Aller voir ailleurs quand on est S ?

Pour les personnes impliquées dans un couple sexuel-asexuel, ayant besoin de soutien ou voulant partager.
Avis
Néophyte
Messages : 4
Enregistré le : 14 mars 2016, 15:03
A été aimé : 1 fois

Aller voir ailleurs quand on est S ?

Message par Avis » 14 mars 2016, 15:14

Bonjour à toutes et à tous,

Pour commencer, je suis un homme S. Je dirais même que je suis un S plutôt gros demandeur. Seulement, depuis bientôt deux ans maintenant je suis en couple avec une personne qui pense être A. Actuellement, nous n’avons pas eu de relation sexuelle (pas de préliminaire non plus) depuis 6 mois. Autant dire que pour moi, c’est extrêmement difficile, cela représente des crises de pleurs fréquemment. Je suis très amoureux d’elle, très sensible et d’un naturel romantique : j’ai décidé d’être patient, alors j’ai attendu, attendu, en espérant que ça aille mieux. Ca n’a pas suffit… pourtant, on a aménagé ensemble, parce qu’on ne voulait pas que les problèmes de sexe décident de l’avenir de notre couple.

Seulement voilà, c’était y’a 8 mois et les choses se sont empirées. D'une relation tous les deux mois on est passé à zéro en six mois. On a songé à un psychologue, car on pense que sa première fois ratée est peut-être en cause (à supposer qu'il y en ai une), mais elle m’a avoué en pleurant qu’elle avait trop peur d’aller voir un thérapeute qui lui dirait « vous êtes asexuelle » et donc qui lui dirait qu’elle ne changerait jamais. Elle a peur de me perdre et que cette nouvelle me fasse la quitter, alors que si elle « ne fait rien » et qu'on "ne sait pas ce qu'elle est" et si elle laisse les choses couler, elle me « gardera » au moins jusqu’à ce que je craque, ce qui est mieux que rien à ses yeux.

Et du coup… le moment du craquage est pratiquement arrivé. Je n’en peux plus de pleurer tout le temps et je suis fatigué de me "battre" contre ma frustration. Certains jours je m’en fiche et je suis nourris de son amour et ces problèmes ne m’intéressent pas, parce que je l’aime et c’est tout. Mais d’autre fois, cela me saoule, je suis agressif, j’arrive pas à m’y faire et je lui en veux. Au final, je dois dire que je ne suis pas heureux, je ne profite pas de notre couple, parce que pour moi ça enlève une complicité nécessaire et je supporte mal le fait que la société me remette dans la gueule sans arrêt à quel point notre couple est « anormal ».

Si je poste aujourd’hui, c’est parce que ma copine me demande d’aller voir ailleurs. On en avait déjà parlé, mais je ne voulais pas. Puis, démuni, j’ai essayé d'utiliser des appli de rencontres, mais dés qu'une personne me proposait de la voir IRL, je fuyais.. parce que je ne voulais pas vraiment passer à l'acte. Contrairement à ce que ma copine pense du sexe, pour moi coucher est avant tout un acte d’amour et c'est elle que j'aime. Aller voir ailleurs, c’était inconcevable.

Mais là, hier on a pleuré tous les deux toutes la journée, elle m’a dit elle-même que si j’étais « courageux » je m’écouterai plus et je serai surement déjà parti… Au final, après avoir longuement discuté, on a l’impression elle et moi qu’il n’y a plus que deux alternatives : soit je pars, soit j’essai d’aller voir ailleurs au risque que ça ne marche pas et que je parte. Dans les deux cas, nous devrons arrêter alors qu’on s’aime et ça nous détruirait. On en est à un point où on pense qu'aller voir ailleurs ne fonctionnera pas vraiment, mais qu'on a pu rien à perdre à essayer car sinon, de toute façon, on va dans le mur. En soit, j'ai peur de souffrir et de la faire souffrir, mais au fond, on souffre déjà.

Le problème c’est que j’ai été éduqué comme un mec « bien », coucher avec quelqu’un en dehors d’un couple ça me fait culpabiliser et je ne suis pas sûr que ça soit une bonne idée… J’ai peur qu’elle le fasse par dépit, qu’elle ne me le montre pas mais qu’elle en souffre, voir me le reproche si je passe à l’acte vraiment, que ça nous détruise…même si on se détruit déjà. On est deux personnes hyper amoureuses, attachés l'un à l'autre mais qui n'arrivent pas, bordel, à juste être heureux. Ca nous rend dingue.

Bref, je voulais savoir ce que vous pensiez de tout ça en tant que A ou couple A/S, vos expériences tout ça tout ça… si vous pensiez que c’était une alternative à tenter ou pas du tout. Je suis perdu.

Merci d’avance, je suis un peu démuni et surtout impuissant face à tout ça…et je l’aime beaucoup.

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3631
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 624 fois
A été aimé : 916 fois

Re: Aller voir ailleurs quand on est S ?

Message par Baelfire » 14 mars 2016, 16:51

Bienvenue à toi Avis,

Tout d'abord un grand merci pour ta démarche. Il a du te falloir du courage pour nous chercher, nous trouver et surtout faire ce premier post.

J'aime particulièrement les interventions des S car elles permettent d'alimenter nos convictions dans le fait que vous êtes des personnes avec un coeur qui ne pensent pas qu'à ça!

Ca tombe sous le sens pourtant mais un petit rappel de temps en temps ne fait pas de mal...

Bref, venons-en à ton problème qui est celui de plusieurs couples A-S (mais pas tous :)).

Hélas il n'y a pas de solution miracle. D'autant plus qu'apparemment le compromis n'est pas possible. Elle ne peut/doit pas se forcer (à coucher) et toi non plus tu ne peux/dois pas te forcer (à aller voir ailleurs).

Faire l'amour demande un lâcher prise et une confiance totale. Sans quoi, jamais les corps et âmes ne parviennent à rentrer en osmose. Ta copine (d'après ce que j'ai compris) est loin d'en être là. Pour des raisons qui lui appartiennent elle a peur. Et tant qu'elle aura peur, que cet acte sera une source d'angoisse, ça ne sera que de la torture pour elle. Même une fois de temps en temps.

Je te dirais bien d'essayer de la mettre en confiance totale, de faire abstraction du sexe, de vous créer des moments de complicité intense (hors sexe) qui vous manquent peut-être.

Le boulot des hommes dans leur couple c'est de valoriser leur petite femme et de les faire se sentir belles, bien et uniques ;)

Peut-être peux-tu travailler là-dessus ? C'est difficile j'en conviens. Mais c'est nécessaire. Elle semble avoir (hors la partie sexuelle) un cruel manque de confiance en elle. Pourquoi ?

Passer une nuit dans les bras de l'autre sans qu'il ne se passe rien de sexuel à se raconter des petits secrets, des mots doux, à rire ensemble, à redécouvrir la proximité toute simple, la chaleur de l'autre...Pourquoi pas ?

Je ne peux pas te dire que ça va fonctionner forcément. Une personne A (si toutefois elle l'est) devient rarement S. Mais il y a des A (la plupart des A) qui apprécient le sexe. C'est juste qu'ils n'en ont pas besoin et donc ne vont pas le chercher.

Et pour ce que j'en sais, tout est toujours mieux quand on se sent totalement bien avec son/sa chérie.

Sinon ils ne vous reste qu'à rompre. C'est très dur mais parfois nécessaire.

Bon courage en tous cas.
♪Love is in the A ♫

Avatar du membre
Sleepless Knight
Straight-A Student
Messages : 1460
Enregistré le : 21 janv. 2015, 12:09
Localisation : I'm everywhere
A aimé : 21 fois
A été aimé : 191 fois
Contact :

Re: Aller voir ailleurs quand on est S ?

Message par Sleepless Knight » 14 mars 2016, 17:14

C'est dur d'avoir le cul entre deux chaises mais malheureusement y a pas de solution miracle. Y a que elle qui peut savoir ce qu'elle veut et qui a fait le calcul entre les bénéfices et les mauvais côtés de te laisser avoir des aventures. Elle fait peut-être ça par dépit, mais aussi parce qu'elle t'aime.

C'est personnellement pas du tout mon style de vie, mais y a des relations ouverte qui marche très bien et qui sont basé sur la confiance, le respect et l'amour. Parfois on présente même la personne à sa femme/son mari, ils dînent etc. Ça pourrait marcher si c'est honnête et clair.

Mais t'as pas du tout l'air d'être chaud pour ça... Ça pourrais même te faire beaucoup de mal psychologiquement de te forcer à coucher avec une autre personne, ça reste une certaine forme de violence en ton encontre (surtout vu la signification qu'à le sex pour toi).
Parfois la plus grande preuve d'amour c'est de ne pas se rendre malheurs et de ce quitter. Quand les relations ne peuvent apporter que de la souffrance à cause de X facteurs (sex, relations à longue distances, point de vu trop divergents etc), se donner une chance avec quelqu'un d'autre est parfois la plus sage des décision malgré une grande affection et un amour puissant.
Suffer the pain of discipline or suffer the pain of defeat.

hounette

Re: Aller voir ailleurs quand on est S ?

Message par hounette » 14 mars 2016, 17:45

Bonjour Avis,

Quelle jolie histoire et à la fois si triste :/
J'ai eu une relation similaire à la votre :/ (remarque, on est peut être nombreux dans ce cas ici)


Pendant 1 an 1/2 ou presque, vous avez eu des relations sexuelles, environ une fois tous les deux mois.
Cela te convenait? Si ca avait continué ainsi, tu aurais pu t'épanouir avec elle, sur le long terme ?
Et est-ce que ca lui convenait aussi ? ou est-ce qu'elle s'est toujours +/- forcée ? ou est-ce qu'elle en avait envie et avait du plaisir à le faire, mais au fur et à mesure, plus de plaisir-plus d'envie ?

Si elle en a jamais eu réellement envie, et qu'elle n'en a toujours pas envie, vu qu'il y a des sentiments, tu n'es sans doute pas en cause. De ce fait, je dirais qu'elle est probablement asexuelle.

Avant de tenter les relations ''extra-conjugales'', demande toi si tu te vois faire ainsi sur toute une vie. J'ai l'impression que ca va à l'encontre de tes valeurs et de tes sentiments. Je n'ai pas l'impression que ce soit la solution. Ni pour toi, ni pour elle d'ailleurs.


En ce qui concerne ce passage là :
" Elle a peur de me perdre et que cette nouvelle me fasse la quitter, alors que si elle « ne fait rien » et qu'on "ne sait pas ce qu'elle est" et si elle laisse les choses couler, elle me « gardera » au moins jusqu’à ce que je craque, ce qui est mieux que rien à ses yeux."

J'ai l'impression qu'elle veut te garder à n'importe quel prix (est-ce de l'amour?) mais pas en allant consulter (alors que c'est avant tout son problème), c'est à toi de faire les efforts, alors que vous pourriez tous les deux consulter. Elle te laisse te débrouiller tout seul. Ça ne te gène pas ?

Aussi, tu dis "elle m’a dit elle-même que si j’étais « courageux » je m’écouterai plus et je serai surement déjà parti…".
Je ne vois pas pourquoi elle te dit cela.

Avis
Néophyte
Messages : 4
Enregistré le : 14 mars 2016, 15:03
A été aimé : 1 fois

Re: Aller voir ailleurs quand on est S ?

Message par Avis » 14 mars 2016, 18:15

Aussi, tu dis "elle m’a dit elle-même que si j’étais « courageux » je m’écouterai plus et je serai surement déjà parti…".
Je ne vois pas pourquoi elle te dit cela.
Elle dit ça parce que je souffre d’un grand manque de confiance en moi. En gros sa théorie est que puisque j’ai pas envie de passer toute ma vie sans sexe, mais qu’elle elle ne peut pas m’en offrir et que cela me fait souffrir au point d’en pleurer régulièrement et de me dire globalement malheureux, si j’étais sûr de moi, si j’avais pas peur de la perdre comme si j’allais moi-même perdre de la valeur ou n’être plus rien sans elle etc. je serais parti….

Pour réagir à ce que vous dites, je pense que vous vous doutez bien que si j’en suis venu à venir vous parler ici etc. c’est que j’ai déjà essayé plein de choses. De base, je suis quelqu’un de romantique et hypersensible donc très attaché aux preuves d’amour, aux calins, aux bisous, aux marques d’affections etc. J’ai essayé, en faisant preuve de patience, de la merde en confiance, de lui donner de l’amour sans arrière-pensées. Mais il semblerait que ça ne marche pas.
J’ai l'impression qu'elle veut te garder à n'importe quel prix (est-ce de l'amour?) mais pas en allant consulter (alors que c'est avant tout son problème), c'est à toi de faire les efforts, alors que vous pourriez tous les deux consulter. Elle te laisse te débrouiller tout seul. Ça ne te gène pas ?


Bien sûr que ça me gêne. Elle est un peu égoïste, c’est dans son caractère, personne n’est parfait. Je lui reproche cela assez souvent. En fait, elle m’a fait la promesse qu’elle irait, quand on a emménagé ensemble. Mais elle ne l’a toujours pas fait… elle repousse et je sais pas si elle le fera pour finir. Elle est terrorisé par l’idée qu’on lui annonce définitivement qu’elle est asexuelle en fait.
Pendant 1 an 1/2 ou presque, vous avez eu des relations sexuelles, environ une fois tous les deux mois.
Cela te convenait? Si ca avait continué ainsi, tu aurais pu t'épanouir avec elle, sur le long terme ?
Et est-ce que ca lui convenait aussi ? ou est-ce qu'elle s'est toujours +/- forcée ? ou est-ce qu'elle en avait envie et avait du plaisir à le faire, mais au fur et à mesure, plus de plaisir-plus d'envie ?
Ca ne me convenait pas... mais c'était déjà mieux que maintenant en soit. Si ça continuait ainsi j'aurais considéré qu'il y avait toujours un problème, mais aujourd'hui je serais déjà presque heureux si on en revenait à ça. Alors pour te répondre ma copine ne se force pas et ne se forcera jamais, c'est un point d'honneur pour elle (et je pense qu'elle a raison). Donc quand on l'a fait, elle en avait envie aussi. C'était rare, mais ça arrivait. Une fois, comme ça.Et elle m'a dit qu'elle aimait ça, sur le coup. Mais elle en ressent pas le besoin au quotidien, ça la gêne. Elle me dit que quand je lui parle de désir, d'attirance physique pour quelqu'un par exemple, pour elle il y a "du vide" en elle, elle ne comprends pas, parce qu'elle a pas ça. Elle a tenté de m'expliquer ce qu'elle ressentait en m'expliquant que quand elle seule, dans sa tête au quotidien elle avait milles idées qui tournoient et s'arrêtent jamais, la fatigue etc. et que quand elle est avec moi, tout se calme. Et c'est parce que je lui apporte ce calme et cette tranquillité qu'elle m'aime. Et en gros, le sexe ça recréé du "bordel" dans sa tête et donc c'est pas du tout ce qu'elle cherche dans notre couple, bien au contraire ! C'est comme si faire l'amour pour elle c'était contraire à sa manière d'aimer.

Avatar du membre
Ptite Marie
Ace Tea
Messages : 911
Enregistré le : 11 janv. 2011, 21:22
Localisation : Clermont-Ferrand
Pronom : Elle
A aimé : 102 fois
A été aimé : 166 fois

Re: Aller voir ailleurs quand on est S ?

Message par Ptite Marie » 14 mars 2016, 18:31

Je voudrais juste relever une phrase que tu as écrite Hounette: "c'est avant tout son problème"
Je ne suis pas d'accord, ça sous-entend que ne pas avoir d'attirance sexuelle et/ou ne pas avoir envie de faire du sexe est un problème. Or c'est uniquement le fait d'être avec une personne S qui en fait un problème. C'est donc un problème de couple, pas individuel. Sinon on peut tout aussi bien dire que c'est avant tout la faute de son conjoint qui ne supporte pas l'abstinence et qui devrait consulter pour ça.
Le problème ce n'est pas l'absence ou non d'envie de sexe, c'est uniquement la divergence entre les attentes des deux partenaires.
Ça n'empeche pas d'aller consulter au cas où, bien sûr, mais je trouve ça injuste de décharger la responsabilité sur elle.
" Vous pourriez arrêter de péter pendant que je sauve le monde ? "
- Docteur Who -

Avatar du membre
~flor_vermelha~
Associé
Messages : 647
Enregistré le : 16 oct. 2008, 17:12
Localisation : Allemagne
Pronom : Elle
A aimé : 36 fois
A été aimé : 52 fois

Re: Aller voir ailleurs quand on est S ?

Message par ~flor_vermelha~ » 14 mars 2016, 18:36

Avis a écrit :Elle me dit que quand je lui parle de désir, d'attirance physique pour quelqu'un par exemple, pour elle il y a "du vide" en elle, elle ne comprends pas, parce qu'elle a pas ça. Elle a tenté de m'expliquer ce qu'elle ressentait en m'expliquant que quand elle seule, dans sa tête au quotidien elle avait milles idées qui tournoient et s'arrêtent jamais, la fatigue etc. et que quand elle est avec moi, tout se calme. Et c'est parce que je lui apporte ce calme et cette tranquillité qu'elle m'aime. Et en gros, le sexe ça recréé du "bordel" dans sa tête et donc c'est pas du tout ce qu'elle cherche dans notre couple, bien au contraire ! C'est comme si faire l'amour pour elle c'était contraire à sa manière d'aimer.
Je ne connais pas ta copine, mais je comprends ce qu'elle veut dire.
Je n'ai pas de solution miracle pour vous malheureusement, mais une petite chose : Arrêtez d'attendre/espérer que quelche chose changera, prenez comme point de départ la situation comme elle est.
En général, il y a des couples mixtes pour qui aller voir ailleurs est une solution et d'autres pour qui ca ne fonctionne pas. Ce qui vaut pour un cas ne vaudra pas forcément pour un autre.

hounette

Re: Aller voir ailleurs quand on est S ?

Message par hounette » 14 mars 2016, 20:25

Elle dit ça parce que je souffre d’un grand manque de confiance en moi. En gros sa théorie est que puisque j’ai pas envie de passer toute ma vie sans sexe, mais qu’elle elle ne peut pas m’en offrir et que cela me fait souffrir au point d’en pleurer régulièrement et de me dire globalement malheureux, si j’étais sûr de moi, si j’avais pas peur de la perdre comme si j’allais moi-même perdre de la valeur ou n’être plus rien sans elle etc. je serais parti….
Je ne la trouve pas sympa sur ce coup là mais bon.. :?
J’ai essayé, en faisant preuve de patience, de la merde en confiance, de lui donner de l’amour sans arrière-pensées. Mais il semblerait que ça ne marche pas.
Elle manque de confiance en elle ? parce que si elle n'en manque pas, ce n'est pas que ca ne marche pas, c'est surtout que ça ne sert à rien.
Pour la patience, effectivement, ca aurait pu jouer, mais si 8 mois après il n'y a pas de différence, en sachant qu'avant vos rapports étaient déjà limités, on pourrait considérer que selon tes envies-besoin à toi, cela fait déjà deux ans que tu fais preuve de patience, et le changement positif attendu n'est pas au rdv.


Bien sûr que ça me gêne. Elle est un peu égoïste, c’est dans son caractère, personne n’est parfait. Je lui reproche cela assez souvent. En fait, elle m’a fait la promesse qu’elle irait, quand on a emménagé ensemble. Mais elle ne l’a toujours pas fait… elle repousse et je sais pas si elle le fera pour finir. Elle est terrorisé par l’idée qu’on lui annonce définitivement qu’elle est asexuelle en fait.
Les promesses n'engagent que ceux qui y croient :?
Elle est terrorisée, et voilà, c'est à toi de patienter (depuis 2 ans), ou d'aller éventuellement voir ailleurs...
Je trouve que tu devrais rediscuter avec elle pour vous décider à prendre un rdv (psy, sexologue..) ensembles.
Ca ne pourra que vous aider à avancer, à faire des choix.
Mettre la tête dans le sable ne vous rend pas plus heureux aujourd'hui.
Tu peux aussi consulter sans elle.

hounette

Re: Aller voir ailleurs quand on est S ?

Message par hounette » 14 mars 2016, 20:37

Ptite Marie a écrit :Je voudrais juste relever une phrase que tu as écrite Hounette: "c'est avant tout son problème"
Je ne suis pas d'accord, ça sous-entend que ne pas avoir d'attirance sexuelle et/ou ne pas avoir envie de faire du sexe est un problème. Or c'est uniquement le fait d'être avec une personne S qui en fait un problème. C'est donc un problème de couple, pas individuel. Sinon on peut tout aussi bien dire que c'est avant tout la faute de son conjoint qui ne supporte pas l'abstinence et qui devrait consulter pour ça.
Le problème ce n'est pas l'absence ou non d'envie de sexe, c'est uniquement la divergence entre les attentes des deux partenaires.
Ça n'empeche pas d'aller consulter au cas où, bien sûr, mais je trouve ça injuste de décharger la responsabilité sur elle.
Bonsoir Ptite Marie,

Disons que dans leurs couple, ça pose problème, ils en pleurent tous les deux.
Elle ne semble pas le remettre en question (ne lui dit pas qu'il s'y prends mal, qu'il n'est pas attirant..), elle semble bien plus se remettre en cause elle même, à tort ou à raison (faudrait consulter pour avoir un avis éclairé).
C'est ma lecture des choses en tout cas.
Aussi, le fait d'être face à ce problème de couple et de refuser de consulter tout en promettant de consulter, ca rajoute un problème à leurs problème.

Avatar du membre
Ptite Marie
Ace Tea
Messages : 911
Enregistré le : 11 janv. 2011, 21:22
Localisation : Clermont-Ferrand
Pronom : Elle
A aimé : 102 fois
A été aimé : 166 fois

Re: Aller voir ailleurs quand on est S ?

Message par Ptite Marie » 14 mars 2016, 21:08

Je n'ai absolument pas mis en cause son conjoint qui s'y prendrait mal ou quoi, mais si cette femme est asexuelle elle n'a pas plus un problème que son conjoint, ce n'est la faute de personne. Le fait qu'elle se remette en question provient probablement du fait que la société nous traite d'anormaux et de malades quand on n'a pas envie de coucher.
Je ne dis pas qu'elle a raison de ne pas consulter, surtout si elle a dit qu'elle le ferait, si ça se trouve ça l'aiderait, mais je comprends ses réticences. Moi j'ai mis deux ans avant d'accepter vraiment mon asexualité pour la même raison, j'avais peur d'être comme ça et de ne jamais changer (j'étais en couple avec un S à l'époque).
Et puis si elle tombe sur un médecin/psy qui lui dit qu'elle doit se forcer, que ça va venir ou autres conneries ça peut aussi la bousiller bien comme il faut, faut être prudent, c'est à double tranchant.
" Vous pourriez arrêter de péter pendant que je sauve le monde ? "
- Docteur Who -

hounette

Re: Aller voir ailleurs quand on est S ?

Message par hounette » 14 mars 2016, 21:32

Ptite Marie a écrit :Je n'ai absolument pas mis en cause son conjoint qui s'y prendrait mal ou quoi, mais si cette femme est asexuelle elle n'a pas plus un problème que son conjoint, ce n'est la faute de personne. Le fait qu'elle se remette en question provient probablement du fait que la société nous traite d'anormaux et de malades quand on n'a pas envie de coucher.
Je ne dis pas qu'elle a raison de ne pas consulter, surtout si elle a dit qu'elle le ferait, si ça se trouve ça l'aiderait, mais je comprends ses réticences. Moi j'ai mis deux ans avant d'accepter vraiment mon asexualité pour la même raison, j'avais peur d'être comme ça et de ne jamais changer (j'étais en couple avec un S à l'époque).
Et puis si elle tombe sur un médecin/psy qui lui dit qu'elle doit se forcer, que ça va venir ou autres conneries ça peut aussi la bousiller bien comme il faut, faut être prudent, c'est à double tranchant.

Je comprends ce que tu dis Ptite Marie.
N'empeche qu'il ne faut pas oublier qu'elle le fait souffrir aussi (à 50 %). Il pourrait très bien décider de partir mais il reste (c'est son choix à lui, sa responsabilité), mais il reste aussi parce qu'elle lui a fait des promesses...mais elle ne les tient pas :/( elle dit en plus qu'elle voudrait le garder jusqu'au bout, tout en sachant que..) C'est complexe. Et quand des sentiments s'en mêlent, ca complique un peu plus les choses..
Très honnetement, je suis aussi passée par là, et franchement, je ne la trouve pas clean dans cette histoire... j'estime qu'elle maintient une tension (je comprends sa position, ca n'est pas pour autant que je la valide, il ne s'agit pas de quelque chose qui dure depuis quelques jours), elle ne propose qu'une solution, qui l'engage bien plus lui, en plus.
Alors que lui propose diverses choses (il patiente, essaie de la comprendre, la mets à l'aise, envisage un rdv psy etc...). Tout cela ne mène à rien.

Avatar du membre
Ptite Marie
Ace Tea
Messages : 911
Enregistré le : 11 janv. 2011, 21:22
Localisation : Clermont-Ferrand
Pronom : Elle
A aimé : 102 fois
A été aimé : 166 fois

Re: Aller voir ailleurs quand on est S ?

Message par Ptite Marie » 14 mars 2016, 22:06

Malheureusement des solutions il n'y en a pas des masses... Il y a fort peu de chances que consulter change quelque-chose, d'après ce qu'Avis raconte sur sa femme elle a bien l'air asexuelle (enfin elle seule peut le savoir vraiment) et elle ne peut pas se forcer bien sûr. Et comme aller voir ailleurs ne semble pas être viable non plus... Je suis désolée pour toi Avis mais l'avenir de ton couple semble compromis :-(
Après, coucher avec d'autres femmes ne veut pas forcément dire coucher sans sentiments, tu peux envisager le polyamour, avoir plusieurs relations amoureuses en même temps. Mais ce mode de vie ne convient pas à tout le monde non plus, c'est à vous de voir.
Courage en tout cas, c'est vraiment dur comme situation :-(
" Vous pourriez arrêter de péter pendant que je sauve le monde ? "
- Docteur Who -

Avis
Néophyte
Messages : 4
Enregistré le : 14 mars 2016, 15:03
A été aimé : 1 fois

Re: Aller voir ailleurs quand on est S ?

Message par Avis » 15 mars 2016, 10:04

En effet, elle ne m’a jamais rien reproché et quand on en parle elle se met à pleurer en disant qu’elle est désolée. Elle prend toute la responsabilité pour elle.

Hounette tu as assez bien compris la situation dans laquelle je me trouve. J’ai l’impression d’avoir tenté pleins de choses pour remédier au problème et en face, je ne vois rien de sa part. Forcément, c’est surtout moi qui n’est pas content, pour elle tout va bien excepté quand je pète un câble… Mais du coup je lui en veux parfois de ne pas « se bouger », de ne rien proposer et alors je m’énerve contre elle. Mais elle me dit que je ne peux pas voir les évolutions « dans sa tête » et que le fait de remettre ça sur le tapis ça retarde plus le moment de la consultation qu’autre chose pour elle. Je n’arrive pas à savoir si c’est vrai ou si c’est une excuse pour repousser encore.

En tout cas hier, porté un peu par ce débat, je lui en ai encore reparlé. Je lui ai parlé un peu différemment… c’est-à-dire que j’ai un peu arrêté de faire le mec super gentil et compréhensible et je lui ai dis que puisqu’on était au bord de la rupture autant parler franchement : je lui ai dis que je lui en voudrais vraiment si sa peur était paralysante au point de foutre en l’air notre couple, alors que je lui ai proposé de l’accompagner voir quelqu’un, de l’aider à choisir la personne, de payer ses séances, de la soutenir, de faire les efforts qu’il faut etc. etc. D’habitude elle se vexe et me dit que je lui prend la tête et s’en va. Là, elle m’a juste dis « je suis désolée » . J’espère qu’elle a compris le message… mais le truc c’est que je perds un peu espoir, on a eu ce genre de conversation dix mille fois et elle m’a toujours promis de le faire un jour.

En fait si je parle des promesses, c’est parce que ma copine tient les promesses au plus haut niveau, ce sont ses valeurs, elle en fait jamais en l’air. Je l’ai jamais vu faillir à une promesse en fait. Or là, si elle ne le fait pas, c’est vraiment que ça doit être très très dur, parce que ne pas respecter sa promesse la dessus doit la dégouter d’elle-même en soi… Mais le truc, c’est que je ne peux plus faire grand-chose de plus… je lui ai proposé toute l’aide que je pouvais…

Hounette, quand tu parles de consulter pour elle, tu penses que je devrais aller voir qui et pour dire quoi exactement ? Je sais qu’il ne faut pas considérer les asexuels comme anormaux, mais j’ai l’impression qu’aller voir un psy, moi, pour parler de ce problème, ne changera pas grand-chose… pour moi il faut soit qu’on y aille tous les deux, soit elle pour déjà savoir si elle est asexuelle ou juste si elle a une mauvaise conception de la sexualité (il faut savoir qu’elle a déjà eu un sexfriend et elle avait aucun problème parce que l’amour s’en mêlait pas, ça me semble un peu bizarre pour une asexuelle, même si elle dit que c’était une question de facilité pour avoir de l’affection à l’époque).


Honnêtement, j'essai vraiment de trouver une solution et de comprendre tout ça, je n'ai pas envie de me résumer à un pénis sur patte et de la quitter pour le sexe...

hounette

Re: Aller voir ailleurs quand on est S ?

Message par hounette » 15 mars 2016, 11:03

Hounette tu as assez bien compris la situation dans laquelle je me trouve. J’ai l’impression d’avoir tenté pleins de choses pour remédier au problème et en face, je ne vois rien de sa part. Forcément, c’est surtout moi qui n’est pas content, pour elle tout va bien excepté quand je pète un câble…
Bonjour Avis,

Je ne suis pas elle mais personnellement, j'étais quand même vachement plus impliquée face à ce même problème. La souffrance de mon copain, je la voyais, je la prenais en compte. Attention, je ne te dis pas cela pour que tu le lui reproches, juste pour te donner une idée de comment d'autres personnes le vivent, le gèrent..
Ca me parait inconcevable de rester passive face à tout cela, depuis aussi longtemps. Et j'étais jeune personnellement (vous êtes aussi assez jeunes je crois), donc ce n'est même pas une histoire d'age. Peut-être de maturité remarque... :|
Ca me fait mal pour toi quand tu dis qu'elle le vit super bien ... si ce n'est les fois où tu le lui rappelles. Bah oui vous êtes en couple quand même. Vous n'êtes pas colocataires..
Mais du coup je lui en veux parfois de ne pas « se bouger », de ne rien proposer et alors je m’énerve contre elle.
Ca, ce n'est pas la solution, tu le sais bien. Mais bon, quand on est à bout, et que l'autre reste passif, je comprends bien...
Fais tout de même attention à ne pas tout lui reprocher, tu as ta part de responsabilité aussi la dedans.. tu as fait le choix d'attendre longtemps, de croire, d'espérer, de rester gentil, compréhensif, elle n'en est pas responsable, dans le sens où elle ne t'a pas forcé.

Je te sens aussi très tendu (et je comprends bien encore une fois)
Je pense que tu devrais essayer de dédramatiser un peu, de souffler, essayer de prendre un peu de recul.
Il n'y a rien de grave au fond. C'est aussi une accumulation de choses qui font qu'aujourd'hui la marmite déborde un peu ;)
Mais la situation est telle qu'elle l'a toujours était ou presque, le temps ne se rattrape pas, il ne faut pas lui mettre trop de poids sur les épaules, il ne faut pas te culpabiliser non plus. Ce qui est fait est fait.
Maintenant, tu sais que tu ne supportes plus cette situation, il faut prendre des décisions pour faire bouger vos lignes, et aller de l'avant, ensembles, ou pas.
Un pas après l'autre, vous verrez bien, il n'y a pas de choix radical à faire là dans l'urgence, il faut juste ne pas se rendormir et croire que tout va s'arranger par magie ;)
Mais elle me dit que je ne peux pas voir les évolutions « dans sa tête » et que le fait de remettre ça sur le tapis ça retarde plus le moment de la consultation qu’autre chose pour elle. Je n’arrive pas à savoir si c’est vrai ou si c’est une excuse pour repousser encore.


Pour moi, elle se cherche des excuses oui :?
En tout cas hier, porté un peu par ce débat, je lui en ai encore reparlé. Je lui ai parlé un peu différemment… c’est-à-dire que j’ai un peu arrêté de faire le mec super gentil et compréhensible


Ca, tel que je perçois votre relation (ton rôle -son rôle), je pense que c'est une bonne chose. Ca ne veut pas dire qu'il faut devenir sévère ou brutal, mais être un peu plus à l'écoute de tes besoins à toi aussi. Pas uniquement les siens.
Si tu l'as toujours faite passer avant dans le couple, il est temps de rétablir les choses je pense : vous êtes deux, vos deux voix doivent compter.
A trop vouloir être gentil et compréhensif, parfois, on s'oublie.
Et quand ca pète, ca pète :/ Attention, là encore une fois, ne lui reproche pas tout en bloc. Rappelle toi que tu as aussi choisi la relation, telle qu'elle était.
Maintenant, tu as aussi le droit de faire des choix différents, quand une situation ne te convient plus. Ce n'est pas pour autant qu'il faut faire la Révolution, mais bien en parler, et amorcer des changements (comportement, parole..) doucement mais sûrement, et surtout il faut que ce soit visibles, qu'elle les voit. Qu'elle comprenne bien que les choses ont changé. Tout en continuant de rester à son écoute aussi.
et je lui ai dis que puisqu’on était au bord de la rupture autant parler franchement : je lui ai dis que je lui en voudrais vraiment si sa peur était paralysante au point de foutre en l’air notre couple, alors que je lui ai proposé de l’accompagner voir quelqu’un, de l’aider à choisir la personne, de payer ses séances, de la soutenir, de faire les efforts qu’il faut etc. etc.
On va retenir le fond et dire que tu as avant tout étais sincère avec elle, c'est bien aussi.
D’habitude elle se vexe et me dit que je lui prend la tête et s’en va. Là, elle m’a juste dis « je suis désolée » . J’espère qu’elle a compris le message… mais le truc c’est que je perds un peu espoir, on a eu ce genre de conversation dix mille fois et elle m’a toujours promis de le faire un jour.
hmm... Si ce genre de discussion a déjà eu lieu, alors oui il y a des chances que ça ne change pas grand chose.
Tu pourrais peut être lui donner une dead line : "A telle date (un mois max je dirais), si tu refuses toujours de prendre rendez vous avec moi pour consulter, je ne pourrais plus croire à ton envie d'avancer avec moi, je mettrai un terme à la relation".

Qu'en pense-tu ?
Par contre, si tu le lui propose, il faut être sûr de tenir ta décision (que ca ne soit pas des paroles en l'air).

En fait si je parle des promesses, c’est parce que ma copine tient les promesses au plus haut niveau, ce sont ses valeurs, elle en fait jamais en l’air. Je l’ai jamais vu faillir à une promesse en fait. Or là, si elle ne le fait pas, c’est vraiment que ça doit être très très dur, parce que ne pas respecter sa promesse la dessus doit la dégouter d’elle-même en soi… Mais le truc, c’est que je ne peux plus faire grand-chose de plus… je lui ai proposé toute l’aide que je pouvais…

Ca doit effectivement être dûr pour elle.
Mais personnellement, je lis ta souffrance dans tes écrits, je me demande comment, elle, qui vit avec toi depuis deux ans, arrive à vivre ca sereinement, sauf les fois où tu lui en parles.
J'ai l'impression qu'elle se croit dans un cocon, à ton détriment (et quand tu disais qu'elle était bien avec toi car tu lui fais oublier ses pensées parasites, j'ai trouvé cela un peu limite quand même, pas très sain)
Cela dit, je pense qu'elle t'aime quand même, mais je ne la trouve pas vraiment à ton écoute, et très auto-centrée..(je me trompe peut-être)
D'ailleurs, je trouve qu'elle devrait se faire aider pour ses idées qui tournent en boucles dans sa tête... J'ai l'impression qu'elle ne se prend pas beaucoup en charge, et qu'elle s’appuie facilement sur les autres (ces autres qui devraient êtres un soutien volontaire, et non quelqu'un sur qui on s'appui pour tenir debout ou se relever :/)

Hounette, quand tu parles de consulter pour elle, tu penses que je devrais aller voir qui et pour dire quoi exactement ? Je sais qu’il ne faut pas considérer les asexuels comme anormaux, mais j’ai l’impression qu’aller voir un psy, moi, pour parler de ce problème, ne changera pas grand-chose… pour moi il faut soit qu’on y aille tous les deux, soit elle pour déjà savoir si elle est asexuelle ou juste si elle a une mauvaise conception de la sexualité (il faut savoir qu’elle a déjà eu un sexfriend et elle avait aucun problème parce que l’amour s’en mêlait pas, ça me semble un peu bizarre pour une asexuelle, même si elle dit que c’était une question de facilité pour avoir de l’affection à l’époque).

Elle avait des rapports à quelles fréquences ? ca peut jouer ca, si ca se trouve, c'était tout les deux mois aussi?
Sinon, je ne sais pas si elle est asexuelle, je ne peux pas l'affirmer. J'ai l'impression qu'elle est bien dans ses pantoufles avec toi. Dans une relation un peu plan-plan, et qu'elle abuse potentiellement de ta gentillesse... Ca peut jouer sur sa libido, peut-être, un peu, je ne sais pas.
Ca serait donc bien de consulter.
Et je ne te disais pas de consulter pour elle (ce n'est pas tellement possible ca ;)), mais de consulter pour toi-vous.
Comme je le disais, je te sens tendu, et je pense que ca pourrait te faire du bien d'en parler avec un sexologue ou psychologue (une préférence pour le sexologue je dirai mais bon, si tu dois aller à perpette les olivettes pour consulter alors qu'il y a une psy plus près, ca peut aussi le faire).
Tu auras un retour. Ne serait-ce que sur ta gestion de la relation aussi. Peut-être que le pro te conseillerait sur la communication a adopter avec elle, ce genre de chose.
Tu pourras aussi parler de ton rdv à ta copine, peut-être que ca déclenchera une prise de conscience (ne serait-ce que le fait de se rendre compte qu'il est temps de se réveiller, avant que le navire coule pour de bon), peut-être prendra-t-elle la décision de consulter aussi, avec ou sans toi.

PaulL
Adepte
Messages : 245
Enregistré le : 05 janv. 2015, 06:37
A aimé : 14 fois
A été aimé : 31 fois

Re: Aller voir ailleurs quand on est S ?

Message par PaulL » 17 mars 2016, 08:11

Avis a écrit :Elle est terrorisé par l’idée qu’on lui annonce définitivement qu’elle est asexuelle en fait.


Je ne trouve pas que ma vie soit si terrible que ça personnellement... Quelle image a-t-elle de l'Asexualité ?

La question qu'il faut poser c'est : est-ce qu'elle a du désir sexuel ? Ce n'est pas parce qu'elle ne veut pas de rapport qu'elle n'a pas de désir. Tu le dis toi même, sa première fois a été plus ou moins mauvaise (comme pour beaucoup d'autre, que ce soit garçon ou fille), il y a peut être un blocage par là ? Je ne fais que spéculer hein :p



Après, j'ai envie de dire qu'il faut que ce soit une grande fille maintenant et qu'il faut s'assumer. C'est difficile, ça prend du temps, mais au moins tu es bien avec toi-même.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité