Relation A/S ?

Pour les personnes impliquées dans un couple sexuel-asexuel, ayant besoin de soutien ou voulant partager.
Répondre
Answers
Néophyte
Messages : 3
Enregistré le : 18 mars 2017, 05:46

Relation A/S ?

Message par Answers » 18 mars 2017, 06:21

Bonjour à tous et à toutes.

Je suis un S approchant bientôt de la 30 aine, j'ai rencontré il y a 2 mois une fille merveilleuse, dont je suis de plus en plus amoureux, elle a une personnalité magnifique, elle m'a annoncé il y a environ un mois qu'elle était Asexuelle. J'avoue m'en être un peu douté, la révélation à été un peu violente pour moi ... depuis on en a peu discuté, mais j'ai appris pas mal de choses sur ses expériences passées qui ont été très malheureuses, elle m'a avoué s'être beaucoup forcé pour rentrer dans la "Norme" mais ne trouve aucun intérêt au sexe ou alors presque jamais. Pourtant elle m'a aussi avoué se masturber quand elle y pense, et avoir une sexualité "Fantasmée" sans aucun problème. Je lui ai posé énormément de questions, même si je n'aime pas le "sexe" pour ce qu'il est, je considère l'acte sexuel avec la personne que j'aime comme un moment de partage et d'intimité privilégié, de respect et de confiance, même si je pense pouvoir me restreindre et que bien entendu je ne la forcerais jamais à faire quoi que ce soit, je ne me vois pas vivre toute ma vie avec quelqu'un sans aucune dimension érotique et ou relation sexuelle, ou elle prendrait du plaisir, je pense me sentir mal si je lui demande et qu'elle accepte si elle ne prends pas de plaisir ... je pense que ça me rendrais vraiment très triste. Bien entendu on est au début de notre relation, mais si je viens ici aujourd'hui c'est parce que pour moi elle pourrait être la "Bonne" en dehors de ça et d'autres problèmes, elle est quasiment parfaite pour moi. Je n'ai cependant pas envie de vivre une relation frustrante pour elle comme pour moi, égoïstement, je n'ai pas envie d'être malheureux. Je sais que ses relations se sont toujours mal passé et qu'elle a beaucoup souffert de ses relations avec des ex's violents, que ça fait très longtemps qu'elle est célibataire qu'elle ne supporte pas la pénétration ... je me demande si en dehors de l'asexualité qu'elle revendique, il n'y a pas d'autres choses derrière. Pour ma part, j'y pense énormément, je suis prêt a lui offrir toute la patience et l'écoute, mais elle se braque très facilement dés qu'on arrive sur des sujets à débat.

Je viens ici aujourd'hui parce que j'ai besoin de partager déjà, mes doutes et mes craintes, j'ai peur du rejet. Puis pour recueillir vos avis et vous poser quelques questions.

Je suis prêt bien entendu à faire des concessions sur ma vie sexuelle pour être avec elle, mais dans le temps, je me demande comment faire tenir la chose, quels compromis peut on trouver ? Je n'ai pas envie qu'elle ressente que je fais des choses pour elle, que je suis attentionné pour qu'il y ai du sexe derrière. J'ai peur de m'user et de la blesser de lui demander de faire l'amour quand j'en ai envie ... et de me dire que quand je fais cette demande il est évident qu'elle non. Je suis un romantique, et quelqu'un de passionné, j'ai toujours été comme ça, pour moi faire l'amour est une manière de montrer a l'autre qu'on l'aime d'une manière qui dépasse les simples mots, alors je me dis .. que peut être il est possible de "faire l'amour autrement". Mais a l'heure actuelle je la sens totalement fermée et bloquée, et je n'oserais pas aborder le sujet avant un moment ... pour l'instant nous ne dormons pas non plus ensemble, et elle m'a exprimé qu'elle ne voyait pas l'intérêt que l'on dorme ensemble, que d'un point de vu pragmatique c'était chiant, qu'on ne peux pas bouger comme on veux, que au moindre bruit elle ne pourrait pas dormir etc etc ... cela m'a rendu très triste, et elle s'est braqué dés que je lui ai dit que pour moi c'était important.

C'est tout un ensemble de choses, je suis un peu perdu, je veux continuer cette histoire car je l'aime énormément mais je me pose des questions sur le long terme ... elle imagine déjà sa vie avec moi, et plein de choses, j'ai du mal pour l'instant pour ma part à me projeter par rapport à son asexualité, et d'autres problèmes qu'elle a. J'avoue avoir pensé à un moment que c'était vraiment injuste de rencontrer une fille, si ... parfaite, d'un point de vu caractère, mentalité, culture et intelligence, mais que ça ne puisse pas fonctionner sur le plan sexuel. J'aimerais pouvoir faire quelque chose pour faire avancer les choses, que nous puissions faire un pas l'un vers l'autre et être heureux.

Je vous remercie de m'avoir lu jusqu'ici, je suis désolé pour la construction un peu chaotique de tout ça ... il est 6H30 et je n'ai pas dormi de la nuit, j’espère ne pas avoir dit de bêtises.

Je suis désolé si je suis très confus

Merci d'avance pour votre soutien et votre aide.

Avatar du membre
Aphélie
Ace in space
Messages : 1597
Enregistré le : 12 déc. 2016, 15:31
Localisation : Alpha Quadrant
Pronom : Elle
A aimé : 249 fois
A été aimé : 449 fois

Re: Relation A/S ?

Message par Aphélie » 18 mars 2017, 21:37

Pas le choix, il va falloir jouer cartes sur table. On ne peut pas répondre à sa place, elle seule peut te dire comment elle envisage les choses, les compromis qu'elle est prête à faire ou non. Il faut lui faire comprendre que la relation se construit à deux, quitte à mettre le hola avant de continuer afin que vous ayez une conversation claire : elle ne peut pas continuer à faire des projets de son côté et à se braquer dès que tu mets le sujet sur le tapis. Je peux comprendre que ce ne soit pas aisé pour elle d'affronter cette discussion, mais fuir le souci n'est pas la solution, tôt ou tard cela va vous rattraper, et cela semble déjà créer des tensions entre vous.

Par contre, le fait qu'elle fantasme et se masturbe ne signifie absolument pas qu'elle est prête à avoir des relations sexuelles dans le cadre du couple, surtout si par le passé elle s'est forcée. C'est aussi mon cas et aujourd'hui pour rien au monde je ne recommencerais, même pour faire plaisir à une autre personne, de toute manière je n'y prendrais moi-même aucun plaisir, au contraire. Ce qui ne veut pas dire qu'il en est de même pour elle, mais encore une fois elle seule peut te le dire.

Et puis ne pas vouloir être malheureux n'est pas égoïste, c'est un instinct de préservation, et même pour elle, ignorer le problème ne lui rendra pas service sur le long terme : si tu es malheureux et que tu décides de rompre, ça fera plus mal après des mois/années de relation que maintenant. Après je ne veux pas être alarmiste pour autant, il existe des couples A/S qui fonctionnent, à l'aide de compromis et de dialogue, mais il serait justement bien de commencer par là.
"Though my soul may set in darkness, it will rise in perfect light, I have loved the stars too fondly to be fearful of the night." ― Sarah Williams

Avatar du membre
didou
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2020
Enregistré le : 24 oct. 2015, 19:22
Localisation : Nozay, Essonne
Pronom : il
A aimé : 160 fois
A été aimé : 468 fois

Re: Relation A/S ?

Message par didou » 18 mars 2017, 22:51

Euh, première question...
Answers a écrit :j'ai rencontré il y a 2 mois une fille merveilleuse, dont je suis de plus en plus amoureux
Et elle, l'est-elle ? "elle imagine déjà sa vie avec moi, et plein de choses", on peut comprendre que oui. Mais, que dit-elle de sa vision de "votre vie ensemble" ? C'est peut-être une question à lui poser.

Pour ce qui est de:
Answers a écrit :quels compromis peut on trouver
ça, c'est à vous de le déterminer. Personne ici ne pourra le faire à votre place.
Answers a écrit :je ne la forcerais jamais à faire quoi que ce soit, je ne me vois pas vivre toute ma vie avec quelqu'un sans aucune dimension érotique et ou relation sexuelle"
Bon, dis fais ici état de deux points en l'état incompatibles. Alors soit l'un de vous deux ou vous deux faites des "concessions", soit c'est pas gagné d'avance, il ne faut pas se raconter de faux-semblants. Au risque d'être un peu sec, je préfère éviter la langue de bois :mrgreen:
Answers a écrit :pour l'instant nous ne dormons pas non plus ensemble, et elle m'a exprimé qu'elle ne voyait pas l'intérêt que l'on dorme ensemble, que d'un point de vu pragmatique c'était chiant, qu'on ne peux pas bouger comme on veux, que au moindre bruit elle ne pourrait pas dormir etc etc
:lol: Bin c'est vrai quoi ! Pour le peu que l'un des deux ronfle, c'est le pompon :mrgreen: Avec des peluches, pas de risque d'être dérangé :lol: Si l'une me gêne, je la retrouve parterre au petit matin :mrgreen:

Bon, trêve de plaisanterie, comme l'a très bien dit @Aphélie, il n'y a pas 50 solutions et discuter clairement, savoir ce que chacun de vous attend et est prêt à faire est la seule solution.
Règle n°1 : pas avant le mariage. Règle n°2 : ne pas se marier

Avatar du membre
didou
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2020
Enregistré le : 24 oct. 2015, 19:22
Localisation : Nozay, Essonne
Pronom : il
A aimé : 160 fois
A été aimé : 468 fois

Re: Relation A/S ?

Message par didou » 18 mars 2017, 23:49

Yop yop Tao-san,
Tao-san a écrit :Salut Answers !!
Euh, je te trouve un peu acerbe et fort peu charitable dans ton message :? @Answers pose des questions, il est de bon aloi que nous tentions d'apporter quelques pistes. Je te trouve bien dure et ce n'est pas trop la philosophie du forum...
Règle n°1 : pas avant le mariage. Règle n°2 : ne pas se marier

Answers
Néophyte
Messages : 3
Enregistré le : 18 mars 2017, 05:46

Re: Relation A/S ?

Message par Answers » 19 mars 2017, 02:37

Merci à tous et à toutes pour vos réponses,

@Aphélie : Effectivement je pense que nous n'y couperons pas ... nous avons parler de compromis dans notre relation, mais je n'ai pas de détails sur lesquels elle peux faire, alors que moi je ne connais pas forcément les limites de ce que je peux supporter sans être malheureux par la suite.

Après je considère pas que le coït soit la forme ultime et inaltérable de la démonstration de l'amour pour l'autre, la masturbation mutuelle peut être très satisfaisante, ainsi que d'autres choses. Elle a été très clair sur le fait qu'elle ne supportais pas la pénétration, (Du moins 99 % du temps) et je l'ai accepté après beaucoup de réflexion. Quand je parle de relation sexuelle et c'est ma faute je me suis mal exprimé peut être, c'est les rapports intimes dans leur globalité.

J’espère de tout mon cœur que cette relation sera possible.


@Didou

Oui elle l'est, je pense qu'elle fonde beaucoup d’espoir sur un futur avec moi, mais effectivement je ne connais pas les détails, je devrais lui demander comment elle voit les choses.

Je ne veux pas la forcer bien entendu car je la respecte, et que ça serait dégueulasse de faire ça. Pour autant, je n'arrive pas à me sortir de la tête que quelque chose, même pas grand chose est possible, le monde de l'asexualité est totalement nouveau pour moi, je ne pense pas être fermé d'esprit, alors je me demande si il est possible de créer quelque chose qui nous appartiens qui nous contenteras tous les deux, sans nous forcer l'un et l'autre. Mais comme tu le dis, oui il n'y a qu'elle qui peux me le dire.

C'est ce que je vais faire, rester à trouver le bon moment.

@Tao-San

Par ou commencer ... je n'ai pas eu envie de tout dévoiler sur moi et la personne dont je parle, par respect, et puis parce que c'est internet. Je suis désolé si ça pose problème.

Effectivement, il est pour moi difficile de comprendre ce que c'est d'être A, jus-qu’il y a peu je n'avais jamais été confronté a quelqu'un qui l'était. Ce que je comprends cependant c'est qu'il est possible de vivre sa relation avec l'autre autrement, et c'est justement là dessus que j’essaie de trouver des réponses, des conseils et des témoignages.
J'ai l'impression que tu viens ici chercher des justifications à un comportement soit disant "Normal" et des moyens de pressions...
:non: Je pense que tu m'as mal compris, c'est peut être ma faute. Je ne cherche en aucun cas des moyens de pression pour lui forcer la main pour avoir des relations sexuelles, ou quoi que ce soit d'autre, mais simplement partager mon ressenti, mes questionnements et mes doutes avec des personnes qui connaissent le sujet bien mieux que moi, pour pouvoir continuer ma relation avec elle, et imaginer un avenir commun qui ne serait pas rempli de frustration et d'aigreur grandissante. Oui j'ai du mal à accepter totalement son asexualité, car c'est quelque chose de totalement nouveau pour moi, et qu'il me faut un temps d'adaptation, je n'ai jamais vraiment réfléchi à la question avant.
L'asexualité, c'est pas un manque, c'est une absence de désir, une absence d’intérêt pour partager de l'intimité avec l'autre.
Quand je te lis, j'ai l'impression que tu me dis que je considère ça comme une tare, ce n'est pas le cas.
parce que pour toi, dans ta représentation de ce qu'est le couple et de ce que doit être l'homme dans le couple, c'est celui qui occupe le territoire du lit "conjugal" et de faire valoir son "droit" à décharger sa virilité...
Euh, Ok ? :shock: Je n'ai jamais dit ça, c'est un jugement de valeur pur et simple ou tu te permet en plus de présumer de comment je vois les choses ... J'ai juste envie de dormir avec elle, je ne considère absolument pas ça comme un territoire "conjugal" , c'est juste que quand je la vois, j'ai envie d'être avec elle tout le temps et que je trouve ça frustrant (pour ma part) de ne pas pouvoir profiter d'être avec elle, veiller sur elle quand elle dort ou simplement la regarder dormir paisiblement. Je n'ai envie de faire valoir aucun "droit" ou revendication sexuelle, je t'avoue que je trouve ça vraiment présomptueux de ta part de vouloir assumer connaitre ma vision du couple.
Peut-être que je me trompe, mais j'ai l'impression que tu veux te faire passer pour un S tellement compréhensif et sensible et patient et romantique et adorable et formidable et exceptionnel.... mais tu ne sais pas jusqu'à quand... tu ne sais pas si tu supportera son Asexualité et "ses autres problèmes"...
Pardonne moi, d'être un peu franche, mais tu l'as écrit deux fois, elle a "d'autres problèmes"... Moi, je ne la connais pas elle, et elle ne témoigne pas ici...donc je ne peux juger que de ce que tu écris... Je crois que tu n'es pas prêt pour une relation avec une A, et qu'elle ne te mérite pas... désolée, si je suis franche, mais non, tu n'obtiendras pas mon soutien ni mon aide pour culpabiliser et forcer qui que ce soit.
Encore une fois, wow. Mais très bien, je pense que je peux comprendre ton avis.
Poses toi les questions suivantes et cherches les réponses au fond de toi. Comment définis tu un moment intime de confiance et de partage? (n'existe t il que la pénétration de ton sexe dans le sien?) Es-tu prêt par amour de cette personne avec qui tu envisages qu'elle soit celle avec qui tu peux construire ta vie, d'expliquer à tes potes, ta famille, que vous n'avez jamais de relation sexuelle?
Pour la première question je l'ai déjà dit partiellement en haut, effectivement je ne pense pas que la pénétration soit le but ultime d'une relation intime avec quelqu'un. Je peux ressentir du plaisir (physique, sensoriel, émotionnel) simplement en la voyant nue, en la touchant, en partageant une douche, en lui faisant un massage etc etc pour moi c'est de l'intimité.

Pour la seconde, Oui je pense que je pourrais, plus facilement a mes amis qu'a ma famille cela dit, mais je le ferais.

A ma décharge je dirais que effectivement mon premier message manquait de clarté, je venais de passer une nuit blanche et j'étais émotionnellement assez affecté par toutes mes réflexions, mais si tu considérais ne pas avoir toutes les cartes en mains, peut être aurais tu pu simplement me demander plus de détails avant d'émettre un jugement aussi tranché.

Ce que je cherche ici entre autre, c'est une façon d'aborder le sujet, j'ai peur de faire des bourdes et justement comme tu le dis de la culpabiliser et de lui mettre la pression, c'est pour ça que je me tourne vers vous qui êtes plus à même de m'en dire plus, je suis dans une optique de compréhension, si je ne voulais pas continuer la relation que j'ai avec cette personne je ne serais pas là aujourd'hui. Vos avis m'aide à forger une réflexion plus centrée et plus neutre, de dépasser mon égoïsme et mes habitudes pour découvrir quelque chose de nouveau. Je sais très bien que chaque personne est unique, et je comprends que chaque Asexuel ou Sexuel quel qu'il soit vit la chose de la manière qui lui est propre et que les réponses précises à mes questions ça sera elle qui me les donnera. Mais je voulais venir ici avant, justement pour mieux la comprendre elle et son Asexualité pour pouvoir aborder les choses sereinement et sans faire de bourde énorme qui la ferais se braquer. Après si tu considères que c'est chercher des moyens de pression pour la culpabiliser ... eh bien ...

Merci déjà pour vos conseils, n'hésitez pas à réagir sur tout ces éléments.

Polymnie
Amène
Messages : 434
Enregistré le : 04 mai 2013, 09:29
A été aimé : 44 fois

Re: Relation A/S ?

Message par Polymnie » 19 mars 2017, 08:49

Bonjour et déjà bravo pour ta venu sur ce site,
Cela prouve que tu t'interesses à elle et que tu cherches des solutions pour votre couple.
Tao-san a écrit : Es-tu prêt par amour de cette personne avec qui tu envisages qu'elle soit celle avec qui tu peux construire ta vie, d'expliquer à tes potes, ta famille, que vous n'avez jamais de relation sexuelle?
Je ne vois pas le rapport, cela fait 15ans que je suis avec mon chéri S et personne de ma famille n'est au courant que je suis A et personne ne me demande la fréquence de mes rapports ni ne me parle de la fréquence des leurs.
Du côté de mon chéri, il a fallu qu'on comprenne beaucoup de chose entre nous mais maintenant qu'on connait l'asexualité il n'a pas de pb à en parler.

Sinon Answers tu dis que ton amie à des problèmes et des anciennes relations qui se sont mal passées. Je dirais qu'il lui faut peut -être beaucoup de temps et autres attentions afin de pouvoir déjà se sentir en confiance intimement au près de toi. Quand tu en es arrivée à te forcer pour rentrer dans la norme ou pour faire plaisir à l'autre, tu n'as que cette image de toi ds mon cas celle où tu ne te respecte pas.
Il nous a fallu énormément de discussion et d'amour pour comprendre ce dont chacun avait besoin.
A des périodes je dormais blotti au bord du lit pour être sûr de ne pas creer d'envie et qu'il n'y ai pas autre chose.
La différence dans notre couple c'est que je ne connaissais pas l'aséxualité et l'ai découvert il y a seulement 4ans. Tout est plus facile maintenant car il sait que je ne fonctionne pas comme tout le monde et que ce qui marchait avec ses ex ne fonctionne pas avec moi. On a moins de rapports mais on partage plus.

Pour le fait qu'elle ne souhaite pas que vous dormiez ensemble, il peut y avoir pleins de raisons, de plus en plus de couples S font maison à part ou lit à part, l'envie de garder un coté libre peut-etre.
Si c'était moi, ça serait pour éviter le fait de dire non tout le temps d'être sur la défensive et de penser que chaque geste n'a qu'un seul but aller plus loin.
Même si tu dis que pour toi c'est juste pour être au près d'elle, en fonction de son vécu elle peut etre persuader que c'est juste un masque pour la suite.

Je ne dis pas que c'est ce qu'elle pense, juste des réactions que moi j'ai eu ou aurait eu dans la même situation.
Une relation A/S n'est pas simple même après 15ans elle est possible au prix de beaucoup d'amour de discussion de confiance et de respect.
Il faut savoir ce que tu es prêt à accepter peut-être aucune relation sexuelle, peut-être une fois de temps en temps.
Et de son côté le temps qu'elle est confiance en toi, ses différentes envies.

Si tu penses que c'est la bonne malgré vos différences ça ne sera pas simple tous les jours mais si tu as de trop gros doutes ds se que tu pourras accepter il vaut mieux se poser les bonnes questions.
Courage à vous

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3628
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 624 fois
A été aimé : 913 fois

Re: Relation A/S ?

Message par Baelfire » 19 mars 2017, 19:21

Salut Answers,

Déjà bravo pour la démarche ! C'est super de chercher à comprendre ta chérie.

Bon...en toute honnêteté je la sens pas très bien votre histoire. Elle est A certes. Mais tous les A ne sont pas rebutés par les rapports sexuels.J'ajouterais que le fait qu'elle ne veuille pas dormir avec toi va être compliqué à gérer pour toi. Ca ne va que te frustrer encore plus. Là encore, tous les A ne sont pas comme ça. Alors...est ce vraiment de l'asexualité ou un traumatisme qu'elle a subi ? D'après ce que tu nous dis elle a vécu des choses pas très "sympathiques".

Quand on a l'idée d'un couple telle que la tienne (qui est semblable à celle de la plupart des gens) ce genre de relation est voué à une énorme frustration et ne peut que se terminer.

Alors que faire ?

Peut-être essayer de la mettre en confiance. Et faire en sorte de susciter en plus de son intérêt une curiosité qu'elle aura besoin de satisfaire et qui l'entraînera à vouloir passer le plus de temps possible avec toi.

Quand vous apprendrez à vous connaître elle sera peut-être plus encline à aborder ce sujet.

La plupart du temps dans les couples A/S il y a des terrains d'entente, et ça peut très bien se gérer. Mais pour ça il faut qu'il y aie envie de faire des concessions...des deux côtés. Attention concessions et sacrifices sont à distinguer !

Bienvenue Answers.



Tao San : merci de modérer tes propos. Ce forum n'est pas une secte spéciale A qui fustige les S ou autres ! Si tu ne te sens pas capable d'ouverture et de compréhension tu peux t'abstenir de participer.
♪Love is in the A ♫

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3628
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 624 fois
A été aimé : 913 fois

Re: Relation A/S ?

Message par Baelfire » 19 mars 2017, 19:47

Je suis au courant et je te félicite pour la clairvoyance dont tu fais preuve.

Bonne route.
♪Love is in the A ♫

Answers
Néophyte
Messages : 3
Enregistré le : 18 mars 2017, 05:46

Re: Relation A/S ?

Message par Answers » 19 mars 2017, 20:16

Merci pour ton message

Je vais apporter un peu plus de détail quand même ... ma chérie est quelqu'un d'hyper sensible, parfois de très "enfantine" (Elle plus de 23 ans je vous rassure), même dans un couple j'ai l'impression que parfois il lui manque des bases essentielles, que j’essaie de lui faire découvrir. Je l'aime a un point qui est assez difficilement descriptible, ça ne m'est arrivé qu'une seule fois dans ma vie avant elle. Elle est dépressive sévère depuis plusieurs années, ça va mieux depuis que je suis là et elle se soigne doucement mais surement ... elle a du mal à gérer ses émotions mais y'a du mieux, vraiment.
Alors...est ce vraiment de l'asexualité ou un traumatisme qu'elle a subi ? D'après ce que tu nous dis elle a vécu des choses pas très "sympathiques".
J'avoue me poser la question ... mais quand je me la pose je me sens coupable de ne pas respecter sa position, et de considérer ça comme un "Problème"
Peut-être essayer de la mettre en confiance. Et faire en sorte de susciter en plus de son intérêt une curiosité qu'elle aura besoin de satisfaire et qui l'entraînera à vouloir passer le plus de temps possible avec toi.
C'est ce que j’essaie de mettre en place, je sais que ça prendra un temps fou ... j'écris beaucoup pour me "décharger" des mes pensées, je m'en fou des conventions sociales : Asexuel ou Sexuel, je veux juste lui faire découvrir un monde qui n'est rien qu'a nous et à nous seul, lui montrer par la patience et la confiance que ce qu'elle pensais impossible jusqu’à présent l'est peut être jusqu’à un certain point. A l'heure actuelle elle réagis très mal dés que y'a un terme sexuel qui est avancé, la dernière fois je lui ai parlé de fantasme quand on parlait elle à inspiré bloqué sa respiration, et fait une tête de : Oh mon dieu que va t'il me dire !!!! Alors que je ne parlais de rien de sexuel mais juste d'un truc a la con. Elle va voir un psy, mais je pense qu'il y a genre aucune chance qu'elle lui en parle.

Je suis confronté à des périodes de doutes sur ce dont je suis capable vraiment, gérer sa dépression est une chose, gérer l'asexualité en est une autre, et je ne peux m'empêcher de me dire que tout est lié ... je ne veux pas passer à côté du bonheur pour une histoire de sexe pour autant, j'ai envie de tenter le tout pour le tout ... de me battre jusqu'au bout pour ne pas regretter, pour être avec elle, mais oui ... c'est fatiguant.

Elle est en recherche perpétuelle d'identité, car elle ne trouve pas sa place dans le monde, je me suis demandé si être asexuelle n'était pas une forme de protection physique (contre les hommes violents avec qui elle a été) et une protection mentale (Se revendiquer d'une cause / d'un groupe). Et ne croit que les avis de médecins et les diagnostics surs ... elle est très difficile à aborder sur ce genre de sujets.

Bon ça se transforme en psychologie de comptoir.

Et c'est peut être moi aussi qui voudrait qu'elle ne soit pas asexuelle car ça rendrait tout plus simple ... mea culpa :(

Vu que je suis partagé entre ces deux idées, je n'arrive pas à agir, et je ne sais pas si il faut arriver et tout lui lâcher d'un coup, ou bien si justement je dois y aller dans le feutré (J'avoue que je n'aime pas trop ça, j'ai l’impression de la manipuler) et dans la patience.

Avatar du membre
didou
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2020
Enregistré le : 24 oct. 2015, 19:22
Localisation : Nozay, Essonne
Pronom : il
A aimé : 160 fois
A été aimé : 468 fois

Re: Relation A/S ?

Message par didou » 19 mars 2017, 22:29

Answers a écrit : C'est ce que j’essaie de mettre en place, je sais que ça prendra un temps fou ...
Il faut savoir qu'aider une personne en dépression est un très lourd fardeau et quelque chose de vraiment pas simple.
Answers a écrit :je m'en fou des conventions sociales : Asexuel ou Sexuel, je veux juste lui faire découvrir un monde qui n'est rien qu'a nous et à nous seul,
Tu ne pourras le lui faire découvrir que si c'est vous deux qui le découvrez, pas juste toi qui lui fait découvrir. Ca doit être un monde qu'elle s'approprie aussi, pas seulement un monde que tu lui "apportes".
Answers a écrit :A l'heure actuelle elle réagis très mal dés que y'a un terme sexuel qui est avancé,
Dans un tel cas, de toute façon, les choses ne peuvent qu'avancer tout doucement. Et c'est là qu'est une des difficultés: on a souvent l'impression que ça piétine, que ça n'avance pas, alors que dans la tête de l'autre, des efforts insurmontables ont pu être faits. Et un autre point de difficulté est que certaines paroles, certains actes n'ont pas la même signification, n'ont pas forcément une signification anodine, sans conséquence. Donc il faut t'attendre à recevoir des réactions "irrationnelles". Je parle en connaissance de cause, des deux côtés de la barrière.
Answers a écrit :Je suis confronté à des périodes de doutes sur ce dont je suis capable vraiment, gérer sa dépression est une chose, gérer l'asexualité en est une autre,
Je ne suis certes pas dans ton cas, mais j'ai presque l'intuition que gérer l'asexualité est un peu moins compliqué que gérer la dépression. Mais ce n'est qu'une intuition, à propos de laquelle je ne suis pas forcément pertinent, étant A :wink:
Answers a écrit :mais oui ... c'est fatiguant.
J'imagine bien. Le moins que l'on puisse de dire c'est "courage".
Answers a écrit :Elle est en recherche perpétuelle d'identité, car elle ne trouve pas sa place dans le monde,
C'est une réaction (ou raison) possible de sa dépression.
Answers a écrit :je me suis demandé si être asexuelle n'était pas une forme de protection physique (contre les hommes violents avec qui elle a été) et une protection mentale (Se revendiquer d'une cause / d'un groupe).
Ca, c'est elle qui le sait ou ne le sait pas, mais c'est elle qui devra trouver la réponse. Tu ne pourras pas le faire à sa place.
Answers a écrit :Et ne croit que les avis de médecins et les diagnostics surs ... elle est très difficile à aborder sur ce genre de sujets.
Là-dessus, dans une telle situation, il y a les gens qui cherchent LA solution chez les toubibs et ceux qui pensent que ces mêmes toubibs n'auront de toute façon pas la réponse. Chacun son camp :mrgreen:
Answers a écrit :Et c'est peut être moi aussi qui voudrait qu'elle ne soit pas asexuelle car ça rendrait tout plus simple ... mea culpa :(
C'est possible. Mais en tout état de cause, il resterait quand même dans votre couple un problème qui est celui de sa dépression. Donc, ce dernier est le premier obstacle à votre bonheur.
Answers a écrit :Vu que je suis partagé entre ces deux idées, je n'arrive pas à agir, et je ne sais pas si il faut arriver et tout lui lâcher d'un coup, ou bien si justement je dois y aller dans le feutré (J'avoue que je n'aime pas trop ça, j'ai l’impression de la manipuler) et dans la patience.
Ca, personne ici (surtout en tout cas pas moi) n'a la réponse. C'est toi qui la connais le mieux entre nous toutes et tous.

Courage à toi.
Règle n°1 : pas avant le mariage. Règle n°2 : ne pas se marier

En-quête-de-tendresse
Membre
Messages : 27
Enregistré le : 18 avr. 2016, 14:12
A aimé : 1 fois
A été aimé : 3 fois

Re: Relation A/S ?

Message par En-quête-de-tendresse » 24 mars 2017, 14:41

Coucou, moi je suis en couple avec une A et je suis heu... A ? ou S ? aucune idée ! en fait, ma moitié est ma première et dernière histoire d'amour, et je me croyais depuis toujours (j'ai 42 ans) être hétérosexuelle S tout simplement parce que je flashais étant jeune sur des mecs....Or, depuis plus d'un an mon coeur est à une A pure et dure, et comme toi je me posais énormément de questions sur les relations A/S. Ma moitié ne veut aucun rapport sexuel, aucune pénétration et ne fera aucune concession là-dessus. Je l'aime tellement qu'il n'y a pas eu besoin de réfléchir de midi à quatorze heures : je me plais à être avec elle et je suis heureuse de constater que ma "sexualité" (envies, désirs) est complètement absente. Je me demandais si ce coté physique allait s'éveiller au contact d'un autre corps, et bien non, pas du tout ! De là à en déduire que je suis A, il n'y a qu'un pas. Tout ça pour dire que quand on aime un(e) A, c'est l'âme de l'autre qu'on aime, son coeur aussi, et le coté sexuel de la relation n'est pas forcément présent, et tant mieux. Pour vous les hommes, je ne sais pas comment vous fonctionnez, avec vos "pulsions", peut-être pourras tu vivre néanmoins sereinement ta relation puisque tu dis qu'à part le coté sexuel, elle te semble être la femme qui te correspond le mieux. Il serait dommage de passer à coté d'une si belle histoire, mais il faut mettre les choses au point dès le départ entre vous.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 1 invité