Comment vivre l'asexualité?

N'ayez pas peur, passez nous dire un petit bonjour, faites-vous connaître !
Avatar du membre
clotaire
AVENant
Messages : 3230
Enregistré le : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : peut être tutoyé ;)
A aimé : 668 fois
A été aimé : 641 fois

Re: Comment vivre l'asexualité?

Message par clotaire »

Bienvenue Tiloue :-)

Pour réagir aux copains, je pense aussi que relier asexualité et solitude ça n'a pas de sens, un peu plus peut-être avec l'aromantisme, mais pour être plus précis, je dirais qu'être aromantique, ça implique peut-être surtout d'être indépendant (mais on peut être indépendant et ne pas aimer rester seul).

Pour répondre plus précisément à tes questions :
intégré en société : plutôt oui, dans l'ensemble, maintenant. Mais ça n'a pas toujours été le cas.
manières de penser déconnectées : je ne sais pas si je le dirais comme ça. On ne peut pas tout mettre sur le même plan, y a des gens "S" avec qui je suis en parfaite harmonie de penser sur plein de sujets. Par contre des fois, je sais que je ne saisis pas certaines subtilités, mais ça n'a rien à voir avec de l'orientation sexuelle.

Ramón
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Comment vivre l'asexualité?

Message par Ramón »

Acitizen est censé être un réseau social, pas un site de rencontres.
Et sinon, un forum est nécessaire un réseau social de rencontres virtuelles. Disons qu'envahir la boîte à MP sur un forum, c'est un peu aller à l'encontre du principe de discussions publiques qui est la logique d'un forum ^^

Au passage Aphélie, les pays nordiques ont de plus graves problèmes d'alcoolisme et de fêtes sans modération (très forte précarité que les pays plus proches des tropiques. J'ai vécu avec des finlandaises, j'ai eu l'occasion de partager de nombreuses soirées avec norvégiennes, suédoises, lituaniennes, russes. Par contre, ils sont très clairement moins tactiles. Le corps de l'autre, c'est le corps de l'autre (bien que dans la sphère domestique il y a autant de soucis qu'ailleurs, y compris chez les scandinaves que l'on a tendance à encenser en France).

FTC, tu m'as appris un mot et une technique d'analyse. Merci :)


Tiloue, bonjour :)
Tu as une explication pour le fait de ne pas avoir envie de te mettre en couple actuellement mais dans le même temps d'avoir peur de finir seule ?
Cela étant, en prenant patience comme alliée, et en espérant qu'avec les années le spectre asexuel devienne plus visible et toléré, tu as toutes les chances de ne pas finir seule. Ce sera d'autant plus évident que tu vivras près de zones peuplées comme les grandes villes et leur agglomération.
Ce qui est positif, c'est que tu perçois ton état en en étant soulagée, qu'il ne s'agit pas d'un poids. Sers t'en pour t'affirmer si jamais tu devais en discuter avec un autre partenaire. Mieux tu sauras aborder la chose, plus facile ce sera de convaincre que c'est bien ainsi que tu es, et qu'il faudra faire avec.

Pour répondre à tes questions :
_en société... hmmm... je suis particulièrement sociable, j'ai une bonne aisance pour m'adapter à la plupart des milieux auxquels je suis confronté. J peux tenir une conversation autant avec des personnes illettrées, ou des enfants, qu'avec des spécialistes, même si globalement je préfère être avec des personnes plus dans la moyenne. Je suis assez direct, trop sûrement. Par exemple, j'en parlais samedi lors d'une interview que j'ai donné à une sociologue, si jamais on vient me titiller sur mon célibat ou ma non parentalité ou n'importe quel comportement atypique... j'ai une réponse assez simple : "Il suffit de vous observer pour ne pas en avoir envie." Généralement, ça refroidit les importuns, voire les met vraiment mal à l'aise. C'est hautain de ma part, mais c'est très bien comme ça puisqu'ils abordent les autres de manière hautaine. Efficacité 100% approuvée. Après, je suis un gars, et je peux avoir un regard menaçant/inquiétant au naturel, ça doit aider. Mais si je suis sociable, je reste une personne qui aime être seule. Je vis dans ma tête, il y a plein de choses topissime dans ma tête, genre un monde où tous les animaux ont disparu à part moi, et je peux profiter de cette planète à loisir ;-P
_donc non, ce n'est pas difficile de me sentir intégré ou même d'être intégré. J'ai appris jeune à avoir une grande aisance. Disons que je fais plus attention aujourd'hui, et que je me mets plus facilement en retrait, je ne recherche plus vraiment le contact. Les rencontres avec les personnes du forum constituent l'exception face à ce comportement que j'adopte depuis bientôt 7 ans. Et j'intègre facilement les autres à partir du moment où la base relationnelle est la courtoisie.
_déconnecté, pas intégralement, mais globalement oui. Et depuis la petite enfance, avant même que je sache lire et écrire. Je donnais des coups de pied aux médecins ou aux gens de ma famille qui me prenaient pour une bête de foire. Et je n'ai jamais su tenir en place dans une salle de classe. C'est probablement le lieu le plus ennuyeux de l'Univers (avec les séries télés et le sexe :P)
_Mes impressions (comment ce n'était pas une question ? :o) : "Live the life you love. Love the life you live." (ce T-shirt claque, même s'il est maintenant plein de trous et un peu petit ^^). "Heureux les fêlés, car ils laissent passer la lumière." Et si c'est celle de la Lune, c'est encore mieux :D

Tiloue
Membre junior
Messages : 5
Enregistré le : 17 mars 2017, 23:43
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Comment vivre l'asexualité?

Message par Tiloue »

Merci à tous pour vos réponses ! Vraiment.
Aphélie a écrit : Ma préférence pour les pays du nord vient aussi de là, les mentalités sont peut-être moins accueillantes/plus individualistes, mais c'est ce qui me convient.
Justement je vis en Finlande depuis 3 mois :lol: En effet, les finlandais sont assez réservés, c'est un peu le choc de passer du Brésil à la Finlande! (Sauf dans le sauna où ils peuvent se serrer tous à poil et où tu les arrête plus de papoter!! Bon après je comprends pas le finnois... :mrgreen: ). Les pays du nord c'est encore une autre mentalité je trouve. Après je vis avec des internationaux et je suis des cours en anglais donc je n'ai pas vraiment l'occasion de rencontrer des finlandais et c'est dommage. Et puis le fait que je n'aille pas aux soirées n'aide pas pour le coup.
Mr.Nya a écrit : Au passage Aphélie, les pays nordiques ont de plus graves problèmes d'alcoolisme et de fêtes sans modération (très forte précarité que les pays plus proches des tropiques. J'ai vécu avec des finlandaises, j'ai eu l'occasion de partager de nombreuses soirées avec norvégiennes, suédoises, lituaniennes, russes.
Ça, c'est assez vrai! Et les finlandais bourrés, c'est pas beau à voir, ils sont dans l'abus. Je me suis retrouvée seule dans un bus la nuit avec une finlandaise bourrée qui me fixais et me parlais en finnois, j'ai eu peur. :lol:
Aphélie a écrit :Cela dit tu vas au Brésil pour tes propres raisons, tu n'es pas obligée d'aimer la fiesta pour avoir envie de visiter le pays, chacun son approche. J'ai l'impression que tu as un entourage pas très ouvert d'esprit quand même ? Je peux comprendre que dans ces conditions tu n'aies pas envie d'en parler avec eux, je ne vois pas bien l'intérêt de questionner ce genre de choix, tu fais ce que tu veux après tout, tu ne vas pas te forcer à faire quelque chose que tu n'aimes pas pour leur faire plaisir.
Effectivement, le Brésil (et la Guyane) j'y suis allée en premier lieu pour la nature. Je suis passionnée d'écologie et j'adore les environnements tropicaux. En fait, je suis partie avec 2 amies qui sont très différentes de moi, très extraverties. On a totalement vécu des expériences différentes. Elles, elles sortaient presque tous les soirs et moi j'en ai plus profité pour voyager où faire du travail de terrain en forêt avec des doctorants. Des fois, je prenais un bus vers la première destination sur un coup de tête et je partais 2 ou 3 jours seule, et c'était trop cool :roll: .
Aphélie a écrit :
J'espère sinon que tu nous parleras plus longuement de tes pérégrinations, elles m'ont l'air passionnantes, surtout pour les gens comme moi qui n'ont pas eu les opportunités de bouger autant qu'ils l'auraient voulu !
Avec plaisir ! Mais attention quand je commence à raconter on ne m'arrête plus... :wink: Et en plus j'ai de nouveaux projets qui se concrétisent..
Mr.Nya a écrit : Tu as une explication pour le fait de ne pas avoir envie de te mettre en couple actuellement mais dans le même temps d'avoir peur de finir seule ?
C'est justement la raison pourquoi j'ai toujours des hauts et des bas. C'est vraiment ce "mixed-feelings" qui me fait constamment m'interroger. Pour l'instant, comme je l'ai dit précédemment, je suis étudiante et je voyage beaucoup. Ce qui me motive dans la vie aujourd'hui c'est de finir mes études, de voir le monde et de pouvoir vivre des expériences uniques en lien avec ma passion et mes études. Et dans ces conditions, être en couple serait vraiment un poids. Je ne me pose jamais plus de 6 mois à un endroit et j'ai encore envie de bouger. Mais dans l'avenir, je m'imagine être posée quelque part (je ne sais même pas dans quelle partie du monde...) avec un travail et c'est dans ce contexte là que je me perçois plus en couple. J'aimerais avoir quelqu'un avec qui je pourrais partager mon quotidien, parler de ma journée, partager un repas. En fait je me rends compte que je décris plus le rôle d'un ami qu'un conjoint. Je pense que j'ai surtout peur de finir vraiment seule, sans personne. D'autant plus que je ne me vois pas vivre en ville comme tu l'évoquais, j'ai besoin de nature et d'être dehors.
Pour l'instant, ça peut faire prétentieuse mais je suis très bien dans ma vie, je fais tout ce que j'aime. Et même si des fois je suis déconnectée des autres, j'arrive à prendre de plus en plus de recul et à prendre conscience que c'est pas grave d'être différent tant qu'on fait ce qu'on aime. Mais c'est dans ces situations là (quand je suis la seule d'un groupe à ne pas sortir, quand on me fait des remarques...) que je commence à me remettre en question et à penser à l'avenir. Et ça me fait peur. En fait je me projette bien jusqu'à la fin de mes études mais après c'est le flou total et c'est assez terrifiant. :(

Maintenant la question que je me pose, c'est continuer de faire semblant avec les autres ou carrément affirmer mon asexualité? (bien sur, je ne parle pas d'aller le crier sur les toits, mais d'en parler au moins à mes amis proches et à mes parents pour qu'on me laisse une fois pour toute tranquille avec les "alors on a un petit copain?" ou les blagues bien lourdes sur le sexe).
Mr.Nya a écrit :Mes impressions (comment ce n'était pas une question ? :o) : "Live the life you love. Love the life you live."
Ça, c'est une philosophie que j'approuve totalement! :D :D

Sur ce, je m'en vais pour une semaine en Laponie suivie de quelques jours à St Petersbourg... :roll:

Ramón
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Comment vivre l'asexualité?

Message par Ramón »

Les finlandais et les irlandais aiment bien se défier à qui sera le plus bourré le plus tôt j'ai l'impression. Enfin, les pays du nord sont sérieusement atteints par cet alcoolisme qui va jusqu'à perdre connaissance. Nous hallucinions avec mes camarades espagnols et italiens chez qui l'intérêt de boire est d'être plus relâché, mais dont l'objectif est de passer la nuit entière à s'amuser.

Je comprends mieux. Je ne peux qu'approuver ta démarche. Elle est construite de manière sensée :)
Du coup, profite de tes voyages, c'est super de pouvoir étudier et voyager dans le même temps. Les méthodes d'enseignement et les enseignements eux-mêmes doivent changer pas mal d'un pays à l'autre. Cela permet de prendre pas mal de recul :)
Et tu n'es pas prétentieuse à kiffer ta vie et de pouvoir faire absolument tout ce que tu désires. Faut pas écouter les envieux, ils ne nous apportent pas grand chose de bon le plus souvent ;)
Ne t'en fais pas, l'avenir n'est pas lisible. Si tel était le cas, nos sociétés n'auraient pas autant de problèmes puisque l'on pourrait tout anticiper ;). Et les personnes qui ont déjà planifié leur vie sont suffisamment nombreuses à déchanter pour que l'on laisse le temps au Temps. Et si ça te terrifie, c'est que ton cerveau rationalise correctement. Tu verras bien à la fin de tes études les nouvelles opportunités qui s'offriront à toi. Si ça se trouve, une société viendra te démarcher avant que tu les finisses, t'offrant une perspective à ce niveau là ;)

Tu fais comme tu le sens : perso, j'ai décidé d'être clair dès que le sujet "sexe" est abordé. Au moins, ça évite les déconvenues. Pour la famille et les amis, bah c'est à toi de voir si tu trouves que c'est important que les personnes le sachent. Tu risques d'être confrontée à l'incompréhension, donc la patience sera ton amie :)

Profite-bien de la Laponie et de cette beauté qu'est Saint-Pétersbourg :)

Avatar du membre
Aphélie
Ace in space
Messages : 1638
Enregistré le : 12 déc. 2016, 15:31
Localisation : Alpha Quadrant
Pronom : Elle
A aimé : 277 fois
A été aimé : 481 fois

Re: Comment vivre l'asexualité?

Message par Aphélie »

Ouais j'avoue que le côté alcoolisme par contre ça me refroidit direct (refroidir... pays froids... hashtag humour toussa). Still... Finlaaande *-* Ah, le rêve. De toute manière ici ou ailleurs je socialise pas, alors c'est vrai qu'en soi c'pas un souci pour moi. :mrgreen:

Dans tous les cas tu peux te lâcher pour tes récits Tiloue, photos à l'appui et tout le tralala, tu as déjà une lectrice émerveillée de gagné !
"Though my soul may set in darkness, it will rise in perfect light, I have loved the stars too fondly to be fearful of the night." ― Sarah Williams

Avatar du membre
respect
Membre junior
Messages : 12
Enregistré le : 23 mars 2017, 14:59
Localisation : ile de france
A aimé : 1 fois
A été aimé : 0
Contact :

Re: Comment vivre l'asexualité?

Message par respect »

il faut savoir que beaucoup de gens font semblant d'avoir envie de sexe et ne le vive que pour les sensations qu'il procure. moi je suis fière d'être chaste

Tiloue
Membre junior
Messages : 5
Enregistré le : 17 mars 2017, 23:43
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Comment vivre l'asexualité?

Message par Tiloue »

Aphélie a écrit : Dans tous les cas tu peux te lâcher pour tes récits Tiloue, photos à l'appui et tout le tralala, tu as déjà une lectrice émerveillée de gagné !
J'ai un site internet où je partage mes photos et mes récits de voyage.
Je ne veux pas publier le lien directement (ça en dévoilerais trop sur mon identité 8-) ), mais je peux te donner le lien en message privé si ça t'intéresse ! :D
Par contre je crois que je ne suis pas assez ancienne sur le forum pour avoir accès aux messages privés...

Avatar du membre
Aphélie
Ace in space
Messages : 1638
Enregistré le : 12 déc. 2016, 15:31
Localisation : Alpha Quadrant
Pronom : Elle
A aimé : 277 fois
A été aimé : 481 fois

Re: Comment vivre l'asexualité?

Message par Aphélie »

Oui ça m'intéresse, mais ça peut attendre pas d'inquiétudes, tu m'enverras ce mp quand le forum voudra bien ♥
"Though my soul may set in darkness, it will rise in perfect light, I have loved the stars too fondly to be fearful of the night." ― Sarah Williams

Ramón
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Comment vivre l'asexualité?

Message par Ramón »

Ah mais le Lapland finnois est, semble-t-il, l'une des plus belles zones de la région scandinave. Bon, je n'ai pas eu l'occasion de revoir mes amies là-bas pour le moment, mais j'en ai bien l'intention. L'une des deux coloc' qui se trouvait être aussi ma partenaire m'avait expliqué que mon côté solitaire y trouverait le lieu parfait pour s'exprimer pleinement :D
Par contre, désolé, je ne peux pas valider ta blague. Je pense même qu'à partir de là, je ne peux plus humainement t'adresser la parole (encore une expression qui ne veut rien dire sur un forum ^^), c'est qu'il y a des limites à tout ma chère :P.
15 habitants au mètre carré, t'inquiète, tu as toutes les chances pour éviter l'humanité si tu ne cherches pas la société d'autres humains ^^

Tu as une identité secrète Tiloue ? Genre... tu es Julie Gayet ?! ;-P

Tiloue
Membre junior
Messages : 5
Enregistré le : 17 mars 2017, 23:43
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Comment vivre l'asexualité?

Message par Tiloue »

Mr.Nya a écrit :Ah mais le Lapland finnois est, semble-t-il, l'une des plus belles zones de la région scandinave.
Je confirmerai ça dans une semaine ! Je pars demain :D Mais après ça j'avoue qu'un peu de soleil et de chaleur ne seront pas de refus... Pour dire, il a encore neigé plusieurs centimètres ce matin et la température la plus chaude que j'ai connu ici c'est 3 degrés (et encore c'était exceptionnel :lol: ). Le plus dur c'est aussi l'obscurité. Quand je suis arrivée en janvier il faisait -30 et le soleil se couchait à 15h... Maintenant c'est mieux ! :D
Mr.Nya a écrit :
Tu as une identité secrète Tiloue ? Genre... tu es Julie Gayet ?! ;-P
Démasquée ! :lol: Non mais c'est juste que sur mon site il y a des trucs plus persos et des photos de moi. Je suis encore trop nouvelle ici pour dévoiler tout ça à tout le monde. :mrgreen:

Avatar du membre
Aphélie
Ace in space
Messages : 1638
Enregistré le : 12 déc. 2016, 15:31
Localisation : Alpha Quadrant
Pronom : Elle
A aimé : 277 fois
A été aimé : 481 fois

Re: Comment vivre l'asexualité?

Message par Aphélie »

Je le crois volontiers oui, un ami de fac était aussi allé en Finlande, je crois que c'est à cause de lui que j'ai tellement envie d'y aller depuis (disons que les pays scandinaves m'attiraient déjà depuis longtemps, mais pas spécifiquement la Finlande).
Mr.Nya a écrit :Par contre, désolé, je ne peux pas valider ta blague. Je pense même qu'à partir de là, je ne peux plus humainement t'adresser la parole (encore une expression qui ne veut rien dire sur un forum ^^), c'est qu'il y a des limites à tout ma chère :P.
!!!
Et c'est toi qui dit ça ? Tu veux que je sorte les dossiers ? :twisted:
"Though my soul may set in darkness, it will rise in perfect light, I have loved the stars too fondly to be fearful of the night." ― Sarah Williams

Avatar du membre
shironimo
Affilié
Messages : 269
Enregistré le : 02 janv. 2017, 20:15
A aimé : 41 fois
A été aimé : 36 fois

Re: Comment vivre l'asexualité?

Message par shironimo »

Bienvenue :)

"Quelques mois plus tard, j'ai arrêté notre relation car je ne supportais pas qu'il soit autant tactile, qu'il m'embrasse tout le temps ou juste qu'il veuille passer autant de temps avec moi. Je suis une personne solitaire, j'aime et j'ai besoin d'être seule. Et cette relation était trop pesante et trop stressante pour moi. "

Ah, je me reconnais tellement...
Le pire dans tout ça, c'est que la relation te fait sentir mal, mais *dans mon cas* tu te sens encore plus mal car tu te dis que c'est comme si tu mentais à l'autre d'où le "ça ne peut plus continuer".
Et oui clairement c'est une crainte qui vient avec les années et le constat que peu à peu l'entourage commence à faire sa vie de son côté, est moins disponible qu'avant, etc. Aimer être seul c'est une chose, mais quand le choix devient une contrainte, c'est une autre affaire, plus compliquée à gérer.
Aha, mon entourage commencent a être totalement "casé" (enfant+maison+compagnon).
Mais pour revenir au côté solitaire/introvertie des aro/ace, c'est encore plus "flagrant" je pense car en tant qu'asexuelle il faut trouver quelqu'un qui accepte de faire des compromis.
Mais si en plus il faut rajouter la contrainte de l'aro, ça complique encore plus la chose (surtout que ça reste assez confus a expliquer) et du coup restreint d'autant plus les chances de se trouver quelqu'un.
Au final, ça revient à dire qu'on a autant de chance d'avoir "quelqu'un" que de gagner au loto xD.
Comment vous sentez vous en société? Est ce difficile de vous sentir intégré? Vous sentez vous totalement déconnecté des manières de penser/de vivre des autres? Vos impressions m'intéressent.
En société...bah, je suis assez réservée, du coup mise à part mes connaissances et mes amies :roll: du coup : oui.
Par contre, en société "obligée" (genre fac, taff ou autres) vu que je suis h 24 ailleurs, je m'en fiche de ce qu'on peut penser ou me dire: si ça m'intéresse pas, je passe mon chemin, mais je dirais qu'en société c'est plus de l'ennui qu'un malaise.
Pour le côté déconnecté: totalement. Mais c'est plus une accumulation que le fait d'être asexuelle, sauf pour la romance/ sexe.
Enfin, quand j'y pense...J'étais vraiment ailleurs au collège et lycée avec leur "t'as pas de copain ?! :shock: "
Depuis la fin du lycée, à la fac j'ai appris a rester dans mon monde. Musique à fond et let's go, mais malheureusement au taff...C'est moins l'éclate !

Contrairement à toi, je n'ai pas mal pris d'être asexuelle. Le fait de ne pas savoir et de se sentir bizarre était pire pour moi.
Bon, après je vais pas me mentir. Le fait de me dire que végé+aro+ace+veut pas d'enfant...Bah ça fait pas mal de contrainte! Parfois je me dis même "purée, je suis vraiment une chieuse ! Même moi je m'en rend compte !" xDDD

Ramón
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Comment vivre l'asexualité?

Message par Ramón »

J'ai une soeur qui vit à Minneapolis, le froid et les hivers avec 4h de soleil, elle connaît. De l'Irlande c'était un peu moins vrai, mais le jour qui dure de 9h30 à 15h30, ça fait juste, surtout quand tu bosses loin de fenêtres de 6h à 18h XD
L'avantage, c'est l'été, c'est l'inverse, le jour dure quasiment 20h.
Du coup, plus tu vas y rester, plus tu vas pouvoir profiter du jour :)

Aphélie, je ne vois vraiment pas de quoi vous voulez parler. Je suis un Père Lavertu, je n'ai jamais été impliqué dans aucune affaire de ce genre. Et je ne me retirerai pas de la course à l'intégrité morale et humoristique de qualité. Sauf si je suis mis en examen, évidemment.
Mais go faire la nordique dès que tu peux être à l'humour humoristique ô/

Avatar du membre
Aphélie
Ace in space
Messages : 1638
Enregistré le : 12 déc. 2016, 15:31
Localisation : Alpha Quadrant
Pronom : Elle
A aimé : 277 fois
A été aimé : 481 fois

Re: Comment vivre l'asexualité?

Message par Aphélie »

Mr.Nya a écrit :Aphélie, je ne vois vraiment pas de quoi vous voulez parler. Je suis un Père Lavertu, je n'ai jamais été impliqué dans aucune affaire de ce genre. Et je ne me retirerai pas de la course à l'intégrité morale et humoristique de qualité. Sauf si je suis mis en examen, évidemment.
On en parle, des noix de cajou ? :twisted: Je t'épargne la mise en examen, mais juste parce qu'on est sur le sujet de Tiloue. Ne me remercie pas :mrgreen:
"Though my soul may set in darkness, it will rise in perfect light, I have loved the stars too fondly to be fearful of the night." ― Sarah Williams

Répondre