Protéger sa relation en permettant les aventures

Pour les personnes impliquées dans un couple sexuel-asexuel, ayant besoin de soutien ou voulant partager.
Répondre
Oiseau-lyre
Membre
Messages : 19
Enregistré le : 06 oct. 2015, 12:01
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Protéger sa relation en permettant les aventures

Message par Oiseau-lyre »

Merci Polymnie,

Enfin quelqu'un de positif ! Je vous admire tous les deux !

Mon cas est différent parce que (a) c'est moi (S) qui m'en suis aperçu; (b) ça fait 37 ans et non pas 10 (encore que 10 c'est énorme); (c) le membre A (toi) est suffisamment vaillant et réaliste pour accepter que son partenaire ait des relations avec d'autres ("je lui ai dit que ça ne me dérangeait pas") et surtout, surtout, (d) vous pouvez en parler. J'ai fini par dire à ma femme que les personnes qui ont défini l'asexualité ont dû la prendre en modèle puisqu'il y a au moins 20 définitions ou sous-définitions qui la dépeignent parfaitement, mais même comme ça elle n'a pas voulu aller regarder du côté d'AVEN ou autres (heureusement ce n'est pas la bibliographie qui manque). Elle s'est contentée de dire "je ne suis pas asexuelle", ce qui évidemment ne veut rien dire puisqu'elle ne sait pas ce que c'est. J'ai lu tout un article sur la difficulté pour les A de sortir du placard (similaire à celles des homosexuels il y a quelques années seulement) et j'ai donc décidé de surtout ne pas la brusquer. Mais tant qu'elle refusera de lire j'ai du mal à imaginer que nous puissions en parler.

Par ailleurs je comprendrais ta phrase "tu ne peux pas penser que tu es le seul à souffrir de la situation" s'il y avait un équilibre sur la fréquence, la durée, l'étendue des rapports. Car la souffrance pour elle lorsqu'elle a un rapport doit être aussi forte que pour moi lorsque j'en ai besoin et que je n'en ai pas. Là tu aurais raison. Et, en suivant ce raisonnement, si un S "standard" a besoin de 10 rapports par mois et qu'un A standard a besoin de zéro, la souffrance de part et d'autre serait la même s'ils décidaient de commun accord d'avoir 5 rapports par mois. Mais s'ils en ont zéro, ou à la limite un, il y a déséquilibre. Et je ne parle que de fréquence. Si tu poursuis ce raisonnement aussi pour la durée et la puissance des rapports le problème est le même. Maintenant on peut aussi lire ta phrase "tu ne peux pas penser que tu es le seul à souffrir de la situation" de la façon suivante: si l'un des membres du couple (A) souffre une fois par mois et l'autre (S) souffre 15 fois par mois c'est absolument vrai qu'aucun des deux ne peut dire qu'il est le seul à souffrir. Ce n'est pas pour autant qu'il y a équilibre.

Encore merci !

OL

Polymnie
Amène
Messages : 444
Enregistré le : 04 mai 2013, 09:29
A aimé : 0
A été aimé : 50 fois

Re: Protéger sa relation en permettant les aventures

Message par Polymnie »

juste une petite précision, la souffrance dont je parle pour mon chéri n'était pas le manque de rapport qui est pour moi plus une frustration mais la souffrance de ne pas comprendre, de ne pas arriver à faire quelque chose pour que je ne finisse pas en pleur ou sous la douche. Il c'est beaucoup torturé pour trouver des solutions pour que ça se passe BIEN, pas juste pour que ça se passe.
Je ne pense pas qu'on puisse mettre sur le même point une frustration et par fois presque un sentiment de viol ou l'impression d'être une prostitué.

Est ce que tu pense qu'être forcer à manger quelque chose qui nous rend malade à vomir représente la même souffrance que de ne pas avoir son carré de chocolat par ce que ce n'est pas le moment ?

Attention à cette notion d'équilibre, pour nous l'équilibre n'est pas dans le nombre de rapport eu par rapport à ceux qui sont désirés mais dans la "vrai" non souffrance dans ces moments partagés même si peu qu'ils soient.

Oiseau-lyre
Membre
Messages : 19
Enregistré le : 06 oct. 2015, 12:01
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Protéger sa relation en permettant les aventures

Message par Oiseau-lyre »

Excellente question: quantitatif vs qualitatif !!! Malheureusement je ne peux être juge et partie. Car "manger quelque chose qui nous rend malade à vomir" est évidemment une définition suffisamment forte pour dissuader toute personne normale de vouloir insister. Il en va de même de ta conclusion sur "la "vrai" non souffrance ". Je ne sais pas ce que c'est. Il est très difficile pour nous, les S, de savoir quel est le degré de souffrance d'un(e) A au moment de l'acte sexuel. Il est tout aussi difficile pour un(e) A de savoir quel est le degré de souffrance d'un(e) S lorsque l'envie arrive et qu'elle se voit frustrée. Alors, si on imagine un couple A/S qui décide arbitrairement d'avoir des rapports le premier jour du mois, ce jour-là est un jour de souffrance pour A. Mais du coup A est libéré(e) tout le reste du mois. Pour S les jours 2, 3, voire 4 du mois sont des jours neutres. Après tout il y a eu acte sexuel le 01. Mais après, les jours 05 à 30 sont des jours de souffrance. Y en a-t-il un de plus important que les autres ? Je ne le sais pas et je ne vais certainement pas m'aventurer. C'est pourquoi si les deux ont un bon dialogue le sexe ailleurs devrait être libérateur, pour les deux ! Ce qui nous amène à la définition du terme "infidélité". Dans la définition classique, si S découche, S est infidèle. Dans la définition moderne, si A refuse de coucher avec S, A est infidèle, sauf si S le savait avant de se mettre en couple avec A. Mais si S le découvre comme un fait accompli il ne reste au couple que 4 issues : (1) continuer de vivre ensemble et souffrir tous les deux comme tu l'as expliqué; (2) parvenir à un équilibre différent pour que la charge de la souffrance soit plus équilibrée (on l'a vu, il s'agit d'une notion qualitative); (3) que le membre S aille butiner ailleurs ou (4) se séparer. Pour ma part je refuse la solution (1). Ma femme refuse la solution (2). Aucun des deux ne souhaite la solution (4). Il ne reste donc que la (3) mais il serait bon d'en parler. Qui vivra verra...

Alfred
Adepte
Messages : 187
Enregistré le : 21 oct. 2015, 16:44
A aimé : 3 fois
A été aimé : 22 fois

Re: Protéger sa relation en permettant les aventures

Message par Alfred »

Pour une fois, je vais être assez ludique! Mais vous avez un couple sympa que tout le monde connaît: John steed et Emma Peel. Ils faisaient une bonne "paire" dans la série "chapeau melon et bottes de cuir"! Après, étaient-ils un couple? Je pense que Steed est A et Emma S. N'empêche que çà fonctionnait bien!

Avatar du membre
didou
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2020
Enregistré le : 24 oct. 2015, 19:22
Localisation : Nozay, Essonne
Pronom : il
A aimé : 160 fois
A été aimé : 468 fois

Re: Protéger sa relation en permettant les aventures

Message par didou »

Oiseau-lyre a écrit :Ce qui nous amène à la définition du terme "infidélité". Dans la définition classique, si S découche, S est infidèle. Dans la définition moderne, si A refuse de coucher avec S, A est infidèle, sauf si S le savait avant de se mettre en couple avec A. Mais si S le découvre comme un fait accompli il ne reste au couple que 4 issues ...
C'est une définition par cas plutôt sensée... Il y a juste un tout petit bémol :wink: "sauf si S le savait avant de se mettre en couple avec A"... Il ne faut pas oublier le cas où A ne "savait" pas encore que c'était lui/elle le "A" dans l'histoire. Ça peut prendre des années avant d'arriver à mettre une ... lettre sur son orientation :?

Mon petit cas personnel ressemble un peu à ça. Surtout qu'à l'époque (étant désormais un croulant patenté :D), on n'avait pas le Net pour investiguer... J'avais des doutes. De gros doutes. Datant même de lorsque j'étais ado. Donc bon, je me suis mis tant bien que mal dans le moule ... jusqu'au moment où c'était là: la vie en couple avec le sexe pour témoin... Et là, sans éclairage extérieur, bin on se sent "pas normal", voire, "fautif" et donc on ne veut pas faire de mal à l'autre. Et ainsi s'installe le couple A/S ou S/A dans lequel la "mise au point initiale" n'a pas eu lieu et couple existe toutefois. Avec toutes les difficultés dont nos discutons ici, et avec aucun fautif dans l'histoire.
Règle n°1 : pas avant le mariage. Règle n°2 : ne pas se marier

Avatar du membre
Hippo
Acolyte
Messages : 379
Enregistré le : 02 juin 2015, 15:42
A aimé : 1 fois
A été aimé : 28 fois

Re: Protéger sa relation en permettant les aventures

Message par Hippo »

Oiseau-lyre a écrit :Ce qui nous amène à la définition du terme "infidélité". Dans la définition classique, si S découche, S est infidèle. Dans la définition moderne, si A refuse de coucher avec S, A est infidèle, sauf si S le savait avant de se mettre en couple avec A.
L'infidélité c'est faire quelque chose (que l'autre désapprouve) dans son dos, point.

Oiseau-lyre
Membre
Messages : 19
Enregistré le : 06 oct. 2015, 12:01
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Protéger sa relation en permettant les aventures

Message par Oiseau-lyre »

. Il ne faut pas oublier le cas où A ne "savait" pas encore que c'était lui/elle le "A" dans l'histoire.
Ils sont nombreux les textes sur l'asexualité qui montrent bien que les A le savent depuis leur adolescence. Ils ne connaissent pas le terme mais ils savent qu'ils sont différents. Ils ne comprennent pas pourquoi les autres parlent de sexe, pourquoi ils en rigolent, ils aimeraient bien qu'on change de sujet de conversation, ils n'aiment pas les scènes de sexe dans les films (mon épouse a retenu d'une scène de sexe explicite en tout et pour tout qu'il s'agissait «d'une leçon d'anatomie«...), et ils se sentent obligés de faire appel à une série d'excuses, parfois contradictoires, pour ne pas passer à l'acte. C'est ainsi qu'ils vivent avec un grand soulagement le fait de savoir qu'il s'agit d'une orientation à part entière et qu'ils ne sont plus seuls. Le grand mérite d'AVEN, sans aucun doute.

Avatar du membre
didou
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2020
Enregistré le : 24 oct. 2015, 19:22
Localisation : Nozay, Essonne
Pronom : il
A aimé : 160 fois
A été aimé : 468 fois

Re: Protéger sa relation en permettant les aventures

Message par didou »

Oiseau-lyre a écrit : Ils sont nombreux les textes sur l'asexualité qui montrent bien que les A le savent depuis leur adolescence. Ils ne connaissent pas le terme mais ils savent qu'ils sont différents.
Tu as bien fait de me reprendre. J'ai fait un méchant raccourci par "ne le savent pas".

Je voulais dire n'ont pas réussi à mettre un mot sur leur ressenti, donc, pensent être les seuls au monde. Tant que l'on est dans situation confuse, on est tenté de se dire "ça passera" ou "il faut quand même s'y mettre".
Une fois que l'on a formalisé la situation, ça change quand même le modèle de pensée et permet plus "facilement" d'accepter notre condition. En particulier, ça peut éventuellement permettre d'en parler avec son/sa conjoint/e. D'où ensuite la question de compromis dont il est question dans la discussion.

Désolé pour mon manque de clarté initial :oops:
Ces utilisateurs ont aimé l’auteur didou pour son message :
Zimou (05 nov. 2015, 14:31)
Règle n°1 : pas avant le mariage. Règle n°2 : ne pas se marier

Oiseau-lyre
Membre
Messages : 19
Enregistré le : 06 oct. 2015, 12:01
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Protéger sa relation en permettant les aventures

Message par Oiseau-lyre »

Il n'y a pas de mal, Didou. On est là justement pour réfléchir ensemble. Ce qu'un certain Hippo aurait pu faire avant d'écrire. On lit
L'infidélité c'est faire quelque chose (que l'autre désapprouve) dans son dos, point.
. D'abord il n'y a aucun "point" dans un forum. Chacun écrit ce qu'il pense, d'accord ou pas avec les autres, et les opinions cassantes ne sont pas de mise. Ensuite il/elle aurait pu relire le titre de ce forum "Protéger sa relation en permettant les aventures". Ça veut dire quoi ? Le forum a été bâti pour les asexuels. Et c'est bien comme ça. Mais on a vu apparaître des A qui vivent avec un(e) S. Et cela pose problème aux deux. Alors timidement les S commencent à donner leur avis. Dans d'autres fora (et dans celui-ci auparavant) on voit apparaître des fondamentalistes qui pensent plus ou moins que si un S est en couple avec un A il/elle n'a qu'à s'adapter. Sous-entendu : on ne va pas demander aux A de s'adapter. Heureusement il y a beaucoup de A qui sont tout à fait normaux et qui savent que pour qu'un couple A/S marche il faut qu'il y ait très peu de sexe ou pas du tout pour le A et beaucoup de sexe pour le S. La quadrature du cercle, quoi. Il y en a qui masquent ça en disant, s'ils sont S, "ça ne me gène pas de n'avoir de rapports que deux fois par an". Ou quand ils sont A "le sexe ce n'est vraiment pas mon truc mais pour lui faire plaisir...". Or on sait qu'à long terme ça ne peux pas marcher correctement comme ça. D'où l'idée de la personne qui a mis en marche ce forum et qui a écrit "Protéger sa relation en permettant les aventures". Ça s'appelle une soupape. Du coup le membre A n'est pas forcé de faire quelque chose qui lui est désagréable, le membre S n'est pas forcé de vivre comme un moine ou une bonne sœur, chacun y retrouve son compte. Et il n'y a PAS infidélité car on n'est pas fidèle à une personne mais à une philosophie de vie. Surviennent les cas individuels. Le mien consiste à faire admettre à mon épouse qu'elle est A. Toutes les descriptions le montrent comme s'il s'agissait d'une photo. La partie est perdue à priori mais... sait-on jamais ? Et je viens sur ce forum pour voir si d'autres ont eu des idées brillantes susceptibles de marcher pour moi.

Avatar du membre
Hippo
Acolyte
Messages : 379
Enregistré le : 02 juin 2015, 15:42
A aimé : 1 fois
A été aimé : 28 fois

Re: Protéger sa relation en permettant les aventures

Message par Hippo »

Oiseau-lyre a écrit :
. Il ne faut pas oublier le cas où A ne "savait" pas encore que c'était lui/elle le "A" dans l'histoire.
Ils sont nombreux les textes sur l'asexualité qui montrent bien que les A le savent depuis leur adolescence. Ils ne connaissent pas le terme mais ils savent qu'ils sont différents. Ils ne comprennent pas pourquoi les autres parlent de sexe, pourquoi ils en rigolent, ils aimeraient bien qu'on change de sujet de conversation, ils n'aiment pas les scènes de sexe dans les films (mon épouse a retenu d'une scène de sexe explicite en tout et pour tout qu'il s'agissait «d'une leçon d'anatomie«...), et ils se sentent obligés de faire appel à une série d'excuses, parfois contradictoires, pour ne pas passer à l'acte. C'est ainsi qu'ils vivent avec un grand soulagement le fait de savoir qu'il s'agit d'une orientation à part entière et qu'ils ne sont plus seuls. Le grand mérite d'AVEN, sans aucun doute.
C'est quand même pas vrai dans tout les cas. Pendant mon adolescence je correspondais très bien à la description que tu fais et au final... je suis S quand même.

PaulL
Adepte
Messages : 245
Enregistré le : 05 janv. 2015, 06:37
A aimé : 14 fois
A été aimé : 31 fois

Re: Protéger sa relation en permettant les aventures

Message par PaulL »

Je suis A et je parle de cul tout autant que tout le monde.
Je suis A et J ai eu des relations sexuelles sans avoir besoin de me trouver des excuses pour ne pas en avoir. Ne pas en rechercher ce n'est pas "ne pas faire".
Je suis A et j'aime regarder des scènes d'amour.

Et à l'inverse je connais des S qui n'aiment pas les blagues salaces et ne couchent pas avec les premiers venus (ni pour moi je te l'assure ^^)

Donc la définition ou l'idée que tu te fais d'une personne Asexuelle est peut être un peu erronée :)

Oiseau-lyre
Membre
Messages : 19
Enregistré le : 06 oct. 2015, 12:01
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Protéger sa relation en permettant les aventures

Message par Oiseau-lyre »

Je suis A et je parle de cul tout autant que tout le monde.
Je suis A et J ai eu des relations sexuelles sans avoir besoin de me trouver des excuses pour ne pas en avoir. Ne pas en rechercher ce n'est pas "ne pas faire".
Je suis A et j'aime regarder des scènes d'amour. :)
Tu ne peux pas faire de statistiques à partir de ton cas personnel. Il y a des centaines de témoignages directs et d'études sur ce site qui montrent bien que les A, hormis les fondamentalistes, sont malheureux quand ils sont dans un groupe qui propose le sexe comme sujet de conversation. Il y a des A qui ont des rapports «normaux», deux out trois fois par semaine, car leur partenaire menace de les quitter adroitement. Mais ce n'est pas pour autant qu'ils vivent dans le bonheur.

Avatar du membre
Zimou
Administrateur
Messages : 5032
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 443 fois
A été aimé : 481 fois
Contact :

Re: Protéger sa relation en permettant les aventures

Message par Zimou »

Oiseau-lyre a écrit :
Je suis A et je parle de cul tout autant que tout le monde.
Je suis A et J ai eu des relations sexuelles sans avoir besoin de me trouver des excuses pour ne pas en avoir. Ne pas en rechercher ce n'est pas "ne pas faire".
Je suis A et j'aime regarder des scènes d'amour. :)
Tu ne peux pas faire de statistiques à partir de ton cas personnel. Il y a des centaines de témoignages directs et d'études sur ce site qui montrent bien que les A, hormis les fondamentalistes, sont malheureux quand ils sont dans un groupe qui propose le sexe comme sujet de conversation. Il y a des A qui ont des rapports «normaux», deux out trois fois par semaine, car leur partenaire menace de les quitter adroitement. Mais ce n'est pas pour autant qu'ils vivent dans le bonheur.
Il ne faut pas mettre tout le monde dans le même panier. je suis comme PaulL. il y a aussi beaucoup de témoignages direct et une étude récente à été faite auprès des asexuels et montrais qu'environ 30% des asexuels sont plutôt sex-positiv de mémoire et ne sont donc pas contre la sexualité (et en avoir une), sans être malheureux du coup. il y en a aussi un majorité qui ne veulent pas de relation sexuel du tout et qui en ont donc pas. il n'y a pas beaucoup de couple A/S dont le A se force à avoir une relation sexuel et est malheureux, enfin en tout cas peu parmi les A qui ne s'ignore pas et dont on a le témoignage. Et pour ceux pour qui c'est le cas, on le déconseille très fortement ici. on gagne rarement à faire des choses contre notre volonté ou à contre cœur que ce soit dans un couple ou en dehors.
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Piccolo
Atrix
Messages : 1737
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 22 fois
A été aimé : 113 fois

Re: Protéger sa relation en permettant les aventures

Message par Piccolo »

Zimou a écrit :
Oiseau-lyre a écrit :
Je suis A et je parle de cul tout autant que tout le monde.
Je suis A et J ai eu des relations sexuelles sans avoir besoin de me trouver des excuses pour ne pas en avoir. Ne pas en rechercher ce n'est pas "ne pas faire".
Je suis A et j'aime regarder des scènes d'amour. :)
Tu ne peux pas faire de statistiques à partir de ton cas personnel. Il y a des centaines de témoignages directs et d'études sur ce site qui montrent bien que les A, hormis les fondamentalistes, sont malheureux quand ils sont dans un groupe qui propose le sexe comme sujet de conversation. Il y a des A qui ont des rapports «normaux», deux out trois fois par semaine, car leur partenaire menace de les quitter adroitement. Mais ce n'est pas pour autant qu'ils vivent dans le bonheur.
Il ne faut pas mettre tout le monde dans le même panier. je suis comme PaulL. il y a aussi beaucoup de témoignages direct et une étude récente à été faite auprès des asexuels et montrais qu'environ 30% des asexuels sont plutôt sex-positiv de mémoire et ne sont donc pas contre la sexualité (et en avoir une), sans être malheureux du coup. il y en a aussi un majorité qui ne veulent pas de relation sexuel du tout et qui en ont donc pas. il n'y a pas beaucoup de couple A/S dont le A se force à avoir une relation sexuel et est malheureux, enfin en tout cas peu parmi les A qui ne s'ignore pas et dont on a le témoignage. Et pour ceux pour qui c'est le cas, on le déconseille très fortement ici. on gagne rarement à faire des choses contre notre volonté ou à contre cœur que ce soit dans un couple ou en dehors.
Tu peux poster le lien de cette étude stp ?

Oiseau-lyre
Membre
Messages : 19
Enregistré le : 06 oct. 2015, 12:01
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Protéger sa relation en permettant les aventures

Message par Oiseau-lyre »

Tu dis
il y a aussi beaucoup de témoignages direct et une étude récente
et Piccolo répond
Tu peux poster le lien de cette étude stp ?
. Ça m'intéresse vivement aussi. En attendant, sur http://asexuality.org/sp/20-noticias-pr ... -del-deseo
vous trouverez une étude magnifique sur le sujet. C'est en espagnol mais il s'agit d'un texte très bien rédigé.

Je lirai...

Répondre