relation avec un S

Pour les personnes impliquées dans un couple sexuel-asexuel, ayant besoin de soutien ou voulant partager.
Répondre
Matti
Néophyte
Messages : 4
Enregistré le : 12 août 2015, 23:32

relation avec un S

Message par Matti » 13 août 2015, 00:10

Hello

J'écris directement ici parce que je me sens vraiment mal et j'ai besoin de parler de ma situation... j'espère que ce n'est pas un problème.
Voilà je pense que je suis asexuel, depuis quelque temps que j'ai découvert ce terme et que ça correspond assez bien à mon expérience.
Jusque là je n'avais eu que des relations difficiles, abusives avec des personnes sexuelles qui m'imposaient des rapports. Chaque fois je me disais "plus jamais ça"... mais j'étais incapable d'arrêter ça. J'ai une sorte de blocage qui fait que j'ai l'impression de ne pas avoir le droit de dire "non", l'idée de contrarier les désirs de l'autre m'est intolérable.
Depuis quelque temps j'ai rencontré quelqu'un avec qui je m'entends très bien, que j'aime beaucoup et qui est très respectueux et me soutient beaucoup. Je suis un garçon trans et il m'a totalement soutenu dans mon parcours etc. Quand je lui ai parlé d'asexualité il connaissait et en théorie accepte très bien aussi.
J'en viens donc à mon problème ; lui est très sexuel. Je lui ai tout de suite dit que je ne voulais pas d'une relation exclusive et il était d'accord donc je me disais qu'au moins il pourrait aller voir ailleurs pour le sexe. Mais il m'a affirmé qu'au fond il n'avait de désir que pour moi même s'il est déjà allé "voir ailleurs." Et régulièrement il me dit qu'il vit mal le fait que je n'ai pas de désir pour lui, qu'on ne fasse pas l'amour. ça nous est arrivé, mais ce n'était jamais convainquant en tout cas pour moi, je n'arrive pas à apprécier vraiment de coucher avec quelqu'un, même quand ça se passe "bien" après coup je n'ai aucune envie de recommencer, ce qu'il vit assez mal, du coup je culpabilise. Mais quand je bois parfois ça me donne envie d'essayer, peut-être juste par envie de me rapprocher de l'autre ou parce que j'ai de la libido à ce moment là.
Du coup j'ai toujours l'impression de retomber dans le même truc ; mon partenaire comprend que me faire boire lui donne une chance, du coup il me fait boire ou profite que j'aie bu et ne me demande plus mon avis. Je pensais pas que mon copain actuel ferait ça. Mais parfois, surtout quand il boit aussi, il devient assez insistant sur le sujet à parler de ses désirs pour moi et à me dire qu'il a besoin de se sentir aimé etc. Et parfois il se passe des trucs. sans que je l'aie voulu. Et je me sens mal ensuite. Et je ne comprends pas. C'est quelqu'un de bien, qui me respecte, alors pourquoi ça continue de se passer comme ça ? Est-ce que c'est quelque chose qui cloche chez moi ? Pourquoi je n'arrive pas à dire "stop" ?
Ce soir on avait bu, il voulait coucher avec moi, quand j'étais suffisamment assommé par l'alcool il m'a déshabillé et pénétré avec ses doigts. Je n'ai pas osé protester. Ensuite j'ai plus ou moins réussi à lui faire comprendre que je voulais qu'on arrête et il est parti se coucher. Je me suis rendu compte que je saignais un peu (malgré les hormones que je prends j'ai encore parfois des règles, mais j'en ai eu récemment et ce n'est pas censé revenir) et je ne comprends pas pourquoi et ça me déprime énormément (dysphorie de genre) en plus du fait que ce qui s'est passé ce soir me pèse énormément et je ne sais plus où j'en suis.
Je n'oserais pas en parler avec lui parce que j'aurais l'impression de l'accuser de quelque chose de terrible et que je n'ai pas envie de lui infliger ça. Et en même temps j'aimerais pouvoir être en colère contre lui et lui en vouloir plutôt que de me sentir mal et coupable. Je me sens coupable de ne pas avoir envie de coucher avec lui, je me sens coupable de me laisser faire et à la fois de ne pas me forcer à lui faire plaisir... Quoi que je fasse ça ne peut pas aller et je n'en peux plus de cette situation, alors qu'il est tout pour moi, car je ne serais pas où je suis aujourd'hui s'il n'avait pas été là et j'ai désespérément besoin de lui.
Bref, je sais que c'est un peu confus mais je poste à tout hasard ayant besoin de n'importe quel conseil ou soutien.

PaulL
Adepte
Messages : 245
Enregistré le : 05 janv. 2015, 06:37
A aimé : 14 fois
A été aimé : 31 fois

Re: relation avec un S

Message par PaulL » 13 août 2015, 01:22

Salut à toi et bienvenue ;)

Il est un peu tard donc je ne commenterai pas trop trop, mais j'ai deux choses à dire : la première c'est que dans un couple, ça marche dans les DEUX sens. Tant toi vers lui que lui vers toi. Tout se base sur la communication et sur la confiance mutuelle. Tu ne peux pas dire qu'il "accepte en théorie" l'asexualité d'un côté et que de l'autre côté il t'obliges à coucher avec lui.

La seconde chose, et c'est peut être difficile à admettre, mais tout rapport sexuel non consenti est considéré comme un viol. Et quand on fait boire quelqu'un volontairement pour l'obliger à avoir un rapport, je n'appelle pas ça quelque chose de consenti.

Pour le reste, je pense que tu manques peut être un peu de confiance en toi et de maturité. Tu ne vas pas à la même vitesse que ton partenaire (dans votre relation), parles lui en ! Mettez les choses au clair. Ce n'est pas en lui cachant ce que tu penses que tu rends service, tant à toi qu'à lui ;)

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3628
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 624 fois
A été aimé : 911 fois

Re: relation avec un S

Message par Baelfire » 13 août 2015, 11:11

Bienvenue Matti,

Tout cela ne semble pas très saint. Quand on fait appel à l'alcool pour répondre à quelque chose c'est...pas bon.

Toi tu ne veux pas vivre le moment et lui ne veut pas avoir l'impression de te forcer la main. Si tu ne dis rien c'est parce que tu n'oses pas. Tu culpabilises de ne pas avoir envie de lui donner ce qu'il veut, tu penses que tout est de ta faute.

Vous vous cachez, vous souffrez...et même pas ensemble

Je ne sais pas comment et c'est plus facile à dire qu'à faire mais il faudra que ça cesse avant que vous vous fassiez encore plus de mal.
♪Love is in the A ♫

Zimou
Administrateur
Messages : 4986
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 431 fois
A été aimé : 449 fois
Contact :

Re: relation avec un S

Message par Zimou » 13 août 2015, 11:18

PaulL a écrit :La seconde chose, et c'est peut être difficile à admettre, mais tout rapport sexuel non consenti est considéré comme un viol. Et quand on fait boire quelqu'un volontairement pour l'obliger à avoir un rapport, je n'appelle pas ça quelque chose de consenti.
Je suis d'accord avec PaulL, mais je vais en rajouté une couche sur ce point qui me semble plus important. si il te fait boire pour coucher avec toi, c'est du viol. et c'est très grave. Non seulement ça prouve qu'il respecte pas que tu sois asexuel, mais qu'il ne te respecte même pas toi tout court. j’appelle pas ça de l'amour, quelqu'un qui t'aime, il pense à toi et pas qu'a lui et là il est très très égoïste : ses besoins sont plus important que toi et ton consentement. Note bien ça de coté pour tes décisions à venir, car c'est quelque chose de lourd. Tu ne sais peut être pas ce que tu aurais fait sans lui par le passé, mais là tu vois les risque que tu as a rester avec lui dans le futur. Tu dis qu'il est tout pour toi, et même si on aime énormément quelqu'un, il ne doit jamais devenir "tout". être totalement dépendant de quelqu'un n'est jamais bon, ni pour toi ni pour ta relation.
Bon courage.
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar du membre
cyclodocus
Pâtissier dans une cale à Hambourg
Messages : 4207
Enregistré le : 19 sept. 2006, 09:42
Localisation : qq part ds les alpes
A aimé : 30 fois
A été aimé : 57 fois
Contact :

Re: relation avec un S

Message par cyclodocus » 13 août 2015, 11:47

rien à redire à ce que dit notre admin alors que d'après son avatar, c'est lui qui te fait picoler :humour:
bienvenue à toi

Image

Matti
Néophyte
Messages : 4
Enregistré le : 12 août 2015, 23:32

Re: relation avec un S

Message par Matti » 13 août 2015, 12:53

Hello,

Merci beaucoup pour votre accueil et vos messages, ça me fait du bien de pouvoir en parler.

PaulL, tu mets le doigt sur mon point faible, la communication. J'essaie de travailler ça mais j'ai vraiment beaucoup de mal à exprimer ce que je ressens. Je pense que c'est une clé de notre problème.

C'est vrai aussi qu'on en est pas au même point dans notre parcours, lui se connaît et connaît ses désirs et ses besoin, alors que moi je commence à peine à découvrir qui je suis.

Du coup c'est vrai que je m'accroche pas mal à lui, il faut dire aussi que mon entourage est très réduit, et qu'avant lui j'avais perdu espoir de rencontrer quelqu'un avec qui je puisse me sentir bien.

J'ai résumé et je comprends ce que vous dites parce que je dirais pareil à quelqu'un d'autre, mais je peux pas m'empêcher de penser que c'est un peu sévère. J'ai vécu des relations lourdement abusives et ça n'avait rien à voir. En fait je pense qu'il s'est juste dit que quand je buvais ça me rendait sexuel, et je n'ai pas démenti. Il faut dire que j'ai beaucoup de mal à savoir comment je fonctionne moi-même. Ensuite il ne me force pas à boire, il "profite" juste de l'occasion.
Je crois qu'il ne se rend pas compte que parfois quand ça le travaille et qu'il se met à parler de ses désirs pour moi etc. ça me met énormément de pression et me fait culpabiliser.
Il me dit que le fait que je n'aie pas de désir pour lui lui donne l'impression que je ne l'aime pas et que même s'il sait que ce n'est pas forcément pertinent parce que aimer et désirer peuvent ne pas aller ensemble, il n'arrive pas à dépasser ce sentiment. J'ai l'impression que c'est vraiment un problème pour lui mais quand j'essaie d'en parler il me dit que tout va bien et qu'il est très heureux avec moi tel que je suis... mais je n'en ai pas l'impression.

Aussi le coup du "j'aimerais bien que tu boives alors comme ça on pourrait faire du sexe" j'avoue que je trouve ça flippant pour le coup. Principalement parce que ça me rappelle une stratégie de mon ex qui lui utilisait n'importe quel stratagème pour me forcer. Mais à chaque fois que quelqu'un découvre qu'une fois bourré je suis plus "ouvert" ille me dit ça, du coup je me suis demandé si ce n'était pas une réaction exagérée de ma part.

Avatar du membre
Hippo
Acolyte
Messages : 379
Enregistré le : 02 juin 2015, 15:42
A aimé : 1 fois
A été aimé : 28 fois

Re: relation avec un S

Message par Hippo » 13 août 2015, 15:30

Matti a écrit : Il me dit que le fait que je n'aie pas de désir pour lui lui donne l'impression que je ne l'aime pas et que même s'il sait que ce n'est pas forcément pertinent parce que aimer et désirer peuvent ne pas aller ensemble, il n'arrive pas à dépasser ce sentiment. J'ai l'impression que c'est vraiment un problème pour lui mais quand j'essaie d'en parler il me dit que tout va bien et qu'il est très heureux avec moi tel que je suis... mais je n'en ai pas l'impression.
C'est parce que pour un S, désirer quelqu'un qui ne nous désire pas, c'est frustrant, même si on accepter que l'autre ne veule pas avoir de relations sexuelles avec nous, ça fait un peu mal.

C'est malheureux, mais pour un S (la plupart), le sexe c'est important dans la vie et de ne pas pouvoir partager ça avec celui/celle qu'on aime le plus au monde c'est particulièrement frustrant. Ca serait comme d'avoir une passion pour les balades en forêt mais ne pas pouvoir en profiter avec notre chéri(e) parce qu'il (elle) est allergique aux arbres... on peut l’accepter, mais l’acceptation n'empêche pas la frustration.
On peut toujours aller se balader avec d'autres, mais ça ne sera jamais aussi intense qu'avec celui qui à notre amour, donc pour finir on a même plus envie d'y aller avec d'autres parce que la pensée "ce n'est pas celui/celle avec qui j'ai vraiment envie de le faire" nous pourrit l'esprit et gâche tout.

C'est très sournois et vicieux la frustration... =/

Matti
Néophyte
Messages : 4
Enregistré le : 12 août 2015, 23:32

Re: relation avec un S

Message par Matti » 13 août 2015, 22:08

Merci pour ton message, je comprends très bien ce que tu veux dire.

Bon j'ai parlé avec lui et il s'est excusé pour hier parce qu'il a compris que j'en avais pas envie, il m'a dit que sur le coup il ne s'était "pas posé la question"...
mais il me dit que je ne suis pas assez investi, ne l'aime pas, et c'est vrai que je suis pas très romantique avec lui mais je tiens énormément à lui et il n'a pas l'air de le croire, il pense que je n'ai aucune raison de vouloir être avec lui.
On ne se parle quasi pas, et comme j'habite chez lui en ce moment c'est vraiment compliqué à gérer, je ne sais pas quoi faire je suis complètement perdu.
Je ne veux pas le perdre. Je suis un peu désespéré et je n'ai personne à qui parler, mes rares contacts me répondent pas et je n'ose pas contacter mon psy.
Bref, désolé j'avais besoin de le mettre quelque part.

Avatar du membre
Leonie
Ascendant
Messages : 989
Enregistré le : 23 oct. 2013, 17:50
Localisation : Sud-Ouest
A aimé : 114 fois
A été aimé : 70 fois

Re: relation avec un S

Message par Leonie » 14 août 2015, 23:02

Coucou!

Bon, je vais pas rajouter une couche sur ce qu'ont dit les précédents, puisqu'il semble que tu as entendu le message, mais quand même:
Matti a écrit : il m'a dit que sur le coup il ne s'était "pas posé la question".
Tu trouves ça normal? En dépit de tout ce que tu as pu dire pour le "défendre", une personne qui ne réfléchit pas à ce que ressent l'autre au moment d'aborder l'acte sexuel... comment dire ça sans te heurter... c'est au minimum très égoïste, mais j'irais même jusqu'à dire potentiellement dangereux!
S'il s'en fiche de ce que tu ressens, même si ce n'est que dans ces moments, ce n'est certainement pas de l'amour!!
Matti a écrit :il n'a pas l'air de le croire, il pense que je n'ai aucune raison de vouloir être avec lui.
Ca c'est son problème, c'est lui qui n'a pas confiance en lui. Tu n'as pas à te forcer pour le convaincre de quoi que ce soit, s'il ne croit pas en lui-même ou en ses qualités, qu'il aille consulter un psy, mais il n'a pas à te le faire subir.

Et je finirai par une dernière question:
Matti a écrit :je n'ose pas contacter mon psy
Et pourquoi donc? :lol:

Pour ce que j'en sais, ils sont là pour ça, surtout quand on traverse une telle période de mal-être, ce qui semble bien être ton cas.

En tout cas je te souhaite beaucoup de courage, tu n'es pas dans une situation facile, mais dis-toi que pour avancer dans la vie il faut aussi savoir prendre des décisions seul, indépendamment de ce que pense l'autre. Ce n'est pas évident, et je le sais très bien puisque moi aussi j'ai de très grosses difficultés à dire non. Mais ça s'apprend!
“If you don’t decide what you will do with the rest of your life, someone else will decide it for you.”
Robin Hobb, Fool's Quest

Matti
Néophyte
Messages : 4
Enregistré le : 12 août 2015, 23:32

Re: relation avec un S

Message par Matti » 16 août 2015, 21:06

Coucou Leonie

oui ça m'a choqué et étonné de lui, d'habitude il s'en préoccupe beaucoup.. mais je sais pas, le fait qu'il était dans son truc de frustration, l'alcool peut-être, et quand il va mal il est très peu réceptif aux autres. Mais non je trouve pas ça normal.

Oui il me dit qu'il ressent ça surtout quand il va mal d'une manière générale, donc ce n'est pas uniquement lié à moi. Il voit déjà un psy et est sous traitement, mais ils ont pas l'air de pouvoir faire grand chose de plus pour lui.

Je sais que c'est bête pour mon psy, d'ailleurs comme ça n'allait pas mieux j'ai fini par lui envoyer un mail, mais j'ai toujours des scrupules à le faire (surtout qu'il est en vacances et c'est pas la première fois que je le contact depuis le début de vacances.)

Merci pour tes encouragements, et merci pour ton message

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités