Le coin à poèmes de la p'tite Lune.

Vous avez écrit un poème, une histoire ? Vous dessinez, ou bien encore créez de la musique ? Venez, et faites-nous partager vos oeuvres d'art !
Répondre
Avatar du membre
LuneTheFenrir
Membre
Messages : 28
Enregistré le : 12 janv. 2015, 00:01
Localisation : Belgique
A aimé : 1 fois
A été aimé : 2 fois

Le coin à poèmes de la p'tite Lune.

Message par LuneTheFenrir » 11 févr. 2015, 22:17

Voilà voilà, tout est dans le titre. J'ai remarqué qu'il y avait pas mal de personnes dans ce forum qui aime réellement les poèmes, même les plus spontanés. Donc je vais "oser" publier ici quelques poèmes que j'écris de temps à autre quand l'inspiration vient frapper à ma porte.

Quelques explications s'imposent avant d'aller plus loin :

1° : Etant quelqu'un qui adore les jeux vidéos, les mangas, les animes, quelques rares séries et ayant une obsession sur certains sujets philosophiques, mes poèmes vont tourner autour de ces sujets. Si ce n'est carrément plonger dans le dit sujet. Heureux à ceux qui reconnaissent les univers et les clins d'oeils...Et s'il vous plait, ne me frappez pas si un de vos personnages favoris n'est pas bien traité. Si tel est le cas, je m'expliquerai pour ceux qu'ils veulent savoir.

2 ° : Il se peut que certains de mes poèmes traitent de Yaoi ( relation entre hommes ). Je sais et je suis heureuse de faire partir d'une communauté très tolérante sur la sexualité et les choix de vie de chacun. Mais je préfère rassurer pour ceux que ça dérangerait, je noterai les "ratings" avant de poster le poème controversé si besoin est. ^^'

3 ° : Attendez-vous à grosso-modo 75 % de textes pessimistes. Car le cliché veut que quelqu'un qui n'a pas à se soucier de savoir s'il arrivera à manger demain ait une plus grand tendance à pondre des textes sombres apparemment. C'est de moins ce que l'on m'affirme sur les bancs de l'unif. éé

4 ° : Je suis ouverte aux questions que certains pourraient se poser sur le sens. N'hésitez-pas à discuter avec moi du sujet d'un poème, j'adore philosopher, réfléchir et me remettre en question. eVe *Battements de cils.* --> ( Avouez qu'elle est effrayante )

5 ° : Par contre, ceux qui viennent pour corriger ma rédaction pour la qualité de cette dernière, j'adore votre attention et cela peut être très enrichissant...Mais mes poèmes ne sont construits que pour que ça rime. Et s'il y a des figures de style ou autre, soit c'est volontaire sans que cela soit trop recherché, soit c'est totalement un hasard. Désolée. =w='


Bon je crois que j'ai résumé l'ensemble. J'espère cela n'a pas été trop barbant pour ceux qui n'ont pas changé de sujet en cours de route. éwè Sur ce, bonne lecture. ^^
"Pour pouvoir regretter, il faut avoir désiré. Or, je n'ai jamais rien désiré. Donc je ne regrette rien."

"Why must I call you "Sexy" when you can be "Gorgeous" or "Wonderful" ? " - (Auteur inconnu, poème anglophone taggé sur un banc.)

Avatar du membre
LuneTheFenrir
Membre
Messages : 28
Enregistré le : 12 janv. 2015, 00:01
Localisation : Belgique
A aimé : 1 fois
A été aimé : 2 fois

Re: Le coin à poèmes de la p'tite Lune.

Message par LuneTheFenrir » 11 févr. 2015, 22:19

Oh, j'avais oublié !

Il se peut que parfois, je reprends partiellement des extraits de chansons et que je les retravaille pour coller au texte du poème. Je noterai le titre de la chanson et mettrait des guillemets + italique pour ces parties.

Voilà voilà. Si cela intéresse certains de savoir ce qui m'a inspiré, n'hésitez pas à demander.
"Pour pouvoir regretter, il faut avoir désiré. Or, je n'ai jamais rien désiré. Donc je ne regrette rien."

"Why must I call you "Sexy" when you can be "Gorgeous" or "Wonderful" ? " - (Auteur inconnu, poème anglophone taggé sur un banc.)

Avatar du membre
LuneTheFenrir
Membre
Messages : 28
Enregistré le : 12 janv. 2015, 00:01
Localisation : Belgique
A aimé : 1 fois
A été aimé : 2 fois

Re: Le coin à poèmes de la p'tite Lune.

Message par LuneTheFenrir » 11 févr. 2015, 22:23

Bon, le premier poème que je poste comporte du yaoi pour ceux qui le détectent. C'est léger.
Les deux premières lignes, je les ais entendue une fois mais je ne saurais dire d'où, quand ou quoi ou qu'est-ce.
Elles ne sont pas de moi en tout cas.
A votre avis, de quel univers est tiré ce poème ?


"Serais-tu plus heureuse
Parmi ces nébuleuses
"
Loin de mes côtés
Moi qui t’ai malmenée ?

Tu m’en vois navré
Je ne peux m’empêcher
De t’adresser ces regards
Quelque peu hagards

Je ne peux cesser
De venir et admirer
Une lueur parmi milles
Celle de ton âme sublime

Je ne peux m’arrêter
De t’observer voleter
Parmi les autres sans me voir
Nargué, essayant de croire

Que la beauté de tes pétales
Le reflet de tes écailles
Ne brillent que pour moi
Gonflant mon orgueil et ma joie

Mais lorsque mes doigts traversent ton esprit
Si fier, à l’image duquel je me suis épris
Mes yeux se perlent pour voiler l’illusion
De sentir le vide comme sensation

Oh jolie poupée, voilà pourquoi tu étais si réjouie
En m’emportant dans la mort
A la vue de nos lèvres bleuies
Et de sentir le froid s’emparer de nos corps

De me savoir condamné au pire tourment
Quelle ironie pour ma nature
Qui est de donner le juste châtiment
Tes épines autour de moi me torturent

C’est tout de même le firmament
Car cette si grande douleur
Que je ressens à cette heure
N’est-elle pas l’attention d’un amant ?

En cet instant, jamais je n’ai aussi bien compris
Ces paroles qu’Eros me confient
« Il n’y a qu’un pas entre l’amour et la haine. »
Moi je l’ai franchi …


Mais toi, me feras-tu encore de la peine ?
Tes yeux hurlant de noblesse et de colère
Perçant mon cœur à sang alors qu’il erre.
Voilà pourquoi aimer a un goût si amer.
"Pour pouvoir regretter, il faut avoir désiré. Or, je n'ai jamais rien désiré. Donc je ne regrette rien."

"Why must I call you "Sexy" when you can be "Gorgeous" or "Wonderful" ? " - (Auteur inconnu, poème anglophone taggé sur un banc.)

Avatar du membre
Leonie
Ascendant
Messages : 989
Enregistré le : 23 oct. 2013, 17:50
Localisation : Sud-Ouest
A aimé : 114 fois
A été aimé : 70 fois

Re: Le coin à poèmes de la p'tite Lune.

Message par Leonie » 12 févr. 2015, 15:15

Chouette, une nouvelle personne qui poste des poèmes! :D

Personnellement j'aime beaucoup. Simple et émouvant, juste ce qu'il faut! (Il faut dire que je suis d'humeur à lire des textes pessimistes) Par contre, pour l'univers, je n'en sais rien, il faut dire qu'il y a de belles histoires de romance à foison dans les animes, surtout quand on les choisit bien! :wink:
Quant au yaoi, euh... il faut le chercher hein! (mais ne t'inquiète pas, ce n'est pas moi que tu choqueras avec ça)
“If you don’t decide what you will do with the rest of your life, someone else will decide it for you.”
Robin Hobb, Fool's Quest

Avatar du membre
LuneTheFenrir
Membre
Messages : 28
Enregistré le : 12 janv. 2015, 00:01
Localisation : Belgique
A aimé : 1 fois
A été aimé : 2 fois

Re: Le coin à poèmes de la p'tite Lune.

Message par LuneTheFenrir » 16 févr. 2015, 21:32

Merci d'une réponse aussi...Rapide ? Je m'y attendais sûrement pas. lol
Je posterai la réponse pour les univers durant le mois prochain pour laisser le temps aux gens qui veulent jouer le jeu de poster leurs réponses.

J'ai "caché" le yaoi du mieux que je pouvais en le rendant subtil. Je suis contente qu'il faut "le chercher", ça signifie que j'ai réussi à faire passer la pilule pour tout public. ^^

Vu que tu es la première ( je suppose au vu de ton pseudo ) à me répondre, je te laisse le choix du prochain post : J'ai deux poèmes en réserve mais je n'arrive pas à décider duquel à vous confier : "Love is war" ou " LolinesS" ? A la prochaine ou ce soir qui sait si je repasse. >w</
"Pour pouvoir regretter, il faut avoir désiré. Or, je n'ai jamais rien désiré. Donc je ne regrette rien."

"Why must I call you "Sexy" when you can be "Gorgeous" or "Wonderful" ? " - (Auteur inconnu, poème anglophone taggé sur un banc.)

Awashonks
Adepte
Messages : 204
Enregistré le : 12 févr. 2015, 13:24
Localisation : Paris
A aimé : 1 fois
A été aimé : 4 fois

Re: Le coin à poèmes de la p'tite Lune.

Message par Awashonks » 16 févr. 2015, 22:01

C'est très beau.

J'aime beaucoup la dernière strophe. Le dernier ver est magnifique... "Voilà pourquoi aimer a un goût si amer"
you're standing on my neck

Avatar du membre
Leonie
Ascendant
Messages : 989
Enregistré le : 23 oct. 2013, 17:50
Localisation : Sud-Ouest
A aimé : 114 fois
A été aimé : 70 fois

Re: Le coin à poèmes de la p'tite Lune.

Message par Leonie » 04 mars 2015, 16:28

Ben c"est malin, tu attends une réponse au moment où moi je venais plus! :p
Allez, je veux bien découvrir "LolinesS"! :D
“If you don’t decide what you will do with the rest of your life, someone else will decide it for you.”
Robin Hobb, Fool's Quest

Avatar du membre
LuneTheFenrir
Membre
Messages : 28
Enregistré le : 12 janv. 2015, 00:01
Localisation : Belgique
A aimé : 1 fois
A été aimé : 2 fois

Re: Le coin à poèmes de la p'tite Lune.

Message par LuneTheFenrir » 10 mars 2015, 11:36

Ce n'est pas grave Leonie, ça faisait un temps que je n'étais pas venue non plus. ^w^

Donc voici le poème de ton choix. J'espère qu'il te plaira. Il date de quelques années donc la qualité d'écriture est différente, mais j'ai tenu à le garder tel que je l'ai pondu : avec ses qualités et ses défauts d'autrefois.

Merci à Awashonks pour son gentil commentaire aussi. ^^


-----------------------------------LolinesS---------------------------------------------

Y’a-t-il un futur pour une personne
Qui comme moi est fatiguée de cette misère
Attendant que le requiem sonne
Depuis qu’elle a quitté les bras de sa mère ?
Qu’importe tes mots déconcertants
Mon cœur n’écoute point
Courant après mon âme d’enfant
Qui cherche à survivre par tous les moyens.

Encore et toujours
Marchant seule avec sa haine
Depuis le premier jour
Sur ces terres incertaines

Qu’importe l’apparence que je prendrai
Mon âme ne changera jamais.
De même que ma volonté
Ne peut être brisée.

Telle est ma destinée
Telle elle est décidée
Dictée par mon cœur
Rempli de rancœur

Envers ma propre espèce
Dont les membres n’ont de cesse
En plus de s’entretuer d’être irresponsables
Les rendant encore plus détestables

Chacun assurant sa suprématie
En étouffant les rêves et les droits d’autrui
Rares ceux qui seront graciés
Pour leur profonde bonté.
"Pour pouvoir regretter, il faut avoir désiré. Or, je n'ai jamais rien désiré. Donc je ne regrette rien."

"Why must I call you "Sexy" when you can be "Gorgeous" or "Wonderful" ? " - (Auteur inconnu, poème anglophone taggé sur un banc.)

Avatar du membre
Leonie
Ascendant
Messages : 989
Enregistré le : 23 oct. 2013, 17:50
Localisation : Sud-Ouest
A aimé : 114 fois
A été aimé : 70 fois

Re: Le coin à poèmes de la p'tite Lune.

Message par Leonie » 10 mars 2015, 21:01

Il est chouette, en plus il est encourageant je trouve! C'est pas grave d'être seul si on est convaincu d'être sur la bonne voie! :D
“If you don’t decide what you will do with the rest of your life, someone else will decide it for you.”
Robin Hobb, Fool's Quest

Avatar du membre
LuneTheFenrir
Membre
Messages : 28
Enregistré le : 12 janv. 2015, 00:01
Localisation : Belgique
A aimé : 1 fois
A été aimé : 2 fois

Re: Le coin à poèmes de la p'tite Lune.

Message par LuneTheFenrir » 29 mars 2015, 00:55

Léonie, c'est avec 19 jours d'intervalles que je te remercie bien je trouve cela intriguant que tu trouve le dernier poème optimiste. C'est intéressant de voir comment les gens le comprennent.

Ta dernière phrase est à prendre avec des pincettes par contre. êe
"Pour pouvoir regretter, il faut avoir désiré. Or, je n'ai jamais rien désiré. Donc je ne regrette rien."

"Why must I call you "Sexy" when you can be "Gorgeous" or "Wonderful" ? " - (Auteur inconnu, poème anglophone taggé sur un banc.)

Avatar du membre
LuneTheFenrir
Membre
Messages : 28
Enregistré le : 12 janv. 2015, 00:01
Localisation : Belgique
A aimé : 1 fois
A été aimé : 2 fois

Re: Le coin à poèmes de la p'tite Lune.

Message par LuneTheFenrir » 29 mars 2015, 00:57

------------------------------------------ Love is War ------------------------------------------------------------------

Je te hais parce que tu m'aime
Et je me hais parce que j'ose espérer
Que l'amour de ce vain poème
Réussira là où mes cris ont échoué
Surpassera là où ma colère est reine
Etouffera la place qu'a prise ma haine
S'alliera avec et ne feront plus qu'un
L'apaisera au lieu de la faire disparaître
Tandis que l'autre la poussera à agir
Tous les deux logés dans mon être
Je n'ai plus le courage de les bannir
Car ils me donnent la force de te protéger
Toi qui jusqu'à présent a tout ignoré
Mes états d'âme, mes pleurs, mes avertissements
Sur cet amour qui d'avance était condamné
Dois-je alors tout t'avouer ?
Briser l'illusion ainsi que le silence qu'imposait mon serment ?
Qu'un mortel et son contraire ne peuvent qu'être malheureux
De se savoir séparés un jour ou l'autre par le destin
La mort est impartiale et n'a cure de ceux
Dont les âmes sont restées liées jusqu'à la fin.

Mais dans l'attente de cette perspective,
Je resterais alors sur le qui-vive
Et si tu cherches encore à habiller mon cou d'un foulard
si tu réussis, dès lors je te protégerai
Mais pour le moment, tu es sur un champ de bataille qui ne tiédira jamais
le plus violent de tous, portant pour titre "Love is War"

Notre amour est un crime à mes yeux
mais pour toi je trouverais remède à ma malédiction
afin de te rejoindre un jour dans ces cieux
dans lesquels nous avons découvert notre addiction



...
..
.


"Je t'aime. ...Pourquoi ces larmes ?"
"...Tu adores me torturer depuis le jour que l'on s'est rencontré n'est-ce pas ? "


.
..
...
"Pour pouvoir regretter, il faut avoir désiré. Or, je n'ai jamais rien désiré. Donc je ne regrette rien."

"Why must I call you "Sexy" when you can be "Gorgeous" or "Wonderful" ? " - (Auteur inconnu, poème anglophone taggé sur un banc.)

Avatar du membre
LuneTheFenrir
Membre
Messages : 28
Enregistré le : 12 janv. 2015, 00:01
Localisation : Belgique
A aimé : 1 fois
A été aimé : 2 fois

Re: Le coin à poèmes de la p'tite Lune.

Message par LuneTheFenrir » 29 mars 2015, 01:04

Les siècles du phénix


"Remember me
For centuries
"
Encore et encore,
Malgré nos torts
Lors des nuits noires
Je renaîtrai de vos mémoires
Des flammes de votre espoir
Tel le phénix de ses cendres éteintes jusqu’à lors.
Qu’elles soient de poussière ou d’or
Encore et encore,
Jamais je ne serai mort

Même les ailes brisées, je vole
Ou je plane, je n’en ai rien à faire
Oui, je reprendrai mon envol
Comme si cette nuit était la dernière

Pour éclairer dans mon sillage
Vos chemins à travers les âges
Pour enflammer sur mon passage
Nos ennemis dans ma rage
Pour flamboyer lors de mon voyage
Aussi brillant que votre courage

Rappelez-vous de moi
Pour les siècles à venir
Souvenez-vous de moi
Dans votre glorieux avenir
Jamais je ne m’éteindrai
A travers vos souvenirs

Je serai mortel
De corps, pour une unique journée
Mais immortel
D’âme et d’esprit, pour l’éternité


Musique : The Phoenix Centuries(Mashup) et Immortals : Fall Out Boy .
"Pour pouvoir regretter, il faut avoir désiré. Or, je n'ai jamais rien désiré. Donc je ne regrette rien."

"Why must I call you "Sexy" when you can be "Gorgeous" or "Wonderful" ? " - (Auteur inconnu, poème anglophone taggé sur un banc.)

Avatar du membre
LuneTheFenrir
Membre
Messages : 28
Enregistré le : 12 janv. 2015, 00:01
Localisation : Belgique
A aimé : 1 fois
A été aimé : 2 fois

Re: Le coin à poèmes de la p'tite Lune.

Message par LuneTheFenrir » 07 avr. 2015, 17:07

Hello Little girl,
Who walk into me.
You have a pretty face
And you smell so good.

Hey Little girl,
Why are you upset ?
I’m trying to be nice
‘Cause for you, I want to.

Oï Little girl,
Why are you running far away from me ?
Please come back,
We can play together.

Well Little girl,
I’m catching you up.
Your back is good-looking
But I’d prefer you to face me.

Then Little girl,
I find out that I like purchase you.
Your smell is growing up, better
I’m craving for it.

And Little girl,
I love the way that your hair’s moving
But I’m beginning to lust
For your expression when you’ll see me once again.

So Little girl, there we are :
You in my arms, my chin on your head.
I must tell you, your smell in this instant is delicious.
I won’t leave you alone by now.
I hear a noise, resoning like a bell
Why don’t you talk me already ?
Your voice is so beautiful !
You desire to know my name.
I laught, you’re so adorable darling.
So is what I respond while I’m licking your tears on your cheeks

«I’m the reaper, I’m the stalker
My name is the same that your smell »
« It’s Fear. »


----


Ca change un peu de l'ordinaire. Je l'ai écris en anglais parce que ça sonnait mieux pour moi. L'anglais est la langue universelle par excellence, de même que la Peur est connue de tous.
Ce n'est pas vraiment un poème mais c'est pour moi dans le contexte poétique car c'est ma métaphore de la Peur.

Issu de mon travail personnel sur le péché de la colère.

Première branche de l'étoile IRA.


J'image mes travaux. A ceux qui le souhaiteront, je posterai ce texte sur Deviantart avec son illustration. Mais vu que je n'ai pas de quoi m'offrir un numériseur, ça attendra un peu.

PS : Les six premiers paragraphes sont censés être en escalier, mais je ne suis pas parvenue à retranscrire cet effet ici. Désolée ( et aussi pour mes éventuelles fautes d'orthographe et de grammaire anglaise. J'aime cette langue, mais elle m'est facile qu'à la lecture. L'écriture ça va mais sans plus.)
"Pour pouvoir regretter, il faut avoir désiré. Or, je n'ai jamais rien désiré. Donc je ne regrette rien."

"Why must I call you "Sexy" when you can be "Gorgeous" or "Wonderful" ? " - (Auteur inconnu, poème anglophone taggé sur un banc.)

Avatar du membre
LuneTheFenrir
Membre
Messages : 28
Enregistré le : 12 janv. 2015, 00:01
Localisation : Belgique
A aimé : 1 fois
A été aimé : 2 fois

Re: Le coin à poèmes de la p'tite Lune.

Message par LuneTheFenrir » 14 juil. 2015, 15:24

Are We Really Free ?

« Are We Really Free » Michael Riske
« Hard to see » Five Finger Death Punch



Toi, mon/ma semblable, qui est né(e)
Tout comme moi dans la ‘’facilité’’
Cet étrange sentiment t’a-t-il effleuré ?
T’es-tu seulement demandé
« Sommes-nous réellement libres ? »
« Sommes-nous seulement libres ? »

Je n’ai jamais connu le poids
Des chaînes et des menottes
Ni dû servir l’orgueil d’un roi
Ou craindre d’une justice sotte

Je vis bien plus pire,
Depuis ma naissance, je subis
Cet esclavage d’esprit
Qui taxe l’air que je respire

Entravée de liens invisibles
Qui semblent indivisibles
Si profondément ancrés
Dans ma chair lacérée

Ce sentiment familier t’a-t-il déjà touché ?
T’es-tu seulement questionné
« Sommes-nous réellement libres ? »
« Sommes-nous nés libres ? »

Cette Société me cloue au sol
Lie mes jambes, atrophie mon aile,
Interdit ma fuite, mon envol
Petite graine pleine de potentiel
Embryon, classé comme main d’œuvre
Payera sa dette d’être née en heure


Famille et Amis, enracinés dans mon cœur
Qui saigne dès qu’un des fils auquel il est rattaché
Lors de votre disparition, est arraché
Dois-je donc vous haïr pour cette douleur ?
Qui m’empêche de les sectionner, de partir
Ces liens qui entravent mes bras, m’empêchent selon vous de nuire
Ne pourrais-je donc jamais vivre ma vie sans vous ?
Alors que vous pouvez mourir avant moi, sachant qu’il n’y aura pas de « nous » ?

Ce sentiment t’étrangles-t-il ?
Tu commences à douter semble-t-il
« Sommes-nous réellement libres ? »
« Vivons-nous seulement libres ? »


« La liberté s’arrête là où celle des autres débute »
Parlons de ces « Autres », d’une majorité qui me rebute
A laquelle j’ai dû toujours prêter une attention non-réciproque
En démocratie, la dictature du plus grand nombre, sans équivoques
Pensant que leur liberté factrice mérite
Que soient repoussées ses limites
Au détriment de celles de leurs « Autres ».
« Leur liberté se termine là où commence la nôtre»
Ces Autres qui profitent, qui nuisent,
Ces Autres qui trichent, qui détruisent,
Au nom de « l’égalité ».
Noble mot souillé, prétexte si souvent utilisé
Par égoïsme pour agrandir son exact opposé.


Ce sentiment t’a-t-il empoisonné ?
Alors que tu commences à réaliser
« Sommes-nous réellement libres ? »
« Sommes-nous seulement libres ? »


Cependant, la seule chose qui réduit
à néant mes tentatives de me défaire
de tous ces liens, ces chaînes de fer
Est l’unique cadeau que ma prodigué la vie



Ma propre personne, ma propre conscience
Permettant de me poser ces questions
Rendant perceptibles ces douleurs qui me lancent
Et évitent ma redoutée perdition
J’ai ouvert mes yeux,
j’ai dévoilé mes crocs,
Je me suis débattue à m’en rompre les os
Hurlant ma rancœur aux cieux


….
Un œil crevé
Bouche bâillonnée
Dents limées
A présent surveillée
Sous des fusils braqués
Parce que je me suis demandée
« Sommes-nous réellement libres ? »
« Sommes-nous seulement libres ? »

Trop tard, les médias ne peuvent plus rien
Pour me ramener dans les rangs
J’ai trop d’indépendance à présent
Mon esprit échappe de leurs mains

Plus jamais je ne les aiderai
Plus jamais je ne les satisferai
Jamais je ne vivrai de cette vie programmée
J’attends que la Faucheuse vienne m’en délivrer

Cette quiétude m’a enveloppée
De cette vie injuste m’a consolée
« Oui, un jour, je serai libre »
« Morte, des griffes de la Vie je serai libre »
"Pour pouvoir regretter, il faut avoir désiré. Or, je n'ai jamais rien désiré. Donc je ne regrette rien."

"Why must I call you "Sexy" when you can be "Gorgeous" or "Wonderful" ? " - (Auteur inconnu, poème anglophone taggé sur un banc.)

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité