j'etais une chaude et maintenant je ne ressens plu de desirs

Vous avez des questions sur l'asexualité ?
C'est ici que ça se passe.
mama
Néophyte
Messages : 2
Enregistré le : 24 avr. 2008, 00:57

j'etais une chaude et maintenant je ne ressens plu de desirs

Message par mama » 24 avr. 2008, 01:35

je sais que c'est tres long mais c'est la pemiere fois que j'en parle et j'espere vraiment que vos conseils m'aiguilleront:
j'ai 22 ans et j'ai commencé a avoir des rapports sexuels a l'age de 14 ans, Moi aussi j'étais une chaude,comme on dit, je dirai meme une salope
a chaque foi que je partais en vacance, j'étais comme un mec, je faisais l'amour avec un mec différent chaque soir. et j'aimais vraiment ca.
Arrivé a l'age de 16 ans, j'ai rencontré un garçon génial (avec qui je suis encore aujourd'hui).çà a tout de suite était très fusionnel. les trois premiers mois était très bien (sexuellement parlant) et comme j'ai lu dans certains témoignages, du jour au lendemain , je n'ai plus du tout eu envie
j'ai d abord cru que ca allait passer mais pas du tout.
j'ai alors était consulté un psy ( pdt 2 ans) en cachette de mes parents car j'avais honte, c'était un peu compliqué mais j'y allai régulièrement
elle ne me parlait pas et attendait que je me livre ,seulement moi, je venais la voir pour comprendre ce qui m'arrivait car j'ai tt suite pensé a un blocage psychologique..
quand j'y allai je me prenai trop la tete pour savoir ce que j'allai lui dire car apres quelques consultation , elle connaissait tt ma vie sexuelle
et je savai pas de quoi lui parler..
au bout de 2 ans dc, j'ai arreté d'aller la voir en croyant que peut etre ca reviendrai
mai ca fait maintenant 5 ans qu'on est ensemble et environ 4 ans et demi que je n'ai plus du tout de désir. je me forçais au début mais mon copain ne veut plus qu'on le fasse tant que j'en ai pas vraiment envie.:-).
j'aime grave mon mec, et même sil ne comprend pas franchement ce que j'ai, il est tirs là, avec moi...
mais moi, je n'accepte pas , je n'assume pas du tout même.
et j'aimerai vraiment redevenir comme avant, aimer faire l'amour, avoir des désirs... je voudrai qu'on ai enfin une relation normale...
le pauvre, c horrible ce que je lui fait endurer ..
je suis sa première , j'ai peur qu'il finisse par partir ou pire me tromper...
quand pensez vous???
suis je asexué ou ai je un blocage psychologique??
devrai je aller voire un autre psy ( un qui me conviendrai) ou est ce que ca ne servirait a rien??
je refuse d'accepter tout simplement que je suis asexué, si c'est ça le problème
,je ne supporte plus cette situation,
je veux absolument retrouver des désirs.
svp aidez moi

Avatar du membre
Gianni
Floodeur intermittent
Messages : 3875
Enregistré le : 31 juil. 2005, 19:41
Localisation : Viña Del Mar
A été aimé : 3 fois
Contact :

Message par Gianni » 24 avr. 2008, 02:39

Image Bienvenue !

[petite précision : "asexuelle" et non "asexuée" (= privé d'organes génitaux)]

Je ne pense pas que tu sois asexuelle, et qu'une thérapie te fera du bien. Comme tu le dis, il faudra trouver le bon !

La première chose qui me vient à l'esprit est qu'avant tu as eu une vie sexuelle très active, et soudain, plus qu'un seul partenaire. Ne serait-ce pas là le problème ? une sorte de "routine" qui aurait pesé sur ta libido ? Et comme tu es amoureuse de lui, l'idée d'avoir des relations avec d'autres n'est plus d'actualité non plus ! L'érosions de la libido n'est pas rare dans les couples, par contre, c'est la rapidité à laquelle cela s'est produit pour toi...

En tous cas, félicitations à ton copain pour sa patience et sa compréhension !
Le sexe, c'est la rencontre de deux corps. Le bonheur, c'est la rencontre de deux personnes. [Hervé Desbois]
Notre ville: http://asexuellecity.miniville.fr/env

brigadoon
La seule, l'unique
Messages : 1506
Enregistré le : 27 janv. 2007, 14:30
A aimé : 1 fois
A été aimé : 2 fois

Message par brigadoon » 24 avr. 2008, 13:15

Je pense également que tu n'es pas asexuelle.
Tu désirais les hommes que tu n'aimais pas et tu leur donnais du sexe.
Donc, peut-être qu'étant donné que tu aimes cet homme, tu ne le désires pas, et tu ne lui donnes pas de sexe.
Ainsi tu ne dévalorises pas et tu ne salis pas votre relation.
En fait pour toi, ne pas le désirer serait la vraie preuve que tu peux lui donner que tu l'aimes et qu'il est différent des autres.


Ce sera 50 euros. :D

Avatar du membre
avocette
Altruiste
Messages : 1145
Enregistré le : 08 août 2006, 22:10
Localisation : Evry

Message par avocette » 24 avr. 2008, 15:53

brigadoon a écrit :Je pense également que tu n'es pas asexuelle.
Tu désirais les hommes que tu n'aimais pas et tu leur donnais du sexe.
Donc, peut-être qu'étant donné que tu aimes cet homme, tu ne le désires pas, et tu ne lui donnes pas de sexe.
Ainsi tu ne dévalorises pas et tu ne salis pas votre relation.
En fait pour toi, ne pas le désirer serait la vraie preuve que tu peux lui donner que tu l'aimes et qu'il est différent des autres.


Ce sera 50 euros. :D
Tout à fait d'accord avec Brigadoon, dont les honoraires sont très très cools !! :lol: :lol:

Avatar du membre
aharis
Avenator
Messages : 1673
Enregistré le : 08 févr. 2007, 00:09
Contact :

Message par aharis » 24 avr. 2008, 19:45

Pour ma part, je ne me risquerai pas à faire un pronostic.

Mais ce qui est prépondérant dans ce que tu viens de dire, c'est que tu ne vis pas bien ta situation... donc la réponse la plus logique serait de te dire de continuer à consulter.

Je me demande si un sexologue ne serai mieux qu'un psychologue ? (En plus vous pouvez y aller en couple si vous en avez envie)


:wink:

mama
Néophyte
Messages : 2
Enregistré le : 24 avr. 2008, 00:57

Message par mama » 25 avr. 2008, 00:31

deja merci pour vos reponses et surtout desolé pour la confusion ( asexué au lieu d'asexuel), j'aurais du le savoir , j'ai pourtant parcouru tout le forum:-)
gianni, merci pour ton petit mot de bienvenue et tu as peut etre raison mais je ne crois pas que ce j'ai pu me lasser de ma vie sexuelle au bout de 2 mois, car honnetement avant de le rencontrer, j'avais deja un peu changé et decider de ne plus me comporter comme une pute.(et oui, j'ai un regard assez dure sur ce que j'ai pu faire a cette epoque)
brigadonne , tu as surement un peu raison, j'etais deja arrivé a cette conclusion
malheuresement le fait de savoir le probleme ne sert pas a le resoudre.
en tout cas, vous m'avez deja vachement rassuré car a parcourir le forum, je commencais a vraiment flippé que ce soit irreversible
mais si vous pensez que ce n'est qu'un (gros) blocage, ca pourrait finir par revenir.
en tout cas, des demain je prendrai rdv avec un psy ( car les sexologue me disent que c'est psychologique et qu'ils ne peuvent rien pour moi)
j'espere que tout finira par s'arranger car c'est clair que je ne vis pas bien du tout cette situation.
N'hesitez pas a me dire ce que vous en pensez car depuis tout ce temps,
il n'y a qu' a vous que j'en ai parlé .
Merci a tous

Avatar du membre
cyclodocus
Pâtissier dans une cale à Hambourg
Messages : 4215
Enregistré le : 19 sept. 2006, 09:42
Localisation : qq part ds les alpes
A aimé : 30 fois
A été aimé : 59 fois
Contact :

Message par cyclodocus » 27 avr. 2008, 20:50

sois la bienvenue :cake:
mais essaie de ne pas te focaliser : plus tu y penseras, moins tu auras de résultats

Avatar du membre
Machachat
Associé
Messages : 614
Enregistré le : 17 avr. 2008, 22:29
Localisation : La ville rose (et grise aussi)

Message par Machachat » 27 avr. 2008, 23:04

Comme la majorité, je ne pense pas que tu sois asexuelle. Pour le psy, méfie toi, et fait attention à ne pas te conforter dans l'idée que tu as un problème. Ta meilleur thérapie sera le dialogue avec ton partenaire qui, de part sa patience, doit beaucoup t'aimer. Le secret c'est peut-être tout simplement de redonner vie à vos désirs via complicité et compréhension.

Un petit plus: il y a un film très bien pour toi, "tout le plaisir est pour moi", l'histoire d'une nana sexuellement très active qui, comme toi, perd son plaisir du jour au lendemain. Devine pourquoi.....c'est parce qu'elle a enfin trouvé un homme qui l'aime vraiment. Dis comme ça c'est simple, mais je pense que ça peut-être très interessant pour toi de le voir.

Bon retour parmi les S :)
Quand il me prend dans ces bras, qu'il me parle tout bas, je vois la ville en roseuuuuuh Image

Avatar du membre
Gianni
Floodeur intermittent
Messages : 3875
Enregistré le : 31 juil. 2005, 19:41
Localisation : Viña Del Mar
A été aimé : 3 fois
Contact :

Message par Gianni » 29 avr. 2008, 01:58

mama a écrit : j'avais deja un peu changé et decider de ne plus me comporter comme une pute.(et oui, j'ai un regard assez dure sur ce que j'ai pu faire a cette epoque)
Inconsciemment, ne serait-ce pas ce jugement qui te fais aller plus loin ? Comme si tu voulais être en totale rupture avec ton passé ?

Mais sois persuadée d'une chose : ton état est passagé, il suffit de trouver la clef de l'énigme !
Le sexe, c'est la rencontre de deux corps. Le bonheur, c'est la rencontre de deux personnes. [Hervé Desbois]
Notre ville: http://asexuellecity.miniville.fr/env

serrurier
Néophyte
Messages : 2
Enregistré le : 18 juin 2008, 17:40
Localisation : loire atlantique 44

moi

Message par serrurier » 19 juin 2008, 18:32

j'ai eut des relations,et depuis des années j'en est plus,peut être que celà est un signe,
je suis en attente,de quelque chose.......................................................

Avatar du membre
Malo
Membre
Messages : 19
Enregistré le : 18 juin 2008, 17:45

Message par Malo » 21 juin 2008, 09:00

Il peut arriver parfois que l'amour soit idéalisé au point de ne pas vouloir être en quelque sorte "sali" par une quelconque relation physique. Peut-être aussi que l'image que tu avais de ton corps alors que tu le donnais n'est plus celle que tu veux donner. Ce ne sont que quelques pistes mais je ne suis pas psy et je pense que, certainement, une petite visite chez un pourrait débloquer cette situation qui te pèse.

Une chose semble sûre, je ne pense pas que tu sois asexuelle.

Avatar du membre
angel
Aspirant
Messages : 49
Enregistré le : 18 juin 2008, 15:34
Localisation : GARD

Message par angel » 21 juin 2008, 12:26

je pense que tu a une mauvaise estime de toi , tu dis j'etais une pute et une salope , le fais de croire sa deja c'est pas bien , et quand tu a enfin rencontrer l'amour tu a voulu changer car tu te croyée " mauvaise fille" et c'ext peu etre sa qui ta fais une sorte de blocage , tu devrais trouver un psy qui te convien et le consulter en couple pour voire ou sa vous mennent

Avatar du membre
Naibed
Adepte
Messages : 187
Enregistré le : 07 nov. 2005, 02:31
Localisation : Overijse, Belgique
Contact :

Message par Naibed » 21 juin 2008, 21:06

angel a écrit :je pense que tu a une mauvaise estime de toi [...]
C'est déjà un début de piste. Le désir sexuel participe autant de l'esprit que du corps (1). S'il a existé et s'il n'y a pas eu traumatisme, ça devrait pouvoir revenir. A voir également : une sorte de perte d'une pulsion de vie, comme dans une forme de dépression. Ou une cause organique. Se faire conseiller par son médecin traitant un bon sexologue, et s'armer de patience...
  • (1) ce n'est que dans une vision dévoyée de la sexualité, comme dans la pornographie, que celle-ci est purement « animalisée », réduite à une sorte de gymnastique mécanique un peu ridicule. Et surtout, qui n'a que peu de rapport (si j'ose ainsi m'exprimer) avec une sexualité authentique.

----------------
Now playing: The Rolling Stones - As Tears Go By
via FoxyTunes
N
--
Ici il y avait une signature cool

Nichkalinca
Membre
Messages : 27
Enregistré le : 08 nov. 2008, 23:37
A été aimé : 5 fois

Re: j'etais une chaude et maintenant je ne ressens plu de desirs

Message par Nichkalinca » 09 nov. 2008, 00:19

coucou!!

j'ai voulu repondre, même si je ne suis pas une habituée du site, à tes questions, car j'ai bcp de reflexions qui tournent autour de ce que tu dis!
je vais donc te donner mon avis, au cas où il puisse te servir.^^

tu dis que tu souffres bcp de ne pas avoir envie de rapports sexuels, mais est ce vraiment parce que ça te manque, ou bien, parce que la société ns inculque qu'une personne qui n'a pas de desir n'est que l'ombre d'elle m?

Je trouve qu'il y a une veritable dictature là dessus, et personnellement, je me demande serieusement d'ou viennent les desirs???
parce que, en tant que filles, on grandit avec l'idée que notre pouvoir de séduction ns donne de la valeur, une valeur, qui, ns complète, et ss quoi ns sommes, en quelque sorte, moins interressantes, moins dignes d'attention "pas bonnes" quoi!

et pr ce qui est des garçons, desirent ils parce qu'ils desirent en eux même ou parce qu'on leur a inculqué qu'ils doivent prouver leur virilité ac leurs éréctions et leurs performances, sans quoi, ils seront, des lopettes, nuls, imcomplets, indignes également.

j'ai un amoureux et ns en avons bcp parlé, il trouve en tout cas, qu'il y a enormement de pressions la dessus...

en d'autres termes, les rapports sexuels st ils vraiment une fin en soi, ou ne sont ils pas plutôt motivés par des besoins identitaires crées par une pression sociale?
personnellement, la première fois que j'ai appris qu'ils existait des rapports"sexuels" (je devais avoir 6 ans) je n'ai pas trouvé ça interressnt en soi, en revanche, j'ai très vite compris que ça me rendrait interressante et plus tard,que si je n'etait pas desirable, c'etait... la honte!
le plaisir physique que ns resssentons, n'est ce pas le soulagement de ns sentir regardé, valorisé..
je ne trouve pas cela etonnant qu'il y ai une telle explosion de la sexualité ds une société qui manque de veritables liens fraternels.(liberté, égalité, fraternité, où etes vous!!)
deja, tu peux peut etre voir d'ou vient cette si grande souffrance, si c'est ce que je crois, j'aimerais simplement te dire que, en tant que femmes ns ne sommes pas obligées de ns soumettre à cette dictature.
demande toi aussi, si tu as confiance en toi au quotidien et quel est le role de la sexualité ds cette confiance.
je ne te connais pas ms le fait que tu aies eu bcp d'aventures où tu te voyait comme une pute (car la pute est celle qui est desirée inconditionnellement)(tiens au fait, desirée incondtionnellement n'est pas ce que l'on cherche à être qd on ne se sent pas aimé inconditio, ce serait un palliatif??), et que tu souffres aujourd'hui de ne pas avoir envie (c vrai c bizarre, est ce qu'on peut souffrir de ne pas avoir envie de qulquch, on en a pas envie et c tout! on s'occupe d'autre chose! souffrir de ne pas avoir envie, n'est ce pas se sentir obligée d'avoir envie et culpabiliser???) cela me fait penser que tu subies ss doute ces conditionnements.
moi, parfois, j'ai envie de porter un t-shirt, avec ecrit en gros "MAUVAIS COUP ET FIERE DE LETRE!" juste pr rigoler un peu de tt ça...

si tu n'en as pas envie, tu n'en as pas envie, ne le fais pas juste pr etre sure que ton copain ne te quitte pas...

ou alors, j'ai une autre idée, peut être que tu ne sais tout simplement pas comment faire l'amour. tu as "baisé" jusqu'à ce que tu rencontres ton amoureux, et tu sais bien que faire ça, ac lui, ça ne colle pas...
alors, inventez votre intimité, laisse ton desir s'exprimer ds l'amour et pas ds la baise.
c ce qu'on fait mon amoureux et moi, et c vrai que c très different de ce qu'on voit ds les films pornos, bcp plus sentimental et intense, plus simple, plus lent, plus eveillé à l'autre, à sa presence, à l'instant.
faire l'amour, c'est plutot une contemplation de l'union de nos corps , de notre couple, de la vie qui en abonde...
mais tu n'y arriveras pas si tu culpabilises, si tu fais de la sexualité qulquch qui te donne de la valeur à toi, qui te soulage en te donnant une puissance dt tu te sens lacunaire...
jspr q je me fais comprendre..^^

voilà, c t un peu long, je ne sais pas si tu t'es reconnue ds ce que j'ai ecrit, moi, je me suis un peu reconnue en toi...
je te souhaite bon courage en tout cas.

Avatar du membre
euridyce
Membre
Messages : 26
Enregistré le : 19 août 2007, 02:20
Localisation : dans la maison de pain d'épice chez Hansel et Gretel

Re: j'etais une chaude et maintenant je ne ressens plu de desirs

Message par euridyce » 15 nov. 2008, 19:15

Nichkalinca a écrit :coucou!!

j'ai voulu repondre, même si je ne suis pas une habituée du site, à tes questions, car j'ai bcp de reflexions qui tournent autour de ce que tu dis!
je vais donc te donner mon avis, au cas où il puisse te servir.^^

tu dis que tu souffres bcp de ne pas avoir envie de rapports sexuels, mais est ce vraiment parce que ça te manque, ou bien, parce que la société ns inculque qu'une personne qui n'a pas de desir n'est que l'ombre d'elle m?

Je trouve qu'il y a une veritable dictature là dessus, et personnellement, je me demande serieusement d'ou viennent les desirs???
parce que, en tant que filles, on grandit avec l'idée que notre pouvoir de séduction ns donne de la valeur, une valeur, qui, ns complète, et ss quoi ns sommes, en quelque sorte, moins interressantes, moins dignes d'attention "pas bonnes" quoi!

et pr ce qui est des garçons, desirent ils parce qu'ils desirent en eux même ou parce qu'on leur a inculqué qu'ils doivent prouver leur virilité ac leurs éréctions et leurs performances, sans quoi, ils seront, des lopettes, nuls, imcomplets, indignes également.

j'ai un amoureux et ns en avons bcp parlé, il trouve en tout cas, qu'il y a enormement de pressions la dessus...

en d'autres termes, les rapports sexuels st ils vraiment une fin en soi, ou ne sont ils pas plutôt motivés par des besoins identitaires crées par une pression sociale?
personnellement, la première fois que j'ai appris qu'ils existait des rapports"sexuels" (je devais avoir 6 ans) je n'ai pas trouvé ça interressnt en soi, en revanche, j'ai très vite compris que ça me rendrait interressante et plus tard,que si je n'etait pas desirable, c'etait... la honte!
le plaisir physique que ns resssentons, n'est ce pas le soulagement de ns sentir regardé, valorisé..
je ne trouve pas cela etonnant qu'il y ai une telle explosion de la sexualité ds une société qui manque de veritables liens fraternels.(liberté, égalité, fraternité, où etes vous!!)
deja, tu peux peut etre voir d'ou vient cette si grande souffrance, si c'est ce que je crois, j'aimerais simplement te dire que, en tant que femmes ns ne sommes pas obligées de ns soumettre à cette dictature.
demande toi aussi, si tu as confiance en toi au quotidien et quel est le role de la sexualité ds cette confiance.
je ne te connais pas ms le fait que tu aies eu bcp d'aventures où tu te voyait comme une pute (car la pute est celle qui est desirée inconditionnellement)(tiens au fait, desirée incondtionnellement n'est pas ce que l'on cherche à être qd on ne se sent pas aimé inconditio, ce serait un palliatif??), et que tu souffres aujourd'hui de ne pas avoir envie (c vrai c bizarre, est ce qu'on peut souffrir de ne pas avoir envie de qulquch, on en a pas envie et c tout! on s'occupe d'autre chose! souffrir de ne pas avoir envie, n'est ce pas se sentir obligée d'avoir envie et culpabiliser???) cela me fait penser que tu subies ss doute ces conditionnements.
moi, parfois, j'ai envie de porter un t-shirt, avec ecrit en gros "MAUVAIS COUP ET FIERE DE LETRE!" juste pr rigoler un peu de tt ça...

si tu n'en as pas envie, tu n'en as pas envie, ne le fais pas juste pr etre sure que ton copain ne te quitte pas...

ou alors, j'ai une autre idée, peut être que tu ne sais tout simplement pas comment faire l'amour. tu as "baisé" jusqu'à ce que tu rencontres ton amoureux, et tu sais bien que faire ça, ac lui, ça ne colle pas...
alors, inventez votre intimité, laisse ton desir s'exprimer ds l'amour et pas ds la baise.
c ce qu'on fait mon amoureux et moi, et c vrai que c très different de ce qu'on voit ds les films pornos, bcp plus sentimental et intense, plus simple, plus lent, plus eveillé à l'autre, à sa presence, à l'instant.
faire l'amour, c'est plutot une contemplation de l'union de nos corps , de notre couple, de la vie qui en abonde...
mais tu n'y arriveras pas si tu culpabilises, si tu fais de la sexualité qulquch qui te donne de la valeur à toi, qui te soulage en te donnant une puissance dt tu te sens lacunaire...
jspr q je me fais comprendre..^^

voilà, c t un peu long, je ne sais pas si tu t'es reconnue ds ce que j'ai ecrit, moi, je me suis un peu reconnue en toi...
je te souhaite bon courage en tout cas.
J'espère que "mama" aura lu ta réponse en tout cas, pour ma part, ce que tu as dit m'a beaucoup fait avancer dans les réflexions que je me fais au sujet de mon absence totale de désir avec l'homme que j'aime. Sans avoir eu l'impression d'être une pute, j'étais ce qu'on peut appeler une instable, volage, multipliant les histoires d'amour (de quelques mois seulement) avec, chaque fois, une sexualité séductrice et érotique (sans plaisir pour moi), mais agréable pour l'autre. :wink:
Aucun homme ne s'est rendu compte de cette absence de plaisir.
L'homme que j'aime aujourd'hui, et auquel je suis fidèle depuis 10 ans maintenant, non plus. Pourtant, depuis 1an, je n'arrive plus à mentir, donc je n'arrive plus à faire l'amour, je l'aime chaque jour un peu plus, pourtant, cette absence de désir me pourrie un peu la vie, minquiète, et me culpabilise. J'aimerai tant lui faire plaisir ! Mais, épuisée de ces longues années de mensonge, et désirant vivre quelque chose de vrai, d'honnête, et de nouveau avec lui, je n'arrive plus à simuler. J'ai donc mis ça sur le compte d'une dépression.
Il est compréhensif, patient, et nous parlons beaucoup. Sauf de ça ! :( (comment lui avouer que je lui ai menti sur mon plaisir pendant 10ans ! :oops:
Suis-je asexuelle ? frigide ? dépressive ? je ne sais plus. En tout cas, j'ai souvent été amoureuse, (et heureuse) mais jamais "désireuse".
Pendant ces longues années (j'ai 48ans) j'ai peut-être subi ce que tu nommes : conditionnement, pression, voire même dictature. Mais aujourd'hui je me fou de tout ça, je voudrai juste le rendre heureux tout en étant honnète, et réinventer avec lui une nouvelle forme de sexualité (que tu as dailleurs trés bien décrite dans ton post et qui correspond bien plus à mes goûts).
Mais surtout, je voudrais le rendre heureux, et qu'il ne se sente pas désaimé.
Je ne sais pas encore comment m'y prendre, alors pour commencer, je vais essayer de lui faire lire ton post, (qui répond parfaitement à tout ce que j'aimerai lui dire)...Puis...dans un 2ème temps...le mien !! pourquoi pas... :oops:
En tout cas merci à toi, merci à mama d'avoir soulevé ce problème, (bien qu'un peu différent du mien) et merci à toutes ces réponses intelligentes que vous lui avez tous faites et que je viens de lire sur ce forum. :D
Partie de rien, arrivée à rien, mais toute seule !

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 1 invité