mon asexualité : mon fardeau

N'ayez pas peur, passez nous dire un petit bonjour, faites-vous connaître !
Répondre
tooShy
Néophyte
Messages : 2
Enregistré le : 08 avr. 2018, 22:44
A été aimé : 2 fois

mon asexualité : mon fardeau

Message par tooShy » 09 avr. 2018, 00:34

Je suis une femme de 45 ans. Je n’ai jamais pu être en couple ou avoir un compagnon ou une compagne. Si je n’étais pas asexuelle je serais bisexuelle. J’ai de l’affection pour les deux sexes.
Par rapport aux autres j’ai peur qu’ils découvrent mon asexualité car je vis ça comme une honte, un fardeau. Comment dire qu’à mon âge je n’ai jamais eu de rapport sexuel Je ne veux pas qu’on pense que je suis coincée, c’est simplement que l’acte sexuel me dégoute. Suis-je malade ?
Sachant que je ne pouvais pas répondre à la demande d’un acte sexuel de mon compagnon ou de ma compagne, j’ai toujours évité les relations amoureuses pour éviter de me mettre dans une situation qui me serait difficile à gérer. Mais maintenant je vis de plus en plus mal mon asexualité que je rends responsable de ma solitude affective (j’ai de bons amis mais ils sont loin et souvent à l’étranger et ne connaissent rien de ma vie privée, qui l’est tellement qu’il n’y a personne !).
C’est dur de se dire à 45 ans que je n’ai jamais été capable d’aimer à cause de mon asexualité…ou peut-être que j’ai été trop honnête avec moi-même et ne pas être capable de faire des compromis.
Je suis perdue et j’ai peur du jugement. Peut-on vivre uniquement entourer d’amis sans compagnon ou compagne, je commence à me poser la question. Mais j’aime être libre et ne pas avoir à rendre des comptes. Suis-je simplement une grande égoïste ?

fiffi
Atrix Revolutions
Messages : 1964
Enregistré le : 04 oct. 2016, 00:07
Localisation : 77
Pronom : Il . Fiffi et tu
A aimé : 552 fois
A été aimé : 290 fois

Re: mon asexualité : mon fardeau

Message par fiffi » 09 avr. 2018, 01:10

Bienvenue TooShy ,

l' asexualité n' est ni une honte ni une maladie et ne dois pas etre vécue comme un fardeau . Ceci dit , il est difficile d' expliquer l' asexualité : la plupart des gens ne connaissent pas cette orientation sexuelle et on peut tomber sur des gens bornés qui ne comprennent pas que l' on puisse etre différent d' eux .

L' asexualité n' empèche pas d' aimer , on peut avoir une attirance romantique sans ressentir de désir sexuel . Je suis un peu comme toi , j' ai du mal à faire des compromis , je suis resté célibataire . Bien sur , il y a des jours ou la solitude est pesante mais tu le dis toi-même : on a notre liberté et pas de compte à rendre . C ' est déjà pas mal ! Mes amis sont aussi loin de moi en raison de déménagement et je n' ai dis à personne que je suis asexuel .
Il est aussi possible d' etre A et d' etre en couple , on peut toujours rencontrer une personne asexuelle qui comprenne notre ressenti .

Sur ce forum , tu discuteras avec des gens qui te comprennent et tu te sentiras moins seule . Pour le jugement , fais comme moi : on s' en fiche de ce que pense les " autres " . Et si ils t' importunent trop , tu les remets à leur place . Il faut que tu acceptes ton asexualité ; tu ne peux pas vivre sereinement en te préoccupant sans cesse du jugement des autres . Il y a aussi des gens qui comprennent ou acceptent que l' on soit différent d' eux .

Je te souhaite de trouver ici le réconfort nécessaire pour que tu vives bien ton asexualité .

Avatar du membre
PassionA
Atrix Reloaded
Messages : 1804
Enregistré le : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Ka nama kaa lajerama
A aimé : 475 fois
A été aimé : 484 fois

Re: mon asexualité : mon fardeau

Message par PassionA » 09 avr. 2018, 02:15

Bienvenue et merci de ton témoignage :)

tooShy a écrit :
09 avr. 2018, 00:34
Par rapport aux autres j’ai peur qu’ils découvrent mon asexualité car je vis ça comme une honte, un fardeau. Comment dire qu’à mon âge je n’ai jamais eu de rapport sexuel Je ne veux pas qu’on pense que je suis coincée, c’est simplement que l’acte sexuel me dégoute. Suis-je malade ?
Heureusement, les autres n'ont pas à savoir ce que tu fais de ta sexualité et ce serait très déplacé pour eux de chercher à savoir. Si tu dois en parler ce doit être uniquement parce que tu le souhaites, comme tu le fais ici.
Je me dis que c'est peut-être à cause de ton entourage ou de ton éducation que tu réagis aussi honteusement envers quelque chose d'aussi naturel que ton orientation. Si l'asexualité a été invisibilisé pratiquement toute notre vie, je me dis qu'il est difficile d'avoir confiance en soi face à ces sentiments très différents de ce que les autres expriment, mais je ne doute pas qu'en discutant avec d'autres personnes asexuelles et en lisant d'autres témoignages cela devrait t'aider à mieux t'accepter telle que tu es.

tooShy a écrit :
09 avr. 2018, 00:34
Peut-on vivre uniquement entourer d’amis sans compagnon ou compagne, je commence à me poser la question. Mais j’aime être libre et ne pas avoir à rendre des comptes. Suis-je simplement une grande égoïste ?
Oui, on peut. Et en plus ça n'a rien à voir avec le fait d'être asexuel. Moi aussi je suis solitaire et j'aime ma liberté et je ne me suis jamais projeté dans une relation 'de couple' même quand elles me sont tombées dessus. Oui, il faut être égoïste vis à vis de ça, parce que si c'est ce qui t'es naturel alors pourquoi devoir faire autrement ? Il n'y aura pas de prix spécial de la dévotion et du sacrifice à la fin. Sans prendre en compte qu'en plus de souffrir toi-même, tu risques de faire souffrir inutilement une autre personne. Je crois que si l'on ne suit pas qui l'on est au fond, si on ne fait pas confiance en son instinct, c'est juste la meilleure recette pour la catastrophe.

A côté de ça, il y a énormément d'individus asexuels qui ont des relations avec des partenaires sexuels et pour cela, comme dans tous les couples, ils en discutent et font des compromis pour que ça fonctionne. Tu verras qu'il y a beaucoup de témoignages là dessus ici. Parfois ça marche, parfois pas trop, en général ça dépend beaucoup de l'ouverture d'esprit et de l'amour du partenaire.

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3649
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 629 fois
A été aimé : 920 fois

Re: mon asexualité : mon fardeau

Message par Baelfire » 09 avr. 2018, 09:18

Salut TooShy

Quel dommage que tu te sois fermée comme ça !

L'asexualité ça se gère et ça n'empêche pas d'avoir des relations de couple. Et le dégoût il faut essayer de chercher d'où ça vient et de le faire disparaître. Basiquement un asexuel n'est pas attiré par le sexe. Pour autant ça ne le révulse pas non plus. Après il y a plein de cas de figure...

Bref, je pense pas que ce soit trop tard si tu ressens l'envie d'être en couple. Y a plus d'âge pour ça maintenant et il y en a d'autres dans ta situation. Mais avant tu as un travail à faire.

Et tu n'es pas égoïste. D'autant plus que tu t'es privée d'affection pour ne pas "pénaliser" un éventuel partenaire.

Bienvenue.
♪Love is in the A ♫

Zimou
Administrateur
Messages : 4995
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 435 fois
A été aimé : 454 fois
Contact :

Re: mon asexualité : mon fardeau

Message par Zimou » 09 avr. 2018, 09:44

Bienvenue!

Peut être devrais tu t'inscrire sur un site de rencontre asexuel? ça te permettrai de vivre une relation amoureuse et une relation de couple sans que la sexualité soit nécessaire et ça te permettrai de partager ce que tu ne partage pas avec tes amis :)
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar du membre
clotaire
Aveuglant
Messages : 2972
Enregistré le : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : peut être tutoyé ;)
A aimé : 591 fois
A été aimé : 569 fois

Re: mon asexualité : mon fardeau

Message par clotaire » 09 avr. 2018, 09:54

Bienvenue tooShy :-)

fiffy a parfaitement raison, il faut te débarrasser de la honte, ça ne sert à rien. Tu peux parfaitement revendiquer ce que tu es, et tu n'es pas la seule. Profite de ta vie !
Pour ma part, depuis quelques années j'ai aussi des amis très proches qui sont en couple, et ça me fait autant de bien que ceux qui sont célib. Ce qui est certain, c'est qu'il est hyper important, selon moi, d'entretenir des bonnes amitiés (surtout si tu ressens un manque affectif).

Bientôt "notsoShy" ? ;-)

Avatar du membre
Lilly
Crème pÂtissière
Messages : 4137
Enregistré le : 19 févr. 2008, 20:14
Localisation : 74
A aimé : 299 fois
A été aimé : 391 fois

Re: mon asexualité : mon fardeau

Message par Lilly » 09 avr. 2018, 18:22

Image

Image
Jamais le premier soir... les suivants non plus d'ailleurs!

À ce niveau-là, c’est plus de la gastronomie, c’est de l’érotisme !
Karadoc

tooShy
Néophyte
Messages : 2
Enregistré le : 08 avr. 2018, 22:44
A été aimé : 2 fois

Re: mon asexualité : mon fardeau

Message par tooShy » 09 avr. 2018, 21:38

Merci pour votre accueil, cela m’a fait du bien de parler de “mon fardeau.“ C’est bon de savoir que je ne suis pas seule, et que je ne suis pas jugée. Je pense que je suis restée renfermer sur moi-même trop longtemps, Ca m’a fait du bien de lire qu’il n’y avait rien de honteux d’être asexuelle ainsi que de n’avoir jamais eu de rapport. MERCI.

Je pense que j’ai toujours su que je ne pouvais pas avoir de relation sexuelle avec un homme ou une femme, donc même si je n’utilisais pas le mot asexuel je l’étais. J'aimerai un jour être capable de parler de mon asexualité à mon entourage. De temps en temps j'ai l'impression que je suis dans un placard.

Pour me présenter un peu plus, j’ai vécu 9 ans aux Etats Unis (dans l’Indiana, de 1995 à 2004). J’ai fait des études de maths et d’informatique là bas. Depuis je vis dans le department de l'Isère.

Avatar du membre
didou
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2020
Enregistré le : 24 oct. 2015, 19:22
Localisation : Nozay, Essonne
Pronom : il
A aimé : 160 fois
A été aimé : 468 fois

Re: mon asexualité : mon fardeau

Message par didou » 09 avr. 2018, 22:43

tooShy a écrit :
09 avr. 2018, 00:34
[...]jamais eu de rapport sexuel Je ne veux pas qu’on pense que je suis coincée, c’est simplement que l’acte sexuel me dégoute. Suis-je malade ?
Euh, là... non, pas de maladie à l'horizon. Sans doute juste une différence par rapport à la majorité.
tooShy a écrit :
09 avr. 2018, 00:34
C’est dur de se dire à 45 ans que je n’ai jamais été capable d’aimer à cause de mon asexualité
Comme les copines et copains du dessus te l'ont dit, être A n'empêche pas d'aimer. De surcroît, ça n'a aucune raison de l'empêcher.
tooShy a écrit :
09 avr. 2018, 00:34
ou peut-être que j’ai été trop honnête avec moi-même et ne pas être capable de faire des compromis.
On n'est jamais "trop honnête avec soi-même" ! Jamais, jamais ! C'est justement une grande qualité que beaucoup pourront t'envier ! Ce n'est d'ailleurs pas toujours simple d'être honnête avec soi-même, surtout vis-à-vis des autres. Mais c'est, à mon avis, une des plus grande qualités, même si l'on peut la payer par ailleurs vis-à-vis des autres. Donc stop la honte, stop la culpabilité !
tooShy a écrit :
09 avr. 2018, 00:34
Je suis perdue et j’ai peur du jugement.
Justement, le jugement des autres, lorsque l'on est en accord avec soi-même, c'est plus facile de s'assoir dessus.
tooShy a écrit :
09 avr. 2018, 00:34
Peut-on vivre uniquement entourer d’amis sans compagnon ou compagne, je commence à me poser la question. Mais j’aime être libre et ne pas avoir à rendre des comptes. Suis-je simplement une grande égoïste ?
Bin l'égoïsme, tant qu'il ne prive pas les autres ni ne leur nuit, c'est juste une façon de trouver son équilibre. Pourquoi se forcer à avoir des relations (sexuelles, amicales ou autres) si l'on n'en éprouve pas le besoin ? Si l'on aime une certaine forme de liberté en étant tout seul(e), pourquoi en culpabiliser, sachant que l'on embringue personne dans cette "philosophie" de vie ?
Règle n°1 : pas avant le mariage. Règle n°2 : ne pas se marier

Avatar du membre
Léonis
Associé
Messages : 730
Enregistré le : 17 sept. 2017, 22:39
Pronom : Elle
A aimé : 90 fois
A été aimé : 226 fois

Re: mon asexualité : mon fardeau

Message par Léonis » 11 avr. 2018, 13:07

Salut salut tooShy ^^

Je vais pas être très originale et te dire comme les autres que tu n'as pas à te sentir honteuse de ta condition. Tu es comme tu es et là-dessus personne ne peut te juger.
Mon sentiment sur le couple est très similaire au tien : fuir les relation en sachant d'avance que c'est perdu. Je me sais A que depuis peu mais déjà bien avant je sentais que j'avais un rapport à l'intimité très différent des autres. Même quand une fille me plaisait je savais qu'à un moment ça finirai par coincer. Du coup je préférais ne pas y aller pour ne pas lui faire perdre de temps. Alors bien sûr ça isole et on fini par se sentir "étranger" au milieu des autres qui ont un tout autre type de préoccupation que nous (et que nous ne comprenons pas plus que ne nous comprenne). Malgré ça je ne pense pas qu'il soit trop tard. Il y a de plus en plus de A qui se rejoignent sur les sites de rencontre spécialisé et de tout âges. Je suis certaine que tu finiras par trouver une personne avec qui te sentir bien.

En ce qui concerne le fait de dire aux gens que tu n'as jamais eu de rapport et de passer pour une "coincée", dis toi que ça ne vaut que pour les idiots. Si t'es amis ne le comprennent pas alors que tu leur a expliqué ce qu'était l'asexualité c'est que ce ne sont peut-être pas des aussi bons amis que tu le pensais. Si on te juge là dessus alors ça ne vaut pas le coup d'insister auprès de ces personnes. Cela dis, ce sujet ne concerne pas spécialement ton cercle d'ami donc bon. En tout cas saches qu'ici tu n'es pas une exception et que personne ne te jugera ^^

Au plaisir de te voir prendre ton envol et partager avec nous ^^

Sois la bienvenue, par Minou !! =^.^=
Je suis non-binaire mais parlez de moi au féminin ça me fera plaisir :mrgreen:
Plus d'explication : Ma présentation
"Au commencement des temps, les mots et la magie étaient une seule et même chose." Sigmund Freud

Ramón

Re: mon asexualité : mon fardeau

Message par Ramón » 11 avr. 2018, 15:27

Egoïste ou égocentrique, et alors ? L'égoïsme est juste le "mouvement/comportement" dirigé vers "soi". Si j'en crois mes connaissances en biologie, nous sommes des individus hétérotrophes. Nous sommes uniques, indivisibles, et nous devons nous mouvoir pour satisfaire nos besoins. Rien à voir avec une colonie végétale ou animale.
C'est notre état, être individu, être personne. Et à cela s'ajoute le fait que nous sommes une espèce grégaire, sociale. Donc, on compte aussi sur les autres, et c'est souvent avec les égoïstes ou égocentriques que ça se passe le mieux, généralement ils ne demandent rien ou si peu en retour que ça se passe bien. Culpabiliser l'égoïsme est souvent le fait de personnes plutôt totalitaires ;)
Et rien n'empêche l'égoïste de se lier intimement avec d'autres. Disons que le contrat "moral" ne sera pas de la même nature que la plupart des contrats moraux de la société. Le principe étant le respect de l'intégrité (morale et matérielle) d'autrui.

Ce qui est bien avec le mot "compromis" c'est qu'il vient d'un verbe, "se compromettre". Et je ne comprends pas comment on peut valoriser le premier tout en dévalorisant le second. Etrange comment la société fonctionne. Et dans "compromettre", il y a "promettre", à voir à qui et pourquoi on fait une promesse ? Une promesse est un contrat tacite (non écrit plutôt). Faut pas se louper, rompre un contrat n'est jamais chose aisée.
Si tu sais que tu ne veux pas de ça, tu as belle et bien était honnête avec toi-même, et je dirais que c'est heureux, non ? :)

Et tu n'es pas malade. Mais peut-être qu'une personne (professionnelle) peut t'aider à accepter ton état pour que tu ne culpabilises plus sur ta virginité. Que ton dégoût s'explique sûrement par des mécanismes tout à fait normaux (voir d'autres personnes pratiquer peut faire l'objet d'un "dislike définitif").
Maintenant, ta solitude affective, je pense que ça ne se réglera pas avec la résolution du soucis "asexuelle/vierge". Je ne connais pas tes conditions de vie mais peut-être que tu peux t'ouvrir à des relations amicales à proximité de chez toi... sociabiliser à nouveau, dans la mesure du possible.

Bienvenue :)

Avatar du membre
Aphélie
Ace in space
Messages : 1616
Enregistré le : 12 déc. 2016, 15:31
Localisation : Alpha Quadrant
Pronom : Elle
A aimé : 257 fois
A été aimé : 460 fois

Re: mon asexualité : mon fardeau

Message par Aphélie » 11 avr. 2018, 20:58

La bonne chose avec l'asexualité, c'est que si tu n'en parles pas, personne ne risque de le savoir. Du coup, sauf dans un contexte de couple, tu ne dois cette vérité à personne si tu ne te sens pas prête à en parler. Mais en tout cas, non, ce n'est pas une tare, au contraire, dans une société telle que la nôtre c'est admirable d'être restée près de tes valeurs si longtemps. Tu savais ce que tu voulais (ou ne voulais pas) et tu t'y es tenue. Je peux comprendre que ça aille avec un lot de regrets, mais au vu de ce que tu dis, la réciproque est sûrement vraie aussi : tu aurais peut-être pu rencontrer quelqu'un en faisant ces concessions, mais tu aurais sûrement aussi été malheureuse de devoir donner une part de toi que tu aurais voulu garder. Et sur le long terme ça peut être usant. Ceci étant, si tu en souffres, dis-toi qu'il n'est encore jamais trop tard. Mais oui, je pense qu'il y a d'autres façons de s'épanouir que dans un couple - après ça, c'est personnel. A toi de voir ce qui t'importe le plus dans la vie.

Et sois la bienvenue :)
"Though my soul may set in darkness, it will rise in perfect light, I have loved the stars too fondly to be fearful of the night." ― Sarah Williams

Avatar du membre
Muriel Evelyne
AVENant
Messages : 3127
Enregistré le : 11 mai 2016, 02:22
Localisation : Roazhon, Breizh (Rennes, Bretagne)
A aimé : 1181 fois
A été aimé : 615 fois

Re: mon asexualité : mon fardeau

Message par Muriel Evelyne » 17 avr. 2018, 00:48

Bienvenue tooShy :)
"La différence entre ce qui est impossible et ce qui est possible est la mesure de la volonté de l'homme."

Image

Avatar du membre
Fandarel
Affable
Messages : 100
Enregistré le : 27 déc. 2016, 22:10
Pronom : Il
A aimé : 29 fois
A été aimé : 31 fois

Re: mon asexualité : mon fardeau

Message par Fandarel » 17 avr. 2018, 02:02

Je ne vais pas réitéré ce que tous mes collègues ont dit au dessus parce que je suis d'accord avec eux et je comprends même tout à fait cette espece de honte de la virginité, je suis encore jeune (23ans) mais chaque année j'ai l'impression que la pression s'alourdit un peu plus, que le jugement qu'on me donnerait en l'apprenant s'alourdit lui aussi un peu plus et pourtant rationnellement je sais que je ne dois rien à personne, que mon corps est mon corps et que l'idée même de la virginité sacro sainte est une ineptie mais voila.

On te dit aussi de te foutre de l'avis des autres, et en théorie je suis d'accord aussi, en pratique je sais que c'est plus compliqué que ca. Concernant ton degout au niveau du sexe, il y a des asexuels qui sont "sex repulse" donc tu n'es pas non plus seule à ce niveau la et je pense que tu trouveras ici tout un tas d'individu plus differents les uns que les autres avec qui tu pourras discuter et échanger sur ton asexualité ou sur d'autres sujets puisque tu n'as pas l'air de pouvoir le faire dans la vraie vie. (Je suis d'ailleurs d'accord avec les autres sur le fait que ta vie sexuelle ne concerne pas tes amis si tu ne veux pas leur en parler)

Bref, bienvenue a toi !
------------------------
Image

setsuki
Membre junior
Messages : 9
Enregistré le : 12 juin 2018, 17:08
Localisation : lyon
A aimé : 33 fois

Re: mon asexualité : mon fardeau

Message par setsuki » 12 juin 2018, 20:32

présentation et message très touchant

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 2 invités