Désir sexuel, amour romantique, attachement.

Vous avez des questions sur l'asexualité ?
C'est ici que ça se passe.
Amireux
Apprenti
Messages : 50
Enregistré le : 15 juil. 2013, 00:41
Localisation : Près de Nancy, Lorraine, France
A été aimé : 1 fois

Désir sexuel, amour romantique, attachement.

Message par Amireux » 18 juil. 2013, 02:05

Bonjour,

J'aimerais bien avoir votre avis sur ces textes, par rapport à la question de l'aromantisme surtout :

http://lecerveau.mcgill.ca/flash/d/d_04 ... p_des.html
http://lecerveau.mcgill.ca/flash/i/i_04 ... p_des.html

Apparemment, il semblerait que le désir sexuel et l'amour romantique sont quand même très liés, quoique indépendants.
Un des deux textes précise :
Bien que le désir sexuel soit probablement plus ancien que les deux autres évolutivement parlant, l’établissement de relations amoureuses chez l’humain ne suit pas une séquence entièrement déterminée, soutient Helen Fisher. Il est vrai que nous sommes souvent d’abord attirées sexuellement, puis nous avons des relations sexuelles, tombons en amour et nous attachons finalement à notre partenaire. Et cette séquence est d’une redoutable efficacité, car les relations sexuelles et l’orgasme réveillent dopamine, ocytocine et vasopressine qui favorisent inconsciemment le développement d’un sentiment amoureux ou d’attachement.
Pourtant, certains aromantiques ne sont pas asexuels. Comment l'expliquer ?

Cordialement.

Avatar du membre
Rising Sun
Affilié
Messages : 328
Enregistré le : 01 juin 2013, 19:52
A été aimé : 1 fois

Re: Désir sexuel, amour romantique, attachement.

Message par Rising Sun » 18 juil. 2013, 02:23

A supposer que chacune de ces attirances soit déterminée par une aire cérébrale spécifique (oui, je sais, c'est simpliste mais bon), il faut tenir compte du fait que nous avons tous un cerveau différent, qui n'est pas "câblé" de la même façon, et certaines personnes n'auront donc pas suffisamment de synapses entre ces aires pour qu'elles puissent se stimuler l'une l'autre. Et ça peut être pour tout un tas de raisons différentes. Donc une personne sexuelle pourrait être sexuellement attirée mais comme l'aire de l'attirance sexuelle n'enverrait aucune stimulation à l'aire du sentiment amoureux, cette dernière ne serait donc pas stimulée et la personne ne développerait donc pas de sentiments amoureux. L'avantage est que ce modèle pourrait aussi marcher en sens inverse, pour les asexuels romantiques.

Zimou
Administrateur
Messages : 4991
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 435 fois
A été aimé : 454 fois
Contact :

Re: Désir sexuel, amour romantique, attachement.

Message par Zimou » 18 juil. 2013, 10:03

Pour moi, c'est simple. ça dépend simplement du déclencheur et du but de la relation sexuel. Les sensation physique vont être interprété inconsciemment suivant le déclencheur et le but.
Mon déclencheur et mon but, c'est de lui donner du plaisir, de l'amour et de l'intimité, par amour. enfin quand elle est demandeuse de plaisir, d'amour et d'intimité. mais ça fini rarement par un orgasme pour moi, cela dit je me sens quand même plus amoureux, avec le plaisir d'avoir fait plaisir. Elle peut aussi être demandeuse que je prenne du plaisir par amour pour moi (comme j'en prend pas de façon automatique, c'est un choix et n'en ayant pas besoin... c'est jamais mon but ^^). mon déclencheur et mon but est exactement le même, répondre à sa demande par amour. dans ce dernier cas, ça fini généralement par un orgasme pour moi et la libération des molécules lié font que j'ai ce sentiment de l'aimer plus. J'ai envie de lui dire, c'est quelque chose de fort mais j'évite de le faire car c'est pas un vrai sentiment, c'est l'orgasme qui a provoqué ça. un peu comme quand on boit trop, on peut aimer tout le monde xD c'est pas réelle. Donc j'essaye de pas trop le dire plus que d'habitude et quand je le dit c'est plus dans le sens "je t'aime aussi" (me faisant ça par amour, c'est une réponse finalement) et pas un "je t'aime" dans le sens "je t'aime pour ce que tu me fait", car finalement je l'aimerai tout autant si elle me faisait rien ^^
Voila un peu comment je comprend les chose pour les romantiques.
pour les aromantiques sexuel, je pense que ce sentiment d'amour n'est pas dirigé vers la personne avec qui il l'a pratiqué comme pour les romantiques, mais vers la pratique en elle même. le déclencheur c'est l'attirance sexuel et le but c'est l'orgasme. lorsqu'un aromantique sexuel atteint ce but, il ne fait qu'éprouver, à travers les molécule libéré, de l'amour pour l'acte suite à un soulagement je pense. c'est une forme d'amour aussi, mais fonctionne différemment.

Bref en résumé, ceux qui font l'amour avec des sentiments pour quelqu'un ont un sentiment d'amour pour cette personne et ceux qui font l'amour sans sentiment pour quelqu'un vont avoir de l'amour pour l'acte et le soulagement procuré.
dans les 2 cas, les molécules font développer l'amour du but recherché.
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

RValiasRV
Ascendant
Messages : 900
Enregistré le : 30 mars 2011, 01:11
Localisation : RER Ligne D/Transilien Ligne R
A aimé : 14 fois
A été aimé : 27 fois
Contact :

Re: Désir sexuel, amour romantique, attachement.

Message par RValiasRV » 18 juil. 2013, 12:55

«Au fil de l’évolution, la sélection naturelle fait graduellement disparaître les individus incapables ou peu enclins à se reproduire.»
Ça commence bien...
L'homme a toujours voulu croire en quelque chose car il est difficile de croire en soi.

Amireux
Apprenti
Messages : 50
Enregistré le : 15 juil. 2013, 00:41
Localisation : Près de Nancy, Lorraine, France
A été aimé : 1 fois

Re: Désir sexuel, amour romantique, attachement.

Message par Amireux » 18 juil. 2013, 13:51

Les aromantiques sont-ils incapables d'aimer les personnes ou ne serait-ce pas plutôt qu'ils les aiment différemment ? Les deux pages distinguent bien l'amour romantique et l'attachement. Par ailleurs, l'amour romantique, ça peut être ce qu'en disent les deux pages, d'un point de vue biologique, mais ça peut être aussi tout un construit sociétal et culturel (tous les poncifs du cinéma par exemple). Il me semble qu'aimer romantiquement selon le sens biologique (1) n'implique pas d'aimer romantiquement selon le sens culturo-sociétal (2) (mais peut-être que si on tombe dans ce cas de figure on est plutôt gris-romantique que aromantique).

Pour ma part, il me semble que je peux aimer romantiquement au sens (1), à ceci près que :
- se sera sans exclusivité et sans désir/besoin d'exclusivité (ou alors peut-être que, du coup, je confonds "amour romantique" et désir sexuel non-génital ? :? ) ;
- cela aura généralement une étroite correspondance avec le degré d'intimité que j'aurai développé, et si, par exception (surtout vrai quand j'étais jeune) j'aime romantiquement au sens (1) sans avoir ce degré d'intimité, ça va me mettre mal à l'aise et que je vais me méfier de ce sentiment comme de la peste.

Quant à aimer/être aimé romantiquement au sens (2) je m'en cogne, ça ne m'intéresse pas, et ça ne m'attire pas.

Peut-être qu'on pourrait inventer le terme d'alter-romantique pour me qualifier :mrgreen:

Avatar du membre
Rising Sun
Affilié
Messages : 328
Enregistré le : 01 juin 2013, 19:52
A été aimé : 1 fois

Re: Désir sexuel, amour romantique, attachement.

Message par Rising Sun » 18 juil. 2013, 16:27

C'est clair pour moi aussi, il y a une différence entre l'amour romantique tel qu'il est construit / fantasmé et l'amour romantique tel qu'il est réellement. Je suis très romantique, mais pas tant que ça au sens conventionnel du terme. Je suis même allergique aux stéréotypes genre les petits noms "roudoudouchéridamourlapinou", la Saint Valentin, le fiancé qui se met à genoux pour dire "veux-tu m'épouser ?", les bouquets de 36 roses rouges offerts sous la pleine lune à Venise sur une gondole :roll: Donc ne t'en fais pas si tu n'aimes pas ça, non seulement tu es romantique quand même, mais tu es normal de réagir à la saturation de guimauve :wink:
Un aromantique n'aime pas d'amour, mais d'amitié seulement, il n'y a pas réellement d'attirance et en tout cas pas sur le plan physique (hormis purement sexuellement pour les aromantiques sexuels). Mais si comme tu le disais dans tes posts, tu aimes de façon intermédiaire, et si tu veux mon avis perso, je pense que c'est toujours romantique, mais à ta façon. D'ailleurs bien que je différencie amour et amitié, je ne peux pourtant pas concevoir d'aimer d'amour quelqu'un qui n'est pas un ami proche, et mon petit ami est à la fois celui que j'aime et mon meilleur ami. Autrement, pour moi, ça ne marcherait pas ! J'ai besoin de combiner amour et amitié pour me sentir pleinement amoureuse.

Amireux
Apprenti
Messages : 50
Enregistré le : 15 juil. 2013, 00:41
Localisation : Près de Nancy, Lorraine, France
A été aimé : 1 fois

Re: Désir sexuel, amour romantique, attachement.

Message par Amireux » 18 juil. 2013, 16:41

Rising Sun a écrit :D'ailleurs bien que je différencie amour et amitié, je ne peux pourtant pas concevoir d'aimer d'amour quelqu'un qui n'est pas un ami proche, et mon petit ami est à la fois celui que j'aime et mon meilleur ami. Autrement, pour moi, ça ne marcherait pas ! J'ai besoin de combiner amour et amitié pour me sentir pleinement amoureuse.
+1 :) Et quand je disais à ma future ex-épouse que j'aurais voulu que mon épouse soit aussi ma meilleure amie (ou du moins une de mes meilleures amies), elle n'a pas compris... Sans amitié, l'amour et le sexe me semblent creux et inintéressant. Mais chez moi ça va encore plus loin, vu que toute amitié réelle que j'ai avec une femme génère automatiquement, chez moi, des sentiments amoureux et du désir, à proportion du degré de cette amitié. Et tout coup de cœur non relié à une amitié s'éteint assez vite. C'est comme si mes 3 systèmes étaient parfaitement en harmonie les uns avec les autres, parfaitement complémentaires et calibrés.

Avatar du membre
Rising Sun
Affilié
Messages : 328
Enregistré le : 01 juin 2013, 19:52
A été aimé : 1 fois

Re: Désir sexuel, amour romantique, attachement.

Message par Rising Sun » 18 juil. 2013, 16:47

Donc tu es sûrement demiromantique, comme moi ! (à part que je n'ai absolument jamais de coup de cœur sans amitié, même une attirance brève)

Amireux
Apprenti
Messages : 50
Enregistré le : 15 juil. 2013, 00:41
Localisation : Près de Nancy, Lorraine, France
A été aimé : 1 fois

Re: Désir sexuel, amour romantique, attachement.

Message par Amireux » 18 juil. 2013, 17:42

Rising Sun a écrit :Donc tu es sûrement demiromantique, comme moi ! (à part que je n'ai absolument jamais de coup de cœur sans amitié, même une attirance brève)
C'était à peu près la conclusion à laquelle j'en étais arrivé aussi...

Attention, quand je dis que j'ai des coups de cœur, c'est surtout, quand je fais la connaissance d'une jeune femme assez jolie, un léger trouble (mêlé de légère timidité), au début, mais qui s'évanouit en quelques heures. C'est plutôt une sorte d'appréciation esthétique.

Et est-ce que inversement tu deviens amoureuse aussi de tous tes vrais amis ?

Avatar du membre
Rising Sun
Affilié
Messages : 328
Enregistré le : 01 juin 2013, 19:52
A été aimé : 1 fois

Re: Désir sexuel, amour romantique, attachement.

Message par Rising Sun » 18 juil. 2013, 17:49

Pas de tous, non, de très peu. Je tombe très rarement amoureuse en fait, ça ne m'est arrivé que 2 fois (et 2 autres fois, une vague attirance qui n'a débouché sur rien). Mais des "squishes", ça, j'en ai souvent, même si c'est de l'amitié et non de l'amour, ça reste pour moi une amitié très spéciale. Je pense que c'est surtout lié à mon passé aromatique et je continue beaucoup à fonctionner en "mode aromantique par défaut", on va dire.

Amireux
Apprenti
Messages : 50
Enregistré le : 15 juil. 2013, 00:41
Localisation : Près de Nancy, Lorraine, France
A été aimé : 1 fois

Re: Désir sexuel, amour romantique, attachement.

Message par Amireux » 18 juil. 2013, 18:39

Tiens ça me fait penser à un truc... Il y a longtemps, une fille me plaisait. Un pote m'avait demandé :
— Mais, quand tu la vois ou que tu penses à elle, est-ce que tu bandes ?
— Euh, ben non... C'est juste que je la trouve belle et sympathique...
J'étais étonné que ce pote suppose que parce qu'elle me plaisait, parce que je voulais sortir avec, alors forcément j'allais bander en pensant à elle ou en la voyant... :shock: Elle m'attirait, mais esthétiquement. J'aurais voulu la toucher, lui faire des bisous, mais l'idée de la "sauter" n'était pas à l'ordre du jour (ou peut-être que j'y pensais, mais intellectuellement... ça ne provoquait pas d'effet physiologique sur mes parties génitales, même si, à l'occasion, en me masturbant, il m'arrivait de fantasmer sur l'une ou l'autre fille qui me plaisait).
Est-ce que les S sont supposés bander quand ils voient/pensent à une personne de l'autre sexe qui leur plaît ?

Amireux
Apprenti
Messages : 50
Enregistré le : 15 juil. 2013, 00:41
Localisation : Près de Nancy, Lorraine, France
A été aimé : 1 fois

Re: Désir sexuel, amour romantique, attachement.

Message par Amireux » 18 juil. 2013, 18:43

Rising Sun a écrit :Pas de tous, non, de très peu. Je tombe très rarement amoureuse en fait, ça ne m'est arrivé que 2 fois (et 2 autres fois, une vague attirance qui n'a débouché sur rien). Mais des "squishes", ça, j'en ai souvent, même si c'est de l'amitié et non de l'amour, ça reste pour moi une amitié très spéciale. Je pense que c'est surtout lié à mon passé aromatique et je continue beaucoup à fonctionner en "mode aromantique par défaut", on va dire.
Quelle est la nature de cette amitié très spéciale, par rapport à l'amour que tu dis avoir eu 2 fois ? Parce que moi, j'ai l'impression que je pourrais alternativement dire de chaque femme dont je suis amoureux, qu'en fait j'ai des sentiments amicaux très spéciaux envers elle + du désir sexuel mais au sens très large (désir de la toucher, de la câliner, de la caresser, etc.), mais je ne suis pas asexuel de toute façon (enfin je ne crois pas, pas de trop en tout cas).

Avatar du membre
Rising Sun
Affilié
Messages : 328
Enregistré le : 01 juin 2013, 19:52
A été aimé : 1 fois

Re: Désir sexuel, amour romantique, attachement.

Message par Rising Sun » 18 juil. 2013, 19:01

Pour moi, ça n'a rien à voir avec de l'amour dans le sens "couple". C'est plutôt une un sentiment d'amitié fraternelle, semblable à ce que l'on ressentirait dans une relation familiale idéale avec un frère / une sœur / un parent / un enfant. Un sentiment fusionnel d'avoir trouvé un frère ou une sœur de cœur. La personne n'est pas le centre de nos pensées, on ne la regarde pas tous le temps comme quand on est amoureux, il n'y a pas de jalousie... Donc c'est simplement une envie d'amitié très forte.

Amireux
Apprenti
Messages : 50
Enregistré le : 15 juil. 2013, 00:41
Localisation : Près de Nancy, Lorraine, France
A été aimé : 1 fois

Re: Désir sexuel, amour romantique, attachement.

Message par Amireux » 18 juil. 2013, 19:52

Rising Sun a écrit :Pour moi, ça n'a rien à voir avec de l'amour dans le sens "couple". C'est plutôt une un sentiment d'amitié fraternelle, semblable à ce que l'on ressentirait dans une relation familiale idéale avec un frère / une sœur / un parent / un enfant. Un sentiment fusionnel d'avoir trouvé un frère ou une sœur de cœur. La personne n'est pas le centre de nos pensées, on ne la regarde pas tous le temps comme quand on est amoureux, il n'y a pas de jalousie... Donc c'est simplement une envie d'amitié très forte.
Hum... nonobstant le fait que j'ai du désir sexuel, j'ai l'impression que quand je suis amoureux, c'est un peu comme ça que ça se passe. Là, par exemple, il y a une jeune femme qui me plait bien, je lui ai dis d'ailleurs, et j'ai même utilisé le mot "amoureux", mais je n'ai pas de pensées obsessives à son sujet. Certes, je la regardais souvent quand j'ai été avec elle dernièrement : mais quand je suis avec les gens, je les regarde souvent de toute façon. Certes, je pense beaucoup à elle parce que je me sens bien en adéquation avec elle, que j'aimerais que ça soit réciproque, mais je ne suis pas tout le temps en train de penser à elle non plus. Bizarrement, le fait de lui avoir d'ailleurs avoué (très vite) mes sentiments m'a évité de faire de l'obsession je crois et a soulagé quelques tendances en ce sens que j'avais. Je crois que si ça devenait réciproque que du coup ça serait encore moins obsessif (ça ne l'est déjà quasiment pas), que ça pourrait vraiment devenir comme une belle amitié complice, mais avec des câlins en plus. Et surtout je n'éprouve absolument aucune jalousie, au sens de désir d'exclusivité et souffrance en cas de non-exclusivité. Tout au plus, je peux me sentir jaloux de ne pas recevoir, mettons, autant d'amour amoureux que j'en donne, tandis que d'autres en recevraient davantage. Mais de ne pas être le seul à être aimé amoureusement, je m'en fiche royalement.

Avatar du membre
Rising Sun
Affilié
Messages : 328
Enregistré le : 01 juin 2013, 19:52
A été aimé : 1 fois

Re: Désir sexuel, amour romantique, attachement.

Message par Rising Sun » 18 juil. 2013, 20:01

Je ne trouve pas trop, car ça supposerait qu'il y a de l'attirance dans un "squish", or il n'y en a justement pas. Ce n'est pas "telle personne me plaît mais je n'ai pas envie de la toucher, j'ai un squish" car quand une personne te plaît, tu es en fait quand même attiré. Je trouve d'ailleurs ce mot trompeur car peu approprié puisqu'il se rapproche volontairement du "crush" anglais alors que là il ne s'agit pas d'amour dans un autre sens que d'amitié très forte. Malheureusement je trouve que ce mot est d'ailleurs surtout utilisé par des adolescents qui sont attirés par une personne et n'ont pas réussi à identifier la nature quand même un peu romantique de leur attirance, alors du coup ils rapprochent involontairement ce genre de chose de l'amour plutôt que de l'amitié (sur le forum AVEN anglais, la majorité des participants ont entre 13 et 18 ans). Enfin, c'est là juste mon avis.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 1 invité