Mon asexualité suivie de quelques questions sur le sujet

N'ayez pas peur, passez nous dire un petit bonjour, faites-vous connaître !
Répondre
Avatar du membre
Azerty
Affranchi
Messages : 488
Enregistré le : 09 mai 2005, 20:25
Localisation : Paris, FRANCE

Message par Azerty » 08 juin 2005, 11:02

frederic a écrit :Et toi, tu as toujours ete asexuelle ? Et tu ne ressens rien de rien ?
Je ne sais pas si j'ai toujours été asexuelle. Sans doute, mais je ne suis jamais sortie avec un garçon donc si je n'étais pas asexuelle avant, je ne pourrais pas te le dire :( .

Non, non, je pense pouvoir ressentir des choses. J'ai, je crois, la faculté de tomber amoureuse. Enfin, c'est assez spécial. Mon esprit est quelque peu confus. Je ne sais pas si c'est l'asexualité ou le manque d'expérience...Ce qui est sûr, c'est que pour l'instant je ne recherche personne. Si ma moitié tombait du ciel (par hasard), ce ne serait pas mal (j'espère :? ) mais j'ai d'autres rêves qui obsèdent mes pensées.

Je ne pensais pas qu'un "sexuel" pouvait devenir "asexuel" mais est-ce que tu ne peux plus tomber amoureux ? Ne plus avoir de désirs n'empêche pas cela.

Avatar du membre
frederic
Aspirant
Messages : 30
Enregistré le : 03 juin 2005, 21:30
Localisation : Québec

Message par frederic » 09 juin 2005, 06:17

AZERTY a écrit : Je ne pensais pas qu'un "sexuel" pouvait devenir "asexuel" mais est-ce que tu ne peux plus tomber amoureux ?
C'est une question que je me pose moi aussi et sincerement, je n'en sais rien :? Je sais seulement que depuis 5 ans, je n'ai rien ressenti, ni sexuellement, ni amoureusement. Avant ca, oui, j'ai ete en amour une fois, mais je ne sais pas trop si j'etais completement asexuel a ce moment-la. Et je me demande encore et toujours si il ne pourrait y avoir un lien entre les deux (la sexualite et la capacite d'etre amoureux). Toutefois, il paraitrait que la moyenne des humains va tomber reellement en amour seulement 2 ou 3 fois durant toute sa vie. A cette echelle la, 5 ans c'est peut-etre pas si long que ca apres tout :-)

Et toi, bien que tu n'aies jamais eu de relations, es-tu deja tombee en amour?

Fred
C'est pas tant ce que l'on fait qui compte que ce pourquoi on le fait.

NeeNoon
Affilié
Messages : 323
Enregistré le : 03 mai 2005, 03:58
Localisation : Québec/Canada
A été aimé : 1 fois

Message par NeeNoon » 09 juin 2005, 10:53

frederic a écrit :
AZERTY a écrit : Je ne pensais pas qu'un "sexuel" pouvait devenir "asexuel" mais est-ce que tu ne peux plus tomber amoureux ?
C'est une question que je me pose moi aussi et sincerement, je n'en sais rien :?
Sur le forum américain, du moins, l'expérience semble montré que cela existe dans les deux sens. Maintenant, je ne peux pas vraiment l'expliqué... Image mais bon, c'est peux être hormonal, ou psychologique (je devrais probablement dire physique vs psychologique).

Il serait intéressant de faire aussi une comparaison par rapport à l'âge, je sais pas peut-être que ça peut se "réveiller" sur le tard!
NeeNoon

Si le sexe est une chose toute naturelle, comment se fait-il qu'on plublie autant de livres sur le sujet? [Bette Midler]

Avatar du membre
Azerty
Affranchi
Messages : 488
Enregistré le : 09 mai 2005, 20:25
Localisation : Paris, FRANCE

Message par Azerty » 09 juin 2005, 22:23

frederic a écrit :Et toi, bien que tu n'aies jamais eu de relations, es-tu deja tombee en amour?
Je pense que oui mais ça n'a jamais été très sérieux... Enfin, je ne sais pas... (je ne pensais pas qu'une telle question me gênerait autant :oops: ) Qu'est-ce qu'on ressent quand on est amoureux ?
NeeNoon a écrit :Il serait intéressant de faire aussi une comparaison par rapport à l'âge, je sais pas peut-être que ça peut se "réveiller" sur le tard!
Je croyais qu'on était asexuel pour la vie... Mais je me vois mal devenir "normal", même si cela serait génial (je comprendrais enfin le monde dans lequel on vit !) et que je ne poserais plus autant de questions quant à mon avenir (fonder une famille notamment). C'est comme si un homosexuel devenait hétéro, non? Et si "ça se réveille sur le tard", combien de temps gâché ! Tant de questions sur l'anormalité et voici qu'on devient normal...

Avatar du membre
Jullianna
AVENant
Messages : 3993
Enregistré le : 27 mai 2005, 21:02
Localisation : Pays de la Loire
A aimé : 43 fois
A été aimé : 36 fois

Message par Jullianna » 10 juin 2005, 00:08

Azerty a écrit

[Et si "ça se réveille sur le tard", combien de temps gâché ! Tant de questions sur l'anormalité et voici qu'on devient normal...[/quote]

désolée, j'ai encore un peu de mal avec les citations ... comment faire pour les encadrer ?

est-ce du temps gâché ?? qu'être soi-même ??
et si un jour , cela se réveille ... eh bien , cela se réveillera ... au moment où il le faut ... et quand il le faudra ... pourquoi avoir du regret sur une époque où tu ne le ressentais pas ??

et pourquoi dire "anormale" ?? je préfère hors norme -
il est vrai que j'ai depuis gamine , un tempérament à ne pas me soucier de que les autres font ou sont ?? je pars du principe que nous sommes tous différents et je respecte ... mes seules critères de "jugement" sont dignité et respect de soi , des autres .
je pense que cela m'a beaucoup aidé - même si ce n'est pas facile d'aller à contre-courant de la dite "norme" .

je pense qu'il faut être soi-même.
aujourd'hui , l'asexualité commence à sortir de l'ombre ...
si j'avais su , que je n'étais pas seule quand j'étais beaucoup plus jeune...

AHHHHH , que de :( en moins et que :) en plus .....

Miaous
Affilié
Messages : 320
Enregistré le : 05 juin 2005, 19:07

Message par Miaous » 10 juin 2005, 03:58

Pour quoter, il y a l'option "citer" qui se trouve en haut à droite de chaque message. Tu peux citer tout le message ou conserver seulement le texte qui t'intéresse.

Ou sinon tu peux le faire manuellement. Il faut juste respecter les [ ] avec le "quote=nom de l'utilisateur" au tout début et "/quote" à la fin. Je ne met pas les crochets sinon il va me faire un joli "quote"

Je te conseille de taper ton texte dans le bloc-notes de Windows, car il permet de faire des choses telles que le multi quote, etc... ensuite un simple copier-coller et le tour est joué.
Jullianna a écrit :je pars du principe que nous sommes tous différents et je respecte ... mes seules critères de "jugement" sont dignité et respect de soi , des autres .
je pense que cela m'a beaucoup aidé - même si ce n'est pas facile d'aller à contre-courant de la dite "norme" .

je pense qu'il faut être soi-même.
Image

Je suis entièrement d'accord avec toi sur le respect. J'ai toujours pensé que le respect est plus important que l'amour.
Mais au bout d'un moment, on a le sentiment d'être un extra terrestre. Etre soi-même peut déranger dans ce monde du paraître, où il faut suivre le courant.

Avatar du membre
Azerty
Affranchi
Messages : 488
Enregistré le : 09 mai 2005, 20:25
Localisation : Paris, FRANCE

Message par Azerty » 10 juin 2005, 15:37

Jullianna a écrit :est-ce du temps gâché ?? qu'être soi-même ??
et si un jour , cela se réveille ... eh bien , cela se réveillera ... au moment où il le faut ... et quand il le faudra ... pourquoi avoir du regret sur une époque où tu ne le ressentais pas ??
Ma position peut choquer mais je pense que les questions qu'on se pose et qui nous tourmentent dans les phases de doute ont pour objectif plus ou moins conscient de nous faire évoluer. Dans mon cas, ce serait d'accepter pleinement mon asexualité et surtout pas de me laisser bercer par l'illusion que je pourrais changer...(les cas sont rares) Mais si cela arrivait, alors oui, effectivement, je trouverais que j'aurais perdu des opportunités.
Qu'aurais-je fait pendant tout ce temps où je me suis posé des questions ? Se fondre dans la norme paraît bien futile mais on y retire bien du bonheur et le bonheur, je l'aurai peut-être rencontré. Le doute sur ma vie et mon futur s'est installé il y a quelques années et aujourd'hui, il s'estompe un peu parce je connais tout simplement le terme "asexualité"...(c'est déjà ça, tant qu'à être des extraterrestres, autant l'être à plusieurs... :roll: ) Cependant, je n'oublie pas que j'ai passé ces quelques années dans une solitude noire, une impression de fatalité que je ne voudrais plus jamais revivre... Qu'être soi-même ? Oui, sans pouvoir y répondre, je connais la question... C'est vraiment constructif de s'interroger sur sa vie, je le concède, mais je voudrais qu'on n'oublie pas par quelles phases malheureuses la plupart des asexuels passent dans l'ignorance de ce qui les touche. :cry:

Avatar du membre
frederic
Aspirant
Messages : 30
Enregistré le : 03 juin 2005, 21:30
Localisation : Québec

Message par frederic » 11 juin 2005, 06:04

AZERTY a écrit :Qu'est-ce qu'on ressent quand on est amoureux ?
Je n'oserais pas te le décrire, je n'arriverais pas a la cheville des nombreux romans qui s'y sont attardé. ;)
Mais il y a une chose dont je peux t'assurer. Quand on tombe amoureux, on le sait. C'est un sentiment, un état, qui ne laisse place à aucune incertitude sur ce qui nous arrive. Pour moi, quelqu'un qui se demande s'il a ete amoureux ou non, a deja sa reponse: non.
AZERTY a écrit :Et si "ça se réveille sur le tard", combien de temps gâché ! Tant de questions sur l'anormalité et voici qu'on devient normal...
Quel gachi en effet :( mais quelle belle lecon de vie, aussi :) Car il n'y a qu'une seule chose qui soit constante dans la vie: le changement. On pense s'etre fait et habituer a une situation pas facile, comme l'asexualité, ou la sexualité, enfin, a quoi que ce soit qui demande de se definir une position face la vie, et voila que les conditions de base changent, tout de go, sans crier gare. Et tout est a recommencer! :( Non mais, on peut pas etre tranquille des fois? En fait, c'est toujours comme ca, toujours, pas moyen d'etre tranquille, non, le grand divin ou grand orchestreur de l'univer nous lance tout le temps des defis. Il ne veut surtout pas qu'on puisse s'asseoir et prendre ca mollo. Aussitot qu'on resout quelque chose, il nous envoit quelque chose de nouveau. Et parfois plus qu'un probleme a la fois, pour nous tester daventage. Il doit bien s'amuser de nous titiller ainsi ;)
C'est pas tant ce que l'on fait qui compte que ce pourquoi on le fait.

Avatar du membre
frederic
Aspirant
Messages : 30
Enregistré le : 03 juin 2005, 21:30
Localisation : Québec

Message par frederic » 11 juin 2005, 06:12

Jullianna a écrit : je pense qu'il faut être soi-même.
C'est trop vrai, trop, TROP, TROP!

C'est bien trop souffrant de vouloir etre un autre, et tellement plus plaisant d'etre soi-meme :D

La question qui reste: qui sommes-nous? Des fois on le sait pas, hélas, et on est confus, :? On voudrait savoir, mais on y arrive pas :shock: Et puis trop vouloir etre soi-meme, des fois, ce n'est pas etre soi-meme. Cela dit, je seconde entièrement !
C'est pas tant ce que l'on fait qui compte que ce pourquoi on le fait.

Avatar du membre
frederic
Aspirant
Messages : 30
Enregistré le : 03 juin 2005, 21:30
Localisation : Québec

Message par frederic » 11 juin 2005, 06:39

AZERTY a écrit : Ma position peut choquer mais je pense que les questions qu'on se pose et qui nous tourmentent dans les phases de doute ont pour objectif plus ou moins conscient de nous faire évoluer.
Oui, en effet.
AZERTY a écrit : Dans mon cas, ce serait d'accepter pleinement mon asexualité et surtout pas de me laisser bercer par l'illusion que je pourrais changer...(les cas sont rares)
Moi je n'arrive jamais à accepter pleinement une chose. Mais j'apprends a vivre avec. Je prefere accepter que cette chose me derange, et qu'elle puisse encore generer des frustrations, ou de la colere, parfois. Tu penses vraiment pouvoir y arriver ?
C'est pas tant ce que l'on fait qui compte que ce pourquoi on le fait.

Avatar du membre
Jullianna
AVENant
Messages : 3993
Enregistré le : 27 mai 2005, 21:02
Localisation : Pays de la Loire
A aimé : 43 fois
A été aimé : 36 fois

Message par Jullianna » 11 juin 2005, 15:46

Frédéric a écrit
C'est trop vrai, trop, TROP, TROP!

C'est bien trop souffrant de vouloir etre un autre, et tellement plus plaisant d'etre soi-meme :D

La question qui reste: qui sommes-nous? Des fois on le sait pas, hélas, et on est confus, :? On voudrait savoir, mais on y arrive pas :shock: Et puis trop vouloir etre soi-meme, des fois, ce n'est pas etre soi-meme.
disons que jusqu'ici , je me suis laissée porter par les évènements . Sans chercher à faire comme tout le monde ... mais sans tombée dans l'extrême non plus. en faire trop , ce n'est pas mon truc.

je suis d'un naturel réservée car si je ne l'étais pas , j'arriverai sans doute à mieux parler de mon parcours - ce que je n'ose pas encore vraiment faire. si j'ai pu froisser par un ton "certitude" , j'en suis désolée ... :oops:
tout ce que je peux dire c'est que je suis ainsi depuis 20 ans et +++
alors , c'est le temps écoulé qui me donne ce type de réflexion .
et je me doute que mon caractère m'a aidé à supporter cette différence.
une anecdote : je n'ai jamais touché à une cigarette de ma vie !
tout simplement par ce que je n'en avais pas envi... à quoi bon faire qchose si l'envi , le désir est absent...

Avatar du membre
Jullianna
AVENant
Messages : 3993
Enregistré le : 27 mai 2005, 21:02
Localisation : Pays de la Loire
A aimé : 43 fois
A été aimé : 36 fois

Message par Jullianna » 11 juin 2005, 17:15

Hello Azerty

tu as écrit
Le doute sur ma vie et mon futur s'est installé il y a quelques années et aujourd'hui, il s'estompe un peu parce je connais tout simplement le terme "asexualité"...(c'est déjà ça, tant qu'à être des extraterrestres, autant l'être à plusieurs... :roll: ) Cependant, je n'oublie pas que j'ai passé ces quelques années dans une solitude noire, une impression de fatalité que je ne voudrais plus jamais revivre...
effectivement et entièrement d'accord avec toi . c'est ce que j'ai ressenti aussi , il y a quelques années . Cela m'a permis d'être en total raccord avec moi-même ( et d'avoir l'espoir au coeur ... ) , mais aussi d'être enfin à l'aise avec les autres .

re-bonjour Frédéric

Frédéric a écrit

Tu as donc connu ce mystère fuyant qu'est l'amour asexuel
fuyant , c'est bien le mot ... car je dis qu'il est bien difficile à trouver .
mais quand je lis des témoignages de ces duos pas comme les autres , je me retrouve tout simplement.

mais je pense que s'il est difficile à trouver ... c'est que ce n'est pas facile à dire non plus ... surtout quand on ne sait pas comment se définir ...
La question qui reste: qui sommes-nous? Des fois on le sait pas, hélas, et on est confus,
c'est exactement ça ; c'est confus . jusqu'au jour où cela devient clair ...
alors on en parle à certains , et pas à d'autres ...

pour finir , j'aimerai soulever une autre question : parmi ceux qui sont tombés en amour A (j'aime bien cette expression de nos ami(e)s du Québec ) , qui a flashé pour un(e) homo ou vice-versa pour un(e) hétéro
il y a une certaine logique , non , vous ne trouvez-pas ???? :wink:




[/quote]

Avatar du membre
Jullianna
AVENant
Messages : 3993
Enregistré le : 27 mai 2005, 21:02
Localisation : Pays de la Loire
A aimé : 43 fois
A été aimé : 36 fois

Message par Jullianna » 11 juin 2005, 18:08

Miaous a écrit :Pour quoter, il y a l'option "citer" qui se trouve en haut à droite de chaque message. Tu peux citer tout le message ou conserver seulement le texte qui t'intéresse.
Image
Mais au bout d'un moment, on a le sentiment d'être un extra terrestre. Etre soi-même peut déranger dans ce monde du paraître, où il faut suivre le courant.
:D Hello Miaous et merci pour les conseils (y a du mieux , mais ne suis pas encore une pro - raghhhh



extra-terrestre , j'ai connu

pourquoi suivre le courant ??? ok , c'est pas facile d'avancer avec le courant sans le suivre .... est-ce que tu me ... suis :?: :?: :wink:

quant à être soi-même A , ou célibataire "vrai" ?? certes , cela suscite des questions ... un mystère ... mais cela dérange beaucoup moins qu'être soi-même homosexuel et malgré la libération ... cela reste encore bien difficile pour certains et certaines ... car là , c'est visuel une relation homo

la relation A , si elle est hétéro , elle dérange si on parle , mais elle est moins visuel ... donc elle choque moins ... pour le moment , j'ai bien ciblé mes confidents et confidentes de mon entourage ... je les ai "surpris" , certes , mais pas choqué ... et je les emmène tout doucement vers cette nouvelle façon d'être ... :) :roll:

Avatar du membre
Azerty
Affranchi
Messages : 488
Enregistré le : 09 mai 2005, 20:25
Localisation : Paris, FRANCE

Message par Azerty » 11 juin 2005, 21:11

frederic a écrit :Je prefere accepter que cette chose me derange, et qu'elle puisse encore generer des frustrations, ou de la colere, parfois. Tu penses vraiment pouvoir y arriver ?
Ce serait l'idéal mais franchement non. Parce que je suis assez lunatique. Et que si aujourd'hui l'envie de fonder une famille ne se fait pas sentir, demain rien ne dit que je ne le voudrais pas, par exemple.
Tu as l'air de penser que l'asexualité est une chose néfaste... Malgré toutes les conséquences, elle est quand même positive dans la mesure où on accède à un autre niveau de conscience. Tu regettes tant que ça d'être devenu asexuel ?

Avatar du membre
frederic
Aspirant
Messages : 30
Enregistré le : 03 juin 2005, 21:30
Localisation : Québec

Message par frederic » 12 juin 2005, 01:29

AZERTY a écrit : Tu as l'air de penser que l'asexualité est une chose néfaste... Malgré toutes les conséquences, elle est quand même positive dans la mesure où on accède à un autre niveau de conscience. Tu regettes tant que ça d'être devenu asexuel ?
Néfaste? Pas vraiment, l'asexualité n'est pas néfaste, sauf pour le taux de natalité ;-)

Autre niveau de conscience? C'est vrai qu'en tant qu'asexuel, on porte un regard différent sur la société et les autres, débarrassé de la composante sexuelle qui joue tellement sur notre jugement. D'un autre côté, il devient plus difficile de percevoir les jeux de séduction des autres au quotidien, omniprésents entre sexuels.

Des regrets? Je ne ne regrette pas, car c'est hors de mon pouvoir. Mais si j'avais eu ce pouvoir, je serais resté sexuel. Cela ne m'empeche pas d'accepter pleinement mon sort, même si je réalise lentement tout ce que cela implique. Et on ne sait jamais pourquoi notre chemin de vie prend une tangente ou une autre. Peut-être que si j'étais resté sexuel, je serais devenu sidéen et très malade. Ou peut-être que je n'étais pas prêt à avoir des enfants, et que ce moment, si un jour il arrive, a été retardé pour le mieux.

Et toi, est-ce que c'est parce que tu es asexuelle que tu ne veux pas de famille et d'enfants ?
C'est pas tant ce que l'on fait qui compte que ce pourquoi on le fait.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 4 invités