Recherche sur l'asexualité

Quelque chose d'important à dire, vous voulez vous faire entendre de tous ?
Le forum n'étant pas un site de rencontres, merci de ne pas poster d'annonces personnelles (amour, amitie...).
Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A aimé : 0
A été aimé : 4 fois
Contact :

Re: Recherche sur l'asexualité

Message par Syd »

Je fais partie de ceux pour qui le livre de Clerget n'est pas crédible une seconde, mais on s'en fiche car effectivement, ma question ne s'adressait qu'à Etudiante et n'était pas du tout un appel à discuter une énième fois des éventuelles origines des orientations.

Avatar du membre
Rainbow Amoeba
Membre
Messages : 22
Enregistré le : 23 juin 2006, 04:16
Localisation : Rouen (Seine-Maritime)
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Recherche sur l'asexualité

Message par Rainbow Amoeba »

Syd a écrit :Je fais partie de ceux pour qui le livre de Clerget n'est pas crédible une seconde, mais on s'en fiche car effectivement, ma question ne s'adressait qu'à Etudiante et n'était pas du tout un appel à discuter une énième fois des éventuelles origines des orientations.
Ok :)
J'ai quitté AVEN.

Etudiante en psychologie
Membre junior
Messages : 6
Enregistré le : 26 févr. 2010, 17:32
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Recherche sur l'asexualité

Message par Etudiante en psychologie »

L'orientation sexuelle serait le résultat du développement psychosexuel.C'est à dire que quand l'enfant naît, son premier objet d'amour est sa mère, au sens psychologique du terme, c'est à dire la personne qui prend soin de lui. Puis le complexe d'Oedipe se décompose en Oedipe positif et négatif.L'Oedipe positif est le plus connu, c'est que l'enfant éprouve de l'amour, au sens de l'amour d'un enfant bien sûr pas d'un adulte, pour le parent de sexe opposé,encore une fois ça peut-être un substitut parental, qui plus est, ce n'est pas réellement une question de sexe biologique mais de qualités considérées comme plutôt féminines ou masculines, ce que je trouve particulièrement sexiste, et de la haine pour le parent de même sexe auquel il s'identifie tout de même pour plaire à l'autre.L'Oedipe négatif,qu'on ignore trop souvent, c'est le contraire. En psychologie on parle de bisexualité psychique parce qu'on présente tous des qualités considérées comme féminines et masculines et qu'on a tous aimé une femme et un homme.Une fois résolu ce complexe, c'est la période de latence les préoccupations de l'enfant sont d'ordre scolaire.A l'adolescence, resurgit le complexe d'Oedipe sous une autre forme.L'adolescent s'identifie à des modèles masculin et féminin autres que ses parents ou ceux qui s'occupent de lui et développe sa sexualité adulte.Pourquoi l'orientation sexuelle majoritaire et considérée comme normale est l'hétérosexualité je ne sais pas mais je pense que ça pourrait être une question de reproduction de l'espèce à l'origine qui s'est transformée en norme.Certains cas d'homosexualité masculine ont été compris comme des identifications aux figures maternelles plus importantes que les identifications paternelles, comme par exemple Léonard DE VINCI, qui, s'il n'a jamais eu de relations avec d'autres hommes,aimait beaucoup s'entourer de jeunes et beaux garçons.D'autres cas s'expliqueraient par l'appréciation de qualités féminines chez un homme.Mais à mon avis il existe une multitude d'autres cas qui ne peuvent se satisfaire de ces explications.
J'ai connu des hétérosexuels ou des homosexuels qui exceptionnellement ont aimé quelqu'un en dehors de leur orientation alors est-ce que ce sont des bisexuels qui s'ignorent ou disons un accident de parcours je ne peux pas te dire et je pense que ce n'est pas le fond de la question je crois que le principal c'est que les gens soient bien dans leur peau.

Répondre