Comment cesser d'y penser ?

Pour les personnes impliquées dans un couple sexuel-asexuel, ayant besoin de soutien ou voulant partager.
pamaaaal
Néophyte
Messages : 2
Enregistré le : 13 juin 2019, 18:50

Comment cesser d'y penser ?

Message par pamaaaal » 13 juin 2019, 19:28

Bonjour

Je suis nouvelle sur ce forum :void: .

Je suis une femme, j'ai trente ans et, après de longues années passées à penser que je pouvais trouver la solution toute seule et que ce n'était pas si grave, je me rends compte qu'il faut vraiment que je fasse face à certaines questions et à certaines souffrances.
Je n'ai pas de désir pour mon copain actuel. Je n'en ai pas eu pour mes copains précédents, je n'ai jamais eu de plaisir sexuel autrement qu'en me masturbant - pour l'expérience mais sans en ressentir l'envie, j'ai appris à le faire vers l'âge de 25 ans ! -.
En revanche, j'ai très souvent eu des relations sexuelles, avec mes copains précédents et avec mon copain actuel, pour leur faire plaisir autant que parce que cela me faisait du bien de me conforter dans l'idée que j'avais un copain, que tout était normal, que je n'étais pas seule.
Aujourd'hui, je suis avec le même homme depuis trois ans (un record pour moi!) et j'ai un peu progressé, dans le sens où ces derniers mois je me sentais capable de dire à mon copain que je ne voulais pas de relation sexuelle. Je me contrains à avoir une relation sexuelle avec lui une fois par mois car je sais que ça lui fait plaisir et que c'est important pour lui. Mais aujourd'hui, j'en suis au stade où je voudrais qu'il n'y ait plus du tout de sexualité entre nous ; et cela, je n'arrive pas à le lui dire. A début de noter relation, j'étais plus loquace mais comme lui-même n'est pas très enclin à la discussion sur ce sujet et que , de façon générale, nous avons peu de choses à nous dire, je préfère le silence.
Je sais que sa copine précédente lui avait fait la demande de ne plus avoir de rapports sexuels avec lui et que, suite à cela (et à cause d'autres désaccords plus grands, également), ils s'étaient séparés.
Je ne suis pas amoureuse de mon copain mais je suis contente d'être avec lui, c'est agréable de ne pas être complètement seule et il est gentil avec moi. De toute façon, je n'ai jamais cherché à ressentir de passion ou à avoir des aventures et des émotions extraordinaires : je veux juste vivre respectée et a minima entourée.
Je pensais avoir trouvé une solution pérenne avec ces rapports mensuels mais je me rends compte que je passe la moitié de mes journées à lutter contre de noires pensées, à imaginer une scène de rupture au cours de laquelle je dirais à mon copain que je ne veux plus avoir de rapports sexuels avec lui, puis à faire d'immenses efforts pour penser à autre chose.
J'aimerais savoir si certains A sur ce forum ont fait cette 'concession' sur le long terme d'avoir des rapports espacés pour maintenir un lien amoureux avec leur partenaire, et cmment ils l'ont vécu. Je souffre beaucoup d'avoir à me battre constamment pour penser à autre chose qu'à toutes ces questions, sans cesse. J'aimerais avoir un raport sexuel une fois par mois, pour acheter la paix entre nous, et le reste du temps pouvoir vivre ma vie, sans plus penser à cela. Est-ce possible?
Merci pour vos conseils et votre soutien

SKhurn71
Apprenti
Messages : 58
Enregistré le : 11 juin 2019, 17:10
Localisation : Chalon sur saone
Pronom : Gwen
A été aimé : 4 fois
Contact :

Re: Comment cesser d'y penser ?

Message par SKhurn71 » 13 juin 2019, 20:47

je n'ai pas d expérience à te partager.

Mais un rêve à te partager.

Je rêve d'avoir une copine avec qui je puisse dire clairement ce que je n'ai jamais réussi à dire clairement. Ce rêve, ce désir, j'ai réussi à le construire comme un projet pour ma prochaine relation en en parlant avec Nostera... J'ai parlé simplement avec elle et j'ai compri simplement que tout était simple à comprendre. Si une fille sort avec moi j'essaierai de lui parler de mon manque d'intérêt pour le sexe et je lui demanderai de m'offrir une sorte d'affection que j'ai toujour rêevé et qu'en echange on construire un compromi de fréquence/intensité de rapport sexuel.

Je ne sais pas si je répond à ta question, mais j'expose fierement ce que j'ai compri de moi meme et ce que j'aurais du comprendre simplement : le dialogue résoud les chose. Et je dois travailler ma force de volonté pour que ce dialogue porte ses fruits... J'ai trop cru au silence et à la diplômatie. Il faut une sorte de violence (pacifique ?)

Ce n'est pas forcément la réponse que tu veux, car j'ai répondu à ma question en reflet à ton problème. (égocentrisme ?)

J'aime vivre, j'aime mon point de vu, ma manière de vivre...

Moi aussi j'ai des question, des incompréhenssions, et je ne suis pas capable de te répondre. seulement de me répondre et de partager mon point de vu avec un lien de ton problème.

Est ce que ça t'aide ? Ou est ce que j'ai une partie de ta réponse ?

Je suis informaticien et tu offre une constante : un mois... Peut être que ca peut devenir une variable... Je ne comprend pas la sexualité, mais le cerveau est sensé offrir une récompense au sexe, donc ca doit etre semblable à ma dépendance à la bouffe et si je m'appuie sur cette hypothèse alors c'est peut être une fois par semaine en cas : anniversaire, noel, moment de déprime... Mais une variable module quand il y a une sonde de détection... (la conversation ?)

Je suis toujours triste de ne pas comprendre l'interet des sexuels pour le sexe... Je suis gourmand donc je juge le sexe sur la ma perception de la bouffe et mon appéti est influencé par mon moral, les évenements (pour mon anniv en mai, j'ai pris une semaine de vacances en bretagne chez ma famille et ma grand mere a fait à manger tout ce qui me rend heureux... On a acheté de belles pièces de viande, on a été pêcher des huitres, des palourdes, des moules... Ce qui veux dire excursions sur la plages, couteau tiré sur les rocs... Fatigues en rentrant, bref : tout un rituel...) Mon ex d'ailleurs savais qu'il fallait m'inviter au resto et cinéma lorsqu'elle avait une grosse envi de sexe... C'est un partage :) Il faut se rendre heureux mutuellement. (randonnées, soirée dans un chalet, couché de soleils, manger chez la belle famille... On peut être heureux de petites choses et de manières tellement différentes...

Si tu offre ton corps par devoir...

fout le camps !

SKhurn71
Apprenti
Messages : 58
Enregistré le : 11 juin 2019, 17:10
Localisation : Chalon sur saone
Pronom : Gwen
A été aimé : 4 fois
Contact :

Re: Comment cesser d'y penser ?

Message par SKhurn71 » 13 juin 2019, 20:49

j'ajoute un truc : mon surnom chez moi est : le boulet !

des fois j'ai de bonnes intension mais je dis les choses de la mauvaises manières. Si tu es blessé, laisse moi une chance de m'expliqué d'une autre manière s'il te plait :(

bisou :)

Je n'ai que de la bienveillance à ton égard et conscience que je ne comprend pas tout. Tu es seul à te connaitre

bisou :)

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3648
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 629 fois
A été aimé : 920 fois

Re: Comment cesser d'y penser ?

Message par Baelfire » 13 juin 2019, 21:39

Salut Pamaaaal (ça rime avec Graal)

Pour ta question "comment cesser d'y penser ?" la réponse est "tu ne peux pas encore". Parce qu'il reste encore trop de choses à clarifier, à mettre au point avec ton copain.

L'amour joue un rôle important dans l'acte sexuel pour la plupart des gens. Mais tu n'aimes pas ton copain. Attention je ne suis pas en train de juger. La simplicité d'une relation est une très belle chose. Recevoir de l'attention, de l'affection, du respect, être bien avec quelqu'un c'est déjà beaucoup. Et j'admire les personnes qui parviennent à s'en contenter

Si il n'y a pas d'amour au sens amour fusionnel je suppose qu'il y a de l'affection. Mais quand de base on est pas attirés par les relations sexuelles il est rare que ça suffise. Alors les concessions que tu fais deviennent juste insupportables. En fait si tu continues à te taire et à suivre cette voie c'est ton corps entier qui va rejeter l'acte sexuel. Et toi tu seras dégoûtée. Ca sera très difficile de te "réparer" après ça. Donc pour répondre à ta question, se sacrifier (parce que là ce n'est plus une concession c'est un sacrifice) sur le long terme ce n'est pas sans conséquences. C'est faisable mais c'est une torture lente qui amène au dégoût de soit même.

Je ne connais pas ton copain. J'ai surtout noté que "de façon générale, nous avons peu de choses à nous dire". Et également que son ex lui avait demandé de ne plus avoir de relation sexuelle. Ne pas pouvoir parler est un méga frein !! Et puis alors...si vous ne discutez pas, si vous ne vous aimez pas, y a t-il de la complicité ? De l'attachement ? Qu'est ce qui peut bien vous tenir ensemble ? C'est pour ne pas être seuls ?

Cet homme il fait parti de ta vie intime. Et il a le droit de savoir parce qu'il ne devinera pas, parce qu'il va continuer et rien ne va changer. Parce qu'il n'a pas envie de parler et que si tu ne l'y oblige pas votre relation va s'étioler. Et ton aversion va s'accroître. Un jour tu n'en pourras plus, tu vas exploser et ta réaction paraîtra disproportionnée. Il ne va pas comprendre.

Parle-lui, explique-lui et exige qu'il s'exprime nom de nom !! Peut-être qu'ensemble vous trouverez des solutions, vous arriverez à vous en sortir. Laisse lui une chance. Skhurn met le doigt dessus lorsqu'il dit rêver d'avoir une compagne à laquelle il pourrait parler de tout cela sans tabou. Je crois que c'est aussi ce dont tu as besoin.

La communication dans le couple c'est primordial.

Courage et bienvenue :)
♪Love is in the A ♫

Avatar du membre
Grignoteuse de bouquins
Avenista
Messages : 1389
Enregistré le : 02 oct. 2017, 19:17
Localisation : Nice
Pronom : Elle/Ael
A aimé : 399 fois
A été aimé : 269 fois

Re: Comment cesser d'y penser ?

Message par Grignoteuse de bouquins » 13 juin 2019, 21:50

Je trouve qu'échanger du sexe contre de l'affection où se forcer ça a un coté malsain . Si c'est insupportable pour toi il ne vaut mieux pas te forcer. Si tu te sens capable de négocier un compromis , alors fait le . Mais dans tous les cas il ne faut pas se forcer parce que sinon au long terme tu risque de le vivre mal . Comme le dis mon voisin du dessus , tu ne dois pas considérer ça comme un "devoir" : le sexe c'est quelque chose d'asbolument pas obligatoire . Au final c'est ton corps et ta conscience qui sait si tu en es capable , donc inutile de te traumatiser . Si tu sens qu'il est impossible pour toi de tenir un compromis au long terme , je te conseille de penser un peu a toi .
♠ Why frick frack when you can snick snack ? ♠ :cake:

pamaaaal
Néophyte
Messages : 2
Enregistré le : 13 juin 2019, 18:50

Re: Comment cesser d'y penser ?

Message par pamaaaal » 14 juin 2019, 00:46

Merci pour vos réponses. Je vais méditer tout ça...
Ça m'aide vraiment en tout cas d'avoir pu l'écrire ici.
Bonne soirée

Polymnie
Amène
Messages : 438
Enregistré le : 04 mai 2013, 09:29
A été aimé : 45 fois

Re: Comment cesser d'y penser ?

Message par Polymnie » 14 juin 2019, 07:12

Pour etre en couple avec un S je suis completement d'accord avec Baelfire.
Tu dis que tu n'es pas amoureuse que vous vous ne parlez pas, pour moi ça donne l'impression que tu restes avec lui juste parce que tu ne veux pas être seule.
La solitude n'est pas attirante en tous cas pas pour moi par contre on ne peut pas tout accepter pour ne pas être seule.
Tu viens de te reconnaitre dans l'asexualité c'est le debut d'un changement qu'il faut que tu integres.
Ben oui on est different mais "normal" et pas "malade".
Avec mon mari on a tenu 10ans sans connaître mon asexualite, 10ans de pb côté rapport sexuel mais à côté de ça on se parlait tout le temps de tout, on s'aime et c'est les seules choses qui nous ont permi de trouver des solutions. On a souhaité se séparer presque tous les ans pendant cette période par ce qu'on voyait qu'on se fesait mutuellement souffrir.
Ca fait 6ans qu'on ne parle plus de se quitter, nous avons acheter une maison, nous nous sommes mariés et sommes engagés dans un projet d'adoption.
Nous avons des rapports de temps en temps qui ne sont pas forcés ça ne me dérange pas (il faut bcp de conditions reunies) , il en voudrait plus évidement mais au moins ceux que nous avons ne finissent pas en pleure.
Tout ça pour dire que la communication et l'amour sont des points essentiels dans notre couple. Et qu'une fois que tu connais ton asexualité ta vision change, soit ton compagnon t'aime comprends et vous évoluez ensemble soit tu sais que tu chercheras des relations differentes.
J'ai toujours dit à mon mari qu'il pourrait se vanter d'être le dernier car si on devait se separer je ne pense pas que je rechercherais le même genre de relation :-)
Bon courage

Avatar du membre
clotaire
Aveuglant
Messages : 2971
Enregistré le : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : peut être tutoyé ;)
A aimé : 591 fois
A été aimé : 569 fois

Re: Comment cesser d'y penser ?

Message par clotaire » 14 juin 2019, 09:25

Bienvenue pamaaaal :-)
Je suis assez d'accord avec ce qui a été dit. Je pense que tu peux lui exposer la situation, lui dire que une fois par mois, c'est un rythme que tu acceptes car au fond tu n'as pas envie. Il faut, pour que tu te sentes apaisée, que lui te dise clairement qu'il accepte la situation, qu'il vit bien avec ça. Si oui (espérons le), on peut faire l'hypothèse que tu seras soulagée et que du coup, ça te tracassera moins ?

Avatar du membre
Orchis
Adepte
Messages : 176
Enregistré le : 29 mai 2019, 23:25
A aimé : 39 fois
A été aimé : 42 fois

Re: Comment cesser d'y penser ?

Message par Orchis » 14 juin 2019, 21:44

Bienvenue pamaaaal ! :)
Je plussoie ce qui a été dit au-dessus (je n'ai pas grand-chose de pertinent à ajouter).

Avatar du membre
Iloy
Agent
Messages : 784
Enregistré le : 07 déc. 2018, 12:03
Localisation : Nice
Pronom : Peu importe
A aimé : 122 fois
A été aimé : 138 fois

Re: Comment cesser d'y penser ?

Message par Iloy » 15 juin 2019, 20:52

Bienvenue sur le forum pamaaaal :)
J'aurais tant aimé cependant, gagner pour vous, pour moi perdant, avoir été peut-être utile

Emma-phrodite
Affilié
Messages : 277
Enregistré le : 22 mai 2019, 21:23
A aimé : 3 fois
A été aimé : 17 fois

Re: Comment cesser d'y penser ?

Message par Emma-phrodite » 15 juin 2019, 21:09

Bienvenue pamaaal ! ;)

Se donner physiquement une fois par mois c’est vraiment énorme !

Anne981
Aspirant
Messages : 35
Enregistré le : 15 juin 2019, 20:14
A aimé : 6 fois
A été aimé : 3 fois

Re: Comment cesser d'y penser ?

Message par Anne981 » 17 juin 2019, 18:59

Bienvenue Pamaaaal,

Pour répondre à ta question, j'ai tenté dans mon couple, sans succès, de maintenir un semblant d'activité sexuelle. Pendant 4 ans, nous sommes progressivement passés de deux fois par semaine à une fois par mois, puis tous les deux / trois mois. Quand j'ai compris que j'attendais avec angoisse le moment où il faudrait que j'accomplisse mon "devoir", j'ai arrêté tout net. Pendant quatre autres années, mon mari s'est plaint sans que nous en discutions sérieusement et aujourd'hui, nous rouvrons ce dossier sensible. Dans mon cas, "faire des efforts à contre coeur de temps à autres" n'a pas été concluant.

En ce moment, nous essayons de déterminer avec quelles caresses, gestes intimes nous pourrions être tous les deux satisfaits.

bonmoment
Néophyte
Messages : 3
Enregistré le : 15 juin 2019, 22:19
A aimé : 1 fois

Re: Comment cesser d'y penser ?

Message par bonmoment » 17 juin 2019, 21:12

Bonsoir Anne981,

J'arrive sur ce forum après quelques années de souffrance et incompréhension. Je suis S marié à une A de toute évidence depuis que j'ai découvert ce site... Ça a été long. Je me rends compte de la souffrance que vivait mon épouse aussi. Je comprends maintenant beaucoup de choses car je la reconnais dans vos témoignages. Mais pour autant je réalise que c'est une situation sans issue heureuse possible! Je serai intéressé de savoir ce qui peut être acceptable sans souffrance et sans dégout pour vous. J'exclue la séparation! Elle n'est acceptable pour moi surtout que sa souffrance a engendré des problèmes de déglutitions ("la gorge nouée") donc des difficultés à manger... D'avance merci pour vos éléments de réflexion.

Anne981
Aspirant
Messages : 35
Enregistré le : 15 juin 2019, 20:14
A aimé : 6 fois
A été aimé : 3 fois

Re: Comment cesser d'y penser ?

Message par Anne981 » 17 juin 2019, 22:35

bonmoment a écrit :
17 juin 2019, 21:12
Bonsoir Anne981,

J'arrive sur ce forum après quelques années de souffrance et incompréhension. Je suis S marié à une A de toute évidence depuis que j'ai découvert ce site... Ça a été long. Je me rends compte de la souffrance que vivait mon épouse aussi. Je comprends maintenant beaucoup de choses car je la reconnais dans vos témoignages. Mais pour autant je réalise que c'est une situation sans issue heureuse possible! Je serai intéressé de savoir ce qui peut être acceptable sans souffrance et sans dégout pour vous. J'exclue la séparation! Elle n'est acceptable pour moi surtout que sa souffrance a engendré des problèmes de déglutitions ("la gorge nouée") donc des difficultés à manger... D'avance merci pour vos éléments de réflexion.
Bonsoir Bonmoment,

Je ne suis pas bien sûre des règles de ce forum, mais je pense que tu devrais peut-être ouvrir ton propre sujet afin d'avoir des réponses bien développées concernant ton cas.

Mais pour te répondre, nous n'envisageons pas la séparation non plus et nous avons tenté des séances de "massages" plus ou moins intimes, ce qui me convient; mais surtout, de retrouver des gestes câlins que je n'osais plus faire parce que j'avais peur que cela ne "dégénère".

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3648
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 629 fois
A été aimé : 920 fois

Re: Comment cesser d'y penser ?

Message par Baelfire » 18 juin 2019, 08:37

Anne981 a écrit :
17 juin 2019, 22:35
Je ne suis pas bien sûre des règles de ce forum, mais je pense que tu devrais peut-être ouvrir ton propre sujet afin d'avoir des réponses bien développées concernant ton cas.
En effet ;) squatter les sujets personnels des autres pour parler de son propre cas c'est un peu comme rentrer chez quelqu'un sans y être invité. Alors on crée son chez soi pour pouvoir recevoir du monde.

J'ajouterais que ce qui convient à Anne n'ira pas forcément à ton épouse. Car, tout simplement, il s'agit de deux personnes différentes.
♪Love is in the A ♫

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité