Comment faire sortir mon fiancé (probablement) A du placard...?

Pour les personnes impliquées dans un couple sexuel-asexuel, ayant besoin de soutien ou voulant partager.
nephthisis
Néophyte
Messages : 4
Enregistré le : 02 sept. 2019, 16:56
A aimé : 3 fois

Comment faire sortir mon fiancé (probablement) A du placard...?

Message par nephthisis » 02 sept. 2019, 18:07

Bonjour,

Je suis une femme S et je viens de découvrir le concept de l'asexualité (ce n'est pas un sujet dont on entend très souvent parler...). Mon fiancé, avec qui je suis depuis 5 ans, semble répondre à pas mal tous les critères.

Il a toujours été totalement "oblivious" quand des femmes lui faisaient des avances (quand il raccompagnait une fille, à la sortie des bars, et qu'elle l'invitait à monter chez elle, il s'en retournait tout simplement chez lui), n'a eu sa première relation amoureuse qu'à 28 ans par dépit (il était tanné d'avoir l'air anormal), a mis 6 mois à se décider à coucher avec cette première blonde, puis l'a laissée 2 mois après parce qu'il ne l'aimait pas. Quand on s'est rencontrés, l'année suivante, il a sagement dormi à côté de moi à notre troisième "date", puis m'a avoué, quelques semaines plus tard, que les vagins l’écœuraient, bien qu'il ne soit pas homosexuel (une hypothèse amenée par sa famille à son adolescence en raison de son apparent désintérêt pour les filles). J'ai d'abord pensé que c'était la faute de sa mère, qui l'avait probablement trop sensibilisé aux /ITS et, donc, rendu méfiant par rapport à la sexualité. Je me suis dit qu'il allait bien se désensibiliser à la longue, s'habituer à la chose, prendre de l'expérience et de l'assurance, et qu'on finirait par avoir une vie sexuelle satisfaisante, comme n'importe qui. Mais ça ne s'est pas passé comme ça. Il avait très, très peu de désir, alors que les premiers mois sont généralement hyper enflammés.

J'en ai parlé avec ma sexologue, au début, puis on a fait quelques rendez-vous en couple avec elle. Mon copain se prêtait gentiment à la chose, sans toutefois y voir l'intérêt. Il disait que c'était son travail qui le stressait. Puis son changement de carrière. Puis ses études. Puis son nouveau travail... Après quatre ans, je l'ai mis au pied du mur pour qu'il consulte une sexologue en privé, ce qu'il a fait pendant 1 an (sans grand changement). Puis elle a déménagé et il n'a pas voulu recommencer le processus. Je lui ai donc proposé, il y a deux semaines, d'aller voir une psychologue spécialisée dans les traumatismes pour régler l'affaire, une fois pour toute. Il a dit que ça ne l'intéressait pas, qu'il ne voyait pas de problème. Qu'il préférait travailler sur d'autres choses, dans sa vie. Mais qu'il pourrait, pour me faire plaisir, essayer d'augmenter la fréquence de nos relations sexuelles (qui est actuellement de 1 fois par mois ou par 2 mois). Ça m'a déprimée, parce que ce n'est pas la première fois qu'il me promet ça. Et que, quand on couche effectivement ensemble, ça semble être une corvée pour lui. À tel point que j'ai moi-même du mal à y prendre plaisir. Il regarde ailleurs pendant les préliminaires par manque évident d'intérêt, en attendant seulement de pouvoir passer à la pénétration et en finir, semble-t-il, au plus vite.

J'ai donc résolu, la semaine dernière, de lui proposer d'ouvrir notre couple. Au cas où il rencontrerait quelqu'un qui serait une meilleure enseignante que moi et qui pourrait lui donner l'expérience ou l'assurance qui semblent lui manquer avec moi. Il a refusé catégoriquement cette idée. Quand j'ai parlé d'avoir moi-même un ami dédié à ça (comme j'ai des amis pour faire d'autres trucs qu'il n'aime pas, comme aller au spa ou magasiner), il a, curieusement, été moins choqué. Il n'a pas dit oui, mais il n'a pas dit non. Je pense que les constructions sociales voulant qu'un couple soit composé de deux personnes qui se sont fidèles à tout prix le dérangent. Il a dit qu'il y penserait. Je crois qu'il a plus peur que je finisse par le quitter pour un autre que du fait que j'aie effectivement des relations sexuelles avec un autre gars. Or je ne compte pas quitter mon fiancé; je l'aime et on est bien ensemble. Mais je ne peux plus continuer ma vie sans être (ardemment) désirée. J'ai toujours été une personne très sensuelle et sexuelle et, après 5 ans de quasi abstinence imposée, je suis arrivée au bout de ma patience.

Puis j'ai fait quelques recherches, découvert l'asexualité, allumé sur un tas de choses et pleuré beaucoup aussi en réalisant que j'avais probablement fait preuve d'une certaine "violence" à son égard, en lui disant qu'il avait un problème, en le poussant à aller en sexothérapie, en lui mettant (involontairement) de la pression, etc. Je viens aussi de me rendre compte que cette situation "temporaire" qui dure depuis 5 ans risque en fait d'être ma situation à vie. Je me sens impuissante, coupable, sans ressources. Je sais que je dois aborder le sujet avec lui, mais je ne sais pas comment. S'il est réellement asexuel, je voudrais qu'il puisse vivre sa vie sans honte ni obligations à mon endroit. Mais qu'il fasse aussi la paix avec ça et avec le fait que j'ai des besoins qui devront être comblés par quelqu'un d'autre. Je veux qu'on puisse tous les deux faire la paix avec la situation sans nous sentir menacés par l'absence de désir ou le désir de l'autre.

Comment amener le sujet sans le brusquer, sans l'agresser, sans qu'il se sente jugé? Pour qu'il s'accepte tel qu'il est et, aussi, m'accepte telle que je suis?

Comment faire sortir un asexuel du placard en sachant qu'il ne sait pas ce qu'est l'asexualité? Est-ce que je dois attendre que ça vienne de lui (ce qui ne viendra jamais parce qu'on ne peut s'exprimer sur un concept inconnu)? Ou est-ce que je peux lui en parler? Et si oui, COMMENT?

Merci à l'avance pour votre aide et vos témoignages.

Avatar du membre
clotaire
Aveuglant
Messages : 2973
Enregistré le : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : peut être tutoyé ;)
A aimé : 591 fois
A été aimé : 569 fois

Re: Comment faire sortir mon fiancé (probablement) A du placard...?

Message par clotaire » 02 sept. 2019, 18:27

Bienvenue nephthisis :-)
Merci pour ton témoignage !
Une piste serait peut-être de trouver une vidéo YouTube ou un témoignage écrit, parmi les nombreuses sources qui sont partagées ici, et de lui montrer, en disant innocemment que tu es tombée dessus par hasard et que tu as trouvé que ça lui ressemblait. A toi de voir le format auquel il serait le plus réceptif ;-)

Avatar du membre
Grignoteuse de bouquins
Avenista
Messages : 1389
Enregistré le : 02 oct. 2017, 19:17
Localisation : Nice
Pronom : Elle/Ael
A aimé : 399 fois
A été aimé : 269 fois

Re: Comment faire sortir mon fiancé (probablement) A du placard...?

Message par Grignoteuse de bouquins » 02 sept. 2019, 19:20

Bienvenue Nephthisis ,
Clotaire a raison : tu devrais tenter de lui parler du sujet de l'asexualité , peut être qu'il se reconnaîtrait la dedans. Il y a pas mal de ressources sur le forum que tu peux consulter , donc ça serait pas mal de tenter le coup. Pour amener le sujet , je pense qu'il ne faut pas trop montrer tout d'un coup , toutes les définitions ect : s'en tenir aux bases , c'est bien , ça reste clair . Alors forcément , si il te dit que ça ne lui correspond pas , je ne pense pas qu'il faut insister plus que ça , il ne peut pas sortir du placard si ça ne lui correspond pas .
En tout cas , tu as une bonne démarche en venant ici , ça prouve que tu ne restes pas au simple "le sexe ne va pas entre nous on se quitte" , c'est une super initiative d'essayer de comprendre ce qu'il y a derrière tout ça. Bonne chance :D
♠ Why frick frack when you can snick snack ? ♠ :cake:

Piccolo
Atrix
Messages : 1735
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 22 fois
A été aimé : 113 fois

Re: Comment faire sortir mon fiancé (probablement) A du placard...?

Message par Piccolo » 02 sept. 2019, 19:24

nephthisis a écrit :
02 sept. 2019, 18:07
Comment amener le sujet sans le brusquer, sans l'agresser, sans qu'il se sente jugé? Pour qu'il s'accepte tel qu'il est et, aussi, m'accepte telle que je suis?

Comment faire sortir un asexuel du placard en sachant qu'il ne sait pas ce qu'est l'asexualité? Est-ce que je dois attendre que ça vienne de lui (ce qui ne viendra jamais parce qu'on ne peut s'exprimer sur un concept inconnu)? Ou est-ce que je peux lui en parler? Et si oui, COMMENT?
Étant donné que la situation stagne depuis longtemps, il est nécessaire que tu fasses le premier pas.

Selon moi tu as le droit de lui faire savoir tes frustrations, ce qui permettra ensuite de continuer sur le sujet que tu souhaites aborder.

En revanche je trouve que l'expression "sortir du placard" est inappropriée dans son cas. C'est pas comparable à un homme qui serait conscient de son homosexualité et qui chercherait à la cacher.

nephthisis
Néophyte
Messages : 4
Enregistré le : 02 sept. 2019, 16:56
A aimé : 3 fois

Re: Comment faire sortir mon fiancé (probablement) A du placard...?

Message par nephthisis » 02 sept. 2019, 19:42

@Piccolo : L'expression "sortir du placard" n'est probablement pas la plus appropriée, en effet. Je ne savais pas comment décrire la chose, pour être honnête... Quel terme serait plus approprié?

Avatar du membre
Grignoteuse de bouquins
Avenista
Messages : 1389
Enregistré le : 02 oct. 2017, 19:17
Localisation : Nice
Pronom : Elle/Ael
A aimé : 399 fois
A été aimé : 269 fois

Re: Comment faire sortir mon fiancé (probablement) A du placard...?

Message par Grignoteuse de bouquins » 02 sept. 2019, 20:00

Non moi je trouve qu'elle n'est pas forcément innapropriée , bien qu'il ne le cache pas vraiment , faire son coming out où sortir du placard c'est annoncer officiellement et clairement son orientation sexuelle , ce qui n'est actuellement pas le cas (si jamais il est asexuel).
♠ Why frick frack when you can snick snack ? ♠ :cake:

Piccolo
Atrix
Messages : 1735
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 22 fois
A été aimé : 113 fois

Re: Comment faire sortir mon fiancé (probablement) A du placard...?

Message par Piccolo » 02 sept. 2019, 20:44

nephthisis a écrit :
02 sept. 2019, 19:42
@Piccolo : L'expression "sortir du placard" n'est probablement pas la plus appropriée, en effet. Je ne savais pas comment décrire la chose, pour être honnête... Quel terme serait plus approprié?
En fait je n'avais pas d'autre expression en tête. Peut-être tout simplement lui "faire prendre conscience" ?
Sachant que c'est à lui de décider si cela lui convient ou non (je veux dire le mot "asexuel").

Grignoteuse de bouquins a écrit :
02 sept. 2019, 20:00
Non moi je trouve qu'elle n'est pas forcément innapropriée , bien qu'il ne le cache pas vraiment , faire son coming out où sortir du placard c'est annoncer officiellement et clairement son orientation sexuelle , ce qui n'est actuellement pas le cas (si jamais il est asexuel).
Historiquement ça concerne plutôt les homosexuels (ou les bi, mais ça revient au même car c'est pas leur partie hétéro qui "pose problème").
Comme asexuel c'est "rien" on ne peut pas parler de dissimulation.

Avatar du membre
Grignoteuse de bouquins
Avenista
Messages : 1389
Enregistré le : 02 oct. 2017, 19:17
Localisation : Nice
Pronom : Elle/Ael
A aimé : 399 fois
A été aimé : 269 fois

Re: Comment faire sortir mon fiancé (probablement) A du placard...?

Message par Grignoteuse de bouquins » 02 sept. 2019, 23:48

Donc tu penses qu'un coming out se fait seulement après une dissimulation intentionnelle ?
Parce que par exemple il y a des personnes qui ne sont pas forcément dans la dissimulation mais qui le disent , dans ce cas là aussi c'est un coming out. Il n'y a pas de vrai ou de faux coming out. De toute façon on n'est pas dans l'historique mais dans le présent tu me diras :mrgreen:
♠ Why frick frack when you can snick snack ? ♠ :cake:

fiffi
Atrix Revolutions
Messages : 1965
Enregistré le : 04 oct. 2016, 00:07
Localisation : 77
Pronom : Il . Fiffi et tu
A aimé : 552 fois
A été aimé : 290 fois

Re: Comment faire sortir mon fiancé (probablement) A du placard...?

Message par fiffi » 03 sept. 2019, 00:09

Bonjour Nephtisis ,

je pense en effet que ça a du être violent pour lui mais tu ne le changeras pas de force et toi non plus tu ne pourras pas changer ta nature .

Avant qu' il fasse son coming-out , qu' il sorte du placard ou qu' il en prenne conscience , il faudrait qu' il sache lui-même si il est asexuel ou non et qu' il décide d' en parler .

Tu peux lui parler de l' asexualité mais sans lui mettre la pression , sans porter de jugement et sans lui dire , du moins dans un premier temps , que tu supposes qu' il est A .
Le comment aborder le sujet est plus complexe ; ne le connaissant pas je ne sais pas quel démarche serait la meilleur . faire des recherches en sa présence serait peut-être une bonne idée . Tu fais celle qui est étonnée et tu lui dit " tu savais que l' asexualité existait ? " .

Piccolo
Atrix
Messages : 1735
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 22 fois
A été aimé : 113 fois

Re: Comment faire sortir mon fiancé (probablement) A du placard...?

Message par Piccolo » 03 sept. 2019, 00:27

Grignoteuse de bouquins a écrit :
02 sept. 2019, 23:48
Donc tu penses qu'un coming out se fait seulement après une dissimulation intentionnelle ?
Parce que par exemple il y a des personnes qui ne sont pas forcément dans la dissimulation mais qui le disent , dans ce cas là aussi c'est un coming out. Il n'y a pas de vrai ou de faux coming out. De toute façon on n'est pas dans l'historique mais dans le présent tu me diras :mrgreen:
En général oui, il y a quand même cette idée de peur. Le fait de le dire représente une libération pour la personne, qui jusqu'à ce moment avait comme l'impression de vivre "clandestinement".
L'idée c'est ensuite de présenter ensuite son conjoint à ses parents ou du moins de vivre au grand jour.

Il n'y a rien d'équivalent avec l'asexualité, qui serait plus proche du célibat.

Avatar du membre
Grignoteuse de bouquins
Avenista
Messages : 1389
Enregistré le : 02 oct. 2017, 19:17
Localisation : Nice
Pronom : Elle/Ael
A aimé : 399 fois
A été aimé : 269 fois

Re: Comment faire sortir mon fiancé (probablement) A du placard...?

Message par Grignoteuse de bouquins » 03 sept. 2019, 02:36

Mais quand on est asexuel , toujours est il que l'idée de peur de l'annoncer peut être là . De plus , l'asexualité n'a rien a voir avec le célibat , on peut être asexuel et homoromantique par exemple ect ...
De toute façon on dérive sur le sujet "est ce que le coming out asexuel existe vraiment" . Je ne pense pas personnellement qu'il faut avoir peur ou souffrir pour dire qu'à ce moment là , oui il y a coming out. Il y a coming out a partir du moment où on annonce son orientation sexuelle , pour moi il y a pas forcément d'autre élément qui rentre en compte.
♠ Why frick frack when you can snick snack ? ♠ :cake:

nephthisis
Néophyte
Messages : 4
Enregistré le : 02 sept. 2019, 16:56
A aimé : 3 fois

Re: Comment faire sortir mon fiancé (probablement) A du placard...?

Message par nephthisis » 03 sept. 2019, 03:45

Je commence à me dire que le truc le plus simple, comme toujours, c'est la vérité. Lui dire comment j'en suis venue à penser à ça et lui demander ce que lui en pense... Depuis le temps, on se connaît bien et on communique vraiment bien aussi, alors je ne vois pas comment ça pourrait mal tourner, d'abord que mon intention est bonne et que je ne le juge pas. Je veux juste savoir ce qu'on fait à partir de là. Ce qui est, je pense, bien légitime. Parce que mes 5 années de "vache maigre" commencent à me peser très lourd... Et que maintenant que j'ai abandonné l'idée des thérapies et de la "guérison", je me retrouve devant l'inconnu.

Polymnie
Amène
Messages : 438
Enregistré le : 04 mai 2013, 09:29
A été aimé : 45 fois

Re: Comment faire sortir mon fiancé (probablement) A du placard...?

Message par Polymnie » 03 sept. 2019, 09:39

Bonjour nephthisis,
je me retrouve dans ton histoire. Avec mon mari nous sommes ensemble depuis 17ans et j'ai découvert le terme asexualité en 2013 par hasard en tombant sur un article qui abordait ce sujet.
Notre couple est à l'envers du tien. Mon mari a consulté un sexologue, cherché des conseils sur des forums, essayé de comprendre pourquoi tout était si compliqué du côté du sexe avec moi. Il m'a proposé d'y aller mais contrairement à ton mari ( que je trouve avoir été très courageux et qui doit bcp t'aimer) j'ai refusé car je me sentais bien de mon côté pas de manque, pas d'envie, je ne pouvais pas l'expliquer mais je savais qu'il n'y avait pas de bloquage. Donc je me suis volontairement forcée, j'ai été très violente dans mes propos, beaucoup pleurée.
Une catastrophe pendant plusieurs années :-( mais juste sur ce sujet.
Jusqu'à cet article, j'ai découvert le site Aven et le soir même je lui montrais juste la page d'accueil.
Il a eu la même réaction que moi en disant mais ça c'est toi. :-) On a aussi compris les efforts qu'on faisait mutuellement alors qu'au fond de nous on pensait être le seul à en faire.
Nous avons toujours bcp parlé mais nous ne nous comprenions pas sur ce sujet.
Aujourd'hui nous essayons toujours de nous comprendre, nous avons plus de clés de compréhension mais il est toujours aussi compliqué d'imaginer ce que l'autre ressent car cela nous est mutuellement inconnu.
Depuis la découverte de mon asexualité, on ne se dit plus qu'il vaut mieux qu'on se sépare car on s'aimait tellement que c'était la seule solution qu'on envisageait pour arrêter de se faire souffrir.
Depuis on c'est marié et on a lancé un projet d'adoption. Je ne vais pas te dire qu'il est ravi de la fréquence car c'est comme celle qui te pese tant une fois par mois. Il faut bcp de conditions réunies pour moi et très peu pour que tout tombe à l'eau :-). Mais au moins la finalité ce n'est pas moi en pleurs dans la douche.
Il aimerait bcp avoir des rapports sans toutes ses contraintes de gestes, de paroles... juste se lâcher mais il ne veut pas non plus les avoir avec une autres.
Tout ça pour dire que rien n'est simple mais de le savoir est libérateur pour les deux. Et permet au moins d'essayer d'avancer avec les mêmes clés.
Je ne sais pas quelle est la meilleure solution pour lui parler de l'asexualité, mais ta démarche prouve que tu tiens à lui et si vous parlez de tout il comprendra que tu as fait ses recherches pour vous.
Bon courage à vous deux

Piccolo
Atrix
Messages : 1735
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 22 fois
A été aimé : 113 fois

Re: Comment faire sortir mon fiancé (probablement) A du placard...?

Message par Piccolo » 03 sept. 2019, 10:19

Grignoteuse de bouquins a écrit :
03 sept. 2019, 02:36
Mais quand on est asexuel , toujours est il que l'idée de peur de l'annoncer peut être là . De plus , l'asexualité n'a rien a voir avec le célibat , on peut être asexuel et homoromantique par exemple ect ...
De toute façon on dérive sur le sujet "est ce que le coming out asexuel existe vraiment" . Je ne pense pas personnellement qu'il faut avoir peur ou souffrir pour dire qu'à ce moment là , oui il y a coming out. Il y a coming out a partir du moment où on annonce son orientation sexuelle , pour moi il y a pas forcément d'autre élément qui rentre en compte.
Oui je connais mais c'est malgré tout assez différent de l'homosexualité, dans la mesure où l'asexuel n'a pas d'attirance, par conséquent il n'a rien à cacher, littéralement.

J'ai dit le célibat dans le sens où par défaut, une relation implique souvent une sexualité. Donc si la personne n'en a pas, ça rejoint indirectement le célibat ou l'abstinence.
Si la personne est homoromantique, socialement ça rejoint beaucoup plus les problèmes liés à l'homosexualité mais c'est différent de l'asexualité "seule" sans orientation romantique ou alors hétéroromantique.

Les éventuels problèmes relationnels ne regardent que le couple, comme ici en l'occurrence.

Mais je suis d'accord, ça a dévié en HS.

nephthisis
Néophyte
Messages : 4
Enregistré le : 02 sept. 2019, 16:56
A aimé : 3 fois

Re: Comment faire sortir mon fiancé (probablement) A du placard...?

Message par nephthisis » 04 sept. 2019, 00:17

Merci pour vos réponses et avis.

Mon fiancé et moi avons eu une discussion honnête sur le sujet hier soir. Il ne sait pas s'il veut s'identifier ouvertement comme asexuel, mais l'appellation, quelle qu'elle soit, ne change pas la situation.


Nous avons conclu de prendre un rendez-vous avec une sexologue pour démêler le tout et fixer des règles quant à l'ouverture de notre couple, étant donné que 1) nous ne voulons pas nous séparer, que 2) je ne veux ni mettre de la pression à mon chum ni essayer de le guérir, en sachant que c'est inutile, et que 3) mon chum ne veut pas que je continue de me sentir frustrée sexuellement et malheureuse de cette situation pour le moins particulière.

Il n'est assurément pas facile de comprendre que l'autre a un besoin que nous n'avons pas ou que nous avons un besoin que l'autre n'a pas. Je crois que nous avons beaucoup de chance de nous avoir l'un et l'autre :)

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité