suis-je asexuelle?

Vous avez des questions sur l'asexualité ?
C'est ici que ça se passe.
Répondre
Aline

suis-je asexuelle?

Message par Aline » 27 oct. 2005, 16:44

Je suis en couple depuis bientôt 7 ans, et nous ne sommes jamais passés à l'acte, à cause de ma phobie de la pénétration. Nous avons des relations sexuelles, mais sans coït. Ma libido décroît de jour en jour et atteindra beintôt le niveau zéro. J'ai été suivie par 3 psychologues, et rien n'a abouti. La psy que je consulte en ce moment m'affirme que mon problème s'explique soit par mon manque d'amour pour mon partenaire (il ne m'attirerait simplement pas physiquement), soit par le fait que mes parents ont enlevé toute part de rêve à l'acte sexuel en m'expliquant en long et en large les méchanismes du sexe (en excluant tous sentiments), et ce dès mon plus jeune âge. Le sexe serait donc pour moi un acte bestial, et je refuserais de m'abaisser à la bestialité en refusant le sexe.
Je m'interroge beaucoup, et je ne sais plus que croire? Et si j'étais simplement asexuelle? Peut-on véritablement aimer quelqu'un sans pour autant avoir envie de faire l'amour avec cette personne? Est-ce qu'un manque de libido, ou un non-désir de pénétration est forcément anormal, signe d'un trouble psychologique?

Avatar du membre
Gianni
Floodeur intermittent
Messages : 3875
Enregistré le : 31 juil. 2005, 19:41
Localisation : Viña Del Mar
A été aimé : 3 fois
Contact :

Message par Gianni » 27 oct. 2005, 20:14

Oui, on peut aimer véritablement sans avoir envie de faire l'amour !!!!

Non, ce n'est pas anormal d'être asexuel ! Qu'est-ce que la normalité ? Faire l'amour 1 fois par jour ? 3 fois par jour ? 1 fois par semaine ? Par mois ? Jamais ? Non, ce n'est pas anormal !!!!!!

Trouble psychologique ? Certains psy veulent y croire... Cela leur fait une rentrée d'argent ! Je pense que c'est vrai dans certains cas, mais l'asexualité est belle et bien une orientation sexuelle tout ce qu'il y a de normal !!!!!

Dans ton cas, si les différents psy n'ont rien pu faire, c'est probablement que tu es asexuelle, ou alors qu'il y a effectivement un trouble très bien enfouis au fond de toi... Mais la manière dont tu présentes les faits, laisse plutôt supposer que tu es asexuelle !

Parcours le forum, tu trouveras peut-être des réponses, des cas similaires au tien.

Et n'hésites pas à poser des questions, car nous sommes ici pour t'aider !
Le sexe, c'est la rencontre de deux corps. Le bonheur, c'est la rencontre de deux personnes. [Hervé Desbois]
Notre ville: http://asexuellecity.miniville.fr/env

Heimdall
Affranchi
Messages : 467
Enregistré le : 01 mai 2005, 08:36
Localisation : Louvain-La-Neuve, en Belgique
Contact :

Re: suis-je asexuelle?

Message par Heimdall » 27 oct. 2005, 20:52

Bonjour Aline :) .
Aline a écrit : La psy que je consulte en ce moment m'affirme que mon problème s'explique soit par mon manque d'amour pour mon partenaire (il ne m'attirerait simplement pas physiquement)
Mais ressens-tu de l'attirance sexuelle (en gros, une attirance (physique ou non) pour une personne, qui fait que tu as envie d'une relation sexuelle avec cette personne; et les phantasmes ne comptent pas vraiment.) pour d'autres personnes ? Ou bien en as-tu ressenti avant, mais plus maintenant ?
Aline a écrit : soit par le fait que mes parents ont enlevé toute part de rêve à l'acte sexuel ... en excluant tous sentiments ... Le sexe serait donc pour moi un acte bestial, et je refuserais de m'abaisser à la bestialité en refusant le sexe.
Aline a écrit : Est-ce qu'un manque de libido, ou un non-désir de pénétration est forcément anormal, signe d'un trouble psychologique?
Tout dépend de ce que tu ressens. Demande-toi vraiment si il te manque quelque chose, si tu aimerais quand même avoir des relations sexuelles, mais que tu n'en as pas parce que cette envie est moins forte que ton dégoût. Demande-toi si tu vois ce dégoût comme quelque chose de malsain, de neutre, ou qui fait partie de toi. Demande-toi ce que tu as vraiment envie, quand tu regarde la situation dans son ensemble, et trouve ce qui te fais souffrir. Le reste, tu l'imagines, consiste à suivre ce que tu veux vraiment, en minimisant ta souffrance (soyons plus positifs), en maximisant ton bonheur, et en comprenant tes sentiments.

Pour y penser sérieusement, tu dois être neutre envers toi même (pas facile). Tu ne dois pas chercher à te cacher d'éventuels problèmes en leur cherchant une justification honorable, si tu en souffre, mais tu ne dois pas non plus être dure avec toi même, et penser que tu es coupable, ou que tu as un problème, juste parce que ça semble être plus prudent de penser comme ça. Quand il s'agis de se juger soi même, nous sommes souvent de mauvais critiques, soit trop durs, soit trop complaisants.
Aline a écrit : Et si j'étais simplement asexuelle? Peut-on véritablement aimer quelqu'un sans pour autant avoir envie de faire l'amour avec cette personne?
Oui, c'est possible. Ce n'est pas si différent de l'amour que l'on porte à ses parents, ou à ses amis proches.

Tu me donnes en effet l'impression que tu as dissocié l'acte sexuel et l'amour, que l'un n'entraîne pas l'autre pour toi.
Tu donnes aussi l'impression que tu as pu aimer le sexe, mais que différents problèmes ont finis par effacer cette envie. Mais il faut nuancer, parce que tu dis que ce sont les explications que tes psychologues ont trouvée, et ils ont peut-être cherché dans les détails pour trouver à tout pris une cause pathologique à ton état.
J'espère que tu pourras trouver des réponses, bonne chance ! :wink:

NeeNoon
Affilié
Messages : 323
Enregistré le : 03 mai 2005, 03:58
Localisation : Québec/Canada
A été aimé : 1 fois

Message par NeeNoon » 29 oct. 2005, 02:23

Bienvenue Aline,

En lisant ici tu auras une meilleur idée de ta réalité. J'aurais une question pour toi, à considérer, imagine la vie avec ton conjoint sans sexe, sans pression de sa part aucune, imagine que pour lui le sexe n'existe plus, comment te sent-tu?
NeeNoon

Si le sexe est une chose toute naturelle, comment se fait-il qu'on plublie autant de livres sur le sujet? [Bette Midler]

fronzyne

questionnement

Message par fronzyne » 09 mai 2006, 03:01

Peut-on devenir assexuelle du jour au lendemain?

Peut-on etre assexuelle face a une relation avec un ou une autre partenaire mais se masturber régulierement?

Parce que de ma naissance a 5 ans j'étais assexuelle, de 5 ans a 12 ans lesbienne, de 12 ans a 16 ans hétéro, de 16 ans a 25 ans bisexuelle... La depuis mes 25 ans je ne cesse de me questionner, je pensais etre juste lesbienne, mais ayant servis de morceaux de viande pour certaine femme (et tout les hommes) je suis devenue célibataire par choix depuis novembre dernier. La derniere fois que jai eu une relation sexuelle fut en fevrier 2006 avec une de ces femmes qui me considérait comme une vulgaire poupée...

Depuis ce temps je me considere a nouveau assexuelle mais je me masturbe régulierement, jai encore une certaine forme de désir pour les femmes (jaime visionner les sites pornographiques, lire des textes érotiques...) Mais je ne ressent plus du tout le besoin d'un partenaire pour me combler... Pourtant lan dernier, je ne pouvais me passer de relation et je "baisais" minimum une fois par semaine avec le premier du bord qui me plaisait...

Je ne me comprend plus et sur le net il n'y a pas grand chose de dit sur l'Assexualité et quand je trouve des truc, cest dans le language de Freud et je n'y comprend rien.

Pouvez-vous m'éclairer?

Merci beaucoup, je suis tellement mêler, je ne me reconnais plus et ca me fait paniquer!

:oops:

Avatar du membre
Gianni
Floodeur intermittent
Messages : 3875
Enregistré le : 31 juil. 2005, 19:41
Localisation : Viña Del Mar
A été aimé : 3 fois
Contact :

Re: questionnement

Message par Gianni » 10 mai 2006, 02:05

fronzyne a écrit :Peut-on devenir assexuelle du jour au lendemain?
Du jour au lendemain ? C'est possible, mais dans la majorité des cas, il doit y avoir une cause psychologique, un "choc" quelconque pour le provoquer

Ce qui ressort dans ton témoignage est surtout une réaction de rejet de la sexualité pour avoir été considérée comme "morceau de viande" et de "vulgaire poupée" et comme tu ressens encore une certaine forme de désir, dans ton cas, je ne parlerai donc pas d'asexualité, mais de frustration avec l'absence d'une relation "sérieuse" où tu serais autre chose qu'une vulgaire poupée...
Le sexe, c'est la rencontre de deux corps. Le bonheur, c'est la rencontre de deux personnes. [Hervé Desbois]
Notre ville: http://asexuellecity.miniville.fr/env

kinou
lololo !
Messages : 1456
Enregistré le : 04 avr. 2006, 18:37
A été aimé : 1 fois

Re: questionnement

Message par kinou » 10 mai 2006, 13:50

Ce qui ressort dans ton témoignage est surtout une réaction de
rejet de la sexualité pour avoir été considérée comme
"morceau de viande" et de "vulgaire poupée" et
comme tu ressens encore une certaine forme de
désir, dans ton cas, je ne parlerai donc pas d'asexualité,
mais de frustration avec l'absence d'une relation
"sérieuse" où tu serais autre chose qu'une
vulgaire poupée...
Rien que de pire que de
la frustration - c'est un
sentiment de manque , refoulé qui n'est pas
du tout agreable :

Je ressens ca comme un
vide autour de la chose ... du sexe ... d'un copain ...

Mais heureusement
que je ne le suis pas en ce moment,
seule frustration encours. C'est de l'ennuie...

J'ai le luxe de m'ennuyer en boucle,
mais c'est pas grave, je me connais
assez pou me dire que si j'étais
avec des amis et/ou lien familliale
ca serais exactement la meme chose :

Je me connnais tres bien - donc
c'est une pseudo frustration
qui est de surcroit un faux probleme !

car il suffit de sortir un peu en ville
pour oublier ces manques !

@+ Je vais manger @ KFCzzz !
$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$
Join my Channel and Subscribe @ www.youtube.com/channel/UCkPRDVcYKORGX-dpb82h4HQ
There are many cool and funny video of my life.
Thank You - Join Me Now !

See My Playlist too :-)) @ https://www.youtube.com/channel/UCkPRDV ... /playlists

Please Subscribe .

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités