Eternel problème

Pour les personnes impliquées dans un couple sexuel-asexuel, ayant besoin de soutien ou voulant partager.
Avatar du membre
fee_net
Associé
Messages : 723
Enregistré le : 13 sept. 2007, 03:27
Localisation : haute Normandie

Re: Eternel problème

Message par fee_net » 10 août 2010, 23:20

Snow_Flake a écrit :
La réponse, évidemment vous l'avez deviné, c'est de dire: "Je suis asexuel(le)" , bizarre hein..? Depuis plus de nouvelles! :lol:
mdrrr
Tu as de la chance, moi la dernière fois que je l'ai utilisé, il m'a encore plus collé car il voulait être mon prof :? :ouhla: au bout de 2 mois... j'ai du employer la méchanceté pour qu'il me lâche....
Changer le monde, commence par se changer soi même....

Si vous aimez les T-Shirt corrosifs, un ticlic sur ce lien :
http://www.comboutique.com/shop/homeboutique-24612.html

Avatar du membre
Snow_Flake
Ascendant
Messages : 919
Enregistré le : 17 juil. 2010, 20:28
Localisation : Paris
A été aimé : 2 fois

Re: Eternel problème

Message par Snow_Flake » 10 août 2010, 23:24

fee_net a écrit : mdrrr
Tu as de la chance, moi la dernière fois que je l'ai utilisé, il m'a encore plus collé car il voulait être mon prof :? :ouhla: au bout de 2 mois... j'ai du employer la méchanceté pour qu'il me lâche....
Mais lol, ça me fait rire que tu me dises ça, parce que justement quand je lui ai dit, il m' a sorti: "Ouais mais c'est parce que t'es tombée que sur des types qui ne savent pas s'y prendre, blablabla... Avec moi tu vas voir... 8-) "
Ce à quoi j'ai répondu: "Euhhhh, sans façon !"
La bêtise est nettement supérieure à l'intelligence car toute l'intelligence du monde ne permettra jamais de comprendre la bêtise universelle, tandis qu'un peu de bêtise suffit amplement à ne pas comprendre quoi que ce soit d'intelligent.
[Philippe Geluck]

Avatar du membre
fee_net
Associé
Messages : 723
Enregistré le : 13 sept. 2007, 03:27
Localisation : haute Normandie

Re: Eternel problème

Message par fee_net » 10 août 2010, 23:31

raaaalala pensent tous qu'ils sont mieux que les autres :lol:
Changer le monde, commence par se changer soi même....

Si vous aimez les T-Shirt corrosifs, un ticlic sur ce lien :
http://www.comboutique.com/shop/homeboutique-24612.html

Avatar du membre
whathappen
Ascendant
Messages : 977
Enregistré le : 31 mars 2010, 21:22
Localisation : 37

Re: Eternel problème

Message par whathappen » 10 août 2010, 23:49

:shock: c'est fou d'avoir un ego pareil!!!
Certaines solutions sont tellement compliquées qu'on préfère parfois avoir des problèmes.

Avatar du membre
Snow_Flake
Ascendant
Messages : 919
Enregistré le : 17 juil. 2010, 20:28
Localisation : Paris
A été aimé : 2 fois

Re: Eternel problème

Message par Snow_Flake » 11 août 2010, 00:03

whathappen a écrit ::shock: c'est fou d'avoir un ego pareil!!!
C'est pourtant la grande majorité...! :o
La bêtise est nettement supérieure à l'intelligence car toute l'intelligence du monde ne permettra jamais de comprendre la bêtise universelle, tandis qu'un peu de bêtise suffit amplement à ne pas comprendre quoi que ce soit d'intelligent.
[Philippe Geluck]

Avatar du membre
aiglou
Aveuglant
Messages : 2788
Enregistré le : 24 mars 2010, 12:06
Localisation : CHAMPAGNE

Re: Eternel problème

Message par aiglou » 11 août 2010, 01:05

Pour en revenir au sujet qui préoccupe "adeux" je leur suggèrerai quand même soit de consulter , soit de faire un sacrifice pour le A car la situation risque de s'aggraver avec le temps. "Elle" voudra encore moins..."Lui" se sentira de plus en plus frustré...et ça va finir en jus de boudin. Comme le dit Reverinne, il est aussi difficile pour un A d'accepter une relation, qu'il est pénible pour un S surtout s'il l'aime d'être débouté. S'il ne veut pas la tromper je ne vois pour lui que la masturbation pour assouvir ses envies ou alors de dire "amen" au sexe et de faire une croix la dessus. La masturbation n'est pas honteuse bien que peu osent avouer la pratiquer ! (Je ne sais pas si certains d'entre vous ont vu les émissions sur "Planète no limite" , il y avait une série d'émissions sur l'anatomie, ça s'appelait d'ailleurs "leçons d'anatomie" , pratiques de la masturbation, couples aussi bien hétéros que homos filles et garçons, bien qu'étant tous comblés et en harmonie, ils avouaient s'adonner à la masturbation pour non pas combler un manque , mais pour arriver au paroxysme du plaisir.)
Bon ce n'est pas le forum pour parler de ça, mais le désir refoulé peut devenir une obsession , un mal vivre pour l'un comme pour l'autre... la tentation de l'adultère viendra un jour ou l'autre ! Je sais qu'il est très difficile d'aborder ce sujet dans un couple. Les questions d'ordre sexuel ont toujours été un peu tabou , même (avouez parents s'il y en a parmi vous)... qu'aborder ce sujet avec ses propres enfants pose déjà problème ! Vrai ou faux ?
Alors moi mon avis serait bien de consulter, (peut être séparément dans un premier temps , car on ressent moins la gêne face à un médecin quand on est seul à vider son sac que quand le conjoint est a côté), puis après les premiers contacts de consulter à deux. Ceci dit, ça ne résoudra peut être pas le problème non plus.
Maintenant sexologue ? Psychiatre ? Psychologue ? ou pourquoi pas venir discuter à deux sur le forum !
Je ne suis pas superstitieux , ça porte malheur !

Avatar du membre
fee_net
Associé
Messages : 723
Enregistré le : 13 sept. 2007, 03:27
Localisation : haute Normandie

Re: Eternel problème

Message par fee_net » 11 août 2010, 15:07

Il y a quelque temps j'ai terminé une histoire avec un S.
Pour l'hisoire, nous somme sortie ensemble entre 2003 et 2005. Nous avons rompu à l'époque car j'avais un soucis d'ordre sexuelle, du coup j'étais "malade". N'arrivant pas "guérir", nous avons mis fin à notre relation.
Suite à ça, nous sommes devenu amis, puis aux fils des ans, meilleurs amis, jusqu'à devenir voisin de parlier.
Je me suis inscrite sur ce forum en 2007 et nous avons donc pu bcp parlé de mon Asexualité depuis tout ce temps si bien qu'en mars dernier nous nous sommes a nouveau retrouvé en tant que couple, en connaissance de cause.
Malgré cela, au bout de 2 mois les frustrations mutuelles ont commencées à pointer leurs nez, nous avons pourtant une excellent communication, nous avons toujours étés honnête sur nos ressenti ou autre mais il bien fallu se rendre a l'évidence que nous ne parlions pas le même langage.
Il est aussi difficile de faire comprendre à un S ce qu'est la "non Envie" que le contraire à un A.
Nous avons envisagé qu'il aie voir ailleurs quand il en as besoin, même si pour lui s'était envisageable, il en est pas moins que pour lui, dans son couple, le sexe est le ciment du bâtiment (que je crompends parfaitement pour un S) et qu'il serai difficile pour lui de ne pas partagé ca avec moi, ca "femme".
Malgré les sentiments, la communication, la compréhension de l'autre, nous avons conclu que nous ne serions jamais totalement bien dans notre peau dans cette relation, nous avons donc rompu.
Je suis loin d'être pessimiste et encore moins de généraliser les cas, mais pour moi une relation A/S demande beaucoup de concessions mutuelle et une bonne dose souffrance avant d'arrivé a un compromis.... et pour combien de temps.
Changer le monde, commence par se changer soi même....

Si vous aimez les T-Shirt corrosifs, un ticlic sur ce lien :
http://www.comboutique.com/shop/homeboutique-24612.html

nonac
Membre
Messages : 15
Enregistré le : 05 juil. 2010, 14:26

Re: Eternel problème

Message par nonac » 18 août 2010, 21:05

Je me permets de repondre aux derniers avis :)
je suis S, vivant avec une A, un enfant
8 ans de vie commune

Alors, pour répondre au sujet de la masturbation, oui, bien sur, c'est presque tabou, mais , sans cela, il y a tréééés longtemps que j'aurais abandonné ! soyons honnêtes ! sans cet "échappatoire"' je n'aurais pas tenu plus de 6 mois ! Et pourtant, 1/cela engendre encore plus de frustration (de voir sa femme, de la trouver belle, de la désirer, avec force et, par respect, de ne même plus essayer ! ) 2/sentiment un peu honteux, il faut bien l'avouer ! ça ne vaudra jamais le contact charnel avec la personne que l'on aime ! 3/ un soulagement de trés courte durée ! là, on parle juste d'un besoin physiologique, rien à voir, pour moi en tout cas , avec la force et la passion d'une relation sexuelle (j'entends bien sur une relation sexuelle d'amour, pas juste pour l'acte, ou pour se "satisfaire " )
Bref, personnellement, ça ne me suffit plus, mais alors plus du tout ! j'ai l'impression de me rabaisser, chaque fois un peu plus ...horrible sensation ...

Désolé, j'avais juste envie de partager mon sentiment, mon vécu sur ce sujet , pas facile à accepter, et encore moins à expliquer, partager !

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités