Tomasin

N'ayez pas peur, passez nous dire un petit bonjour, faites-vous connaître !
Répondre
Tomasin
Membre
Messages : 16
Enregistré le : 09 oct. 2007, 18:40
Localisation : Lille

Tomasin

Message par Tomasin » 09 oct. 2007, 19:50

bonsoir!

Ayant découvert le site AVEN depuis le Royaume Uni, je m'étais inscrit sur le forum AVEN anglophone l'année dernière. Cela dit, je me dis que ce n'est pas plus mal d'aborder l'Asexualité avec une vision française ou du moins francophone, la section "Politics, philosophy 'n science" étant quand même fortement influencée par la culture anglo-saxonne (du moins c'est comme ça que je l'ai ressentie).

Passons aux présentations: je m'apelle Thomas, 21 ans, Chti't étudiant sur Lille. Je ne suis pas "asexuel de naissance", mais pense avoir perdu ma libido il y a quelques années. Je m'en suis rendu compte l'année dernière (j'ai réalisé que je pouvais mettre le mot "asexualité" sur cet étrange phénomène), mais je serais bien incapable de définir une limite entre une "période" sexuelle et asexuelle... asexuel n'est d'ailleurs probablement pas un terme rigoureusement exact, et "très faiblement sexuel" serait peut être plus approprié. Pour donner un ordre d'idée, je dirais que je suis 90% asexuel. Cela dit, aucune attirance ne serait, à l'heure d'aujourd'hui, assez forte pour entraîner une vraie envie de passer à l'acte, et j'ai l'impression de "m'asexualiser" de plus en plus... cela dit, je conserve une sorte d'attirance d'ordre esthétique, même si je ne désire absolument pas la concrétiser.

Je ne suis absolument pas dégouté par le sexe en général, seule la sur-sollicitation par la publicité / médias me dégoute... j'ai même l'impression que plus la société met le sexe au premier plan, plus je m'en détache.
Pour reprendre l'idée exposée par le très controversé mais intéressant Alain Soral, on dirait qu'à force d'exposer la chair partout, une partie de la population finit par en être dégouté, et que de parler de sexe tout le temps a pour effet de tuer le désir chez certaines personnes. Difficile de déterminer la portée de cette théorie sur l'ensemble de la population, mais je crois qu'elle s'applique assez bien à ma personne...

Bon, j'ai déja trop parlé de ma pomme, see you soon guys

Avatar du membre
cyclodocus
Pâtissier dans une cale à Hambourg
Messages : 4215
Enregistré le : 19 sept. 2006, 09:42
Localisation : qq part ds les alpes
A aimé : 30 fois
A été aimé : 59 fois
Contact :

Message par cyclodocus » 10 oct. 2007, 09:01

bonjour et bienvenue à toi
encore un Lillois sur le forum, va y avoir déséquilibre bientôt
cela dit, je conserve une sorte d'attirance d'ordre esthétique, même si je ne désire absolument pas la concrétiser.
je suis comme toi, mais c'est dur à expliquer et surtout à faire admettre aux autres ("comment ? tu apprécies la beauté et ne veux pas la mettre au fond du lit ?" - c'est comme un tableau : tu regardes, tu te délectes, mais ne touches au maximum que le cadre, de toutes façon, quel serait l'intérêt de faire plus ?)

en attendant, quelques petites gaufres locales comme de coutumeImage

Avatar du membre
Bulby
Amibe
Messages : 76
Enregistré le : 30 sept. 2007, 16:47

Message par Bulby » 10 oct. 2007, 12:59

plop min tcho
Pour reprendre l'idée exposée par le très controversé mais intéressant Alain Soral, on dirait qu'à force d'exposer la chair partout, une partie de la population finit par en être dégouté, et que de parler de sexe tout le temps a pour effet de tuer le désir chez certaines personnes.
Je pense que l'hypersexualité de la société fait qu'aujourd'hui, être rebelle, ce n'est pas tant clamer la liberté sexuelle (dans le sens: "j'ai le droit de baiser comme je veux") que de faire descendre la sexualité du piédestal qu'elle n'aurait jamais dû occuper.
Citation:
cela dit, je conserve une sorte d'attirance d'ordre esthétique, même si je ne désire absolument pas la concrétiser.
je suis comme toi, mais c'est dur à expliquer et surtout à faire admettre aux autres ("comment ? tu apprécies la beauté et ne veux pas la mettre au fond du lit ?" - c'est comme un tableau : tu regardes, tu te délectes, mais ne touches au maximum que le cadre, de toutes façon, quel serait l'intérêt de faire plus ?)
Se contenter se mettre le kiki dans la moumoul, ce n'est qu'effleurer le cadre.

Ah, j'oubliais le gâteau:
Image

Tomasin
Membre
Messages : 16
Enregistré le : 09 oct. 2007, 18:40
Localisation : Lille

Message par Tomasin » 10 oct. 2007, 16:15

ouais cool des gauffres et du gateau! Vous, vous savez accueuillir :D
J'ai oublié d'avouer que je vouais une grande passion à la nourriture... si certains pensent avec leurs gesticules, moi je pense avec mon estomac! (et mes papilles).

Je pense effectivement qu'au vu de la société actuelle, les rebelles seraient plutôt ceux qui se contentent de peu (anti-surconsommation), et ceux qui prônent la chasteté avant le mariage... (sisi, il en reste ;) )

Pour ce qui est des autres, je n'ai pas vraiment besoin d'expliquer en profondeur, donc ça en reste au fait que je ne m'intéresse pas aux filles (et aux couples). "Moins les gens en savent, mieux on se porte." telle est ma devise ^^

Avatar du membre
Bulby
Amibe
Messages : 76
Enregistré le : 30 sept. 2007, 16:47

Message par Bulby » 10 oct. 2007, 21:08

Je pense effectivement qu'au vu de la société actuelle, les rebelles seraient plutôt ceux qui se contentent de peu (anti-surconsommation), et ceux qui prônent la chasteté avant le mariage... (sisi, il en reste Wink )
C'est pas vraiment ce que j'ai voulu dire. L'asexualité se retrouve à son insu fer de lance de ce contre-mouvement.
Le jour où la sexualité ne sera plus sacralisée, le jour où amour et sexe seront considérés comme deux choses distinctes, nul n'aura plus besoin de gesticuler otensiblement pour faire accepter sa façon de vivre.

Le conformisme, c'est l'hétérosexualité hypersexuelle érigée en norme. Son contraire, ce n'est pas l'asexualité, mais toutes les sexualités vécues sans la pression d'un milieu dominant, et des sexualités renvoyées à ce qu'elles sont: des désirs charnels qui offent du plaisir au corps, inférieurs néammoins à l'amour et à la tendresse qui font plaisir à l'âme.

Tomasin
Membre
Messages : 16
Enregistré le : 09 oct. 2007, 18:40
Localisation : Lille

Message par Tomasin » 10 oct. 2007, 21:17

Certes, mais je prenais l'"anti-conformisme" dans un sens légèrement différent, du moins ressenti comme différent.

Je suis plutot d'accord avec ton point de vue, reste juste à adapter la définition à des milieux différents... chez certains groupes d'étudiants, être homo (ou plutot bi), c'est particulièrement "in" de nos jours...
M'enfin, là n'est pas la question!
see you guys :)

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité