Bonjour

N'ayez pas peur, passez nous dire un petit bonjour, faites-vous connaître !
Nihilistic
Aspirant
Messages : 34
Enregistré le : 25 juil. 2015, 13:51
A aimé : 0
A été aimé : 0

Bonjour

Message par Nihilistic »

Bonjour à tous,

Je suis un jeune homme de 24 ans qui a découvert l'asexualité récemment sur internet.
Je me suis toujours considéré comme tel mais jamais je n'avais songé à mettre un mot dessus.

En fait je suis ce que vous appeleriez ici un
asexuel-hétéro-romantique même si je n'aime pas du tout ce terme, pour deux raisons:
- je le trouve un poil ridicule à prononcer (sans vouloir offenser ceux qui pensent le contraire)
- et phonétiquement le mot hétéro me rappelle d'office l'hétérosexualité dont je me distingue nettement. Trop pour pouvoir être appelé "hétéro-machin-truc"

Pourquoi ? Disons que la sexualité est pour moi une sorte de némésis: un adversaire qui revient régulièrement sans prévenir et qui nous suit inlassablement à la trace. Celle-ci s'oppose totalement à la vision que j'aie de l'amour et a ce don de venir tout gâcher.
Pour moi l'amour ce serait un beau château de sable tout juste réalisé et le sexe...le petit con d'à côté qui viendrait vous le piétiner avec une insolence hors du commun.

Durant mes très jeunes années, j'étais un petit garçon très romantique et encore bien ignorant (ce qui est une bénédiction avec le recul, heureux les simples d'esprit comme on dit) mais en grandissant les choses ont pas mal changées comme vous l'imaginez bien.
Au bout d'un certain temps je me suis rendu compte que "l'amour" n'était en vérité qu'une vulgaire histoire d'emboitement et une sorte de défouloir plutôt accessible dont l'excitation provient avant tout du fait d'être littérallement dans l'autre et de le voir réagir en fonction de ses mouvements de bassin. Rajoutez les cris et les fluides corporels et obtient une simili-boite de pandore.

J'ai toujours été sensible à la beauté et à la douceur féminine mais jamais je n'ai voulu faire ces choses. Si bien qu'aux environs de la puberté, soit le moment où les gens se rendent réellement compte de la sexualité et qu'il s'agissait d'un passage obligé, je me suis dit "bon ok...jamais je ne serai avec quelqu'un". Et le fait est, à 24 ans, jamais je n'ai eu de relation et jamais je n'en aurai. Ca c'est une certitude.

Au-delà de ça, d'autres choses se sont greffées à cette révulsion, qui n'en sont pas la source mais qui n'ont rien arrangé non plus.
Déjà j'ai toujours trouvé dérangeant de voir la femme être autant dénudée dans les médias, comme s'il s'agissait d'un bout de barbaque que l'on agittait pour exciter des chiens affamés. Petit sentiment de tristesse pour commencer.
Ensuite j'ai toujours été dérangé par les hommes et de leur manière de parler des femmes: jamais de façon respectable mais toujours des discussions de nichons, de chattes et de culs bien gaulés. Désolé pour la vulgarité mais c'est tellement proche de la réalité, j'en ai bien peur.
Et toujours ces histoires de performance, de taille de zizi, d'orifices à pénétrer...
Enfin, il m'est arrivé de me faire traiter de tapette ou d'homo refoulé alors que je ne suis pas du tout efféminé d'autant que je n'ai caché mon attirance physique et sentimentale pour les femmes. Mais en fait c'est surement pour ça: avoir des intentions douces envers celle que l'on aime, c'est assimilable à de la faiblesse ou à des trucs de tapette...c'est beau hein ?

On ne peut pas vraiment parler de traumatisme, d'accord, car ce dont je parle ne remonte pas à un évènement précis mais plutôt à une multitudes de choses qui se sont ajoutées sur la durée. Mais ça reste comparable dans le sens où ça m'a pas mal affecté.

Aujourd'hui je suis seul donc, et il m'arrive encore parfois de fantasmer à l'idée d'être avec une femme, surtout quand je suis dans mon lit. Je rêve de calins et de bisous dans le cou, de souffles chauds dans l'oreille et ce genre de choses.
Je précise que je n'ai jamais été attiré par quelqu'un, peut-être parce que je savais que ça déboucherait sur du sexe avec n'importe quelle fille, qui sait.

Je sais qu'il existe des couples asexuels mais personnellement ça ne me dit rien. Et puis j'ai changé depuis le temps: je suis devenu beaucoup plus réaliste avec l'âge, d'autant qu'aucune fille ne m'attire de toute façon. Des fois il m'arrive de ressentir une petite carence affective, mais il suffit de penser à ce qu'il se passerait si j'étais avec une fille lambda pour que le moral revienne aussitôt.

Avatar du membre
Sleepless Knight
Straight-A Student
Messages : 1466
Enregistré le : 21 janv. 2015, 12:09
Localisation : I'm everywhere
A aimé : 21 fois
A été aimé : 191 fois
Contact :

Re: Bonjour

Message par Sleepless Knight »

Welcome here, Nihi!
On se ressemble beaucoouuuup, j'ai la même "fatigue" morale que toi mais j'ai pas abandonné l'idée de trouver un homme que je pourrai aimer en gardant les jambes closes. Halalala, ça ressemble plus à un rêve qu'autre chose mais bon...
Suffer the pain of discipline or suffer the pain of defeat.

Nihilistic
Aspirant
Messages : 34
Enregistré le : 25 juil. 2015, 13:51
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Bonjour

Message par Nihilistic »

Merci !

Le plus triste dans l'histoire c'est que l'envie de sexe peut au moins être compensée par la masturbation ou bien par la prostitution ou autres plans Q.
Mais avec l'amour par contre...y a rien.

Avatar du membre
Sleepless Knight
Straight-A Student
Messages : 1466
Enregistré le : 21 janv. 2015, 12:09
Localisation : I'm everywhere
A aimé : 21 fois
A été aimé : 191 fois
Contact :

Re: Bonjour

Message par Sleepless Knight »

Tu sais, en général les gens quand ils sont amoureux, ils veulent partager leurs activités préférés (souvent le sex) avec la personne qui aime. Donc c'est pas si simple que ça...
Après, y'a pas que être en couple si tu es en manque d'affection. Avoir de bon amis, ça donne la pêche !
Suffer the pain of discipline or suffer the pain of defeat.

Nihilistic
Aspirant
Messages : 34
Enregistré le : 25 juil. 2015, 13:51
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Bonjour

Message par Nihilistic »

J'ai bien compris, mais perso je ne peux pas associer les deux ensembles.

En fait c'est pas tellement que je sois en manque, mais j'en ai un peu envie parfois. Je me nourris de mes fantasmes de façon assez satisfaisante donc ça va.

Quant aux amis...bof. C'est bien pour faire joli mais c'est pas ce qui me fait rêver pour être sincère.

Avatar du membre
Imoto
Affable
Messages : 113
Enregistré le : 18 mai 2015, 18:19
Localisation : Suisse (NE)
Pronom : iel / elle / il
A aimé : 29 fois
A été aimé : 20 fois

Re: Bonjour

Message par Imoto »

Bienvenue! Dure, dure la vie des S... On le sait tous, ici, et on est là pour se serrer les coudes!

PS: Pour le gâteau de bienvenue, je laisse les autres s'en charger parce que je n'ai pas d'idée, mais en voilà déjà un petit! :cake: :mrgreen:
L'anormalité n'est pas anormale ; c'est une parfaite normalité qui ne serait pas normale :¤@µ:
~ Avec Amour ~

Avatar du membre
Dexter
Accrozoseries
Messages : 7472
Enregistré le : 30 déc. 2006, 12:03
Localisation : Clermont-fd
A aimé : 270 fois
A été aimé : 66 fois

Re: Bonjour

Message par Dexter »

Bienvenue :)
La civilisation ne consiste pas à multiplier les besoins mais à les réduire volontairement, délibérément. Cela seul amène le vrai bonheur.
Nous vivons dans une culture où le superflu est devenu si nécessaire que nous sommes condamnés à toujours vivre dans le manque!

Avatar du membre
Kewanee
Affable
Messages : 139
Enregistré le : 25 mars 2015, 00:37
Localisation : entre deux rêves...
A aimé : 6 fois
A été aimé : 5 fois

Re: Bonjour

Message par Kewanee »

Salut!

J'ai une petite question pour toi : est-ce que tu aimerais que tes rêves de romance se concrétisent ou tu t'adaptes très bien dans ta solitude amoureuse?
«Le danger mortel est un antidote efficace pour des idées fixes.»
~Erwin Rommel

Image

Nihilistic
Aspirant
Messages : 34
Enregistré le : 25 juil. 2015, 13:51
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Bonjour

Message par Nihilistic »

Merci à vous.

Est-ce que j'aimerais que ce soit vrai ? Dans l'absolu oui, sans hésiter. Dans une situation miraculeusement idéale, oui clairement.

Maintenant je suis très réaliste et c'est pour cela que je me suis plutôt bien adapté à cette solitude qui est pleinement "choisie", dans le sens où je préfère rester seul que d'avoir une relation allant à l'encontre de mon bonheur.

Trouver une fille qui dise "oui" n'est pas un souci en soi, le problème se situe après.
Et très franchement je n'en vois pas l'intérêt.
Donc cette solitude reste supportable dans la mesure où aucune fille ne m'attire et que ma relation idéale n'est pas possible avec l'ultra large majorité de la gent féminine. Je ne ressens pas tellement la sensation de passer à côté de quelque chose car la réalité me fait redescendre sur terre aussitôt.
Et très franchement, jouer les aventuriers pour trouver l'amour....bof.
Il est évident que je comblerai plus facilement mes désirs en rêvant qu'en étant avec une véritable femme.

Et des fois je me dis quand même que c'est du gâchis alors que je pourrais rendre une femme facilement heureuse s'il n'y avait pas ce foutu sexe.

Avatar du membre
cyclodocus
Pâtissier dans une cale à Hambourg
Messages : 4296
Enregistré le : 19 sept. 2006, 09:42
Localisation : qq part ds les alpes
A aimé : 36 fois
A été aimé : 72 fois
Contact :

Re: Bonjour

Message par cyclodocus »

bienvenue à toi

Image

Avatar du membre
Leonie
Ascendant
Messages : 989
Enregistré le : 23 oct. 2013, 17:50
Localisation : Sud-Ouest
A aimé : 114 fois
A été aimé : 71 fois

Re: Bonjour

Message par Leonie »

Bienvenue à toi!

Personnellement, je trouve que c'est dommage de se contraindre à la solitude sous prétexte qu'on est A. Parfois, c'est justement les amitiés fortes qui peuvent conduire aux plus belles histoires d'amour, et il y a aussi des couples A/S qui sont très heureux.

Je pensais comme toi avant de rencontrer mon mari S (rester célibataire à jamais), mais maintenant je suis bien contente d'être tombée sur lui et de ne pas l'avoir rejeté direct à ses premières approches. Je ressens pour lui une sorte d'amour "intellectuel" plus fort que tout, et si j'avais dû renoncer à ça à cause de mon asexualité, je le regretterais sans aucun doute (et je dis ça en connaissance de cause car au début de notre relation, je ne connaissais pas l'asexualité et j'ai failli le quitter pensant que le problème venait de lui...).

Comme tu le dis, ça pourrait être du gâchis de simplement accepter la solitude, avant de connaître bien une femme, tu ne sauras jamais quels sont ses besoins sexuels (ça me parait horriblement cru comme formulation, désolée! ^^), et peut-être que tu rejettes justement la femme A de tes rêves!

Bien sûr, tu es le mieux placé pour savoir ce qui est le mieux pour toi, je ne te connais pas et je m'avance sûrement!
“If you don’t decide what you will do with the rest of your life, someone else will decide it for you.”
Robin Hobb, Fool's Quest

Nihilistic
Aspirant
Messages : 34
Enregistré le : 25 juil. 2015, 13:51
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Bonjour

Message par Nihilistic »

Merci à vous tous.

Leonie: je déteste le sexe donc la solitude est toujours mieux qu'une relation où le sexe est un passage nécessaire à un moment donné. Hors de question de faire le moindre compromis par rapport à ça car cela va à l'encontre de ce qui m'attire et de ce que je trouve beau.
C'est peut-être dommage mais j'ai fait un choix en fonction de cette réalité pour le moins contraignante.
S'il y a du sexe et si la fille n'est pas sur la même longueur d'onde que moi, c'est même pas la peine.
Qu'il y ait des couples asexuel-sexuel heureux ne m'intéresse pas, c'est leurs affaires. Tant mieux pour eux.

Si ton mari est S comme tu dis, alors j'imagine qu'il ne s'abstient pas lui non plus. Donc encore une fois ça ne m'encourage pas du tout de savoir que des personnes asexuelles aient réussi à trouver un partenaire avec lequel ils doivent coucher pour le garder. Je ne vois rien de spécial là-dedans.

C'est du gâchis dans le sens où je suis quelqu'un de doux, en effet. Mais ce serait encore plus du gâchis en étant avec une fille sexuelle.

Avatar du membre
Linoa
Ascendant
Messages : 908
Enregistré le : 17 août 2011, 02:15
A aimé : 33 fois
A été aimé : 39 fois

Re: Bonjour

Message par Linoa »

Nihilistic a écrit :
Au-delà de ça, d'autres choses se sont greffées à cette révulsion, qui n'en sont pas la source mais qui n'ont rien arrangé non plus.
Déjà j'ai toujours trouvé dérangeant de voir la femme être autant dénudée dans les médias, comme s'il s'agissait d'un bout de barbaque que l'on agittait pour exciter des chiens affamés. Petit sentiment de tristesse pour commencer.
Ensuite j'ai toujours été dérangé par les hommes et de leur manière de parler des femmes: jamais de façon respectable mais toujours des discussions de nichons, de chattes et de culs bien gaulés. Désolé pour la vulgarité mais c'est tellement proche de la réalité, j'en ai bien peur.
Et toujours ces histoires de performance, de taille de zizi, d'orifices à pénétrer...
Enfin, il m'est arrivé de me faire traiter de tapette ou d'homo refoulé alors que je ne suis pas du tout efféminé d'autant que je n'ai caché mon attirance physique et sentimentale pour les femmes. Mais en fait c'est surement pour ça: avoir des intentions douces envers celle que l'on aime, c'est assimilable à de la faiblesse ou à des trucs de tapette...c'est beau hein ?

On ne peut pas vraiment parler de traumatisme, d'accord, car ce dont je parle ne remonte pas à un évènement précis mais plutôt à une multitudes de choses qui se sont ajoutées sur la durée. Mais ça reste comparable dans le sens où ça m'a pas mal affecté.

Tiens j'aurais pu l'écrire... pour moi la plupart des hommes ne sont pas respectueux des femmes , ce qui fait que je suis très très difficile. Et je l'expliquais dans un post où je me confie un peu , je suis + ou - A mais peut être bien aussi à cause de l'hypersexualisation de cette société, des diktats, de la performance sexuelle, où plus rien n'est naturel, tout est calculé ou presque et il faut faire jouir son partenaire pour être un bon coup, quelle horreur.. et ce manque de considération de l'autre dans les relations (plans Q etc) comme si l'autre n'était qu'un corps,un vide c** , je suis tellement loin de tout cela..

Avatar du membre
caro1996
Affable
Messages : 128
Enregistré le : 20 janv. 2015, 06:00
Localisation : Laval
A aimé : 11 fois
A été aimé : 3 fois

Re: Bonjour

Message par caro1996 »

Bienvenue a toi!!! :)
Caro1996 :)

Avatar du membre
kateline
Affable
Messages : 103
Enregistré le : 05 août 2015, 17:35
A aimé : 14 fois
A été aimé : 5 fois

Re: Bonjour

Message par kateline »

bonjour,
Je me reconnais en partie dans ce que tu écris, notamment dans la vision romantique de l'amour. Adolescente, j'idéalisais l'amour, je croyais en l'amour unique, à cet autre pour qui on se donne exclusivement puis le temps à tout balayer... Comment croire en cet amour qui s'écrit si fortement par le sexe, comme une violence où l'on se fond l'un en l'autre. Je ne vois pas l'amour comme un échange corporel mais comme une fusion intellectuelle ou passionnelle mais où tout acte sexuel est exclu. Mais dans ce cas être en couple s'avère délicat car le sexe entache tout, exit le respect et bonjour l'assouvissement des désirs, et en ce qui me concerne je sais qu'il n'est pas question de exposer mon corps au butinage. Je suis ravie de voir que d'autres éprouvent ce que je ressens, il y a peu de temps que je connais l'asexualité. On nous classe peut-être dans une catégorie mais ça permet de comprendre ce que nous sommes.
"Être ou ne pas être telle est la question"

Répondre