jeune couple a/s

Pour les personnes impliquées dans un couple sexuel-asexuel, ayant besoin de soutien ou voulant partager.
titane
Aspirant
Messages : 42
Enregistré le : 01 mai 2014, 18:52
A été aimé : 1 fois

Re: jeune couple a/s

Message par titane » 01 mai 2014, 19:40

Mon amie reagit comme cela, elle evite d avoir des gestes ou des rapprochements qui peuvent de mon cote me faire attendre a plus. je comprends tout a fait vu que je sais que de mon cote j en serai frustre mais c est vrai que cela reste difficile le rapprochement meme sans relation intime est important.

par ailleurs comme cela a ete dit plus haut je partage mon témoignage c est vrai que pour ma part en pratiquant moins j ai moins d'envie. personnellement avant de la connaitre plusieurs fois par jours sa aurait ete facile. maintenant deux a trois fois par semaine serait bien limite un peu trop certaines semaine ou le boulot est éreintant ><. en tous les cas je pourrait me contenter et etre satisfait de beaucoup moins encore ! apres est ce que la baisse de libibo est du au manque de pratique ou a la peur d etre frustre. est ce que je me freine inconsciemment pour ne pas me sentir mal car je sais que en face je ne pourrais pas avoir ce que je désire de mon coté ?
c est une question que je me suis deja posé

Divine
Ascendant
Messages : 1051
Enregistré le : 29 mars 2011, 04:46
Localisation : Canada
A aimé : 59 fois
A été aimé : 41 fois

Re: jeune couple a/s

Message par Divine » 01 mai 2014, 19:48

Mon ex qui était S, à la fin de notre relation, n'avait plus vraiment envie de sexe. Je ne dis pas qu'elle n'aurait pas dit oui si je lui avais proposé mais ca ne la démangeait plus. Je pense que c'est effectivement à force de ne pas le faire et de ne plus avoir d'attente sur le sujet. Puis peut-être d'autres facteurs.

Je comprends tout à fait cette peur de toucher au risque de frustrer. C'est l'un des aspects qui peut peser le plus lourd sur un couple A/S (outre l'absence total de rapport sexuel dans certains cas). Comme je t'ai déjà répondu ailleurs, la communication est la clef pour régler ce genre de problème.
Ça m'est égal d'être laide ou belle. Il faut seulement que je plaise aux gens qui m'intéressent.

titane
Aspirant
Messages : 42
Enregistré le : 01 mai 2014, 18:52
A été aimé : 1 fois

Re: jeune couple a/s

Message par titane » 01 mai 2014, 19:55

Oui heureusement qu il y a communication sinon cela serait impossible.

Avatar du membre
Linoa
Ascendant
Messages : 908
Enregistré le : 17 août 2011, 02:15
A aimé : 33 fois
A été aimé : 39 fois

Re: jeune couple a/s

Message par Linoa » 01 mai 2014, 20:01

Mon ex qui était S, à la fin de notre relation, n'avait plus vraiment envie de sexe. Je ne dis pas qu'elle n'aurait pas dit oui si je lui avais proposé mais ca ne la démangeait plus. Je pense que c'est effectivement à force de ne pas le faire et de ne plus avoir d'attente sur le sujet. Puis peut-être d'autres facteurs.

Exactement pareil pour mon ex S .

Avatar du membre
Enethir
Affable
Messages : 102
Enregistré le : 25 avr. 2013, 19:37
A aimé : 7 fois
A été aimé : 6 fois

Re: jeune couple a/s

Message par Enethir » 03 mai 2014, 11:03

Il me semble que cette baisse de libido soit relative Titane. J'entends par là que c'est plus facile certains mois que d'autres.

Pour ma part je pense que c'est le contexte. Savoir qu'il n'y aura pas de relation sexuelle est vraiment plus simple à gérer : du coup si la chose traverse l'esprit, elle reste lointaine.

Après, je pense aussi qu'étant donné que nous étions au courant très vite au début de nos histoires respectives, on a pas d'impression d'avoir perdu quoi que ce soit ; ni de se voir soudainement enfermé dans une forme de relation pour laquelle nous n'avions pas signé au départ. Ça aussi, ça doit nous avoir aidé.


Attention, je dis pas que c'est la faute de qui que ce soit hein ? Les gens changent, apprennent à mieux se connaître, ils évoluent tout au cours de leur vie. Certains couples veulent affronter ce changement et c'est tout à leur honneur. :)
Perdu

titane
Aspirant
Messages : 42
Enregistré le : 01 mai 2014, 18:52
A été aimé : 1 fois

Re: jeune couple a/s

Message par titane » 03 mai 2014, 11:22

d un coté c est plus facile de le savoir car on s attends a rien c est sur. d un autre coté sa me rends triste de me dire que j ai 26 ans et que peut etre je n aurai plus de relation intime de ma vie. $$c est sur que c est plus facile a certains moments qu a d autres mais bon meme en le sachant depuis longtemps j ai toujours des moments ou c est difficile

choooj
Ascendant
Messages : 991
Enregistré le : 17 juin 2013, 09:44
A aimé : 137 fois
A été aimé : 159 fois

Re: jeune couple a/s

Message par choooj » 03 mai 2014, 13:32

POINT DE VUE SUR LE MANQUE
Enethir a écrit : Le terme de manque étant régulièrement associé aux drogues, je le trouve un peu fort...
... cela ne va pas me manquer comme une cigarette manque à un fumeur.
Moi j'ai constaté que si.

Je suis une ancienne fumeuse : je n'étais pas accroc à la nicotine, mais j'avais une dépendance psychologique à la clope.
Privée de clopes je devenais nerveuse et je ne pouvais pas concentrer mon attention sur une autre activité. J'avais besoin de ce rituel pour me sentir stabilisée et aller de l'avant. Ce même manque, qui rend malade, je l'ai ressenti quand mon mari (phase pré-divorce) ne témoignait aucun signe d'affection, ni de considération.
Dans mon esprit, recevoir des signes d'affection et de considération = compter pour la personne qui partage ma vie = indirectement, cela me rassure, me stabilise et me conforte aussi dans l'idée que je suis aimable.

Mon mari, de son côté ne supportait pas l'idée d'être privé de sexe et que je ne témoigne aucun désir à son égard.
Dans son esprit, complicité sexuelle et expression du désir = compter pour la personne qui partage sa vie = indirectement, se sentir rassuré, stabilisé et conforté aussi dans l'idée qu'il est aimable.
Le malaise de la privation et de la frustration s'est traduit pour lui exactement comme il s'est traduit pour moi.

Je trouve énormément de similitudes entre le manque de drogue et le manque de complicité sexuelle pour les S

choooj
Ascendant
Messages : 991
Enregistré le : 17 juin 2013, 09:44
A aimé : 137 fois
A été aimé : 159 fois

Re: jeune couple a/s

Message par choooj » 03 mai 2014, 14:01

L'APPREHENSION DES GESTES TENDRES COMME DEBUT D'UN CERCLE VICIEUX
titane a écrit :Mon amie reagit comme cela, elle evite d avoir des gestes ou des rapprochements qui peuvent de mon cote me faire attendre a plus.
avant que mon couple ne batte de l'aile (eh, je dis pas ça pour te faire peur. Je parle de mon vécu, c'est tout), j'avais exactement la même réaction que ton amie.
De toute façon, mon mari n'a jamais eu de geste affectueux sans érection : mon appréhension était fondée.
Sauf que cela me crispait de plus en plus jusqu'au jour où j'ai senti ce que beaucoup de A décrivent : le sentiment de viol. Non pas que mon mari était agressif ! J'ai juste pris conscience que, par devoir conjugal, je livrais mon corps alors que je ne voulais pas de sexe.

Clash. Réflexions classiques "pas de sexe = tu ne m'aimes pas", " en fait depuis tout ce temps tu simules. C'est castrateur pour moi". C'était vrai les derniers temps, mais quand mon couple allait bien, j'aimais me fourrer dans ses bras et ça ne me dérangeait pas que les choses "dérapent".

Toi, Titane tu as eu une réaction extraordinaire : te renseigner auprès de nous et prendre l'absence de désir sexuel avec philosophie.
Je pense que tu ressens ou que tu ressentiras du manque au bout d'un moment quand même, mais au moins, je suis sûre que tu ne tomberas pas dans le travers de l'incompréhension et des disputes. Surtout voici un bon conseil que je te donne : prend toujours de la distance par rapport aux évènements. Même s'il n'y a pas péril en la demeure, il faudra que vous fassiez un découplage entre les moments câlins et les préliminaires. Pour qu'elle se décrispe et qu'elle puisse te rejoindre spontanément. Et puis surtout si elle dit oui pour des préliminaires, ce sera sans ambiguité.

choooj
Ascendant
Messages : 991
Enregistré le : 17 juin 2013, 09:44
A aimé : 137 fois
A été aimé : 159 fois

Re: jeune couple a/s

Message par choooj » 03 mai 2014, 14:26

L'APPREHENSION DES GESTES TENDRES ça se soigne ? MODULER SA LIBIDO c'est possible ?
Je vais finir par ce post "2 en un"

Eh bien, une chose que mon mari m'a dite un jour et qui m'a fait bcp de bien (longtemps après que l'on ait parlé d'asexualité etc etc)
"Moi, tu me connais, je suis toujours open. Du sexe j'en ai jamais assez. Donc, si t'as envie de te toucher, tu viens me voir. Si t'as envie de me faire plaisir, tu viens me voir". Implicitement, il admettait que si "je ne viens pas le voir" c'est qu'il n'aura pas de gâterie.
En même temps, il s'est passé un changement chez lui qui l'a rendu plus léger et souriant. Et ça aussi ça joue sur la qualité des relations y compris en termes de sexe : ça rend les préliminaires plus légers (on veut bien faire un effort quand la personne en face est de bonne humeur).
Moralité, premier message à faire passer : rester léger et permettre à l'asexuel de décider du moment.

Mais quel changement ? Il m'a avoué qu'en définitive il n'avait pas tant besoin de sexe que ça. Il s'était découvert une nouvelle passion (une activité créative qui le fait tripper). Cette activité lui apporte une forme de jouissance (intellectuelle certes) mais qui semble diminuer le besoin de jouir avec son corps. Alors ça vient vraiment de là ? Ou bien la baisse de libido du S est une adaptation parce que soumis à des rapports moins fréquents (c'est plûtot comme ça que vous le voyez Titane et Divine) ?
Alors question : peut-on aussi moduler sa libido avec des activités non sexuelles mais intenses ?

Avatar du membre
lilytrip
Affable
Messages : 133
Enregistré le : 16 oct. 2009, 20:32
Localisation : Allemagne
A aimé : 2 fois
A été aimé : 7 fois
Contact :

Re: jeune couple a/s

Message par lilytrip » 03 mai 2014, 14:32

choooj a écrit :il faudra que vous fassiez un découplage entre les moments câlins et les préliminaires. Pour qu'elle se décrispe et qu'elle puisse te rejoindre spontanément. Et puis surtout si elle dit oui pour des préliminaires, ce sera sans ambiguité.
Ça me semble vraiment un conseil génial pour maintenir une relation affectueuse dans un couple A/S ! Ainsi, la personne A n'est pas dans le stress permanent à se demander à quoi risque d'aboutir tel bisou ou tel câlin et et la personne S n'a pas peur d'effectuer un geste qui va trop loin, elle sait où sont le limites. Il s'agit seulement de définir au sein de son couple, quels gestes appartiennent aux câlins et quels gestes vont au-delà.
choooj a écrit :Alors question : peut-on aussi moduler sa libido avec des activités non sexuelles mais intenses ?
Il me semble que Freud répondrait "oui" en parlant de sublimation ^^
"L'utopie n'est pas l'irréalisable mais seulement l'irréalisé. "

Avatar du membre
Enethir
Affable
Messages : 102
Enregistré le : 25 avr. 2013, 19:37
A aimé : 7 fois
A été aimé : 6 fois

Re: jeune couple a/s

Message par Enethir » 03 mai 2014, 15:06

Chooj, par rapport à ton point de vue sur le manque, nos observations sont relativement similaires :D , mais notre interprétation des choses est légèrement différente :P

D'après mon vécu et mon expérience, je crois que, pour un S non informé, se voir définitivement refuser tout rapports sexuels au sein d'un couple peut être perçu comme un rejet fort de sa personne. Une forme de refus d'amour. Nous nous sentons parfois aussi blessés que vous l'êtes dans la situation inverse. C'est ce refus qui nous tourne dans la tête, ce rejet que nous vivons. Le problème c'est qu'on se voit privé d'une forme d'expression à laquelle nous n'envisageons pas de substitution sans une bonne dose de remise en question. Le souci fondamental n'est pas que nous ne pouvons pas avoir de sexe, le souci fondamental : c'est le refus et le sentiment de dévalorisation.

Et la dévalorisation je sais pas si c'est viable au quotidien dans un couple. Franchement, ça, ça m'obsèderait. Comment me valoriser auprès de celle que j'aime et qui me dit ressentir la même chose ? En quoi l'ais-je blessée/dégoutée/repoussée/etc. ? Là par contre, si j'ai pas de réponse ça va me faire tourner en rond !

Du coup, il suffit de définir une forme d'expression qui convienne au deux parties (facile à dire, moins facile à faire. Mais c'est faisable.)

Finalement, le seul petit problème ce sont ces érections occasionnelles. Mais c'est pas forcément parce qu'on pense au sexe qu'on a une érection (l'inverse est vrai aussi).

On en arrive au deuxième message sur l'appréhension des gestes tendres.
Franchement. Un(e) S qui veut du sexe. Vous le/la voyez pas venir à des kiiiilomètres ? :roll: Si hein ? Bah ... Du coup, lorsqu'un S ne vient pas pour ça, pourquoi ne le voyez-vous pas aussi ? (cette question n'est pas du troll, ça n'est pas rhétorique non plus, je suis vraiment curieux)

Titane, dans mon vécu, il m'a suffit de dire « je voulais juste un câlin, rien de plus » et de lui laisser un peu d'air. Tout s'est arrangé avec plus de temps, et avec de la confiance.

Pour finir, pour répondre à ton dernier message Chooj et à celui de lilytrip, je ne sais pas si on peu parler de moduler sa libido ou pas. La fréquence à laquelle je ressens du désir sexuel n'a pas diminué en bientôt un an. Cependant, comme ça n'est rien que physique, ça ne me pose pas de problème :P
Perdu

Avatar du membre
lilytrip
Affable
Messages : 133
Enregistré le : 16 oct. 2009, 20:32
Localisation : Allemagne
A aimé : 2 fois
A été aimé : 7 fois
Contact :

Re: jeune couple a/s

Message par lilytrip » 03 mai 2014, 15:21

Enethir a écrit : Franchement. Un(e) S qui veut du sexe. Vous le/la voyez pas venir à des kiiiilomètres ? :roll: Si hein ? Bah ... Du coup, lorsqu'un S ne vient pas pour ça, pourquoi ne le voyez-vous pas aussi ? (cette question n'est pas du troll, ça n'est pas rhétorique non plus, je suis vraiment curieux)
Pour ma part, je suis une taupe, donc non, un.e S qui veut du sexe, je ne le/la vois pas venir à des kilomètres ^^. j'ai plutôt eu tendance à tomber des nues les quelques fois où une personne m'a fait une déclaration, voulant de moi plus qu'une simple amitié.
Du coup, je suis généralement dans l'angoisse quand j'ai des contacts plus rapprochés avec une personne, je ne sais pas jusqu'où elle voudra aller. je ne sais pas lire son désir ou non-désir car il m'est absolument étranger. Et dans ce cas, les mots me semblent pouvoir apporter une certaine lisibilité à la situation.
"L'utopie n'est pas l'irréalisable mais seulement l'irréalisé. "

titane
Aspirant
Messages : 42
Enregistré le : 01 mai 2014, 18:52
A été aimé : 1 fois

Re: jeune couple a/s

Message par titane » 04 mai 2014, 13:34

choooj a écrit :L'APPREHENSION DES GESTES TENDRES COMME DEBUT D'UN CERCLE VICIEUX
titane a écrit :Mon amie reagit comme cela, elle evite d avoir des gestes ou des rapprochements qui peuvent de mon cote me faire attendre a plus.
avant que mon couple ne batte de l'aile (eh, je dis pas ça pour te faire peur. Je parle de mon vécu, c'est tout), j'avais exactement la même réaction que ton amie.
De toute façon, mon mari n'a jamais eu de geste affectueux sans érection : mon appréhension était fondée.
Sauf que cela me crispait de plus en plus jusqu'au jour où j'ai senti ce que beaucoup de A décrivent : le sentiment de viol. Non pas que mon mari était agressif ! J'ai juste pris conscience que, par devoir conjugal, je livrais mon corps alors que je ne voulais pas de sexe.

Clash. Réflexions classiques "pas de sexe = tu ne m'aimes pas", " en fait depuis tout ce temps tu simules. C'est castrateur pour moi". C'était vrai les derniers temps, mais quand mon couple allait bien, j'aimais me fourrer dans ses bras et ça ne me dérangeait pas que les choses "dérapent".

Toi, Titane tu as eu une réaction extraordinaire : te renseigner auprès de nous et prendre l'absence de désir sexuel avec philosophie.
Je pense que tu ressens ou que tu ressentiras du manque au bout d'un moment quand même, mais au moins, je suis sûre que tu ne tomberas pas dans le travers de l'incompréhension et des disputes. Surtout voici un bon conseil que je te donne : prend toujours de la distance par rapport aux évènements. Même s'il n'y a pas péril en la demeure, il faudra que vous fassiez un découplage entre les moments câlins et les préliminaires. Pour qu'elle se décrispe et qu'elle puisse te rejoindre spontanément. Et puis surtout si elle dit oui pour des préliminaires, ce sera sans ambiguité.

arreter de tous me faire des compliments sur mon ouverture d esprit je ne fais rien d extraordinaire !
je pense que je l aime vraiment et que je pense a elle aussi c est tout.
Mon amie refuse les preliminaires egalement. la seule chose qu elle veut bien se sont les caresses et dans des zones non soumis ambiguité. je sais qu elle ne le fais pas pour me faire du mal, je sais qu elle ne peut vraiment pas.

choooj a écrit :L'APPREHENSION DES GESTES TENDRES ça se soigne ? MODULER SA LIBIDO c'est possible ?
Je vais finir par ce post "2 en un"

Eh bien, une chose que mon mari m'a dite un jour et qui m'a fait bcp de bien (longtemps après que l'on ait parlé d'asexualité etc etc)
"Moi, tu me connais, je suis toujours open. Du sexe j'en ai jamais assez. Donc, si t'as envie de te toucher, tu viens me voir. Si t'as envie de me faire plaisir, tu viens me voir". Implicitement, il admettait que si "je ne viens pas le voir" c'est qu'il n'aura pas de gâterie.
En même temps, il s'est passé un changement chez lui qui l'a rendu plus léger et souriant. Et ça aussi ça joue sur la qualité des relations y compris en termes de sexe : ça rend les préliminaires plus légers (on veut bien faire un effort quand la personne en face est de bonne humeur).
Moralité, premier message à faire passer : rester léger et permettre à l'asexuel de décider du moment.

Mais quel changement ? Il m'a avoué qu'en définitive il n'avait pas tant besoin de sexe que ça. Il s'était découvert une nouvelle passion (une activité créative qui le fait tripper). Cette activité lui apporte une forme de jouissance (intellectuelle certes) mais qui semble diminuer le besoin de jouir avec son corps. Alors ça vient vraiment de là ? Ou bien la baisse de libido du S est une adaptation parce que soumis à des rapports moins fréquents (c'est plûtot comme ça que vous le voyez Titane et Divine) ?
Alors question : peut-on aussi moduler sa libido avec des activités non sexuelles mais intenses ?
d un coté je peux lui dire comme ton mari ta dit. que j attends qu elle vienne. mais il y a de grande chance qu elle le fasse jamais. d ailleur c est ce que je tache de faire.
apres je suis d accord sur le fait de rester positif et leger. j'avoue que je tache de le faire mais que cela n est pas toujours simple pour moi. ( vu ce que moi je ressens, le manque la frustration..)
personnellement j ai des activités autre que le sexe ( comme tous le monde hein :p) j aime le sport les animaux je fais plusieurs activités. mais cela ne m empeche pas d'avoir une libido importante. j ai reussi a mieux la canaliser et a la diminuer par rapport a avant.


lilitrip et enethir : je suis tout a fait d accord avec vos discours vous exprimez bien ce que je ressens ( je ne suis pas un tres grand literraire dans l ame ><)

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité