mourir

"Où l'on découvre de quoi est faite notre communauté".
Tous les sondages dont vous avez toujours rêvé. Venez apaiser notre soif insatiable de statistiques !
Répondre

pour vous se suicider, c'est :

le courage de mourir
47
35%
la peur de vivre
86
65%
 
Nombre total de votes : 133

Avatar du membre
Sisya
Aspirant
Messages : 39
Enregistré le : 08 janv. 2007, 23:07

Message par Sisya » 18 mars 2007, 00:55

Je dirais ni l'un ni l'autre...
Pour moi le suicide résulte plutôt du désespoir, de la fatigue de la vie, a un désir de paix que l'on n'a pas forcément ici et que l'on espère ailleurs.

Après tout dépend de la conception qu'on a de la mort....

memomagique
Adepte
Messages : 215
Enregistré le : 15 déc. 2006, 05:35

Même violente

Message par memomagique » 18 mars 2007, 01:24

La mort promet des instants paisibles , elle tient invariablement ses promesses , elle et surtout même si c'est une maîtresse qu'on redoute et qui sait se faire oublier , son entrée est toujours magistrale. Sic
Modifié en dernier par memomagique le 18 mars 2007, 15:43, modifié 1 fois.

Laurent
Adepte
Messages : 163
Enregistré le : 10 mars 2007, 15:25

Message par Laurent » 18 mars 2007, 14:51

...
Modifié en dernier par Laurent le 20 mars 2007, 16:35, modifié 1 fois.

memomagique
Adepte
Messages : 215
Enregistré le : 15 déc. 2006, 05:35

on peutr idéaliser

Message par memomagique » 18 mars 2007, 15:47

Laurent a écrit :Ah ? T'es déjà morte ? :mrgreen: Je préfère éviter d'idéaliser ce dont j'ignore tout . A mon avis , la mort est tout simplement la fin de la conscience . Aucune souffrance possible , mais aussi personne pour en profiter :lol: Pas la peine de se presser , donc ... à moins que notre présent ne soit qu'un enfer sans espoir (j'ai du mal à imaginer , en dehors de la torture , du cancer et autres situations extrêmes) .
Lorsque la plume me taquine et que s'amuse
Certaine Muse
Dame Mort entend nos doléances
A nous pauvres êtres dotés de conscience
Alors résonnent les condoléances
Pour la perte de cet être si peu cher
Dont les autres fesaient
De sa vie quotidienne
Un long enfer

Avatar du membre
cyclodocus
Pâtissier dans une cale à Hambourg
Messages : 4213
Enregistré le : 19 sept. 2006, 09:42
Localisation : qq part ds les alpes
A aimé : 30 fois
A été aimé : 59 fois
Contact :

Re: on peutr idéaliser

Message par cyclodocus » 19 mars 2007, 11:11

neith a écrit : Lorsque la plume me taquine et que s'amuse
Certaine Muse
Dame Mort entend nos doléances
A nous pauvres êtres dotés de conscience
Alors résonnent les condoléances
Pour la perte de cet être si peu cher
Dont les autres fesaient
De sa vie quotidienne
Un long enfer
c'est beau
mais triste
Laurent a écrit :Net ! La seule certitude dans un monde de doutes 8)
ah
y'a pas d'immortels ? :D :D :D
redevenons sérieux
tout a une fin, même la vie (je ne sais plus qui l'a dit)
une fois qu'on le sait, il reste à essayer de ne pas attendre et à vivre un peu.
la vie est parfois gaie, parfois triste
la mort est toujours triste, et définitive

Laurent
Adepte
Messages : 163
Enregistré le : 10 mars 2007, 15:25

Message par Laurent » 19 mars 2007, 18:03

...
Modifié en dernier par Laurent le 20 mars 2007, 16:36, modifié 1 fois.

Avatar du membre
cyclodocus
Pâtissier dans une cale à Hambourg
Messages : 4213
Enregistré le : 19 sept. 2006, 09:42
Localisation : qq part ds les alpes
A aimé : 30 fois
A été aimé : 59 fois
Contact :

Message par cyclodocus » 19 mars 2007, 19:32

Laurent a écrit :Ce n'est que le fantasme d'un esprit angoissé par sa propre finitude .
on t'a reconnu Laurent
t'es le fils (caché ?) de ségolène :lol: :lol:

Laurent a écrit :La plus grande de nos peurs est sans objet . On passe notre vie à craindre ce qui n'arrive jamais .

alors on est immortel si la mort n'arrive jamais ?
je ne sais plus où j'en suis moi, tout à l'heure y'avait plus d'immortels, et en voilà le retour :roll:

Avatar du membre
Eclora
Affranchi
Messages : 485
Enregistré le : 13 nov. 2005, 15:25

Message par Eclora » 26 mars 2007, 22:54

Cyclodocus a écrit :
Laurent a écrit :La plus grande de nos peurs est sans objet . On passe notre vie à craindre ce qui n'arrive jamais .
alors on est immortel si la mort n'arrive jamais ?
je ne sais plus où j'en suis moi, tout à l'heure y'avait plus d'immortels, et en voilà le retour :wink:
En fait, je dirais que la mort arrive sans arriver dans le sens où lorsqu'elle arrive à un individu, ce dernier meurt mais il n'en a pas conscience, il ne se dit pas "ça y est, ça m'est arrivé, je suis mort" : il ne peut plus il est mort. Par contre les personnes qui connaissent cet individu ont conscience de sa mort, et eux vont vivrent la mort qui est arrivée à celui-ci en exprimant (ou du moins en ressentant) leurs émotions (tristesse, colère, etc...).
Mon explication est peut-être un peu confuse, c'est parce que j'ai repris le terme "arrive" de Laurent alors que ce terme n'est peut-être pas des plus approprié. Pour résumé, je dirais que la mort est présente pour ceux qu'elle touche émotionnellement (ceux qui sont en deuil) et non pour ceux qu'elle touche physiquement (ceux qui sont morts).
Laurent a écrit :A mon avis , la mort est tout simplement la fin de la conscience .
Cette phrase m'a rappelé ce que disait Jankélévitch de la mort : "La mort joue à cache-cache avec la conscience : où je suis, la mort n'est pas ; et quand la mort est là, c'est moi qui n'y suis plus. Tant que je suis, la mort est à venir ; et quand la mort advient, ici et maintenant, il n'y a plus personne. De deux choses l'une : conscience, ou présence mortelle! Mort et conscience, elles se chassent et s'excluent réciproquement, comme par l'effet d'un commutateur...Impossible de cumuler ces contradictoires!"
Je vous laisse méditer sur ces sages paroles :wink:
Image

Avatar du membre
galaad
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2368
Enregistré le : 21 nov. 2006, 22:03
Localisation : Saumur
A aimé : 1 fois
A été aimé : 9 fois

Message par galaad » 28 mars 2007, 13:47

Eclora a écrit :En fait, je dirais que la mort arrive sans arriver dans le sens où lorsqu'elle arrive à un individu, ce dernier meurt mais il n'en a pas conscience, il ne se dit pas "ça y est, ça m'est arrivé, je suis mort" : il ne peut plus il est mort. Par contre les personnes qui connaissent cet individu ont conscience de sa mort, et eux vont vivrent la mort qui est arrivée à celui-ci en exprimant (ou du moins en ressentant) leurs émotions (tristesse, colère, etc...).
Mon explication est peut-être un peu confuse, c'est parce que j'ai repris le terme "arrive" de Laurent alors que ce terme n'est peut-être pas des plus approprié. Pour résumé, je dirais que la mort est présente pour ceux qu'elle touche émotionnellement (ceux qui sont en deuil) et non pour ceux qu'elle touche physiquement (ceux qui sont morts).
Laurent a écrit :A mon avis , la mort est tout simplement la fin de la conscience .
Cette phrase m'a rappelé ce que disait Jankélévitch de la mort : "La mort joue à cache-cache avec la conscience : où je suis, la mort n'est pas ; et quand la mort est là, c'est moi qui n'y suis plus. Tant que je suis, la mort est à venir ; et quand la mort advient, ici et maintenant, il n'y a plus personne. De deux choses l'une : conscience, ou présence mortelle! Mort et conscience, elles se chassent et s'excluent réciproquement, comme par l'effet d'un commutateur...Impossible de cumuler ces contradictoires!"
Je vous laisse méditer sur ces sages paroles :wink:
Eclora, je pensais pas que tu étais philosophe à tes heures perdues ... En plus c'est un raisonement très juste, mais une chose est sûr, on ne peux pas affirmer ce qu'est vraiment la mort quand on ne l'as pas atteint et quand on l'as atteint, cet état nous empêche de communiquer et d'expliquer ce que c'est. Donc c'est difficile de prendre en compte une bonne partie de ton idée
Méfiez vous des seraphins, leur fureur peut être destructrice, si vous croisez l'un d'entre eux, il pourra vous sauver la vie ou vous tuer d'un revert de main...

"on ne peut guère vivre sans amour, mais on peut vivre sans sexe"

Image

Avatar du membre
Eclora
Affranchi
Messages : 485
Enregistré le : 13 nov. 2005, 15:25

Message par Eclora » 28 mars 2007, 22:14

Galaad a écrit :Eclora, je pensais pas que tu étais philosophe à tes heures perdues ... En plus c'est un raisonement très juste, mais une chose est sûr, on ne peux pas affirmer ce qu'est vraiment la mort quand on ne l'as pas atteint et quand on l'as atteint, cet état nous empêche de communiquer et d'expliquer ce que c'est. Donc c'est difficile de prendre en compte une bonne partie de ton idée
Je suis d'accord sur le fait qu'on ne peut pas savoir ce qu'est vraiment la mort, c'est pourquoi je préfère "enlever" les Croyances relatives à la mort et me contenter du sens premier de ce mot, à savoir que c'est la "fin définitive de la vie" (cf dictionnaire). Par définitive, j'entends qu'il n'y a pas de "vie après la vie", ni paradis, ni enfer, ni métempsychose, juste rien.
Et quand bien même il y aurait une "vie après la vie", la mort ne serait plus "vraiment" la mort mais seulement une "métamorphose", un passage d'un état à un autre, un changement de "monde".
Ensuite chacun est libre d'imaginer ce qu'il veut en fonction de ces croyances :wink:
Image

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Message par Syd » 29 mars 2007, 11:10

Eclora a écrit :Par définitive, j'entends qu'il n'y a pas de "vie après la vie", ni paradis, ni enfer, ni métempsychose, juste rien.
Mais dire qu'il n'y a "rien", c'est déjà une croyance puisque la seule vérité à ce sujet, c'est qu'on ne sait rien de rien sur ce qu'il y a après la mort. ;)

Avatar du membre
galaad
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2368
Enregistré le : 21 nov. 2006, 22:03
Localisation : Saumur
A aimé : 1 fois
A été aimé : 9 fois

Message par galaad » 29 mars 2007, 16:20

Eclora a écrit :un passage d'un état à un autre
:) La mort est un état de non vie, c'est donc un changement d'état que de mourrir.

Non je ne fais rien avancer, mais je voulais mettre ce terme en évidence...
Méfiez vous des seraphins, leur fureur peut être destructrice, si vous croisez l'un d'entre eux, il pourra vous sauver la vie ou vous tuer d'un revert de main...

"on ne peut guère vivre sans amour, mais on peut vivre sans sexe"

Image

Avatar du membre
Gianni
Floodeur intermittent
Messages : 3875
Enregistré le : 31 juil. 2005, 19:41
Localisation : Viña Del Mar
A été aimé : 3 fois
Contact :

Message par Gianni » 29 mars 2007, 17:43

Ce que vous êtes joyeux quand je ne suis pas là ! :lol:
Le sexe, c'est la rencontre de deux corps. Le bonheur, c'est la rencontre de deux personnes. [Hervé Desbois]
Notre ville: http://asexuellecity.miniville.fr/env

Avatar du membre
lumina
Amène
Messages : 412
Enregistré le : 07 août 2005, 00:56
Localisation : Paris

Message par lumina » 11 mai 2007, 09:00

Ca a du bon de réactualiser les anciens posts ... lol^^

Quoiqu'il en soit j ai voté la peur de vivre car c'était ce qui se rapprochait le plus de ce que j'en pensais, mais je pense que c'est plutôt ni l'un ni l'autre... :oops:
Pour moi, le suicide, c'est ni un acte lâche, ni un acte courageux; c'est avant tout un acte désespéré pour essayer de faire s'arréter cette douleur qui nous ronge et que bien souvent on ne comprend pas... :cry:

Enfin , c'est juste un avis parmi d'autres ... :roll:
~ Lumina ~

"It takes a lot of courage to grow up and be who you really are." (EE Cummings)

Avatar du membre
Jullianna
AVENant
Messages : 3993
Enregistré le : 27 mai 2005, 21:02
Localisation : Pays de la Loire
A aimé : 43 fois
A été aimé : 36 fois

Message par Jullianna » 11 mai 2007, 20:19

hè ! coucou Lumina ... ça fait plaisir de te revoir :D

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité