Début d'une relation A-S : quelque peu perdu.

Pour les personnes impliquées dans un couple sexuel-asexuel, ayant besoin de soutien ou voulant partager.
Répondre
Avatar du membre
Ptite-mel
Aspirant
Messages : 38
Enregistré le : 29 sept. 2016, 18:26
A aimé : 4 fois
A été aimé : 7 fois

Début d'une relation A-S : quelque peu perdu.

Message par Ptite-mel » 11 oct. 2016, 20:54

Bonjour à tous,

Je ne sais pas vraiment par ou commencer. Je pense que le plus dur est de se lancer.
J'ai 18 ans et je suis en couple avec mon copain depuis 2 ans maintenant. Et c'est ma première vrai relation amoureuse (si on épargne les amourettes de collège). Qui dit première relation, dit une montagne de question, ainsi que d'entrée dans la vie de couple : amour, sexe ...
Et c'est ce dernier point qui pose problème vous vous en doutez. Au début de notre relation c'est-à-dire à la fin de mes 16 ans, j'étais curieuse de la chose. Je m'intéressait au sexe comme tout adolescent sans toute fois avoir envie de faire le grand saut. Je me suis toujours dit que je ne le ferais qu'avec la personne dont je serais amoureuse.
Notre relation débute, câlin, bisous ... sans toutefois aller jusqu'au rapport sexuel. Je tiens à préciser que j'avais un peu peur de le faire, ayant eu une "expérience" dans ma jeunesse, qui m'a fortement affecté lors de mon adolescence. Comme j'aimais mon copain, je lui ai avoué avant que l'on aille plus loin. Il a été très compréhensif, et m'a laissé le temps nécessaire, sans me brusquer ...
Un jour, alors que l'on se câlinait comme à notre habitude, je décide de passer à l'acte par curiosité et pour lui faire plaisir. Cette première expérience fut douloureuse, mais je partis du principe que le fois suivante ça irait mieux. Ce qui ne fut pas vraiment le cas, bien que mon partenaire soit très doux et que l'on prenne nos précautions, je prenais certes par moment du plaisir, mais les rapports étaient toujours douloureux (sauf quelques fois). Au bout, très curieuse, mon copain et moi testions différentes choses. Je me disais que peut-être qu'en changeant je n'aurais plus mal, ça fonctionnait assez bien la première fois, puis la douleur revenait une fois à la deuxième tentative.

Je suis donc devenu de plus en plus distante, ce qui était compliqué pour mon copain qui me désirait énormément. Mais il prenait son mal en patience, sachant que c'était douloureux. On a eu beaucoup de discussion, notamment une, au bout de 6 mois, où un soir je lui expliquait que je ne savais pas si je le désirait encore. Gros coup dur pour lui, et remise en question pour moi.
Était-ce normal de ne plus avoir envie de faire l'amour avec lui alors que je l'aimais ? Après aussi peu de temps ? Était-ce du à la douleur ?
On décida donc de réduire la fréquence en pensant que c'était du à la douleur. Cependant de mon côté, toujours pas d'attirance sexuelle, pas d'envie de faire l'amour. J'avais juste envie de lui faire des câlins, de passer mes mains sur son torse ... Ce qui l'excitait, et du coup il culpabilisait ... Alors que dans mon cas, je n'étais presque jamais excité.
Bref, pas la joie dans le couple :/
Au fil des mois, je lui avouait plusieurs fois que je pouvais pouvais très bien vivre sans sexe. Que je ne voulais pas que l'on se dispute ou sépare à cause du sexe ... Je n'avais aucune envie de sexe, mais je lui faisait plaisir de temps en temps.

Ce n'est qu'il y a un mois, après une longue période sans avoir eu de rapport sexuel avec lui que je décida de chercher sur Internet : "Absence de désir, que faire?" J'avais déjà fait des recherches plutôt en me disant que c'était du à mes douleurs pendant les rapports, mais même avec toutes les précautions, rien à faire. Puis je tomba sur des articles sur l'Asexualité, je me reconnu sur plusieurs points. Je décida donc d'en parler à mon copain, qui eu du mal à digérer la nouvelle. Pas facile d'entendre sa copine dire qu'elle ne vous désire pas et ce depuis un bon moment, voir depuis le début. Les premiers jours, il se prenait la tête pour contrôler ses désirs, ça lui a fait un choque de se dire que l'on ne serait plus l'amour. Chose pour laquelle je n'étais pas contre tant que c'était occasionnelle.
Il prenait énormément sur lui, et semblait souffrir des que je le touchais ... Je lui ai donc fait comprendre que ça n'allait pas changer notre relation, que j'avais juste mis un mot sur ce que j'avais, sur ce que j'étais.
Pour ma part, j'ai eu du mal à l'accepter, en me disant que je n'étais pas normal, chose que j'avais toujours essayer d'être. J'ai toujours fait en sorte de ne pas sortir du "moule", de ne pas attirer les regards sur moi ... et la, le coup de massue, c'était comme si je me retrouvais avec le mot "asexuel" graver sur le front. Le lendemain, s'était anxieuse que j'entrais en cours, puis à la journée se passa et la sensation disparu quand je remarqua que personne ne me prêtais davantage d'attention.

Aujourd'hui, ça va mieux, il sait que je suis asexuelle et se contrôle pour éviter de me sauter dessus ... Je pense que la communication et l’honnêteté que l'on a installé depuis le début de notre relation, nous permet d'être encore ensemble.

J'ai décidé d'aller voir un sexologue, pour voir si mon absence d’attirance sexuelle n'est pas du au douleur ou autre ...

Je m'excuse des fautes d'orthographes, et de l'inversion de certaines lettres ( légère dyslexie). Merci à ceux et celles qui prendrons le temps de tout lire et de m'aider à comprendre un peu mieux l'asexualité qui est tout nouveau pour moi.

Bonne soirée !! :bise:
On ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux.

Image

fiffi
Atrix Reloaded
Messages : 1874
Enregistré le : 04 oct. 2016, 00:07
Localisation : 77
Pronom : Il . Fiffi et tu
A aimé : 526 fois
A été aimé : 274 fois

Re: Début d'une relation A-S : quelque peu perdu.

Message par fiffi » 12 oct. 2016, 00:38

bonjour ptite-mel
bien qu'étant un homme je me reconnais dans ton témoignage : je ne ressent aucun intérêt pour la chose mais sans en ressentir de douleur . je suis cependant convaincu que l'asexualité est une orientation sexuelle comme une autre : elle est juste très mal connu .
Le fait d'en avoir parlée avec ton copain est un atout , votre relation ne commencera pas par un malentendu et de l'incompréhension . Si ton asexualité est du à la douleur , un sexologue sera plus compétant que moi pour te répondre et te conseiller sinon sache que tu es normale meme si tu n'est pas dans le moule .
Je te souhaite que ton couple dure longtemps et dans la bonne humeur .
Bonsoir .

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3628
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 624 fois
A été aimé : 914 fois

Re: Début d'une relation A-S : quelque peu perdu.

Message par Baelfire » 12 oct. 2016, 08:38

Bienvenue Ptite-Mel

C'est super tout ce que tu as fait. Très bonnes démarches.

Et tu as raison d'aller voir un sexologue juste au cas-où. Toutefois les premières expériences, pour une fille du moins, c'est rarement le top hein.

Du coup, faut-il vraiment se formaliser de ce qui t'arrive ou est-ce juste une étape à l'éveil des rapports sexuels ? That is the question...

Perso je m'étais jurée après ma première fois que plus JAMAIS je ne recommencerais. Je suis loin d'avoir tenu cette promesse et tant mieux parce que ça m'a permis de mieux me connaître.
♪Love is in the A ♫

Avatar du membre
didou
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2020
Enregistré le : 24 oct. 2015, 19:22
Localisation : Nozay, Essonne
Pronom : il
A aimé : 160 fois
A été aimé : 468 fois

Re: Début d'une relation A-S : quelque peu perdu.

Message par didou » 12 oct. 2016, 20:33

C'est un récit fort intéressant, qui illustre très bien le conseil régulièrement prodigué sur ce forum "discuter" et "encore discuter" !
Règle n°1 : pas avant le mariage. Règle n°2 : ne pas se marier

Avatar du membre
Ptite-mel
Aspirant
Messages : 38
Enregistré le : 29 sept. 2016, 18:26
A aimé : 4 fois
A été aimé : 7 fois

Re: Début d'une relation A-S : quelque peu perdu.

Message par Ptite-mel » 13 oct. 2016, 10:36

Bonjour à tous,

Hier a eu lieu ma première séance avec le sexologue. Conclusion mon blocage serait psychologique : mon corps bloquerait au moment de mon agression.
Je vais donc suivre une thérapie et je verrais bien ^^.
Mais je ne compte pas partir de cette communauté por le moment.
On ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux.

Image

Avatar du membre
Alban
Ace Creed
Messages : 2357
Enregistré le : 06 mai 2009, 18:46
Localisation : Nord
A aimé : 111 fois
A été aimé : 134 fois

Re: Début d'une relation A-S : quelque peu perdu.

Message par Alban » 13 oct. 2016, 11:20

Petite question (sans chercher à t'embêter car comme le titre l'indique, tu es quelque peu perdue et je pense que tu dois cogiter pas mal ;) ) :
Est ce que ton sexologue reconnait aussi l'asexualité?

Je te le demande car pas mal ne le reconnaissent pas ainsi que certains psys dit "freudiens", si mes souvenirs sont bons, pour les qualifier.
Les anges d'aujourd'hui, ce sont tous ceux qui s'intéressent aux autres avant de s'intéresser à eux-mêmes.

Avatar du membre
Ptite-mel
Aspirant
Messages : 38
Enregistré le : 29 sept. 2016, 18:26
A aimé : 4 fois
A été aimé : 7 fois

Re: Début d'une relation A-S : quelque peu perdu.

Message par Ptite-mel » 13 oct. 2016, 11:37

Je ne sais pas. Je ne lui en ai pas parlé.
C'est vrai que dans ma tête le fait de mettre faite violée n'a pas d'impact sur ma sexualité. Mais j'ai peur de faciliter la situation en me classant comme asexuel.
Le viol m'influence peut être inconsciemment.
On ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux.

Image

Avatar du membre
Alban
Ace Creed
Messages : 2357
Enregistré le : 06 mai 2009, 18:46
Localisation : Nord
A aimé : 111 fois
A été aimé : 134 fois

Re: Début d'une relation A-S : quelque peu perdu.

Message par Alban » 13 oct. 2016, 12:47

Ptite-mel a écrit :Je ne sais pas. Je ne lui en ai pas parlé.
C'est vrai que dans ma tête le fait de mettre faite violée n'a pas d'impact sur ma sexualité. Mais j'ai peur de faciliter la situation en me classant comme asexuel.
Le viol m'influence peut être inconsciemment.
D'accord je comprends. Et sache qu'en te posant cette question, je n'ai pas chercher à te caser en tant qu'asexuelle.
En tout cas, j'espère que le forum t'aidera à t'apporter des réponses. :wink:
Les anges d'aujourd'hui, ce sont tous ceux qui s'intéressent aux autres avant de s'intéresser à eux-mêmes.

Avatar du membre
Ptite-mel
Aspirant
Messages : 38
Enregistré le : 29 sept. 2016, 18:26
A aimé : 4 fois
A été aimé : 7 fois

Re: Début d'une relation A-S : quelque peu perdu.

Message par Ptite-mel » 13 oct. 2016, 12:56

Alban a écrit : D'accord je comprends. Et sache qu'en te posant cette question, je n'ai pas chercher à te caser en tant qu'asexuelle.
En tout cas, j'espère que le forum t'aidera à t'apporter des réponses. :wink:
Ne t'inquiète pas, je ne l'ai pas du tout interpréter comme le fait d'essayer de me "caser en tant qu'asexuelle"
Je suis juste perdu mais je suis contente d'avoir trouver un endroit où on parler sans être jugée par le fait de ne pas désirer son copain pour X ou Y raison.
On ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux.

Image

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3628
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 624 fois
A été aimé : 914 fois

Re: Début d'une relation A-S : quelque peu perdu.

Message par Baelfire » 13 oct. 2016, 14:14

Vu ce que tu as subi par le passé effectivement ça peut se comprendre
♪Love is in the A ♫

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité