A et S : faire ou ne pas faire l'amour

Pour les personnes impliquées dans un couple sexuel-asexuel, ayant besoin de soutien ou voulant partager.
Avatar de l’utilisateur
dioptase
Aguerri(e)
Messages : 582
Inscription : 20 oct. 2020, 22:02
Localisation : Lyon
Pronom : Elle
A aimé : 271 fois
A été aimé : 96 fois

Re: A et S : faire ou ne pas faire l'amour

Message par dioptase »

PassionA a écrit : 22 juin 2021, 11:51
Rudiobos a écrit : 22 juin 2021, 10:50
Non, il ne faut pas faire l'amour. Avoir des relations sexuelles n'est pas un devoir, mais juste une option. Si tu ne veux pas, c'est ton droit. Si tu décides que tu veux, c'est ton droit aussi.
Oui, mais s'il souffre à cause de mon refus ? Ai-je le droit de lui faire mal pour protéger ma personne ? Il dit qu'il a besoin d'une relation sexuelle. Je pars donc du principe qu'il s'agit d'un impératif biologique.
Impératif biologique... donc le viol est une nécessité biologique alors ?

Il n'y a rien qui fera que tu en auras envie. Tu vas juste te forcer, essayer d'y prendre du plaisir (ne probablement pas en prendre), il sera mécontent car il n'aura jamais ce qu'il veut c'est à dire une femme sexuelle qui réponde à ses attentes sexuelles. Bref, avec sont état d'esprit, il sera toujours frustré. Il attend de toi que tu sois quelqu'un d'autre, parce qu’apparemment tu n'es pas assez bien pour lui comme tu es.
Parfaitement d'accord. Vouloir des relation sexuelles n'autorise pas de forcer l'autre (même juste en insistant régulièrement sur le sujet) !

Comme ça a été dit, il y a la solution d'aller voir ailleurs, si cela vous convient à tous les deux. Mais le respect de ses besoins n'a pas la priorité sur le respect de tes besoins. Il faut que vous cherchiez une solution qui vous respecte tous les deux.

D'ailleurs, les homme n'ont pas plus de besoin sexuel que les femmes. Il y a des femmes a fort besoin sexuel et des hommes avec peu voir pas du tout de besoin. Prétendre que la femme doit s'occuper de ce besoin chez l'homme me semble vraiment d'un autre temps.

Quand il parle de communion de corp et de l'esprit, ça me semble tiré d'un roman ​à l'eau de rose (?). Est ce qu'il a déjà vécu cette "communion" avec quelqu'un d'autre, ou bien est ce juste un but qu'il se fixe (parce que même chez les S que je connais, ils ont pas l'air d'avoir cette "communion") ? Dans tous les cas, tu ne peux pas te forcer à ressentir du plaisir, ça n'a pas de sens. C'est comme si on te disais de te forcer à aimer un aliment qui te dégoute. Au mieux, tu arriveras à pas trop montrer que tu n'aime pas ça, mais c'est tout.

Tu lui as fait lire des articles sur l'autisme, lui en as tu fais lire sur l'asexualité ? Il y a des témoignages sur ce forum de couple A/S, ou de A qui ont été en couple avec des S. Peut être qu'il faudrait déjà lui faire comprendre ton orientation sexuelle, afin qu'il puisse mieux te respecter.
Avatar de l’utilisateur
clotaire
AVENant(e)
Messages : 3989
Inscription : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : peut être tutoyé ;)
A aimé : 927 fois
A été aimé : 923 fois

Re: A et S : faire ou ne pas faire l'amour

Message par clotaire »

Quoi qu'il en soit, le besoin sexuel n'est jamais "un impératif biologique". Biologiquement, la prostate joue son rôle de régulation, et pour les poussées hormonales on peut régler ça tout seul. Après, une insatisfaction révèle parfois des difficultés relationnelles plus profondes.
Avatar de l’utilisateur
Grignoteuse de bouquins
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2459
Inscription : 02 oct. 2017, 19:17
Localisation : Nice
Pronom : Ael/Elle
A aimé : 776 fois
A été aimé : 829 fois

Re: A et S : faire ou ne pas faire l'amour

Message par Grignoteuse de bouquins »

Rudiobos a écrit : 22 juin 2021, 10:45 So... nouvelle question : comment avoir envie de faire plaisir à son copain? Dans quel état d'esprit dois-je me mettre pour ne pas me sentir forcer de le faire? Et, comment faire pour "ressentir" du plaisir à ses caresses?

Moi je pense que tu es comme tu es, et qu'il est impossible de ressentir quelque chose qu'on ne ressent pas. Il faut vraiment que tu arrêtes de vouloir te forcer, ce n'est vraiment pas sain. C'est comme si ton copain avait faim et mangeait de la glace a la pistache, alors que toi tu n'as pas faim et tu n'aimes pas le goût de la glace a la pistache. Dans quel état d'esprit te mettre pour te forcer a aimer le goût de glace a la pistache et ressentir une satisfaction quand tu manges cette glace ?
Après, je sais que je me mets aussi la pression. Il veut le faire, il m'en parle. Ma famille m'en parle. Mes amis m'en parlent. On s'attend à ce que je remplisse un rôle que je ne connais pas! J'ai peur qu'il me quitte.
Je lui ai fait part de cette peur et il m'a promis qu'il ne partirait pas pour cela : qu'on allait trouver des solutions ensemble et... que j'aimerai sûrement ça! (au final, on retombe au point initial)

Je sais que tu l'aimes, mais si jamais il te quittais, au moins t'auras beaucoup moins de pression sur les épaules et de charge mentale. Tu n'es pas là pour remplir un rôle, tu n'es pas dans une pièce de théâtre. Si il veut vraiment trouver des solutions, il faut qu'il comprenne que la question ce n'est pas d'aimer ça ou pas, c'est surtout que tu n'as pas de désir. Pour faire un parallèle, "l'appétit vient en mangeant" est une phrase complètement fausse. Comme le dit Baelfire, il y a beaucoup de croyances a déconstruire de son côté.
Le problème est qu'il veut que je ressente du plaisir.
J'ai l'impression, et je le lui ai fait part également, qu'il s'impose des règles dans une relation : il a des attentes par rapport à moi qui sont, des fois, de l'ordre des films romantiques ou à l'eau-de-rose.
De mon côté, je l'aime comme il est! En tant que personne! Et non en tant qu'homme ou cliché viril.

De ce que j'ai lu je vois que tu fais déjà assez d'efforts de ton côté, je pense qu'il faut qu'il en fasse aussi. Je pense qu'il ne se rends pas compte de toute la pression que ça engendre sur ça. Alors en plus, si il y a une injonction au plaisir, et blabli et blabla... Ca fait beaucoup a supporter !
De toute façon, dans un rapport sexuel, il n'y a pas de plaisir de manière systématique et sine qua none.
Nous en avons parlé. C'est une solution, en effet, et je lui fait confiance. Cela dit, comme il aime me le répéter, c'est avec moi qu'il veut le faire.
Évidemment :roll:
Avec la manière dont il voit le sexe, comme une fusion de l'esprit ou je ne sais plus trop quoi, qu'il n'a pas envie de le faire avec n'importe qui. Encore une fois comme le dit Baelfire, il a des croyances a déconstruire : il faut absolument désacraliser le sexe. Le sexe c'est juste un moyen comme un autre de se faire plaisir, rien d'autre. Je t'avoue que la connotation mystique qu'il y met, je trouve ça vraiment étrange, mais bon. Est ce que c'est quelqu'un de spirituel de manière générale ou est ce qu'il dit ça pour essayer de te faire aller dans son sens ?
Oui, mais s'il souffre à cause de mon refus ? Ai-je le droit de lui faire mal pour protéger ma personne ? Il dit qu'il a besoin d'une relation sexuelle. Je pars donc du principe qu'il s'agit d'un impératif biologique.
Oui tu as complètement le droit de te protéger. D'un côté il est frustré, et d'un autre si tu te forces tu risques d'être complètelent traumatisée. Il me semble qu'entre une frustration et un potentiel traumatisme le plus important reste toi.

Ce n'est pas un impératif biologique, ça c'est une croyance très répandue, mais c'est faux. Ce n'est pas un "besoin primaire" comme manger ou boire. Un impératif ou un besoin, c'est quelque chose qu'on a besoin de faire quotidiennement pour ne pas mourir. A ce que je sache, personne n'est mort d'abstinence plus ou moins longue :lol:
En tout cas, merci beaucoup pour ton aide!!! Cela m'a permis d'y voir plus clair.
Et j'espère ne pas m'être trop plainte...
De rien si ça t'as aidé ^^
♠ Why frick frack when you can snick snack ? ♠ :cake:
Xav44
Aspirant(e)
Messages : 42
Inscription : 10 mars 2021, 09:31
Localisation : 44
Pronom : Tu/il/ça («ça va ?»)
A aimé : 39 fois
A été aimé : 25 fois

Re: A et S : faire ou ne pas faire l'amour

Message par Xav44 »

Bonjour Rudiobos,
Rudiobos a écrit : Je lui demandé ce qu'il voulait dire par là et, en fait, il voit l'acte comme une union des corps et de l'esprit (ça sonne très métaphysique pour moi, cette histoire).
Mouais… il est vrai que lors de l’acte, une jouissance partagée peut rapprocher, créer une sorte de complicité supplémentaire.
Rudiobos a écrit : mais s'il souffre à cause de mon refus ? Ai-je le droit de lui faire mal pour protéger ma personne ?
Ça marche dans les deux sens. A-t-il le droit de te faire souffrir pour protéger sa personne ?
Rudiobos a écrit : je dois passer pour une horrible personne...
Pas ici, non. Ici personne ne te juge.
Rudiobos a écrit : Je lui ai fait lire du Simon Rudy ("spécialiste" dans l'autisme en féminin) et il m'a dit, "tu vois, il y a des femmes qui aiment ça après avoir essayé".
Il faut vraiment qu’il distingue ton autisme et ton asexualité. Sa réflexion montre qu’il ne comprend pas du tout ce deuxième aspect de ta “biologie”.
Rudiobos a écrit : on me répète à longueur de journée qu'un homme a des besoins qu'une femme doit combler
Chaque être humain a des besoins (besoin d’avoir quelque chose aussi bien que besoin de ne pas subir d’autres choses). Aucun n’a cependant le droit de faire souffrir autrui pour subvenir à ses besoins. Le discours (patriarcal) sur les besoins des hommes que les femmes doivent combler est à rejeter en bloc.
Rudiobos a écrit : il est content et déçu à la fois! Content parce que... voilà! Il aime ça (ce que je ne comprends pas) et déçu parce que je ne ressens rien.
Il faut qu’il comprenne que ta biologie ne te le permet pas. L’envie d’avoir envie ne suffit pas à créer le désir ou le plaisir.
Rudiobos a écrit : J'ai peur qu'il me quitte.
C’est un risque, oui, et je crois que c’est partagé par beaucoup qui sont en couple A/S. Nul ne peut prédire si l’un de vous deux se lassera ou souffrira trop pour continuer.
D’ailleurs, là encore ça marche dans les deux sens. S’il devient insistant au point de te mettre en danger d’un point de vue physique ou mental, il faudra peut-être que ce soit toi qui coupe les ponts.
Continuez de discuter, et surtout fais lui bien comprendre qu’il ne doit pas attendre de désir ou de plaisir chez toi. Ses attentes ne sont pas réalistes.
Pareil pour ton entourage, il faut qu’ils comprennent ce qu’est l’asexualité. Et ça, ça ne va pas être facile non plus.

Bon courage,
Xav
“Tengo mucho que escribir, y poco papel” Calle13
Avatar de l’utilisateur
Walther
LE roi
Messages : 1231
Inscription : 09 août 2020, 18:10
Localisation : Lorraine
Pronom : il/tu
A aimé : 403 fois
A été aimé : 295 fois

Re: A et S : faire ou ne pas faire l'amour

Message par Walther »

Rudiobos a écrit : 22 juin 2021, 10:52
Walther a écrit : 21 juin 2021, 23:47 Je rajouterai juste que faire ce genre de choses en se forçant ne ferra que te dégouter du sexe, alors qu'au départ tu n'étais pas intéressé.
Admettons que tu te force, combien de temps et de fois le feras tu?
Ouf! Je n'avais pas pensé à cet aspect!!!
Aucune idée! Le moins possible, je présume! :lol: (je dois passer pour une horrible personne...)
Non, tu n'es pas une horrible personne, tu es une personne A qui ne fait pas certaines choses, c'est tout.
Je t'ai volontairement posé cette question de façon assez brutale afin que tu comprennes bien que si tu commences, ce sera pour aussi longtemps que dure votre relation, car une fois que tu auras commencé ce sera bien difficile de jouer la migraine tous les soirs.
Je vais en rajouter une couche, tu es la femme, et il est bien plus difficile pour une femme de dire non à un homme, que le contraire.
Je souhaite la beauté et la jeunesse éternelle à la Reine!

Jamais le premier soir... les suivants non plus d'ailleurs!
Jolie phrase de Lilly! :woke:
Avatar de l’utilisateur
Walther
LE roi
Messages : 1231
Inscription : 09 août 2020, 18:10
Localisation : Lorraine
Pronom : il/tu
A aimé : 403 fois
A été aimé : 295 fois

Re: A et S : faire ou ne pas faire l'amour

Message par Walther »

Rudiobos a écrit : 22 juin 2021, 10:50
Oui, mais s'il souffre à cause de mon refus ? Ai-je le droit de lui faire mal pour protéger ma personne ? Il dit qu'il a besoin d'une relation sexuelle. Je pars donc du principe qu'il s'agit d'un impératif biologique.
Un impératif biologique, je pense pas, c'est uniquement dans la tête que ça se passe.
Un impératif biologique c'est manger, boire et dormir, sinon on finit par mourir.
Je souhaite la beauté et la jeunesse éternelle à la Reine!

Jamais le premier soir... les suivants non plus d'ailleurs!
Jolie phrase de Lilly! :woke:
Rudiobos
Membre junior
Messages : 10
Inscription : 21 juin 2021, 10:47
A aimé : 11 fois
A été aimé : 3 fois

Re: A et S : faire ou ne pas faire l'amour

Message par Rudiobos »

J'ai beaucoup réfléchi (de manière seule, puis avec lui), mais il est clair que je ne veux pas (je n'ai pas envie) de faire l'amour... tout court. De son côté, il a de la peine à l'accepter : sa vision de l'amour passant forcément par l'acte sexuel.
Comme tu l'as si bien dit
Baelfire a écrit : 22 juin 2021, 11:07 Pour la plupart des hommes, coucher permet de marquer son territoire. Mais il faut qu'il arrête ça. Ce garçon a l'air d'avoir des croyances à déconstruire. Et ton entourage aussi.
J'en ai aussi discuté avec ma famille. Pour eux, je ne suis pas asexuelle, mais maladroite en amour. Il y a même un membre de ma famille qui croit que je suis homosexuelle et c'est la raison pour laquelle je ne veux pas coucher avec mon copain. J'ai... comment dire... l'impression d'être à des années lumières de ceux qui m'entourent!!! :lol:
Rudiobos
Membre junior
Messages : 10
Inscription : 21 juin 2021, 10:47
A aimé : 11 fois
A été aimé : 3 fois

Re: A et S : faire ou ne pas faire l'amour

Message par Rudiobos »

clotaire a écrit : 22 juin 2021, 13:48 Quoi qu'il en soit, le besoin sexuel n'est jamais "un impératif biologique". Biologiquement, la prostate joue son rôle de régulation, et pour les poussées hormonales on peut régler ça tout seul. Après, une insatisfaction révèle parfois des difficultés relationnelles plus profondes.
Merci! Parce qu'autour de moi, on aime me répéter qu'un "homme a besoin de ça" et que s'il me quitte, ce sera de ma faute parce que je "l'aurais cherché"!!!
Mais, c'est quoi cette mentalité! :ouhla: :trist:
Rudiobos
Membre junior
Messages : 10
Inscription : 21 juin 2021, 10:47
A aimé : 11 fois
A été aimé : 3 fois

Re: A et S : faire ou ne pas faire l'amour

Message par Rudiobos »

PassionA a écrit : 22 juin 2021, 11:51 Impératif biologique... donc le viol est une nécessité biologique alors ?
Nous sommes d'accord que non! Mais cette expression "impératif biologique", je l'ai rencontré très souvent en parlant à des couples hétérosexuelles ainsi qu'à des membres de ma famille : il semblerait que l'homme "a besoin" (et... non la femme??? Déjà là, il y a un soucis) et la femme doit l'aider à combler ses besoins!
PassionA a écrit : 22 juin 2021, 11:51 Il n'y a rien qui fera que tu en auras envie. Tu vas juste te forcer, essayer d'y prendre du plaisir (ne probablement pas en prendre), il sera mécontent car il n'aura jamais ce qu'il veut c'est à dire une femme sexuelle qui réponde à ses attentes sexuelles. Bref, avec sont état d'esprit, il sera toujours frustré. Il attend de toi que tu sois quelqu'un d'autre, parce qu’apparemment tu n'es pas assez bien pour lui comme tu es.
Je ne pense pas que c'est une question d'être "assez bien pour lui". En discutant avec lui, j'ai pu observer qu'il avait des idées très fixes sur l'amour et ce que doit être un couple. Il est d'accord avec moi qu'une relation se construit à deux, cela dit, il y a toujours ce "mais" : mais c'est comme ça; mais j'ai envie de ça; mais mes potes l'ont fait après trois mois, etc. Il a, certes, des idées qui sont tirés
dioptase a écrit : 22 juin 2021, 12:43 d'un roman ​à l'eau de rose
, mais il a aussi des idées qui lui viennent de ses potes!
dioptase a écrit : 22 juin 2021, 12:43
Tu lui as fait lire des articles sur l'autisme, lui en as tu fais lire sur l'asexualité ? Il y a des témoignages sur ce forum de couple A/S, ou de A qui ont été en couple avec des S. Peut être qu'il faudrait déjà lui faire comprendre ton orientation sexuelle, afin qu'il puisse mieux te respecter.

J'aimerai bien. Pour l'instant... il essaie de digérer la chose.
Rudiobos
Membre junior
Messages : 10
Inscription : 21 juin 2021, 10:47
A aimé : 11 fois
A été aimé : 3 fois

Re: A et S : faire ou ne pas faire l'amour

Message par Rudiobos »

En tout cas, je vous remercie à tout-x-e-s pour vos réponses!
Je n'ai malheureusement pas répondu à tout le monde, mais je vous ai lu, relu, re-relu et surtout... beaucoup réfléchi!
J'en ai parlé avec l'intéressé : de mon côté, je suis plus sereine (et convaincue enfin que je ne devais pas me forcer... oui, il m'a fallut de temps pour comprendre :P), du sien,... il est plutôt perplexe. Pour l'instant, il accepte d'aller "à mon rythme" et ne me parle plus de sexe (cela dit, il est plus demandeur en câlins, en baisers et... il me pique mes vêtements! XD).

Je continue de vous lire et vous remercie non seulement pour votre accueil, mais également votre aide!
C'est un réel bonheur d'avoir trouvé ce forum! Merci!!!
Répondre