A = pas d'apprentissage de la sexualité ?

Vous avez des questions sur l'asexualité ?
C'est ici que ça se passe.
Répondre
Hollow
Abonné
Messages : 25
Enregistré le : 17 juil. 2005, 16:01

A = pas d'apprentissage de la sexualité ?

Message par Hollow » 20 juil. 2005, 12:00

« Romain et Magali. Rencontrés au lycée, ils se sont rapprochés lors de la fête du nouvel an. Des liens se tissent et une amitié naît. Amitié un peu ambiguë puisque ils sont tous les deux charmants, et que, ma foi c’est coutume, quelqu’un qui nous plaît nous intéresse. Un jour, alors qu’ils sont en train de parler dans la chambre de Romain, la main de Magali effleure celle de son ami. Ils sont tous les deux heureusement surpris. C’est l’entrée dans un monde qui leur est inconnu. C’est nouveau. C’est excitant, ce nouveau. Cet inconnu attire. Ils s’embrassent. Voilà autre chose de nouveau. Ils ont envie de découvrir plus de nouveau après cela. Si c’est aussi agréable pourquoi pas ? Ils sont heureux d’être l’un avec l’autre. Ils sortent ensemble. Ciné, sorties, un simple amour naît entre eux. Mais quand ils sont tous le deux, l’envie de découvrir la suite les attire inexorablement. Expérimentant de nouvelles caresses, une dimension nouvelle s’introduit au « nouveau », le plaisir. Une caresse légère sur la joue, puisqu’elle est nouvelle, donne le frisson. C’est très appréciable. Ils découvrent que découvrir le nouveau est agréable, mais qu’en plus c’est agréable. Ils sont émerveillés par cette découverte progressive du corps de l’autre. Ils apprécient donner du plaisir à l’autre et se donner du plaisir avec l’autre. Ils se rendent compte rapidement que quand ils ne peuvent pas le faire, ils le désirent. C’est la découverte du désir, de leur propre désir. De fil en aiguille, en partageant de plus en plus de moments intimes, ils font l’amour. C’est la logique continuation de leur voyage intiatique vers la sexualité. Ils découvrent que c’est une sorte de summum du désir et du plaisir, surtout quand la communion entre eux est importante.
Quelques mois plus tard, Romain a intégré un groupe de musique qui l’accapare beaucoup. Magali se détache sentimentalement de Romain, et se rapproche de quelqu’un d’autre. Ils décident de se séparer, et même si c’est difficile, ils auront fait l’apprentissage du désir, du plaisir, de l’autre et du respect de l’autre.
»

« Paul est le grand frère de Romain. Lui n’a pas eu de copine au lycée, ça ne l’intéressait pas. Et là, à 22 ans, il rencontre Amy, une jolie fille qui lui plaît tout de suite. Elle est intelligente et sa conversation est agréable. Il se rend tout de même rapidement compte qu’elle est plus expérimenté, et quand ils font l’amour, ils se sent propulsé dans un monde qu’il n’a même pas eu le temps d’appréhender. Ses idéaux de sexe, de sexualité s’effondrent complètement. Il n’apprécie pas d’être ainsi…presque manipulé, même si la jouissance en elle même reste plaisante. Il n’apprécie tellement pas qu’il ne donne pas de suite. Ca le révulse presque. Il se sépare de Amy. »

Pouvez vous vous reconnaître en Paul ? Si non, avez vous, à l’adolescence, eut cet « apprentissage » de la sexualité ?

Si oui, pensez vous qu’il serait possible de recommencer ? De tenter ce voyage initiatique avec une personne tout aussi (désormais) « indifférente » au sexe ? Un autre « A » par exemple ?

Mais en fait, pourquoi êtes vous là, sur ce forum ? Avez vous besoin de changer, de réapprendre la sexualité, en avez vous envie ? Avez vous envie de découvrir ce pan de votre vie que vous n’arrivez pas à apprécier ? Ou vous sentez vous bien comme vous êtes, bien dans votre peau, et voulez vous rester ainsi ?

J'ai écrit ce post rapidement, à l'hopital en attendant de me faire opérer des dents de sagesse. Après j'étais trop dans le paté pour corriger ou reformuler >_<. J’espère qu’il apportera, sinon des réponses, de nouvelles directions à prendre.
" L'être aimé dans ce monde dissous est devenu la seule puissance qui ait gardé la vertu de rendre à la chaleur de la vie. "
~ Georges Bataille ~

Muta
Apprenti
Messages : 50
Enregistré le : 17 juil. 2005, 15:30
Localisation : Villeperdue

Message par Muta » 20 juil. 2005, 19:11

Tu as écrit ce texte toute seule????? :shock:
Je ne suis pas A...

Mangez des pommes pour garder le sourire, mangez des poires pour garder le silence

L'Alcyon, le plus bel oiseau existant sur terre!

ToPa
Affable
Messages : 113
Enregistré le : 17 juin 2005, 14:07
Localisation : Grenoble

Message par ToPa » 20 juil. 2005, 20:07

Je me reconnais dans Paul, j'ai d'ailleurs vécu une exprience similaire, sauf que je n'étais pas révulsé par le sexe, les rapports avec cette fille n'ont pas duré longtemps soit dit en passant, 5 mois à peine.

Sans doute qu'un apprentissage progressif de l'autre et du sexe en général tout au long de sa vie doit aider à avoir une séxualité "normale".

Hollow
Abonné
Messages : 25
Enregistré le : 17 juil. 2005, 16:01

Message par Hollow » 20 juil. 2005, 20:12

OUI Muta j'ai écrit ce texte toute seule, malgré l'apparente surprise je prends ça pour un compliment ^^

Et Topa, il n'y a pas de sexualité normale ! Je pense juste que y aller doucement permet d'apprivoiser sa propre sexualité et de faire ses choix ;)
" L'être aimé dans ce monde dissous est devenu la seule puissance qui ait gardé la vertu de rendre à la chaleur de la vie. "
~ Georges Bataille ~

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité