L'asexualité sur Wikipedia

Vous avez des questions sur l'asexualité ?
C'est ici que ça se passe.
Avatar du membre
Lichy
Membre
Messages : 17
Enregistré le : 09 août 2008, 14:45

L'asexualité sur Wikipedia

Message par Lichy » 13 août 2008, 02:43

Je voulais votre avis sur la page Wikipedia dédiée à l'asexualité. Je sais que y'a souvent pas mal d'erreur sur ce site donc pensez-vous que ce wiki est fiable?

http://fr.wikipedia.org/wiki/Asexualite

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Message par Syd » 13 août 2008, 10:14

N'importe qui peut modifier la page alors... :roll: La page est devenue illisible depuis quelques temps (même la définition est incomplète...).

Avatar du membre
Daï
C'est plus verre chez les autres
Messages : 2011
Enregistré le : 10 déc. 2007, 00:03

Message par Daï » 13 août 2008, 12:44

Je trouve que les premières lignes sont intéressantes, le reste je l'ai juste survolé. Mais la partie "critiques" est un peu... superficielle, je trouve que ça n'a rien à y faire.
I used to be schizophrenic, but we're ok now.

Avatar du membre
Lichy
Membre
Messages : 17
Enregistré le : 09 août 2008, 14:45

Message par Lichy » 13 août 2008, 13:25

En quoi superficielle? En regardant les sources de ce passage ça avait l'air plutôt sérieux non?

Avatar du membre
Daï
C'est plus verre chez les autres
Messages : 2011
Enregistré le : 10 déc. 2007, 00:03

Message par Daï » 13 août 2008, 13:32

Lichy a écrit :En quoi superficielle? En regardant les sources de ce passage ça avait l'air plutôt sérieux non?
C'est bien ça, ça a l'air sérieux. Tout comme les S qui cherchent toujours une explication logique à l'asexualité. De toute façon, j'ai déjà expliqué ici quel était l'origine de mon asexualité :P (c'est quand même plus complexe que ce qui est dit sur wiki :?)
I used to be schizophrenic, but we're ok now.

Avatar du membre
Lichy
Membre
Messages : 17
Enregistré le : 09 août 2008, 14:45

Message par Lichy » 13 août 2008, 14:10

Bah c'est dans la nature de l'être humain de tenter d'expliquer les choses, pas forcement des S^^
Dans ce cas précis ça n'a pas l'air d'être toujours des personnes qui ont cherché à expliquer le pourquoi de l'asexualité mais qui l'ont constaté en étudiant d'autres domaines. Je prend pour exemple le trouble de la personnalité schizoïde étant donné que j'ai regardé ça en détail, c'est des chercheurs qui en étudiant ceci ont constaté une forme d'asexualité chez leurs patients.
Apparement il existe tout un tas de forme d'asexualité, j'ai remarqué que vous ne viviez pas tous la chose de la même façon. Et si certaines de ces formes sont explicables pourquoi s'en priver?
Je peux comprendre que ça puisse être dérangant de lire ce genre de chose surtout en voyant les raisons cités qui ne sont pas forcement flateuses mais ce wiki est surement incomplet et j'imagine bien que tout l'monde ne puisse pas s'y retrouver^^

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Message par Syd » 13 août 2008, 14:28

Vivre les choses de façon différentes, c'est normal, il y a des nuances chez les hétéros et les gays aussi, il est donc humain que tous les A ne soient pas des clones les uns des autres. Mais parler de différentes formes d'asexualités est un non-sens. Il y a l'asexualité et il y a des états divers qui parfois sont accompagnés d'une libido réduite ou inexistante.
Définir une réalité en disant qu'elle n'existe pas, ce n'est pas spécialement l'expliquer, d'ailleurs. Explique-t-on l'homosexualité de la même façon ?

Avatar du membre
Lichy
Membre
Messages : 17
Enregistré le : 09 août 2008, 14:45

Message par Lichy » 13 août 2008, 14:50

Mmmh donc l'absence de libido et l'asexualité seraient deux choses différentes pour toi? En partant de ce principe c'est sûr que tout ce qui est dit alors dans cette section "critiques" n'est pas très pertinant.
J'ai du mal à cerner la différence encore:/

Pour ce qui est d'expliquer l'homosexualité, y'a surement tout un tas de constat ayant été fait du même type oui...Des "états" effectivement, menant à l'homosexualité. Mais comme pour l'asexualité c'est pour une minorité des cas j'imagine. Les façons les plus simples et logiques restent la "nature" de la personne, la culture religieuse, la culture de sa société et l'éducation reçu.

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Message par Syd » 13 août 2008, 15:11

L'asexualité en soi ne concerne pas la libido, elle concerne uniquement l'attirance sexuelle vis-à-vis d'autrui.
Les causes de l'asexualité ne sont pas plus connues que celles de l'homosexualité. Ne pas oublier que l'homosexualité figurait jusqu'à récemment dans le manuel de psychiatrie DSM...

Avatar du membre
Lichy
Membre
Messages : 17
Enregistré le : 09 août 2008, 14:45

Message par Lichy » 13 août 2008, 15:50

Mais la nuance est flou...La définition de la libido, en regardant un peu partout je trouve la même chose "Impulsion naturelle à l'activité sexuelle" ou "désigne le désir sexuel". Donc ça devient paradoxale là^^"

Alors si on part du principe qu'on puisse avoir un désir sexuel mais aucune envie de l'assouvir avec un homme, une femme, seul ou n'importe quoi d'autre, est-ce que cela n'engendre t-il pas une forme de frustration? J'ai à moitier ma réponse car je ne me sent pas forcement frustré pendant mes périodes de célibat mais si c'était le cas je saurais comment arranger ça.
Et aussi, ce désir y'a t-il aucun moyen de le contenter? Par une forme pas encore découverte par la personne par exemple.

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Message par Syd » 13 août 2008, 16:27

Euh oui... On ne prend pas le mot "libido" au sens de désir sexuel (on dit sexual drive en anglais, là c'est plus facile). Le problème, c'est que comme on a toujours exclu la possibilité de ne pas avoir de désir sexuel pour autrui, on a toujours confondu les mots et notions (le pire étant certains psy qui prennent le "désir sexuel" pour un synonyme du "désir" tout court).
Donc on a des A avec libido et sans désir sexuel (c'est plus clair là je suppose) et des A sans libido et sans désir sexuel. Donc aucune frustration.

Avatar du membre
Lichy
Membre
Messages : 17
Enregistré le : 09 août 2008, 14:45

Message par Lichy » 14 août 2008, 03:01

En fait non, tu viens de m'embrouiller encore plus^^"
Je commençais à comprendre le fait qu'on puisse avoir de la libido sans attirance envers qui que ce soit. Mais avoir de la libido sans désir sexuel (tout en pouvant être attiré par un homme ou une femme, si j'ai bien compris en lisant le forum) je ne capte pas trop...A moins d'un dégout pour le sexe en lui même c'est ça?

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Message par Syd » 14 août 2008, 10:16

Effectivement, tu es sacrément embrouillé, et je ne sais même pas comment t'aider :P

Oublie la libido et cie.
Un A ne ressent pas d'attirance sexuelle pour autrui. Il peut ressentir de l'attirance sentimentale, affective, sensuelle, esthétique, intellectuelle, que sais-je encore.
Un A ne ressent jamais de désir sexuel pour qui que ce soit, mais peut éprouver du plaisir lors de pratiques sexuelles.

Le problème est que certains ont parlé de l'asexualité avec des notions qui précisément excluent sa possibilité.

Avatar du membre
Phedeo
Affable
Messages : 132
Enregistré le : 06 juil. 2008, 10:40
Localisation : Alsace - Mulhouse

Message par Phedeo » 14 août 2008, 23:38

Je tiens à ajouter à tout ce que dit Syd et qui est fort exact, c'est que les explications de l'asexualité sont données malheureusement par des personnes S, donc pas objectives. Je pense que ce qu'il faut retenir, c'est que les A n'ont pas de désir sexuel mais peuvent ressentir les autres sentiments.
La vie n'est pas un long fleuve tranquille, mais une rivière tumultueuse.

Avatar du membre
Lichy
Membre
Messages : 17
Enregistré le : 09 août 2008, 14:45

Message par Lichy » 16 août 2008, 01:22

Je vais faire mon boulet mais y'a encore une notion qui m'échape...Désolé^^'
Un A ne ressent jamais de désir sexuel pour qui que ce soit, mais peut éprouver du plaisir lors de pratiques sexuelles.
Je vais faire une comparaison un peu farfelu, y'a rien d'autre qui me vient à l'ésprit...Quand je mange un repas je n'ai jamais envie de dessert, j'en éprouve ni l'envi ni le besoin, donc j'en prend pas. Pourtant je n'ai rien contre les desserts, j'ai plutôt tendance à les aimer même.
Est-ce que cette comparaison est valable?
Et si elle l'est pourquoi les A resentant du plaisir s'abstiennent-ils toujours de rapport sexuel dans ce cas?
Le désir c'est ce qui incite à passer à l'acte et le plaisir ce qui fait que l'on aime ou non. A partir du moment où l'on aime quelque chose, désir ou pas cette chose ne devient pas rebarbative en soit.
Elle peut l'être avant, parce qu'on a pas envi effectivement mais pas pendant ni après. Mais même là ça reste leger vu qu'il ni y'a rien d'autre que " ne pas ressentir l'envi", y'a pas d'attente désagreable, c'est effectivement un manque d'envi, pas quelque chose qu'on ne veut pas faire.
C'est passer d'un état neutre (ne pas ressentir d'envi) à un état positif (prendre du plaisir). Je vois pas ce qu'il y'a de completement bloquant dans cette situation sans la notion de négatif.
Alors n'y a t-il pas autre chose, un aspect négatif quelconque incitant cette abstinence? Et forcement, un aspect négatif plus fort que le positif pouvant être apporté.

Des desserts ça m'arrive d'en manger, et avec plaisir donc. Mais evidement je pourrais très bien m'en passer tout ma vie. Alors vous allez me dire, pourquoi se forcer? Bah généralement c'est pour faire honneur à la personne l'ayant fait, lui faire plaisir et je ne regrette jamais vu que j'aime ça. Mais seul oui j'en mangerais pas.
Mais c'est là que ça m'echappe encore plus dans un rapport amoureux par exemple. Où la notion de désir personnel n'est qu'une partie des désirs. En faisant l'amour avec une personne que l'on aime y'a autant la volonté de se faire plaisir que de faire plaisir à l'autre. Et c'est donc là que tout dérape pour moi...Car même si il ni y'a pas le désir personnel, y'a le désir de donner à l'autre, donc un désir, une volonté...Et vu que le plaisir sera présent dans les deux partis, je ne vois plus ce qui bloque sans autre chose que je n'aurais pas capté de négatif, un truc négatif assez fort pour empecher ça.

Help me^^


Pour l'objectivité, je ne pense vraiment pas que ça ait un rapport avec l'orientation sexuelle mais que ça dépend juste des gens^^

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité