Ce que je suis en réalité demeure inconnu

N'ayez pas peur, passez nous dire un petit bonjour, faites-vous connaître !
Répondre
Avatar de l’utilisateur
HuckyTheGoat
Néophyte
Messages : 1
Inscription : 12 mars 2017, 20:31
A aimé : 0
A été aimé : 0

Ce que je suis en réalité demeure inconnu

Message par HuckyTheGoat »

Bonjour à tous,

Me voilà nouvel inscrit sur ce forum bien après ma première visite datant d’il y a plusieurs années (j'ai 28 ans, je devais en avoir 23 ou 24). Je ne sais plus très bien la raison initiale qui me fit, à cette époque, m’intéresser à l’asexualité car je ne me considérais pas encore comme tel. Je sais seulement que l’envie d’écrire sur le sujet me poursuit toujours et qu’avec ma vie actuelle, j’aurai probablement matière à fiction.

Je me suis très tôt considéré comme homosexuel. Après mon départ du cocon familial à 18 ans pour mes études, j’ai enchaîné des relations d’un soir avec des hommes souvent plus vieux que moi. J’étais en province, je comblais pour quelques heures des esseulés et je libérais sans doute de mon côté la frustration dans laquelle mon éducation catholique (bien que progressiste) m’avait plongé plusieurs années plus tôt. Sur ce point, mes parents ont surement fait pour moi ce qu’ils ont jugé bon et je ne leur en tiens pas rigueur.

De ces années, je me voyais comme un ogre sexuel tant j’ai la sensation d’avoir enchaîné les hommes. Je n’aimais pas la sodomie, j’aimais masturber les autres. J’avais un besoin de faire jouir, de voir le mouvement des corps sous mes doigts, de ressentir sans doute une certaine domination sur ces amants d’un soir que j’avais préalablement excité plusieurs heures durant sur internet. Avec le recul, ma propre jouissance (physique) n’était pas celle que j’attendais mais bien la-leur. Un besoin intellectuel -fantasmé- de présence à l’autre.

J’ai ensuite eu une relation « amoureuse » d’1 an et demi qui était davantage un moyen pour moi de ne pas me sentir seul. J’avais changé de région, je n’avais aucune attache amicale et je commençais un premier emploi : trois critères qu’il fallait combler avec cette relation qui n’avait finalement rien d’épanouissant. J’ai continué ma vie en Ile de France en me plongeant à corps perdu dans le travail (libraire) pour lutter contre la solitude. Je pense que ces 5 années furent les plus tristes malgré la bonne entente avec ma collègue.

Lors de mes dernières années là-bas, je cherchais parallèlement des relations amoureuses. Je n’avais pas envie de rencontres d’un soir, je voulais vivre en couple. En 2012, par le biais d’un site, j’ai rencontré mon compagnon actuel. Nous avions de nombreux points communs tant littéraires que musicaux ou cinématographiques et nous avons petit à petit construit notre relation. Je suis resté encore un an en IDF avant de quitter mon poste et venir m’installer chez lui. Très vite après mon arrivée, j’ai obtenu un emploi fixe en bibliothèque.

Nous voici à 4 ans de relations et il y a quelques semaines, après une énième discussion sur l’absence de sexe et de communication de ma part, j’ai répondu à sa question « ne serais-tu pas assexuel ? » par l’affirmative. Tout pour nous s’est alors éclairé.

Il m’a avoué être dans une frustration sexuelle depuis deux ou trois ans. Lui, à une forte libido alors que je ne possède pas de désir. Je ressens le plaisir dans les moments où nous faisons l’amour mais je ne provoque pas l’acte car je n’en ressens pas le besoin. J’aime la tendresse, les caresses, les mots qui rassurent ; lui aime ça aussi bien sûr mais souhaiterait bien plus.

Hier et alors que notre couple sur bon nombre d’aspects fonctionne bien (intellectuellement, niveau emploi, vie sociale et artistique) et où la présence à l’autre nous est essentielle, nous avons cette base sexuelle qui va faire s’effondrer 4 ans de construction. Depuis que j’ai affirmé mon asexualité, je n’ai fait que passer sous silence tout cet aspect de notre couple afin que tout nous paraisse lisse, comme si de rien était : une manière pour moi de me rassurer ou de me voiler la réalité. Cela ne peut le satisfaire, ne peut nous satisfaire en état.

Je m’inscris sur ce forum à la fois avec la tristesse de ce que je vis actuellement mais aussi avec l’énergie de me dire que des pistes de réponses (sur mon couple et sur moi) pourront être abordés. J’ai encore pour l'heure du mal à réellement accepter mon asexualité mais je ne doute pas que la bienveillance dont nous saurons faire preuve au sein de ce forum saura peu à peu m’apaiser.

Pascal
Avatar de l’utilisateur
Tarii
Affable
Messages : 111
Inscription : 05 janv. 2017, 14:27
A aimé : 7 fois
A été aimé : 10 fois

Re: Ce que je suis en réalité demeure inconnu

Message par Tarii »

Bienvenue !! :)

Et courage ! Beaucoup ont vécu des choses similaires et/ou plus ou moins difficiles. J'espère que tu trouveras des réponses à tes questions ici ^^
Il y a un certain nombre de témoignages qui t'aideront peut-être ;)
Ramón

Re: Ce que je suis en réalité demeure inconnu

Message par Ramón »

Ce n'est pas peu complexe tout ça dis-donc. Mais cela est particulièrement bien détaillé. Nul doute que tu arriveras à décanter la chose. Je te souhaite que ce soit pour le mieux de ton couple.

Pour ma part, le couple, je ne connais pas vraiment. A peine 10 mois de relations dans ma vie d'adulte, toutes partenaires confondues, ça limite.

Je te souhaite la bienvenue :)
Avatar de l’utilisateur
Baelfire
BadAce
Messages : 4051
Inscription : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 690 fois
A été aimé : 1117 fois

Re: Ce que je suis en réalité demeure inconnu

Message par Baelfire »

Salut Hucky,

Bon déjà il faut savoir que la fréquence des rapports sexuels dans un couple baisse (c'est une généralité) au fil des années.

Ensuite je n'ai pas l'impression que tu sois A mais je n'ai pas forcément raison. C'est juste que toi ton tripe c'est de faire plaisir à l'autre. C'est plutôt cool je trouve^^

Est ce que ton partenaire et toi vous avez réussit à cibler ce qui vous plaît et ce qui vous déplaît dans vos rapports sexuels ? Déjà si vous arrivez à faire ça on peut supposer que ça améliorerait les choses.

Le "travail de recherche" peut même être amusant si vous êtes complices.

Pas de tabous et surtout beaucoup de communication. C'est ça qui compte. Y a plein de couples dans votre situation qui trouvent un terrain d'entente et sont parfaitement épanouis. Simplement ça ne se fait pas du jour au lendemain.

Welcome :)
Image

"Que désires-tu, beauuuuu guerrier?
- Manger!
- Manger?
- Ben oui quoi, j'ai faim! De courir comme ça en plein air, ça me donne faim!"
Avatar de l’utilisateur
Lilly
Crème pÂtissière
Messages : 4309
Inscription : 19 févr. 2008, 20:14
Localisation : 74
A aimé : 319 fois
A été aimé : 444 fois

Re: Ce que je suis en réalité demeure inconnu

Message par Lilly »

Image

Image
Jamais le premier soir... les suivants non plus d'ailleurs!

À ce niveau-là, c’est plus de la gastronomie, c’est de l’érotisme !
Karadoc
Avatar de l’utilisateur
clotaire
AVENant
Messages : 3468
Inscription : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : peut être tutoyé ;)
A aimé : 719 fois
A été aimé : 692 fois

Re: Ce que je suis en réalité demeure inconnu

Message par clotaire »

Bienvenue HuckyTheGoat :-)
fiffi
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2293
Inscription : 04 oct. 2016, 00:07
Localisation : 77
Pronom : Il . Fiffi et tu
A aimé : 671 fois
A été aimé : 370 fois

Re: Ce que je suis en réalité demeure inconnu

Message par fiffi »

Bienvenue HuckyTheGoat .
Avatar de l’utilisateur
Muriel Evelyne
AVENant
Messages : 3673
Inscription : 11 mai 2016, 02:22
Localisation : Roazhon, Breizh (Rennes, Bretagne)
A aimé : 1482 fois
A été aimé : 740 fois

Re: Ce que je suis en réalité demeure inconnu

Message par Muriel Evelyne »

Bienvenue HuckyTheGoat :)
"La différence entre ce qui est impossible et ce qui est possible est la mesure de la volonté de l'homme."

Image
Avatar de l’utilisateur
Aphélie
Ace in space
Messages : 1700
Inscription : 12 déc. 2016, 15:31
Localisation : Alpha Quadrant
Pronom : Elle
A aimé : 313 fois
A été aimé : 514 fois

Re: Ce que je suis en réalité demeure inconnu

Message par Aphélie »

Le silence n'est jamais la solution au sein d'un couple. C'est tentant d'ignorer l'éléphant dans la pièce et de se concentrer sur tous les aspects positifs, mais pas sain et surtout pas vivable sur le long terme. Maintenant que vous avez mis un mot là-dessus il est important que vous en parliez, que vous envisagiez des solutions, que vous communiquiez sur la façon dont vous voyez les choses, etc. Pas de miracles hélas mais cela ne signifie pas que votre couple est condamné pour autant. Il y a des relations A/S qui fonctionnent, pourquoi pas le vôtre ? Bien du courage en tout cas, et bienvenue sur le forum ! :)
"Though my soul may set in darkness, it will rise in perfect light, I have loved the stars too fondly to be fearful of the night." ― Sarah Williams
Avatar de l’utilisateur
Ennellya
Aspirant
Messages : 36
Inscription : 20 déc. 2016, 20:02
A aimé : 0
A été aimé : 1 fois

Re: Ce que je suis en réalité demeure inconnu

Message par Ennellya »

Bienvenu a toi!

Je comprends ta tristesse, les choses ne paraissent pas a priori sous leur meilleur jour. Mais concentres toi sur ce que vous avez: de l'amour, du partage, plein de chose en commun... Tu ne provoque peut etre pas l'acte en lui meme, mais si apres tu apprecie, ya surement moyen que vous trouviez un terrain d'entente, non??

Bonne chance en tout cas ;)
Répondre