Qui suis-je ? Remplie de blocages et de culpabilité

Vous avez des questions sur l'asexualité ?
C'est ici que ça se passe.
Snape31
Apprenti
Messages : 51
Enregistré le : 28 mai 2020, 15:34
Localisation : Toulouse
A aimé : 6 fois
A été aimé : 8 fois

Re: Qui suis-je ? Remplie de blocages et de culpabilité

Message par Snape31 »

Shycupcake, j'ai surtout lu tes messages et j'ai parcouru les réponses. Il me semble avoir déjà lu quelque chose de similaire sur un autre site... Si c'était toi, bienvenue ici. Sinon sache que tu n'est certainement pas seule. Simplement, tout un chacun ne le dit pas ouvertement.

Tu cherche à te comprendre, c'est tout à fait légitime. Sache déjà que tu es normal, qu'il n'est pas nécessaire de te forcer ni pour te "décoincer" ni pour "trouver le bon". Es tu asexuelle ? C'est évidement possible. L'asexualité a son spectre et ce que décrit me fait penser à l'aegosexualité . Kinou l'a souligné. Ce n'est qu'une piste, ce n'est pas à moi de t’assigner une identité. Après sache aussi, qu'il existe des asexuel(les) romantiques (soit homo-romantique soit hétéro-romantique soit bi-romantique) et des asexuel(les) a-romantiques qui ne ressentent pas d'attachement romantique. Selon moi, mais ne prends pas cet avis pour argent comptant, c'est à toi de voir là encore, tu pourrais avoir des attractions romantiques.

Pour le vaginisme, que je connais bien mal, je ne peux pas dire grand chose. Simplement ne te force à rien. Tu ne seras pas plus normale en acceptant des relations. Tu n'es pas coincée et il ne doit pas t'arriver un "prince charmant", "bon partenaire" et qui serait là pour te "décoincer". Si tu es asexuelle, tu n'en ressentira pas le besoin. Usurper ton plein consentement, qui plus est pour un rapport douloureux et une relation sentimentale bafouée, ne me semble pas vraiment profitable pour toi. Par contre, si le couple est important pour toi, essayer de rencontrer un(e) asexuel(le) ou éventuellement quelqu'un pour qui le sexe est secondaire (ou pour qui ton plaisir compte d'abord). Le but n'étant pas un rapport sexuel, mais une relation sentimentale dans le respect de ce que tu es, de ce que tu ressent et qui ne te sois pas désagréable. Si tu es bien avec lui/elle et que construit une relation respectueuse des désirs et des limites de l'autre, ses gestes arrêterons de sonner comme une demande de contre-parties sexuelles

Dans tous les cas, j'espère avoir participé à un "éclaircissement. J'espère aussi que tu trouvera d'autres réponses à tes questions.
Ces utilisateurs ont aimé l’auteur Snape31 pour son message :
PassionA (28 juin 2020, 10:40)
"Le grand précepte qu’il faut donner aux historiens, c'est de distinguer au lieu de confondre ; car, à moins d’être varié, l’on n’est point vrai" (Augustin Thierry)

"Il n'y a pas de meilleur moyen de démanteler une personnalité que de l'isoler." (Diana Spencer)

Répondre