Problème de sémantique

Vous avez des questions sur l'asexualité ?
C'est ici que ça se passe.
Répondre
Avatar du membre
ptimaya
Affilié
Messages : 329
Enregistré le : 14 oct. 2007, 15:33
Localisation : Ain

Problème de sémantique

Message par ptimaya » 18 oct. 2007, 15:44

J’ai un aveu à vous faire, jusqu’à maintenant, je faisais l’amalgame entre amour et désir. :oops:

N’ayant jamais éprouvé de sentiment amoureux, ni d’attirance sexuelle, j’ai toujours pensé que les deux étaient liés. Lorsque je me qualifiais d’asexuelle, c’était pour expliquer qu’il m’était impossible de ressentir quoi que soit pour quelqu’un, je n’imaginais pas qu’il puisse en être autrement. :shock:
Depuis que j’ai lu vos témoignages, je me rends compte que l’asexualité signifie seulement « ne pas avoir d’attirance sexuelle » ce qui n’empêche pas les sentiments.

Etant donné que j’ai l’esprit ouvert, je commence à comprendre que l’amour et le désir sont dissociables. En y réfléchissant bien, c’est vrai que je suis capable de ressentir certaines formes d’amour, même si ça n’a rien à voir avec celui qui forme un couple. Il y a tellement de formes d’amour différentes, pourquoi certaines personnes ne pourraient-elle pas avoir des sentiments amoureux tout en étant asexuelles après tout ?
L’AVEN aura eu le mérite de me rendre moins idiote ! :wink:

Toutefois, ce nouveau point de vue m’incite à poser d’autres questions : Est-ce que cette définition d’asexualité implique qu’un hétérosexuel qui n'a d'attirance sexuelle que pour le sexe opposé, peut tout de même tomber amoureux d’une personne de même sexe ? Et inversement pour les homosexuels ? J’avoue que j’y perds mon latin… :void:
Bonheur : Faire ce que l'on veut et vouloir ce que l'on fait.

Avatar du membre
Gianni
Floodeur intermittent
Messages : 3875
Enregistré le : 31 juil. 2005, 19:41
Localisation : Viña Del Mar
A été aimé : 3 fois
Contact :

Re: Problème de sémantique

Message par Gianni » 18 oct. 2007, 16:07

Rassures-toi, cette confusion entre sentiments et sexualité est très fréquente !
ptimaya a écrit : Est-ce que cette définition d’asexualité implique qu’un hétérosexuel qui n'a d'attirance sexuelle que pour le sexe opposé, peut tout de même tomber amoureux d’une personne de même sexe ? Et inversement pour les homosexuels ? J’avoue que j’y perds mon latin… :void:
Généralement, les sexuels ne peuvent pas dissocier amour et sexualité. Ils Parleront alors du meilleur ami (de la meilleure amie) mais s'ils ouvraient les yeux, beaucoup se rendraient compte que l'affection pour le meilleur ami est parfois plus fort que pour leur copine/femme etc (et réciproquement pour les femmes)

En ce qui concerne les homos, plusieurs m'ont dit ressentir de l'amour pous le sexe opposé, mais du désir pour leur propre sexe. C'est quelque part sur le forum. il faudrait que je recherche cela...
Le sexe, c'est la rencontre de deux corps. Le bonheur, c'est la rencontre de deux personnes. [Hervé Desbois]
Notre ville: http://asexuellecity.miniville.fr/env

Avatar du membre
ptimaya
Affilié
Messages : 329
Enregistré le : 14 oct. 2007, 15:33
Localisation : Ain

Message par ptimaya » 18 oct. 2007, 16:34

Merci Gianni pour ta réponse rapide. :woke:

Tes explications sont logiques, maintenant la jungle des sentiments devient plus claire pour moi. :joint:
Bonheur : Faire ce que l'on veut et vouloir ce que l'on fait.

Avatar du membre
aharis
Avenator
Messages : 1673
Enregistré le : 08 févr. 2007, 00:09
Contact :

Re: Problème de sémantique

Message par aharis » 15 nov. 2007, 23:45

Ah ben... v'là ti pas que j'n'avions pas vu ç' topic ?
Image

ptimaya a écrit :J’ai un aveu à vous faire, jusqu’à maintenant, je faisais l’amalgame entre amour et désir. :oops:
je suppose qu'en écrivant le mot "désir" tu veux parler de l'attirance sexuelle ?

Dans ce cas, oui, amour et attirance sexuelle sont bien distincts. Le contre-exemple le plus évident est que plein de gens peuvent avoir envie d'un rapport sexuel sans être amoureux (et donc les deux ne sont pas liés, pas directement en tout cas).
ptimaya a écrit :Depuis que j’ai lu vos témoignages, je me rends compte que l’asexualité signifie seulement « ne pas avoir d’attirance sexuelle » ce qui n’empêche pas les sentiments.
C'est intéressant parce que c'est cette présence de sentiments qui est difficile à comprendre y compris pour les S. C'est sûr que ce n'est pas simple à expliquer car pour beaucoup, l'amour entraîne systématiquement du désir sexuel... et ceux qui sont amoureux sans pratiquer sont des refoulés (dixit les S) donc pas vraiment asexuels puisque cela peut se "guérir".

Ce point de vue est difficile à contredire malheureusement.
Mais mon point de vue à moi est le suivant :
un A amoureux d'une S va la décevoir... d'où frustrations des deux côtés. Qui dit frustration, dit pathologie et hop... direction psychiatrie et sexologie mesdames messieurs les A, vous serez guéris. Mais si un A tombe amoureux d'une A, là c'est le bonheur total, pas de frustration ni de pathologie, ni de refoulés...
Donc tout est une question de point de vue : les S nous traitent de refoulés uniquement parce que selon leur point de vue, ils ne pourraient pas être heureux en vivant comme nous.
Autrement dit, si pour les uns, dans un couple A-S, ne pas faire l'amour est synonyme de souffrance, pour les autres dans un couple A-A, ne pas faire l'amour est synonyme de bonheur et cela ne les empêche pas d'être amoureux, bien au contraire puisqu'ils se seront trouvés. :)
Toutefois, ce nouveau point de vue m’incite à poser d’autres questions : Est-ce que cette définition d’asexualité implique qu’un hétérosexuel qui n'a d'attirance sexuelle que pour le sexe opposé, peut tout de même tomber amoureux d’une personne de même sexe ? Et inversement pour les homosexuels ? J’avoue que j’y perds mon latin… :void:
Houlà. Là c'est de la bisexualité dont tu parles ? Oui certains bi peuvent tomber amoureux indifféremment d'un homme ou d'une femme. La règle étant qu'il n'y a pas de règle et que chacun a une vie sexuelle et sentimentale qui lui est propre... et les cas dont tu parles sont rares tout en étant pas impossibles...

:)

Avatar du membre
Gianni
Floodeur intermittent
Messages : 3875
Enregistré le : 31 juil. 2005, 19:41
Localisation : Viña Del Mar
A été aimé : 3 fois
Contact :

Message par Gianni » 15 nov. 2007, 23:53

J'ai repensé à un sujet que j'avais lancé :

http://www.asexuality.org/fr/viewtopic. ... ualisation
Le sexe, c'est la rencontre de deux corps. Le bonheur, c'est la rencontre de deux personnes. [Hervé Desbois]
Notre ville: http://asexuellecity.miniville.fr/env

Avatar du membre
ptimaya
Affilié
Messages : 329
Enregistré le : 14 oct. 2007, 15:33
Localisation : Ain

Re: Problème de sémantique

Message par ptimaya » 16 nov. 2007, 18:52

aharis a écrit : Ah ben... v'là ti pas que j'n'avions pas vu ç' topic ?
Image
Ben alors aharis, qu'est-ce qu'il t'arrive ? On relâche son attention ? Ts, ts, ts, c'est pas sérieux tout ça ! :non: :twisted:

Tu arrives trop tard maintenant, l'asexualité n'a plus de secret pour moi désormais ! :wink: Moi y en avoir tout compris ! 8)
Je trouve d'ailleurs le symbole de l'Aven très explicite, il représente bien tout le "spectre" des différentes sexualités possibles. Dommage que ce ne soit pas si évident à comprendre pour certains S... :roll:
aharis a écrit :je suppose qu'en écrivant le mot "désir" tu veux parler de l'attirance sexuelle ?
Oui tout à fait, c'est vrai que le mot désir est mal approprié car il existe toutes sortes de désirs différents ! :D
Bonheur : Faire ce que l'on veut et vouloir ce que l'on fait.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité