Mon asexualité suivie de quelques questions sur le sujet

N'ayez pas peur, passez nous dire un petit bonjour, faites-vous connaître !
Répondre
Avatar du membre
Azerty
Affranchi
Messages : 488
Enregistré le : 09 mai 2005, 20:25
Localisation : Paris, FRANCE

Message par Azerty » 12 juin 2005, 20:13

Bah, je ne sais pas trop...
Je n'ai rien contre la famille, ce serait formidable. Pour l'instant, je ne me vois pas avoir mes propres enfants. Il y a toujours la solution de l'adoption... Pour le père, si je ne trouvais personne, j'avais envisagé de le proposer à un ami proche :o . Voilà une réponse concrète de l'asexualité !!! (Bien sûr, j'aimerais que ce soit plus naturel quand même...) Enfin, en ce moment, fonder une famille n'est pas une priorité.
frederic a écrit :Et toi, est-ce que c'est parce que tu es asexuelle que tu ne veux pas de famille et d'enfants ?
Je te retourne la question... :roll:

Avatar du membre
frederic
Aspirant
Messages : 30
Enregistré le : 03 juin 2005, 21:30
Localisation : Québec

Message par frederic » 14 juin 2005, 14:27

AZERTY a écrit :
frederic a écrit :Et toi, est-ce que c'est parce que tu es asexuelle que tu ne veux pas de famille et d'enfants ?
Je te retourne la question... :roll:
Je veux bien bâtir une famille. Et je suis prêt à avoir des relations sexuelles pour ca :oops: J'en éprouverai surement un leger plaisir :roll:, peut-etre sexuel, mais peut-etre pas, ou les deux, je n'en sais rien :?, juste à penser à la raison pour laquelle je le ferai, à condition d'être avec la bonne, celle que je veux pour femme et mère de mes enfants :) L'astuce me semble être de ne pas forcer la dose :idea: Y aller au jour le jour. Pas machinalement, parce qu'il le faut. Mais parce que je le veux, et qu'elle le veut aussi. Pas vouloir pour le sexe, ce serait peine perdue. Mais vouloir pour les enfants et la familia. Dans la tendresse. Caramba :!: :!:

Fred
C'est pas tant ce que l'on fait qui compte que ce pourquoi on le fait.

Avatar du membre
Azerty
Affranchi
Messages : 488
Enregistré le : 09 mai 2005, 20:25
Localisation : Paris, FRANCE

Message par Azerty » 17 juin 2005, 18:06

Je te souhaite de trouver l'âme soeur :) (tu es réellement un plus grand rêveur que moi ! :o ).
Avant, tu n'étais pas asexuel... Comment te sentais-tu alors ?

Avatar du membre
frederic
Aspirant
Messages : 30
Enregistré le : 03 juin 2005, 21:30
Localisation : Québec

Message par frederic » 18 juin 2005, 17:05

AZERTY a écrit : Avant, tu n'étais pas asexuel... Comment te sentais-tu alors ?
Je ne sais pas :? Il n'y a rien qui me vient à l'esprit. Mon ressenti d'alors se perd dans la nuit de mon passé.

Prends soin de toi :)
Fred
C'est pas tant ce que l'on fait qui compte que ce pourquoi on le fait.

Avatar du membre
Azerty
Affranchi
Messages : 488
Enregistré le : 09 mai 2005, 20:25
Localisation : Paris, FRANCE

Message par Azerty » 20 juin 2005, 20:23

frederic a écrit :Mon ressenti d'alors se perd dans la nuit de mon passé.
Tu n'as jamais pensé que tu étais asexuel depuis le début, comme des gens peuvent se croire hétéros mais tombent amoureuse, sans l'avoir prémédité, de personnes de leur sexe ?

Avatar du membre
frederic
Aspirant
Messages : 30
Enregistré le : 03 juin 2005, 21:30
Localisation : Québec

Message par frederic » 21 juin 2005, 02:31

AZERTY a écrit : Tu n'as jamais pensé que tu étais asexuel depuis le début
Excellente remarque. En fait, je n'ai jamais eu une drive très forte, meme a l'epoque ou j'etais sexuel. Mais quand meme, c'etait indeniablement une drive bien sentie, par rapport au peu que je ressens aujourd'hui.

Fred
C'est pas tant ce que l'on fait qui compte que ce pourquoi on le fait.

Heimdall
Affranchi
Messages : 467
Enregistré le : 01 mai 2005, 08:36
Localisation : Louvain-La-Neuve, en Belgique
Contact :

Message par Heimdall » 28 juin 2005, 13:17

Salut frederic !

Il y a beaucoup de questions alors je répond à une, et je t'en laisse une autre au choix, demande et je te répondrais.

Une simple pour moi : l'alcool : niet.
Je n'ai presque jamais bu dans ma vie, le plus c'est à noel, un peu de cidre, pour le reste, non, vraiment. Je trouve que toutes les boissons alcoolisées sont soit intrinsèquement dégueulasses (la bière par exemple, a un goût de vieu grain bouilli, mais c'est mon opinion), ou alors c'est simplement le goût de l'alcool qui ne me plaît pas non plus.
De toute façon il n'y a pas beaucoup de personnes qui boivent de l'alcool pour le goût que ça a (faudrait être maso.) :roll:

Avatar du membre
Azerty
Affranchi
Messages : 488
Enregistré le : 09 mai 2005, 20:25
Localisation : Paris, FRANCE

Message par Azerty » 28 juin 2005, 18:11

Moi non plus, je ne bois pas. Mon estomac n'a pas dû rencontré plus de deux cents millilitres d'alcool dans sa vie (peut-être un peu plus si on compte la bière sans alcool, qui en contient un peu tout de même :? ). L'odeur de la boisson est rebutante ( le café ne m'attire pas non plus... :( ) et la sensation qu'elle provoque n'est pas agréable d'autre part. Enfin, je ne crois pas que le fait de ne pas boire d'alcool soit une caractéristique de l'asexualité :o , ce serait étonnant !

Meiling
Membre junior
Messages : 8
Enregistré le : 29 juin 2005, 01:25

Une question d'une grande stupidité

Message par Meiling » 29 juin 2005, 02:01

Bon, si je prends le robert (et c'est comme cela que j'ai découvert l'asexualité) : je trouve deux entrées : "asexuée" (signifiant celui qui n'a pas de besoin sexuelle) et "asexuel" terme relatif au médical… Je crois encore que pour beaucoup de "pratiquants", l'asexualité n'est pas reconnue… Comme je l'ai écrit dans une autre rubrique, beaucoup méprisent l'asexualité qu'ils condièrent comme une maladie, ou comme un handicap… Ainsi, pour une femme asexuelle, on la considère comme une éternelle vieille fille, pour un homme asexuel, il est impuissant, laid…
Tous ces clichés me sembles voisins de ce qu'entendent les homos… Je pense pourtant qu'il y a beaucoup d'asexuels qu'on ne le croit… Et ce n'est pas une tare (sauf pour mon entourage)… J'ai eu de maigres aventures… Mais, je n'ai jamais manifesté l'envie, j'obéissais à la demande… Une fois, je l'ai dit à une amie qui n'a pas été choquée, mais m'a regardé avec un air mi-goguenard, mi plein de pitié… Pour elle, la sexualité est importante, pour moi, et bien je m'en fous… Ce n'est pas un choix de ma part, mais, je n'ai jamais été amoureuse de ma vie… Il y a des hommes qui viennent me parler et m'ennuient… Au début, je pensais être lesbienne, mais les femmes m'ennuient encore plus et leur corps ne m'intéresse pas du tout… Mes aventures, je les ai eu avec des hommes, qui eux en tiraient profit, mais moi… J'ai du plaisir, mais comme je ne suis accro à rien… J'ai vite oublié… J'avais envie de me faire soigner, mais la motivation est que… J'aimerais avoir des enfants, cela dit, la personne avec qui je ferai des enfants aura la liberté d'aller ailleurs, car s'il compte sur moi pour s'épanouir sexuellement… :o
Voilà,
Par contre, j'aimerais avoir plus d'infos sur l'hyposexualité… Car, je ne connaissais pas cette notion…
Enfin, un site qui me concerne !!! Je n'osais même pas y croire qu'un site sur l'asexualité existait…

Avatar du membre
frederic
Aspirant
Messages : 30
Enregistré le : 03 juin 2005, 21:30
Localisation : Québec

Message par frederic » 29 juin 2005, 05:01

Salut AZERTY
AZERTY a écrit :Enfin, je ne crois pas que le fait de ne pas boire d'alcool soit une caractéristique de l'asexualité :o , ce serait étonnant !
Une caractéristique? Probablement pas. Mais je crois qu'il y a une corrélation positive entre les deux. C'est juste une intuition :idea: La plupart des bons vivants que je connais sont a la fois grand amateur de sexe et grand amateur d'alcool. Et si l'inverse était aussi vrai? Si les asexuel n'aimaient pas l'alcool? Pour ma part, je ne suis ni amateur de sexe, ni d'alcool. En fait, je déteste totalement le gout de l'alcool :evil: A ce que je vois, toi et Heimdall n'aimez pas non plus l'alcool. Je suis sur qu'il y aura des asexuels pour me contredire, mais pour le moment, le score est 3/3. 8)
C'est pas tant ce que l'on fait qui compte que ce pourquoi on le fait.

Avatar du membre
frederic
Aspirant
Messages : 30
Enregistré le : 03 juin 2005, 21:30
Localisation : Québec

Re: Une question d'une grande stupidité

Message par frederic » 29 juin 2005, 05:33

Meiling a écrit :beaucoup méprisent l'asexualité qu'ils condièrent comme une maladie, ou comme un handicap…
Je le prends moi-meme comme un handicap, bien que je ne me sente pas victime de ca. Et je ne suis pas sur s'il agit d'une condition normale ou exceptionnelle de l'organisme, autrement dit, c'est peut-etre en effet une maladie. MAIS, MAIS, MAIS, cela ne veut pas dire que cette condition ne merite pas le RESPECT. J'ai pas commis de crimes abominables contre l'humanité pour avec ca :!:
Meiling a écrit : Ainsi, pour une femme asexuelle, on la considère comme une éternelle vieille fille, pour un homme asexuel, il est impuissant, laid…
Oui, je vois, encore une occasion de plus d'etre meprisant. C'est ca qui est le plus dur a encaisser de la part de ceux qui ne nous comprennent pas.

Impuissant? Pas tres puissant en tout cas ;)
Laid? O mon dieu, probablement pas :roll:
Meiling a écrit : J'ai eu de maigres aventures… Mais, je n'ai jamais manifesté l'envie, j'obéissais à la demande…
Ha la je me reconnais aussi :D
C'est quand j'ai remarqué je ne le faisais pas pour moi que j'ai tout simplement arreter de le faire.
Meiling a écrit : Au début, je pensais être lesbienne, mais les femmes m'ennuient encore plus et leur corps ne m'intéresse pas du tout…
OUI, OUI, OUI. Moi aussi j'ai pensé que j'étais homo, mais les hommes ne m'interessent pas. En fait, avant de savoir que j'étais asexuel, je me qualifiais moi-meme de lesbienne (et je suis un homme), pour dire que j'aime les femmes, mais pas comme un homme normal. C'était la meilleure facon que j'avais trouvé de me décrire a moi-meme pour essayer de me comprendre.
Meiling a écrit : Par contre, j'aimerais avoir plus d'infos sur l'hyposexualité… Car, je ne connaissais pas cette notion…
Hé, je suis loin d'etre un spécialiste, mais personnellement, je ne suis pas un asexuel pur a 100% :roll: Des fois, j'ai des embryons fugaces de desir :oops: Je suppose que cela me qualifie comme hyposexuel, mais tres tres hypo :!: J'ignore toutefois si la majorité des asexuels sont dans la meme situation que la mienne. :?:

Fred
C'est pas tant ce que l'on fait qui compte que ce pourquoi on le fait.

Meiling
Membre junior
Messages : 8
Enregistré le : 29 juin 2005, 01:25

C'est un handicap dans le sens où

Message par Meiling » 29 juin 2005, 11:51

tes amis te demandent (tous les jours) : "alors, et toi, tes amours, tu as ENFIN (!!!) quelqu'un dans ta vie ?"
Là franchement, il y a des moments où franchement j'en ai marre, crois-moi… Mais comme ce sont mes amis, je ne peux pas leur repprocher leur insistance… Mais, tu sais tout compte fait, je ne vis pas mon asexualité comme un handicap, il y a quelques années, j'avais des moments de déprime, des moment où je me disais que j'aurai aimé être comme tout le monde… Mais, je me sens mieux (depuis que je sais que je ne suis pas seule dans ce cas)… Pas de contrainte (je déteste le matin, donc avoir quelqu'un à côté de moi me stresse encore plus), pas de dispute puisque je n'ai pour le moment pas d'ami, et quand j'en avais un (qui était un peu comme moi d'ailleurs, mais moins), nous nous voyons tellement peu que la dispute… :)
Enfin, un site qui me concerne !!! Je n'osais même pas y croire qu'un site sur l'asexualité existait…

Avatar du membre
Azerty
Affranchi
Messages : 488
Enregistré le : 09 mai 2005, 20:25
Localisation : Paris, FRANCE

Message par Azerty » 29 juin 2005, 12:01

Meiling a écrit :beaucoup méprisent l'asexualité qu'ils considèrent comme une maladie
Je ne suis pas loin de considérer aussi l'asexualité comme une maladie... Mais si je suis effectivement malade, je n'ai pas envie de me soigner :? .
frederic a écrit :pour le moment, le score est 3/3
Tu devrais faire un sondage !! :o Ce serait intéressant de voir si ton intuition est bonne !
frederic a écrit :MAIS, MAIS, MAIS, cela ne veut pas dire que cette condition ne merite pas le RESPECT
Tout à fait d'accord ! Allons, sortons manifester, A-PRIDE, yeah ! (je plaisante, Jullianna ! :D )
frederic a écrit :Des fois, j'ai des embryons fugaces de desir
La question est de savoir si tu es prêt à les assouvir ou non... :P

Heimdall
Affranchi
Messages : 467
Enregistré le : 01 mai 2005, 08:36
Localisation : Louvain-La-Neuve, en Belgique
Contact :

Message par Heimdall » 01 juil. 2005, 12:10

frederic a écrit :Salut AZERTY
AZERTY a écrit :Enfin, je ne crois pas que le fait de ne pas boire d'alcool soit une caractéristique de l'asexualité :o , ce serait étonnant !
Une caractéristique? Probablement pas. Mais je crois qu'il y a une corrélation positive entre les deux. C'est juste une intuition :idea: La plupart des bons vivants que je connais sont a la fois grand amateur de sexe et grand amateur d'alcool. Et si l'inverse était aussi vrai?
Je pense aussi qu'il y a une corrélation; je me demande si ça n'a pas à voir avec la manière dont on "prend notre pied";

je veux dire, je connaît tellement de gens pour qui le sexe est un besoin naturel, presque vital, et pour qui l'alcool est un bon moyen de s'envoyer en l'air aussi. Je sais pas pour vous, mais moi je n'ai jamais eu besoin de tout ça pour me sentir bien, et même très bien, ni pour déconner, ni pour quoi que ce soit. Souvent, quand j'essaye de définir mon état, j'ai envie de dire "imbécile heureux" ... peut-être que je suis déjà assez bien comme ça et que mon bonheur n'a pas besoin d'artifices pour fonctionner ?

(petite note : je ne dit pas que je suis tout le temps heureux, j'ai des hauts et des bas comme tout le monde, mais ça passe toujours très vite.)

Avatar du membre
Jullianna
AVENant
Messages : 3993
Enregistré le : 27 mai 2005, 21:02
Localisation : Pays de la Loire
A aimé : 43 fois
A été aimé : 36 fois

Message par Jullianna » 01 juil. 2005, 17:59

d'accord avec vous

je bois très peu d'alcool ; certes , je ne refuse pas un apéritif (pour trinquer ) ; un quart de verre de vin pour partager mon repas . j'adore la menthe , alors ; un jet 27 on the rocks...
ou quelques gouttes de cointreau sur un sucre (miam ... chauvine que je suis...)

par contre , je dois dire que je suis totalement éloignée des gens qui mesurent le fait d'avoir passé une bonne soirée en alignant le nombre de bouteilles vidées et de la quantité de nourriture ingurgitée (aussi) ; :?: :?:

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités