Et là c'est le drame...

Pour les personnes impliquées dans un couple sexuel-asexuel, ayant besoin de soutien ou voulant partager.
choooj
Ascendant
Messages : 998
Enregistré le : 17 juin 2013, 09:44
A aimé : 137 fois
A été aimé : 160 fois

Re: Et là c'est le drame...

Message par choooj » 22 nov. 2016, 10:23

Salut Naufragé,

Je réagis sur base des messages que j'ai lus hier. Je constate que beaucoup d'autres se sont glissés entre temps.

Quand on vit son train train et que tout roule cool, on a tendance à oublier que l'autre est autre/différent.
Ta femme et toi avez sûrement plein de goûts/réactions/projets communs, mais elle reste un individu distinct qui peut avoir besoin momentanément d'un repli sur soi, histoire de se reconnecter avec soi-même.
J'ai vraiment ce sentiment quand je lis tes messages. Comme si elle avait besoin d'installer un périmètre de sécurité pour ne pas subir ton influence. Le fait qu'elle ne veuille pas parler d'un événement difficile ne veut pas dire qu'elle te fuit. Il se peut qu'elle n'ait pas de vision claire de ce qu'elle ressent. Bref, aussi vrai qu'il est sain de parler/crever l'abcès, autant il est sain de savoir s'effacer à d'autres moments.
Sinon mon caractère m'oblige effectivement à essayer de trouver une solution. eh bah non, y' faut pas. Elle est assez grande ta femme pour apporter ses propres soluces et ça viendra quand ça viendra
la sexo chez qui m'a femme avait été il y a un an et demi... donc cette sexo préfère voir ta femme, et ta femme t'a dit qu'elle ne comptait pas reprendre ses séances donc renseignes-toi autant que tu veux de ton côté mais pas d’ingérence dans le périmètre personnel de ta femme ou elle te le fera regretter !
Parler la même langue. J'étais tombée sur cet article il y'a quelques jours : http://www.kaizen-magazine.com/5-langages-de-lamour/
Je l'avais trouvé pratique pour mieux dialoguer dans mon couple et avec mes enfants. J'espère qu'il vous aidera aussi.
Ce que tu exprimes à titre personnel c'est un énorme besoin de toucher (n°5). Je crains que tu ne doives t'armer de patience. Pour un asexuel faire l'amour demande un effort ; un effort impossible pour certains, possible sous condition pour d'autres.
L'attachement à l'autre se manifeste bien sûr via des "moments privilégiés" ; c'est super que vous soyez allés au cinéma. Poursuis sur cette voie.
Mais pense aussi aux moments privilégiés pour soi-même. Avez-vous du temps pour vous (temps commun et temps individuel) ?

Petite anecdote personnelle : le sexe cache-misère. Mon mari a traversé une crise personnelle qui a déteint sur notre couple, s'ajoutant à d'autres éléments de discorde. Sa demande sexuelle était plus grande parce que c'était pour lui un moyen de compenser son mal-être. Je ne sais pas si tu es dans cette configuration, mais je voulais quand même signaler cette forme de dérive.
Ça lui a fait beaucoup de bien de trouver des activités où il se réalise. A moi aussi d'ailleurs, parce qu'en plus d'avoir un homme mieux dans sa tête, je suis moins sollicitée sexuellement.

C'est dur à vivre une crise. Mais vois les choses autrement : c'est aussi le moment de ré-aiguiller vos objectifs, de vous redécouvrir.
Si vous passez ce cap, vous serez mieux armés pour passer les suivants (car des crises du couple vous en vivrez d'autres, c'est périodique :mrgreen: ).

Bon, je vais lire la suite des posts. :D

choooj
Ascendant
Messages : 998
Enregistré le : 17 juin 2013, 09:44
A aimé : 137 fois
A été aimé : 160 fois

Re: Et là c'est le drame...

Message par choooj » 22 nov. 2016, 12:38

Naufragé a écrit : ... je ne sais pas où cette amie dormira et je ne serai pas la pour voir...je ne veux pas qu'elle dorme dans notre lit ... je me monte la tête ... Et si elle cédait par manque et par curiosité ?
:D en même temps, si la copine s'appelle Robert y'a de quoi s'inquiéter un peu .
Note que la plupart des sexuels que je connais seraient plutôt excités qu'elle dorme avec une fille (fantasme du plan à 3 ).

Pars en déplacement tranquille, souhaite à ta femme de bien se détendre et de pas trop forcer sur la carte bleue (sauf bien sûr pour t'acheter des cadeaux). Envoie lui des sms amusants (vous avez besoin de soulager l'atmosphère, non? ).

Pardon, mais j'ai rien pigé sur l'histoire de la danse et du traumatisme précédant la fausse couche. Au passage, j'en ai eu 2 de fausses couches, je pourrais peut-être revenir sur cet aspect là plus tard.
Mais dis donc, vous ne seriez pas super possessifs l'un envers l'autre ? Tu trouves que ça apporte un plus dans votre couple ou qu'au contraire ça crée des tensions ?

A ton retour, vous pourriez définir un code qui vous aide à savoir quand elle est dispo' pour des gestes doux et quand toi tu en as besoin.
Un truc très naturel et romantique, par exemple une paire de chaussettes roulée en boule. Tu la déposes près de son bol de café le matin : si elle te la renvoie en pleine figure, c'est clair. Si par contre elle te sourit et te demande de t'approcher, c'est clair aussi (avec modération quand même).
Bon, je suis sûre que vous trouverez une meilleure idée :D .

On peut essayer de te suggérer d'autres trucs mais il faut qu'on la connaisse mieux.
Elle a des activités, elle s'intéresse à quoi ? Elle travaille ?

Tu es anxieux à l'idée de ne plus avoir de sexualité épanouie. Il est certain que dans un premier temps ce sera disette. Mais vous avez vécu 6 ans avec une sexualité à-priori normale, le sexe ne peut pas constituer un blocage psychologique. Quand vous aurez redessiné vos périmètres respectifs tu seras surpris de voir que votre sexualité reprendra. La visite chez le sexo serait plus pertinente à ce moment là.
Par contre, la fréquence de vos rapports risque d'être plus faible (si vraiment elle est A).
Vous avez des amis ou des parents qui peuvent garder les gamins de temps en temps histoire de vous retrouver à 2 ?

Patience et confiance.

Naufragé
Aspirant
Messages : 30
Enregistré le : 21 nov. 2016, 03:47
A été aimé : 1 fois

Re: Et là c'est le drame...

Message par Naufragé » 22 nov. 2016, 15:11

Merci Baelfire. Je souffle un peu...

Tout ça est dicté par la situation évidemment allié au fait qu'elle lui donne plus a elle qu'à moi pour le moment. Des petits cœurs, des calins, des "je t'aime"... Même si j'ai vu sur le compte de sa pote que les gens à qui elle disait je t'aime étaient les amis à qui elle tenait très fort. Toutes c'est choses qu'elle ne le donne plus. J'en souffrais déjà avant de découvrir qu'elle les donnait à quelqu'un d'autre.

D'où l'impression d'avoir été remplacé dans son cœur. L'amie en question ayant pris de plus en plus de place jusqu'à remplir la place que j'occupais. Elle l'a déjà dis dans un message (tous les messages dont je parle je les vois sur twitter) : elle a tellement pris de la place sans qu'elle s'en aperçoive quelle ne pourra plus se passer d'elle.

Je ne désire bien évidemment pas qu'elle l'oublie pour moi et qu'elle n'ai servi que de bouche trou. Comme je lui ai dit (et visiblement ça maman aussi) c'est bien qu'elle ai enfin trouvé quelqu'un. Jusqu'à présent elle a toujours souffert car des qu'elle se rapproche de quelqu'un il fini par partir (est-ce qu'elle a le même sentiment avec moi ?). Depuis 7 ans mes amis sont les seuls siens (ou presque) si elle en a eu d'autres ils ont été éphémères. Pour ne rien arranger, je crois que ça va être dur pour elle de revenir vers moi, donner moi s de temps à sa nouvelle amie au risque de penser la perdre...

Ton article je peux le trouver où ?

Naufragé
Aspirant
Messages : 30
Enregistré le : 21 nov. 2016, 03:47
A été aimé : 1 fois

Re: Et là c'est le drame...

Message par Naufragé » 22 nov. 2016, 15:13

Je vais aller chercher le petit à l'école. Je lirai les messages de choooj après.

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3628
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 624 fois
A été aimé : 914 fois

Re: Et là c'est le drame...

Message par Baelfire » 22 nov. 2016, 15:18

Meeeuh non sa pote ne te remplace pas.

Pour l'instant elle est plus proche d'elle parce que justement c'est "sans danger". Sexuellement elle ne risque rien donc elle peut se laisser aller. Les amis et l'amoureux c'est pas le même rapport. Et on a besoin des deux.

Il faudrait éviter d'espionner son tweeter. C'est très indiscret et si elle l'apprend elle ne te le pardonnera pas.

Faut pas être ultra-possessif comme ça.

Plus difficile à dire qu'à faire j'imagine...

Petit lien de l'article


http://www.madmoizelle.com/rapport-sexu ... 1479736130
♪Love is in the A ♫

Naufragé
Aspirant
Messages : 30
Enregistré le : 21 nov. 2016, 03:47
A été aimé : 1 fois

Re: Et là c'est le drame...

Message par Naufragé » 22 nov. 2016, 17:08

Dans le désordre. Je vais commencer par Balefire puis j'enchaine sur ce que chooj a dit.

Pour le twitter, elle le sait. J'ai même relu les 3005 tweets qu'elle a posté depuis l'ouverture de son compte ne juillet. Je ne voyais pas ça d'un oeil malsain, je voulais juste comprendre moi à partir de quel moment j'avais loupé un truc. Je lui ai dis et elle n'a pas réagit. Mais elle ne me montre pas grand chose pour le moment. A côté de ça, je suis abonné à ses tweet donc elle sait que je vois tout ce que je poste. Par contre, j'ai fait une erreur mais je n'aurais pas cru que ça la choquerait à ce point...N'étant pas un adepte de tweeter, j'avais configuré la notification de ses tweets sur mon téléphone. A chaque fois qu'elle postait un message ça sonnait chez moi. Je pensais qu'elle avait déjà compris et je ne trouvais rien d'indiscret. ca reste un réseaux social où tous les messages postés sont publiques...Bref, après un tweet de ce matin, elle a tilté et a envoyé un message dans lequel était écrit "test". Elle ne m'a rien dit et l'a effacé directement (nous étions un en face de l'autre assis à la table de la salle à manger) quand j'ai vu le message sur mon téléphone, je lui immédiatement demandé si c'était pour tester les notifications sur mon téléphone, elle m'a répondu : "oui" mais n'a rien ajouté. Par la suite, sa copine a envoyé un tweet : "La vie privée c'est plus ce que c'était de nos jours. C'est pas ce que j'appelle laisser de l'espace mais chacun ses techniques (smiley peace, smiley bisous)". Toutes deux savent que je lis également les tweets de son amie (je répète ce n'est pas par indiscrétion ou voyeurisme c'est juste pour essayer de comprendre sa vie actuelle) c'est d'ailleurs elle qui s'est abonnée ce matin et j'ai répondu à son abonnement. Sur ce je me suis empêché de répondre viruleusement à sa copine (c'était de la provocation à laquelle je ne voulais pas répondre et dans l'état actuel j'aurais été le mauvaise de toute façon). J'ai néanmoins demandé à ma femme si elle était fâchée pour les notifications ce à quoi elle m'a répondu qu'elle prenait ça pour de la surveillance de ma part. Je lui ai expliqué le pourquoi et je m'en suis excusé. Elle a quitté la pièce et est monté à l'étage. Pour ne pas lui mettre trop de pression, je lui ai envoyé un message pour lui repriser que je faisais des efforts pour m'effacer (sans pour autant la culpabiliser je vus rassure j'ai trouvé les bons mots ou du moins j'espère) et qu'elle ne devait pas mal vivre le fait que je sois à la maison toute la semaine (mon médecin m'a mis en repos et je sens que ça l'inquiète et qu'elle appréhende mal la semaine comme si j'allais être sur son dos tout le temps) que je me ferais aussi transparent que possible. Je lui ai par contre précisé que je ne voulais pas lui envoyer ce message pour justement "ne pas être là" mais que la situation m'obligeait à lui envoyer. Je lui ai par contre dit que son amie n'avait pas besoin de se sentir obligée de me faire passer des messages via son compte. Très maladroit de ma part, mais ça me fait mal...

Pour Choooj
- Pour la sexo j'avais effectivement la crainte de lui en parler justement pour ne pas qu'elle prenne ça pour un coup de pression. D'autant que la démarche je la fais pour moi. J'aimerais qu'on me donne des clés à accepter cette non sexualité (belle preuve que je veux arranger les choses non ?). Bref, la sexo m'a conseillé de lui faire lire un livre (je vais le lire aussi). Le soucis c'est qu'elle ne savait plus si elle lui avait déjà conseillé. Mais de nouveau, comment aborder la chose ? (je n'en avais pas envie). Aussi, la sexo m'a demandé de lui demander si elle ne voulait pas y aller à ma place (elle ne voyait rien de mal à ce que je lui demande). Conclusion, sous l'excuse de savoir si on avait déjà le livre, que je voulais lire pour moi, je lui ai montré le mail de la sexo dans lequel elle invitait ma femme à y aller à ma place le 8/12. Elle a lu le mail, le livre on ne l'a pas mais n'a pas réagit par rapport à la consultation. Bref, c'est fait et comme d'hab je ne sais pas si elle a pris ça pour un coup de ma part ou pas. A vrai dire je n'ose plus rien faire/demander. A la rigueur j'ai même peur de lui demander si ce soir on regarde un épisode de série ensemble. De peur qu'elle se sente obligé de dire oui. Le mieux c'est peut-être de lui laisser me faire la proposition.

- Pour les moments privilégiés (comme regarder le meilleur pâtissier ou un épisode de série) je n'ose plus rien lui demander par crainte qu'elle se sente prise dans un étaux de ma volonté de partager une activité avec elle. Pour les temps individuels, il n'y a que ça pour le moment. Elle est encore à la maison jusqu'en janvier. Evidemment la journée, pendant que le petit est à l'école, il faut parfois/souvent s'occuper de la petite. Cette semaine, je vais profiter du fait d'être là pour m'en occuper et lui laisser plus de temps pour elle. Mais de ce côté-là je ne m'inquiète pas elle en a plus que je n'en ai pour moi. Evidemment pour le moment, la petite est dans le parc, mais le petit étant rentré de l'école est avec elle pendant que moi je suis seul sur l'ordinateur. (après ce message je vais aller m'occuper de lui en espérant que la petite ne demande pas de l'attention à sa maman). A partir du mois de décembre, elle va avoir 3 jours par semaine toute seule (la petit rentre à la crêche). Elle aura donc tout le loisir possible.

- Pour le sexe, c'est bizarre parce que autant j'arrivais à m'en passer (ça fait 3-4 ans quand même que c'est plus super fréquent voir inexistant). Depuis mercredi passé, et l'avènement de tout ça, j'ai plus de besoin qu'avant. Je me débrouille seul évidemment...

- C'est fou parce que je pensais essayer qu'on se retrouve en recommençant comme si je devais la conquérir. Je lui ai semé 3 petits coeurs (tiroir à chaussette, tiroir à soutien gorge, tiroir de la salle de bain). Elle ne l'es a pas trouvé ou du moins n'a pas réagit. J'ai fini par en mettre un dans son ordinateur entre l'écran et le clavier. Elle l'a trouvé mais n'a rien dit. Là je me demande (j'avais déjà peur à ce moment) si elle n'a pas de nouveau pris ça pour une agression (j'ai compris que maintenant je dois éviter ce genre de choses et lui laisser de l'air). Le soucis c'est que maintenant j'ai peur de faire quoi que ce soit, de n'importe qu'elle initiative.

- Même si c'est périodique (on est à la pire je crois...les 7 ans) j'espère vraiment ne jamais rien retrouver de comme ça. Ici je le vis vraiment très mal. D'autant plus qu'on a pas eu l'habitude d'avoir des soucis et encore moins aussi profonds.

- Ce n'est pas robert, enfin normalement. Ca a bien l'air d'être une fille même si sur internet on ne sait jamais sur qui on tombe. Effectivement ça m'émoustille de penser qu'elle pourrait coucher avec elle. Je lui ai d'ailleurs sous-entendu (qui a dit grosse erreur) ? J'ai évoqué deux fois avec elle l'homosexualité qu'elle a rejeté directement Je lui ai expliqué ma crainte que je ne savais pas ce qu'elles allaient faire toutes les deux pendant 3 jours et surtout où sa copine a dormi. Après la discussion (ou en tout cas la discussion s'est finie comme ça) je lui ai avoué avoir des pulsions et que c'était très difficile à gérer pour moi. Que ça survenait grand max tous les 3-4 mois ou après des rêves érotiques et qu'effectivement à ces moment-là je ne pouvais pas ne pas lui montrer que j'avais besoin. Lors de cette discussion, je pense que le fait d'évoquer avec elle le fait qu'il se passe un truc entre elles (que je rappelle elle rejète complètement quand on en parle -> bon signe ou refoulement ?) m'a beaucoup excité. Et j'ai fini par lui dire : Là j'ai une pulsion, et je me sens assez mal physiquement (palpitations, vertiges,...). Elle a bondi sur mon pantalon, je l'ai stoppée, on en a discuté (je ne voulais pas qu'elle se sente obligée comme si je lui racontait ça dans le seul but d'arriver à ça), elle a quitté la pièce et m'a dit d'y réfléchir, quand elle est revenue 2 minutes plus tard je ne savais toujours pas. Elle a finit par prendre la décision de le faire et ça a été fait avec beaucoup de douceur. Depuis j'y pense beaucoup, même si je préfère bien évidemment que ça reste un fantasme, je crois que ça me détruirait encore plus de savoir qu'elle a partagé un moment comme ça avec quelqu'un d'autre d'une part, et d'autre art qu'elle l'ai fait alors qu'elle est soi-disant A. Ca explique peut-être l'augmentation de mes pulsions parce que j'y pense tout le temps et même si je n'aime pas l'idée ça m'émoustille.

- Les sms est-ce que ce serait une vraie bonne idée ? Lui rappeler sans cesse que je suis là au lieux de la laisser seule ? D'autant plus qu'elle sera en compagnie de son amie.

- J'avoue que je suis très certainement plus possessif envers elle que j'aimerait l'admettre. J'ai déjà été trop jaloux avec des ex, depuis je me suis juré de ne plus jamais l'être (même si c'est contre nature). Pour le moment j'avoue être jaloux de se relation avec son amie (pourrait-on me blâmer ?), mais je ne peux pas lui montrer que je le suis...

- Définir un code, de nouveau, ce ne serait pas une atteinte et un coup de pieds dans la porte ?

- Pour le moment elle se consacre beaucoup à l'écriture. Elle écrit, elle corrige (les textes de son amie) et elle lis. Elle va recommencer le travail en janvier (institutrice primaire -> je ne sais pas si on dit comme ça en france). Avec les enfants, elle n'a plus beaucoup d'autre temps libre. Pour son anniversaire il y a quelques semaines je lui ai offert des séances d'équitation (elle n'en a plus fait depuis qu'on est ensemble). La session commence ne janvier. Je pense que dés que la petite sera à la crêche elle recommencera à écrire beaucoup plus (d'ailleurs j'ai fait l'indiscrétion de lire 2 histoires qu'elle a écrit et publié et je lui ai dit mais je ne sais pas is elle l'a mal pris mais elle ne pensait pas que je les lirais).

- Petite correction, on a eu une sexualité semi-correcte pendant 3-4 ans. Je ne sais plus ce que j'ai déjà dit ou pas dit en fait parce que j'ai posté une belle tartine sur un autre forum. J'y décrivais nos 7 ans de vies ou du moins les années depuis le traumatisme. Si ça vous intéresse, je pourrais poster tout ça ici. Donc c'est déjà disette depuis 3-4 ans.

- Concernant la garde d'enfant, elle a toujours eu du mal à se détacher des enfants. Je ne sais plus dire à quel moment elle a accepté qu'on sorte après le premier et ici il a fallu quelques mois aussi. Maintenant que la petite à 6 mois (depuis hier) et qu'elle va rentrer à la crêche je crois que ce sera plus facile. Pour le moment c'est sa maman qui les garde à chaque fois. Ma maman m'a proposé ce week-end de se montrer disponible pour garder la petit les jours où elle n'allait pas à la crêche histoire de lui laisser du temps libre ne journée ou garder les enfants le soir pour nous permettre de sortir. Mais on en revient au même point : Je ne veux pas la forcer ou qu'elle se sente forcée de venir avec moi et passer du temps avec moi. Il y a quelques semaines, je lui avais d'ailleurs dis qu'on devrait envisager de trouver une baby-sitter pour nous permettre de recommencer la danse de salon et de sortir plus souvent. Même si ici, étant donné qu'elle ne veut plus que je la touche et moins de proximité ça risque d'être dur. Sauf si c'est peut-être le moyen anodin de retrouver une proximité. Mais de nouveau je préfère que ça vienne d'elle. Si ça vient de moi, j'aurai à nouveau peur qu'elle se sente poussée et que je ne lui laisse pas l'air dont elle a besoin. La réponse a tout ça va peut-être évoluer dans les semaines à venir. J'avais lu quelque part que le fait d'avoir du mal à se détacher de ses enfants était signe d'un mal être. Elle angoisse peut-être à l'idée de se retrouver seule avec moi. Si il y a les enfants, elle est certaine qu'il ne se passera rien. J'aimerais lui redire que tout ça ne signifie rien pour moi, mais de nouveau la situation fait que je n'ose plus lui parler de peur de mal faire. Nous avons l'habitude depuis 7 ans d'aller au restaurant le 14 du mois (nous sommes ensemble depuis un 14 février). Si on a souvent été que tous les deux, on (elle) a parfois pris les enfants avec. Ce que je trouve dommage car c'est sensé être notre moment à deux. La dernière fois (jeudi passé avant le cinéma avec quelques jours de retards par intention), nous y avons été seuls. Comment dois-je réagir/faire pour le 14 décembre ? Je pense que ça ira de soi qu'on y aille (même si pour la semaine passée quand je lui ai proposé d'y aller elle m'a demande en quel honneur). Puis-je prendre l'initiative de demander à sa maman de garder les enfants et de prévoir une activité avec elle ? Resto + cinéma, resto + minigolf, resto + ...Je ne serais jamais posé la question avant cette semaine. Ici je me répète mais j'ai peur de mal faire à chaque minutes...

Merci de lire tout ça. je suis quelqu'un qui aime écrire en tant normal et ici j'avoue que je m'étends beaucoup. En espérant que vous aimiez lire beaucoup et que je ne vous agasse pas :-p Même si j'aime être à l'écoute des autres, il m'arrive de prendre peur en voyant de telles tartines (je viens de donner de l'air au texte).

Je lirai le texte de Baelfire et le texte sur Kaizen ce soir. Je m'en vais m'occuper des enfants (ça fait presque 1h voir plus que j'écris ce texte).

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3628
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 624 fois
A été aimé : 914 fois

Re: Et là c'est le drame...

Message par Baelfire » 22 nov. 2016, 18:00

T'inquiète pas pour le pavais. C'est normal va :)

Je m'excuse par avance mais je vais pas être très diplomate. Et peut-être même un peu dure. Désolée mais j'ai la nette impression que tu as besoin d'être secoué.

De tout ce que je peux lire, en ressort une sensation : l'étouffement.

Moi aussi si mon mari m'oppressait comme tu le fais je ne voudrais plus coucher avec ni même l'approcher. Et j'aurais peur que ça soit nuisible pour les enfants. Plus ça va et moins je crois qu'il s'agit d'asexualité. Elle en a marre c'est tout! Et elle prend encore sur elle pour ne pas t'envoyer violemment balader.

Et puis le coup du "je suis transparent et je t'envoie un message pour te le dire" ...C'est comme ceux qui sur facebook mettent "si tu es un vrai ami met j'aime sinon je t'enlèverais de ma liste". Au final personne ne répond parce que c'est puéril et jamais le facebookien ne nettoie sa liste d'amis parce qu'il se rend bien compte que sinon il sera seul et il a trop besoin d'attirer l'attention.

Est ce que tu te rends compte que tu es constamment sur son dos ? A croire que tu as toujours eu peur de la perdre même avant ça.

Elle a peut-être des soucis mais je crois qu'en réalité c'est toi qui a un ENORME manque de confiance en toi qui bouffe votre vie de couple.

Peut-être que tu aurais besoin de consulter : psy ? Coach de vie ? Mais le sexe ce n'est au final pas le vrai soucis. Ce n'est qu'une conséquence.

Elle est en apnée et elle cherche à reprendre une bouffée d'air frais (avec sa pote, l'écriture...) Seulement à chaque fois tu te pointes et bim tu lui remets la tête sous l'eau! Avec amour et les meilleures intentions du monde certes...mais voilà. C'est maladroit et ça en remet une couche.

Alors la suite c'est quoi si tu ne changes pas de comportement ? J'ai pas envie de l'écrire mais je pense que c'est nécessaire. Elle va prendre vos enfants sous le bras et se barrer.

Agis -je t'en prie- dans le bon sens ! Ca me fait de la peine de lire ça. Je veux que l'histoire se termine bien.

Voilà ce sera la dernière intervention pour moi. Tout ce qui devait être dit a été dit. Je suis pas thérapeute, je ne sais pas si mes conseils valent quelque chose. Mais ils sont donnés avec le coeur.

Bonne chance.
♪Love is in the A ♫

Avatar du membre
clotaire
Aveuglant
Messages : 2904
Enregistré le : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : peut être tutoyé ;)
A aimé : 572 fois
A été aimé : 551 fois

Re: Et là c'est le drame...

Message par clotaire » 22 nov. 2016, 18:22

En même temps le problème, c'est que s'ignorer totalement n'est pas une solution, ça finirait de parachever une séparation. Le souci, c'est donc de trouver le bon discernement pour être proche sans être sur son dos. En somme, s'intéresser à elle et être bienveillant, mais pas la forcer à dire ou faire ce qu'elle ne voudrait pas, être souriant et pas inquisiteur, etc. Très difficile en fait, surtout quand on n'est pas serein... Mais ça se travaille !

Bon courage :-)

Naufragé
Aspirant
Messages : 30
Enregistré le : 21 nov. 2016, 03:47
A été aimé : 1 fois

Re: Et là c'est le drame...

Message par Naufragé » 22 nov. 2016, 19:10

J'essaie vraiment de ne pas être sur son dos. C'est vrai que le message était peut-être maladroit mais j'étais soinxe entre je ne dis rien et elle risque de se faire des films ou je lui dis et je lui donne l'impression de respirer dans le cou...

Je n'ai jamais eu la peur de la perdre auparavant. J'ai oar contre énormément peur de la perdre pour le moment. Ça part du principe que je ne crois pas aux couples qui font une pause. Bien que je peux comprendre que l'éloignement permet peut être de se dire : ben mince il me manque vraiment et après tout je n'arrivais plus à réfléchir parce que la situation m'oppressait. À cote de ça la crainte est que restant à l'écart elle se désintéresse complètement de moi. Maintenant vous allez me dire qu'après tout, si c'est ce qui doit arriver il faut que ça arrive. J'ai suffisament fait de dégâts que pour essayer autre chose sans forcément regretter...

À part l'histoire des notifications je pense que je me montre suffisament à l'écart.

Demain j'ai prévu de sortir de la maison pour voir un ami.

Jeudi j'ai le livre de la sexologue qui arrive, je m'occuperai en lisant ça.

Le risque avec le fait que je meloigne trop est que je ne lui donne pas assez d'espace pour elle. Si je lis en haut dans la chambre je ne pourrai pas m'occuper de la petite et éventuellement voir le moment où il sera temps que je m'occupe d'elle.

Clotaire tu resumes tout je crois. La barrière entre être présent et ne pas être sur son dos est difficile à cerner. Je pense, j'espère, qu'elle sait que je serai là si elle veut parler ou passer du temps avec moi. La j'attends quelle me propose de regarder la TV.

Désolé si je t'ai fâché Baelfire et si je t'ai fait perdre ton temps =( saches que j'apprécie beaucoup l'aide que tu m'as apportée. Si je suis venu ici c'est avant tout parce que elle m'avait dit être A. Et dans un sens je suis rassuré que tu penses comme la sexo et comme ce que j'ai au fond de moi (sans vouloir blesser les A dont je resoecte entièrement la sexualité). Encore merci.

Dans l'attente de voir comment on va occuper notre soirée je vais lire les feux articles. Je suppose que elle, elle attend (ou pas) que son amie soit disponible pour discuter.

Avatar du membre
didou
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2020
Enregistré le : 24 oct. 2015, 19:22
Localisation : Nozay, Essonne
Pronom : il
A aimé : 160 fois
A été aimé : 468 fois

Re: Et là c'est le drame...

Message par didou » 22 nov. 2016, 19:27

@Naufragé , comme l'a dit @Baelfire, j'ai l'impression qu'en cherchant à te débattre de cette situation, tu ne fais que renforcer son oppression ... et la tienne par la même occasion car tu finis par douter de tout, par tout interpréter (dans un sens et son contraire). Bref, j'ai un peu l'impression que le "petit vélo" s'est emballé et que ça altère ton discernement. Il faut arrêter cette fuite en avant.

À force de vouloir tout faire pour te rattraper, tu mélanges le trop peu et le trop.

Et si tu te posais un peu et essayais de mettre ça de côté pendant 2 ou 3 jours, essayer de te forcer à penser à autre chose, quitte à dire à ta femme que "allez, on pense à autre chose pendant quelques jours" l'histoire qu'elle ne se sente pas intriguée par un changement (brutal) de situation. J'imagine bien que ce n'est pas du tout facile, loin de là. Mais en tout cas, il faut que tu laisses ton cerveau bouillonnant refroidir, sinon il va griller.

Pour ce qui est de Twitter, je pense que c'était une mauvaise idée. Rien de tel pour qu'elle se sente épiée.

Allez, courage.
Règle n°1 : pas avant le mariage. Règle n°2 : ne pas se marier

Naufragé
Aspirant
Messages : 30
Enregistré le : 21 nov. 2016, 03:47
A été aimé : 1 fois

Re: Et là c'est le drame...

Message par Naufragé » 22 nov. 2016, 19:45

Merci our les deux articles. Ils sont bien l'un comme l'autre. La bd je la garderai pour plus tard quand ça ira mieux et qu'on sera à l'étape de réessayer de se comprendre. L'autre m'apaise et j'aurais voulu qu'elle sache que je l'ai lu, mais elle ne le saura pas tant pis...

Pour twitter, c'est parti d'une base où je voulais récupérer un dialogue. Elle s'était effacée de facebook (revenue depuis) et étant donné qu'elle n'était pas abonnée à mon flux sur twitter je ne pouvais pas lui parler la non plus. En gros, le seul moyen de lui parler pendant la journée c'était le téléphone (mais je n'allais pas passer ma journée au téléphone avec elle) ou les sms (vous avez vu comme j'aime écrire, les sms c'était pas top). Bref au début l'idée était de pouvoir retrouver un dialogue pendant la journée. Ca passait par s'abonner à son flux. Puis tournant en rond, comme j'aurais pu le faire avec n'importe qui d'autre, je me suis mis à lire ce qu'elle écrivait depuis quelques temps. L'histoire des notifications c'était plus de la curiosité que de l'épiage et surtout n'ayant qu'elle sur twitter (je n'étais pas adepte) je voulais savoir quand je devais y aller (je cherchais surtout dessujets de conversations avec). J'ai compris après que plutôt de chercher le dialogue elle avait besoin d'espace. Mais depuis la fonction était active et je n'ai pas pensé à la désactiver.

A côté de ça, même sur facebook, j'ai tellement d'info dans mon flux, que pour être sûr de ne pas rater l'info qui m'intéresse (les amis proches) j'ai activé une fonction similaire. Mais je pars du principe que si on publie des choses sur un réseau social c'est qu'on veut que ce soit lu. ici le problème n'était pas le même puisque je n'avais qu'elle et donc pas trop de mal à lire le cas échéant ce qu'elle écrivait mais ma maladresse a été de me rendre sur twitter ou je n'étais pas et où elle se sentait peut-être en sécurité vis à vis de moi sauf que comme je disais, c'était mon seul moyen de communiquer avec elle. Je n'y serais pas allé en première intention pour l'espionner.

Je comprends maintenant que la limite entre l'intérêt et l'épiage est assez difficile à comprendre par tout le monde. Là où je vois de l'intérêt pour une personne ça peut être interprété comme de la curiosité malsaine.

Par contre je ne pense pas lui dire : "allez, on pense à autre chose pendant quelques jours" . Je préfère ne rien dire quitte effectivement qu'elle sot intriguée par mon changement de comportement depuis dimanche. Mais après tout la réponse elle la connait : elle m'a demandé de l'espace et je lui ai promis de lui en donner.

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3628
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 624 fois
A été aimé : 914 fois

Re: Et là c'est le drame...

Message par Baelfire » 22 nov. 2016, 20:10

Mais non je ne suis pas fâchée.

J'ai déjà été à quelque chose près dans la situation de ta femme, étoufFée. Au point que j'étais devenue manchot...une de mes mains devant TOUJOURS être dans le sienne. Pendant longtemps j'ai cru que la froideur puis l'agacement qui me gagnaient petit à petit c'était de ma faute alors que le soucis venait de lui.

Ce qui m'ennuie c'est que tu ne vas pas creuser dans ce sens et pas chercher à te faire aider. Nous on peut pas faire les choses à ta place.
♪Love is in the A ♫

Naufragé
Aspirant
Messages : 30
Enregistré le : 21 nov. 2016, 03:47
A été aimé : 1 fois

Re: Et là c'est le drame...

Message par Naufragé » 22 nov. 2016, 20:17

Au contraire. Bon le choix de la sexo n'est peut être pas le meilleur, mais il le semblait que c'était mieux qu'un psy traditionnel. La sexo est certes orientée vers les problèmes de sexe mais aussi plus vers les problèmes de couple il me semble, quand j'expliquais ma démarche je disais justement chercher des solutions pour la comprendre et m'adapter à elle. Ce que la sexo à l'air de pouvoir faire (quelques pistes) même si elle préférerait voir ma compagne. Mais comme je le disais, si elle l'a voit elle c'est très bien mais j'ai peur de retomber dans mes travers si on ne m'aide pas (faut pas se leurrer ça durera des semaines avant qu'elle ne revienne vers moi grâce a la sexo alors que ici ça ne fera que une semaine demain depuis la première discussion et j'ai été proche de faire un burn out si je ne suis ozs carrément dedans du moins). D'où l'envie de la voir, de lire le livre (qui a l'air super en passant). Je donnerai les références une fois que je l'aurai lu.

Preuve aussi c'est que je suis venu ici. Et vous m'avez tous déjà apaisé.

Maintenant j'avoue que depuis j'ai appris à mieux gérer ça (je crois). Je tiens de plus en plus longtemps à y penser er donc à lui en parler/l'étouffer)

Naufragé
Aspirant
Messages : 30
Enregistré le : 21 nov. 2016, 03:47
A été aimé : 1 fois

Re: Et là c'est le drame...

Message par Naufragé » 22 nov. 2016, 22:54

La soirée a été sans tension. Les efforts ont payé. C'est pas la fin de mes ennuis mais un bon début. Moral en hausse. Limite je n'ai jamais été aussi bien. Peut-être juste une impression après avoir toucher le fond du fond. Au point que j'hésite à prendre mon somnifère. La suite des efforts demain et après. Je veux que vous soyez fiers de moi.

J'ai réfléchi et je crois avoir compris mon comportement depuis mercredi. Avant ça je n'étais pas étouffant. Elle avait peut-être l'impression via des messages mal interprétés mais je n'ai jamais vraiment poussé à ça volontairement mais au moins j'ai pris conscience de certaines choses. L'angoisse le reprendra peut etre demain. Surtout concernant cette histoire d'amie qui vient 3 jours a la maison mais bon...je gererai ça au jour le jour...

Ce que je voulais dire c'est que j'ai l'impression qu'on en est arrivé là parce que je n'ai pas été assez présent. Du coup quand j'étais présent elle pensait peut être que c'était uniquement pour le sexe. Mais du coup comme je pensais que tout découlait de mon absence j'ai voulu être trop proche pour changer la donne. Dans son état ça la étouffé. On est encore loin de se reprendre la main je pense mais au moins aujourd'hui et ce soir j'ai mieux géré ça. En espérant garder le cap et avoir le courage nécessaire.

L'important est que je me sens mieux vis à vis du fait que je doive encore rester loin d'elle. Reste néanmoins le fait qu'avant la crise de la semaine passée il y avait quand même déjà quelque chose de cassé entre nous. Si j'ai pu avancer de mon côté elle commence peut-être aussi de son côté...en tous cas elle a fait l'effort (ou pas) de passer du temps avec moi et c'est elle qui est venue vers moi alors que je restais dans mon coin. Mais ça c'était déjà le cas avant la crise de la semaine passée. Reste à surmonter ce qui a amené la crise.

Encore merci à tous.

Avatar du membre
didou
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2020
Enregistré le : 24 oct. 2015, 19:22
Localisation : Nozay, Essonne
Pronom : il
A aimé : 160 fois
A été aimé : 468 fois

Re: Et là c'est le drame...

Message par didou » 22 nov. 2016, 23:31

Naufragé a écrit :La soirée a été sans tension.
Eh bin c'est déjà ça de gagné. Un jour de gagné dans votre situation est un sacré butin.
Naufragé a écrit :C'est pas la fin de mes ennuis mais un bon début.
Te dire que tout es réglé serait de la langue de bois éhontée :mrgreen:
Naufragé a écrit :Au point que j'hésite à prendre mon somnifère.
Si tu en prends régulièrement, il serait de bon aloi que tu en prennes également ce soir. Ce genre de médocs, comme d'autres, ne souffrent pas les interruptions.
Naufragé a écrit :Je veux que vous soyez fiers de moi.
Nous ? Non ! Par contre, toi, fier de toi, oui ! C'est vos vies, votre couple ! Désolé d'être certes un peu abrupt, mais c'est la vérité :wink:
Naufragé a écrit : L'angoisse le reprendra peut etre demain. Surtout concernant cette histoire d'amie qui vient 3 jours a la maison mais bon...je gererai ça au jour le jour...
Raaahhhhh ! Mais laisse-la voir sa copine ! Rognoudoudiou ! D'une, ta femme a le droit de ne pas forcément te dire tous ses petits mots de l'esprit, ,de deux elle a le droit d'avoir ses copines (et copains ? :wink: )
Naufragé a écrit :Ce que je voulais dire c'est que j'ai l'impression qu'on en est arrivé là parce que je n'ai pas été assez présent..
Ne connaissant pas votre histoire, seul toi pourra le dire.
Naufragé a écrit :Du coup quand j'étais présent elle pensait peut être que c'était uniquement pour le sexe. Mais du coup comme je pensais que tout découlait de mon absence j'ai voulu être trop proche pour changer la donne. Dans son état ça la étouffé. On est encore loin de se reprendre la main je pense mais au moins aujourd'hui et ce soir j'ai mieux géré ça. En espérant garder le cap et avoir le courage nécessaire.
Je te prie de m'excuser de te dire l'impression que tu me donnes, mais cette impression me semble d'être "vouloir tout maîtriser, tout contrôler". Lorsque tu dis "j'ai mieux géré ça" j'ai l'impression (mais peut-être une mauvaise interprétation) que tu te positionnes en personne voulant maîtriser le problème, voulant imposer ta solution, voulant que la résolution ne vienne que de toi. Je me trompe peut-être (je l'espère). Mais si je ne me trompe pas, n'oublie pas de laisser à ta femme al liberté de contribuer à l'amélioration de votre couple...
Naufragé a écrit :Reste néanmoins le fait qu'avant la crise de la semaine passée il y avait quand même déjà quelque chose de cassé entre nous.
Bin ça, une fois le gros temps passé, il sera certainement bien que vous en discutiez. Mais une fois que la houle se soit éteinte.
Règle n°1 : pas avant le mariage. Règle n°2 : ne pas se marier

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité