Conjoint A, découverte récente ,besoin d'aide

Pour les personnes impliquées dans un couple sexuel-asexuel, ayant besoin de soutien ou voulant partager.
Répondre
chachou
Membre junior
Messages : 6
Inscription : 26 juil. 2021, 16:14
A aimé : 0
A été aimé : 0

Conjoint A, découverte récente ,besoin d'aide

Message par chachou »

Bonjour a toutes et a tous,

Je viens de sauter le pas et m'inscrire sur ce forum, après plusieurs visites afin de chercher des réponses a mon "problème" . Alors me voila :)

Je vous fais un petit topo de ma situation (et j'espère ne pas vous ennuyer avec cela)

Je suis avec mon compagnon depuis bientôt 4 ans . Comme beaucoup de couples, les premiers mois étaient tout beaux tout roses, et pas avares de rapports sexuels entre nous .
Seulement voila, depuis maintenant 2 ans et demi, les rapports se sont espacés pour finalement disparaitre de notre vie de couple .Il faut savoir que nous sommes tous deux très amoureux l'un de l'autre, mais cette "initiative" d'arrêter les rapport sexuels n'est pas venue de moi . Je suis S, très a l'aise avec ma sexualité et en demande bien sur. Mon conjoint quant a lui, est depuis plusieurs mois, très fermé sur le sujet .
Je m'explique un peu plus en détail : juste avant le premier confinement, nos rapports s'étaient espacés et nous avions une fréquence d'une fois par mois environ . Au moment du confinement, en étant h24 ensemble, les rapports se sont intensifiés. Je me suis retrouvée avec un retard de règles et donc une possibilité de grossesse . Test négatif, et découverte du coup d'une grosse déception pour tous les deux, et surtout pour monsieur, pour qui le projet de vie de famille était important . Nous avons donc pris la décision de retenter l'expérience . Seulement voila, pour faire un bébé, pas besoin de vous faire un dessin !
Dernier rapport sexuel en juillet 2020. Je ne suis pas tombée enceinte .
S'en est suivi des tas de questions dans ma tete évidemment ( petite précision , mon conjoint n'est pas quelqu'un de causant du tout, il faut vraiment lui tirer les vers du nez pour avoir un semblant de réponses) et ce sujet là en particulier ( notre sexualité) est devenu au fil du temps quelque chose de vraiment tabou , surtout pour lui .
Je lui ai écris une lettre, lui parlant de mon ressenti en tant que femme sur cet arrêt de rapports ( perte de confiance en moi, j'ai évidemment tenté les traditionnels tenues sexy, massages etc pour éveiller quelque chose en lui, vous l'aurez deviné , sans succès) , j'ai tenté de lui parler, doucement, en hurlant, en pleurant et cela tant de fois , que j'ai fini par jeter l'éponge . Mon homme est quelqu'un de très tétu, s'il a décidé qu'il n'en parlerait pas, il n'en parlera pas :lol: . Il est heureusement très câlin et très tactile, pas avare de bisous ou autre petites attentions . Heureusement pour moi :)

Sauf, qu'un soir , un peu alcoolisé l'un et l'autre, il a fini par en parler et lâcher le morceau sur cette situation. Il m'a dit de lui même " je pense que je suis asexuel" ( je me suis dit qu'il avait du faire des recherches sur le sujet évidemment ). S'en est suivi toute une tirade en me disant qu'il ne me trompait pas ni ne m'avait trompé (oui parce que ça faisait parti de mes interrogations tout de meme) , que le problème ne venait pas de moi , que j'étais toujours aussi belle a ses yeux et attirante mais qu'il n'éprouvait tout simplement pas l'envie de me faire l'amour . Il m'a même sorti qu'il comprendrait si j'allais voir ailleurs pour satisfaire mes envies et besoins charnels . En ajoutant également que peut être le fait de savoir que je suis allée voir ailleurs rendrait son envie de me faire l'amour plus importante (???) , j'imagine qu'il y a un sentiment de "possessivité " qui s'installe dans ce cas . Mais ce n'est pas envisageable pour moi, j'aime trop mon homme pour envisager de faire l'amour avec quelqu'un d'autre par "besoin" .
Par le passé, a priori avec ses ex compagnes, les rapports n'étaient pas forcement réguliers non plus, mais ne se sont pas arrêtés pour autant . D'ou mes questionnements ( qu'est ce que j'avais fait MOI pour que ça en devienne un déclic pour lui dans notre relation)
Il m'a expliqué ne pas en ressentir le besoin , voir même le desinteret total pour les rapports sexuels . Il m'a avoué par la suite ne finalement pas vouloir d'enfants ( j'ai pris quelques claques émotionnelles en peu de temps, parfois dures a digérer même encore aujourd'hui) . Il a donc découvert son asexualité avec moi .
Ce que j'ai du mal a saisir, c'est si un A éprouve quand même le besoin ou l'envie de se masturber ? car pour le coup, mon conjoint c'est quasiment quotidien avec supports pornographiques . Peut être que des A présents ici peuvent m'éclairer sur ce sujet ?
Non pas que je trouve anormal de se masturber ( j'ai bien du m'en contenter moi aussi depuis un an lol ) mais du coup pour un A , la masturbation n'est pas incompatible ? Sans pour autant éprouver d'envie pour son/sa partenaire d'aller plus loin dans l'acte sexuel ?

Et dernière question, est ce que par amour un A peut envisager d'avoir des rapports ? mais dans ce cas , il/elle se forcerait non ...? ce qui n'est malheureusement pas le mieux, sauf si on est ultra égoïste mais ce n'est pas le but .

J'arrive a me contenter de cette situation pour l'instant, car je l'aime, et que d'après plusieurs témoignages sur ce forum, une relation A/S n'est pas incompatible , mais disons que j'aimerais être éclairée un peu plus :)

Merci a tous et toutes de m'avoir lue, et si réponses il y a, c'est encore mieux


Voila, j'espère que ce pavé ne vous aura pas découragé pour m'apporter des réponses ,
Avatar de l’utilisateur
Grignoteuse de bouquins
Aveuglant(e)
Messages : 2691
Inscription : 02 oct. 2017, 19:17
Localisation : Nice
Pronom : Ael/Elle
A aimé : 893 fois
A été aimé : 994 fois

Re: Conjoint A, découverte récente ,besoin d'aide

Message par Grignoteuse de bouquins »

chachou a écrit : 26 juil. 2021, 17:04 Bonjour a toutes et a tous,

Je viens de sauter le pas et m'inscrire sur ce forum, après plusieurs visites afin de chercher des réponses a mon "problème" . Alors me voila :)


Bienvenue !
Il est heureusement très câlin et très tactile, pas avare de bisous ou autre petites attentions . Heureusement pour moi :)


C'est déjà un bon point, ça signifie qu'il n'y a pas de problème venant de toi. Sinon, je pense qu'il se serait éloigné tout court.
Sauf, qu'un soir , un peu alcoolisé l'un et l'autre, il a fini par en parler et lâcher le morceau sur cette situation. Il m'a dit de lui même " je pense que je suis asexuel" ( je me suis dit qu'il avait du faire des recherches sur le sujet évidemment ). S'en est suivi toute une tirade en me disant qu'il ne me trompait pas ni ne m'avait trompé (oui parce que ça faisait parti de mes interrogations tout de meme) , que le problème ne venait pas de moi , que j'étais toujours aussi belle a ses yeux et attirante mais qu'il n'éprouvait tout simplement pas l'envie de me faire l'amour . Il m'a même sorti qu'il comprendrait si j'allais voir ailleurs pour satisfaire mes envies et besoins charnels . J'imagine qu'il y a un sentiment de "possessivité " qui s'installe dans ce cas . Mais ce n'est pas envisageable pour moi, j'aime trop mon homme pour envisager de faire l'amour avec quelqu'un d'autre par "besoin" .
Par le passé, a priori avec ses ex compagnes, les rapports n'étaient pas forcement réguliers non plus, mais ne se sont pas arrêtés pour autant . D'ou mes questionnements ( qu'est ce que j'avais fait MOI pour que ça en devienne un déclic pour lui dans notre relation)


Tu n'as absolument rien fait. Je dirais même, d'un point de vue extérieur, que si il t'en a parlé c'est qu'il te fait confiance, sûrement plus qu'à ses anciennes partenaires parce que de ce que tu me dis, il n'a pas évoqué le sujet avec elles, il a donc été d'une certaine manière "coincé" a se forcer d'avoir des rapports sexuels. Bon, même si il était alcoolisé, ça déshinibe, il avait sûrement besoin de t'en parler.
En ajoutant également que peut être le fait de savoir que je suis allée voir ailleurs rendrait son envie de me faire l'amour plus importante (???)


J'avoue que moi même j'ai du mal a comprendre la signification, mais je me dis que peut-être qu'il se dit que si rien ne lui donne envie et qu'il se voit en quelque sorte comme un problème, il pense peut être que si tu vas voir ailleurs ça va ranimer quelque chose chez lui. Soit c'est un extrême manque de confiance en lui et il ne comprend pas vraiment que quand on est asexuel, le désir sexuel n'existe pas/quasiment pas et ne va pas venir quelque soit la solution, soit il a une sorte de fantasme de ce côté là, mais bon ça serait étonnant.
Il m'a expliqué ne pas en ressentir le besoin , voir même le desinteret total pour les rapports sexuels . Il m'a avoué par la suite ne finalement pas vouloir d'enfants ( j'ai pris quelques claques émotionnelles en peu de temps, parfois dures a digérer même encore aujourd'hui) . Il a donc découvert son asexualité avec moi .


C'est vrai que ça fait beaucoup d'un coup, mais au moins maintenant tu le sais. Ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi ne pas t'avoir dit qu'il ne voulait pas d'enfants depuis le début ? Est ce que tu lui en parlais, est ce que vous en avez parlé au moment de votre rencontre ? As-tu remarqué qu'il évitait le sujet où qu'il était mal à l'aise a son évocation ?
Ce que j'ai du mal a saisir, c'est si un A éprouve quand même le besoin ou l'envie de se masturber ? car pour le coup, mon conjoint c'est quasiment quotidien avec supports pornographiques . Peut être que des A présents ici peuvent m'éclairer sur ce sujet ?
Non pas que je trouve anormal de se masturber ( j'ai bien du m'en contenter moi aussi depuis un an lol ) mais du coup pour un A , la masturbation n'est pas incompatible ? Sans pour autant éprouver d'envie pour son/sa partenaire d'aller plus loin dans l'acte sexuel ?


Être asexuel et se masturber n'est pas incompatible, vu que l'asexualité, c'est de ne pas ressentir de désir sexuel pour autrui. Je sais qu'en général, les S imaginent ou ont du désir sexuel pour quelqu'un, et donc assouvissent de cette manière là, souvent en imaginant des choses etc. Donc chez les S, c'est souvent lié a un désir sexuel.

Bon. Les A peuvent se masturber pour plein d'autres raisons : un excitation sans objet (donc pas parce qu'il y a un désir sexuel a proprement parler, mais parce qu'il y a un besoin physiologique)
Une envie de détente ou de s'endormir, ça peut aider.
Ou même une excitation avec objet, comme de la pornographie effectivement, mais disons qu'une personne asexuelle ne se voit pas à la place des personnes faisant cela en général, ou alors seulement dans une idée de fantasme. Disons que même dans ce cas, il n'y aucune projection dans la réalité, puisqu'il n'y a pas d'attirance sexuelle pour d'autres personnes.
C'est une question de libido a ce moment là : il y a une excitation, (le quand) mais pas de personne (le qui). Donc la solution dans ce cas là c'est de se débrouiller seul.

Après, il y a aussi des personnes asexuelles qui n'ont aucune envie de se masturber. Dans tout les cas, disons que ça respecte la définition de l'asexualité.

La différence, c'est qu'une personne sexuelle qui se masturbe peut le faire parce qu'elle a un désir sexuel non assouvi.

Après, je me pose une question. Est ce qu'il n'y aurait pas une addiction a la pornographie ? Parce que dans ce cas là, c'est possible aussi qu'il se désintéresse de la réalité. Ça serait intéressant de savoir si il y a une addiction ou pas, parce que ça pourrait changer des choses.
Et dernière question, est ce que par amour un A peut envisager d'avoir des rapports ? mais dans ce cas , il/elle se forcerait non ...? ce qui n'est malheureusement pas le mieux, sauf si on est ultra égoïste mais ce n'est pas le but .


Oui un A peut envisager des rapports, et oui dans ce cas là il se forcerait, ce qui est déconseillé en général parce que ça peut risquer de vraiment dégoûter à la longue.

Après, tout dépend de comment ton conjoint voit le sexe. Est ce que ça le dégoûte ? Est-ce qu'il est juste indifférent ? Est ce qu'il peut en avoir ? Il va falloir que vous en discutiez pour savoir si un compromis est possible dépendant de la réponse.
J'arrive a me contenter de cette situation pour l'instant, car je l'aime, et que d'après plusieurs témoignages sur ce forum, une relation A/S n'est pas incompatible , mais disons que j'aimerais être éclairée un peu plus :)
C'est déjà une très bonne chose si vous n'en souffrez pas ! :D
Merci a tous et toutes de m'avoir lue, et si réponses il y a, c'est encore mieux
Voila, j'espère que ce pavé ne vous aura pas découragé pour m'apporter des réponses
De rien et n'hésite pas si tu as d'autres questions :wink:
♠ Why frick frack when you can snick snack ? ♠ :cake:
Avatar de l’utilisateur
PassionA
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2352
Inscription : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Ka nama kaa lajerama
A aimé : 551 fois
A été aimé : 785 fois

Re: Conjoint A, découverte récente ,besoin d'aide

Message par PassionA »

Bonjour et bienvenue :)
chachou a écrit : 26 juil. 2021, 17:04 Ce que j'ai du mal a saisir, c'est si un A éprouve quand même le besoin ou l'envie de se masturber ?
Oui c'est normal qu'une personne asexuelle puisse avoir envie de se masturber. L'asexualité c'est juste le fait de ne pas ressentir d'attirance sexuelle pour les autres, mais ça n'empêche pas d'avoir une libido. C'est d'ailleurs souvent compliqué pour un asexuel avec une forte libido de se comprendre asexuel car comme toi, on peut penser que les asexuels sont dénués de libido mais ce n'est pas le cas.
chachou a écrit : 26 juil. 2021, 17:04 Et dernière question, est ce que par amour un A peut envisager d'avoir des rapports ? mais dans ce cas , il/elle se forcerait non ...?
Une personne asexuelle a un corps fonctionnel et donc peut avoir des rapports sexuels. Mais se forcer "par amour" c'est une question très personnelle, car tout le monde n'en est pas forcément capable, surtout quand on a compris qu'on est asexuel on a beaucoup moins envie de se forcer, car on sait que ça ne va pas aider de le faire. Certaines personnes asexuelles sont dites sex-favorable et n'ont pas de problème à avoir des rapports sexuels, mais ce n'est pas le cas de tous et pour beaucoup de personnes asexuelles avoir une relation sexuelle c'est une galère dont on se passe volontiers, quand ce n'est pas carrément quelque chose que l'on ne peut pas supporter de faire.
chachou
Membre junior
Messages : 6
Inscription : 26 juil. 2021, 16:14
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Conjoint A, découverte récente ,besoin d'aide

Message par chachou »

Sauf, qu'un soir , un peu alcoolisé l'un et l'autre, il a fini par en parler et lâcher le morceau sur cette situation. Il m'a dit de lui même " je pense que je suis asexuel" ( je me suis dit qu'il avait du faire des recherches sur le sujet évidemment ). S'en est suivi toute une tirade en me disant qu'il ne me trompait pas ni ne m'avait trompé (oui parce que ça faisait parti de mes interrogations tout de meme) , que le problème ne venait pas de moi , que j'étais toujours aussi belle a ses yeux et attirante mais qu'il n'éprouvait tout simplement pas l'envie de me faire l'amour . Il m'a même sorti qu'il comprendrait si j'allais voir ailleurs pour satisfaire mes envies et besoins charnels . J'imagine qu'il y a un sentiment de "possessivité " qui s'installe dans ce cas . Mais ce n'est pas envisageable pour moi, j'aime trop mon homme pour envisager de faire l'amour avec quelqu'un d'autre par "besoin" .
Par le passé, a priori avec ses ex compagnes, les rapports n'étaient pas forcement réguliers non plus, mais ne se sont pas arrêtés pour autant . D'ou mes questionnements ( qu'est ce que j'avais fait MOI pour que ça en devienne un déclic pour lui dans notre relation)


Tu n'as absolument rien fait. Je dirais même, d'un point de vue extérieur, que si il t'en a parlé c'est qu'il te fait confiance, sûrement plus qu'à ses anciennes partenaires parce que de ce que tu me dis, il n'a pas évoqué le sujet avec elles, il a donc été d'une certaine manière "coincé" a se forcer d'avoir des rapports sexuels. Bon, même si il était alcoolisé, ça déshinibe, il avait sûrement besoin de t'en parler.


Oui je pense que c'est une bonne chose qu'il en ait parlé, même alcoolisé, et que a priori il se rendait bien compte que quelque chose n'allait pas dans notre vie de couple, et a décidé de lui même de faire quelques recherches sur le sujet ! Il s'est , je pense, rendu compte que cette situation me faisait enormement souffrir et que j'avais besoin de réponses
En ajoutant également que peut être le fait de savoir que je suis allée voir ailleurs rendrait son envie de me faire l'amour plus importante (???)


J'avoue que moi même j'ai du mal a comprendre la signification, mais je me dis que peut-être qu'il se dit que si rien ne lui donne envie et qu'il se voit en quelque sorte comme un problème, il pense peut être que si tu vas voir ailleurs ça va ranimer quelque chose chez lui. Soit c'est un extrême manque de confiance en lui et il ne comprend pas vraiment que quand on est asexuel, le désir sexuel n'existe pas/quasiment pas et ne va pas venir quelque soit la solution, soit il a une sorte de fantasme de ce côté là, mais bon ça serait étonnant.


J'ai pris ça , sur le moment , comme une provocation de sa part . Avec le recul, et vu notre situation, je le connais, il ne supporterait pas de savoir que je suis allée voir ailleurs . Je ne pense pas que ce soit la solution, ça briserait définitivement quelque chose entre nous, pour lui comme pour moi. Il a été malheureusement victime des infidélités de ses ex (peut être a cause de ce manque de rapports sexuels déjà a l'époque ?) . Le dicton, "ne fais pas aux autres ce que tu ne veux pas qu'on te fasse" prend tout son sens . Ca le détruirait, et je pense renforcerait son idée qu'il n'est pas comme tout le monde, comme ses potes qui ont a priori une vie sexuelle épanouie . Je ne dis pas que l'asexualité n'est pas normale, bien au contraire, cela permet pour les S comme moi de comprendre ce qu'il en est plutot que de reprocher a l'autre son manque d'attention et de fougue! Mais il fait lui aussi le coq devant les copains , prétextant avoir une vie sexuelle très enrichissante alors qu'il n'en est rien . Je ne comprend d'ailleurs pas cette volonté de crier haut et fort cette pseudo sexualité qu'il a . Ca reste un mec, donc l'égo qui va avec la dessus ^^. Mais dans ce cas, autant ne rien dire du tout . Or parfois, c'est lui qui lance le sujet!
Il m'a expliqué ne pas en ressentir le besoin , voir même le desinteret total pour les rapports sexuels . Il m'a avoué par la suite ne finalement pas vouloir d'enfants ( j'ai pris quelques claques émotionnelles en peu de temps, parfois dures a digérer même encore aujourd'hui) . Il a donc découvert son asexualité avec moi .


C'est vrai que ça fait beaucoup d'un coup, mais au moins maintenant tu le sais. Ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi ne pas t'avoir dit qu'il ne voulait pas d'enfants depuis le début ? Est ce que tu lui en parlais, est ce que vous en avez parlé au moment de votre rencontre ? As-tu remarqué qu'il évitait le sujet où qu'il était mal à l'aise a son évocation ?

Au début de notre relation, et ce pendant plusieurs mois voire années (jusqu'a il y a peu finalement) j'étais la future mère de ses enfants, nous sommes fiancés et avons acheté une maison, ça allait dans la continuité des choses . Il n'a jamais émit le refus d'avoir des enfants ensemble, bien au contraire , il répétait a tous que nous essayions d'avoir un bébé et qu'il en était content . Le covid nous a gentiment mais surement fait prendre la décision de décaler ce projet bébé pour des raisons financières ( nous ne pouvions à l'époque pas assumer une grossesse et un bébé ) aujourd'hui cela va mieux, mais monsieur a décidé qu'il ne voulait plus d'enfants .
Ce que j'ai du mal a saisir, c'est si un A éprouve quand même le besoin ou l'envie de se masturber ? car pour le coup, mon conjoint c'est quasiment quotidien avec supports pornographiques . Peut être que des A présents ici peuvent m'éclairer sur ce sujet ?
Non pas que je trouve anormal de se masturber ( j'ai bien du m'en contenter moi aussi depuis un an lol ) mais du coup pour un A , la masturbation n'est pas incompatible ? Sans pour autant éprouver d'envie pour son/sa partenaire d'aller plus loin dans l'acte sexuel ?


Être asexuel et se masturber n'est pas incompatible, vu que l'asexualité, c'est de ne pas ressentir de désir sexuel pour autrui. Je sais qu'en général, les S imaginent ou ont du désir sexuel pour quelqu'un, et donc assouvissent de cette manière là, souvent en imaginant des choses etc. Donc chez les S, c'est souvent lié a un désir sexuel.

Bon. Les A peuvent se masturber pour plein d'autres raisons : un excitation sans objet (donc pas parce qu'il y a un désir sexuel a proprement parler, mais parce qu'il y a un besoin physiologique)
Une envie de détente ou de s'endormir, ça peut aider.
Ou même une excitation avec objet, comme de la pornographie effectivement, mais disons qu'une personne asexuelle ne se voit pas à la place des personnes faisant cela en général, ou alors seulement dans une idée de fantasme. Disons que même dans ce cas, il n'y aucune projection dans la réalité, puisqu'il n'y a pas d'attirance sexuelle pour d'autres personnes.
C'est une question de libido a ce moment là : il y a une excitation, (le quand) mais pas de personne (le qui). Donc la solution dans ce cas là c'est de se débrouiller seul.

Après, il y a aussi des personnes asexuelles qui n'ont aucune envie de se masturber. Dans tout les cas, disons que ça respecte la définition de l'asexualité.

La différence, c'est qu'une personne sexuelle qui se masturbe peut le faire parce qu'elle a un désir sexuel non assouvi.

Après, je me pose une question. Est ce qu'il n'y aurait pas une addiction a la pornographie ? Parce que dans ce cas là, c'est possible aussi qu'il se désintéresse de la réalité. Ça serait intéressant de savoir si il y a une addiction ou pas, parce que ça pourrait changer des choses.

D'accord, bon déjà ça me permet d'y voir plus clair, et de résolument oublier que je ne suis pas le problème la dedans . Non je ne pense pas qu'il ait une addiction a la pornographie, il m'a meme avoué que c'était juste histoire de s'exciter un peu pour faire ses petites affaires, mais n'y trouvait pas plus de plaisir que ça
Et dernière question, est ce que par amour un A peut envisager d'avoir des rapports ? mais dans ce cas , il/elle se forcerait non ...? ce qui n'est malheureusement pas le mieux, sauf si on est ultra égoïste mais ce n'est pas le but .


Oui un A peut envisager des rapports, et oui dans ce cas là il se forcerait, ce qui est déconseillé en général parce que ça peut risquer de vraiment dégoûter à la longue.

Après, tout dépend de comment ton conjoint voit le sexe. Est ce que ça le dégoûte ? Est-ce qu'il est juste indifférent ? Est ce qu'il peut en avoir ? Il va falloir que vous en discutiez pour savoir si un compromis est possible dépendant de la réponse.

Non ça ne le dégoûte pas, il n'y voit juste aucun intérêt a faire l'amour . C'est fatiguant, ça sert pas a grand chose , y'a mieux a faire ^^. Je n'ai pas le même avis la dessus mais bon , chacun son opinion . Pour moi c'est partager du plaisir avec son partenaire, oublier les tracas du quotidien et ne faire qu'un avec la personne qu'on aime le temps d'un instant ( mon coté fleur bleue ça :D ) Il n'a pas de problèmes physique comme des troubles de l'érection ou de précocité (en tout ças de ce que j'en sais aujourd'hui)
J'arrive a me contenter de cette situation pour l'instant, car je l'aime, et que d'après plusieurs témoignages sur ce forum, une relation A/S n'est pas incompatible , mais disons que j'aimerais être éclairée un peu plus :)
C'est déjà une très bonne chose si vous n'en souffrez pas ! :D

Disons que j'en ai énormément souffert pendant plusieurs mois, ne comprenant pas ce que j'avais pu faire de mal pour qu'il me repousse . Aujourd'hui j'ai compris, mais parfois c'est très dur de garder le sourire et de se rappeler que ce n'est pas moi le problème , je reste une femme avec des besoins , mais je sais qu'il ne peut / veut pas les assouvir pour le moment
Merci a tous et toutes de m'avoir lue, et si réponses il y a, c'est encore mieux
Voila, j'espère que ce pavé ne vous aura pas découragé pour m'apporter des réponses
De rien et n'hésite pas si tu as d'autres questions :wink:
[/quote]

Merci beaucoup :D
Avatar de l’utilisateur
Grignoteuse de bouquins
Aveuglant(e)
Messages : 2691
Inscription : 02 oct. 2017, 19:17
Localisation : Nice
Pronom : Ael/Elle
A aimé : 893 fois
A été aimé : 994 fois

Re: Conjoint A, découverte récente ,besoin d'aide

Message par Grignoteuse de bouquins »

chachou a écrit : 26 juil. 2021, 18:24 Mais il fait lui aussi le coq devant les copains , prétextant avoir une vie sexuelle très enrichissante alors qu'il n'en est rien . Je ne comprend d'ailleurs pas cette volonté de crier haut et fort cette pseudo sexualité qu'il a . Ca reste un mec, donc l'égo qui va avec la dessus ^^. Mais dans ce cas, autant ne rien dire du tout . Or parfois, c'est lui qui lance le sujet!
De ce côté-là, je rajouterais que quand on est asexuel, il y a énormément de pression sociale (et de jugement) de tout les côté pour avoir des rapports sexuels. Il peut même il y avoir des violences. Il y a certaines personnes qui vont s'inventer une vie sexuelle afin de satisfaire leur ego et de faire le coq, et ce n'est pas rare avec toutes les injonctions a la performance qui existent dans cette société, mais avec l'asexualité en plus, j'ai du mal a me dire que c'est juste une question d'égo. Je suis aussi passée par là, et d'autres membres du forum aussi, quand on est asexuel, si on invente des histoires c'est surtout pour qu'on nous fiche la paix, quitte à aller loin dans le mensonge devant les amis.
Au début de notre relation, et ce pendant plusieurs mois voire années (jusqu'a il y a peu finalement) j'étais la future mère de ses enfants, nous sommes fiancés et avons acheté une maison, ça allait dans la continuité des choses . Il n'a jamais émit le refus d'avoir des enfants ensemble, bien au contraire , il répétait a tous que nous essayions d'avoir un bébé et qu'il en était content . Le covid nous a gentiment mais surement fait prendre la décision de décaler ce projet bébé pour des raisons financières ( nous ne pouvions à l'époque pas assumer une grossesse et un bébé ) aujourd'hui cela va mieux, mais monsieur a décidé qu'il ne voulait plus d'enfants


Encore une fois, j'ai peut être envie de dire qu'il s'est brimé par injonction sociale, qu'il disait aux autres cette histoire d'enfants pour qu'on lui fiche la paix. Peut être qu'à la base son vrai désir, c'était de ne pas avoir d'enfants. Dans ce cas là, je trouve ça quand même pas du tout sain de sa part de t'avoir menti ou de ne pas t'en avoir parlé.

Sinon, effectivement il a peut être juste changé d'avis, et dans ce cas là il ne faut pas lui en vouloir. Tu penses qu'il y a une raison pour laquelle il y aurait un changement d'avis si soudain ?
D'accord, bon déjà ça me permet d'y voir plus clair, et de résolument oublier que je ne suis pas le problème la dedans . Non je ne pense pas qu'il ait une addiction a la pornographie, il m'a meme avoué que c'était juste histoire de s'exciter un peu pour faire ses petites affaires, mais n'y trouvait pas plus de plaisir que ça
D'accord, on peut éliminer cette cause alors, ça correspond bien à un profil asexuel.
Non ça ne le dégoûte pas, il n'y voit juste aucun intérêt a faire l'amour . C'est fatiguant, ça sert pas a grand chose , y'a mieux a faire ^^. Je n'ai pas le même avis la dessus mais bon , chacun son opinion . Pour moi c'est partager du plaisir avec son partenaire, oublier les tracas du quotidien et ne faire qu'un avec la personne qu'on aime le temps d'un instant ( mon coté fleur bleue ça :D ) Il n'a pas de problèmes physique comme des troubles de l'érection ou de précocité (en tout ças de ce que j'en sais aujourd'hui)
Dans ce cas là, j'imagine qu'il serait envisageable de trouver un compromis ou une fréquence acceptable pour les deux parties (à moins que tu puisses te résoudre à ne rien faire). Si il n'est pas fermé à la discussion, tu peux lui en parler, juste pour savoir si c'est une alternative possible.
♠ Why frick frack when you can snick snack ? ♠ :cake:
chachou
Membre junior
Messages : 6
Inscription : 26 juil. 2021, 16:14
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Conjoint A, découverte récente ,besoin d'aide

Message par chachou »

Grignoteuse de bouquins a écrit : 26 juil. 2021, 18:52
chachou a écrit : 26 juil. 2021, 18:24 Mais il fait lui aussi le coq devant les copains , prétextant avoir une vie sexuelle très enrichissante alors qu'il n'en est rien . Je ne comprend d'ailleurs pas cette volonté de crier haut et fort cette pseudo sexualité qu'il a . Ca reste un mec, donc l'égo qui va avec la dessus ^^. Mais dans ce cas, autant ne rien dire du tout . Or parfois, c'est lui qui lance le sujet!
De ce côté-là, je rajouterais que quand on est asexuel, il y a énormément de pression sociale (et de jugement) de tout les côté pour avoir des rapports sexuels. Il peut même il y avoir des violences. Il y a certaines personnes qui vont s'inventer une vie sexuelle afin de satisfaire leur ego et de faire le coq, et ce n'est pas rare avec toutes les injonctions a la performance qui existent dans cette société, mais avec l'asexualité en plus, j'ai du mal a me dire que c'est juste une question d'égo. Je suis aussi passée par là, et d'autres membres du forum aussi, quand on est asexuel, si on invente des histoires c'est surtout pour qu'on nous fiche la paix, quitte à aller loin dans le mensonge devant les amis.


Oui ça je suis entièrement d'accord avec toi, il y a une telle stigmatisation de la sexualité, de ce qu'il faut faire / ne pas faire . C'est affligeant, chacun est comme il est , sans avoir besoin de subir des regards interrogateurs ou non compréhensifs de la situation
Au début de notre relation, et ce pendant plusieurs mois voire années (jusqu'a il y a peu finalement) j'étais la future mère de ses enfants, nous sommes fiancés et avons acheté une maison, ça allait dans la continuité des choses . Il n'a jamais émit le refus d'avoir des enfants ensemble, bien au contraire , il répétait a tous que nous essayions d'avoir un bébé et qu'il en était content . Le covid nous a gentiment mais surement fait prendre la décision de décaler ce projet bébé pour des raisons financières ( nous ne pouvions à l'époque pas assumer une grossesse et un bébé ) aujourd'hui cela va mieux, mais monsieur a décidé qu'il ne voulait plus d'enfants


Encore une fois, j'ai peut être envie de dire qu'il s'est brimé par injonction sociale, qu'il disait aux autres cette histoire d'enfants pour qu'on lui fiche la paix. Peut être qu'à la base son vrai désir, c'était de ne pas avoir d'enfants. Dans ce cas là, je trouve ça quand même pas du tout sain de sa part de t'avoir menti ou de ne pas t'en avoir parlé.

Sinon, effectivement il a peut être juste changé d'avis, et dans ce cas là il ne faut pas lui en vouloir. Tu penses qu'il y a une raison pour laquelle il y aurait un changement d'avis si soudain ?

Je pense qu'il a tout simplement changé d'avis, entre les problèmes financiers, l'intimité qui s'est épuisée, plus de raisons de rester dans cet optique d'avoir des enfants . J'en fais aujourd'hui le deuil, plein de couples sont heureux sans enfants. Mais j'avoue que ce revirement de situation sans avoir été préparée avant a été l'un des plus gros choc émotionnel de notre histoire .... mais je suis encore la, je l'aime plus que tout et suis persuadée que c'est l'homme de ma vie . Mais cela n'a pas été facile du tout de l'accepter
D'accord, bon déjà ça me permet d'y voir plus clair, et de résolument oublier que je ne suis pas le problème la dedans . Non je ne pense pas qu'il ait une addiction a la pornographie, il m'a meme avoué que c'était juste histoire de s'exciter un peu pour faire ses petites affaires, mais n'y trouvait pas plus de plaisir que ça
D'accord, on peut éliminer cette cause alors, ça correspond bien à un profil asexuel.
Non ça ne le dégoûte pas, il n'y voit juste aucun intérêt a faire l'amour . C'est fatiguant, ça sert pas a grand chose , y'a mieux a faire ^^. Je n'ai pas le même avis la dessus mais bon , chacun son opinion . Pour moi c'est partager du plaisir avec son partenaire, oublier les tracas du quotidien et ne faire qu'un avec la personne qu'on aime le temps d'un instant ( mon coté fleur bleue ça :D ) Il n'a pas de problèmes physique comme des troubles de l'érection ou de précocité (en tout ças de ce que j'en sais aujourd'hui)
Dans ce cas là, j'imagine qu'il serait envisageable de trouver un compromis ou une fréquence acceptable pour les deux parties (à moins que tu puisses te résoudre à ne rien faire). Si il n'est pas fermé à la discussion, tu peux lui en parler, juste pour savoir si c'est une alternative possible.
Le bémol, c'est que pour lui, ce n'est pas envisageable d'avoir des rapports, même pour me contenter ne serait ce qu'un peu ... alors je fais avec, pour l'instant ça me convient . Si lui ça lui convient également, alors nous vivrons comme ça . Mais je dis ça aujourd'hui, peut être qu'un jour ça ne me conviendra plus , mais je n'ai pas de boule de cristal, je ne peux pas savoir a l'avance ^^
Avatar de l’utilisateur
Ted21
Affable
Messages : 119
Inscription : 23 juin 2021, 15:08
Localisation : Dijon
A aimé : 37 fois
A été aimé : 67 fois

Re: Conjoint A, découverte récente ,besoin d'aide

Message par Ted21 »

Je ne vais pas re raconter mon histoire, il est possible de la lire sur ce forum mais c'est un peu ce qu'il s'est passé avec mon ex-femme la différence est que moi je ne savais pas que j'étais A à ce moment là et quand je l'ai su j'étais déjà séparé. Mais je pense que cela n'aurait rien changé qu'elle le sache...
Image
Avatar de l’utilisateur
Baelfire
BadAce
Messages : 4289
Inscription : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 733 fois
A été aimé : 1333 fois

Re: Conjoint A, découverte récente ,besoin d'aide

Message par Baelfire »

Salut Chachou et bienvenue !!!

Tous les copains t'ont bien répondu je n'ai rien à ajouter. Il y a toute fois une chose qui m'interpelle c'est ça :
chachou a écrit : 26 juil. 2021, 18:24Au début de notre relation, et ce pendant plusieurs mois voire années (jusqu'a il y a peu finalement) j'étais la future mère de ses enfants, nous sommes fiancés et avons acheté une maison, ça allait dans la continuité des choses . Il n'a jamais émit le refus d'avoir des enfants ensemble, bien au contraire , il répétait a tous que nous essayions d'avoir un bébé et qu'il en était content . Le covid nous a gentiment mais surement fait prendre la décision de décaler ce projet bébé pour des raisons financières ( nous ne pouvions à l'époque pas assumer une grossesse et un bébé ) aujourd'hui cela va mieux, mais monsieur a décidé qu'il ne voulait plus d'enfants .
Comment est ce qu'on peut changer d'avis aussi brutalement là dessus ? Apparemment depuis le départ il a une forte envie de paternité. Je pense que ça pourrait être bien de creuser ne serait-ce que pour s'assurer que ce n'est pas pour de mauvaises raisons. Imaginons que ce soit pour ne plus avoir de relations sexuelles, il y a d'autres solutions pour faire en enfant. Il faudrait comprendre pourquoi il renonce à votre projet de vie. A mes yeux ça ressemble plus à de la résignation qu'à un véritable choix de sa part.
Image
Avatar de l’utilisateur
Grignoteuse de bouquins
Aveuglant(e)
Messages : 2691
Inscription : 02 oct. 2017, 19:17
Localisation : Nice
Pronom : Ael/Elle
A aimé : 893 fois
A été aimé : 994 fois

Re: Conjoint A, découverte récente ,besoin d'aide

Message par Grignoteuse de bouquins »

chachou a écrit : 26 juil. 2021, 19:00 Non ça ne le dégoûte pas, il n'y voit juste aucun intérêt a faire l'amour . C'est fatiguant, ça sert pas a grand chose , y'a mieux a faire ^^. Je n'ai pas le même avis la dessus mais bon , chacun son opinion . Pour moi c'est partager du plaisir avec son partenaire, oublier les tracas du quotidien et ne faire qu'un avec la personne qu'on aime le temps d'un instant ( mon coté fleur bleue ça :D ) Il n'a pas de problèmes physique comme des troubles de l'érection ou de précocité (en tout ças de ce que j'en sais aujourd'hui)
Dans ce cas là, j'imagine qu'il serait envisageable de trouver un compromis ou une fréquence acceptable pour les deux parties (à moins que tu puisses te résoudre à ne rien faire). Si il n'est pas fermé à la discussion, tu peux lui en parler, juste pour savoir si c'est une alternative possible.
Le bémol, c'est que pour lui, ce n'est pas envisageable d'avoir des rapports, même pour me contenter ne serait ce qu'un peu ... alors je fais avec, pour l'instant ça me convient . Si lui ça lui convient également, alors nous vivrons comme ça . Mais je dis ça aujourd'hui, peut être qu'un jour ça ne me conviendra plus , mais je n'ai pas de boule de cristal, je ne peux pas savoir a l'avance ^^
Je suis d'accord avec Bael, un changement d'avis si soudain, ça met la puce à l'oreille. En tout cas, j'espère que cette situation ne débouchera pas sur quelque chose qui vous fait souffrir. Si la situation va bien pour l'instant, c'est très bien, mais il faudrait peut-être penser à des solutions dans le cas où ça finirait par te peser un peu trop, parce qu'effectivement on ne peut pas lire dans l'avenir. Après, ça sert à rien de trop paniquer évidemment, ça fait plaisir de lire que la situation n'est pas horriblement insupportable pour toi aussi bien que pour lui, il y a des parfois sur le forum des témoignages assez tristes :?
♠ Why frick frack when you can snick snack ? ♠ :cake:
Avatar de l’utilisateur
Freaks
Adepte
Messages : 198
Inscription : 27 déc. 2020, 19:09
A aimé : 175 fois
A été aimé : 101 fois

Re: Conjoint A, découverte récente ,besoin d'aide

Message par Freaks »

Sur le sujet des enfants, ça pourrait être aussi qu'il donnait le change, de même qu'il fait le coq devant les autres ?

J'ai l'impression (peut-être fausse ?) que son vrai problème est de ne pas assumer d'être asexuel, et que c'est ça qui rejaillit sur votre couple... Après, je ne lui jette pas la pierre, je me suis menti à moi-même pendant des années (quant à "faire le coq", je fuyais les milieux trop virils, qui m'auraient sans doute mis en porte-à-faux de ce point de vue-là). Peut-être que ça le prédisposerait plus à faire des compromis s'il sentait moins la pression sociale (s'il avait plus confiance en lui) ?

Pour la masturbation (et son rapport avec l'asexualité), je rajouterais que ça peut-être aussi une façon de se persuader soi-même qu'on est physiquement fonctionnel (quand je me croyais hétérosexuel, je me masturbais beaucoup, mais une fois que j'ai compris que j'étais asexuel, la pratique a totalement perdu de son intérêt pour moi - en mode "à quoi bon, je veux rester seul de toute façon").

Bon, je ne suis pas bien sûr que tout ça t'aide, mais bon courage en tout cas pour la suite !
On reconnaît la pression sociale au bruit qu'elle fait quand elle s'en va.
chachou
Membre junior
Messages : 6
Inscription : 26 juil. 2021, 16:14
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Conjoint A, découverte récente ,besoin d'aide

Message par chachou »

Baelfire a écrit : 27 juil. 2021, 09:21 Salut Chachou et bienvenue !!!

Tous les copains t'ont bien répondu je n'ai rien à ajouter. Il y a toute fois une chose qui m'interpelle c'est ça :
chachou a écrit : 26 juil. 2021, 18:24Au début de notre relation, et ce pendant plusieurs mois voire années (jusqu'a il y a peu finalement) j'étais la future mère de ses enfants, nous sommes fiancés et avons acheté une maison, ça allait dans la continuité des choses . Il n'a jamais émit le refus d'avoir des enfants ensemble, bien au contraire , il répétait a tous que nous essayions d'avoir un bébé et qu'il en était content . Le covid nous a gentiment mais surement fait prendre la décision de décaler ce projet bébé pour des raisons financières ( nous ne pouvions à l'époque pas assumer une grossesse et un bébé ) aujourd'hui cela va mieux, mais monsieur a décidé qu'il ne voulait plus d'enfants .
Comment est ce qu'on peut changer d'avis aussi brutalement là dessus ? Apparemment depuis le départ il a une forte envie de paternité. Je pense que ça pourrait être bien de creuser ne serait-ce que pour s'assurer que ce n'est pas pour de mauvaises raisons. Imaginons que ce soit pour ne plus avoir de relations sexuelles, il y a d'autres solutions pour faire en enfant. Il faudrait comprendre pourquoi il renonce à votre projet de vie. A mes yeux ça ressemble plus à de la résignation qu'à un véritable choix de sa part.
Coucou et merci pour ta réponse :)
Je me suis longuement posée la question aussi! Il faut savoir qu'il a eu un enfant il y a très longtemps et avec qui il n'a plus de contact aujourd'hui . Je pense que c'est une réelle souffrance pour lui aujourd'hui et peut être a t-il peur de se voir répéter le schéma et cherche donc a se protéger et ne plus en avoir ... Je pense aussi que c'est plus de la résignation qu'autre chose ... quitte a en souffrir, mais dans cette idée de ne pas avoir de rapports sexuels, peut être se dit-il que de toute façon il ne sera plus père donc autant éviter ... tellement de questions qui restent aujourd'hui sans réponses . Et malheureusement ce sont des questions que je lui ai déjà posées, et il s'énerve quand je cherche a en parler
chachou
Membre junior
Messages : 6
Inscription : 26 juil. 2021, 16:14
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Conjoint A, découverte récente ,besoin d'aide

Message par chachou »

Grignoteuse de bouquins a écrit : 27 juil. 2021, 16:24
chachou a écrit : 26 juil. 2021, 19:00 Non ça ne le dégoûte pas, il n'y voit juste aucun intérêt a faire l'amour . C'est fatiguant, ça sert pas a grand chose , y'a mieux a faire ^^. Je n'ai pas le même avis la dessus mais bon , chacun son opinion . Pour moi c'est partager du plaisir avec son partenaire, oublier les tracas du quotidien et ne faire qu'un avec la personne qu'on aime le temps d'un instant ( mon coté fleur bleue ça :D ) Il n'a pas de problèmes physique comme des troubles de l'érection ou de précocité (en tout ças de ce que j'en sais aujourd'hui)
Dans ce cas là, j'imagine qu'il serait envisageable de trouver un compromis ou une fréquence acceptable pour les deux parties (à moins que tu puisses te résoudre à ne rien faire). Si il n'est pas fermé à la discussion, tu peux lui en parler, juste pour savoir si c'est une alternative possible.
Le bémol, c'est que pour lui, ce n'est pas envisageable d'avoir des rapports, même pour me contenter ne serait ce qu'un peu ... alors je fais avec, pour l'instant ça me convient . Si lui ça lui convient également, alors nous vivrons comme ça . Mais je dis ça aujourd'hui, peut être qu'un jour ça ne me conviendra plus , mais je n'ai pas de boule de cristal, je ne peux pas savoir a l'avance ^^
Je suis d'accord avec Bael, un changement d'avis si soudain, ça met la puce à l'oreille. En tout cas, j'espère que cette situation ne débouchera pas sur quelque chose qui vous fait souffrir. Si la situation va bien pour l'instant, c'est très bien, mais il faudrait peut-être penser à des solutions dans le cas où ça finirait par te peser un peu trop, parce qu'effectivement on ne peut pas lire dans l'avenir. Après, ça sert à rien de trop paniquer évidemment, ça fait plaisir de lire que la situation n'est pas horriblement insupportable pour toi aussi bien que pour lui, il y a des parfois sur le forum des témoignages assez tristes :?
Je lui ai effectivement suggéré qu'il y avait d'autres façons d'avoir des enfants si vraiment c'était aussi insoutenable pour lui . Nous verrons au fil du temps mais il y a vraiment des jours ou c'est plus pesant que d'autres :(
chachou
Membre junior
Messages : 6
Inscription : 26 juil. 2021, 16:14
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Conjoint A, découverte récente ,besoin d'aide

Message par chachou »

Freaks a écrit : 27 juil. 2021, 20:28 Sur le sujet des enfants, ça pourrait être aussi qu'il donnait le change, de même qu'il fait le coq devant les autres ?

J'ai l'impression (peut-être fausse ?) que son vrai problème est de ne pas assumer d'être asexuel, et que c'est ça qui rejaillit sur votre couple... Après, je ne lui jette pas la pierre, je me suis menti à moi-même pendant des années (quant à "faire le coq", je fuyais les milieux trop virils, qui m'auraient sans doute mis en porte-à-faux de ce point de vue-là). Peut-être que ça le prédisposerait plus à faire des compromis s'il sentait moins la pression sociale (s'il avait plus confiance en lui) ?

Pour la masturbation (et son rapport avec l'asexualité), je rajouterais que ça peut-être aussi une façon de se persuader soi-même qu'on est physiquement fonctionnel (quand je me croyais hétérosexuel, je me masturbais beaucoup, mais une fois que j'ai compris que j'étais asexuel, la pratique a totalement perdu de son intérêt pour moi - en mode "à quoi bon, je veux rester seul de toute façon").

Bon, je ne suis pas bien sûr que tout ça t'aide, mais bon courage en tout cas pour la suite !
Je pense un peu comme toi, il n'assume peut être pas pleinement ce qu'il est et effectivement ça rejaillit sur notre vie de couple . J'ai bien tenté maintes et maintes fois de lui faire comprendre qu'il n'y avait aucun mal a ça, qu'en tout cas moi je l'accepte. Ca n'a pas l'air de l'apaiser pour autant , et effectivement peut être que la masturbation reste un moyen de vérifier que tout fonctionne en bas ! Merci pour ton témoignage , ça m'aide tout de meme :)
Avatar de l’utilisateur
Nekome
Membre
Messages : 20
Inscription : 22 juil. 2021, 19:10
Pronom : elle
A aimé : 4 fois
A été aimé : 10 fois

Re: Conjoint A, découverte récente ,besoin d'aide

Message par Nekome »

J'ai eu le même ressenti que Freaks, qu'il n'assume pas totalement son asexualité.
J'ai longtemps pensé que je voulais des enfants parce que c'était mon idée de la famille, ou plutôt l'idée de famille imposée par la société. A cette époque, j'avais besoin de me sentir normale dû à tout un passif qui me pèse encore.

Pour la masturbation et consommation de porno, je ne peux que répéter ce qui a été dit précédemment. Ca peut être varié, allant de la conscience de la production d'un petit shoot d'hormones, à l'excitation sur une situation/une fantasme/un scénario.
Guadiana
Aguerri(e)
Messages : 536
Inscription : 28 sept. 2016, 01:55
Localisation : Normandie
Pronom : Elle
A aimé : 171 fois
A été aimé : 111 fois

Re: Conjoint A, découverte récente ,besoin d'aide

Message par Guadiana »

chachou a écrit : 26 juil. 2021, 17:04 Bonjour a toutes et a tous,

Je viens de sauter le pas et m'inscrire sur ce forum, après plusieurs visites afin de chercher des réponses a mon "problème" . Alors me voila :)

Je vous fais un petit topo de ma situation (et j'espère ne pas vous ennuyer avec cela)

Je suis avec mon compagnon depuis bientôt 4 ans . Comme beaucoup de couples, les premiers mois étaient tout beaux tout roses, et pas avares de rapports sexuels entre nous .
Seulement voila, depuis maintenant 2 ans et demi, les rapports se sont espacés pour finalement disparaitre de notre vie de couple .Il faut savoir que nous sommes tous deux très amoureux l'un de l'autre, mais cette "initiative" d'arrêter les rapport sexuels n'est pas venue de moi . Je suis S, très a l'aise avec ma sexualité et en demande bien sur. Mon conjoint quant a lui, est depuis plusieurs mois, très fermé sur le sujet .
Je m'explique un peu plus en détail : juste avant le premier confinement, nos rapports s'étaient espacés et nous avions une fréquence d'une fois par mois environ . Au moment du confinement, en étant h24 ensemble, les rapports se sont intensifiés. Je me suis retrouvée avec un retard de règles et donc une possibilité de grossesse . Test négatif, et découverte du coup d'une grosse déception pour tous les deux, et surtout pour monsieur, pour qui le projet de vie de famille était important . Nous avons donc pris la décision de retenter l'expérience . Seulement voila, pour faire un bébé, pas besoin de vous faire un dessin !
Dernier rapport sexuel en juillet 2020. Je ne suis pas tombée enceinte .
S'en est suivi des tas de questions dans ma tete évidemment ( petite précision , mon conjoint n'est pas quelqu'un de causant du tout, il faut vraiment lui tirer les vers du nez pour avoir un semblant de réponses) et ce sujet là en particulier ( notre sexualité) est devenu au fil du temps quelque chose de vraiment tabou , surtout pour lui .
Je lui ai écris une lettre, lui parlant de mon ressenti en tant que femme sur cet arrêt de rapports ( perte de confiance en moi, j'ai évidemment tenté les traditionnels tenues sexy, massages etc pour éveiller quelque chose en lui, vous l'aurez deviné , sans succès) , j'ai tenté de lui parler, doucement, en hurlant, en pleurant et cela tant de fois , que j'ai fini par jeter l'éponge . Mon homme est quelqu'un de très tétu, s'il a décidé qu'il n'en parlerait pas, il n'en parlera pas :lol: . Il est heureusement très câlin et très tactile, pas avare de bisous ou autre petites attentions . Heureusement pour moi :)

Sauf, qu'un soir , un peu alcoolisé l'un et l'autre, il a fini par en parler et lâcher le morceau sur cette situation. Il m'a dit de lui même " je pense que je suis asexuel" ( je me suis dit qu'il avait du faire des recherches sur le sujet évidemment ). S'en est suivi toute une tirade en me disant qu'il ne me trompait pas ni ne m'avait trompé (oui parce que ça faisait parti de mes interrogations tout de meme) , que le problème ne venait pas de moi , que j'étais toujours aussi belle a ses yeux et attirante mais qu'il n'éprouvait tout simplement pas l'envie de me faire l'amour . Il m'a même sorti qu'il comprendrait si j'allais voir ailleurs pour satisfaire mes envies et besoins charnels . En ajoutant également que peut être le fait de savoir que je suis allée voir ailleurs rendrait son envie de me faire l'amour plus importante (???) , j'imagine qu'il y a un sentiment de "possessivité " qui s'installe dans ce cas . Mais ce n'est pas envisageable pour moi, j'aime trop mon homme pour envisager de faire l'amour avec quelqu'un d'autre par "besoin" .
Par le passé, a priori avec ses ex compagnes, les rapports n'étaient pas forcement réguliers non plus, mais ne se sont pas arrêtés pour autant . D'ou mes questionnements ( qu'est ce que j'avais fait MOI pour que ça en devienne un déclic pour lui dans notre relation)
Il m'a expliqué ne pas en ressentir le besoin , voir même le desinteret total pour les rapports sexuels . Il m'a avoué par la suite ne finalement pas vouloir d'enfants ( j'ai pris quelques claques émotionnelles en peu de temps, parfois dures a digérer même encore aujourd'hui) . Il a donc découvert son asexualité avec moi .
Ce que j'ai du mal a saisir, c'est si un A éprouve quand même le besoin ou l'envie de se masturber ? car pour le coup, mon conjoint c'est quasiment quotidien avec supports pornographiques . Peut être que des A présents ici peuvent m'éclairer sur ce sujet ?
Non pas que je trouve anormal de se masturber ( j'ai bien du m'en contenter moi aussi depuis un an lol ) mais du coup pour un A , la masturbation n'est pas incompatible ? Sans pour autant éprouver d'envie pour son/sa partenaire d'aller plus loin dans l'acte sexuel ?

Et dernière question, est ce que par amour un A peut envisager d'avoir des rapports ? mais dans ce cas , il/elle se forcerait non ...? ce qui n'est malheureusement pas le mieux, sauf si on est ultra égoïste mais ce n'est pas le but .

J'arrive a me contenter de cette situation pour l'instant, car je l'aime, et que d'après plusieurs témoignages sur ce forum, une relation A/S n'est pas incompatible , mais disons que j'aimerais être éclairée un peu plus :)

Merci a tous et toutes de m'avoir lue, et si réponses il y a, c'est encore mieux


Voila, j'espère que ce pavé ne vous aura pas découragé pour m'apporter des réponses ,
Bonjour, je ne sais pas si votre conjoint est asexuel car certains aces regardent du porno. J'ai moi-même regardé mais je me lassais rapidement. J'ai arrêté car ça me fatiguait psychologiquement, spirituellement et physiquement.

Le porno est un tue libido.
https://atlantico.fr/article/decryptage ... generation
Répondre