Le jour où...

N'ayez pas peur, passez nous dire un petit bonjour, faites-vous connaître !
Répondre
Avatar du membre
Estela
Aspirant
Messages : 34
Enregistré le : 18 avr. 2010, 08:22
Localisation : Paris (France)
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Le jour où...

Message par Estela »

Bon bah moi j'ai découvert ce terme le jour de mon inscription sur ce forum, et comme je l'ai dit sur mon message de présentation ça m'a fait un choc de savoir que je n'étais pas seule dans cette incompréhension et qu'il y avait même un terme très français pour la désigner. C'est tout simplement mon ex qui a fait des recherches avant moi et qui m'a parlé de ce qu'il avait trouvé.

La deuxième chose que je me suis dite c'est "mais comment je vais faire pour avoir des enfants alors ?". Eh oui je suis fille unique et la solitude de mon enfance me pousse à fonder une famille que j'espère un peu nombreuse quand même :)

J'ai essayé d'en parler à mes parents aussi mais ils n'ont pas encore très bien compris, il pense comme mon ex que ma thérapie actuelle va changer les choses, c'est dur pour eux d'accepter que leur fille n'est pas dans la majorité des orientations sexuelles, bref ...

Je savais déjà que je n'avais pas les mêmes besoins que mes copains mais je ne me doutais pas que ça pouvait créer autant de tensions, de disputes et d'incompréhension. J'espère que c'est fini tout ça maintenant ! Au moins si je rencontre encore un S je pourrai lui expliquer clairement ce qu'il se passe, ça évitera de la tristesse supplémentaire.
La vie est trop courte pour n'écouter que sa raison ...

Avatar du membre
roswell
Membre junior
Messages : 6
Enregistré le : 08 juil. 2010, 20:05
Localisation : Fribourg - Suisse
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re:

Message par roswell »

Merline a écrit :Hi there !

En ce qui me concerne, je crois toujours avoir été A.
Peut-être que c'est un traumatisme infantile (parmis tant d'autres..) je ne m'en souvient pas, j'ai juste toujours eu ce dégoût, ce désintéressement total pour ça.
Jamais ressentit de désir pulsionnel (animal!), parfois envie d'être avec quelqu'un, mais incapable d'aller plus loin.

Je me suis cru Hétéro, puis Homo, ou Bi, mais rien de tout ça ne m'a parru me "définir"...
Alors on m'a cru frustrée, homo-contrarié, folle, à mettre au couvent... mais personne ne m'avait jamais parlé de l'Asexualité.

Toutes ses années à chercher ce qui n'allait pas en moi, pourquoi étais-je différente ?... Pourquoi les gens se foutaient de moi quand je disais que mon grand Amour c'était mon Chat ! :D : un être assexué (malgré lui..), mignon, gentil... sans aucune arrière pensée (sauf pour les croquettes!) = l'amour parfait ! :roll:

Mais notre société nous fait croire que le célibat n'est pas un choix, qu'on ai malheureux seul et que le sens propre de l'homme est de trouver sa moitié et de copuler pour avoir des marmots.
...J'aspire à autre chose. Et ne veut pas que ma vie soit prédestinée comme tant d'autres.

Ce n'est pas pour cela que je n'ai pas envie d'être avec quelqu'un(e), mais ce sera dur de trouver une personne qui comprenne mon amour platonique. Et puis après quelques recherches sur les A, j'ai découvert ce site/forum, et je suis plus que ravie de voir que nous sommes vachement nombreux à être dans ce cas (ou similaire). :D

L'affection et l'attention suffisent au bonheur.
En ce qui me concerne.
Ton message me plait beaucoup... Je me suis également cherché pendant longtemps et j'ai eu des histoires avec des garçons aussi bien qu'avec des filles. A priori celles avec les garçons me convenaient mieux et j'ai donc cru que j'étais gay mais visiblement c'était plus compliqué que ça. Cette espèce d'obligation de copuler chaque fois que l'autre vous sollicite avec ses yeux de merlan frit, ça finissait toujours de la même manière et pour ma part j'y trouvais de moins en moins de plaisir à la longue. Je suis très calin, très tactile, mais pas sexuel... C'est comme ça, j'ai du me faire une raison un jour.

Tu sais, le monde se vante d'avoir progressé mais en vérité il reste ancré dans des visions séculaires. Demandez à vos amis, vos connaissances, vos collègues de travail, de résumer leur parcours de vie... Tous vous répondront en substance la même chose, seuls les détails diffèrent : J'ai été enfant, puis adolescent et j'ai fait des bêtises, puis jeune adulte et je me suis éclaté avec mes potes, et puis j'ai rencontré ma femme/mon mari, on a eu des enfants, on a trimé pour payer leurs études, on est devenu grand parents, et quand on sera à la retraite on s'occupera de nos petits enfants. Et puis après ? Euuuh bin après on aura bien vécu. Ah... Hummm... Super... Joie, Liesse, Bonheur. En dehors de tout mauvais esprit, je crois sincèrement qu'on est les victimes de cet espèce de parcours modèle avec lequel on nous rebat les oreilles depuis tout gosse : Tu verras quand t'auras une copine/un copain, Tu verras quand tu seras marié, tu verras quand t'auras des gamins... Merde à la fin ! J'aurais jamais rien de tout ça mais ça ne m'empêche pas de me réaliser.

Moi aussi j'aimerais bien trouver quelqu'un avec qui partager le chemin que je suis mais, très sincèrement, quand je vois comment ça se passe autour de moi, je crois que même si j'étais S. ça ne me donnerait pas envie. Tromperies, mensonges et autres cachotteries... Finalement je suis aussi bien avec mon chien parce que trouver quelqu'un capable à la fois de se passer de sexe et d'être fidèle, j'y crois pas une seconde.
A défaut de forcément savoir ce que l'on veut, il est indispensable de savoir ce que l'on ne veut pas.

Amie du Sud
Affilié
Messages : 261
Enregistré le : 29 sept. 2009, 16:30
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Le jour où...

Message par Amie du Sud »

Estela a écrit :Finalement je suis aussi bien avec mon chien parce que trouver quelqu'un capable à la fois de se passer de sexe et d'être fidèle, j'y crois pas une seconde.
:shock: Je pense que la lecture des témoignages te convaincra du contraire ! :D

asobijin
Membre
Messages : 26
Enregistré le : 23 mars 2008, 22:40
Localisation : Bruxelles
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Le jour où...

Message par asobijin »

Le jour où j'ai découvert ce site (en 2008), j'ai enfin compris pas mal de choses sur moi.

Je me suis toujours rendu compte que j'étais étrange, mais sans vraiment comprendre exactement pourquoi.
En fait, je suis très tactile, j'adore les calins, mais le sexe ne m'intéresse pas le moins du monde. Vous n'aurez dès lors pas de problème à comprendre qu'on m'ait déjà traitée de tous les noms: alumeuse, coincée, frigide, etc.
J'ai toujours eu besoin de relations avec des contacts physiques, mais alors, la poisse, pour les S tout calin doit se terminer en acte sexuel. Donc ça s'est toujours mal terminé.

Etant donné la pression extérieur qui disait que le sexe est tellement magnifique, j'ai essayé, pour voir vraiment si ça en valait le coup. Grosse déception. C'est d'un ennuyeux, et ça ne me plait vraiment pas du tout. Mais sans désir, c'était courru d'avance. Bref, je trouve la situation pénible.

Et puis, en regardant une émission sur la pollution et les plastiques dans l'alimentation, j'ai voulu aller plus loin, et de fil en aiguille wikipedia a renseigné Aven dans les liens. Je suis revenue ici. Et en lisant les articles, j'ai trouvé exactement l'expression qui convenait à mes besoins de relation:
"Les assexuels recherchent souvent une amitié amoureuse, une relation fraternelle...". Voilà, c'est exactement pour ça que je n'ai eu que quelques très rares copains, que j'envoyais bouler dès qu'il s'agissait de sex. Evidement, ce n'est pas du tout le genre de relation que recherchent les S...

Et voilà que je pense avoir rencontré un A qui ne le sait peut être pas... Ce serait vraiment trop cool si c'était vraiment ça.

Avatar du membre
Jullianna
Aborigène
Messages : 4000
Enregistré le : 27 mai 2005, 21:02
Localisation : Pays de la Loire
A aimé : 48 fois
A été aimé : 37 fois

Re: Le jour où...

Message par Jullianna »

asobijin a écrit :
Et puis, en regardant une émission sur la pollution et les plastiques dans l'alimentation, j'ai voulu aller plus loin, et de fil en aiguille wikipedia a renseigné Aven dans les liens.
:shock: :?: c'est pas banal
asobijin a écrit :
Et voilà que je pense avoir rencontré un A qui ne le sait peut être pas... Ce serait vraiment trop cool si c'était vraiment ça.
je te le souhaite :wink:

asobijin
Membre
Messages : 26
Enregistré le : 23 mars 2008, 22:40
Localisation : Bruxelles
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Le jour où...

Message par asobijin »

Jullianna a écrit :
asobijin a écrit :
Et puis, en regardant une émission sur la pollution et les plastiques dans l'alimentation, j'ai voulu aller plus loin, et de fil en aiguille wikipedia a renseigné Aven dans les liens.
:shock: :?: c'est pas banal

La pollution et les plastiques dans l'alimentation semblent être à l'origine de nombreuses anomalies d'ordre génital (micropénis, stérilité, etc.), d'où le lien vers AVEN. :lol:

Avatar du membre
Jullianna
Aborigène
Messages : 4000
Enregistré le : 27 mai 2005, 21:02
Localisation : Pays de la Loire
A aimé : 48 fois
A été aimé : 37 fois

Re: Le jour où...

Message par Jullianna »

:? ah oui, de fil en aiguille, ça s'explique "un tout petit peu" :lol:

Avatar du membre
Carsem
Membre
Messages : 28
Enregistré le : 28 nov. 2010, 17:34
Localisation : Alsace
A aimé : 0
A été aimé : 0
Contact :

Re: Le jour où...

Message par Carsem »

J'ai toujours eu une mauvaise vision des rapports sexuelles à cause de la masse, des autres, je les ais toujours vus comme étant "sale" il n'y a pas d'autres mots : /

J'ai perdu bon nombres d'amis à cause de ce sujet épineux, j'ai cotoyé des couples minables dans lesquels l'homme menait la danse avec une puissante bêtise et ceux à plusieurs reprise sans oublier ma trahison amoureuse pour du sexe, ... tant de raison qui me font prendre conscience que je vaux plus que ces ingrats en m'abstenant de cette façon, en tout cas j'ai enormément de dégout envers les couples qui se comportent de cette manière, voila pourquoi je suis content d'être sur ce forum n_n

Avatar du membre
littlehendrix
Membre junior
Messages : 12
Enregistré le : 29 déc. 2010, 13:53
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Le jour où...

Message par littlehendrix »

J'ai entendu parler de ce mot pour la première fois par hasard dans un magazine. Le thème: la révolution A. Et la les choses ont commencé à l'éclairer (enfin révolution .. faut pas pousser quand même les gens nous regardent toujours avec des gros yeux).

J'ai pu mettre un mot sur ce je ressentais et qui me paraissait bizarre. Je n'avais jamais eu envie de coucher avec mon copain que pourtant je l'aimais sincérement. J'ai "commencé" tot pourtant, mais bon, je n'en ressens aucun besoin.
J'en ai toujours fait des tonnes devant les copines pour faire comme tout le monde. Encore hier discussion animée avec ma famille en disant que c'était juste des mauvaises expériences mais que à 20 ans c'est rien, que ca allait passer. Forcément j'ai joué à la fille qui adorait ca pendant des années, et après forcément quand je peux être naturelle, personne n'y croit :(

Au début j'ai confondu asexualité et aromantisme, mais en lisant un peu les différents textes, témoignages je me suis rendues compte que oui on pouvait vouloir aimer les calins mais le sexe sans pour etre autant une sal*pe qui allume les mecs sans rien derrière. Mine de rien ca soulage bien.

Divine
Ascendant
Messages : 1051
Enregistré le : 29 mars 2011, 04:46
Localisation : Canada
A aimé : 59 fois
A été aimé : 43 fois

Re: Le jour où...

Message par Divine »

J'ai 18 ans. J'ai découvert ce terme à l'âge de 13-14 ans. Je me soupçonnais déjà asexuelle mais j'ai supposé à une sexualité "tardive". Aujourd'hui, je n'ai toujours pas envie. Je ne sais pas si c'est encore une phase mais voilà.
Ça m'est égal d'être laide ou belle. Il faut seulement que je plaise aux gens qui m'intéressent.

Avatar du membre
Star
Adepte
Messages : 201
Enregistré le : 24 mars 2011, 16:01
Localisation : Paris
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Le jour où...

Message par Star »

Ben moi contrairement à beaucoup j'ai rien mais vraiment rien soupçonner déjà parce que je me disais que j'étais pas prête et que cela viendrais avec le temps.
Donc pour moi c'était normal donc c'était nickel vis à vis de ma religion donc je m'étais classer dans les abstinents temporaire qui aura certainement une sexualité tardive.
Mais un jour pour avoir le cœur net avec un de mes ex j'ai testé pour voir jusqu'où je pouvais aller. Puis au moment fatidique (que j'avais pas l'intention laisser faire) j'ai eu the gros blocage. (franchement j'avais envie d'être ailleurs). La j'ai compris que j'avais un peu quelque chose qui cloche mais j'ai continuer à vivre ma vie en entendant parler via les média ou des série genre (big bang théorie) la notion d'asexuelle sans savoir la véritable définition jusqu'à ce que je m'inscris ici.
Donc voila je comprends mieux pourquoi je suis comme et que je ne suis pas la seule.

Yun
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Le jour où...

Message par Yun »

C'est juste venu comme ça, avec le temps.

RValiasRV
Ascendant
Messages : 903
Enregistré le : 30 mars 2011, 01:11
Localisation : RER Ligne D/Transilien Ligne R
A aimé : 14 fois
A été aimé : 27 fois
Contact :

Re: Le jour où...

Message par RValiasRV »

Bonjour à tous,

Dans mon cas j'ai fait la découverte complètement par hasard, un peu comme asobijin.

Je dois résister au plaisir de tout vous raconter dans les détails (ce serait trop long !!!).

J'écris un livre dans lesquels les personnages principaux sont très proche de l'univers automobile, en particulier du sport automobile. L'une des protagonistes aura de ce fait l'occasion de participer au tournage de quelques épisodes de la célèbre série de la BBC "Top Gear". Seulement, j'ai écris ce passage avant de découvrir la série dans le détail. Je réalise alors un léger anachronisme, car la série n'existait pas sous cette forme dans la dite saison. Il m'était impossible de trouver d'autres infos sur l'ancien format de l'émission ailleurs que sur Wikipédia en anglais. Il m'a fallu attendre d'avoir un niveau plus qu'acceptable de compréhension écrite pour ne pas être rebuté par la montagne d'articles du site anglais de l'encyclopédie libre bien connue. Vous connaissez la suite...

C'est donc en voulant en apprendre plus sur la série et ses à-côté, notamment ses présentateurs, que j'ai dérivé sur des articles qui m'ont mené à la découverte de l'asexualité, comme quoi...

La découverte du forum fut d'abord un immense soulagement, car je me faisait du soucis à mon propos, à propos de cette particularité que je devinais, dont j'étais fière mais sur laquelle mon entourage, forcément mal informée, me promettait "de grands malheurs".

En plus de me découvrir asexuel, de voir que c'était une orientation comme une autre, j'eu cette impression magique d'avoir toutes les réponses à mes questions à travers la lecture des nombreux témoignages, qui décrivaient parfois très précisément ce que je ressentais. Mais j'ai encore beaucoup à découvrir, car c'est un sujet extrêmement vaste voire passionnant, j'ai été étonné de la richesse des interventions, pas forcément sur l'asexualité, c'est un peu comme si notre différence nous avait rendu plus construits et plus réflechis, plus critiques et plus à même der prendre du recul.

Voilà pour mon témoignage sur "le jour où..." :D
L'homme a toujours voulu croire en quelque chose car il est difficile de croire en soi.

Avatar du membre
Leeloo75
Néophyte
Messages : 3
Enregistré le : 21 nov. 2011, 13:31
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Le jour où...

Message par Leeloo75 »

Bonjour

J'ai 36 ans. Je suis en couple depuis 13 ans, et depuis le début, les relations sexuelles ont toujours été le sujet de discorde n°1 dans notre couple. Je n'ai jamais ressenti aucun désir. Mon conjoint a toujours traduit cela comme un manque d'amour de ma part. Lui a toujours été très demandeur, et moi je trouvais toujours des stratégies d'évitement.

Au début j'en pleurais. Pourquoi est-ce que je n'étais pas normale ?
Pourquoi est-ce que cela ne venait pas avec le temps ?

Nous avons même été voir une sexologue, a qui j'ai dit que le sexe n'était pas une activité qui me plaisait, et elle m'a regardée horrifiée en me disant que ce n'était pas une "activité". Apparemment, elle ne connaissait pas l'asexualité.

Au fil du temps, je me suis résignée à ne pas être normale...
Dans notre couple, nous avons fait avec, à savoir que nous faisons l'amour environ une fois par semaine. Il sait que plus n'est pas vraiment possible pour moi, et encore, une fois par semaine je fais un effort.

J'ai découvert la semaine dernière le terme "asexualité" et sa définition dans la revue "Sensuelle"...
Et là, je me suis aussitôt reconnue.
Peut-être finalement ne suis-je pas si anormale...

Je suis seulement dans une situation de couple asexuel / sexuel, qui n'est parfois pas évidente à gérer, mais, puisqu'il n'y a pas que le sexe dans la vie, ça fait quand même 13 ans que cela dure...

A bientôt
Enfin comprise...

saladelle
Amibe
Messages : 89
Enregistré le : 25 nov. 2011, 14:49
Localisation : cevennes france
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Le jour où...

Message par saladelle »

salut leelou 75,a mon avis tu te prend la tete pour rien,déja,normal,anormal ça ve rien dire ensuite si tu est avec quelqu'un qui n'est pas asexuel,faut que tu comprene q'il a une sexualité et meme si tu te voile la face,sois il pratique tout seul soit il en vois d'autres mais c'est pas un problème si vous vous aimer profondément :D

Répondre