Je pense que ma compagne est A

Pour les personnes impliquées dans un couple sexuel-asexuel, ayant besoin de soutien ou voulant partager.
Avatar de l’utilisateur
Kinou_9
Associé(e)
Messages : 663
Inscription : 18 mai 2020, 08:56
Localisation : Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin.
Pronom : il
A aimé : 117 fois
A été aimé : 308 fois

Re: Je pense que ma compagne est A

Message par Kinou_9 »

Bonjour Rano,
Rano a écrit : 03 juin 2021, 09:00 Je m'explique. Prenons l'exemple d'un couple S - S, mais où l'un des partenaires a un "appétit sexuel" (pardonnez moi si le terme est incorrect) bien plus important que l'autre. Il y aura forcément des moments ou l'un aura envie, et l'autre non. Est-ce au partenaire ayant le plus grand appétit de faire l'effort de se "calquer" sur les envies et la sexualité de l'autre ? Ou que les deux fassent des compromis ? Je ne sais même pas si il y a une bonne réponse...
Dans le cas où un compromis qui convienne aux deux partenaires n'est pas possible, la "bonne réponse" sera toujours la première. Car ici on parle de rapport sexuel. Ce qui implique donc le respect de l'intégrité physique de la personne et de son consentement libre et éclairé. Et cet exemple illustre une certaine notion de devoir conjugal qui n'existe pas.

Ma partenaire S a un appétit sexuel beaucoup plus important par rapport à moi qui suis A. Je peux faire un effort volontaire vers un compromis afin de réduire ce décalage au niveau de notre sexualité. Mais ce n'est aucunement une obligation pour moi de le faire. Quand bien même ça permettrait de trouver un équilibre sexuel dans notre couple.
Et quand ce compromis n'est pas possible à mettre en place, le ou la partenaire ayant le plus d'appétit sexuel ne peut que se calquer sur les envies de son ou sa partenaire. En tout cas, dans le cadre d'une relation exclusive.

Je peux comprendre que c'est frustrant quand les envies de ta partenaire sont à zéro. C'est le cas dans mon couple donc j'en sais quelque chose.
Mais ta partenaire n'a pas de responsabilité vis-à-vis de ta frustration sexuelle. Et quand je lis ton témoignages qui indique qu'elle a consulté pendant plus d'un an une sexologue, que vos dialogues sur ce sujet à ton initiative finissent toujours en dispute, que tu essaies de mettre sur la table la possibilité de l'asexualité pour trouver une explication, j'ai l'impression qu'elle doit ressentir qu'elle a une responsabilité à endosser.
Et pour l'avoir ressenti aussi, je peux te dire que c'est un poids difficile à porter.
C'est peut-être là qu'il faudrait commencer. Juste comprendre toi-même et lui faire comprendre qu'elle n'est en rien responsable.
Bangarang !
Avatar de l’utilisateur
Baelfire
BadAce
Messages : 4253
Inscription : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 730 fois
A été aimé : 1296 fois

Re: Je pense que ma compagne est A

Message par Baelfire »

Kinou_9 a écrit : 04 juin 2021, 03:21Dans le cas où un compromis qui convienne aux deux partenaires n'est pas possible, la "bonne réponse" sera toujours la première. Car ici on parle de rapport sexuel. Ce qui implique donc le respect de l'intégrité physique de la personne et de son consentement libre et éclairé. Et cet exemple illustre une certaine notion de devoir conjugal qui n'existe pas.
Merci pour cette précision. Cette réponse est parfaitement logique.
Image
Rano
Membre junior
Messages : 8
Inscription : 02 juin 2021, 12:00
A aimé : 1 fois
A été aimé : 2 fois

Re: Je pense que ma compagne est A

Message par Rano »

Bonjour Kinou_9 ! et merci pour ton retour :)

Effectivement, je pense qu'elle ressent une responsabilité énorme, et je sens que cela pèse énormément sur ses épaules, qu'elle se sent responsable.

C'est la raison même pour laquelle je suis venu sur ce forum en premier lieu et que j'ai posé la question sur "comment pourrait-elle déterminer si elle est A?" pour déjà, comme tu le dis, trouver une explication (pour moi), et qu'elle cesse de se culpabiliser en comprenant que ça peut être une orientation sexuelle tout à fait naturelle (pour elle). Je pense que cela pourrait être bénéfique pour nous deux, mais comme je le disais, il n'y a qu'elle qui peut savoir si elle est A ou non, et il n'y a qu'elle qui peut décider de s'intéresser au sujet ou non selon ce qu'elle désire. Je lui ai soufflé l'idée, envoyé un lien vers un témoignage, libre à elle de décider ce qu'elle en fait.

Depuis que j'ai découvert la possibilité qu'elle puisse être A, je suis heureux de remarquer que ma frustration avait quelque peu diminué, je retrouve la patience que j'avais précédemment avec elle, je suis moins insistant, plus compréhensif, moins "lourd" quoi (et je la vois par conséquent plus heureuse ^^). Je pense qu'une partie de ma frustration, hormis la partie purement sexuelle, venait du fait que je ne comprenais pas l'origine de la situation, et que je me remettais en permanence en question (oui je suis ce type de personne qui ne SUPPORTE PAS ne pas comprendre :( ).

En attendant je continue de lui donner toute ma tendresse, sans ramener le sujet sur la table. Si elle décide de lire ces quelques témoignages et qu'elle a une "révélation", on en discutera pour trouver un compromis. Dans le cas inverse, c'est à moi de réfléchir à ce que je veux aussi.

Je te remercie en tout cas pour ton intervention et n'hésitez pas si vous avez des conseils ou des témoignages, quels qu'ils soient, je suis toujours preneur ! (et mine de rien, même pour un S, ça fait du bien de se sentir compris aussi <3, merci)

Rano
Avatar de l’utilisateur
Kinou_9
Associé(e)
Messages : 663
Inscription : 18 mai 2020, 08:56
Localisation : Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin.
Pronom : il
A aimé : 117 fois
A été aimé : 308 fois

Re: Je pense que ma compagne est A

Message par Kinou_9 »

Rano a écrit : 04 juin 2021, 10:44 Depuis que j'ai découvert la possibilité qu'elle puisse être A, je suis heureux de remarquer que ma frustration avait quelque peu diminué, je retrouve la patience que j'avais précédemment avec elle, je suis moins insistant, plus compréhensif, moins "lourd" quoi (et je la vois par conséquent plus heureuse ^^). Je pense qu'une partie de ma frustration, hormis la partie purement sexuelle, venait du fait que je ne comprenais pas l'origine de la situation, et que je me remettais en permanence en question (oui je suis ce type de personne qui ne SUPPORTE PAS ne pas comprendre ).
C'est très bien si votre situation est plus légère à vivre. C'est en tout cas un meilleur contexte pour instaurer un dialogue dans le cas où vous en rediscutez ensemble.
Rano a écrit : 04 juin 2021, 10:44 Je te remercie en tout cas pour ton intervention et n'hésitez pas si vous avez des conseils ou des témoignages, quels qu'ils soient, je suis toujours preneur ! (et mine de rien, même pour un S, ça fait du bien de se sentir compris aussi <3, merci)
En terme de témoignages, tu peux effectivement en retrouver ici sur ce forum. Il y a aussi quelques vidéos vulgarisatrices sur l'asexualité que tu peux trouver sur le net. Y'a juste à taper "asexualité" sur Youtube et les résultats tombent.
Et récemment, je me suis abonné à un compte Instagram spécifiquement crée pour regrouper les témoignages sur l'asexualité. Il est géré par une personne qui a livré le témoignage de son asexualité sur Brut. C'est tout neuf en terme de contenu mais c'est pas mal intéressant à lire ou à écouter pour les stories.

https://www.instagram.com/temoignages.asexualite/
Bangarang !
Rano
Membre junior
Messages : 8
Inscription : 02 juin 2021, 12:00
A aimé : 1 fois
A été aimé : 2 fois

Re: Je pense que ma compagne est A

Message par Rano »

Merci Kinou_9 !

Comme je disais, pour le moment je me suis contenté de transmettre un ou deux liens de témoignages à ma chérie afin qu'elle puisse (peut-être) s'identifier à l'un d'entre eux et je ne vais pas la pousser plus que cela pour le moment à les lire.

Si par contre elle décide de le faire, qu'elle s'y intéresse et qu'on en discute, je le partagerai avec plaisir avec elle !
(Et je vais de mon côté le consulter également, aussi bien cela peut m'aider à mieux la comprendre :) )
Xav44
Aspirant(e)
Messages : 42
Inscription : 10 mars 2021, 09:31
Localisation : 44
Pronom : Tu/il/ça («ça va ?»)
A aimé : 39 fois
A été aimé : 25 fois

Re: Je pense que ma compagne est A

Message par Xav44 »

Hello,
Rano a écrit : 04 juin 2021, 10:44 Bonjour Kinou_9 ! et merci pour ton retour :)
Effectivement, je pense qu'elle ressent une responsabilité énorme, et je sens que cela pèse énormément sur ses épaules, qu'elle se sent responsable.
C'est la raison même pour laquelle je suis venu sur ce forum en premier lieu et que j'ai posé la question sur "comment pourrait-elle déterminer si elle est A?"
Pour cela, je te suggère ce topic : "Questionnaire pour savoir si on est asexuel ou non"
http://fr.asexuality.org/forum/viewtopi ... 13&t=10379

Pour la question que tu m'as posée un peu plus haut, je te répondrai en MP.

Bonne journée,
Xav
“Tengo mucho que escribir, y poco papel” Calle13
Guadiana
Aguerri(e)
Messages : 504
Inscription : 28 sept. 2016, 01:55
A aimé : 163 fois
A été aimé : 108 fois

Re: Je pense que ma compagne est A

Message par Guadiana »

Rano a écrit : 02 juin 2021, 12:38 Bonjour tout le monde ! :wink:

C'est ma première intervention sur le forum donc je vais commencer par me présenter :)
J'ai 31 ans, vie, amis, famille, travail stable, je suis S et je partage ma vie depuis un peu plus de 5 ans avec ma compagne de 27 ans dont je suis très amoureux (pacsés depuis 2 ans, appartement acheté ensemble il y a un an et demi ! :D)

Je viens ici pour à la fois partager mon expérience, mais également profiter de vos conseils :)

Voici donc notre histoire/situation:

1) Nous nous sommes mis ensemble il y a donc 5 ans. Comme beaucoup de couples, les premiers mois ont été une idylle, papillons dans le ventre etc ^^ Niveau sexualité nous faisions l'amour 2 ou 3 fois par semaine, n'étant que très très peu expérimenté à l'époque (début de sexualité tardive) je n'aurais pas su juger de si elle ressentait de l'attirance sexuelle ou voulait me faire plaisir (vous comprendrez plus tard).

Cette phase initiale s'estompe naturellement au bout d'un moment dans beaucoup de couple, dans notre cas celà a été un peu plus "brutal". 2) 4 ou 5 mois après le début de notre relation, ma compagne a vécu une expérience très difficile dans son travail (harcèlement moral intense) qui l'a ) fait tomber dans une dépression. Résultat, quasiment plus de relations sexuelles dans notre couple. Je me dis que c'est parfaitement normal vu ce qu'elle a vécu et me concentre plus à la soutenir moralement afin qu'elle puisse se reconstruire bien que celà me pèse un peu.
1 an, 1 an et demi plus tard, elle va mieux, a retrouvé sa joie de vivre, c'est un régal ! Et pourtant, bien que tendresse, câlins, et baisers soient omniprésents, la fréquence de nos relations sexuelle reste fortement diminuée (une fois par mois, et très rapide).
Ma frustration augmentant fortement, je décide d'en discuter avec elle, elle m'explique qu'elle ne sait pas pourquoi, bien qu'elle m'aime, et force de discussions nous prenons la décision de consulter une sexologue pour "faire renaître la flamme !"...

Durant les séances, ma compagne est très fermée, elle ne partage pas, elle ne sait pas m'expliquer pourquoi. Quelque soit les "exercices" que nous donne à faire la sexologue, elle essayera une fois, puis me dira pour les suivantes "je n'ai pas envie".
Je ne comprends pas... le désespoir monte en moi, d'autant plus qu'après un an de consultation avec la sexologue, elle nous annonce "Je suis désolée mais je ne peux plus rien faire pour vous, j'ai tout essayé..." => Désespoir x 2

Je ne comprenais pas... Qu'est-ce que je faisais de mal ? Pourquoi ne me désirait-elle pas ? 3) Comment pouvait-elle être heureuse comme ça alors qu'au contraire je trouvait que notre vie sexuelle était tout sauf épanouie ? (une fois par mois, pas de sexe oral, et pas plus de 5-10 minutes)

Le temps passe et je suis de plus en plus frustré... 9 fois sur 10 quand je lui fais des avances elle m'envoie balader (gentiment), de temps en temps elle me propose un "coup rapide" mais je sens bien que c'est uniquement pour me faire plaisir quand elle sent que je suis à bout.
4) Elle n'aime pas que je la touche au niveau de ses parties intimes, n'aime pas que le sexe dure, n'affiche aucune expression ni ne fait aucun bruit pendant l'acte, et préfère se masturber seule. Ce qui au final me coupe aussi car je n'éprouve aucun intérêt à faire l'amour si je ne ressens pas que ma partenaire en a envie elle aussi.

On en parle, on en parle, on en parle, souvent, toujours à mon initiative, et ça finit toujours en dispute et/ou en pleurs... Elle ne comprend pas, pense que ça vient peut-être d'un traumatisme passé...

Quand à moi je continue à faire mes recherches, et je découvre ce qu'est l'asexualité. Plus je consulte d'articles, de forums, plus je lis de témoignages ici, plus je fais de rapprochements avec ce que l'on vit, et plus j'ai l'impression que ma compagne est A.

Ainsi donc, je me demande, comment me conseilleriez-vous d'aborder le sujet pour qu'elle puisse peut-être s'y intéresser et essayer de déterminer elle même si elle est A ou non ? (et oui c'est quand même elle la mieux placée pour le savoir ^^)
Dans le cas où la réponse serait positive, je suis preneur de tous les bons conseils que vous serez prêts à m'offrir :D

Merci par avance pour toutes vos réponses !
Bonjour,

1) Elle a déjà eu des copains avant toi?

2) Une dépression peut tuer une libido. Certains médicaments y contribuent.

3) Même chez certains sexuels, tu as des gens qui détestent le sexe oral, qui préfèrent le sexe rapide, pas souvent. Je vais être méchante mais si la manière et les attentes d'un partenaire ne nous plaisent pas, on se lasse. Au début on fait des efforts mais après la corde casse. D'où l'intérêt dès le départ de savoir ce que l'un ou l'autre aime ou pas.

4) On ne peut pas savoir à sa place. Un traumatisme, de l'asexualité, vaginisme (vous avez parlé de douleur lors des rapports). Il faut continuer à chercher.
Répondre