Complètement Confus

Vous avez des questions sur l'asexualité ?
C'est ici que ça se passe.
Répondre
David18

Complètement Confus

Message par David18 » 02 nov. 2007, 23:44

Bonjour, je m'appelle David et j'ai 27 ans. J'ai trouvé ce site par hasard et j'aimerais avoir votre avis sur ce que je suis, car moi même je ne comprend rien.

Depuis tout petit, je me rappelle que je trouvais les filles bêtes et pas jolies. Par contre il y avait régulièrement des garçons que je trouvais jolis.
En grandissant cela n'a pas changé, je n'avais absolument aucun intérêt envers les filles et, ayant été élevé dans une communauté juive religieuse, beaucoup me donnaient en example.

Régulièrement mes amitiés (avec d'autres jeunes hommes) étaient plus qu'ambigues (même si physiquement il se passait peu de choses). A l'époque je ne m'en rendais pas compte. En effet je pensais que c'était comme ça chez tout le monde, car dans ma communauté les messieurs étaient souvent très proches, certains allaient "par couple", etc.

Mais, devenu adolescent, j'ai commencé à me dire que j'allais avoir plus que du mal à avoir des enfants, ce qui me tenait énormément à coeur après l'Holocauste.
Cela n'a pas aidé de savoir "comment" cela se faisait (= se mettre nu dans un lit avec sa femme et lui faire des choses), cela me répugnait au plus au point.

Je n'avais pas vraiment de désir d'embrasser un garçon ou "plus", mais ça ne me dégoutait pas comme l'idée d'avoir a toucher une fille. J'aimais bien tenir mes amis dans les bras ou par l'épaule ou la taille (les autres le faisaient aussi).
Quand j'allais étudier à la synagogue ou surtout dans les danses (jamais mixtes, c'était interdit) aux mariages j'étais très souvent troublé par les regards et le contact des hommes, jusqu'au point de devoir m'éloigner un peu pour cacher la "preuve".


Autre chose, ma religion interdit la masturbation (surtout masculine), mais l'angoisse de ne pas pouvoir avoir d'érection avec ma future femme était si forte qu'une ou deux fois par an je n'arrivais pas à me retenir de vérifier si ça marchait (j'avais lu dans un livre de médecine comment on faisait). Cela me dégoutait, et bizarrement malgré ce qu'on dit sur le masturbation, je n'en avais aucun plaisir. Je faisais ça machinalement, sans penser à rien, et même au moment de l'orgasme, ben justement il n'y en avait pas. C'était aussi agréable que de tousser ou d'éternuer. Mais comme je n'avais jamais d'éjaculations en dehors de ces moments, cela me rassurait de voir que ça marchait...
Bien sur après je me sentais horriblement coupable et j'essayais de rattrapper le coup en étudiant plus la Bible ou en jeunant.

Ensuite, devenu adulte, la pression pour me marier a commencé.
Les récits d'hommes mariés, bien que très peu détaillés, n'ont pas aidé non plus à me motiver ("écoeurant", "corvée", "une fois par mois c'est déjà bien", "c'est juste pour des enfants"). Les garçons me plaisaient toujours, par contre, mais ma religion m'empêchait de faire grand chose.

J'ai rencontré plusieurs jeunes filles, de styles différents, toutes m'ont vraiment déplu. Je n'ai pas voulu faire l'erreur du fils de mon rabbin, qui s'était marié pour qu'on lui fiche la paix et avait divorcé après quelques mois, parce qu'il était incapable d'avoir des rapports avec sa femme (elle est donc partie).

Un jour, mon meilleur ami (en fait je suppose qu'on pourrait dire que nous étions ensemble) s'est marié et est parti en Israel, j'étais fou de tristesse et de jalousie, mais je me consolais en me rappelant qu'il m'avait avoué que sa femme ne lui plaisait que comme une amie.

Quelques temps après, par hasard, j'ai rencontré une jeune fille et après quelques jours j'ai réalisé qu'elle me plaisait non seulement moralement mais que je ressentais auprès d'elle ce que je ressentais auprès des hommes qui m'attiraient. Je n'osais pas y croire.

Par contre, j'avais toujours peur que les baisers et surtout les relations soient dégoutants, ce qui poserait de nouveau le problème des enfants.

Bien que dans notre religion, nous étions supposés ne pas se toucher (du tout) avant le mariage, l'envie de l'embrasser et la peur d'être déçu étaient si forts (elle aussi avait envie mais peur que ça soit dégueu) qu'on a craqué une semaine après que je l'aie demandée en mariage à ses parents. C'était assez bizarre mais très bien et très romantique, ce qui nous a beaucoup rassurés pour "le reste". Ensuite la nuit de noces a été tout aussi (bizarre mais) bien, et nous étions déjà parents à notre premier anniversaire de mariage.

Mais ça ne répond pas du tout à mes questions:
- Pourquoi j'ai rencontré une fille qui me plait, mais pas les autres personnes que j'ai mentionnées? Chance?
- Pourquoi l'idée des femmes en général, de toucher une fille, de voir une femme déshabillée à la télé, etc, m'écoeure toujours, alors que ma femme m'attire (elle est très féminine physiquement donc ce n'est pas la réponse)? Pourquoi est-ce que une seule femme au monde me plait, mais beaucoup de garçons - par contre ma femme me plait plus que le gars qui me plait le plus, et je n'avais pas le désir d'aller jusqu'au bout avec les garçons?
- Comment est-ce possible que la masturbation soit vraiment pas agréable (pas douloureuse, mais rien de plus agréable que de se toucher le coude ou de faire pipi) alors que les rapports le sont?
- Est-ce qu'on peut être gay plus ou moins asexué mais hétéro avec une seule personne?

Avatar du membre
galaad
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2368
Enregistré le : 21 nov. 2006, 22:03
Localisation : Saumur
A aimé : 1 fois
A été aimé : 9 fois

Message par galaad » 03 nov. 2007, 00:06

Ça, c'est ce qui s'apelle un véritable conte de fée xD, si j'étais à ta place je ne me poserais pas de question, ton comportement semble bien proche de ce qu'on te demande vis à vis de la masturbation. Pour ce qui est de l'attirance masculine c'est l'environnement qui veut ça et pour ta femme, c'est seulement la princesse charmante :D.

Bon ça c'est que mon avis et il vaut ce qu'il vaut mais si j'étais à ta place je serais le plus heureux des hommes et je ne me poserais même pas de question, mais bon, l'introspection et la curiosité ne sont pas mauvaises.
Méfiez vous des seraphins, leur fureur peut être destructrice, si vous croisez l'un d'entre eux, il pourra vous sauver la vie ou vous tuer d'un revert de main...

"on ne peut guère vivre sans amour, mais on peut vivre sans sexe"

Image

brigadoon
La seule, l'unique
Messages : 1506
Enregistré le : 27 janv. 2007, 14:30
A aimé : 1 fois
A été aimé : 2 fois

Message par brigadoon » 03 nov. 2007, 01:26

Oui, David, je pense exactement comme Galaad. Puisque tu es croyant, je te dirais de prendre tout simplement ce qui t'est donné avec gratitude sans te poser de questions. Un gâteau quand même. :cake: :D


Ne regarde pas dans la marge. :D

Avatar du membre
Jullianna
AVENant
Messages : 3992
Enregistré le : 27 mai 2005, 21:02
Localisation : Pays de la Loire
A aimé : 43 fois
A été aimé : 34 fois
Contact :

Message par Jullianna » 03 nov. 2007, 09:53

Même avis que mes camarades !

Tu m'as l'air d'avoir rencontré ta princesse, tu as fondé une petite famille, quoi demander de plus? David... profites-en :)

Avatar du membre
cyclodocus
Pâtissier dans une cale à Hambourg
Messages : 4211
Enregistré le : 19 sept. 2006, 09:42
Localisation : qq part ds les alpes
A aimé : 30 fois
A été aimé : 58 fois
Contact :

Message par cyclodocus » 08 nov. 2007, 17:44

+ 1
et ne tiens pas compte des autres
sois heureux

Avatar du membre
Akany
Affable
Messages : 125
Enregistré le : 04 nov. 2007, 18:01

Message par Akany » 10 nov. 2007, 12:24

Que dire de + ! Je suis aussi d'accord avec mes colègues, et je dirais que si aucune des autres filles ne t'avais "émoustillé" avant, c'est certainement que ce n'étaient pas les "bonnes" personnes... pour les hommes, dis-toi simplement que ton esprit à pu s'offrir certaines distractions mentales, mais puisque tu n'as jamais désiré aller "plus loint", on ne peux pas vraiment dire que ce soit un comportement "coupable", c'était juste "pour passer le temps" en attendant ta princesse ! :D

Quand à la masturbation, peut-être que ton environnement religieux et social habituel en a fait une sorte de tabou, que tu as accepté et même intégré, ce qui fait que cette pratique t'importe peu : et je dirais tant mieux, car tu n'as pas l'air de vivre ça comme une privation ou un conditionnement. Il n'est pas utile de "le faire" juste parce que la majorité des gens semblent "le faire", l'important est de se sentir bien dans sa peau et dans ses gestes !

Pour ce qui est du plaisir : prend-le là où tu le trouve, naturellement, sans te poser de question, sois heureux avec toi-même et avec ta petite famille ! Et félicitations, car tu semble avoir trouvé la personne idéale pour toi ! :wink: :D

Avatar du membre
aharis
Avenator
Messages : 1673
Enregistré le : 08 févr. 2007, 00:09
Contact :

Message par aharis » 15 nov. 2007, 22:42

Pour jouer à l'exercice de l'identification sexuelle, je dirai que tu es hétéro-hyposexuel et homo-asexuel (attirance sexuelle modérée mais amour très fort pour une femme, attirance amoureuse mais pas sexuelle pour les hommes)


Je ne pourrai que répondre maladroitement à tes questions alors je vais m'abstenir... mais même si tu n'es pas dans la norme (c'est la raison pour laquelle tu te poses autant de questions je présume) le principal est que tu as tracé ta propre voie dans laquelle tu peux t'épanouir.

:)

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Cosmic Sea et 1 invité