Sexuelle en couple depuis près de 15 ans avec un asexuel...

Pour les personnes impliquées dans un couple sexuel-asexuel, ayant besoin de soutien ou voulant partager.
Répondre
Elisa2222
Membre junior
Messages : 13
Enregistré le : 07 juil. 2013, 08:08

Sexuelle en couple depuis près de 15 ans avec un asexuel...

Message par Elisa2222 » 08 juil. 2013, 03:46

Voici mon histoire. Avant de rencontrer mon copain, j'avais eu quelques partenaires sexuels et vécu une relation de 3 ans sexuel/sexuel sans frustration de ce côté. Jamais la sexualité n'avait été problématique ou un sujet tabou pour moi avant ma dernière histoire. Donc, il y a près de 15 ans j'ai rencontré un gars vraiment formidable. De son côté, il n'avait pas vécu de relation de couple de plus de 2 mois. Au début nous avions des relations sexuelles mais je ressentais déjà un malaise de son côté. De plus, c'est une personne plutôt réservé et toutes questions relatives au sexe a toujours été un sujet tabou entre nous. Peu de caresses, des petits becs et peu de compliments... Biensûr au début je me suis tue. Après peut-être un an, je lui en ai glissé un mot. Il a fortement réagit et semblait triste. Les années ont passées et 5 ans plus tard nous avions environ 5 relations sexuelles pas années. Il me disait qu'il ne ressentait pas le besoin et que le problème ne venait pas de moi. Quand on ne connait pas l'asexualité et qu'on est sexuel, ca fait mal et on doute que l'on y est pour quelquechose. J'ai tout essayé, mais rien à faire, il ne me regardait que très peu lorsque je me mettais sexy. J'ai cru que j'était grosse (et pourtant pas du tout), je suis donc passé par l'anorexie, ensuite, la perte d'estime de moi-même. Pourtant, sans avoir l'air prétentieuse, je me fais draguer régulièrement quand je sort, et je crois aujourd'hui que je suis pas mal du tout! :D Malgré tout, au fil des ans nous avons développé une très grande complicité, comme il est rare je crois. Biensûr les années ensemble nous ont fait vivre des bonheurs, et des malheurs. Même si cela a renforcé notre complicité, nos accrochages nous on laissé des cicatrices. Je suis devenue frustrée de ne pas avoir de contact sexuel et de ne pas comprendre pourquoi, alors je devenais irritable pour tout et rien. Il me disait donc que cela ne l'aidait en rien de se rapporcher davantage dans l'intimité... Le cercle vicieux quoi... Un jour il m'a dit que par amour il me permettait d'aller voir ailleurs pour répondre à mon besoin d'affection et de sexe. Sur le coup, j'ai été insulté. Je lui ai dis, tu t'en fiches? Moi je n'accepterais jamias ca de toi puisque tu n'arrives même pas à me satisfaire d'abord. Bref, après près de 11 ans nous nous sommes quitté mais avons gardé contact. Il ne voulait pas être en couple et avoir de relations sexuelles et moi l'inverse. Je l'ai gardé dans ma vie comme un prête ou un ami gai mais je n'ai jamais cessé de l'aimer et je crois bien que lui non plus. On se voyait régulièment et c'était agréable. Je crois qu'il avait enfin le genre derelation sans proximité qu'il souhait finalement. Dans la dernière année, une fille l'a courtisé. Il ne me l'a pas dit tout de suite mais son discours sur son désir d'être en couple semblait changer... J'ai trouvé ca curieux... Évidemment c'est la fille qui a fait les premiers pas sur tout mais il l'a fréquenté quelques semaines. Il a eu 2 relations sexuelles en une semaine!!! Et me disait qu'il l'embrassait régulièrement. Quand il m'a annoncé cela j'étais furieuse car il voulait me garder dans sa vie. Je lui ai répondu que s'il était soudainement prêt à vivre une relation mais avec une autre je refusais de continuer à le voir, ca fesait trop mal. Soudain, toutes les années à me convaicre que ce n'était pas à cause de moi, ca ne tenait plus! J'en ai fait une dépression. Il semblait perdu dans tout ca et je crois qu'il a seulement pris la vague qui passait, il cherchait peut-être des réponses. Plus tard il m'a avoué que c'était un test, que pour le moment ca allait mais qu'il était convaincu qu'avec le temps ca ferai comme nous, que ca se diluerait. Il m'as dit qu'il a trouvé ca agréable mais qu'il aurait pu se passer à jamais de sexe, que ca venait d'elle, qu'il l'avait fait par principe avec peu de désir. Bref, après lui avoir dit que je ne pourrais pas le voir vivre une relation avec une autre, il l'a quitté. Par la suite il est tombé par hasard (car il ne veut pas trop se poser de question là-dessus, pour lui, il est bien comme ca alors...) sur un article parlant de l'asexualité qu'il m'a envoyé par courriel en écrivant,... un cas comme moi. Je n'avais jamais entendu parlé de ca. J'ai fais beaucoup de recherche sur le sujet. Ca m'a réconcillié avec la situation. Depuis nous tentons de reprendre ensemble mais différemment. Je pense avoir fait un bout de chemin mais j'ai l'impression d'être la seule à faire des compromis. Après quelques mois, nous n'avons pas envore eu de rapport sexuel et que de petit baisers. Les discussions sont encore difficiles mais nous tentons de se construire une nouvelle identité de couple car nous sommes convaincu que nous nous aimons profondémment. Voilà où j'en suis... J'essaie de m'ouvrir et de comprendre car je sais que c'est l'homme de ma vie.

brigadoon
La seule, l'unique
Messages : 1506
Enregistré le : 27 janv. 2007, 14:30
A aimé : 1 fois
A été aimé : 2 fois

Re: Sexuelle en couple depuis près de 15 ans avec un asexuel

Message par brigadoon » 08 juil. 2013, 11:15

Bonjour Elisa
Elisa2222 a écrit : De plus, c'est une personne plutôt réservé et toutes questions relatives au sexe a toujours été un sujet tabou entre nous. Peu de caresses, des petits becs et peu de compliments.
Ce n'est peut-être que la peur.
Chat échaudé craint même l'eau froide.
Si ton ami a plusieurs fois vécu le fait qu'une simple caresse pouvait provoquer le désir et la demande d'une partenaire, il a très vite appris à ne plus avoir de gestes tendres pour ne pas être en difficulté.
Peut-être que s'il était absolument certain que ses gestes ne provoqueraient pas de réactions de désir, il pourrait les libérer de nouveau.
ça peut être un problème pour les A qui parfois ont envie de calins et de tendresse et sont obligés de mettre des barrières pour éviter de provoquer le désir.
C'est quelques fois frustrant aussi pour les A.

Elisa2222
Membre junior
Messages : 13
Enregistré le : 07 juil. 2013, 08:08

Re: Sexuelle en couple depuis près de 15 ans avec un asexuel

Message par Elisa2222 » 08 juil. 2013, 13:50

Merci Jérôme et Brigadoon,

J'ai peut-être l'air plutôt zen là-dedans mais ce n'est pas toujours évident, surtout que mon copain a de la difficulté à en parler. J'ai plein de questions et plein de volonté. Je sais très bien que je ne peux pas tout comprendre. Lorsqu'il me dit que ca coulait un peu plus avec l'autre fille, il me dit que c'était parce que c'était nouveau, que c'est plus facile quand il ne connait la personne et qu'il n'y a pas eu encore de conflit. J'imagine que c'est parce qu'il appréhende mes attentes. Je semble comprendre qu'il existe différents types d'asexuels... Je me demande encore pourquoi il reviens à moi sexuel à faire des efforts et non à lui asexuel (est-ce le cas pour la majorité des couples A/S?). Pourquoi??? Si c'est difficile pour un A d'avoir des contacts sexuels avec son partenaire de vie, il en est tout autant pour le S de ne pas en avoir... Pourquoi j'ai le sentiment d'être la seule à tenter de me mettre dans le camp de l'autre pour comprendre? J'aimerais qu'il en fasse autant! Peut-être avez vous une réponse réconfortante pour moi.

Avatar du membre
giby
Ascendant
Messages : 920
Enregistré le : 27 avr. 2013, 11:35
Localisation : Nord (59)

Re: Sexuelle en couple depuis près de 15 ans avec un asexuel

Message par giby » 08 juil. 2013, 14:00

Bienvenue

L'important dans la vie c'est l'amour… y'a que ça qui compte non?
(\__/)
( :'.': )
(")_(") Copie et colle le lapin dans ta signature pour l'aider à envahir le monde.
Image

Elisa2222
Membre junior
Messages : 13
Enregistré le : 07 juil. 2013, 08:08

Re: Sexuelle en couple depuis près de 15 ans avec un asexuel

Message par Elisa2222 » 08 juil. 2013, 14:13

Je lui ai posé la même question. Il m'a répondu que n'ayant pas eu d'autres longues relations avant nous, il souhait voir si ca pouvait être différent avec une autre. Sa conclusion fut que ce deviendrait la même chose avec le temps. enfin, c'est ce qu'il me dit!

Avatar du membre
Enethir
Affable
Messages : 102
Enregistré le : 25 avr. 2013, 19:37
A aimé : 7 fois
A été aimé : 6 fois

Re: Sexuelle en couple depuis près de 15 ans avec un asexuel

Message par Enethir » 08 juil. 2013, 16:06

Elisa2222 a écrit :Je me demande encore pourquoi il reviens à moi sexuel à faire des efforts et non à lui asexuel (est-ce le cas pour la majorité des couples A/S?) Pourquoi ??? Si c'est difficile pour un A d'avoir des contacts sexuels avec son partenaire de vie, il en est tout autant pour le S de ne pas en avoir ...
J'oserai avancer que son absence de d'intérêt envers les relations sexuelles ne signifie pas pour autant qu'il ait une vision si pragmatique de la chose ... ? Peut-être Jérôme et Brigadoon n'y ont-ils pas fait attention, mais ils illustrent une chose que j'ai remarqué depuis un petit bout de temps :
Brigadoon a écrit : [...] ça peut être un problème pour les A qui parfois [...] sont obligés de mettre des barrières pour éviter de provoquer le désir.
Jérôme a écrit :Ce n'est pas faux; la peur que ça aille plus loin...
Ils utilisent un champ lexical assez violent pour décrire ces situations : mettre des barrières, provoquer, la peur. Je ne sais pas dans quelle mesure ça peut vouloir dire quelque chose, mais il y a ce sous-entendu dans leur vocabulaire que nous (les S) les agresserions. Savoir comment notre partenaire vit ces situations est une chose importante en mon sens.

Enfin, je peux comprendre cette sensation d'être seul à faire des pas en avant. Si je ne remets pas en cause la légitimité d'un tel sentiment, je tiens juste à rappeler que vous êtes deux à vivre ça. Cela n'est pas plus facile à vivre pour l'un que pour l'autre.

PS : J'ai vraiment été touché par ce récit. Toutes ces choses au travers desquelles vous êtes tous deux passés ... Wahou.
Perdu

Zimou
Administrateur
Messages : 4986
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 431 fois
A été aimé : 452 fois
Contact :

Re: Sexuelle en couple depuis près de 15 ans avec un asexuel

Message par Zimou » 08 juil. 2013, 16:22

giby a écrit :Bienvenue

L'important dans la vie c'est l'amour… y'a que ça qui compte non?
euuuu malheureusement, non xD si il suffisait de s'aimer pour que tout aille bien dans un couple et que ça lâche jamais... ça serai beau xD
Elisa2222 a écrit :Merci Jérôme et Brigadoon,

J'ai peut-être l'air plutôt zen là-dedans mais ce n'est pas toujours évident, surtout que mon copain a de la difficulté à en parler. J'ai plein de questions et plein de volonté. Je sais très bien que je ne peux pas tout comprendre. Lorsqu'il me dit que ca coulait un peu plus avec l'autre fille, il me dit que c'était parce que c'était nouveau, que c'est plus facile quand il ne connait la personne et qu'il n'y a pas eu encore de conflit. J'imagine que c'est parce qu'il appréhende mes attentes. Je semble comprendre qu'il existe différents types d'asexuels... Je me demande encore pourquoi il reviens à moi sexuel à faire des efforts et non à lui asexuel (est-ce le cas pour la majorité des couples A/S?). Pourquoi??? Si c'est difficile pour un A d'avoir des contacts sexuels avec son partenaire de vie, il en est tout autant pour le S de ne pas en avoir... Pourquoi j'ai le sentiment d'être la seule à tenter de me mettre dans le camp de l'autre pour comprendre? J'aimerais qu'il en fasse autant! Peut-être avez vous une réponse réconfortante pour moi.
J'ai une tendance à me mettre facilement à la place du S ayant parfois des frustrations (personnel, pas nécessairement en couple) et même si les miennes ne sont pas sexuel je comprend. Du coup je me met facilement à ta place et comprend. en effet il est aussi difficile pour un A (enfin certain d'entre eux) d'avoir des relation sexuel que pour un S (enfin certain d'entre eux) de s'en passer (bien qu’évidemment, ça dépend du A et du S, certain A sont 0 sexe, d'autre S sont 0 abstinence). mais je pense que dans ce genre de couple, il faut un peu de donnant-donnant. bien qu'encore, si le S peut être 100% abstinent, pas besoin au A de faire d’effort (même si c'est égoïste)... et vice et versa. Donc je comprend tes difficultés, refouler tes besoins pendant que lui vie (dans l'ensemble) bien vis à vis de ça vu qu'il passe jamais à l'acte, c'est forcement plus difficile pour toi. Maintenant, il est apparemment parfaitement capable d'avoir des relations sexuel (vu qu'il en a eu avec toi et avec une autre), il pourrait faire l'effort de te faire plaisir, même rarement. vous pouvez convenir d'un compromis, lui faire quelque chose qu'il aime (une sortie, une repas, un truc qu'il a pas souvent qu'il apprécie) et en échange tu lui demande si il accepte de passer une nuit d'amour avec toi. Si tu fait ça et qu'il est d'accord de temps en temps, ça te permettra peut être de te sentir un peu mieux. toi tu lui donne quelque chose qu'il aime contre quelque chose que tu aime (même si dans la réalité, tu fait déjà dont de toi par ton abstinence, c'est pas toujours facile à comprendre pour un A qu'un abstinent donne beaucoup).
Bon courage!
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Zimou
Administrateur
Messages : 4986
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 431 fois
A été aimé : 452 fois
Contact :

Re: Sexuelle en couple depuis près de 15 ans avec un asexuel

Message par Zimou » 08 juil. 2013, 16:31

Enethir a écrit :Ils utilisent un champ lexical assez violent pour décrire ces situations : mettre des barrières, provoquer, la peur. Je ne sais pas dans quelle mesure ça peut vouloir dire quelque chose, mais il y a ce sous-entendu dans leur vocabulaire que nous (les S) les agresserions. Savoir comment notre partenaire vit ces situations est une chose importante en mon sens.
C'est vrai, parfois un asexuel va avoir peur des avances de son/sa partenaire, et va donc éviter certain geste. c'est curieux car l'asexualité n'implique pas une peur de la sexualité. hors la peur de la sexualité implique souvent une absence d'attirance sexuel (pire, parfois un dégout). Il faudrait comprendre ces personnes qui ont peur, comprendre quels sont leurs peur, et comme tu dis, savoir comment chacun vie ces situations. Enfin encore faut-il que celui qui a peur n'ai pas un blocage pour en parler non plus. Je ne le comprend pas bien n’étant pas dans cette situation, mais c'est un fait que certain asexuel (où non asexuel d'ailleurs...) ont peur. C'est cependant pas lié à l'asexualité. la disparition d'une peur pour un asexuel ne lui donnera pas d'attirance sexuel... si cette personne est sur d’être asexuel malgré sa peur.
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Elisa2222
Membre junior
Messages : 13
Enregistré le : 07 juil. 2013, 08:08

Re: Sexuelle en couple depuis près de 15 ans avec un asexuel

Message par Elisa2222 » 08 juil. 2013, 16:32

Merci Zimou pour pour ton ouverture et ton réconfort. Ca me fait du bien! :) Ca donne de l'espoir!

Avatar du membre
~flor_vermelha~
Associé
Messages : 646
Enregistré le : 16 oct. 2008, 17:12
Localisation : Allemagne
Pronom : Elle
A aimé : 36 fois
A été aimé : 52 fois

Re: Sexuelle en couple depuis près de 15 ans avec un asexuel

Message par ~flor_vermelha~ » 08 juil. 2013, 17:29

Zimou a écrit : C'est vrai, parfois un asexuel va avoir peur des avances de son/sa partenaire, et va donc éviter certain geste. c'est curieux car l'asexualité n'implique pas une peur de la sexualité. [...] Je ne le comprend pas bien n’étant pas dans cette situation, mais c'est un fait que certain asexuel (où non asexuel d'ailleurs...) ont peur [..]
Peut-être je peux t'aider à mieux comprendre ce phénomène. Je me suis déjà trouvée dans des situations où un partenaire S voulait aller plus loin que je ne voulais et oui, j'ai éprouvé une sorte de peur dans ces moments. Pourquoi ? Parce que je n'étais pas capable de bien comprendre l'autre personne (qui éprouvait de l'attirance sexuelle pour moi, une sensation que je ne connais pas). Or, cette personne s'attendait à ce que je comprenne automatiquement et fasse certaines choses. C'était comme s'il avait commencé à parler chinois d'un moment à l'autre et attendait une réponse dans la même langue que je ne parlais pas.

brigadoon
La seule, l'unique
Messages : 1506
Enregistré le : 27 janv. 2007, 14:30
A aimé : 1 fois
A été aimé : 2 fois

Re: Sexuelle en couple depuis près de 15 ans avec un asexuel

Message par brigadoon » 08 juil. 2013, 17:34

Ce n'est pas obligatoirement la peur de l'acte sexuel mais la peur de voir se transformer un moment de tendresse en moment de conflit dès que le A va dire stop et que le S va être un peu trop lancé.
Ce n'est simple ni pour les A ni pour les S.
Pour quelle raison, c'est au S de faire les efforts ?
Peut-être parce que c'est le S qui demande quelque chose au A et dans la pensée de certains A, si le S arrêtait de demander, ou s'il allait demander ailleurs, tout serait simple.
Peut-être que ton ami est ce genre de A.
Ceci dit, ne me faites pas un procès d'intention.
Je comprends que les S souffrent.
Mais je me demande ce que l'on peut trouver de positif au fait d'avoir des relations sexuelles en sachant que c'est une corvée pour le partenaire.
Est-ce qu'il n'est pas préférable de tout reporter sur une tendresse partagée, avec calins, mêmes sensuels ?
Encore une fois - j'avance sur la pointe des pieds, là - je ne veux agresser personne mais je ne comprends pas cette insistance des S qui oblige parfois à arrêter une relation alors qu'on n'en a vraiment pas envie.
Il y a tellement de choses à faire ensemble.

Avatar du membre
Enethir
Affable
Messages : 102
Enregistré le : 25 avr. 2013, 19:37
A aimé : 7 fois
A été aimé : 6 fois

Re: Sexuelle en couple depuis près de 15 ans avec un asexuel

Message par Enethir » 08 juil. 2013, 18:38

Brigadoon a écrit : Ceci dit, ne me faites pas un procès d'intention.
Je comprends que les S souffrent.
Mais je me demande ce que l'on peut trouver de positif au fait d'avoir des relations sexuelles en sachant que c'est une corvée pour le partenaire.
Est-ce qu'il n'est pas préférable de tout reporter sur une tendresse partagée, avec calins, mêmes sensuels ?
Encore une fois - j'avance sur la pointe des pieds, là - je ne veux agresser personne mais je ne comprends pas cette insistance des S qui oblige parfois à arrêter une relation alors qu'on n'en a vraiment pas envie.
Il y a tellement de choses à faire ensemble.
Je suis d'accord sur tout ce discours.
Ce choix que font certains S (dont moi) n'est pas anodin, mais je crois vraiment qu'il valait la peine d'être fait.

Elisa2222, quelle que soit votre façon de trouver un accord sur ce point là, si tout ce que vous avez traversé ne vous a pas séparé ... toutes les chances sont pour vous ! :D
Perdu

Avatar du membre
Rising Sun
Affilié
Messages : 328
Enregistré le : 01 juin 2013, 19:52
A été aimé : 1 fois

Re: Sexuelle en couple depuis près de 15 ans avec un asexuel

Message par Rising Sun » 08 juil. 2013, 19:05

+1 avec tout ce qu'a dit Jérôme.
Certes c'est bien beau de s'aimer, mais une relation sans sexe pour certains S, c'est quand même un peu comme une relation sans câlins pour certains A : pas impossible mais quand même difficile...
Ton histoire est très touchante Elisa, dans une société où malheureusement beaucoup de relations sont devenues "jetables", ça fait chaud au cœur de lire une histoire comme celle-ci :)
Pour te donner mon avis, même si je n'aime guère le sexe pour le sexe, je peux arriver à l'aimer et même à le vouloir pour la tendresse qu'il peut y avoir et c'est une chose sur laquelle, je pense, il est important de jouer dans la plupart des cas. Après, le fait que ton homme soit très peu tactile, je pense à l'une de ces 3 raisons :
- soit il est comme ça parce que ce n'est pas dans sa nature d'être tactile avec qui que ce soit (et ce sera impossible à changer),
- soit comme dit plus haut, il a peur que ça bascule dans le sexuel,
- soit encore, il peut y avoir quelque chose dont il ne t'a peut-être pas parlé. Je m'explique encore avec un cas personnel, je suis très peu tactile et aussi de nature assez évitante, et je sais que ça a une origine traumatique, que c'est lié à mon lointain passé (en l'occurrence une mère maltraitante qui ne me parlait ou ne me touchait jamais autrement que pour me faire du mal), que ça a tendance à faire du mal à mes relations amoureuses. C'est pourquoi j'ai commencé à faire une thérapie. Certaines personnes dans ce cas (surtout les hommes) sont pudiques et ne veulent pas parler de ces expériences passées qui ont pu les briser. Surtout que personne ne m'en veuille d'avoir dit ça, je ne dis pas que toutes les personnes peu tactiles ont un problème au niveau psychologique loin de là, mais c'est une réalité chez quelques-unes tout de même et quand ça se manifeste dans le cadre du couple, il est très important d'essayer d'en parler.

Elisa2222
Membre junior
Messages : 13
Enregistré le : 07 juil. 2013, 08:08

Re: Sexuelle en couple depuis près de 15 ans avec un asexuel

Message par Elisa2222 » 08 juil. 2013, 19:26

brigadoon a écrit :Ce n'est pas obligatoirement la peur de l'acte sexuel mais la peur de voir se transformer un moment de tendresse en moment de conflit dès que le A va dire stop et que le S va être un peu trop lancé.
Ce n'est simple ni pour les A ni pour les S.
Pour quelle raison, c'est au S de faire les efforts ?
Peut-être parce que c'est le S qui demande quelque chose au A et dans la pensée de certains A, si le S arrêtait de demander, ou s'il allait demander ailleurs, tout serait simple.
Peut-être que ton ami est ce genre de A.
Ceci dit, ne me faites pas un procès d'intention.
Je comprends que les S souffrent.
Mais je me demande ce que l'on peut trouver de positif au fait d'avoir des relations sexuelles en sachant que c'est une corvée pour le partenaire.
Est-ce qu'il n'est pas préférable de tout reporter sur une tendresse partagée, avec calins, mêmes sensuels ?
Encore une fois - j'avance sur la pointe des pieds, là - je ne veux agresser personne mais je ne comprends pas cette insistance des S qui oblige parfois à arrêter une relation alors qu'on n'en a vraiment pas envie.
Il y a tellement de choses à faire ensemble.
Ne rien faire pour un S c'est aussi faire quelquechose et parfois ca peut aussi être comme une corvée. Le A ne doit pas trouver ca très positif lui aussi. Est-ce que mon copain A dans la position plus passive s'en rend compte? Je me le demande car si on ne fait rien sexuellement, pour lui tout beigne. Évidemment qu'on n'a des conceptions différentes. Plus je nous relis et plus on dirait que les A et S pourraient presque copier-coller les messages en changeant les lettres de place. C'est difficile de comprendre le point de vue de l'autre. Faut prendre le temps de s'y arrêter. J'aurais moi aussi envie d'écrire: "Pourquoi s'arrêter à la tendresse, y'a tellement de choses merveilleuses à dècouvrir quand on se laisse aller ensemble sexuellement!" Mais je sais bien que c totalement S. :)
Merci à tous pour vos commentaires, c très riche pour moi et d'autres j'en suis sûre!

brigadoon
La seule, l'unique
Messages : 1506
Enregistré le : 27 janv. 2007, 14:30
A aimé : 1 fois
A été aimé : 2 fois

Re: Sexuelle en couple depuis près de 15 ans avec un asexuel

Message par brigadoon » 08 juil. 2013, 20:41

Elisa2222 a écrit : Plus je nous relis et plus on dirait que les A et S pourraient presque copier-coller les messages en changeant les lettres de place.
Entièrement d'accord.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité