Démêler affection, plaisir, et sexe ? ou suis-je asexuelle ?

Vous avez des questions sur l'asexualité ?
C'est ici que ça se passe.
Répondre
fogpoo
Néophyte
Messages : 2
Enregistré le : 16 févr. 2014, 14:52

Démêler affection, plaisir, et sexe ? ou suis-je asexuelle ?

Message par fogpoo » 16 févr. 2014, 16:25

Bonjour tout le monde !

Déjà un grand merci pour ce site ! Ça fait plaisir de voir qu'on est pas seuls et anormaux. Il est vraiment complet et non-biaisé ; j'avoue que je commençais à avoir un peu peur quand je voyais toutes les personnes qui considéraient les asexuels comme des gens contre-nature, je me disais que j'étais entourée d'huîtres (aussi bêtes et fermées) :(

Je suis nouvelle sur le forum, ça va faire quelques temps que je le lis. J'ai épluché un peu les sujets qui ressemblent au mien, mais je n'ai rien trouvé qui 'collent' parfaitement :D C'est peut-être normal, après tout on a toujours l'impression d'être un cas unique alors qu'en fait on est globalement tous dans le même situation. Aussi je suis désolée si mon post fait un peu redit, n'hésitez pas à me signaler des sujets similaires que j'ai loupé.

Donc voilà, comme tous les nouveaux sur le forum apparemment, m'est venue la question : suis-je asexuelle ? à laquelle je n'ai toujours pas la réponse.
Je me suis toujours définie comme telle depuis mes 15 ans et quelques, sans forcément savoir ce que ça voulais dire mais juste pour éviter les conversations qui ne m'intéressaient pas (sur qui je 'craque', qui c'est qu'est beau etc...). En général, les gens se contentent d'un mot-étiquette sans chercher à voir plus loin et ça me convenait parfaitement. Seulement, maintenant j'ai grandi et je me demande si ça me va vraiment. Je sais que c'est bête de vouloir à tout prix trouvait une 'case' où se ranger, mais j'imagine que tous ceux qui se sont questionnés sur leur sexualité ont connu un jour l'angoisse de n'appartenir à rien, d'être différents et de ne pas pouvoir répondre à la question stupide mais régulière des gens "mais t'es quoi toi en fait ?". C'est pour ça que je viens un peu chercher des réponses ici, pour pouvoir enfin me donner un nom sans expliquer mon cas pendant 3h à toutes personnes un peu intéressées à mon sujet :D

Donc voilà, pour faire court, je semble ressentir le plaisir sexuel, l'attirance envers des personnes et la très grande affection (le sentiment amoureux peut-être, mais je suis pas sûre). D'après les informations glanées, ces 3 ressentis sont constitutifs du fait d'être 'amoureux' (j'ai l'impression d'être une extraterrestre qui apprend l'utilisation de la fourchette là :shock: ) Le problème est que ces ressentis s'appliquent à chaque fois à des personnes différentes.

Je m'explique.
Pour le cas du plaisir sexuel, disons que j'ai commencé à éprouver du plaisir très tôt, me masturbant dès l'âge de 8-9 ans (même si à ce moment-là je savais pas que c'était sexuel, juste que ça faisait du bien -mais qu'il fallait pas que le gens me surprennent la main dans le slip, pour des raisons inconnues :D ). J'ai continué et continue toujours à me masturber régulièrement. Je m'imagine le plus souvent des scénarios avec le minimum syndical, généralement avec des gens plus âgés rencontrés l'espace de quelques minutes dans la 'vie réelle', et généralement aussi il s'agit de scènes sans amour et même assez violentes (moi étant la violentée). Bref (hem hem, vive l'anonymat d'internet quand même). Quelques rares fois il s'agit de connaissances proches, mais jamais d'amis de mon âge, plus des vieux de la famille (j'ai déjà dit 'vive l'anonymat' ?). Dans tous les cas, j'imagine après appliquer une relation sexuelle avec ces personnes fantasmées, mais là j'ai une réaction épidermique genre "berk berk dégueu jamais de la vie". Quelques fois aussi je me sens extraordinairement sensuelle, ayant envie d'avoir des relations avec tous les gens dans la rue, mais là encore dès que j'imagine le truc devenir concret et/ou explicite mes ardeurs retombent. Voilà pour ce qui est du plaisir.

Pour l'attirance, il y a quelques fois des personnes qui attirent mon regard, qui m'intéressent, que j'ai envie d'intéresser. Je ressens des palpitations dans mon cœur, je deviens hyper-consciente de moi donc très stressée, j'ai envie de voir la personne mais en même temps comme je suis hyper stressée je l'évite, ce qui fait que je ne suis jamais proche d'elle et ne ressens donc pas "d'affection" envers elle. Juste un très grand intérêt, et généralement je le/la trouve beau/belle et j'essaie de lui plaire. Mais il n'y a jamais l'idée de sexe, quand je me l'imagine je trouve ça répugnant aussi. Je suis également incapable de les intégrer dans mes fantasmes sexuels ci-dessus, ça ne me provoque rien. Je n'ai pas également d'affection envers elle, comme je vais le décrire ci-dessous.

Enfin donc, pour de très rares personnes, je ressens une affection très forte. C'est comme une boule chaude dans le ventre, j'ai envie de prendre la personne très fort dans mes bras et de me mélanger à elle. C'est presque semblable à de l'adoration je pense. En même temps, cette boule chaude est parfois si forte dans mon corps que j'ai envie de toucher la peau de la personne, de la caresser, de la mettre à nue et de l'embrasser. Mais pas sexuellement. C'est complétement contradictoire, je suis perdue :? ... Je ne sais pas si j'arrive à le faire comprendre ; j'ai envie par exemple de caresser l'entre-jambe de la personne, mais pas que cette entre-jambe réagisse, juste affectueusement quoi. Et aller expliquer ça à vos amis proches (ça ne me le fait jamais qu'avec mes 'meilleurs amis', si on peut les qualifier de tels...) : "bonjour j'ai envie de te caresser toute nue et de t'embrasser partout mais je n'ai pas envie de toi lol :D ", ou comment les faire flipper. Et après ces 'amis' trouvent "l'amour" et je me sens si mal et si triste que je me dis que finalement j'étais amoureuse, mais platoniquement :cry:

Bref. Pour compliquer le tout, mon plaisir sexuel a pour sujet généralement des hommes (pas toujours, mais en général), mon attirance va aussi bien pour les hommes que les femmes, et mon affection est exclusivement envers les femmes. Donc voilà, je sais même pas si je suis censée être homo, bi ou hétéro.
Je me suis tournée un moment vers une définition "polyamoureuse", en me disant que j'aurais qu'à avoir 3 personnes différentes pour ces 3 ressentis différents, mais après vérification c'est pas comme ça que ça marche, il faut avoir ces trois ressentis pour une seule personne mais en plusieurs fois. Bref.

Aussi si ça peut éclairer, j'ai pensé un moment que c'était de la sexophobie. Pourtant, en étant éméchée, je drague et me fait draguer facilement. De plus, toujours en étant un peu éméchée, j'ai failli avoir des relations sexuelles avec des personnes charmantes mais les baisers et les caresses me laissaient de marbre. Genre, même pas du dégoût, mais vraiment 'mouais bon c'est naze en fait, j'préfère mon chat". Du coup le partenaire a à chaque fois décampé en me voyant si peu réceptive (et je pense que c'est tant mieux, même si bon j'étais un peu déçue de pas avoir assouvir ma curiosité XD). Donc non, même pas de la peur du sexe, même si quand je suis sobre j'évite les situations ambiguës.

Voilà, désolée pour le roman, mais je suis complétement perdue et je ne sais plus trop ce que je cherche. Je crève d'envie de tomber amoureuse et d'avoir une relation, parce que des fois je me sens vraiment seule et je me dis que punaise, ça doit vraiment être bien d'avoir des sentiments envers quelqu'un et qu'ils soient retournés. Et comme je l'ai expliqué, je ne sais même pas si mes 'amies' sont juste des amies ou si je suis amoureuse platoniquement, et à chaque fois ça finit moi qui me sens seule quand même. Sans parler de toutes ces conversations auxquelles je ne peux pas participer, parce que je sais même pas si je peux me qualifier 'amoureuse' de telle ou telle personne, et aller raconter tout le roman que je vous ai balancé à chaque fois XD

Bref, merci beaucoup de m'avoir lu, et ce serait vraiment cool si vous pouviez m'orienter :bise: !!!

Merci encore pour ce forum :D

Avatar du membre
loulou59
Affable
Messages : 124
Enregistré le : 17 janv. 2014, 01:32
Localisation : Lille

Re: Démêler affection, plaisir, et sexe ? ou suis-je asexuel

Message par loulou59 » 16 févr. 2014, 20:08

je ne suis pas psy mais je pense a ma propre expérience... peut être que tu n'as pas envie d'en parler mais as tu des "troubles du comportement" genre bipolaire comme disent si bien les psy ? je dit ça car je vis un peu la même chose et c'est compliqué. Si tu veux en parler par mp je suis la, a+
La différence est une force.
Ben 2012

fogpoo
Néophyte
Messages : 2
Enregistré le : 16 févr. 2014, 14:52

Re: Démêler affection, plaisir, et sexe ? ou suis-je asexuel

Message par fogpoo » 17 févr. 2014, 01:07

Bonsoir, merci beaucoup pour vos réponses :D !

@ Ewe : C'est ce que je pensais au début, mais à force de lire le forum je me suis dit que peut-être finalement j'étais asexuelle.
En effet, je suis capable de ressentir du plaisir, mais pas pour de réelles personnes, seulement quand je suis stimulée moi-même (et je m'imagine des inconnus, ou des gens croisés 2 mn donc c'est tout comme). Or, j'ai vu sur le site qu'on pouvait se masturber et y prendre du plaisir et être quand même asexuel :? Est-ce à dire que les personnes asexuelles qui se masturbent quand même n'imagine 'rien' pendant, c'est-à-dire que c'est juste mécanique ?

De même, je ressens de l'attirance pour certaines personnes, mais elle est complétement dénuée d'intérêt sexuel. Et non, cette attirance n'est pas que physique, au contraire elle l'est très peu ! Je ne me vois pas traîner avec des personnes juste pour leur aspects, même si évidemment je ne suis pas naïve et que je sais que ça joue. C'est plus 'intellectuel' en fait, dans le sens où j'ai retenu la personne parce que je la trouve intéressante.
Quant à l'affection, là aussi il n'y a rien de sexuel : c'est plus, comme... je sais pas si t'as un chat par exemple, un chat trop mignon genre, ben des fois tu as tellement d'affection pour lui que tu veux le manger tout cru tu vois ? Ou alors je suis juste bizarre :oops: Là c'est un peu pareil, en différent bien sûr parce que c'est transposé à un humain -donc le 'manger' devient caresses et baisers-, mais voilà c'est une affection tellement débordante que je veux ne faire qu'un avec elle. Mais non-sexuellement :D

Du coup voilà, j'ai une libido mais dirigé uniquement envers moi et mon imaginaire, et des attirances qui peut-être sont de l'amour -je ne suis pas sûre- mais totalement asexuelles. C'est pour ça que je me suis dit que ce n'était pas un problème de la bonne personne ni rien, juste que je ne pouvais pas transposer une personne réelle dans le domaine sexuel, donc que j'étais asexuelle. Au début je me suis dit, et mes proches aussi, que c'est parce que ce n'était pas la bonne personne, mais je ne pense vraiment pas que ce soit ça, tant l'idée de rentrer en interaction sexuelle avec quelqu'un me paraît juste... bizarre, étranger. Quand bien même j'étais dans cette situation, ça me paraissait toujours aussi 'hors de moi'. Et j'avoue que je me lasse un peu de me dire 'oui mais ça va changer', j'ai l'impression de vivre dans l'attente alors que si ça se trouve, ce n'est juste pas moi.
Bref, voilà, merci beaucoup :D

@ loulou59 : Hm, je n'ai pas l'impression d'avoir une humeur différente en fonction des personnes avec qui j'interagis (si je vois bien ce qu'est le trouble bipolaire?)... C'est vrai que j'ai des changements d'humeur assez drastiques, suivi de phases 'normales', mais je ne sais pas pour autant si on doit le classer dans les troubles du comportement -la frontière entre le pathologique et le 'normal' est ténue! Toujours est-il que ces sautes d'humeur varient selon les périodes, pas selon les personnes que je côtoie, donc je ne sais pas si cela peut avoir un lien avec le fait que j'ai un 'ressenti amoureux' différents selon chaque personne ? Mais c'est vrai que je n'ai pas regardé de ce côté-là, ça pourrait être une piste. Je vais me renseigner un peu et reviendrait faire toi :D Merci beaucoup en tout cas !

lamanon30

Re: Démêler affection, plaisir, et sexe ? ou suis-je asexuel

Message par lamanon30 » 17 févr. 2014, 08:02

je comprend pas pourquoi tu te prend la teté comme ça (tout les gens qui se masturbent ont un imaginaire au moment ou ils le font , même chez les S)
la preuve , même ceux qui font l'amour a leur femme , pensent souvent a une autre mdrrrrrrrrrr et vice versa tralala :lol:
pour ce qui est de ton coté affectif (amour , amitiés , chat , humain) ben je veux dire , avec tout l'amour que tu as a donner (c'est flag) heureusement pour toi que tu est pas un mec , sinon perso j'aurais dormie sur ton paillasson et je t'aurais rendu toute cette affection !!!
pour ce qui est de ton interrogation sur ton non passage a l'acte , que se soit en sexe ou en affection , si ça te travaille , ben il faut que tu en chie beaucoups plus pour qu'enfin tu découvre le pourquoi , parce qu'en fait , ya que toi qui le sais au fond de toi
mais ça aussi n'est pas une obligation , tout dépend si ça te saoule ou pas
(perso je réitère ce que j'ai dit , je suis persuadée qu'il y a toujours compensation , excuse moi pour l'exemple qui suit mais j'en est pas trouvé d'autre :lol:
un aveugle compensera sur l’ouï etc ...... essaye donc de trouver des S qui parlent d'amour , d'affection avec la puissance que tu nous communique :bise:

lamanon30

Re: Démêler affection, plaisir, et sexe ? ou suis-je asexuel

Message par lamanon30 » 17 févr. 2014, 12:34

Ewe a écrit :Fais attention à toi quand même, dormir sur les paillassons ça fait mal au dos ! :mrgreen:
tinkiète , je les est connu j'avais pas 12 ans et déja j'avais compris le truc de passer par les caves dans les résidences privées , là ou ils sont tout moelleux (chez les bourges quoi :lol:

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité