Nouvelle et perdue ;(

N'ayez pas peur, passez nous dire un petit bonjour, faites-vous connaître !
Anyris
Néophyte
Messages : 2
Enregistré le : 28 févr. 2018, 20:46
Localisation : Rhône - Alpes
A aimé : 7 fois

Nouvelle et perdue ;(

Message par Anyris » 28 févr. 2018, 21:13

:cry: Bonjour à toutes et à tous !
Cela fait que quelques jours que je me suis rendue compte que j'étais surement asexuelle et je le vis pas bien du tout. J'ai 21 ans et cela ne fait que 3 ans que je suis disposée à avoir des relations. Avant je ne vivais que pour le sport, "j'avais pas de vie" comme diraient certains.
Je n'ai eu qu'une seule relation (qui était d'ailleurs sérieuse) et il m'a quitté car au bout de 6 mois je n'acceptais toujours pas de coucher avec lui. Pour moi cette relation sentimentale me suffisait amplement mais voilà, j'ai cette non-attirance que je croyais au début être un blocage sur les rapports sexuels.
Avec de la maturité, je pensais que le "blocage" allait se stopper, alors il y a trois semaines après avoir fait une rencontre, je me suis permise de sortir au resto avec lui. Puis il m'a de suite proposé de coucher avec lui. Je lui ai dit et expliqué tout un tas de choses que je n'avais jamais exprimé auparavant, et je me suis vite rendue compte que quand il n'y a pas de sexe même un petit peu, on est vite catalogué comme des personnes sans importance, des immatures, des filles qui ne savent pas profiter de ce qui est bon, rien que pour le plaisir. Ce qu'il m'a dit ce soir-là m'a fait beaucoup réfléchir et je suis revenue vraiment dépitée chez moi mais avec une soif de savoir pourquoi j'étais comme ça.
Depuis je me suis beaucoup informée sur ce sujet épineux, et donc je pense être asexuelle car même si je ressens toujours ce blocage quant à avoir un rapport, je ressens aussi un certain dégoût à le faire et également à rouler des pelles :? ... Et je suis encore en train d'essayer d'encaisser le choc de savoir ce que je suis, et que ça ne changera surement jamais.
Par ce message vous comprendrez surement mon errance dans ce monde où la société des jeunes n'est régie que par l'alcool et le sexe.
Je souhaiterais savoir comment vous avez fait pour construire votre identité à partir de cette asexualité, comment vous arrivez à le vivre dans votre vie sentimentale mais surtout comment vous arrivez à le gérer par rapport à vos proches. Petite aparté : ma mère - qui au passage ne sait rien de ma vie sentimentale et sexuelle - est très inquiète car je n'ai pas de petit ami depuis maintenant 2 ans, que je ne m'amuse pas, et me rabâche tous les w-e la même rengaine :"tu devrais sortir, ça va te faire du bien, et qui sais tu trouveras peut être un Jûles !" :evil: .
Voili-voilou vous savez tout. J'attends vos réponses avec impatience et à la prochaine sur le forum !

Avatar du membre
Léonis
Associé
Messages : 730
Enregistré le : 17 sept. 2017, 22:39
Pronom : Elle
A aimé : 90 fois
A été aimé : 226 fois

Re: Nouvelle et perdue ;(

Message par Léonis » 28 févr. 2018, 21:35

Salut salut Anyris ^^

C'est toujours triste de voir un e personne vivre si mal son manque de désir pour la bagatelle. Je trouve le comportement du mec à qui t'en a parlé pas très cool mais en même temps pour les S c'est très compliqué d'imaginer nos situations visiblement. Du coup ne tien pas compte de ce qu'il a dit, c'est bien plus sa frustration que son intelligence qui parlait.

J'ai envie de dire que c'est un peu la même conduite a adopter pour ta mère. Elle te regarde avec ses standards à elle, avec le recul que sa vie à elle lui a apporté. Vous êtes différentes alors pas la peine de t'en faire.

Après rien ne t'empêche de sortir et de profiter avec des amies filles qui ne tenteront pas de te serrer à la première occasion. Récemment une nouvelle inscrite a raconté qu'elle passait de super moment avec son meilleur ami qui est gay. Une manière de profiter sereinement sans se mettre la pression car comme tu le dis " la société des jeunes n'est régie que par l'alcool et le sexe" (notons que c'est un poil pessimiste mais pas totalement faux). Faut juste envisager les choses un peu différemment maintenant que tu sais ce qui est bon pour toi.

Pour ma part j'ai vécu une vie de Ace toute ma vie sans le savoir. Aujourd'hui je suis pas plus malheureuse qu'une autre. J'ai même tendance à dire que je suis plus heureuse que beaucoup qui sont "bien en couple". Du coup ne crains pas ta situation et garde espoir. Tout ce temps que tu ne passeras pas à batifoler tu peux l'investir ailleurs et devenir une personne bien et avoir des tas de loisir. Ça ne va pas t'empêcher d'avoir des amis ou de t'amuser et encore moins de faire des études et trouver le job qui te plait.
Ensuite, si ta mère est vraiment trop insistante et te met une pression malsaine tu peux peut-être lui demander de se calmer un peu, que tu préfère te concentrer sur d'autre chose et peut-être le cas échéant lui parler d'asexualité si tu sens qu'elle est ouverte à ce genre de débat. En général se qui bloque le plus dans ce genre de cas c'est de dire que tu veux pas d'enfant mais il suffit de différer ou éluder la question.
Et puis de toute façon rien n'est fermé. Tu peux très bien de mettre en couple avec un A et vous serez heureux ^^ Faut juste un peu de patience et je suis certaine que tout ira bien ;)

J'espère qu'en parcourant le forum tu auras vite l'occasion de te sentir un peu mieux ^^

Soit la bienvenue, par Minou !! =^.^=
Je suis non-binaire mais parlez de moi au féminin ça me fera plaisir :mrgreen:
Plus d'explication : Ma présentation
"Au commencement des temps, les mots et la magie étaient une seule et même chose." Sigmund Freud

Avatar du membre
Saya#
Aspirant
Messages : 37
Enregistré le : 19 nov. 2017, 12:31
Localisation : Lille
A aimé : 3 fois
A été aimé : 6 fois

Re: Nouvelle et perdue ;(

Message par Saya# » 28 févr. 2018, 21:43

Bienvenue à toi !

Je pense que pas mal de monde (en tout cas c'est mon cas) se retrouveront en partie dans ton témoignage.

À première vue, si tu n'as jamais ressenti le besoin ou l'envie de coucher avec quelqu'un, c'est que tu es bien asexuelle.

Il y a plusieurs sortes d'asexuels (peut-être même autant qu'il existe d'asexuels, j'ai envie de dire). Certains peuvent avoir des relations sexuelles, et y trouver du plaisir, tandis que d'autres refusent catégoriquement parce que ça les dégoûte. Certains aiment embrasser, d'autres non... dans tous les cas, tu es normale. Malheureusement, c'est vrai que l'asexualité n'est pas très connue, et que beaucoup de monde l'associe avec le fait d'être coincé ou prude :/

Mais je te rassure, tous les jeunes ne sont absolument pas régis par l'alcool et le sexe :) Certes, il y en a beaucoup, mais rien que pour l'alcool, ce n'est pas si rare de rencontrer des gens qui ne boivent pas ! Et même parmi ceux qui boivent, il y en a heureusement qui ne jugent pas si tu ne fais pas comme eux.

En ce qui me concerne, j'ai découvert mon asexualité assez récemment (novembre), alors que pour ce qui est d'arriver à vivre avec, euh... eh bien disons que pour l'instant, je n'en ai parlé à absolument personne. Je sais que plusieurs de mes amies sont très ouvertes d'esprit et en parleraient sans problème, mais je pense que j'ai besoin d'abord de vraiment accuser le coup moi-même, et d'assumer complètement, avant d'arriver à en parler. Et puis honnêtement, ta sexualité ne regarde pas la plupart des gens. Par exemple, je ne suis pas sûre d'en discuter un jour avec ma mère, même si je comprends ta situation : moi, c'est ma grand-mère qui me rabâche les oreilles avec mon célibat très longue durée... et je ne me vois absolument pas lui parler d'asexualité Oo

En tout cas, je pense que tu devrais trouver à qui parler sur ce forum :) Il y a aussi beaucoup de témoignages qui t'aideront peut-être.

Anyris
Néophyte
Messages : 2
Enregistré le : 28 févr. 2018, 20:46
Localisation : Rhône - Alpes
A aimé : 7 fois

Nouvelle et perdue ;(

Message par Anyris » 28 févr. 2018, 21:49

Merci à vous Léonis et Saya pour vos messages. Je sais bien que je ne suis pas toute seule dans cette situation. Il est clair que je vais passer pas mal de temps sur ce forum pour voir ce qui peut m'aider à digérer la nouvelle.
Merci encore pour vos réponses si rapides ! :)

Avatar du membre
clotaire
Aveuglant
Messages : 2973
Enregistré le : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : peut être tutoyé ;)
A aimé : 592 fois
A été aimé : 569 fois

Re: Nouvelle et perdue ;(

Message par clotaire » 28 févr. 2018, 21:55

Bienvenue Anyris :-)

merci pour ton témoignage :-)
je tique tout de suite sur une chose, c'est que tu exprimes autant d'inquiétude, que tu te dis que tu ne le vis pas bien. Si c'est le cas, il y a probablement quelque chose à faire.
Déjà, être asexuelle ne signifie pas que tu n'es pas capable d'avoir des rapports. Si tu veux vraiment essayer, tu peux toujours. Mais j'ai l'impression qu'au delà de l'absence de désir, tu n'as peut-être pas eu de relation assez longue pour accepter une concession ? Les asexuels qui acceptent des relations, en général (il me semble), le font avec des gens avec qui ils sont vraiment en confiance, s'ils veulent des enfants par exemple.
Et je veux bien que la société soit hypersexualisée, mais le type qui veut coucher juste après le premier resto, lui non plus n'est pas dans la norme !
Et franchement, à ton âge, tu n'as pas trop de complexes à avoir de ne pas te sentir prête. Les autres l'ont "déjà fait" à 90 % peut-être, et alors ?

Ta mère, elle devrait te laisser tranquille là-dessus, normalement. Certes, elle est peut-être enfermée dans des schémas dominants. Mais juste une question : si elle insiste, cela signifie peut-être que tu lui donnes le sentiment d'être malheureuse ? Que si elle te voyais pleine de joie et d'entrain, elle ne te dirait rien ? Je dis ça sans te connaître, donc c'est vraiment une hypothèse, à toi de voir ;-)

Avatar du membre
MaxB
Membre
Messages : 19
Enregistré le : 26 févr. 2018, 11:11
A aimé : 2 fois
A été aimé : 4 fois

Re: Nouvelle et perdue ;(

Message par MaxB » 28 févr. 2018, 22:48

Bonjour Anyris et bienvenue! Je me pose les mêmes questions que toi en ce moment, au plaisir d'en discuter ;)

Avatar du membre
PassionA
Atrix Reloaded
Messages : 1804
Enregistré le : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Ka nama kaa lajerama
A aimé : 475 fois
A été aimé : 484 fois

Re: Nouvelle et perdue ;(

Message par PassionA » 28 févr. 2018, 23:31

Bienvenue et merci de ton témoignage :)

Anyris a écrit :
28 févr. 2018, 21:13
je me suis vite rendue compte que quand il n'y a pas de sexe même un petit peu, on est vite catalogué comme des personnes sans importance, des immatures, des filles qui ne savent pas profiter de ce qui est bon, rien que pour le plaisir.
Ce qui est intéressant c'est qu'on peut faire un cas à propos du contraire, selon le point de vue. Comme quoi, c'est vraiment juste une histoire de côté de la lorgnette - et ça ressemble au comportement de quelqu'un qui croyait obtenir un bonbon facilement et qui ne l'a pas eu. Mais l'important c'est toi et ce que tu ressens. On ne vit pas pour le plaisir des autres ni pour correspondre à leur vision du monde, et encore moins pour se faire manger.

Anyris a écrit :
28 févr. 2018, 21:13
Depuis je me suis beaucoup informée sur ce sujet épineux, et donc je pense être asexuelle car même si je ressens toujours ce blocage quant à avoir un rapport, je ressens aussi un certain dégoût à le faire et également à rouler des pelles :? ... Et je suis encore en train d'essayer d'encaisser le choc de savoir ce que je suis, et que ça ne changera surement jamais.
L'asexualité n'implique pas forcément le dégout. J'ai longtemps été dégouté par l'idée du sexe, mais quand je l'ai fait j'ai vu que ce n'était pas si terrible que ça (tant que la personne est propre). Le truc c'est qu'on a pas envie, quoi, pas d'attrait pour la sexualité avec une autre personne.

Est-ce que ça ne changera jamais ? Difficile à dire. Si blocage il y a, ça peut changer. Et puis, il y a la possibilité de se connecter émotionnellement avec une autre personne suffisamment intensément pour déclencher cette envie (c'est la demi-sexualité). Mais le truc, c'est surtout de savoir si c'est vraiment très grave pour toi si, en effet, ça ne changera jamais. Tu dois te demander si c'est quelque chose qui te semble réellement obligatoire pour mener une vie épanouie et heureuse (spoiler alert : probablement pas).

Anyris a écrit :
28 févr. 2018, 21:13
Je souhaiterais savoir comment vous avez fait pour construire votre identité à partir de cette asexualité, comment vous arrivez à le vivre dans votre vie sentimentale mais surtout comment vous arrivez à le gérer par rapport à vos proches.
On est qui on est et notre orientation sexuelle n'est qu'un petit (tout petit) morceau de notre identité. Personne n'a besoin de savoir si tu ne souhaites pas le dire. Personne n'a le droit de présumer de ta vie intime et il est parfois nécessaire de mettre les points sur les i concernant cette frontière avec les personnes proches qui seraient un peu trop invasive. Je sais que ça parait un peu général dit comme ça, mais bon à chacun sa façon de faire en fonction de son identité, justement.

anita
Affilié
Messages : 294
Enregistré le : 11 sept. 2011, 10:58
A aimé : 7 fois
A été aimé : 7 fois

Re: Nouvelle et perdue ;(

Message par anita » 28 févr. 2018, 23:38

Bonsoir Anyris et bienvenue !
Personnellement, j'ai découvert l'asexualité en 2011 déjà (année où je me suis inscrite sur le forum) et malgré les périodes où je me dis encore que je ne suis pas normale, que je vais finir seule ou que j'aimerais quelqu'un à mes côtés -mais je ne sais pas comment-, le forum m'a beaucoup aidée je pense, et encore aujourd'hui !
Les personnes présentes ici sont bienveillantes et te dirigent vers le haut, t'aident à trouver des solutions des fois...
Je suis quelque peu dégoutée par les rapports sexuels et pourtant je n'en ai jamais eu. Je n'ai pas envie d'essayer. Pourquoi je me forcerais ? Sûrement pas pour faire plaisir !
Ce n'est pas ça qui doit diriger notre vie... (et crois-moi, je m'efforce de me convaincre là-dessus ! Parce que je ne sais pas si je pourrais tomber amoureuse un jour de quelqu'un qui accepte ça... nous sommes tellement rares...)

Bon courage dans tes recherches et au plaisir de discuter

fiffi
Atrix Revolutions
Messages : 1966
Enregistré le : 04 oct. 2016, 00:07
Localisation : 77
Pronom : Il . Fiffi et tu
A aimé : 552 fois
A été aimé : 290 fois

Re: Nouvelle et perdue ;(

Message par fiffi » 28 févr. 2018, 23:45

Bienvenue Anyris ,

prends le temps de savoir qui tu es vraiment . En parcourant ce forum , en posant des questions , tu " digèreras " le fait que tu sois asexuelle . On peut etre A et épanouie , rassure ta mère en lui disant que tu vas bien .

Je suis sur que tu trouveras ici des pistes pour retrouver un bon moral .

Avatar du membre
Lilly
Crème pÂtissière
Messages : 4138
Enregistré le : 19 févr. 2008, 20:14
Localisation : 74
A aimé : 299 fois
A été aimé : 391 fois

Re: Nouvelle et perdue ;(

Message par Lilly » 01 mars 2018, 20:45

Image

Image
Jamais le premier soir... les suivants non plus d'ailleurs!

À ce niveau-là, c’est plus de la gastronomie, c’est de l’érotisme !
Karadoc

Avatar du membre
Aphélie
Ace in space
Messages : 1616
Enregistré le : 12 déc. 2016, 15:31
Localisation : Alpha Quadrant
Pronom : Elle
A aimé : 257 fois
A été aimé : 460 fois

Re: Nouvelle et perdue ;(

Message par Aphélie » 01 mars 2018, 21:15

Je pense que l'asexualité c'est vis à vis de toi que tu dois apprendre à bien le vivre, pas par rapport aux proches, que cela ne concerne pas vraiment par ailleurs (exception faite d'éventuel.le.s partenaires évidemment). Si tu ne veux pas leur en parler, ne leur en parle pas. Concernant ta mère, je pense qu'il est important que tu lui fasses comprendre que d'une part elle ne t'aide pas en te relançant tout le temps sur ce genre de choses, et que d'autre part elle projette un peu trop sur toi ses propres idées du bonheur. En aucun cas ça ne le regarde ce que tu fais de tes week-end, et il y a d'autres façons de s'amuser qui ne passent pas nécessairement pas par "sortir et trouver un Jules" (choc, je sais).

Plus sérieusement, l'asexualité c'est pas une plaie. Je pense qu'il faut surtout passer outre certaines idées préconçues, toutes ces idées sur le sexe comme partie intégrante du couple, ou comme un des plus grands plaisirs de la vie, qui peuvent donner l'impression de quelque chose "manquant". Il y a d'autres façons de s'épanouir, d'autres façons de se lier avec des personnes. Ton avenir, même sentimental, n'est pas compromis pour ça :)

En espérant que tu trouveras ici un peu de confort pour accepter cette découverte encore toute fraîche, bienvenue !
"Though my soul may set in darkness, it will rise in perfect light, I have loved the stars too fondly to be fearful of the night." ― Sarah Williams

Avatar du membre
Muriel Evelyne
AVENant
Messages : 3127
Enregistré le : 11 mai 2016, 02:22
Localisation : Roazhon, Breizh (Rennes, Bretagne)
A aimé : 1181 fois
A été aimé : 615 fois

Re: Nouvelle et perdue ;(

Message par Muriel Evelyne » 01 mars 2018, 23:51

Bienvenue Anyris :)
"La différence entre ce qui est impossible et ce qui est possible est la mesure de la volonté de l'homme."

Image

Avatar du membre
Ace of Spade
Aspirant
Messages : 41
Enregistré le : 20 févr. 2018, 14:55
A aimé : 6 fois
A été aimé : 9 fois

Re: Nouvelle et perdue ;(

Message par Ace of Spade » 02 mars 2018, 13:58

Bienvenue Anyris,

Je comprends que tu sois perdue, que tu te poses beaucoup de questions. Se découvrir Ace n'est pas facile au début.
Mais tu t'apercevras très vite, que tu n'es pas anormale, qu'il y a beaucoup de jeunes et de moins jeunes dans le même cas, et que, avec mon recul et mon "expérience" (faisant partie des vieux croutons du forum), tu peux avoir une vie heureuse tout en étant asexuelle. Surtout n'essaye pas de te forcer à faire des choses dont tu n'as pas envie sous prétexte d'entrer dans la "norme" !!!! Prends le temps de "digérer" l'info, de découvrir qui tu es et qui sont les asexuel(le)s.
Léonis a écrit :
28 févr. 2018, 21:35
Récemment une nouvelle inscrite a raconté qu'elle passait de super moment avec son meilleur ami qui est gay. Une manière de profiter sereinement sans se mettre la pression car comme tu le dis " la société des jeunes n'est régie que par l'alcool et le sexe" (notons que c'est un poil pessimiste mais pas totalement faux). Faut juste envisager les choses un peu différemment maintenant que tu sais ce qui est bon pour toi.
Je crois que Léonis parle de moi, là :D .
Effectivement, avoir des amis gays m'a permis d'avoir des amis garçons sans que se pose le "problème" de la drague et du sexe.
Quant aux amies filles, j'en ai très peu, car inévitablement, à un certain âge tu n'es entourée que de femmes qui parlent bébés, couches à changer, vacances au camping avec les gamins au mini-club, rentrée scolaire, etc tout ce qui est pour moi à une année lumière de ma vie et de ce qui m'intéresse.
Dis toi qu'en dehors de la vie que la société veut nous faire passer pour étant la norme (papa, maman, les enfants), il y a mille autres manières de vivre et d'être heureuse. Prends le temps de trouver ton chemin et de t'entourer de personnes qui te comprendront et t'accepteront pour ce que tu es et non en te collant une étiquette d'asexuelle.

Ma mère m'avait un jour reprochée de ne pas lui présenter de petit ami. Je lui avait répondu que si je ne lui présentais personne et bien c'était parce qu'il n'y avait personne ! On n 'en a jamais reparlé (ma mère est décédée depuis), mais jamais je n'aurai parlé "sexe" avec elle. Elle avait l'âge qu'a probablement ta grand-mère aujourd'hui, et n'était pas très "ouverte" sur les minorités sexuelles. Elle savait que j'avais beaucoup d'amis gays, que j'allais à la gay pride, mais c'est tout. Je pense qu'elle n'appréciait pas mes relations, mais, je ne lui ai pas vraiment laissé le choix. C'était ma vie privée.
Tout cela pour dire que si tu souhaites parler de ton asexualité, tourne toi vers des gens qui sauront l'entendre (ou bien des membres de ce forum).
Dans le doute, abstiens toi. Mieux vaut ne rien dire parfois, que s'entendre répondre des choses blessantes. Quand mon meilleur ami avait parlé de son homosexualité à ses parents, sa mère lui avait répondu qu'elle aurait préféré qu'il lui annonce qu'il avait un cancer.... je crois qu'il n'y a rien à ajouter tant la bêtise humaine peut être immense.

En tous cas, bienvenue sur le forum et n'oublie pas que nous sommes tous et toutes là pour que tu te sentes mois perdue et moins seule. :bise:
The stuff that dreams are made of... - Sam Spade - The Maltese Falcon' (Le Faucon Maltais), 1941.

Avatar du membre
piwi
Avenista
Messages : 1312
Enregistré le : 23 oct. 2017, 00:07
Localisation : Mont de Marsan
A aimé : 491 fois
A été aimé : 218 fois

Re: Nouvelle et perdue ;(

Message par piwi » 05 mars 2018, 01:42

Don't worry Anyris, beaucoup ici sont (étaient) un peu perdus lorsqu'ils ont réalisé qu'ils pouvaient être différent.e.s "du commun des mortels". Perso, ça m'a plutôt libérée de savoir que j'étais asexuelle et aujourd'hui j'en fais une force plutôt qu'un complexe. Laisse-toi le temps de digérer tout ça et tu verras, les choses s'éclairciront. Sois la bienvenue. :)
mon âme n'a pas de sexe (iel)

Ramón

Re: Nouvelle et perdue ;(

Message par Ramón » 13 mars 2018, 11:18

Avec un décalage par rapport à ton message, je viens aussi te souhaiter soutien et bienvenue !

Il est vrai qu'à regarder pas mal de teen é ou écouter divers médias, l'alcool, les sorties, le sexe,... semblent être les normes de la société. Du coup, on s'oriente assez facilement vers des milieux qui représentent ces normes, parce que la normalité attire assez naturellement beaucoup de monde (nous sommes de la même espèce, pourquoi serions-nous différents des autres ?)
Du coup, probablement que tu t'es intégrée (ou que tu essaies de t'intégrer) à un milieu qui n'est finalement pas spécialement adapté à ta manière d'être bien. Là où on va trouver pas mal de coucheurs d'un soir, de personnes qui ont l'habitude de prendre la vie "par dessus la tête" genre "chuis libre, anticonformiste, j'croque la vie" (lol => l'anticonformisme revendiqué est souvent particulièrement conforme aux standards comportementaux),... Bref, un panel de comportements qui t'amèneront à culpabiliser et à te sentir "perdue", je pense que tu as mis le bon mot sur ton sentiment : perdue au milieu de la foule conformiste.
Comme les camarades avant : dis-toi qu'il existe pas mal de gens qui ne sont pas dans ce moule, mais comme ils sont plus alternatifs, les groupes auxquels ils appartiennent sont généralement plus restreints, et plus difficile d'accès. Mais ils existent, et plus qu'on ne le croit/voit. Des personnes qui n'ont jamais touché une goutte d'alcool, il y en avait un paquet dans "mon groupe" universitaire, et des gens qui ne couchaient pas aussi. Pour beaucoup : ils étaient étudiants avant d'être autre chose, comme toi visiblement avec le sport.
Du coup, je me dis que peut-être, tu pourrais trouver pas mal de personnes qui vivent avec le sport qui ont des rapports assez sains vis-à-vis de l'alcool ou du sexe. Car il faut saisir que : sport, sexe, alcool, bouffe,... sont des "ingrédients" du plaisir pour le corps, et que les hommes sportifs que j'ai fréquenté (surtout à haut niveau) n'avaient pas spécialement la tête portée vers le sexe, les sorties,... 1) parce que le sport fournit suffisamment de plaisir pour ne pas avoir à le rechercher ailleurs ; 2) parce que le sport occupe pas mal l'esprit au quotidien (on fait attention à son corps donc on est focalisé sur son corps plus que sur la normalité sociale). Ayant été sportif de haut niveau moi-même, je me retrouve dans cette description que l'on retrouve dans le monde médical-sociologique. Et après blessures, même si je buvais déjà pas mal, ma consommation s'est grandement intensifié par compensation (en plus des raisons premières).

Pour l'asexualité, à vrai dire, je ne l'ai jamais géré socialement : j'ai toujours renvoyé les autres dans les cordes. Ma vie sentimentale et sexuelle m'appartiennent (comme d'autres choses), ça n'a pas lieu d'être un sujet d'interrogations pour les autres. Alors mon caractère est particulier, je suis plutôt brutal, mon territoire je suis le seul à le gérer, si tu n'es pas invité je montre les dents, je laisse s'exprimer l'animal territorial que je suis. J'ai beaucoup gagné en tranquillité.
Et depuis peu (quelques années), je suis un peu plus relâché, mes limites étant respectées, et du coup j'en parle de manière plus relâchée aussi, j'aiguille mes congénères plus facilement qu'avant. Ce n'est ni tabou, et ça permet de sécuriser les balises que j'ai mises avant. C'est un long travail (du moins, ça a été long pour moi).

Sois la bienvenue ! :)

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité