Je souhaite me débarrasser de tout besoin sexuel

Vous avez des questions sur l'asexualité ?
C'est ici que ça se passe.
E.R.
Membre junior
Messages : 9
Enregistré le : 28 oct. 2014, 23:02
A aimé : 4 fois

Je souhaite me débarrasser de tout besoin sexuel

Message par E.R. » 29 oct. 2014, 00:30

Bonjour à tous. Je me présente, je suis un jeune diplômé (Master de Droit International) de 22 ans, originaire du Nord, et après plusieurs années de réflexion, j'ai décidé de sauter le pas et de m'inscrire sur ce forum car je souhaite devenir asexuel.

Depuis ma puberté, qui a commencé vers 13 ans et demi, je suis soumis à des besoins sexuels assez importants. Cela pourrait sembler normal pour le commun des mortels, surtout à cet âge-là, sauf que contrairement à bien des hommes, je suis dans l'incapacité totale de les satisfaire.

En effet, pour tout un tas de raisons que je n'évoquerai pas en détail, mais dont certaines sont indépendantes de ma volonté (notamment un lourd handicap visuel, ou une laideur physique sévère), il m'est strictement impossible de séduire une femme (ou même une jeune fille). Parallèlement à ça, mon besoin de sexe m'a rendu accro à la masturbation, ainsi qu'aux films pornos.

Vous pourriez vous dire "oh, il a juste besoin d'une copine..." sauf que justement, j'en ai déjà eu une. Alors que j'avais déjà sérieusement commencé à réfléchir à opter pour un traitement médical de mes besoins, il m'est arrivé un truc que je n'envisageais pas : j'ai été en couple. Un soir du début du mois de janvier de cette année, une femme, mère célibataire de 34 ans que j'avais rencontré quelques mois plus tôt dans un bar et avec qui j'avais sympathisé, m'a emmené chez elle. Elle m'a alors dépucelé. Je ne sais guère ce qui a pu lui plaire en moi, car d'après son profil d'homme idéal, et surtout au regard de celui avec qui elle et aujourd'hui, cela n'aurait pas dû être le cas, mais bref, ça s'est produit.
Nous nous sommes ensuite revus plusieurs fois chez elle, dans le mois et demi qui a suivi, pour faire l'amour. Nous nous étions alors mis d'accord sur le fait que nous ne sortirions pas ensemble, et ne resterons qu'amants, jusqu'à ce que l'un de nous trouve le grand amour. Sauf que cette situation a très vite fini par me déplaire, car il y avait donc d'autres mecs avec qui elle couchait régulièrement, tandis que, victime de mon éternelle inaptitude à susciter l'envie, je n'avais qu'elle.
Il fallait alors faire un choix : ou nous cessions de nous voir, ou nous allions plus loin. C'est alors que lors de notre 5ème rapport, nous nous dîmes "Je t'aime"...
C'est donc le deuxième choix qui fut le nôtre. Mais nous ne pouvions nous voir toutes les semaines, car étudiant aux Pays-Bas, je ne revenais pas tous les week-ends.
Le premier mois fut plutôt intense et amoureux. Mais il ne fallut pas longtemps pour que je me rendisse compte que c'était toujours moi qui lui demandais pour faire l'amour, et jamais elle. Elle en a très vite eu de moins en moins envie, et y prenait de moins en moins de plaisir, et au bout d'à peine un mois et demi, elle m'accusait déjà de ne vouloir que ça. Dans le même temps, comme j'habitais la plupart du temps seul, mes addictions, devrais-je dire mes dépendances, à la masturbation et aux films pornos n'avaient pas diminué. Je me surprenais même à regarder des photos d'autres filles sur facebook, ce qui me faisait me sentir honteux !
La dégradation de notre relation, l'augmentation de la fréquence et de la virulence de nos engueulades, la diminution de son envie pour moi...tout cela me rendait de moins en moins amoureux d'elle. Mais le plus dur pour moi a quand même été de me rendre compte que c'était surtout le dernier point qui me posait problème. Je me sentais comme un monstre assoiffé de sexe.
Le pire est venu quand j'ai commencé à songer à la tromper...l'adultère est pourtant une chose que je réprouve totalement, mais je n'ai pu m'empêcher d'avoir des pensées malsaines, d'où en a découlé un sentiment de honte encore plus grand. Fort heureusement, pour le coup le fait de ne pas pouvoir plaire à d'autres m'a préservé de commettre l'irréparable.
Au final eh bien...c'est elle qui m'a trompé. Je m'en suis rendu compte en regardant les messages dans son portable, ce qui je sais n'est pas très approprié, mais je ne pouvais m'empêcher de me poser des questions. Je ne l'ai donc immédiatement quittée.

Et depuis ? Pour moi, rien. Il n'a pas fallu trois mois pour qu'elle s'en trouve un autre, qui semble être l'homme parfait et celui de sa vie, pendant que, malgré ma persévérance, je continuais à ne faire que se détourner les regards et engendrer le dégoût. J'ai fini par me rendre compte qu'alors que c'était celles qui m'attiraient à la base le plus, les jeunes filles, de mon âge ou adolescentes (j'en sors à peine donc je ne pense pas que ça soit reprochable) ne m'intéressaient même plus, conséquence de tant d'années d'absence d'intérêt pour moi venant d'elles. Je ne m'intéressais plus qu'aux femmes plus âgées, dans les 30 ou 40 ans, de préférence mères célibataires.
Et je suis tombé amoureux d'une autre, de 45 ans. Nous avons beaucoup discuté, pendant plusieurs mois, j'ai un bon moment cru avoir réussi à lui plaire. Mais jamais rien ne s'est passé, et elle me parait de moins en moins intéressée, bref je me suis encore fait des idées qui me renvoient vers ma solitude éternelle, et me font songer de façon sérieuse à en finir avec tout ça.

Vous pouvez, c'est légitime, vous demande pourquoi j'ai pris la peine de détailler la seule expérience que j'aie eue. Eh bien la raison est simple, c'est qu'elle, ainsi que ce qui a suivi, n'a fait que me conforter dans tout ce que je pensais avant, c'est-à-dire que l'accès à certaines choses m'étant interdite, je devais faire le choix d'y renoncer. D'autant qu'il est maintenant clair que même en étant en couple, je ne peux être satisfait.

Car cela me ronge, cela me détruit totalement. Alors que je devrais me concentrer sur des choses bien plus importantes comme mon avenir (notamment la recherche d'un emploi), mon esprit est totalement occlus par ça, et nuit et jour j'en souffre tant mentalement que physiquement. Les dépendances que j'évoquais plus haut sont toujours là, mais je m'y sens juste contraint et n'y prends aucun plaisir.
Ce que je veux, c'est pouvoir me concentrer sur autre chose, ne plus me sentir soumis à ces besoins. Je suis prêt à accepter le fait de ne pas avoir droit à ces choses-là, mais je pense pour cela avoir besoin d'aide.

En clair, j'aimerais passer d'une absence de sexualité subie à une absence de sexualité voulue. Je n'ai jamais été attiré par les hommes, seulement par les femmes (et les filles), pourtant j'aime bien être en compagnie d'amis (au masculin), sortir boire un coup etc. Je voudrais qu'il en soit de même avec les femmes, qu'elles ne me fassent plus que le même effet que les hommes, concrètement ne rien susciter en moi de plus qu'un désir d'amitié. Annihiler toute frustration résultant de l'absence d'amour. Devenir un asexuel (un "A" comme vous dites) à part entière.

Pour cela, je voudrais suivre un traitement médical du style d'une castration chimique, mais sans avoir besoin d'une condamnation pénale. J'ai lu plusieurs témoignages sur ce forum d'hommes étant également passés par là, notamment souffrant d'un désir sexuel trop important pour leur partenaire et voulant passer à une relation platonique. Ce n'est pas exactement ce que je cherche car je souhaite vraiment ne plus avoir besoin d'aucune relation sentimentale du tout, mais on se rejoint tout de même sur le fait qu'il faille passer par une assistance d'ordre médical.

Je remercie d'avance chaleureusement celles et ceux qui auront pris le temps de lire l'intégralité de mon message, et qui m'apporteront leur aide dans ce sens :bise:

Avatar du membre
Natsu
Ascendant
Messages : 944
Enregistré le : 10 juin 2014, 21:09
Localisation : Aquitaine
A aimé : 39 fois
A été aimé : 128 fois

Re: Je souhaite me débarrasser de tout besoin sexuel

Message par Natsu » 29 oct. 2014, 02:13

Devenir asexuel par médication ? C'est affreux de vouloir en arriver là ! Aucun médecin ne t'en prescrira, il y a de graves effets secondaires, en as-tu conscience ? Ta souffrance ne provient-elle pas plutôt de ta rupture ? Une piste à creuser avec un/e psychologue, ou avec toi-même. De plus, si le sexe est pour toi une addiction, ce n'est pas la castration chimique qui te soulagera, car l'addiction changera de forme et c'est tout. Un/e psychologue comportementaliste peut traiter les addictions, comportements obsessionnels, avec la TCC, ou la thérapie "classique". Il y a aussi de toute évidence un problème de manque d'estime personnelle. Tu peux travailler là dessus, par exemple, en réalisant tes dons. L'intelligence, l'humour, la personnalité, et la beauté du cœur sont bien plus attirants que le physique. Toi seul peux en prendre conscience et apprendre à les exprimer. Une médication qui supprimerait tous les problèmes et rendrait heureux, cela n'existe pas.
Modifié en dernier par Natsu le 29 oct. 2014, 13:14, modifié 1 fois.

Divine
Ascendant
Messages : 1051
Enregistré le : 29 mars 2011, 04:46
Localisation : Canada
A aimé : 59 fois
A été aimé : 41 fois

Re: Je souhaite me débarrasser de tout besoin sexuel

Message par Divine » 29 oct. 2014, 04:32

J'ajouterai que les asexuels ne sont pas tous aromantiques. C'est à dire qu'ils peuvent tomber amoureux ou avoir des béguins. La castration chimique ou l'asexualité même ne te mettrait pas à l'abri de déboire sentimentale.
Ça m'est égal d'être laide ou belle. Il faut seulement que je plaise aux gens qui m'intéressent.

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3646
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 628 fois
A été aimé : 920 fois

Re: Je souhaite me débarrasser de tout besoin sexuel

Message par Baelfire » 29 oct. 2014, 11:38

Salut E.R et bienvenue!

L'asexualité ne se choisit pas. Ce n'est pas une revendication ou un état d'esprit c'est naturel. Tu ne décides pas plus d'être asexuel que d'être droitier ou gaucher.

Et puis je doute que ce soit ce dont tu aies besoin.

Je rejoins Natsu qui te propose d'aller voir un psy...ou peut être même un sexologue.

Courage
♪Love is in the A ♫

E.R.
Membre junior
Messages : 9
Enregistré le : 28 oct. 2014, 23:02
A aimé : 4 fois

Re: Je souhaite me débarrasser de tout besoin sexuel

Message par E.R. » 29 oct. 2014, 14:36

Merci pour vos réponses, c'est cool que vous preniez la peine de lire mon message en entier :)

Je m'attendais à ce qu'on me dise que l'asexualité n'est pas quelque chose qui se choisit, je m'en doutais un peu. Mais je pense quand même qu'il n'est pas exclu de le devenir, avec le temps les goûts changent. Comme je le disais, par lassitude j'ai fini par perdre tout intérêt pour les jeunes, je ne tourne plus mon regard que ver des femmes plus âgées, et j'ai de bonnes raisons de penser que je finirai bien vite par m'en lasser également.

En fait je me rends compte que je n'en ai tout simplement plus envie. Besoin, ça oui, les besoins ne se contrôlent pas, c'est le propre même d'une dépendance. Mais quand je me masturbe, je ne ressens aucun plaisir autre que physique, psychologiquement ça me tue, et je me sens honteux d'en être réduit à ça.
De même façon, la relation que j'ai eue m'a fait comprendre que mes besoins sexuels étaient trop importants, et surtout disproportionnés par rapport au peu d'envie que je donne.

C'est pour ça que je voudrais en finir, médicalement, avec tout ça. Pour moi, cela n'apparait pas tellement comme un choix mais plutôt une nécessité. Je suis conscient des risques de cancer, de féminisation du corps etc. mais ce n'es pas quelque chose qui m'effraie, d'autant qu'il me semble que les risques de cancer diminuent lorsqu'il s'agit d'un traitement par patches plutôt que par comprimés. Et je ne suis déjà à la base pas un exemple de virilité, j'ai toujours ressenti une part de féminité (mais sans pour autant vouloir changer de sexe ni être attiré sexuellement par les hommes).

S'agissant de l'aromantisme, je comprends tout à fait le concept, mais je suis juste incapable de dissocier sexe et amour. Concrètement, du sexe sans amour (ce qu'on appelle vulgairement "plan Q") ne m'intéresserait pas, c'est d'ailleurs pour ça que je n'ai pas souhaité, avec mon ex, que nous ne restassions qu'amants. Mais de l'amour sans sexe non plus, si je venais de nouveau à être en couple, je ne pourrais pas attendre trop longtemps avant le premier rapport, et comme je l'ai déjà dit je sais d'avance (et d'expérience bien sur) que mes besoins en la matière seraient trop élevés.
Je ne veux pas avoir à choisir entre l'un et l'autre, et faute de pouvoir obtenir les deux (ni même un seul des deux d'ailleurs), je préfère clairement abandonner les deux en même temps.

Je dois ajouter que j'ai peur d'aller voir un docteur...j'en parle ici car l'anonymat du net aide nécessairement à s'exprimer, mais je balise vraiment à l'idée de devoir avouer ça à un professionnel. Déjà parce qu'un généraliste ne saurait pas forcément comment bien traiter la chose, mais aussi parce que la profession de sexologue n'étant pas un réel diplôme en France, il y a des risques de tomber sur un charlatan. Reste un psy...c'est sans doute la meilleure option, mais je me vois mal arriver et dire "Bonjour docteur, je suis accro au sexe, bien que je n'y aie pas accès" :/ Enfin il faudra bien que cela se fasse un jour.

Mais comment pensez-vous que je devrais aborder la chose ?

Avatar du membre
Natsu
Ascendant
Messages : 944
Enregistré le : 10 juin 2014, 21:09
Localisation : Aquitaine
A aimé : 39 fois
A été aimé : 128 fois

Re: Je souhaite me débarrasser de tout besoin sexuel

Message par Natsu » 29 oct. 2014, 17:06

Comment aborder le problème face à un professionnel ? Comme tu viens de le faire ici, c'est-à-dire en parlant de ton vécu, de tes souffrances, en toute franchise.
Après pour trouver le bon professionnel, c'est une autre histoire. Un médecin généraliste, ou un psychiatre comportementaliste (qui pratique et propose la TCC), mais ils sont rares. Un/e psychologue comportementaliste (qui n'est pas médecin) pourrait adresser les problèmes d'addiction et de dépression (d'après ce que tu dis "plus envie" cela ressemble à de la dépression). Je ne vois pas trop que dire de plus.. Bon courage !
Modifié en dernier par Natsu le 03 nov. 2014, 18:59, modifié 1 fois.

E.R.
Membre junior
Messages : 9
Enregistré le : 28 oct. 2014, 23:02
A aimé : 4 fois

Re: Je souhaite me débarrasser de tout besoin sexuel

Message par E.R. » 29 oct. 2014, 19:23

En fait il n'y a de ma part plus aucune envie, au sens où seuls les besoins subsistent. Je me sens soumis à des pulsions incontrôlables mais n'ai plus l'envie qui va avec. Résultat de tant d'années de regards qui se détournent pour ne pas me voir, de mépris, de filles qui m'ignorent ou me considèrent comme une source de dégoût. Ma seule envie désormais est que les besoins disparaissent...

Du reste, je voudrais préciser les choses quand je disais que je ne pense vraiment pas pouvoir dissocier amour et sexe : je ne peux pas tomber amoureux d'une femme si je ne ressens aucune attirance sexuelle pour elle. C'est pour cela que je ne pense pas pouvoir tromper quelqu'un. Si j'en ai ressenti l'envie lorsque j'étais avec mon ex, c'est tout simplement parce que faute de pouvoir faire l'amour avec elle, je cessais d'en être amoureux.

Par ailleurs, je me demandais si en disant au psy qu'il y a des risques que je viole une fille un jour (je ne pense pas que je le ferais vraiment, encore que personne ne peut vraiment être sûr de ce qu'il ferait ou non...), j'aurais plus de chances de bénéficier d'un traitement curatif. Qu'en pensez-vous ?

Ce n'est pas quelque chose que je trouve affreux, bien au contraire, cela m'enchante ! Ce serait pour moi comme la réalisation d'un rêve, l'acquisition de la liberté (d'une manière, je pense, bien plus belle que le suicide !), le début d'une nouvelle vie...

Polymnie
Amène
Messages : 438
Enregistré le : 04 mai 2013, 09:29
A été aimé : 45 fois

Re: Je souhaite me débarrasser de tout besoin sexuel

Message par Polymnie » 30 oct. 2014, 08:23

une chose est sûr tu as vraiment besoin d'aide et comme les autres, je ne pense pas qu'il y est de médicament miracle.
Et même si un médicament peut faire avancer un peu la résolution de tes soucis ça ne servira à rien si tu n'as pas fait "un traitement ds la tête"
j'espère que tu trouveras quelqu'un qui pourra t'aider à retrouver une estime de toi , à comprendre et à t'aider à en finir avec tes addictions.
Bon courage

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3646
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 628 fois
A été aimé : 920 fois

Re: Je souhaite me débarrasser de tout besoin sexuel

Message par Baelfire » 30 oct. 2014, 09:47

Si tu sens que tu en es à ce point là, il faut vraiment que tu ailles voir un psy et que tu sois sincère avec lui (pas la peine de mentir pour obtenir un traîtement qui ne te conviendra peut être pas). Lui saura te mettre sur la bonne route pour trouver la solution qui te convient.

Mais tu as raison il te faut agir...et vite.

Courage, courage :)
♪Love is in the A ♫

Jojo 64
Aspirant
Messages : 47
Enregistré le : 16 août 2014, 19:09
A aimé : 5 fois
A été aimé : 5 fois

Re: Je souhaite me débarrasser de tout besoin sexuel

Message par Jojo 64 » 01 nov. 2014, 20:47

E.R. a écrit : En fait je me rends compte que je n'en ai tout simplement plus envie. Besoin, ça oui, les besoins ne se contrôlent pas, c'est le propre même d'une dépendance. Mais quand je me masturbe, je ne ressens aucun plaisir autre que physique, psychologiquement ça me tue, et je me sens honteux d'en être réduit à ça.
Je suis d'accord avec les autres. Tu as besoin d'aide psychologique avant tout.

Pour moi, l'envie et le besoin sont des synonymes. L'envie se contrôle difficilement à moins de la sublimer vers d'autres activités. La masturbation n'est pas honteuse en soi. C'est même sain d'avoir envie ou besoin de se toucher afin d'éprouver du plaisir. Ce qui serait honteux, ce serait que tu en viennes à agresser une personne pour combler tes besoins.

L'art ou le sport sont de bons moyens pour extérioriser ses frustrations. Te trouver une tâche afin de détourner tes pensées vers un but signifiant pour toi pourrait à court terme te soulager. Reste néanmoins qu'il faut que tu parles à une vraie personne, pas seulement des anonymes sur ce forum, afin de trouver de l'aide qui te permettra à long terme de trouver un sens, à t'accomplir en tant que juriste, à réaliser des projets valorisants en dehors d'une sexualité débridée et surtout insatisfaisante et incontrôlable.

E.R.
Membre junior
Messages : 9
Enregistré le : 28 oct. 2014, 23:02
A aimé : 4 fois

Re: Je souhaite me débarrasser de tout besoin sexuel

Message par E.R. » 05 nov. 2014, 09:40

Mais vous aussi êtes de "vraies personnes", je pense que c'est bien quand même de se renseigner auprès de personnes elles-mêmes concernées.

En tout cas merci à tous pour vos conseils, je suis malheureusement trop timide pour oser aller voir un psy :oops: Mais je comprends bien que c'est une étape nécessaire, je suis vraiment déterminé à me mettre sous anti-androgènes.

Avatar du membre
Lockarius
Adepte
Messages : 174
Enregistré le : 18 août 2014, 00:43
Localisation : Sevran
A aimé : 5 fois
A été aimé : 36 fois
Contact :

Re: Je souhaite me débarrasser de tout besoin sexuel

Message par Lockarius » 05 nov. 2014, 20:11

J'ajouterai que les asexuels ne sont pas tous aromantiques. C'est à dire qu'ils peuvent tomber amoureux ou avoir des béguins. La castration chimique ou l'asexualité même ne te mettrait pas à l'abri de déboire sentimentale.
J'ajouterais également qu'il me semble que les différentes castrations si elles sont faites post-pubertés n'ont pas pour effet de faire disparaitre les envies/les désirs mais seulement la capacité physique.

Donc sauf erreur de ma part ca ne serait même pas une "solution" pour E.R.

Je me contenterais d'une remarque : quelques soit tes idées sur ton physique et ta capacités à séduire. Oublie les, prend confiance en toi : diplomé en droit international... pas rien quand même, il y a quelqu'un derrière l'envellope.
Le physique est certes "dramatiquement" important mais loin de tout faire : parole de quelqu'un qui est loin d'être un beau gosse ;)

Concernant tes propos d'addictions. Tu te connais : moi pas, toutefois vu ce que tu décris de ta relation je doute que ce soit un aspect "assoifffé de sexe" qui soit la cause du soucis mais davantage l'aspect "sexfriend" (plus que "couple" selon moi) de cette relation avec des attentes différentes entre toi et ta partenaire.
Je suis certain que l'Humanité est capable du meilleur.
Reste à passer de la théorie à la pratique...

E.R.
Membre junior
Messages : 9
Enregistré le : 28 oct. 2014, 23:02
A aimé : 4 fois

Re: Je souhaite me débarrasser de tout besoin sexuel

Message par E.R. » 06 nov. 2014, 14:32

Lockarius a écrit : J'ajouterais également qu'il me semble que les différentes castrations si elles sont faites post-pubertés n'ont pas pour effet de faire disparaitre les envies/les désirs mais seulement la capacité physique.
Tu es sûr ? Il me semble pourtant que c'est ce que certains hommes ont utilisé parce qu'ils en demandaient trop à leur femme.
Je me contenterais d'une remarque : quelques soit tes idées sur ton physique et ta capacités à séduire. Oublie les, prend confiance en toi : diplomé en droit international... pas rien quand même, il y a quelqu'un derrière l'envellope.
Le problème c'est que le physique dissuade bien souvent les gens de venir te parler et donc de vouloir savoir qui tu es. Je ne suis pas certain non plus que le fait d'avoir fait des études joue en ma faveur, en général tant les filles que les femmes préfèreront un mec qui n'a pas fait d'études mais qui était vraiment indépendant et avait un boulot, même alimentaire, dès ses 18 ans.
vu ce que tu décris de ta relation je doute que ce soit un aspect "assoifffé de sexe" qui soit la cause du soucis mais davantage l'aspect "sexfriend" (plus que "couple" selon moi) de cette relation avec des attentes différentes entre toi et ta partenaire.
Tu veux dire que la période où nous étions amants avant de nous mettre en couple a été un problème ? Ou bien que le fait de vouloir faire l'amour avec elle quand nous étions en couple n'était pas une bonne chose ?
Comme je l'ai dit, je ne voudrais pas avoir à choisir entre amour et sexe, j'aurai toujours besoin de l'un ou de l'autre, ou comme actuellement des deux, donc je préfèrerais ne plus avoir besoin de l'un ni de l'autre.

E.R.
Membre junior
Messages : 9
Enregistré le : 28 oct. 2014, 23:02
A aimé : 4 fois

Re: Je souhaite me débarrasser de tout besoin sexuel

Message par E.R. » 03 déc. 2014, 19:42

Bonsoir, je remonte ce topic pour m'assurer d'une chose : j'ai cru comprendre que seuls les psychiatres pouvaient prescrire ce genre de traitement, non les psychologues. Est-ce exact ? Dans ce cas, je suppose que je devrais plutôt aller voir un psychiatre ?
Comme on m'a aussi dit qu'il fallait que j'aille voir un psychologue, je voudrais être sûr que c'est bien un psychiatre qu'il me faut.
Merci d'avance pour vos réponses.

Avatar du membre
Ptite Marie
Ace Tea
Messages : 911
Enregistré le : 11 janv. 2011, 21:22
Localisation : Clermont-Ferrand
Pronom : Elle
A aimé : 102 fois
A été aimé : 166 fois

Re: Je souhaite me débarrasser de tout besoin sexuel

Message par Ptite Marie » 03 déc. 2014, 20:31

En effet, seuls les psychiatres sont habilités à prescrire des médicaments, parce que ce sont des médecins. Mais rien ne t'empêche de consulter à la fois un psychologue et un psychiatre, ils peuvent être complémentaires.
" Vous pourriez arrêter de péter pendant que je sauve le monde ? "
- Docteur Who -

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités