mon copain n'a pas de désir sexuel,c difficile à vivre!

Pour les personnes impliquées dans un couple sexuel-asexuel, ayant besoin de soutien ou voulant partager.
Avatar du membre
cyclodocus
Pâtissier dans une cale à Hambourg
Messages : 4215
Enregistré le : 19 sept. 2006, 09:42
Localisation : qq part ds les alpes
A aimé : 30 fois
A été aimé : 59 fois
Contact :

Message par cyclodocus » 13 janv. 2007, 09:49

c'est un peu rapide comme prise d'opinion.
mais avec deux posts à ton actif (à ce moment là), difficile de faire mieux
Quel importance accorder a la fidelité (sexuelle) dans une relation asexuel ?
Surtout dans le cas ou l'un des deux individus n'est pas asexuel.
Pourquoi "surtout" ?
la fidélité est un tout : elle englobe l'attention, la préférence, les pensées et le sexe s'il y a.
Partant de ton postulat, si on suppose que tu n'aimes pas la danse et que ton(ta) partenaire l'aime. Accepterais tu, tolèrerais tu qu'il (elle) passe une partie de son temps libre à s'éclater dans une relation de proximité avec un(e) autre que toi ?
Le sexe n'est certe pas un besoin pour tout le monde mais pour la majorité ca reste un point important de l'equilibre physique et emotionnel de la vie d'un adulte.
on peut dire EXACTEMENT la même chose pour l'absence de sexe. Donc argument irrecevable.
Chercher un compromis portant sur la fidelité peut il etre une solution plus satisfaisante pour certain?
Ok, mais pourquoi ne pourrait-ce pas être simplement un soulagement (pas une relation complète !) de temps à autre de la part de ton (ta) partenaire. (il -elle- fait un effort pour te faire plaisir, tu fais un effort en limitant tes besoins)
Faire l'amour avec quelqu un qui n'aime pas ca ou qui n'en a pas envie ce n'est pas faire l'amour, de toute facon(enfin ca c'est mon avis).
tu vois, on peut parfois être d'accord
et dans certains cas quand aucun compromis vraiment satisfaisant ne peut etre trouvé n'est il pas plus sage d'arreter une relation ? ou moin de la transformé?
si on s'aime VRAIMENT, on trouve le compromis, on magnifie la relation, tout simplement parce qu'on trouve l'autre plus important que soi et on arrive à un consensus

tweek
Membre junior
Messages : 5
Enregistré le : 03 janv. 2007, 23:37

Message par tweek » 13 janv. 2007, 13:01

Citation:
c'est un peu rapide comme prise d'opinion.

mais avec deux posts à ton actif (à ce moment là), difficile de faire mieux
oui et c'est le d'ailleur le sens de

c'est un peu rapide comme prise d'opinion.
Partant de ton postulat, si on suppose que tu n'aimes pas la danse et que ton(ta) partenaire l'aime. Accepterais tu, tolèrerais tu qu'il (elle) passe une partie de son temps libre à s'éclater dans une relation de proximité avec un(e) autre que toi ?
Ben oui, si j'aime pas la danse je vois pas pourquoi j'empecherais ma copine d en faire.
Visiblement on touche un point essentiel vu qu'avant ton post je trouvais ca evidant.
(attention je suis serieux, ce n'est pas une agression)
D'ailleur c'est une des bases de mon argumentaire.

Citation:
Le sexe n'est certe pas un besoin pour tout le monde mais pour la majorité ca reste un point important de l'equilibre physique et emotionnel de la vie d'un adulte.

on peut dire EXACTEMENT la même chose pour l'absence de sexe. Donc argument irrecevable.
Argument irrecevable ??
La phrase n'était peut etre pas assez bien formulé mais le but etait de souligner la necessité pour beaucoup d'avoir une relation sexuel epanoui, ca ne contredit en rien que ca soit la meme chose avec l'absence de sexe pour d'autre.
De plus le but de mon message est de defendre des compromis alternatif à forcer un asexuel a faire l'amour, donc cet argument n'avait absolument pas la pretention de nier son besoin de ne pas faire l'amour.
(faut se detendre on est pas dans un tribunal).
Ok, mais pourquoi ne pourrait-ce pas être simplement un soulagement (pas une relation complète !) de temps à autre de la part de ton (ta) partenaire. (il -elle- fait un effort pour te faire plaisir, tu fais un effort en limitant tes besoins)
Justement, je pense que dans certain cas (je ne veux pas generaliser, je pense que les situations sont trop variées)
Un asexuel ne peut de doute facon pas "soulager" son compagnon ou sa compagne.
d' ou la phrase suivante.
Faire l'amour avec quelqu un qui n'aime pas ca ou qui n'en a pas envie ce n'est pas faire l'amour, de toute facon(enfin ca c'est mon avis).
je tiens a souligner ce passage car il me parait encore plus (notez bien le "encore plus") difficile pour un asexuel de comprendre (oula attention je risque d'en vexer quelques un, pardon d'avance)
les reels besoins sexuel de son partenaire.

Vous forcer a l'acte sexuel en plus d'etre penible pour vous, ne "soulagera" pas forcement votre partenaire
(personnellement ca me feras beaucoups plus de mal que de bien).
tu vois, on peut parfois être d'accord
Je ne pense pas avoir dit le contraire, voir de l'avoir sous entendu.

si on s'aime VRAIMENT, on trouve le compromis, on magnifie la relation, tout simplement parce qu'on trouve l'autre plus important que soi et on arrive à un consensus
La c'est tres interessant, parce qu'il a matiere a debat.
Je ne suis pas totalement d'accord avec toi, deja parce que je trouve que l'amour c'est plus compliqué que ca.
Pour moi il y as beaucoups de facon d'aimer, et que je ne suis pas sur que sacrifier une partie trop importante de soi dans une relation soit une bonne idee.

Je serais plus proche de cette definition
(attention j'ai du mal a me fixer une definition definitive de l'amour, mais ca me parait de plus en normale :wink: ).

Aimer quelque un c'est l'aimer en entier et etre combler par cette amour
(et inversement enfin bref).

Si la relation ne comble pas l'un elle fait souffrir les deux,
il faut chercher une solution parce que cela en vaut la peine,
mais il faut aussi savoir regarder les choses en face et y renoncer si aucune solution n'est satisfaisante.
D'ailleur ca rejoind dans un sens ta phrase, si on ne peut trouver aucun compromis qui comble les deux peu etre faut-il envisager que l'on aime pas "VRAIMENT".

Magnifier une relation ne me parait pas non plus tres saint, il faut savoir regarder les choses en face.

Enfin ca n'a pas vraiment grand chose a avoir mais c'est interessant (enfin pour moi).
Parce que ta definition est tres proche de celle que j'ai pour "faire amour" et ca m y fait reflechir.
(c'est sorte de merci mais j'enfonce le clou ou cas ou).

Avatar du membre
cyclodocus
Pâtissier dans une cale à Hambourg
Messages : 4215
Enregistré le : 19 sept. 2006, 09:42
Localisation : qq part ds les alpes
A aimé : 30 fois
A été aimé : 59 fois
Contact :

Message par cyclodocus » 13 janv. 2007, 16:38

tweek a écrit : Pour moi il y as beaucoups de facon d'aimer, et que je ne suis pas sur que sacrifier une partie trop importante de soi dans une relation soit une bonne idee.
le don de soi quand il est apprécié est le plus beau cadeau d'amour à faire.
Reste à l'accepter et à ne pas le regretter. C'est là qu'on voit le niveau d'amour que l'on porte à l'autre, et celui que l'autre vous porte (en acceptant mais sans s'en servir pour avilir)
Aimer quelque un c'est l'aimer en entier et etre combler par cette amour
(et inversement enfin bref).
tout à fait, mais si tu lui imposes quelque chose de non désiré (le sexe ou l'absence de sexe, ne soyons pas sectaire), ce n'est pas aimer complètement
D'ailleur ca rejoind dans un sens ta phrase, si on ne peut trouver aucun compromis qui comble les deux peu etre faut-il envisager que l'on aime pas "VRAIMENT".
tout à fait, à partir du moment où on est deux, il y a inévitablement concessions.
si elles sont naturelles tout baigne, si elles sont forcées, ça finira par ressortir et ça foirera.
Magnifier une relation ne me parait pas non plus tres saint, il faut savoir regarder les choses en face.
ça c'est une question de point de vue et d'expériences purement personnels et on pourrait débattre longuement sans avancer pour autant

Avatar du membre
Jullianna
AVENant
Messages : 3994
Enregistré le : 27 mai 2005, 21:02
Localisation : Pays de la Loire
A aimé : 44 fois
A été aimé : 36 fois

Message par Jullianna » 13 janv. 2007, 19:09

tweek a écrit :
Mon propos initial avez pour but de choquer voir meme d'agacer, donc ca serais gonfler de se vexer.
je ne m'y ferai jamais à cette façon d'aborder des questions , des gens ... quel intérêt ? :shock:

tweek a écrit :
Mais la question vraiment posé est:

Quel importance accorder a la fidelité (sexuelle) dans une relation asexuel ?
Surtout dans le cas ou l'un des deux individus n'est pas asexuel.

Le sexe n'est certe pas un besoin pour tout le monde mais pour la majorité ca reste un point important de l'equilibre physique et emotionnel de la vie d'un adulte.

Chercher un compromis portant sur la fidelité peut il etre une solution plus satisfaisante pour certain?

Faire l'amour avec quelqu un qui n'aime pas ca ou qui n'en a pas envie ce n'est pas faire l'amour, de toute facon(enfin ca c'est mon avis).
c'est une situation qui ne satisfait personne l'asexuel se trouve plus une moin obligé de faire trop souvant pour des choses qu'il(elle) ne veut pas et inversement son(sa) compagnon(ne) se trouve à avoir de rares rapports sexuelles, qui en plus ne lui apportent pas ce qu'il(elle) cherche.

et dans certains cas quand aucun compromis vraiment satisfaisant ne peut etre trouvé n'est il pas plus sage d'arreter une relation ? ou moin de la transformé?
Tout dépend de la personnalité de chacun , comment on a envie de vivre l'histoire et que nous apporte-t-elle et dans quel sens ?
Oui , il y a des couples qui se satisfont d'une fidélité sentimentale et pas sexuelle , parce qu'ils accordent plus d'importance à l'une qu'à l'autre .... ou qu'il différencie trop les deux
(voir le style de vie de S. de Beauvoir et JP Sartre par ex)

c'est comme ceux et celles qui sont pudiques de leurs sentiments , de leurs ressentis mais absolument pas de leurs corps ...

il y a aussi des couples qui sont mieux dans l'amitié que dans l'amour ...
ça , c'est très courant !!

En amour , si on parle de sacrifice ... ce n'est pas la peine ... !!

ce qu'il faudrait réussir à faire émerger , c'est pourquoi il y a eu dans votre couple , une entente sexuelle et qui a redisparu ? jusqu'où ta compagne est prête à partager avec toi cette relation intime et jusqu'où toi , tu es prêt à aller dans son sens .... c'est aussi dur et aussi simple que ça .... encore faut-il bien se connaître soi-même ! ..

Avatar du membre
Gemini_Saga
Aguerri
Messages : 576
Enregistré le : 30 déc. 2006, 19:18
Localisation : Alsace
Contact :

Message par Gemini_Saga » 13 janv. 2007, 20:59

Quelle importance accorder a la fidelité (sexuelle) dans une relation asexuel ?

C'est très important, c'est le respect de l'autre. On l'aime tel qu'il est, même si il n'y a pas de relation charnelle, c'est sa personnalité qu'on aime surtout.

Avatar du membre
Gianni
Floodeur intermittent
Messages : 3875
Enregistré le : 31 juil. 2005, 19:41
Localisation : Viña Del Mar
A été aimé : 3 fois
Contact :

Message par Gianni » 14 janv. 2007, 01:24

Il y a tout un topic au sujet de la fidélité ! Il en ressort que la peur de perdre le(la) sexuel(le) pour un(e) autre S est ce qui nous fait le plus peur...
Le sexe, c'est la rencontre de deux corps. Le bonheur, c'est la rencontre de deux personnes. [Hervé Desbois]
Notre ville: http://asexuellecity.miniville.fr/env

Avatar du membre
Gemini_Saga
Aguerri
Messages : 576
Enregistré le : 30 déc. 2006, 19:18
Localisation : Alsace
Contact :

Message par Gemini_Saga » 14 janv. 2007, 10:36

Peut etre aussi pour un autre S, pour avoir des enfants... ce que nous leur refusons...

Avatar du membre
cyclodocus
Pâtissier dans une cale à Hambourg
Messages : 4215
Enregistré le : 19 sept. 2006, 09:42
Localisation : qq part ds les alpes
A aimé : 30 fois
A été aimé : 59 fois
Contact :

Message par cyclodocus » 14 janv. 2007, 11:25

que l'Autre aille avec un(e) autre S,
c'est aussi la perte de l'exclusivité, de l'unicité
on n'est plus le (la) seule plus important(e) de la vie de l'Autre
ça peut se comprendre intellectuellement puisque c'est pour trouver qq chose qu'on ne peut apporter
c'est affectivement qu'on ne peut pas supporter

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Message par Syd » 14 janv. 2007, 12:15

tweek a écrit :il me parait encore plus (notez bien le "encore plus") difficile pour un asexuel de comprendre (oula attention je risque d'en vexer quelques un, pardon d'avance)
les reels besoins sexuel de son partenaire.
Pourquoi donc ?

Avatar du membre
Gianni
Floodeur intermittent
Messages : 3875
Enregistré le : 31 juil. 2005, 19:41
Localisation : Viña Del Mar
A été aimé : 3 fois
Contact :

Message par Gianni » 14 janv. 2007, 14:31

Syd a écrit :Pourquoi donc ?
Les S s'imaginent que nous ne les comprennons pas parce que eux ne nous comprennent pas !
Le sexe, c'est la rencontre de deux corps. Le bonheur, c'est la rencontre de deux personnes. [Hervé Desbois]
Notre ville: http://asexuellecity.miniville.fr/env

Avatar du membre
cyclodocus
Pâtissier dans une cale à Hambourg
Messages : 4215
Enregistré le : 19 sept. 2006, 09:42
Localisation : qq part ds les alpes
A aimé : 30 fois
A été aimé : 59 fois
Contact :

Message par cyclodocus » 15 janv. 2007, 11:13

Gianni a écrit :
Syd a écrit :Pourquoi donc ?
Les S s'imaginent que nous ne les comprennons pas parce que eux ne nous comprennent pas !
qu'est ce que tu dis ?
Image

Avatar du membre
Gemini_Saga
Aguerri
Messages : 576
Enregistré le : 30 déc. 2006, 19:18
Localisation : Alsace
Contact :

Message par Gemini_Saga » 27 août 2007, 22:24

cyclodocus a écrit :
Gianni a écrit :
Syd a écrit :Pourquoi donc ?
Les S s'imaginent que nous ne les comprennons pas parce que eux ne nous comprennent pas !
qu'est ce que tu dis ?
Image
Ouais encore ce soir je l'ai constaté sauf un truc rigolo: on nous confond avec les abstinents et on a peur de devenir comme nous... on est pas aidés...

Avatar du membre
Gianni
Floodeur intermittent
Messages : 3875
Enregistré le : 31 juil. 2005, 19:41
Localisation : Viña Del Mar
A été aimé : 3 fois
Contact :

Message par Gianni » 28 août 2007, 01:53

Gemini_Saga a écrit : Ouais encore ce soir je l'ai constaté sauf un truc rigolo: on nous confond avec les abstinents et on a peur de devenir comme nous... on est pas aidés...
C'est notre grand problème ! L'abstinence est connue, donc ils font l'amalgame avec ce qu'ils connaissent...

C'est drôle que tu en parles juste au moment où je suis en train de préparer des notes pour mon blog, et pour ici... :lol:
Le sexe, c'est la rencontre de deux corps. Le bonheur, c'est la rencontre de deux personnes. [Hervé Desbois]
Notre ville: http://asexuellecity.miniville.fr/env

Avatar du membre
Gemini_Saga
Aguerri
Messages : 576
Enregistré le : 30 déc. 2006, 19:18
Localisation : Alsace
Contact :

Message par Gemini_Saga » 28 août 2007, 08:02

Je discutais juste avec un "copain" d'irc qui est assez hermétique aux choses qui ne l'intéressent pas "à priori". Il est très curieux de plein de choses mais s'il n'a pas décidé par lui-même d'aller chercher des infos sur un truc, si tu lui en parles, il cherchera tout pour te démonter. Même si on lui parle de gâteau à la fraise, mousse au chocolat...

Avatar du membre
Gianni
Floodeur intermittent
Messages : 3875
Enregistré le : 31 juil. 2005, 19:41
Localisation : Viña Del Mar
A été aimé : 3 fois
Contact :

Message par Gianni » 29 août 2007, 00:06

:roll: Je déteste ce genre de personnes ! Je n'insiste pas, les laisse dans leur ignorance et dans leur carcan de préjugés... Inutile de gaspiller sa salive, son temps avec ! :lol:
Le sexe, c'est la rencontre de deux corps. Le bonheur, c'est la rencontre de deux personnes. [Hervé Desbois]
Notre ville: http://asexuellecity.miniville.fr/env

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 1 invité