Les enfants sont ils asexuels?

Vous avez des questions sur l'asexualité ?
C'est ici que ça se passe.
Beliefs
Adepte
Messages : 248
Enregistré le : 01 janv. 2012, 23:14

Re: Les enfants sont ils asexuels?

Message par Beliefs » 16 janv. 2012, 20:17

Instinctivement, je réponds oui les enfants sont A.

En vous lisant, je ne change pas d'avis.

En réfléchissant plus longuement... je ne change pas d'avis non plus, lol.

Mais là où il y a erreur selon moi, c'est de penser que les A sont restés enfants, un enfant n'est pas défini par cette seule caractéristique. Ou alors nous somme tous encore des enfants vu qu'à tout âge, il nous arrive d'avoir des comportements enfantins.

Les enfants ont des zones érogènes qu'ils tripotent parce que ça fait du bien.

Dire qu'aucun A n'a de déficience hormonale, c'est aller vite en conclusion.

Gallifrey
Membre
Messages : 24
Enregistré le : 26 avr. 2013, 21:29

Re: Les enfants sont ils asexuels?

Message par Gallifrey » 27 avr. 2013, 10:14

On sait que les enfants ont une sexualité et une curiosité sexuelle : ils se masturbent très jeunes (même si peu s'en souviennent l'âge adulte), sont intrigués par les organes génitaux et la sexualité.

Mais je me demande si on peut évoquer l'asexualité chez les enfants. J'imagine que certains enfants développent les prémisses de la sexualité dans une orientation romantique car beaucoup expliquent avoir eu des amoureux ou des amoureuses qui leur faisait réellement quelque chose de différent dans le ventre que leurs amis, donc ça ne tiendrait pas purement de l'émulation des adultes. D'ailleurs, certains homosexuels expliquent l'avoir su très tôt pour cette raison.

Est-ce une orientation sexuelle infantile ou une orientation romantique ? Difficile à dire.

Personnellement, je n'ai pas vécu cela quand j'étais enfant, j'ai prétendu être amoureuse d'un adolescent quand j'avais 7 ans pour émuler un peu les adultes parce que, il faut l'avouer, dès l'enfance, on nous apprend à faire la différence entre un copain ("ça serait pas un peu ton amoureux ?") et une copine (pour les filles, j'entends, l'inverse est vrai pour les garçons).

D'ailleurs, m'est d'avis que ça joue dans cette idée populaire qu'une femme ne peut être amie avec un homme, c'est quelque chose que notre culture ne nous apprend pas.

Je n'ai pas été élevée dans un milieu asexué, au contraire. (Non, ne paniquez pas, on ne m'a pas mise devant un porno à la naissance). Mes parents ont répondu très tôt aux questions sur les bébés avec des vidéos et livres éducatifs (ce qui ne m'a pas empêché de me taper la honte en CM2 car je ne savais pas que "chatte" était connoté, parce que chez moi c'était de l'instruction et non de la vulgarité), dès que j'ai eu mes règles (à 11 ans), mes parents m'ont expliqué que je pouvais demander la pilule dès que j'en avais besoin et que le préservatif c'était important. Bref, aucune restriction, d'ailleurs mon frère jumeau est hétérosexuel et a eu plusieurs copines.

Education ? Nature ? J'avoue que j'ai tendance à penser que mon désintérêt de l'amour dans l'enfance n'était pas simplement de l'innocence, mais les prémisses de ma situation de Grey-A. Ce n'est peut-être pas héréditaire ou génétique (surtout que la sexualité peut être fluide), mais il doit y avoir des prédispositions chez certaines personnes qui me font penser que certains enfants sont plus asexuels que d'autres.

Personnellement, j'ai un profil hormonal différent, mais je produis trop de testotérone pour une femme, j'ai une libido, je n'ai juste pas d'attirance pour les gens (je ne fantasme sur personne ni rien, même pas ces fameux acteurs trop sexy blablabla) donc je ne pense pas qu'une déficience en hormone soit plus fréquente chez les asexuels que chez les autres (ou pas beaucoup plus).

Quoi qu'il en soit, l'idée que l'asexualité serait une sexualité infantile m'évoque beaucoup le concept de "late bloomer" auquel j'ai cru quand j'ai ressenti de l'attirance pour une femme et je pense, avec le recul, que c'est du vent. Il y a sûrement des gens qui se révèlent tardivement, mais il y a des gens qui ne ressentiront jamais ou très rarement de l'attirance sexuelle pour les autres (et pour moi, il y a une réelle différence entre l'envie de sexe et l'envie de quelqu'un qui fait qu'on peut être asexuel et prendre du plaisir ou avoir une libido), les qualifier d'infantiles pour cela serait un petit peu fait comme Freud qui considérait le plaisir clitoridien et le lesbianisme comme infantiles car il n'y avait pas de pénis. :ouhla:

Je ne pense pas non plus qu'il s'agisse de blocages psychologiques ou autre car je connais des gens très sexuels qui ont justement un blocage et ça ne les empêche pas d'etre sexuels.

Donc une sexualité comme une autre avec des gens très variés. :mrgreen: Et pas un truc d'enfant. Je suis sûre que les enfants aussi sont le début de quelque chose.

Avatar du membre
Uiravaivahui
Assidu
Messages : 824
Enregistré le : 08 juin 2013, 13:23
A été aimé : 2 fois

Re: Les enfants sont ils asexuels?

Message par Uiravaivahui » 30 déc. 2013, 00:02

http://matricien.org/geo-hist-matriarca ... briandais/

Je vous conseille vivement ce lien sur la sexualité des Triobandais dans les îles Salomon. Je cite les passages directement ciblés ci-dessous.
La mère donne le sein jusqu’à ce que cela n’intéresse plus l’enfant (vers 3 ou 4 ans). Résultat : l’enfant de suce jamais son pouce de manière prolongée et surtout il se détache naturellement et plus profondément de la mère (adieu le complexe d’œdipe !) [Voir aussi une observation de Margaret Mead chez les Arapesh.] Les petits enfants forment une "république des enfants", il vont jouer en groupe loin du village hors de la présence des adultes. Naturellement leurs jeux sont pour beaucoup centrés autour du sexe. Les enfants plus grands font de même et commencent à avoir de vraies relations sexuelles dès 6 à 8 ans (adieu la période de latence !). Les parents parlent de cela avec bienveillance.
Uiravaivahui = bébé phoque

Utiliser l'argument de la sexualité pour vendre c'est manquer de confiance en son produit.

Image

Divine
Ascendant
Messages : 1051
Enregistré le : 29 mars 2011, 04:46
Localisation : Canada
A aimé : 59 fois
A été aimé : 41 fois

Re: Les enfants sont ils asexuels?

Message par Divine » 30 déc. 2013, 05:23

Je n'ai pas ressenti d'attirance sentimentale avant mes 15 ans. Par contre, je me rappelle avoir expérimentée très tôt dans mon enfance la masturbation. Pas parce que j'étais curieuse mais purement parce que je ressentais une énergie sexuelle. Cette énergie sexuelle n'était cependant pas diriger vers une personne, une chose ou un sexe...Ce qui est logique puisque je suis asexuelle depuis toujours! Alors je ne peux pas parler au nom des S. Mais il me paraitrait fort surprenant que l'on puisse très tôt développer une «énergie» sexuelle sans développer une orientation (autre que A, puisque l'asexualité est une orientation en sois à mes yeux, et pas une non-orientation)

Dans un autre ordre idée, pour ceux qui s'intéressent à la question de l'identité sexuelle, si elle est naturelle ou acquise par l'éducation, je vous encourage à étudier le cas de David Reimer. David Reimer était un petit garçon qui, à ses 8 mois, a subi une circoncision qui a mal tourné, laissant son pénis dans un sale état. Les parents de Reimer sont alors allé voir un psychiatre de bonne réputation qui était convaincu que l'identité sexuelle était quelque chose d'acquis par l'éducation et par la pression sociale. Il a alors dit aux parents du garçon que le mieux était de lui faire subir une opération pour en faire une fille et de lui donner la quantité d'hormones féminines nécessaire à son bon développement. Les parents ont accepté et ont élevé David Reimer comme une fillette normale, sans lui révéler sa vraie nature. Entretemps, le psychiatre suivit de près la nouvelle jeune fille qui était pour lui un sujet de recherche parfait (c'était un garçon qui a subi un changement de sexe très tôt, qui n'avait pas problème hormonale à l'origine ni de signe d'hermaphrodisme et, qui en plus, avait un frère jumeau...Il était donc facile de comparer le développement des jeunes enfants portant un bagage génétique identique ou presque, en plus d'être élever dans le même environnement). Il a publié un livre dans lequel il prétend que le changement de sexe fut un succès et que David s'est développé comme une fille normale...Mais, en vérité, David Reimer a été malheureux comme la mort dans son corps de femme, dans lequel il s'est toujours senti comme un étranger. Malgré toute sa «bonne éducation», il ne s'est jamais senti comme une femme. Ses parents ont du lui avouer la vérité quand il avait 15 ans plus ou moins. Il a alors tout fait pour redevenir homme et discréditer le livre qu'avait publié son psy. Il a changé de sexe, s'est marié, à adopter les enfants de sa conjointe (il me semble)...Il s'est cependant suicidé dans les dernières années, bouleversé par la mort de son frère jumeau.
Ça m'est égal d'être laide ou belle. Il faut seulement que je plaise aux gens qui m'intéressent.

Avatar du membre
Hassan
Adepte
Messages : 217
Enregistré le : 03 oct. 2013, 12:02
Localisation : Suisse
Pronom : il
A aimé : 8 fois
A été aimé : 61 fois
Contact :

Re: Les enfants sont ils asexuels?

Message par Hassan » 30 déc. 2013, 09:55

Bien que n'ayant pas d'enfants, ce qui discrédite une bonne partie de ce que je pense, je ne pense pas qu'il existe une sexualité chez les enfants au sens adulte du terme.

Divine, je connais ce cas. Il est révoltant et particulièrement rude quand on regarde précisément ce qu'a fait ce psychiatre. Car le jeune David Reimer n'a pas vraiment été éduqué normalement. On l'a forcé à suivre ce que, socialement parlant, les filles aiment. Les jupes, le rose, la danse etc. Or, il n'aimait pas ça. Pire encore, ce psychiatre a créé des situations que l'on pourrait qualifier de criminelles. Par exemple, des attouchements, des rapports sexuels mimés avec son frère etc. Plutôt que de prouver un inné ou un acquis dans l'identité sexuelle ce cas est plutôt une très bonne illustration du caractère appris du genre (sexe sociale) et de l'importance de son imposition sur les enfants. C'est aussi une illustration du contrôle du corps sur les enfants par les médecins qui se sentent obligés de forcer les individus non-conforme dans les deux cases mâles et femelles.

lamanon30

Re: Les enfants sont ils asexuels?

Message par lamanon30 » 30 déc. 2013, 12:56

c'est évident dans le cas de ce gamin , qu'il fallait reconstruire son sexe de garçon (c''était tout a fait possible) il était garçon et se sentait garçon !!!
il me semble que parmi certains psy , yen a qui ont pas fini leur propre analyse :roll: ça fait peur !!!

Avatar du membre
Sven L.
Aguerri
Messages : 541
Enregistré le : 05 avr. 2010, 13:32
Localisation : Belgique, petit royaume
A aimé : 2 fois
A été aimé : 10 fois

Re: Les enfants sont ils asexuels?

Message par Sven L. » 30 déc. 2013, 19:31

Denis Colombi(un sociologue) en avait traité :
http://uneheuredepeine.blogspot.be/2013 ... eimer.html
Sur le chat je suis la vengeance,
Je suis la nuit,
Je suis...
Batman !

La normalité n'existe pas, surtout ici.

Avatar du membre
GoGoGo
Membre
Messages : 21
Enregistré le : 28 déc. 2013, 19:29

Re: Les enfants sont ils asexuels?

Message par GoGoGo » 29 janv. 2014, 11:31

Je pense que non mais je ne crois pas pour autant à une possible histoire d'amour entre un adulte et un enfant.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité