'est égal d'être laide ou belle. Il faut seulement que je plaise aux gens qui m'intéressent.

Beliefs
Adepte
Messages : 248
Enregistré le : 01 janv. 2012, 23:14
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Etes vous pour ou contre le don d'organe?

Message par Beliefs »

:guitar: Les lombrics sont nos amis, il faut les aimer aussi :guitar:

Oh oui, les lombrics aérent le sol, donnent de l'engrais par leur crotounettes, ce qui permet de participer à cette végétation florissante. De toute manière tout redevient poussière, faudrait pas se diviniser :-)

Piccolo
Atrix
Messages : 1735
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 22 fois
A été aimé : 113 fois

Re: Etes vous pour ou contre le don d'organe?

Message par Piccolo »

Beliefs a écrit :De toute manière tout redevient poussière, faudrait pas se diviniser :-)

Pas si évident de trouver un juste milieu entre humilité et "orgueil", enfin pour ma part en tout cas.

mary-anne
Membre
Messages : 26
Enregistré le : 15 mars 2012, 22:41
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Etes vous pour ou contre le don d'organe?

Message par mary-anne »

Je suis pour le don d'organes, sauf que j'ai besoin d'argent, donc moi je vends les miens sans problèmes Image

Avatar du membre
Shalyn
Aspirant
Messages : 43
Enregistré le : 04 juil. 2012, 16:24
Localisation : Liège, Belgique
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Etes vous pour ou contre le don d'organe?

Message par Shalyn »

Moi je suis pour.

Si mon corps et mes organes peuvent sauver des vies après ma mort et bien pourquoi pas. :gne: :

Désolé les lombrics, y aura moins à bouffer !!!! Alors ceinture !!! :humour:

Avatar du membre
Svane
Affable
Messages : 124
Enregistré le : 17 juil. 2012, 09:12
A aimé : 0
A été aimé : 3 fois

Re: Etes vous pour ou contre le don d'organe?

Message par Svane »

Bonjour...

J'aurais d'autres liens à proposer... Mais je vais me contenter de donner celui que je viens de retrouver, en cherchant simplement sur google "don d'organe la vérité"

http://www.chaos-mondial-organise-resis ... 70694.html


Voilà, L'information est notre alliée, l'ignorance un pêché...

bonne lecture à tous et à toutes.


PS : j'ai mis "indécise" car je suis pour le don de moëlle osseuse et de choses qui peuvent se reconstituer (foie etc)

Beliefs
Adepte
Messages : 248
Enregistré le : 01 janv. 2012, 23:14
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Etes vous pour ou contre le don d'organe?

Message par Beliefs »

J'ai lu l'article que tu mets en lien Svane. Oui l'information est notre alliée mais pas n'importe laquelle...

Permets-moi de te dire qu'il y a beaucoup d'inepties dans cet article...

La mort équivaut à la cessation de l'activité électrique du cerveau, qui elle, est précédée par l'arrêt cardiaque et l'arrêt respiratoire. Il ne faut jamais déclarer la mort en fonction de la perte du pouls ou l'arrêt cardiaque ou l'arrêt respi. Essaie par tous les moyens de rendre réversible l'arrêt de l'activité électrique du coeur ou du cerveau. C'est impossible. (J'ai du faire des recherches sur la mise à mort des bovins via des articles peer-reviewed, evidences based medecine).

La cornée est avasculaire oui mais elle n'est pas oxygénée par les larmes, elle l'est pas l'humeur aqueuse qui se trouve entre l'iris et la cornée.

C'est quoi cette histoire de tissus stables? et d'organes qui ne peuvent subir un arrêt de la circulation sanguine? C'est affreusement horrible pour moi de lire ce genre de choses. Et encore plus lorsque c'est quelqu'un comme toi qui le soutient.

Les cellules forment le tissu, les tissus forment l'organe, les organes forment l'organisme. La cellule ne peut pas vivre sans être approvisionné en oxygène mais elle peut être en hypoxie un temps défini dépendant du tissu-organe dont elle fait partie. Sans oxygène, la cellule libère des radicaux libres qui sont toxiques. Le tout est de rétablir progressivement la circulation sanguine. C'est comme le principe chaud-froid, il faut une transition.... On appelle cela la reperfusion. On a le même souci lors d'une torsion intestinale, les cellules intestinales ont été en hypoxie pendant parfois des heures. Il ne faut jamais lever d'un coup la torsion, il faut le faire progressivement pour que l'animal ne claque pas d'une intoxication (radicaux libres blabla).

J'ai zappé les autres inepties... Par pitié ne jamais croire ce genre d'articles qui n'a rien de scientifique. Il est indiqué des termes très sciences mais c'est du bluff.

(Je ne suis qu'une bac + 9 en sciences).

Avatar du membre
Svane
Affable
Messages : 124
Enregistré le : 17 juil. 2012, 09:12
A aimé : 0
A été aimé : 3 fois

Re: Etes vous pour ou contre le don d'organe?

Message par Svane »

Merci Beliefs pour ton commentaire éclairé :) je n'ai pas lu le lien, j'ai vu que ça parlait de mort clinique et je me rappelais que ça faisait partie du mail de santé nutrition que j'avais reçu à propos du don d'organe et je viens de le retrouver, le voici :


Avant de donner vos organes, lisez ceci

Saviez-vous que, pour pouvoir prélever des organes, le « mort » doit souvent être... anesthésié ???

Hé oui, c'est une réalité qui est rarement révélée aux donneurs, et à leur famille. Cela ne veut pas dire qu'il ne faut pas faire de don d'organes, au contraire. Mais il est important de ne pas le faire aveuglément.

Pour pouvoir être transplantés, les organes doivent être frais. Le cœur d'une personne morte depuis ne serait-ce que cinq minutes est inutilisable : il ne se remettra jamais à battre, y compris avec un pacemaker (un appareil qui donne des chocs électriques pour stimuler les pulsations). Il en va de même des autres organes vitaux (reins, foie, pancréas, poumons...)

Pour que les organes soient bien frais, donc, il faut qu'ils soient encore en train de fonctionner au moment où ils sont prélevés. Ils ne peuvent donc pas être prélevés sur un « mort » réellement mort, mais sur une personne en état de « mort cérébrale », ce qui, nous allons le voir... est très différent.

Revenu du séjour des morts

Le journal anglais Daily Mail publie l'histoire d'un jeune britannique qui a eu la vie sauvée par son père qui s'était opposé à ce que ses organes soient prélevés pour servir à des transplantations. (1)

L'affaire s'est produite à l'hôpital universitaire de Coventry, dans le nord de l'Angleterre :

Stephen Thorpe, 17 ans, avait été gravement blessé à la tête lors d'un accident de voiture au cours duquel était mort son ami Matthieu, 18 ans, qui conduisait le véhicule.

Les médecins le mirent sous coma artificiel et, deux jours plus tard, le déclarèrent en état de « mort cérébrale ». La « mort cérébrale » permet l'ouverture de la procédure de prélèvement d'organes. Mais les parents de Stephen, qui étaient auprès de lui, affirmèrent qu'ils « sentaient que leur fils était encore là » et qu'il réagissait à certaines paroles.

Alors que quatre médecins de l'hôpital confirment la « mort cérébrale » et souhaitent que commence le prélèvement d'organes, les parents de Stephen font appel au Docteur Julia Piper, praticienne de médecines traditionnelles et alternatives. Celle-ci obtient l'autorisation de faire examiner Stephen par un neurochirurgien de confiance, qu'elle connaît.

Celui-ci conclut que le jeune garçon n'est absolument pas « mort cérébralement ». Il demande qu'il soit au plus vite sorti de son coma artificiel. Et en effet, cinq semaines plus tard, Stephen rentre chez lui, entièrement remis.

Aujourd'hui, Steven a 21 ans et étudie la comptabilité à l'université de Leicester. « Mon impression est que l'hôpital n'était pas très favorable à ce que mon père demande une contre-expertise médicale » a-t-il déclaré au Daily Mail.

Ne pas confondre « mort » et « mort cérébrale »

Le concept de « mort cérébrale » a été inventé en 1968. Jusque-là, on ne connaissait que deux états : vivant ou mort.

Une personne était vivante tant que son corps restait chaud, que son cœur continuait à battre, qu'elle respirait et que son sang continuait à circuler.

La mort, au contraire, était déclarée lorsque la vie avait quitté le corps. Un corps mort, au sens traditionnel du terme, devient froid, rigide. Il ne répond plus à aucun stimulus. Le cœur ne bat plus, la tension artérielle disparaît. Le patient arrête de respirer. La peau, les ongles et les muqueuses prennent une couleur bleutée. Mettre le cadavre sous respiration artificielle ne relance pas l'oxygénation du corps. Stimuler le cœur par une impulsion électrique (pacemaker) ne le fait pas recommencer à battre.

Une personne morte ne peut tout simplement plus guérir. Ses organes vitaux, le cœur, le foie, les poumons, les reins et le pancréas ne fonctionnent plus. On ne peut plus les transplanter sur une personne vivante, car ils commencent à se décomposer aussitôt que l'oxygénation et la circulation sanguine s'arrêtent. Cinq minutes plus tard, ils sont inutilisables.

Pour pouvoir prélever des organes encore vivants, et donc capables d'être transplantés sur une nouvelle personne, les médecins créèrent en 1968 le concept de « mort cérébrale ». Une personne dont le cœur fonctionne, le sang circule, et la respiration est régulière peut donc aujourd'hui être déclarée en état de « mort cérébrale ». On sait pourtant que, dans ce cas, la plupart des fonctions vitales continuent, dont la digestion, l'excrétion (évacuation des déchets), et l'équilibre des fluides.

S'il a des blessures, on constatera que le « mort cérébral » cicatrise, et si c'est un enfant, qu'il continue à grandir. Il peut même traverser la puberté. Une femme enceinte en état de « mort cérébrale » peut continuer à porter son enfant : la plus longue période enregistrée est de 107 jours jusqu'à l'accouchement.

En revanche, une fois que ses organes vitaux sont retirés pour être transplantés sur une autre personne, le « donneur » d'organe décède pour de bon.

Pour prélever des organes, le « mort » doit d'abord être anesthésié

Très souvent, la personne en état de « mort cérébrale » est sensible aux opérations chirurgicales. C'est ce que les médecins appellent l'effet Lazare, du nom de l'homme qui, dans les Evangiles, ressortit de son tombeau.

Pour pouvoir prélever les organes vitaux, les médecins doivent donc pratiquer l'anesthésie, ou injecter des substances paralysantes pour éviter les spasmes musculaires, ou les changements brutaux de pression sanguine, de rythme cardiaque, et d'autres réflexes protecteurs.

Dans la pratique médicale normale, de telles réactions de la personne opérée indiquent à l'anesthésiste que l'anesthésie est trop légère, et que le patient souffre.

Ces informations, que n'importe quel médecin pourra vous confirmer, sont malheureusement mal connues du grand public. Il semble également que les familles à qui l'on demande d'autoriser un prélèvement d'organe ne soient malheureusement pas toujours informées objectivement.

Le cas de Stephen n'est pas isolé

Il existe des dizaines de cas similaires à celui de Stephen, dans lesquels une personne comateuse ou inconsciente est déclarée en état de « mort cérébrale » ou « sans espoir de guérison ». Bien souvent, les familles subissent alors des pressions pour autoriser les prélèvements d'organes.

En 2011, l'Hôpital Sainte-Croix de Drummondville (au Québec), a demandé l'autorisation d'extraire les yeux d'une patiente qui s'était étranglée pendant son repas à l'hôpital en l'absence de personnel soignant, affirmant qu'elle était en état de « mort cérébrale ». Après que la famille eut demandé des preuves au médecin, elle se réveilla et retrouva l'essentiel de ses facultés. (2)

En 2008, un Français de 45 ans s'est réveillé sur la table d'opération, tandis que les médecins s'apprêtaient à lui prélever ses organes, suite à un arrêt cardiaque. Lors de l'enquête menée par le « comité d'éthique », plusieurs médecins reconnurent que ce type de cas, bien que rare, leur était parfaitement connu. (3)

La même année, Sack Dunlap, un Américain de 21 ans, « mort cérébralement », était sur le point de se faire retirer ses organes vitaux lorsque ses deux sœurs, toutes les deux infirmières, décidèrent de vérifier qu'il était en effet « mort cérébralement ». Discrètement, elles enfoncèrent une pointe sous son ongle de pied, ce qui provoqua une forte réaction de Dunlap, prouvant qu'il était conscient. Il se remit complètement et déclara plus tard qu'il était conscient et entendait les médecins autour de lui discuter des organes qu'ils allaient lui prélever !

Alors, dans ce domaine comme dans tous les autres, cher lecteur, rappelez-vous qu'il s'agit de votre vie, votre santé, et jamais de celle ni des médecins, ni des personnes qui vous conseillent, même lorsque celles-ci sont de la meilleure volonté.

Bien à vous,

Jean-Marc Dupuis.

********************

Publicité :

L'action conjointe de l'Union Européenne et des lobbys de l'industrie pharmaceutique menace les médecines naturelles. Bientôt, non seulement les traitements alternatifs risquent d'être interdits, mais les sources d'information sur les médecines naturelles disparaîtront elles aussi.

Prenez dès aujourd'hui les devants ! Abonnez-vous à Santé Nature Innovation et restez en permanence au courant des dernières découvertes en pointe de la médecine naturelle.

Découvrez les nouveaux traitements que Bruxelles n'a pas encore eu le temps d'interdire en cliquant ici.

**********************

Sources de cet article :

The Daily Mail, le 24 avril 2012 : http://www.dailymail.co.uk/health/artic ... gPage=true
http://www.journalexpress.ca/Société/Sa ... dorganes/1
Article publié dans le journal Le Monde, disponible ici : http://actuagencebiomed.blogspot.fr/200 ... -mort.html
**********************



PS : mais une personne sous coma artificiel n'a pas un encéphalogramme plat je crois, donc n'est pas en état de mort cérébrale. Il faut faire attention a la désinformation (même si je pense que c'est très sérieux). Meme un coma profond n'est pas une mort cérébrale, la seule mort cérébrale c'est un encéphalogramme plat sans aucune oscilation pendant X temps. (attention je n'ai rien commencé en médecine je ne suis pas sûre et certaine, mais je crois) mais ça fait peur quand même... beaucoup de médecins font mal leur boulot, comme là ci-dessus...

Beliefs
Adepte
Messages : 248
Enregistré le : 01 janv. 2012, 23:14
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Etes vous pour ou contre le don d'organe?

Message par Beliefs »

Pour le coma artificiel, tu as raison. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle on induit ce coma chez les personnes qui vont mourir si on ne le fait pas. Les machines forcent la respiration, forcent la circulation sanguine et ce afin de maintenir l'activité électrique du cerveau. L'eeG (encéphalogramme) est bien le seul à pouvoir certifier la mort.

Les cas rapportés dans l'article sont rares, les erreurs sont humaines. Peut-on prendre le risque de tester toute sortie du coma artificiel pour voir si la personne va pouvoir respirer par elle-même, et reprendre une activité cardiaque autonome, en oubliant qu'avec leurs organes on peut sauver d'autres vies avec une probabilité plus élevée? Dans ce domaine, ce sont les probabilités qui priment. Cela dit, il faudrait plusieurs avis médicaux avant de décider. L'article ne parle pas de tous les essais de sortie du coma qui ont foiré et gâcher les organes qui auraient pu sauver d'autres humains. Si j'étais dans un coma artificiel et qu'il y avait une infime chance que j'en sorte, je préfère qu'on prélève mes organes et qu'on sauve d'autres personnes car mieux vaut en sauver plusieurs que juste ma petite personne. On pèse le pour et le contre pour faire triompher la logique. Je déteste l'égoïsme qui pousse à tenter tout juste parce qu'on aime la personne, nous devrions être solidaires au lieu de se centrer sur son petit cocon.

Que le prélèvement d'organes se fasse sous anesthésie... où est le problème? C'est une chirurgie au même titre que de se faire enlever l'appendice... heureusement qu'il y a anesthésie. Le coma n'implique pas l'absence totale de douleur (la douleur superficielle est absente mais pas la profonde confere l'aiguille enfoncée sous l'ongle).

Les erreurs médicales sont présentes dans tous les domaines : des chir ratées, des séquelles, des hémorragies par un coup de bistouri mal placé, une anesthésie mal contrôlée (fuite des gaz, surdosage, sous-dosage, manque d'analgésie) Ca se passe partout dans le monde. Les médecins ne sont pas des dieux. Lorsque tu obtiendras ton diplôme Svane, et je ne doute pas que tu l'obtiendras, tu seras confrontée aux coulisses médicales, tu n'es pas au bout de tes surprises.

Maintenant, je suis bien d'accord qu'il y a de très mauvais médecins qui devraient se voir retirer leur licence. L'alcoolisme et la dépression guettent en majorité cette profession. C'est un métier très difficile, il est logique que certains succombent, c'est eux qu'il faut traquer et mettre en dehors de leurs droit d'exercer.

Avec ce genre d'articles, c'est tout le corps médical qui est mis en doute, et ça me semble fort excessif, injuste. La majorité des docs font de leur mieux.
Modifié en dernier par Beliefs le 13 août 2012, 21:42, modifié 1 fois.

RValiasRV
Ascendant
Messages : 903
Enregistré le : 30 mars 2011, 01:11
Localisation : RER Ligne D/Transilien Ligne R
A aimé : 14 fois
A été aimé : 27 fois
Contact :

Re: Etes vous pour ou contre le don d'organe?

Message par RValiasRV »

Pour le don d'organes ! j'ai ma carte, en fait mes cartes (don du sang), ma famille est au courant (grâce à ma soeur qui a lancé le sujet car elle est farouchement contre), je prends les infos quant au don de moelle osseuse.

Svane, la lettre que tu publies est clairement orienté contre le don d'organe, même s'il y a du vrai.

Je vous propose pour ma part de découvrir cette conérence d'un éminent chercheur clinicien à la cité des sciences. Comas, mort, mort cérébrale, état végétatif, état de conscience minimale, et même expériences de mort imminente, tout est expliqué clairement dans cet exposé. Le don d'organe y est évoqué, comme les affaires que Svane a citées, avec des éclairicissemnts objectifs.

Donner un rein ? Ce n'est pas banal pour moi, mais si la survie d'un proche en dépend je me laisserais bien convaincre !

Par contre, donner mon corps à la science, plutôt non.
L'homme a toujours voulu croire en quelque chose car il est difficile de croire en soi.

Beliefs
Adepte
Messages : 248
Enregistré le : 01 janv. 2012, 23:14
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Etes vous pour ou contre le don d'organe?

Message par Beliefs »

Moi ça me fait bien rire que les gens soient contre le don d'organes ou le don de son corps à la Science car ce sont ces mêmes personnes qui, lorsqu'elles déclarent une maladie peu connue, s'insurgent contre le fait que les progrès de la médecine n'ont encore rien de bien concret pour soigner la maladie... Évidemment que tout prend bien plus de temps quand les humains veulent le beurre et l'argent du beurre. Faut rester logique, c'est tout.

De toute façon, je ne suis pas certaine que ça aie une quelconque importance de refuser de donner ses organes ou son corps à la science, dans la vie tout peut se monnayer. Par exemple, il ne me serait pas du tout étonnant que les crématoriums revendent les corps aux facultés de médecine ou aux protocoles expérimentaux.

RValiasRV
Ascendant
Messages : 903
Enregistré le : 30 mars 2011, 01:11
Localisation : RER Ligne D/Transilien Ligne R
A aimé : 14 fois
A été aimé : 27 fois
Contact :

Re: Etes vous pour ou contre le don d'organe?

Message par RValiasRV »

Un «argument» contre ce type de dons pourrait être que contrairement aux nombreux rationnels qui se sont exprimés ici, ces gens portent tout de même une attention à ce que deviendra leur corps, car c'est ce qui a fait la personnes qu'elles était. Un peu comme un «héritage à l'humanité» (c'est très «grosse tête» comme vision) : ils veulent laisser une trace de leur passage, au même titre que les grands génies de ce monde (artistes, scientifiques...), ou plus modestement que tous les gens qui ont des enfants. Et forcément, une atteinte à leur intégrité doit les égratigner un peu (même si ça ne se voit pas extérieurement comme le don d'organes...Alors imaginez ce qu'ils pense de l'idée de finir en petits morceaux ou comme jouets pour étudiants ?)

Ils oublient par là-même :
-la possibilité de laisser une trace post-mortem avec ce même corps, par le geste de prolonger la vie de quelqu'un d'autre (ce qui est la plus belle chose que l'on puisse faire pour la vie, après la donner tout court)
-Que certains corps donnés à la science ou à l'art (ou les deux !!!) ont donné des réalisation magnifiques, souvent très célèbres (les écorchés de fragonards en sont l'avatar).
-Que ne rien donner, il n'y a rien de plus banal, et donc de moins valorisant (on finit dans un pot sur la cheminée ou pire ! excrété par des vers peu ragoûtants !)
L'homme a toujours voulu croire en quelque chose car il est difficile de croire en soi.

Avatar du membre
silver
Apprenti
Messages : 55
Enregistré le : 18 juil. 2012, 18:36
Localisation : Région Parisienne
A aimé : 0
A été aimé : 1 fois

Re: Etes vous pour ou contre le don d'organe?

Message par silver »

Et oui, le don d'organe c'est important et surtout ça peut sauver des vies ! :best:

Répondre