C'est l'histoire d'un mec...

N'ayez pas peur, passez nous dire un petit bonjour, faites-vous connaître !
Avatar du membre
Allolaterre
Membre
Messages : 16
Enregistré le : 04 janv. 2013, 16:50
Localisation : Ouèche, repésente le neuf-quatre !

C'est l'histoire d'un mec...

Message par Allolaterre » 08 janv. 2013, 20:46

Salut tout le monde,

J'ai vu que la porte était ouverte et qu'il y avait de la lumière alors me voilà, petit breton de 22 ans (bah, presque 23 !) expatrié sur Paris à mon grand dam.
Ça me fait plaisir d'être là car ce n'est que récemment que j'ai reconstitué le puzzle et compris pourquoi je ne rentrais pas parfaitement bien dans le moule (vous savez-bien, les classiques du genre "mais, quand est-ce que tu nous présenteras quelqu'un ?" ou les "tu es peut-être gay ?") ! C'est vrai que ça m'a soulagé d'un poids que je ne pensais pourtant pas ressentir (bah oui, je me sens bien dans mes baskets dans mon mode de vie actuel) : néanmoins, ça commençait à me travailler de ne pas comprendre pourquoi les gens autour de moi trouvaient un sens si important dans diverses activités sexuelles :( .

Enfin, pour la faire courte, mon enfance a été géniale (et non, M. Le psy, pas de traumatisme refoulé chez moi ! :P ), je n'ai eu qu'une fois une petite amie au collège (pour faire comme tout le monde) et aucune relation sexuelle : non seulement ça ne me manque pas mais je le vis très bien au quotidien (il y a tellement de choses à découvrir et si peu de temps), si ce n'est de devoir se justifier auprès de mes proches que je ne ressens pas ce besoin.

La première fois que je suis tombé sur le terme il y a plus d'un an, ça m'a fait sourire car je me reconnaissais sur certains points évoqués sur divers sites mais je suis passé rapidement à autre chose (vous vous souvenez, la vie est courte toussa...). Finalement, ce n'est que très récemment que je suis retombé par hasard sur ce terme qui m'a de nouveau interpellé (car j'étais à la recherche d'arguments pour couper court aux discussions avec la famille ou les amis qui finissaient toujours par glisser sur les raisons de ma situation de célibataire assumé depuis toujours).
Bref, quel soulagement de voir que je n'était pas seul ; que non, je ne suis pas cassé ; qu'enfin, j'arrive à concevoir pourquoi le monde arrive à tourner autour du sexe, alors qu'avant je ne parvenais pas à comprendre pourquoi tant de bruit autour d'un plaisir qui me parait si fugace (et que je trouve si peu intense)...
Oui, quel soulagement de savoir de savoir que j'entrais enfin dans une boîte (et oui, même moi qui ai du mal avec tout ce conformisme ambiant, ça me fait du bien de savoir que finalement, je peux désormais porter une étiquette... qu'est ce que je suis con parfois ! :roll: ) ; quel soulagement de comprendre que les plaisirs solitaires routiniers ne nourrissaient que l'objectif de satisfaire mon désir d'avoir une "sexualité normale" (mouais, j'oublie de dire que ça apporte quand même un peu de plaisir ! Faut pas déconner, je suis pas un véritable frigo non plus ! :P ).

Mais ça n'a pas duré longtemps. En même temps que j'annonçais à un très bon ami que je n’étais pas "sexuel" (c'est comme ça qu'on dit ?), je me suis rendu compte que mes paroles "résonnaient comme vides de sens". Je n'y ai pas trop porté attention sur le coup tellement j'étais bouleversé d'en parler à quelqu'un (alors que ça s’est d'ailleurs très bien passé, il avait pas mal de questions sur comment c'était possible de pas être en manque/de ne pas avoir envie).
En y repensant sur la route du retour, j'ai commencé à douter : et si finalement, j'avais juste peur du sexe ? Et si j'étais juste un mauvais coup en puissance qui ne veut pas s'assumer ? :|
Après tout, comme je l'ai évoqué plus haut, quel réconfort pour moi que de me définir comme asexuel (ou hyposexuel ou machin-bidule-sexuel, j'ai pas encore trouvé ma boîte) et de me réfugier derrière ce terme pour rester dans l'immobilisme. Est-ce que je ne suis pas en train de rater ma vie à décider maintenant de ne plus rien tenter pour avoir des relations sexuelles et une vie que l'on pourrait qualifier de normale ? Et si je ratais l'occasion de faire le premier pas vers la fille de ma vie juste à cause d'une erreur de jugement ? Et si ... :cry:

…Merde alors, je suis en train de culpabiliser pour la première fois de ma vie (c'était plus simple avant quand je me posais pas toutes ces questions :void: )... Pas grave, maintenant que je suis dans la place, je vais en profiter pour faire le tour de la question : ça ne devrait que me prendre le reste de ma vie :wink: !

Voilà, c'est à peu près tout, merci à tous (même ceux qui n'ont pas lu jusqu'au bout, comme je les comprends :mrgreen: ) de me faire une petite place au chaud !

PS : Pinaise, en me relisant, je trouve que ça fait beaucoup de "moi" et de "je" (et pis que c'est un peu long pour un message de présentation :ouhla: )... promis, en temps normal, je suis pas trop comme ça et il m'arrive même très souvent de prendre beaucoup de plaisir à écouter les autres :D !

Avatar du membre
MICK
Affilié
Messages : 292
Enregistré le : 29 janv. 2012, 08:33
Localisation : Moselle

Re: C'est l'histoire d'un mec...

Message par MICK » 09 janv. 2013, 04:27

Sois le bienvenue sur ce forum Allolaterre

Avatar du membre
hypercoole
Membre
Messages : 16
Enregistré le : 17 déc. 2012, 15:48
Contact :

Re: C'est l'histoire d'un mec...

Message par hypercoole » 09 janv. 2013, 11:59

bienvenue, porter des etiquettes c'est bien au debut, puis ensuite on comprend qu'il faut rester un minimum discretet qu'il faut pas les afficher partout non plus,si on tient a preserver son integrité.
je dis ça car moi comme m'a dit un jour une psychologue,selon la société actuelle je porte trop d'etiquettes, et aparement c'est pas celles qui sont les mieux cotées....
Je suis hypercoole avec les gens sympa...
Je pense donc "je suis" (du verbe "Être",..pas du verbe ""suivre")
Ne confondez pas ma personnalité et mon attitude,.ma personnalité depend de qui je suis,... mon attitude depend de qui vous êtes !!

Avatar du membre
Ptite Marie
Ace Tea
Messages : 907
Enregistré le : 11 janv. 2011, 21:22
Localisation : Clermont-Ferrand
Pronom : Elle
A aimé : 101 fois
A été aimé : 163 fois

Re: C'est l'histoire d'un mec...

Message par Ptite Marie » 09 janv. 2013, 19:50

Bienvenue ! :) :cake:
" Vous pourriez arrêter de péter pendant que je sauve le monde ? "
- Docteur Who -

Avatar du membre
Allolaterre
Membre
Messages : 16
Enregistré le : 04 janv. 2013, 16:50
Localisation : Ouèche, repésente le neuf-quatre !

Re: C'est l'histoire d'un mec...

Message par Allolaterre » 09 janv. 2013, 19:58

Bonsoir,

Déjà, merci pour votre accueil, vos messages m'apportent une bonne dose de réconfort après la journée de boulot :bise: !
porter des etiquettes c'est bien au debut, puis ensuite on comprend qu'il faut rester un minimum discretet qu'il faut pas les afficher partout non plus,si on tient a preserver son integrité.
je dis ça car moi comme m'a dit un jour une psychologue,selon la société actuelle je porte trop d'etiquettes, et aparement c'est pas celles qui sont les mieux cotées....
J'approuve à 100% tout ce que tu viens de dire ! Les boîtes et les étiquettes sont sûrement les pires choses qui puissent exister et pourtant, il faut garder à l'esprit que n'importe qui te collera toujours une étiquette instinctivement... c'est comme ça ! Exemple typique : le métro, regarde l'attitude des gens à l'approche de quelqu'un/quelque chose dont-il n'ont pas l'habitude ou qui les dérange dans leurs habitudes bien réglées. Perso, je vois souvent du dégoût voire du mépris :|

Concernant l'étiquette "sexualité différente de la majorité", il n'y a (selon moi) aucun intérêt à l'afficher à une échelle plus importante que celle de la famille/amis proches, et encore. Sinon, on peut vite tomber dans le communautarisme et certaines de ses dérives, du type : "je suis pas comme les autres mais comme on est plusieurs à le revendiquer, on a plus besoin de se remettre en question. Restons entre nous à dire que c'est les autres qui déconnent !". C'est d'ailleurs pourquoi je vous rejoins car après quelques lectures de topics, je trouve les points de vue pertinents et très variés (et surtout, ils ne tendent pas vers une pensée unique) :cake:
...du puzzle que tu as reconstitué...oui, c'est exactement ça un puzzle, c'est plein de petits signes auxquels sur le coup on n'avait pas donné un sens ou pas bien compris la portée...et puis là de se savoir avec cette "étiquette" (j'aime pas trop le mot), les pièces du puzzle ne sont pas des petites choses sans lien mais font sens mises ensemble.
+100, c'est fou le nombre de petits détails qui prennent un sens quand on commence à prendre du recul.
Moi aussi je ne comprenais pas pourquoi on y accordait tant d'importance. En fait, longtemps j'ai sous-estimé l'envie des autres et j'ai cru que j'avais pas vraiment un problème mais que j'étais "peu gourmande" on peut dire. Je me rendais pas bien compte par exemple que si une copine célibataire depuis presque un an a du mal à le vivre, c'est pas que par manque affectif et besoin d'amour, c'est aussi pas mal par frustration sexuelle...une remarque d'une amie sur cette amie à ce sujet me l'a fait comprendre, et moi j'étais plutôt perplexe de cette remarque. J'ai toujours considéré qu'on en faisait trop, comme une sorte de comédie mais je croyais que ça ne correspondait pas du tout à la réalité des pratiques de chacun dans l'intimité. Jusqu'à ce que je me rende compte que ben si, mais moi en revanche, en effet j'étais en complet décalage.
Je commence à saisir la portée du concept qu'une majorité de personnes éprouve un tel désir sexuel (heureusement, sinon, l'humanité serait plutôt mal barrée :mrgreen: ) mais j'avoue que j'ai beaucoup de mal à essayer de comprendre ce que ça peut faire d'avoir envie et d'être dans un tel état (c'est vrai que quand tu vois les réactions de certains potos qui te rebattent les oreilles car ils n'ont pas pratiqué l'acte depuis quelques mois :x !).
Pour te donner mon avis sur tes interrogations...le fait de se demander si tu vas pas rater quelque chose, gâcher ta vie...Ce que j'en pense (et que je me dis moi), c'est que je verrais bien. Mettons que je rencontre à nouveau un s (je fais tout pour l'éviter par peur du rejet à cause de mon A, car je sors d'une relation amoureuse forte, mais qui s'est finie en se dégradant lentement, à cause du sexe), si je m'aperçois que j'ai envie de faire l'amour, je vais le faire. C'est pas parce que je me dis A que je suis certaine que ça peut pas changer. Bon si je rencontre un A, là, c'est pas dit que l'occasion se présente, car s'il est pas demandeur, il y a moins de chance que moi j'ai envie. Bref, je crois qu'avoir compris aujourd'hui comment remettre les pièces du puzzle dans l'ordre, veut pas dire que ce soit cette image-là de nous, figée à jamais. Et quand bien même l'avenir le confirmerait ainsi, en quoi ce serait une occasion manquée ?
Ouah, merci pour ton témoignage plein d'espoir mais sincèrement désolé pour cette rupture :(
J'aime l'idée que même si le changement est possible mais qu'on y arrive pas, alors on peut toujours s'adapter :bise:
Après, qu'est ce qui est le "mieux" ? S'adapter pour être un peu plus en accord avec les modèles de la société mais être un poil moins heureux ou ramer toute sa vie (ou du moins une partie) à contre-courant pour se défaire des schémas bien ancrés ? Je ne trouve pas les mots justes mais c'est cette question qui tourne en boucle dans ma caboche depuis quelques jours :|

@Spip, merci ! Je suis costarmoricain mais je bosse à St Mandé. Et toi ?

En tout cas, merci pour vos messages de bienvenue ! :bise: (<-- j'aime ce smiley :D )

Avatar du membre
Lilly
Crème pÂtissière
Messages : 4111
Enregistré le : 19 févr. 2008, 20:14
Localisation : 74
A aimé : 295 fois
A été aimé : 386 fois

Re: C'est l'histoire d'un mec...

Message par Lilly » 09 janv. 2013, 20:23

Image Allolaterre

Image
Jamais le premier soir... les suivants non plus d'ailleurs!

À ce niveau-là, c’est plus de la gastronomie, c’est de l’érotisme !
Karadoc

Avatar du membre
Allolaterre
Membre
Messages : 16
Enregistré le : 04 janv. 2013, 16:50
Localisation : Ouèche, repésente le neuf-quatre !

Re: C'est l'histoire d'un mec...

Message par Allolaterre » 09 janv. 2013, 21:50

Spip a écrit :Moi aussi je suis Costarmoricain, je suis de Dinan et je travail dans les Yvelines.

Tu bosses dans quoi ?
Alors là, va falloir m'en dire plus : où as-tu fais tes études ? Perso, j'ai fait le bahut à Guingamp et la prépa à St Broc. Là je bosse comme développeur chez Météo France.

Merci pour les sablés Lilly, si un jour on se voit IRL, je t'en ferais goûter des 100% pur beurre salé made in BZH, tu m'en diras des nouvelles :mrgreen: !

@Ewe, c'est marrant, on s'est inscrit le même jour sur Aven (je suis même ton aîné de moins d'une heure :D) !

Avatar du membre
Isilua
Amène
Messages : 414
Enregistré le : 13 oct. 2012, 21:45
Localisation : Bourgoin-jallieu ( lyon )
A été aimé : 1 fois

Re: C'est l'histoire d'un mec...

Message par Isilua » 09 janv. 2013, 22:48

Bienvenue sur le fofo :)
Tant que t'annonce pas 1m de neige sur lyon sa ira ;p
'Sachant que notre vie n'est pas la notre, du berceau au tombeau.
Nous sommes liés les uns au autres, dans le passé et le présent.
Et par chacun de nos crimes, chacune de nos attentions, nous enfantons notre avenir.'

Cloud Atlas

Avatar du membre
Allolaterre
Membre
Messages : 16
Enregistré le : 04 janv. 2013, 16:50
Localisation : Ouèche, repésente le neuf-quatre !

Re: C'est l'histoire d'un mec...

Message par Allolaterre » 09 janv. 2013, 23:23

Pas de bol, je ne fais pas de prévision :D (mais je développe les programmes avec lesquels bossent les prévisionnistes) ! Pas fou le gars, j'ai pas envie de me faire descendre à chaque fois que la météo se trompe :wink:
Par contre, même si ce ne sera jamais une science exacte, je peux vous garantir que toutes les personnes qui participent à la prévision, quelque soit l'échelle et quelque soit le poste (de la recherche pure et dure jusqu'à la prévision opérationnelle) sont vraiment des passionnés qui mouillent le maillot pour tenter d'appréhender le temps qu'il va faire !

Pour la neige en IDF, tu risques d'être heureux assez rapidement ^^ ! En effet, la situation des prochains jours risque d'être particulièrement intéressante du point de vue neige en plaine (mais bon, on n'aura probablement pas 1m de neige :wink: )... à suivre.

Avatar du membre
yuna22
Adepte
Messages : 182
Enregistré le : 28 août 2012, 00:15
Localisation : Suisse
A été aimé : 6 fois

Re: C'est l'histoire d'un mec...

Message par yuna22 » 10 janv. 2013, 00:05

Bienvenue! :)

Avatar du membre
Sven L.
Aguerri
Messages : 541
Enregistré le : 05 avr. 2010, 13:32
Localisation : Belgique, petit royaume
A aimé : 2 fois
A été aimé : 10 fois

Re: C'est l'histoire d'un mec...

Message par Sven L. » 10 janv. 2013, 13:54

Bienvenue :cake:

Je ne résiste pas à poser une question sur ton métier :
Selon wikipédia, les calculateurs météo france utilise le CELL(processeur PS3) pour faire leurs calculs, c'est vrai ?
Sur le chat je suis la vengeance,
Je suis la nuit,
Je suis...
Batman !

La normalité n'existe pas, surtout ici.

Avatar du membre
Allolaterre
Membre
Messages : 16
Enregistré le : 04 janv. 2013, 16:50
Localisation : Ouèche, repésente le neuf-quatre !

Re: C'est l'histoire d'un mec...

Message par Allolaterre » 10 janv. 2013, 19:25

Salut,
Je ne résiste pas à poser une question sur ton métier :
Selon wikipédia, les calculateurs météo france utilise le CELL(processeur PS3) pour faire leurs calculs, c'est vrai ?
Un peu d'histoire et quelques chiffres qui donnent le vertige juste pour la frime 8-) :
Fin 2007, Météo France se dote de serveurs Nex SX-9. Ces bêbêtes au nom barbare (mais esthétiquement très réussies, cf Google Images) sont des monstres capables d'atteindre des pics de performance dépassant les 100 GFLOPS (1 milliard d’opérations à la seconde) par noeud. Je ne connais pas le nombre de CPU dans les machines de MF par contre Wikipedia indique qu'un calculateur Nec peut contenir de 4 à 8192 CPU (chacun cadencé à 3.2GHz sur des calculs vectoriels, ça nous arrange bien car cela veut dire des calculs rapides sur un volume de données très larges, l'idéal pour représenter l'atmosphère dans toute sa complexité).

Puis, comme c'est toujours la course à qui a la plus grosse ( :P la vrai raison, c'est que les modélisations nécessitent de plus en plus de ressources au fur et à mesure que les modèles conceptuels de l'atmosphère se précisent), on vient de passer un contrat avec Bull pour qu'il nous fournisse d'ici mars deux supercalculateurs bullx B700 DLC (les CPU sont des Xeon made in Intel, donc équipés de la technologie Sandy Bridge) qui atteindront chacun une puissance 475 TFlops (1 TeraFlop=1 millions de millions d’opérations sur nombres réels par seconde) et qui seront remplacés par deux calculateurs dits "de phase 2" atteignant une puissance 2,85 PFlop (1 PetaFlop=1 millions de milliards d’opérations sur nombres réels par seconde) chacun...
L'autre avantage de ces nouveaux superordinateurs est leur consommation électrique relativement "basse" par rapport aux architectures traditionnelles.

Et pourtant, on sera toujours à la traîne :roll: ...


Le CPU de la PS3 n'est pas mauvais non plus : cf le supercalculateur Condor :mrgreen:.

A+

Avatar du membre
Lilly
Crème pÂtissière
Messages : 4111
Enregistré le : 19 févr. 2008, 20:14
Localisation : 74
A aimé : 295 fois
A été aimé : 386 fois

Re: C'est l'histoire d'un mec...

Message par Lilly » 10 janv. 2013, 19:56

Allolaterre a écrit :
Merci pour les sablés Lilly, si un jour on se voit IRL, je t'en ferais goûter des 100% pur beurre salé made in BZH, tu m'en diras des nouvelles :mrgreen:
Attention je note :wink:
Jamais le premier soir... les suivants non plus d'ailleurs!

À ce niveau-là, c’est plus de la gastronomie, c’est de l’érotisme !
Karadoc

Avatar du membre
Sven L.
Aguerri
Messages : 541
Enregistré le : 05 avr. 2010, 13:32
Localisation : Belgique, petit royaume
A aimé : 2 fois
A été aimé : 10 fois

Re: C'est l'histoire d'un mec...

Message par Sven L. » 11 janv. 2013, 10:53

Merci de m'avoir éclairé, je me coucherais moins bête. :D
Sur le chat je suis la vengeance,
Je suis la nuit,
Je suis...
Batman !

La normalité n'existe pas, surtout ici.

pumpkin
Aspirant
Messages : 42
Enregistré le : 21 nov. 2012, 21:15

Re: C'est l'histoire d'un mec...

Message par pumpkin » 11 janv. 2013, 23:11

Bonsoir , bienvenue, je suis du 22 aussi :D

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités