Copain asexuel (?) - Moi S ...

Pour les personnes impliquées dans un couple sexuel-asexuel, ayant besoin de soutien ou voulant partager.
Avatar de l’utilisateur
Freaks
Affable
Messages : 136
Inscription : 27 déc. 2020, 19:09
A aimé : 96 fois
A été aimé : 63 fois

Re: Copain asexuel (?) - Moi S ...

Message par Freaks »

Error404 a écrit : 01 avr. 2021, 20:49 Il m'a dit ne pas avoir besoin d'affection en général, après je ne sais pas s'il apprécie ou non quand même les câlins et bisous. Je suppose que oui.

Je pense qu'il ne sait juste pas, il m'a toujours dit n'avoir aucune expérience en terme d'affection étant donné qu'il a grandit sans démonstration d'amour de ses parents étant petit. Il s'est construit seul, avec des livres. (Ce sont ces mots.)
Mais j'ai bien l'impression qu'il ressent quand même des choses, mais il s'est créé une carapace énorme en faisant le garçon qui ne ressent rien.
Le comportement que tu décris ressemble fort en effet à celui qu'aurait quelqu'un d'hypersensible qui aurait décidé une bonne fois pour toutes de se replier sur lui-même, afin d'éviter d'être blessé... (C'était mon cas un temps, mais ce n'était pas la faute à mes parents, plutôt à mes "camarades" de classe.)

Si c'est bien le cas, ton copain apprécie sûrement plus tes marques d'affection qu'il ne veut bien le dire, en effet... et s'il se sent à l'aise avec toi, comme il te le dit, sa carapace se réunira petit à petit, au moins pour toi. Je te le souhaite, en tout cas (ça serait une belle récompense pour avoir persévéré dans tes efforts à le comprendre.)
On reconnaît la pression sociale au bruit qu'elle fait quand elle s'en va.
Error404
Membre junior
Messages : 8
Inscription : 19 mars 2021, 10:31
A aimé : 3 fois
A été aimé : 1 fois

Re: Copain asexuel (?) - Moi S ...

Message par Error404 »

Freaks a écrit : 06 avr. 2021, 10:09 Le comportement que tu décris ressemble fort en effet à celui qu'aurait quelqu'un d'hypersensible qui aurait décidé une bonne fois pour toutes de se replier sur lui-même, afin d'éviter d'être blessé... (C'était mon cas un temps, mais ce n'était pas la faute à mes parents, plutôt à mes "camarades" de classe.)

Si c'est bien le cas, ton copain apprécie sûrement plus tes marques d'affection qu'il ne veut bien le dire, en effet... et s'il se sent à l'aise avec toi, comme il te le dit, sa carapace se réunira petit à petit, au moins pour toi. Je te le souhaite, en tout cas (ça serait une belle récompense pour avoir persévéré dans tes efforts à le comprendre.)
Effectivement, c'est ce que je me suis toujours dit mais il ne veut vraiment pas l'admettre. Je pense qu'il se voile la face. Ce qu'il montre ne reflète pas son vrai lui je pense... ou alors je me trompe depuis le début et il est vraiment "mort à l'intérieur", vide... ce que je redoute beaucoup. Ayant vécu une relation amoureuse avec une perverse narcissique (et toutes les autres relations qui se sont soldées par des échecs, tromperies, coups bas et j'en passe) je n'ai pas envie d'être détruite à nouveau... Mais oui, j'espère qu'il arrivera à enlever cette carapace avec moi... cela fait bientôt 7 mois que je persévère et que je ne veux pas abandonner...
J'ai connu ça aussi, par rapport aux "camarades" de classe. Je comprends...
Avatar de l’utilisateur
Freaks
Affable
Messages : 136
Inscription : 27 déc. 2020, 19:09
A aimé : 96 fois
A été aimé : 63 fois

Re: Copain asexuel (?) - Moi S ...

Message par Freaks »

Oui, c'est ce que j'avais un peu peur pour toi, que tu tombes sur un pervers narcissique... En même temps, si tu as déjà connu la situation, tu dois être capable de faire la différence entre les deux profils (même si ce n'est pas toujours facile quand tu es impliquée).

J'aurais tendance à dire que si, passé le choc de le découvrir asexuel, tu ne souffres plus / pas dans cette relation, et que ton copain ne fait rien pour te faire souffrir à nouveau (avec d'autre déclarations, par exemple), ce n'est probablement pas un pervers narcissique, juste quelqu'un d'un peu trop replié sur lui-même. Si tu le vois aussi évoluer, notamment par rapport à toi, mais aussi vis-à-vis des autres, c'est un signal positif, aussi.

De façon générale, j'ai remarqué que les gens se mettent parfois en couple avec la personne qui les fera évoluer dans une certaine direction (négative, parfois, mais aussi positive, heureusement) : ça peut être pour en finir avec les relations toxiques, peut-être comme toi avec ton couple actuel, ou pour pouvoir s'ouvrir un peu à autre chose, peut-être comme ton copain... Si c'est le cas, vous vous serez apporté mutuellement, ça serait bien.
On reconnaît la pression sociale au bruit qu'elle fait quand elle s'en va.
Error404
Membre junior
Messages : 8
Inscription : 19 mars 2021, 10:31
A aimé : 3 fois
A été aimé : 1 fois

Re: Copain asexuel (?) - Moi S ...

Message par Error404 »

Freaks a écrit : 09 avr. 2021, 19:25 Oui, c'est ce que j'avais un peu peur pour toi, que tu tombes sur un pervers narcissique... En même temps, si tu as déjà connu la situation, tu dois être capable de faire la différence entre les deux profils (même si ce n'est pas toujours facile quand tu es impliquée).

J'aurais tendance à dire que si, passé le choc de le découvrir asexuel, tu ne souffres plus / pas dans cette relation, et que ton copain ne fait rien pour te faire souffrir à nouveau (avec d'autre déclarations, par exemple), ce n'est probablement pas un pervers narcissique, juste quelqu'un d'un peu trop replié sur lui-même. Si tu le vois aussi évoluer, notamment par rapport à toi, mais aussi vis-à-vis des autres, c'est un signal positif, aussi.

De façon générale, j'ai remarqué que les gens se mettent parfois en couple avec la personne qui les fera évoluer dans une certaine direction (négative, parfois, mais aussi positive, heureusement) : ça peut être pour en finir avec les relations toxiques, peut-être comme toi avec ton couple actuel, ou pour pouvoir s'ouvrir un peu à autre chose, peut-être comme ton copain... Si c'est le cas, vous vous serez apporté mutuellement, ça serait bien.
Je ne vais pas dire que je ne souffre plus, il y a des jours où c'est difficile dans le sens où j'aimerais qu'il me désire et qu'il soit attiré par moi car c'est comme ca que je fonctionne et j'ai du mal a concevoir quelque fois, même si je peux le comprendre. Des fois je me dis que nous sommes juste des "potes" qui s'entendent bien. En ce moment on se voit moins vu que j'ai repris le travail, donc on partage moins de choses, des fois il passe des soirées entières à rien me raconter alors que j'aurais envie de discuter avec lui. Mais bon je ne peux pas le blâmer, il m'arrive d'avoir aussi des soirs où je n'ai envie de rien et je le laisse dans son coin.
C'est difficile parfois de trouver un certain équilibre... Et j'ai aussi l'impression qu'il me prends un peu pour acquise... Il ne fait rien de lui même je dois lui demander lorsque j'ai besoin de quelque chose (que ce soit affectif ou m'aider pour l'entretien de la maison mais ça c'est encore autre chose). C'est comme si c'était un "enfant" a qui je devais "tout apprendre". Il fait des efforts, mais seulement quand il veut (ou quand il y pense...).
Pour lui il n'a rien à changer dans sa façon de voir les choses et de concevoir la vie / le monde / les relations en général. Il m'a toujours dit être très bien comme ça.
Je ne cherche pas à le changer, j'essaie juste de lui montrer ma version et de lui faire comprendre qu'il faut qu'on fasse des concessions pour qu'on puisse construire quelque chose...
Avatar de l’utilisateur
SosoSei
Membre
Messages : 18
Inscription : 14 avr. 2021, 20:20
A aimé : 2 fois
A été aimé : 14 fois

Re: Copain asexuel (?) - Moi S ...

Message par SosoSei »

Bonjour :)

Merci pour vos témoignages !

Il y a quelque chose dont j'aimerai parler, notamment au niveau des émotions. Au delà d'être "un psychopathe" ou quoi que ce soit dans le genre il existe une pathologie qui s'appelle l'alexithymie et qui est donc une difficulté à identifier / comprendre / reconnaitre les émotions chez soi voire chez les autres. Les gens ont effectivement des émotions, des sensations physiques liées à ces émotions mais ils n'arrivent pas à faire le lien entre les deux et savoir qu'ils en ont, alors qu'ils sont capables de sourire, de rire, etc.
La première caractéristique (difficultés à pouvoir communiquer ses sentiments à autrui) est essentielle, indispensable pour le diagnostic d’alexithymie, cette dernière correspondant à une incapacité à l’expression verbale des émotions.

7La seconde, incapacité d’identifier ses sentiments et de pouvoir les distinguer de ses sensations corporelles, se justifie par le fait que le sujet alexithymique décrit sans fin des symptômes physiques, cette description pouvant être comprise comme une tentative d’expression des sentiments que le sujet ne peut élaborer. Les plaintes somatiques sont nombreuses, le sujet possédant peu de capacités imaginatives.

Source : https://www.cairn.info/revue-psychotrop ... ge-193.htm


On a aussi la personnalité à tendance schizoide (je préfère pas parler de trouble, on est pas là pour faire un diagnostic en plus) mais qui en gros c'est une personnalité ou y'a une part émotionnelle assez faible. ( https://www.msdmanuals.com/fr/accueil/t ... order-scpd)

Après j'ai été dans la situation de ton copain, dans le sens ou parce que j'étais incapable d'aimer je pensais que je n'avais pas d'émotion, d'autant qu'en plus je suis quelqu'un qui ne s'énerve pas vraiment. C'est parfois difficile de faire la différence entre les émotions nées de l'amour et les autres, de se dire que parce qu'on a pas ou peu de sentiment amoureux on a des sentiments, on se sent bizarre et on arrive à la conclusion pas forcément logique qu'on est dénué d'émotion. Et si on rajoute de l'alexithymie par dessus... !

Voilà comme je l'ai dis mon but c'est pas de faire un diag, d'autant que j'ai pas terminé mon master en psycho /pan mais je me dis peut-être que ça pourrait renseigner quelqu'un :3
Avatar de l’utilisateur
Freaks
Affable
Messages : 136
Inscription : 27 déc. 2020, 19:09
A aimé : 96 fois
A été aimé : 63 fois

Re: Copain asexuel (?) - Moi S ...

Message par Freaks »

@Error404 :
Je rebondis (avec du retard, désolé) sur la réponse de SosoSei à propos de l'alexithymie, qui se rencontre aussi chez les personnes atteintes de Troubles du Spectre Autistique... L'appartenance aux 2 spectres (asexualité / autisme) n'est pas rare, c'est pourquoi je mentionne le sujet.

Si c'est le cas, ou simplement si ton copain a un peu de mal avec les conventions sociales, et qu'il comprend mal les sous-textes, il peut avoir besoin, justement, que tu lui demandes explicitement certaines choses (s'il ne se formalise pas quand tu le fais, c'est peut-être justement signe qu'il en a besoin). Donc j'aurais tendance à te dire de ne pas prendre forcément ça comme une marque de désintérêt...

(A titre d'exemple : je ne sais pas encore si je suis autiste, mais je sais que j'ai tendance à ne pas aider les gens spontanément, il faut qu'ils me le demandent, et je m'exécute généralement de bon coeur. Ce n'est pas forcément que je ne vois pas que la personne a besoin d'aide, c'est que je ne suis pas bien sûr que ça soit bien interprété...)

Sinon, la comparaison asexualité / enfance est souvent faite, parce que comme je le disais ailleurs, on vit dans une société où le sexe est le principal marqueur du passage à l'âge adulte... En vrai, les asexuels ont simplement une autre forme de maturité.

Après tu verras sans doute sur le long terme si les choses s'améliorent un peu - je te le souhaite, en tout cas.
On reconnaît la pression sociale au bruit qu'elle fait quand elle s'en va.
Error404
Membre junior
Messages : 8
Inscription : 19 mars 2021, 10:31
A aimé : 3 fois
A été aimé : 1 fois

Re: Copain asexuel (?) - Moi S ...

Message par Error404 »

Freaks a écrit : 30 avr. 2021, 20:11 @Error404 :
Je rebondis (avec du retard, désolé) sur la réponse de SosoSei à propos de l'alexithymie, qui se rencontre aussi chez les personnes atteintes de Troubles du Spectre Autistique... L'appartenance aux 2 spectres (asexualité / autisme) n'est pas rare, c'est pourquoi je mentionne le sujet.

Si c'est le cas, ou simplement si ton copain a un peu de mal avec les conventions sociales, et qu'il comprend mal les sous-textes, il peut avoir besoin, justement, que tu lui demandes explicitement certaines choses (s'il ne se formalise pas quand tu le fais, c'est peut-être justement signe qu'il en a besoin). Donc j'aurais tendance à te dire de ne pas prendre forcément ça comme une marque de désintérêt...

(A titre d'exemple : je ne sais pas encore si je suis autiste, mais je sais que j'ai tendance à ne pas aider les gens spontanément, il faut qu'ils me le demandent, et je m'exécute généralement de bon coeur. Ce n'est pas forcément que je ne vois pas que la personne a besoin d'aide, c'est que je ne suis pas bien sûr que ça soit bien interprété...)

Sinon, la comparaison asexualité / enfance est souvent faite, parce que comme je le disais ailleurs, on vit dans une société où le sexe est le principal marqueur du passage à l'âge adulte... En vrai, les asexuels ont simplement une autre forme de maturité.

Après tu verras sans doute sur le long terme si les choses s'améliorent un peu - je te le souhaite, en tout cas.
Bonsoir,

Désolé pour le temps de réponse mais j'avais complètement oublié étant très occupée en ce moment.

Nous sommes actuellement dans une période difficile. Je remets tout en question et pas seulement en lien avec son asexualité... on ne partage quasiment plus rien à part le fait de vivre sous le même toit. (Enfin il vit chez moi) j'ai l'impression que nous sommes colocataires. On ne se parle presque plus. J'ai fait tant d'efforts depuis plusieurs mois, je sature en ce moment. J'essaie de le comprendre depuis le début et j'essaie de communiquer mais il n'est enclin à rien et cela me pèse énormément. Je lui demande de faire telle chose il va le faire mais pas par bon plaisir du tout. J'ai l'impression de le forcer pour tout. Je suis en train de me renfermée sur moi même et je deviens froide et distante. Il fait comme si tout était normal. Cela fait un bon moment que l'on a pas partagé de moment intime ensemble (la ca doit faire 2 mois au moins) d'habitude on avait quand même 1 moment par mois, mais bref là l'envie n'est plus là pour moi... plus envie d'affection ni de quoi que ce soit. Il ne me parle de rien, il parle qu'avec ses potes sur discord... et ce sont que des filles en plus... (oui je suis jalouse.)
Je ne sais pas si on arrivera à passer au dessus de tout ceci, vraiment. Je me sens inutile, l'impression de me battre contre le vent. Bref. C'est génial.

Désolé pour ma réponse j'avais besoin d'extérioriser...
Avatar de l’utilisateur
Baelfire
BadAce
Messages : 4193
Inscription : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 723 fois
A été aimé : 1221 fois

Re: Copain asexuel (?) - Moi S ...

Message par Baelfire »

Je te souhaite bon courage pour la suite. J'imagine qu'il va falloir que tu prennes (encore) les choses en main et les décisions qui vont avec. Il faut évaluer si il t'apporte plus de peine que de joie. Surtout quand on vit ensemble. Si l'ambiance n'est pas bonne ça ne doit en aucun cas perdurer.
Image
Avatar de l’utilisateur
Freaks
Affable
Messages : 136
Inscription : 27 déc. 2020, 19:09
A aimé : 96 fois
A été aimé : 63 fois

Re: Copain asexuel (?) - Moi S ...

Message par Freaks »

Error404 a écrit : 05 mai 2021, 22:57 Il ne me parle de rien, il parle qu'avec ses potes sur discord... et ce sont que des filles en plus... (oui je suis jalouse.)
Je ne sais pas si on arrivera à passer au dessus de tout ceci, vraiment. Je me sens inutile, l'impression de me battre contre le vent. Bref. C'est génial.

Désolé pour ma réponse j'avais besoin d'extérioriser...
Pas de souci, c'est aussi à ça que sert ce forum... Par contre, là, j'aurais tendance à trouver (comme Baelfire j'imagine) que ça ne sent pas bon.

S'il ne te consacre pas autant de temps qu'avec ses amies sur Discord (application sympathique pour garder le contact avec ses amis en ce moment, mais il ne faut pas en abuser), et qu'il ne te parle pas vraiment, ça peut hélas vouloir dire qu'il te considère comme faisant partie du décor, en quelque sorte (et qu'il ne te garde que comme alibi social, un peu comme les homosexuels qui se marient pour faire plaisir à leur famille).

Attention, je ne dis pas que c'est le cas, mais tu peux légitimement t'interroger en effet, surtout si tu le vis mal (et qu'il ignore ce mal-être). A un moment donné, si cette relation t'apporte plus de souffrances que de joies, il va falloir que tu penses à en sortir... ou au moment à en parler franchement avec lui (et à tirer tes conclusions s'il n'écoute pas).

J'espère que ce que je dis là ne te désespère pas plus que tu ne l'es déjà... :oops:
On reconnaît la pression sociale au bruit qu'elle fait quand elle s'en va.
Xav44
Aspirant(e)
Messages : 31
Inscription : 10 mars 2021, 09:31
Localisation : 44
Pronom : Tu/il/ça («ça va ?»)
A aimé : 35 fois
A été aimé : 18 fois

Re: Copain asexuel (?) - Moi S ...

Message par Xav44 »

Hum hum, je vais peut-être être plus expéditif que les commentaires ci-dessus : vous ne devenez plus que des colocataires ? (Et encore, des colocs qui ne se parlent pas beaucoup). Pour ma part je choisirai l’option chambre à part et partage du prix du loyer. Pour bien poser la situation. A voir comment il veut gérer cela de son côté. Mais il n’est pas bon pour toi de continuer à te faire du mal dans des efforts à sens unique.
Xav
“Tengo mucho que escribir, y poco papel” Calle13
Répondre