Je suis complètement paumé

Vous avez des questions sur l'asexualité ?
C'est ici que ça se passe.
Répondre
Biquette_vorace
Néophyte
Messages : 3
Inscription : 02 janv. 2021, 20:37
A aimé : 0
A été aimé : 0

Je suis complètement paumé

Message par Biquette_vorace »

Bonjour a tous.tes, alors voilà, je viens a l'instant même de me disputer avec ma copine au sujet de ma sexualité. Pour éclaircir les choses : je possède un penis, j'ai 18 ans, j'ai déjà eu plusieurs partenaires avec qui j'ai pu coucher.
Venons-en au fait, j'ai l'impression d'avoir de moins en moins d'attirance sexuelle en général (donc pas seulement avec ma partenaire), et surtout je me rend de plus en plus compte que depuis mes première expériences sexuelles je n'ai jamais ressenti beaucoup de plaisir (ou alors un petit peu seulement) mais soit de l'ennuis soit de la gène. Mais par contre je me masturbe à une fréquence qui peut être qualifié de classique.

Donc voilà le topos, je ne sais pas si je suis asexuel ou juste que j'ai une très faible libido ou même si les deux vont de paire.
Est-ce que quelqu'un.e ici aurait un témoignage similaire à partager, ou juste des informations qui pourrait m'eclaircir ?

Merci d'avance
Avatar de l’utilisateur
Arial
Membre junior
Messages : 5
Inscription : 29 nov. 2020, 21:33
A aimé : 5 fois
A été aimé : 5 fois

Re: Je suis complètement paumé

Message par Arial »

Salut Biquette_vorace, le fait de se masturber n'est pas incompatible avec le fait d'être asexuel.le. Etre asexuel.le, c'est ne pas ressentir d'attirance sexuelle pour quiconque, ou alors sous des conditions spécifiques (l'asexualité est un spectre). Et la libido est différente de l'attirance sexuelle. Si tu te masturbes à une fréquence que tu juges normale, et sans t'y forcer, cela signifie que que tu as une libido qui ne doit pas être si faible.

Voilà pour mon témoignage. J'ai eu aussi des relations sexuelles, et je sentais qu'il manquait quelque chose, cette faim de l'autre que je sentais chez mes partenaires. Un jour, l'un d'eux m'a dit le classique "j'ai envie de toi" et j'ai réalisé que moi pas vraiment. Pendant l'acte, chacun de mes gestes étaient calculés, ce n'était pas spontané du tout, et je m'ennuyais ferme, j'avais hâte que ça se finisse. Je ressentais bien du plaisir, mais mon cerveau était comme dissocié de mon corps. Je me suis dit que c'est parce que je n'aimais pas vraiment ces gens, et que ça viendrait avec les sentiments. Sauf que non. J'ai supposé que tout le monde faisait peut-être semblant de trouver le sexe génial. Et que si ce n'était pas ça, alors c'est peut-être moi qui avait un problème.

J'ai fait quelques recherches, pour voir si d'autres personnes avaient les mêmes ressentis que moi. C'est là que je suis tombée sur ce forum, et que j'ai vraiment découvert ce qu'était l'asexualité. Je connaissais le terme, sans savoir ce que ça impliquait réellement, et je ne pensais pas être concernée parce que, moi aussi, je me masturbe. Sauf que si. Si l'idée du sexe en elle-même peut être séduisante pour moi, je sais que dans la réalité ça ne me convient pas. Je préfère de loin regarder un film.

Voilà, je ne sais pas si ce que je raconte peut t'aider. Mais si tu penses n'avoir jamais ressenti d'attirance sexuelle pour tes partenaires, c'est tout à fait la définition de l'asexualité. Si tu as plus de questions, n'hésite pas.
Biquette_vorace
Néophyte
Messages : 3
Inscription : 02 janv. 2021, 20:37
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Je suis complètement paumé

Message par Biquette_vorace »

Wow, déjà merci pour ta réponse. C'est assez (voir même très) troublant parce que je ressent quasiment la même chose que toi, tout se rapproche avec ton témoignage. J'ai l'impression de voir ce que je ressent mais avec les bons mots posés dessus !

Seul un point diffère, j'ai l'impression qu'au début de mes relations sexuelles il y avait cette envie, mais qu'elle est partie, de manière progressive. Peut être que c'était due à ma découverte de la sexualité, cette chose prétendument géniale, à l'excitation que ça procure de découvrir quelque chose de nouveau (surtout aussi important que ça), je ne sais pas.

En tout cas je te remercie vraiment du fond du cœur, ça fait du bien de voir que l'on est pas seul.e !
Avatar de l’utilisateur
Arial
Membre junior
Messages : 5
Inscription : 29 nov. 2020, 21:33
A aimé : 5 fois
A été aimé : 5 fois

Re: Je suis complètement paumé

Message par Arial »

Je t'en prie, ravie que mon témoignage puisse t'aider ! En soit, au début de ma sexualité j'étais assez curieuse de découvrir ce qu'étaient les rapports sexuels, et contente d'avoir pu avoir cette expérience que, comme tu dis, tout le monde dit être si géniale. C'est avec le recul que je me suis dit qu'en fait, c'était plus dû à la curiosité qu'autre chose. Et si j'ai continué un temps, c'était pour essayer d'avoir ce déclic qui me montrerait que oui, le sexe c'est super. Au final, j'ai vite laissé tombé, parce que ça ne m'apporte pas grand chose en fait.

Et je suis d'accord avec toi, ça fait du bien de pouvoir parler de l'asexualité avec des personnes concernées !
Biquette_vorace
Néophyte
Messages : 3
Inscription : 02 janv. 2021, 20:37
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Je suis complètement paumé

Message par Biquette_vorace »

Oui voilà, je crois que tu as tout dit. Merci encore pour ton aide précieuse !

Néanmoins je ne sais pas si je suis capable pour l'instant de bien prendre conscience et de m'affirmer, en un premier temps pour moi même, de ce que je suis (si c'est bien ce que je suis), je n'arrête pas de me poser les mêmes questions en boucle : est-ce que je suis asexuel ? Est-ce que c'est juste passager ? Est-ce que c'est vraiment moi tout ça ? J'en passe et des meilleures. C'est vraiment très pénible d'être sans arrêt dans un flou vis à vis de ce que je suis olala.
Avatar de l’utilisateur
Arial
Membre junior
Messages : 5
Inscription : 29 nov. 2020, 21:33
A aimé : 5 fois
A été aimé : 5 fois

Re: Je suis complètement paumé

Message par Arial »

Je te comprends. Ça doit faire un mois que j'ai découvert que je suis asexuelle, et pourtant j'ai toujours un peu de mal avec ça. En revanche je n'ai aucun doute sur le fait de l'être, et je ne pense pas que ça changera. L'idée d'avoir des relations sexuelles ne provoque plus chez moi que de l'ennui. Un corps nu, si beau soit-il, n'est qu'un corps nu pour moi, alors que pour les personnes sexuelles c'est plus que ça.

Mais c'est pas évident ce type de découverte. Je comprends tout à fait tes doutes.
Avatar de l’utilisateur
Walther
Assidu
Messages : 858
Inscription : 09 août 2020, 18:10
Localisation : 57
Pronom : il/tu
A aimé : 215 fois
A été aimé : 102 fois

Re: Je suis complètement paumé

Message par Walther »

Arial a écrit : 04 janv. 2021, 06:33 Je te comprends. Ça doit faire un mois que j'ai découvert que je suis asexuelle, et pourtant j'ai toujours un peu de mal avec ça. En revanche je n'ai aucun doute sur le fait de l'être, et je ne pense pas que ça changera. L'idée d'avoir des relations sexuelles ne provoque plus chez moi que de l'ennui. Un corps nu, si beau soit-il, n'est qu'un corps nu pour moi, alors que pour les personnes sexuelles c'est plus que ça.

Mais c'est pas évident ce type de découverte. Je comprends tout à fait tes doutes.
Quand on le découvre, ou plutôt que l'évidence saute aux yeux, ça fait un choc psychologique même si en même temps cela m'a apporté une délivrance dans mon cas.
En faite, je m'ennuyai aussi dans les relations sexuelles, et je les repoussai aussi longtemps que possible.

Par contre si je l'avais compris plus tôt, cela m'aurait éviter bien des déceptions et des frustrations, pour mes partenaires comme pour moi.
Jamais le premier soir... les suivants non plus d'ailleurs!
Jolie phrase de Lilly! :woke:
Avatar de l’utilisateur
Arial
Membre junior
Messages : 5
Inscription : 29 nov. 2020, 21:33
A aimé : 5 fois
A été aimé : 5 fois

Re: Je suis complètement paumé

Message par Arial »

Walther a écrit : 04 janv. 2021, 13:32
Arial a écrit : 04 janv. 2021, 06:33 Je te comprends. Ça doit faire un mois que j'ai découvert que je suis asexuelle, et pourtant j'ai toujours un peu de mal avec ça. En revanche je n'ai aucun doute sur le fait de l'être, et je ne pense pas que ça changera. L'idée d'avoir des relations sexuelles ne provoque plus chez moi que de l'ennui. Un corps nu, si beau soit-il, n'est qu'un corps nu pour moi, alors que pour les personnes sexuelles c'est plus que ça.

Mais c'est pas évident ce type de découverte. Je comprends tout à fait tes doutes.
Quand on le découvre, ou plutôt que l'évidence saute aux yeux, ça fait un choc psychologique même si en même temps cela m'a apporté une délivrance dans mon cas.
En faite, je m'ennuyai aussi dans les relations sexuelles, et je les repoussai aussi longtemps que possible.

Par contre si je l'avais compris plus tôt, cela m'aurait éviter bien des déceptions et des frustrations, pour mes partenaires comme pour moi.
C'est exactement ça, je suis partagée entre le soulagement de comprendre ce que je suis, et le choc de découvrir que, contrairement à ce que j'ai toujours pensé, je n'ai pas une sexualité dite dans la norme. C'est un peu dur pour moi de me dire que ça ne changera jamais, que je n'ai aucune possibilité d'agir là-dessus.

Je m'estime chanceuse de l'avoir découvert pas si tard que ça, mais je sais que, si l'asexualité avait davantage de visibilité, j'aurais pu le comprendre bien avant et cesser d'attendre que quelque chose se débloque chez moi.
Avatar de l’utilisateur
Walther
Assidu
Messages : 858
Inscription : 09 août 2020, 18:10
Localisation : 57
Pronom : il/tu
A aimé : 215 fois
A été aimé : 102 fois

Re: Je suis complètement paumé

Message par Walther »

Après rien n'est figé, les choses changent parfois avec le temps, et bon si ça ne t'intéresse pas, tu n'y perds rien.

Si l'asexualité avait d'avantage de visibilité il serait beaucoup plus facile d'en parler, par ce que l'air de rien, c'est quand même pas le truc connu du grand publique, alors que l'homosexualité tout le monde connait.
Dernière modification par Walther le 05 janv. 2021, 19:49, modifié 1 fois.
Jamais le premier soir... les suivants non plus d'ailleurs!
Jolie phrase de Lilly! :woke:
Avatar de l’utilisateur
clotaire
AVENant
Messages : 3554
Inscription : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : peut être tutoyé ;)
A aimé : 737 fois
A été aimé : 703 fois

Re: Je suis complètement paumé

Message par clotaire »

Bienvenue Biquette_vorace :-)
je suis d'accord avec Walther, rien n'est figé. Mais pour répondre à ta question initiale, je partage l'avis que les deux peuvent aller de pair (ou pas !).
SandrAsX
Aspirant
Messages : 30
Inscription : 20 déc. 2020, 15:10
A aimé : 1 fois
A été aimé : 6 fois

Re: Je suis complètement paumé

Message par SandrAsX »

Coucou

Perso asexualité mise en mot à 45 ans! Donc entre temps je pensais que seuls les hommes étaient « dépendant » du sexe et que les femmes étaient comme moi looool

Depuis j’ai découvert que les femmes étaient des hommes comme les autres et que c’était moi qui avait un « pb »
J’ai cherché ...

En fait je suis quelqu’un de très émotionnel et le sexe et bien c’est un trou noir. Toutes les émotions liées au sexe sont aspirées... et ne peuvent exister... je ne suis pas programmée pour ça.

Pour moi qui ait eu énormément d’amants : je cherchais plutôt l’émotion, j’aimais la séduction, j’aimais chasser le mâle dans la savane près du fleuve tél une lionne dominante : ils tombaient tous dans mes filets!!! Bon après fallait que j’assume le sexe ... là cetait pareil que vous : d’un ennui absolu...je me disais fallait que je tombe sur le bon?!?! Amour et tout et tout. Bref j’étais en quête d’une normalité...

Mais là non: je suis en parfaite harmonie avec mon homme sexuel, amoureuse ++++ mais toujours rien...

Nous avons une sexualité alternative faite d’émotionnel et de cerebralité, plutôt sexuelle pour mon h. Mais il y a une partie asexuel en mode tantrisme très appréciable pour moi.

J’ai la chance d’avoir trouvé un sexuel très attentif à mon asexualité : il trouve ça incroyable mon côté « ange » alors qu’il est un démon!

Comme quoi... tout est possible :)
Avatar de l’utilisateur
Freaks
Aspirant
Messages : 38
Inscription : 27 déc. 2020, 19:09
A aimé : 10 fois
A été aimé : 18 fois

Re: Je suis complètement paumé

Message par Freaks »

Walther a écrit : 04 janv. 2021, 13:32
Quand on le découvre, ou plutôt que l'évidence saute aux yeux, ça fait un choc psychologique même si en même temps cela m'a apporté une délivrance dans mon cas.
En fait, je m'ennuyais aussi dans les relations sexuelles, et je les repoussais aussi longtemps que possible.

Par contre si je l'avais compris plus tôt, cela m'aurait éviter bien des déceptions et des frustrations, pour mes partenaires comme pour moi.
Perso, l'aspect délivrance a primé sur l'aspect choc / perte (peut-être parce que je commençais à soupçonner vaguement quelque chose)... mais j'aurais bien aimé, moi aussi, comprendre plus tôt, au lieu de passer des années à me dire que j'étais un hétérosexuel "anormal" ou "imparfait".

Donc j'aurais tendance à dire que rien que comprendre tôt, c'est positif, même si on a peut-être moins de vécu pour l'apprécier... Pas de médaille sans revers ! :D

La difficulté tient aussi que si les autres minorités sexuelles (homosexualité, bisexualité) sont (plus ou moins) solubles dans le dogme de l'épanouissement par le sexe, l'asexualité ne l'est pas, par définition...

Ca oblige donc (plus ou moins suivant les expériences) à repenser sa vie, et ce n'est pas facile, certes, mais c'est sans doute préférable à la dévalorisation perpétuelle de soi dans laquelle on était plongé avant (je parle pour moi, là, mais je pense que je n'étais pas le seul dans ce cas, loin de là).

Au final, je pense que ce travail sur soi est "payant", parce qu'en ôtant la sexualité de l'équation, on a plus d'énergie mentale à consacrer à des sujets qui nous satisfont vraiment, au lieu de s'épuiser à courir après un truc pour lequel on n'est pas fait.

Après, la différence avec la majorité restera toujours, et les problèmes d'interaction éventuels qui vont avec...
On reconnaît la pression sociale au bruit qu'elle fait quand elle s'en va.
Avatar de l’utilisateur
Walther
Assidu
Messages : 858
Inscription : 09 août 2020, 18:10
Localisation : 57
Pronom : il/tu
A aimé : 215 fois
A été aimé : 102 fois

Re: Je suis complètement paumé

Message par Walther »

Freaks post_id=252691 time=1610303048 user_id=13595]


La difficulté tient aussi que si les autres minorités sexuelles (homosexualité, bisexualité) sont (plus ou moins) solubles dans le dogme de l'épanouissement par le sexe, l'asexualité ne l'est pas, par définition...
C'est bien là le problème, et du coup même si on fait partie de la communauté LGBT+, c'est assez différent.
Jamais le premier soir... les suivants non plus d'ailleurs!
Jolie phrase de Lilly! :woke:
Guadiana
Affilié
Messages : 313
Inscription : 28 sept. 2016, 01:55
A aimé : 88 fois
A été aimé : 51 fois

Re: Je suis complètement paumé

Message par Guadiana »

Walther a écrit : 10 janv. 2021, 19:29
Freaks post_id=252691 time=1610303048 user_id=13595]


La difficulté tient aussi que si les autres minorités sexuelles (homosexualité, bisexualité) sont (plus ou moins) solubles dans le dogme de l'épanouissement par le sexe, l'asexualité ne l'est pas, par définition...
C'est bien là le problème, et du coup même si on fait partie de la communauté LGBT+, c'est assez différent.
Pour moi on ne fait pas vraiment partie des LGBT. Un ami homo pensait que j'avais des problèmes psy. L'asexualité est incomprise de 99% de cette planète. Beaucoup d'asexuels sont des alliés en tant que minorité parce que certains aces (plus que chez les S) sont homos, bi, trans, pan ou non binaires. Comme tu dis, ils cherchent l'épanouissement par le sexe et l'acceptation de leur orientation. Nous asexuels, notre but est d'informer de notre existence. On a rien à revendiquer.
Répondre