4 questions

Vous avez des questions sur l'asexualité ?
C'est ici que ça se passe.
Répondre
Avatar du membre
Yogi
Membre
Messages : 15
Enregistré le : 13 déc. 2006, 04:20
Localisation : Orléans

4 questions

Message par Yogi » 16 déc. 2006, 00:19

Je me pose des questions. J’aimerais vos avis. J’ai une envie réelle de comprendre ce que peut être, je suis où ne suis pas.


1) Un Asexuel est une personne qui ne ressent pas d'attirance sexuelle pour les autres.
Cela veut-il dire que tout(e) asexuel(le) au sens où cette définition l’entend, n'a jamais de pulsions sexuelles ? Où il(elle) en a, mais envers aucun être humain ?

2) Si pulsions sexuelles il y a, la masturbation est alors « sa seule sexualité », ou il se peut aussi qu'il n'y ait jamais de masturbation ?

3) S’il y a masturbation et si celle-ci est pratiquée avec le phantasme d’être avec une(un) partenaire, peut-on à ce moment-là, définir cette personne comme asexuelle ?
Je pose cette question suite à cette explication trouvée sur http://fr.wikipedia.org/wiki/Asexualit%C3%A9 : « Dans le deuxième cas, la quête de plaisir personnel est détachée de toute connotation sexuelle, la personne asexuelle ne s'imagine pas en train de faire l'amour avec quelqu'un, elle recherche uniquement la gratification associée à la masturbation ».

Toujours ce même site :
« L'asexualité est différente :
* du célibat, qu'il s'agisse d'un choix conscient de la part d'une personne ne voulant pas s'engager dans des activités sexuelles (pour des raisons religieuses, philosophiques, etc.), ou d'un état imposé à l'individu ;
* de l'impuissance ou de la frigidité, qui est une incapacité physique ou psychologique d'avoir une relation sexuelle, alors que la personne impuissante souhaite pouvoir avoir cette relation ».


Si nous voyons la finalité, dans ces deux cas, il y a une absence de sexualité. Cependant, L’Asexuel(le) tel qu'on le comprend théoriquement, serait donc né(e) ainsi ?

5) Donc, le fait d’établir des causes différentes engendrant une absence de sexualité consciente implique qu’il y aurait qu’ UN seul type d’asexuel (sans vouloir oser la classification ; je ne saurais l’expliquer autrement, désolé) ?

4) Une dernière question, peut-être paradoxale, vos explications le diront.
Quand un(e) Asexuel(le) rencontre une personne, ou bien la voit à la télé par exemple et qu’il voit son sexe se raidir s’il est un homme, une femme voit … (vous m’avez compris !), cela signifie t-il qu’il y a désir de relation sexuelle même inconscient ou cela peut-il être un désir romantique, de rapprochement. Autrement dit cela peut-il arriver à un(e) Asexuel(le) ?


Mille mercis pour vos réponses. :bise:

NeeNoon
Affilié
Messages : 323
Enregistré le : 03 mai 2005, 03:58
Localisation : Québec/Canada
A été aimé : 1 fois

Re: 4 questions

Message par NeeNoon » 17 déc. 2006, 12:13

Bonjour Yogi et bienvenue! :cake: Je vais te répondre selon mon opinion, mais c'est juste cela "mon" opinion.
Yogi a écrit :Je me pose des questions. J’aimerais vos avis. J’ai une envie réelle de comprendre ce que peut être, je suis où ne suis pas.


1) Un Asexuel est une personne qui ne ressent pas d'attirance sexuelle pour les autres.
Cela veut-il dire que tout(e) asexuel(le) au sens où cette définition l’entend, n'a jamais de pulsions sexuelles ? Où il(elle) en a, mais envers aucun être humain ?
Pulsions sexuelles c'est plutôt la libido ça, alors que l'attirance sexuelle c'est le désir de l'autre.
2) Si pulsions sexuelles il y a, la masturbation est alors « sa seule sexualité », ou il se peut aussi qu'il n'y ait jamais de masturbation ?
Il y a de tout tu sais, certains préfèrent ignorer ces "pulsions". Peut-être que d'autre auront des rapports sexuels avec quelqu'un pour se "soulager" à ce moment là.
3) S’il y a masturbation et si celle-ci est pratiquée avec le phantasme d’être avec une(un) partenaire, peut-on à ce moment-là, définir cette personne comme asexuelle ?
Je pose cette question suite à cette explication trouvée sur http://fr.wikipedia.org/wiki/Asexualit%C3%A9 : « Dans le deuxième cas, la quête de plaisir personnel est détachée de toute connotation sexuelle, la personne asexuelle ne s'imagine pas en train de faire l'amour avec quelqu'un, elle recherche uniquement la gratification associée à la masturbation ».
Mon opinion là dessus c'est que cela n'a pas vraiment d'importance, il y a toute une différence entre "imaginer" quelqu'un et la réalité de la sexualité avec cette personne. Je ne vois donc pas d'opposition entre le fantasme et le fait d'être asexuel.
Toujours ce même site :
« L'asexualité est différente :
* du célibat, qu'il s'agisse d'un choix conscient de la part d'une personne ne voulant pas s'engager dans des activités sexuelles (pour des raisons religieuses, philosophiques, etc.), ou d'un état imposé à l'individu ;
* de l'impuissance ou de la frigidité, qui est une incapacité physique ou psychologique d'avoir une relation sexuelle, alors que la personne impuissante souhaite pouvoir avoir cette relation ».


Si nous voyons la finalité, dans ces deux cas, il y a une absence de sexualité. Cependant, L’Asexuel(le) tel qu'on le comprend théoriquement, serait donc né(e) ainsi ?
C'est un peu la même question que concernant les homosexuel, non? Est-ce qu'on nait comme ça, ou on le devient? En bout du compte ça change quoi? Si la réalité c'est qu'on est comme ça!
5) Donc, le fait d’établir des causes différentes engendrant une absence de sexualité consciente implique qu’il y aurait qu’ UN seul type d’asexuel (sans vouloir oser la classification ; je ne saurais l’expliquer autrement, désolé) ?
Il n'y a pas qu'un seul type d'asexuel, mais je ne suis pas sur de comprendre ta question alors je laisse.
4) Une dernière question, peut-être paradoxale, vos explications le diront.
Quand un(e) Asexuel(le) rencontre une personne, ou bien la voit à la télé par exemple et qu’il voit son sexe se raidir s’il est un homme, une femme voit … (vous m’avez compris !), cela signifie t-il qu’il y a désir de relation sexuelle même inconscient ou cela peut-il être un désir romantique, de rapprochement. Autrement dit cela peut-il arriver à un(e) Asexuel(le) ?
Même chose que pour le fantasme quant à moi.
Mille mercis pour vos réponses. :bise:
J'espère que tu n'y verra pas une insulte mais il faut faire attention de bien différencier: libido, orientation sexuelle, attirance, etc...

Un asexuel est quelqu'un qui n'est pas attiré par une sexualité partagé avec les autres (ou un autre). Alors à la limite qulequ'un pourrait avoir une libido très forte, et avoir besoin de sexualité souvent, et être asexuel.

Un autre cas c'est celui que tu questionnes au niveau des fantasmes/stimulation visuelle. Dans l'imaginaire la texture de la peau, les odeurs, en fait tout peut être altéré pour stimuler la libido. Alors que dans la réalité ça ne fonctionnerait pas du tout.

En plus de la sexualité, il y a aussi des a-romantiques, c'est à dire des gens qui ne désir pas de relation amoureuse.

Enfin, j'espère que tu continueras à lire le forum, tu verras ici un univers de gens que tu ne pensais pas existait bel et bien.

:P NeeNoon
NeeNoon

Si le sexe est une chose toute naturelle, comment se fait-il qu'on plublie autant de livres sur le sujet? [Bette Midler]

Avatar du membre
Yogi
Membre
Messages : 15
Enregistré le : 13 déc. 2006, 04:20
Localisation : Orléans

Message par Yogi » 17 déc. 2006, 22:40

Merci beaucoup NeeNoon :D pour tes précisions, qui j’en suis convaincu, me seront fort utiles.
Il va me falloir explorer un peu plus de littérature sur « la chose sexuelle en plus des nombreuses lectures du site.


:bise: :lol:

Dea
Adepte
Messages : 169
Enregistré le : 20 oct. 2005, 05:06

Message par Dea » 18 déc. 2006, 01:59

Je vais répondre moi aussi du mieux de ma compréhension. Juste que je ne vais pas lire le message de Neenoon avant alors désolé s'il y a répétition.
1) Un Asexuel est une personne qui ne ressent pas d'attirance sexuelle pour les autres.
Cela veut-il dire que tout(e) asexuel(le) au sens où cette définition l’entend, n'a jamais de pulsions sexuelles ? Où il(elle) en a, mais envers aucun être humain ?
Ne pas ressentir de désir sexuel est la définition approprié je crois. C'est plutot une question de désir que de.. pulsion. Personnellement, je sais que j'ai par instant de fortes pulsions et je les assouvis, si on veut, une raison de pourquoi je ne me targue pas d'être "toujours asexuels". Mais je sais que des personnes n'ont jamais de pulsion comme je sais que d'autres, asexuels pourtants, ont certaines pulsions, peut être plutôt affectueuse que sexuelles en soit.

Je ne sais pas si tu comprends bien mais il y a possibilité de pulsions mais ce ne sera surement pas très fort vu le non désir et l'habitude de ne pas porter attention sur ce genre de phénomène. Et l'asexuel qui a des pulsions en a sur objets, hommes ou idées. L'asexualité ne dépend pas ici de l'homme pour exister, dans le sens que ce n'est pas une absence de désir pour les êtres humains qui fait l'asexualité mais bien l'absence de désir tout court.
Le désir sur autre chose qu'un humain ne dépend pas d'être sexuel ou asexuel.
2) Si pulsions sexuelles il y a, la masturbation est alors « sa seule sexualité », ou il se peut aussi qu'il n'y ait jamais de masturbation ?
Certains asexuels disent bien avoir une libido. Une force sexuelle si on veut, une tendance vers l'être humain plus généralement. Mais certains asexuels ont une vie sexuelle se résumant à la masturbation. Le désir n'est pas nécessairement la, du moins, il ne concerne pas l'autres. Et le plaisir peut y être, le relachement de la tension y est aussi et quelquefois ce n'est que cela qui est recherché.
3) S’il y a masturbation et si celle-ci est pratiquée avec le phantasme d’être avec une(un) partenaire, peut-on à ce moment-là, définir cette personne comme asexuelle ?
mmmh.. théoriquement, un être qui fait cela ressent du désir pour l'autre je crois.. dans ce cas, il ne serait peut être pas asexuel.. mais ce cas est trop théorique pour moi, pas vivant, ni vécu ni entendu.
Si nous voyons la finalité, dans ces deux cas, il y a une absence de sexualité. Cependant, L’Asexuel(le) tel qu'on le comprend théoriquement, serait donc né(e) ainsi ?
Je ne sais pas mais je ne vois pas l'importance. Une personne, peut importe ce qu'elle est, née quelque chose, se transforme et change dans toute une vie d'innombrables fois, de tel manière qu'on ne peut pas dire. "C'est parce qu'elle est née comme ça" mais ça reste malgré tout une excellente manière de se débarasser facilement de questions comme celle ci.

Maintenant, je ne sais pas si je suis né comme ça mais voila ce que je suis. Asexuel par période de temps allant de 8 mois a 2 ans. C'est périodique, bizarre hein ? Comment c'est arriver ? Je ne sais pas mais je trouve que ca reflète bien ce que je suis.

Donc, théoriquement comme dans les faits.. On ne sait pas ni pourquoi ni comment c'est ce qui en est. Il faut juste savoir que cette personne n'a pas de désirs sexuels.

Mais je sais aussi que ces choses sont en changements. Et dans ces changements aussi, l'origine est confuse.

5) Donc, le fait d’établir des causes différentes engendrant une absence de sexualité consciente implique qu’il y aurait qu’ UN seul type d’asexuel (sans vouloir oser la classification ; je ne saurais l’expliquer autrement, désolé) ?
Je crois comprendre et je te dirais qu'il n'y a qu'un type d'asexuel: celui qui n'a pas de désir sexuel.

Mais il y a peut être des tendances, comme dans la bisexualité. Il y a ceux ayant une sexualité seuls par exemple. Par simple masturbation. Il y a ceux qui ont certains désirs.

Mais c'est quelque chose de très subtil que je ne vais pas m'amuser a faire ici et aujourd'hui mais sache qu'il y a des tendances, des directions différentes, un peu comme partout ailleurs. L'humain n'a pas de modèle parfait. En science humaine, un modèle étant fiable a 75% du temps est terriblement bien fait.
4) Une dernière question, peut-être paradoxale, vos explications le diront.
Quand un(e) Asexuel(le) rencontre une personne, ou bien la voit à la télé par exemple et qu’il voit son sexe se raidir s’il est un homme, une femme voit … (vous m’avez compris !), cela signifie t-il qu’il y a désir de relation sexuelle même inconscient ou cela peut-il être un désir romantique, de rapprochement. Autrement dit cela peut-il arriver à un(e) Asexuel(le) ?
Ce sera dur.. personnellement, cela ne m'est jamais arrivé. Je n'ai jamais "bandé" pour un homme ou une femme avec qui.. je n'avais pas déjà couché. Mais mon cas personnel est un peu spécial et se déroge à la règle asexuelle disons. Je crois qu'il n'est pas trop difficile malgré tout de croire que cela n'arrive tout simplement pas, ou ne serait-ce que très très rarement, les réactions physiques du désir étant aussi absentes que celles émotives.

Voila, j'espère m'être bien exprimé pour ta compréhension.

Dea

Avatar du membre
Yogi
Membre
Messages : 15
Enregistré le : 13 déc. 2006, 04:20
Localisation : Orléans

Message par Yogi » 18 déc. 2006, 23:42

Dea a écrit :Je ne sais pas si tu comprends bien mais il y a possibilité de pulsions mais ce ne sera surement pas très fort vu le non désir et l'habitude de ne pas porter attention sur ce genre de phénomène.


Cette phrase me frappe beaucoup. Je la trouve si pertinente en ce qui me concerne.
Dea a écrit :Et l'asexuel qui a des pulsions en a sur objets, hommes ou idées. L'asexualité ne dépend pas ici de l'homme pour exister, dans le sens que ce n'est pas une absence de désir pour les êtres humains qui fait l'asexualité mais bien l'absence de désir tout court.
Le désir sur autre chose qu'un humain ne dépend pas d'être sexuel ou asexuel.


Ok, je vois...

:bise:

Shawn
Aspirant
Messages : 35
Enregistré le : 31 oct. 2006, 05:12
Localisation : Québec

Message par Shawn » 25 déc. 2006, 06:21

Tiens, à moi de me prêter à l'exercice et de tenter mes réponses! Je ne fournis que mon opinion, toutefois! Dans l'ensemble des réponses, je dirais que je me ramène à la définition d'asexuel : une personne qui ne ressent pas d'attirance sexuelle pour les autres. Il reste alors à voir si tel ou tel élément entre en conflit avec cette définition. J'ai personnellement constaté à quel point la définition est souple et permet en somme une multitude de possibilités, ce qui rend particulièrement riche la communauté asexuelle (on n'a pas qu'à lire les messages sur ce forum!!)
1) Un Asexuel est une personne qui ne ressent pas d'attirance sexuelle pour les autres.
Cela veut-il dire que tout(e) asexuel(le) au sens où cette définition l’entend, n'a jamais de pulsions sexuelles ? Où il(elle) en a, mais envers aucun être humain ?
Comme le mentionnait NeeNoon, il est important de ne pas confondre les termes attirance, libido, pulsion, etc. Avoir une pulsion sexuelle ne signifie pas avoir une attirance sexuelle pour une autre personne. Donc, pas de conflit ici.
2) Si pulsions sexuelles il y a, la masturbation est alors « sa seule sexualité », ou il se peut aussi qu'il n'y ait jamais de masturbation ?
En effet, il peut y avoir masturbation ou non. Ca dépend des asexuels. Il peut aussi y avoir une sexualité à deux, mais l'important est de savoir si l'asexuel ressent une attirance sexuelle pour cette personne. Ce n'est pas parce que tu baises que tu aimes ça. S'il est vraiment asexuel, par définition, il ne devrait pas être attiré par le partenaire sexuel. (Désolé, j'utilise le masculin pour alléger le texte).
3) S’il y a masturbation et si celle-ci est pratiquée avec le phantasme d’être avec une(un) partenaire, peut-on à ce moment-là, définir cette personne comme asexuelle ?
Encore là, le fantasme en soi n'entre pas en conflit avec l'asexualité. J'ai déjà dit dans un précédent post que la question importante à se poser est : "est-ce que je veux que mon fantasme reste dans mon imaginaire ou je souhaiterais qu'il se réalise?". S'il demeure dans l'imaginaire et que c'est parfait comme ça, eh bien ça n'entre pas en conflit avec la définition d'asexuel. Et si jamais il souhaite que ça se réalise, il reste encore à savoir ce qu'il dirait en le réalisant. Si dans la réalisation de son fantasme, il n'y a toujours pas d'attirance sexuelle pour l'autre, eh bien l'asexuel est asexuel! Parce que ce n'est pas les pratiques et les actes qui définissent l'asexualité, c'est l'attirance. La personne aura beau baiser toute sa vie, si c'est sans attirance, c'est qu'elle est asexuelle.
Cependant, L’Asexuel(le) tel qu'on le comprend théoriquement, serait donc né(e) ainsi ?
Je pense que c'est exactement la même question que celle de savoir si un homosexuel est né ainsi. Pour être franc, je ne sais pas. Mais, si je me fie à mon existence, puisque j'ai toujours eu le sentiment de ne pas être attiré sexuellement par personne, je dirais que je suis né ainsi. Mais comment vérifier? il faudrait que je recommence ma vie à zéro et la vive autrement pour en être sûr (ce qui est impossible). À moins de trouver le gène de l'asexualité, je pense que la question est indécidable...
5) Donc, le fait d’établir des causes différentes engendrant une absence de sexualité consciente implique qu’il y aurait qu’ UN seul type d’asexuel (sans vouloir oser la classification ; je ne saurais l’expliquer autrement, désolé) ?
J'espère bien comprendre ta question. Mais je répondrais qu'il existe une infinité de types d'asexuels, pas UN seul type d'asexuel!! Vous savez, la pyramide inversée du logo de AVEN (les trois pointes étant hétéro, homo et asexuel, et l'axe de symétrie vertical étant la bisexualité)? C'est une manière graphique d'illustrer mon propos. Il existe un continuum de possibilités de se situer dans la partie noire de la pointe du bas du logo d'AVEN. Donc, il y a autant de types d'asexuels qu'il y a d'asexuels.
4) Une dernière question, peut-être paradoxale, vos explications le diront. Quand un(e) Asexuel(le) rencontre une personne, ou bien la voit à la télé par exemple et qu’il voit son sexe se raidir s’il est un homme, une femme voit … (vous m’avez compris !), cela signifie t-il qu’il y a désir de relation sexuelle même inconscient ou cela peut-il être un désir romantique, de rapprochement. Autrement dit cela peut-il arriver à un(e) Asexuel(le) ?
Je pense encore qu'il n'y a pas de conflits entre l'asexualité et une érection à la vue d'une autre personne. Cela tient davantage d'une pulsion sexuelle (libido) dont j'ai discuté à la première question. C'est comme bander en regardant un film X. Et ça relève un peu du fantasme dont on a parlé plus tôt aussi. La question encore est de se demander si l'érection ou toute autre manifestation physique de ses pulsions sexuelles traduisent une attirance sexuelle pour cette personne. Bref, une érection n'entre pas en conflit avec l'asexualité.

Alors, voilà! Yogi, j'espère que j'ai répondu à ton goût à tes questions. Si des personnes souhaitent apporter leur opinions, il me fera plaisir de les lire!

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités