Mon asexualité suivie de quelques questions sur le sujet

N'ayez pas peur, passez nous dire un petit bonjour, faites-vous connaître !
Répondre
Avatar du membre
Azerty
Affranchi
Messages : 488
Enregistré le : 09 mai 2005, 20:25
Localisation : Paris, FRANCE

Message par Azerty » 08 août 2005, 13:04

FCK a écrit :En plus d'être A et de ne consommer ni alcool ni drogues, je suis également végétarien, ça me parait comme un aboutissement naturel de mon parcours intellectuel.
Pourquoi ? :?

Avatar du membre
FCK
Adepte
Messages : 247
Enregistré le : 06 mai 2005, 11:40
Localisation : Perpignan - FRANCE

Réponse à AZERTY

Message par FCK » 08 août 2005, 14:20

Salut Azerty!

C'est très personnel et n'engage que moi bien sûr mais le fait de se nourrir de chair animale n'est pas compatible avec ma nature. Tout comme la sexualité. Même si le lien entre les deux n'est pas, à priori, évident... Dans les deux cas de figure la "chose" nous est présentée comme évidente et obligatoire: on nous fait croîre depuis notre plus tendre enfance que ces deux éléments sont naturels et indispensables à notre équilibre et à notre bonheur. Or c'est archi-faux dans les deux cas!

Etre végétarien (en France en tout cas) c'est un peu comme être A, et je sais de quoi je parle car je suis les deux! :) Lorsque j'évoque les deux choses je me heurte inmanquablement aux mêmes réactions de pitié, c'est limite si on me présente pas les condoléances "Oh, pauvre garçon! Comme sa vie doit être triste et insipide!". :cry: D'ailleurs j'évite de dire que je suis A et végétarien lors d'une même conversation car ce serait pour eux le coup de grâce! :wink:

Comme pour l'asexualité, l'immense majorité des gens n'arrivent absolument pas à comprendre que l'on puisse se passer de viande et de poisson. Je ne sais pas pourquoi mais cette idée dépasse leur entendement!!!

Malgré le fait que des centaines de millions de personnes soient végétariennes dans le monde et vivent très bien (toutes les études médicales et scientifiques prouvent même qu'elles sont en bien meilleure santé, n'ont aucune carence, vivent plus longtemps et ont beaucoup moins de cancers et de maladies en général!), malgré le fait que la plupart des sportifs et athlètes de haut-niveau soient végétariens (c'est qu'il doit y avoir un problème avec la viande!), la plupart des gens refusent d'admettre que ça ne soit pas indispensable! Apparemment cette idée les gêne, ils ne la supportent pas. Va savoir pourquoi...

Rejetter la consommation de viande, comme la sexualité, c'est un peu remettre en cause des fondements soit-disant "basiques" de notre société, ce qui provoque bien souvent des réactions d'incompréhension totale voire de franche hostilité de la part de la majorité conformiste. :non:

Je te promets que les similitudes sont frappantes entre ces deux situations, mon identité de A et celle de végétarien provoquent quasiment les mêmes réactions et commentaires, c'en est troublant!
Je passe autant pour un allumé lorsque je dis "Avoir des rapports sexuels n'est pas indispensable pour vivre bien et heureux!" et lorsque je dis: "Tuer des animaux pour manger leur chair n'est pas indispensable pour vivre de manière saine et équilibrée!".

Comme Frédéric le disait pour l'alcool, il a remarqué que les plupart des jouisseurs, des "bons vivants" (nous somme les mauvais vivants! :lol: ) qui revendiquent une sexualité débordante sont aussi souvent des buveurs d'alcool. Et bien moi j'ai remarqué qu'ils sont aussi, presque toujours, des carnassiers, des "viandards" qui se reconnaissent en tant que tels.

Comme l'alcool, la viande est un poison (aucun aliment n'est plus cancérigène que la viande rouge, c'est un fait scientifique que plus aucun médecin ou scientifique ne peut plus contester!). Et il est hors de question que j'en consomme du cadavre sous prétexte que "tout le monde le fait" ou qu'"il faut en manger"!

Voilà pourquoi je disais que mon asexualité et mon végétarisme s'inscrivent dans une même communauté d'idées, une même logique, un même cheminement de pensée. A mes yeux, ces deux identités sont complémentaires.

Celà dit, comme je le précisais au début: cela n'engage que moi! Je ne veux faire aucun prosélytisme à ces sujet! Et je ne l'aurais pas approfondi si tu ne m'avais pas demandé d'explications.

Bien sûr, d'autres facteurs entrent en considération, au-delà de l'aspect "philosophique" et social: le fait que les animaux élevés pour notre alimentation soient traités de manière effroyable et indigne d'une société qui se dît civilisée (les élevages industriels, hors-sol ou en batterie, c'est ni plus ni moins qu'Auschwitz!); le fait que l'industrie de la viande soit la plus polluante et la plus consommatrice en énergie et en eau, provoquant un véritable désastre écologique; le fait que si la fôret amazonienne est rasée c'est essentiellement pour y faire paitre le bétail destiné à engraisser les Occidentaux; et que l'on enrayerait la famine dans le monde dès demain si l'on transférait aux humains souffrant de faim une partie des céréales commestibles par l'homme que l'on donne à notre bétail!
En gros, comme le disait Max Milner "Ex-Responsable du département protéine au Programme de lutte contre la faim des Nations Unies": "On retire le grain de la bouche du pauvre pour le donner à la vache du riche!".

Bref, je ne m'étalerai pas plus mais j'espère que j'ai répondu à ta question. :wink: C U sister!

Avatar du membre
Azerty
Affranchi
Messages : 488
Enregistré le : 09 mai 2005, 20:25
Localisation : Paris, FRANCE

Message par Azerty » 08 août 2005, 20:25

:shock: M'attendais pas à une réponse aussi longue... :)

Ne m'y connais pas beaucoup en matière de nutrition mais dans la viande rouge, il y a beaucoup de protéines, non... Et si certains sportifs l'évitent, c'est peut-être à cause des matières grasses... De plus, dans le poisson, il y a des "bipbip" (trou de mémoire ! :roll: ) que le corps ne produit pas alors qu'il en a besoin.
Cependant il est vrai qu'en général, les gens pensent que la viande est indispensable... Je n'irai pas jusque m'en passer mais ne plus en voir pendant plusieurs jours ne me gênerait pas.
Il ne faut pas oublier ceux qui aiment la viande tout simplement... Ce n'est pas de leur faute ( pas ma faute ! :cry: )
Pour les conditions d'élévage, je suis d'acord avec toi, ça ne devrait jamais se passer comme ça.
Ah oui, pour la viande = cadavre... :? Si la question est le respect de la vie, je ne vois pas pourquoi tu préfères sacrifier des plantes qui ont vécu aussi... Me fait penser aux gens qui disent "Je ne peux manger de cheval (par exemple)." alors qu'ils n'hésitent pas à se faire un steak (de boeuf) dès qu'ils le peuvent...

Si tu considères que la viande est un poison (tu le considères ! :) ), je comprends ton parallèle avec l'alcool.
Voilà, rien à ajouter...Euh...See you brother ? :D :emdp:

Avatar du membre
FCK
Adepte
Messages : 247
Enregistré le : 06 mai 2005, 11:40
Localisation : Perpignan - FRANCE

Message par FCK » 08 août 2005, 21:35

Il y a une ENORME différence entre les végétaux (fruits, légumes, céréales) et les animaux, qu'ils soient terrestres ou marins: les premiers n'ont ni conscience ou intuition (de la mort notamment, donc ils ne connaissent pas la peur par exemple) ni système nerveux (donc ils ne souffrent pas physiquement)!!!

De source d'un ami ayant bossé dans un abattoir: les animaux savent qu'on va les tuer. On ne peut peut être pas appeler ça conscience mais ils ont au moins l'intuition qu'ils vont mourir (nombreux témoignages de vaches ou agneaux pleurant avant "d'y passer"). Je n'ai jamais eu vent de carottes ou de pommes de terre en larmes, ni effrayées ni exprimant une quelconque souffrance, morale ou physique... :lol:

Sinon, il est vrai que la viande contient des protéines...sauf que:
1/ il s'agit de protéines de très mauvaise qualité (car déjà utilisée par les animaux dont elles proviennent, donc protéines "d'occasion"). Tout le contraire des protéines végétales, bien plus saines.
2/ la viande n'est pas l'aliment qui en contient le plus! Par exemple, 100g de champignons contient 7 fois plus de protéines que 100g de viande. En fait il y a des protéines dans pleins d'aliments (soja, oeufs, laitages, légumes secs etc). De plus, nous mangeons TROP de protéines en général!
3/ si la viande contient des protéines, elle contient SURTOUT des graisses, des toxines, des pesticides (plus que n'importe quel autre aliment), des hormones, des colorants (et oui!) et même des médicaments et antibiotiques (dont on a gavé les animaux, pour les aider à supporter les conditions d'élévage nazies qu'on leur fait subir).
Pour toutes ces raisons on déconseille ou interdit la viande rouge aux athlètes car elle acidifie leur sang et abime leurs muscles.

Je pourrais en parler jusqu'à demain mais le végétarisme n'est pas le thème de ce forum... :D
Si jamais tu avais envie de prolonger la discussion je te donne mon e-mail: fck18@yahoo.com

Bisous ma soeur! :bise:

Avatar du membre
frederic
Aspirant
Messages : 30
Enregistré le : 03 juin 2005, 21:30
Localisation : Québec

Message par frederic » 09 août 2005, 06:02

Salut FCK

J'ai moi aussi ete quasi vegetarien pendant plusieurs années. J'ai recommencé a reprendre de la viande depuis, pour des raisons de santé, sinon je serais certainement encore vegetarien, parce que j'adore les vegetaux plus que la viande.
FCK a écrit : malgré le fait que la plupart des sportifs et athlètes de haut-niveau soient végétariens
Je partage donc ton enthousiasme pour le vegetarianisme. Mais, je ne peux tolerer plus avant de te voir exagerer a ce point les choses. Dire que l'on peut tres bien manger et vivre en étant vegetarien, c'est une chose. Dire que les sportif de haut niveau ne mangent pas de viande, c'en est un autre, et c'est faux. La viande n'est pas toxique en soi, et il existe de la viande bio. Bien sur, le sportif de haut niveau va se tourner vers les viandes plus maigres pour augmenter le taux de proteine global dans sa nourriture.
FCK a écrit : Sinon, il est vrai que la viande contient des protéines...sauf que:
1/ il s'agit de protéines de très mauvaise qualité (car déjà utilisée par les animaux dont elles proviennent, donc protéines "d'occasion"). Tout le contraire des protéines végétales, bien plus saines.
2/ la viande n'est pas l'aliment qui en contient le plus! Par exemple, 100g de champignons contient 7 fois plus de protéines que 100g de viande. En fait il y a des protéines dans pleins d'aliments (soja, oeufs, laitages, légumes secs etc). De plus, nous mangeons TROP de protéines en général!
Pour ton information, dans le thon, le proportion de proteine est d'environ 90%, si on exclue l'eau. Pour ce qui est des vegetaux, les taux maximums sont d'environ 40% du poids sec pour le soya ou le chanvre, et de 50% à 60% au mieux pour le tofu ou le lait de soya. Dans 100g de champignon Shiitake sec, on retrouve seulement 10% de proteines. Par ailleurs, les proteines de la viande sont généralement considérees de meilleures qualites que celle de vegetaux parce que les protéines animales sont plus faciles a digerer, et que le taux des acides amines constituantes est plus proche de celui que l'on rencontre chez l'homme.

Il existe un site americain absolument extraordinaire sur la teneur en proteines, vitamines et mineraux des divers aliments: http://www.nutritiondata.com/.

Fred
C'est pas tant ce que l'on fait qui compte que ce pourquoi on le fait.

Avatar du membre
FCK
Adepte
Messages : 247
Enregistré le : 06 mai 2005, 11:40
Localisation : Perpignan - FRANCE

Message par FCK » 09 août 2005, 12:04

Cher Fred,

je n'ai jamais eu aucune intention d'exagérer et je maintiens tout ce que j'écris précédemment. La viande est en soi un aliment toxique.
Quant aux protéines, je doute que Carl Lewis (un vieux végétarien!) ait jamais manqué de protéines...

Je ne doute absolument pas de ta bonne foi et de ta sincérité :) mais apparemment nous n'avons pas les mêmes sources...

Et je suis très perplèxe quand tu me dis que tu as repris la consommation de viande pour des raisons de santé (c'est comme si on me disait reprendre la consommation de tabac pour les mêmes raisons!).

Je t'invite - si tu le veux bien - à visiter ce site:
http://www.vegesport.org/AAD_2003.html

Il s'agit du compte-rendu de l'Association américaine de diététique et de l'Association des diététiciens canadiens au sujet de l'alimentation végétarienne.
Au départ, ils étaient sceptiques et les résultats de leur étude (très précise et richement documentée) sont la meilleure pub jaimais faîte au végétarisme. :wink:

Sinon, comme je l'ai déjà dit à Azerty, je suis un peu gêné de parler de végétarisme sur ce forum car il n'est pas dédié à ce sujet. Je suis venu pour parler d'asexualité et partager mon expérience et la votre.

J'ai trouvé tes posts très intéressants et je suis un peu déçu que tu réagisses aux miens seulement à propos du végétarisme. :cry: Mais, bien sûr, si tu veux continuer à en parler, pas de problème: mais ailleurs. :wink:

A bientôt j'espère! :bise:

Avatar du membre
frederic
Aspirant
Messages : 30
Enregistré le : 03 juin 2005, 21:30
Localisation : Québec

Message par frederic » 09 août 2005, 13:44

Site tres interessant, et qui abonde dans le meme sens que mon propos. Merci pour ce lien. Je vois que c'est un sujet sensible pour toi, et je n'ai pas l'intention de m'engager dans une guerre de tranchées. Ce n'est pas le lieu et pas mon style. Je te repete que je suis un adepte du vegetarianisme, que je reconnais ses nombreuses vertus, mais que comme le mentionne le site, le vegetariamise n'est pas a prendre a la legere pour celui qui s'aventure dans ce domaine, puisque des mesures speciales doivent etre prise pour assurer un apport suffisant en proteine, fer, et en B12.
FCK a écrit : J'ai trouvé tes posts très intéressants et je suis un peu déçu que tu réagisses aux miens seulement à propos du végétarisme. :cry:
J'ai aussi trouvé très intéressant tes posts sur l'A, je n'ai juste pas eu la gachette rapide. Je m'appretais a te repondre lorsque j'ai vu ce que tu ecrivais sur le vegetarianisme, et alors c'est sur ca que j'ai réagi. Je regrette de t'avoir donner l'impression que tes autres posts ne m'ont pas interessé.
FCK a écrit : Et je suis très perplèxe quand tu me dis que tu as repris la consommation de viande pour des raisons de santé
Et bien oui, et je t'assure que ce ne fut pas facile :(. Il y a deux ans, j'ai commencé a avoir un colon irritable: impossible des lors de manger de la salade, des fruits, des legumineuses, des noix, et bien d'autre choses... J'ai commencé a manquer de fer et de proteine et a maigrir dangereusement. J'ai du me remettre a la viande pour sauver ma peau, et ca a marché. Tu comprends peut-etre maitenant pourquoi je ne peux admettre que la viande soit demonisé. Pour certaine personne, c'est un aliment VITAL.

Tu disais dans un post precedent que tu dois quasiment t'excuser d'etre vegetarien. Moi je dois quasiment m'excuser de ne plus l'etre lorsque je me retrouve parmi mes amis... Quelle ironie!
FCK a écrit : A bientôt j'espère! :bise:
:bise:
Fred
C'est pas tant ce que l'on fait qui compte que ce pourquoi on le fait.

Avatar du membre
Jullianna
AVENant
Messages : 3993
Enregistré le : 27 mai 2005, 21:02
Localisation : Pays de la Loire
A aimé : 43 fois
A été aimé : 36 fois

Message par Jullianna » 09 août 2005, 17:29

frederic a écrit : [
Tu disais dans un post precedent que tu dois quasiment t'excuser d'etre vegetarien. Moi je dois quasiment m'excuser de ne plus l'etre lorsque je me retrouve parmi mes amis... Quelle ironie!
Finalement , faut toujours s'excuser (ou on paraît moins normal )que la norme présente ... et tout dépend de la norme présente ...
:?

Avatar du membre
Azerty
Affranchi
Messages : 488
Enregistré le : 09 mai 2005, 20:25
Localisation : Paris, FRANCE

Message par Azerty » 09 août 2005, 19:00

Jullianna a écrit :Finalement , faut toujours s'excuser (ou on paraît moins normal )que la norme présente ... et tout dépend de la norme présente ...
N’est-ce pas ? :?

Allez, Fred, FCK, faites un gros bisou et il n’y paraîtra plus… :woke:

A plus…Ah oui, bisous frérot ! :bise:

Avatar du membre
frederic
Aspirant
Messages : 30
Enregistré le : 03 juin 2005, 21:30
Localisation : Québec

Message par frederic » 09 août 2005, 20:41

Jullianna a écrit : Finalement , faut toujours s'excuser (ou on paraît moins normal )que la norme présente ... et tout dépend de la norme présente ...
:?
Oui, excellente remarque, comme si dans ce cas, je pouvais juste pas etre ce que je suis, et j'ai l'impression que je ne suis pas le seul dans ce cas, a ne pas vouloir deranger le monde qui m'entoure par ma difference. C'est fou quand meme d'en etre rendu la, a ce point sensible et prevoyant pour l'autre. Ai-je a ce point peur de deranger? Avons-nous a ce point peur d'etre??
C'est pas tant ce que l'on fait qui compte que ce pourquoi on le fait.

Avatar du membre
FCK
Adepte
Messages : 247
Enregistré le : 06 mai 2005, 11:40
Localisation : Perpignan - FRANCE

Message par FCK » 10 août 2005, 01:22

Frédéric a écrit:
je n'ai pas l'intention de m'engager dans une guerre de tranchées.
Moi non plus, cher Fred! :D Ce serait d'autant plus stupide que nous nous ressemblons vraiment beaucoup je trouve!!!
- Comme toi je suis A
- Comme toi j'ai eu une vie sexuelle "avant"
- Comme toi je ne bois pas d'alcool
- Comme toi je suis partisan du végétarisme (même si ton choix a été contrarié par des problèmes de santé, ce dont je suis désolé pour toi)
- Et, en plus, nous avons le même prénom (FCK sont les initiales de Frédérick, ma mère, une anglophile, ayant choisi l'othographe anglaise!).
Nous devons être une poignée dans le monde à rassembler TOUTES ces similitudes!
Et peut être même d'autres que l'on ne soupçonne pas encore :?:

Parait-il que c'est typique des gens qui se ressemblent énormément de se faire "la guerre" sur les petites nuances qui les différencient un peu. Freud avait même inventé un concept pour ça: le narcissicisme des différences minimales... mais bon, j'extrapole! :?

Frédéric a écrit:
J'ai aussi trouvé très intéressant tes posts sur l'A
MERCI! :wink:

Sinon, je trouve pas ça très étonnant que l'on se sente obligé de s'excuser d'être différent... je crois que toutes les sociétés sont très normatives. Elles imposent des règles, des obligations, des interdits et des tabous. RIEN n'est fait pour encourager la différence. Tout est là pour la dissuader, nous faire rejoindre le troupeau.

L'affirmation de soi a besoin de temps, de courage et de maturité pour s'émanciper de la pression sociale et ça dépend aussi du vécu et de la personnalité de chacun.

Bon, c'est très banal tout ce que je dis là... :oops:

En revanche, cet état de fait a des répercussions parfois très profondes sur des gens "comme nous": différents, en marge.
Je m'explique: s'apercevoir que l'on est "hors-norme" implique tout un repositionnement par rapport au monde, aux autres.
Etant - entre autres - A, végétarien, gay et non-buveur (dans un milieu d'hétéros viandards qui adorent baiser et picoler!), il m'a fallu non seulement du temps pour apprendre à me connaître et à me définir selon mes propres goûts et aspirations mais, en plus, j'ai du passer un temps fou à analyser, comprendre et me mettre à la place des autres. Puisqu'on est en minorité, on doit presque en permanence se remettre en question et tenir compte de nos interlocuteurs, selon leur niveau d'ouverture ou d'hostilité (et selon leur niveau d'intelligence aussi et surtout!).

Plus jeune, il m'arrivait souvent de "jauger" les gens que j'avais en face, essayer de les cerner, avant de voir comment je pouvais m'y prendre pour être moi-même, quel cheminement utiliser, quel temps y passer etc... Une véritable stratégie psychologique parfois!

Aujourd'hui j'ai 30 ans et ma personnalité est nettement plus affirmée donc je prends moins de gants: ça passe ou ça casse et je m'en fous! Si ça passe pas je me dis qu'il s'agissait d'une personne qui n'en valait pas la peine et je n'ai aucun regret. Ca me permet "d'écrêmer" mes connaissances et d'éliminer les cons au 1er tour! :D

Dis comme ça je comprends que ça puisse paraître assez prétentieux et lapidaire - voire stupide - mais au bout d'un moment on n'a plus le choix, ça devient une question de survie!
Il est impossible de passer sa vie à se justifier de ses choix, à expliquer et essayer de convaincre pourquoi on est comme ça, pourquoi on est ce qu'on est! Et pas ce qu'on "devrait" être. Personne ne peut subir ça très longtemps sans s'effondrer un jour ou l'autre (dépression, alcoolisme, drogue etc).


Moi j'ai l'impression d'être indulgent avec les gens que j'aime, je les accepte tels qu'ils sont, sans leur demande de comptes!
Et si je trouve que certain(e)s ne me correspondent pas je ne les fréquente pas. Mais à aucun moment je ne me permettrais de leur demander de se justifier sur ce qu'ils/elles sont.

Ca m'a épuisé, lorsque j'étais ado, de scruter et décortiquer les gens pour savoir ce que je pouvais me permettre avec eux, jusqu'où je pouvais aller et comment, d'essayer de dresser leur profil pour anticiper leurs réactions. Parfois ça me rendait très agressif, ne supportant pas la moindre critique, piquant des colères noires dès que je me sentais jugé ou poussé à me justifier. D'autres fois, j'étais tellement abattu et résigné que je laissais passer des remarques hostiles avec indifférence. J'en ai fait une grave dépression, je me suis retrouvé au bord du suicide.
Et puis je me suis dit que je valais mieux que ça!
:wink:

Je finirai sur une note positive: il y a une grande récompense au fait de subir ce parcours! Etre différent (et donc, plus ou moins opprimé, directement ou pas) nous a apporté une capacité d'analyse, d'observation, d'écoute et de réflexion peu commune!

J'ai remarqué, en lisant vos posts, que tous les gens de ce forums sont très ouverts voire franchement gentils, étonnamment dénués de préjugés, à l'écoute des autres, fins et subtils dans leurs analyses, solidaires.

Bon je voudrais pas tomber dans le mélo... :oops:

Mais sachez que je suis très très très heureux d'avoir découvert ce forum et de dialoguer avec vous! :D :D :D

Mes soeurs et mes frères, je vous souhaite une bonne nuit (pour les Européens du moins, un bon jour pour les autres!) et espère vous lire très bientôt! FREDO

Avatar du membre
Azerty
Affranchi
Messages : 488
Enregistré le : 09 mai 2005, 20:25
Localisation : Paris, FRANCE

Message par Azerty » 10 août 2005, 18:12

Post bouleversant, FCK... :cry: :cry:

Avatar du membre
Jullianna
AVENant
Messages : 3993
Enregistré le : 27 mai 2005, 21:02
Localisation : Pays de la Loire
A aimé : 43 fois
A été aimé : 36 fois

Message par Jullianna » 10 août 2005, 18:55

FCK a écrit : .

L'affirmation de soi a besoin de temps, de courage et de maturité pour s'émanciper de la pression sociale et ça dépend aussi du vécu et de la personnalité de chacun.

Bon, c'est très banal tout ce que je dis là... :oops:
non, pas si banal mais très juste ..
quand tu as un tempérament à ne pas suivre 'les autres" .. , tu t'acceptes un tout petit peu plus facilement ... (un tout petit peu ... plus; mais ça aide...)

FCK a écrit :
Et puis je me suis dit que je valais mieux que ça![/b] :wink:
YESSSS !!!! parce que je (nous) le vaux (valons) bien ...
bizarre , ça me rappelle une ... pub !!!! :wink:
FCK a écrit :
J'ai remarqué, en lisant vos posts, que tous les gens de ce forums sont très ouverts voire franchement gentils, étonnamment dénués de préjugés, à l'écoute des autres, fins et subtils dans leurs analyses, solidaires.

Bon je voudrais pas tomber dans le mélo... :oops:
hou là là ... quel beau compliment !!! :oops:

FCK a écrit :
Mais sachez que je suis très très très heureux d'avoir découvert ce forum et de dialoguer avec vous! :D :D :D
moi aussi , une part :cake: ?

Avatar du membre
frederic
Aspirant
Messages : 30
Enregistré le : 03 juin 2005, 21:30
Localisation : Québec

Message par frederic » 12 août 2005, 05:32

Salut FCK, FREDO et Frederick
FCK a écrit : Parait-il que c'est typique des gens qui se ressemblent énormément de se faire "la guerre" sur les petites nuances qui les différencient un peu.
Peut-etre parce qu'on a alors tendance a projeter sur l'autre notre discours interieur qui est hélas souvent accusateur contre nous-memes.
FCK a écrit :
L'affirmation de soi a besoin de temps, de courage et de maturité pour s'émanciper de la pression sociale et ça dépend aussi du vécu et de la personnalité de chacun.
Comme c'est bien dit! Je suis plein d'admiration :!:
FCK a écrit : s'apercevoir que l'on est "hors-norme" implique tout un repositionnement par rapport au monde, aux autres.
Je vois que tu as été confronté à cette différence d'avec les normes bien plus tôt que moi. Pour ma part, j'ai toujours essayé de ne pas être différent et ce n'est que dernièrement que la réalité m'a rattrappé et obligé à affirmer ma spécificité. Je suis loin de l'expertise dans le domaine, tout juste au début de cette aventure. J'ai a la fois peur de m'affirmer et peur de ne pas le faire :? Et en meme temps je vois le portentiel de cette nouvelle voie vers la vraie liberté.
FCK a écrit : Aujourd'hui j'ai 30 ans et ma personnalité est nettement plus affirmée donc je prends moins de gants: ça passe ou ça casse et je m'en fous! Si ça passe pas je me dis qu'il s'agissait d'une personne qui n'en valait pas la peine et je n'ai aucun regret. Ca me permet "d'écrêmer" mes connaissances et d'éliminer les cons au 1er tour! :D
Bon, mon reflexe Freudien de narcissisme de differences minimales me titille l'oreille... Personnellement je n'oserais jamais pensé que quelqu'un est con parce qu'il ne m'accepte pas. Mais j'avoue que ca doit faire du bien 8) Quelque chose me dit que cette désinvolture est peut-etre la voie royale que doit emprunter celui qui veut vivre sa propre vie, et pas juste exister dans la vie des autres.

FCK a écrit : Il est impossible de passer sa vie à se justifier de ses choix
OUI, OUI, OUI. Se justifier, d'ailleurs, me semble témoigner d'un manque absolu de confiance en soi, c'est faire reposer sa propre definition sur le jugement de l'autre. C'est mortel, a la longue.

FCK a écrit : Et si je trouve que certain(e)s ne me correspondent pas je ne les fréquente pas. Mais à aucun moment je ne me permettrais de leur demander de se justifier sur ce qu'ils/elles sont.
Voilà qui me semble fort cohérent. Pourquoi en effet demander aux autres de se justifier si on se permet de ne pas le faire pour les autres. A chacun de s'assumer. Ca me semble aussi respectueux du pouvoir de chacun à se definir lui-meme. Brillant!
FCK a écrit : J'en ai fait une grave dépression
Voilà un autre point commun entre nous... probablement le plus penible de tous...
FCK a écrit : Mais sachez que je suis très très très heureux d'avoir découvert ce forum et de dialoguer avec vous! :D :D :D
Réciproquement :D :D :D

Fred
C'est pas tant ce que l'on fait qui compte que ce pourquoi on le fait.

Avatar du membre
FCK
Adepte
Messages : 247
Enregistré le : 06 mai 2005, 11:40
Localisation : Perpignan - FRANCE

Message par FCK » 12 août 2005, 19:25

frederic a écrit : Peut-etre parce qu'on a alors tendance a projeter sur l'autre notre discours interieur qui est hélas souvent accusateur contre nous-memes.
Très juste!!! Et ça me connait ça!... :wink:
frederic a écrit : Je vois que tu as été confronté à cette différence d'avec les normes bien plus tôt que moi.
Ben je sais pas pour toi mais moi, quand j'étais gamin, j'étais gros et ma famille était la plus pauvre de toute mon école (la moins aisée en tout cas)... puis je me suis découvert gay: ça aide à se confronter avec la différence! :lol:
frederic a écrit : Pour ma part, j'ai toujours essayé de ne pas être différent
On est tous pareils je crois, ça tient de l'atavisme du genre humain. Ca doit être tellement confortable d'être "comme les autres", tellement rassurant... la vie doit être plus facile. :roll:
frederic a écrit : J'ai a la fois peur de m'affirmer et peur de ne pas le faire :? Et en meme temps je vois le potentiel de cette nouvelle voie vers la vraie liberté.
Tu vois juste! Je crois que les seuls choix que nous ayons vraiment sont:
1/- On choisit de ne pas s'affirmer par crainte de la pression sociale (ce que je peux concevoir) et on passe à côté de sa vie. On devient âmer, cynique et aigri... malheureux quoi!
De plus, on est écrasé par une culpabilité énorme: "Je n'ai même pas le courage de m'assumer!" qui empoisonne la vie.
2/- On va à l'encontre des normes (et c'est pas facile!) mais on profite réellement de sa vie, en harmonie avec ses aspirations, et on se respecte. Et quand on est soi-même on est plus sûr de soi, plus épanoui et plus apte à donner de l'amour autour de soi.
On n'a qu'UNE vie Fred!
A quoi bon la gâcher à cause de soit-disant "normes" (qui ne survivront même pas au passage du temps et à l'évolution des mentalités en plus!)?
frederic a écrit : Bon, mon reflexe Freudien de narcissisme de differences minimales me titille l'oreille...
Décidément on est vraiments pareils...:? J'aurais eu la même réaction que toi à ce type de d'affirmation! J'avais pourtant essayé de l'anticiper en prennant maintes précautions! :)
frederic a écrit : Quelque chose me dit que cette désinvolture est peut-etre la voie royale que doit emprunter celui qui veut vivre sa propre vie, et pas juste exister dans la vie des autres.
Je n'en ai pas trouvé d'autres... :he?:

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités