J'adore écrire

Vous avez écrit un poème, une histoire ? Vous dessinez, ou bien encore créez de la musique ? Venez, et faites-nous partager vos oeuvres d'art !
Répondre
nyria
Membre
Messages : 20
Enregistré le : 08 déc. 2012, 15:22
Localisation : Bordeaux
A aimé : 0
A été aimé : 0
Contact :

J'adore écrire

Message par nyria »

Il y a parfois cette étrange sensation qui au matin perdure. Palpitations qui tambourine dans la poitrine. Ton visage, image fantomatique de ce rêve qui tarde à s'évanouir encore quelques secondes durant. Puis plus rien. Juste cette sensation de froid et de panique tout en me sentant brûlante à la fois. Comme un malaise difficilement identifiable je me sens pas bien. La nuit semble n'avoir été de ...tout repos. Draps froissés. Je sais que j'ai rêve de .... Réveil brutal et amnésie du songe. Je jette l'éponge ... En fait non, je me remets sous les draps, je sais que j'ai rêvé de toi. Laissez moi y retourner, c'est le seul moment où toi et moi sommes proches. Mensonges de la nuit, désirs enfouis.... Laissez- moi l'oublier. Tourne et vire dans mon lit. J'me lève, c'est trop pénible. Début de journée difficile. Ton sourire. Tes bras. Tout de toi manque à ma vie. Café. Cigarette. Cigarette . Café. Rétine dilatée, regard ailleurs, voilé, je n'oublie pas ce rêve dont je me souviens que d'une fraction de seconde. Télé... 10 minutes plus tard: sursaut; j'étais encore dans mes pensées... Je n'ai rien compris à ce que je regardais, Omnibulee par ce rêve oublié, par toi ... Tu me manques.


Cette année, c'est sournoisement qu'elle s'est installée.... D'abord elle m'a enlacée et chuchotée: pars en soirée!! amuse toi !! Bois ... Bois ... Oublie le temps, perds le contrôle.
Je ne la sentais pas, je n'ai rien vu venir.... Elle était bien cachée derrière mes excès ... Impossible d'anticipé.
Puis les nuits se sont faites courtes, manque de sommeil, des nuits où l'on se réveille en criant... Puis ensuite, malgré la fatigue, ne pas arrivé à dormir....
Et un jour on se réveille, il y a plus d'espoir, la dépression était là, bien installée, et dans le miroir tu vois ton reflet.... Et tout ce sang sur la lame .... Tu t'agenouilles et tu pleures .... de ta faiblesse


Les nuits je tente d'oublier un temps ce qui me tracasse au quotidien, les nuits ...reflet de ma déchéance.
Le soir je danse pour transpirer ma tristesse. Je m'évade dans l'ivresse de l'alcool pour noyer ma douleur, celle des pieds et celle du cœur. Je fume pour masquer mes soupirs dans un nuage de fumée que lentement j'expire. Inspirer ce dioxyde malgré l'oppression de la cage thoracique... co...mme si j'essayais de me donner une raison valable de continuer à respirer.
Je reprends ma danse, entre en transe, laissant les flashs du stroboscope captiver mes pupilles. Le monde défile sous mes yeux comme un vieux film diffusé par un projecteur trop usé... comme moi.
L'impression d'être dans un autre monde sans frontière ni limite, droguée par cette lumière aveuglante, intermittente, si peu naturelle. Les jeux de lumières des lasers colorent ma vision du monde, si gris en dehors des boîtes de nuits, dans lequel j'erre comme si j'étais une étrangère. Ton visage me poursuit... Je ferme les yeux pour ne plus te voir... Mais tu ne disparais pas. Comme hantée .... trop de pensées pour toi ...
Je ferme les yeux plus fort et au coin de mon œil se forme la larme salée que je tente si bien de cachée. Il n'y a de repos là où travaille chaque jour ce mal qui me ronge.
Je n'aspire qu'à une trêve, sortir de ce rêve devenu cauchemar, sortir de la nuit noir que sont mes jours.
J'attends les soirs où je pourrais enfin te voir, comme dans un musée te contempler sans pouvoir te toucher. Et je passe ma soirée cachée dans l'ombre des gens du bar. Je pense à reprendre à boire. Je fais semblant d'être là, heureuse, je danse, chante et souris; mais au fond de moi tu sais .....
Ton regard croise le mien, contraction du ventre, souffle court. Déjà tu es repartis, passion impossible qui lentement me détruit...
Et je repars vite dans cette danse folle qu'est ma vie, dans cette fuite du temps dans laquelle je me réfugie.



Un site ou j'ai écris un tout petit livre qui n'est malheureusement pas encore finit, poster quelques textes, et quelques poèmes : http://un-jour-une-lettre.e-monsite.com/

Avatar du membre
avenpil
Affable
Messages : 136
Enregistré le : 14 nov. 2012, 03:54
Localisation : México
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: J'adore écrire

Message par avenpil »

Bonjour Nyria

Je l'ai aimé, merci
Je ne fume pas,
Je ne bois pas
oui soupir
beaucoup d'amour et d'imaginer
je suis positif
je suis sensible


"Yako: Personnellement je trouve mon salut dans les techniques de méditation, lâcher-prise, bouddhisme, marche, sport etc."


Ouí :)
l'amour sans le sexe

nyria
Membre
Messages : 20
Enregistré le : 08 déc. 2012, 15:22
Localisation : Bordeaux
A aimé : 0
A été aimé : 0
Contact :

Re: J'adore écrire

Message par nyria »

Personnellement j'ai trouvé mon salut dans un traitement léger qui ne me fatigue pas. Je suis bipolaire depuis l'age de mes 11 ans et j'ai longtemps vécut un enfer en prenant environ 18 médicaments par jour. Puis j'ai tout balancé et vécut 7 ans sans traitement. Aujourd'hui j'ai accepté de reprendre un traitement, je n'ai qu'un cachet par jour mais ma vie s'est améliorée et je puis vous dire quel bien cela me procure. Je n'arrive plus à écrire, signe que tout va bien :)

Avatar du membre
avenpil
Affable
Messages : 136
Enregistré le : 14 nov. 2012, 03:54
Localisation : México
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: J'adore écrire

Message par avenpil »

nyria a écrit : Un site ou j'ai écris un tout petit livre qui n'est malheureusement pas encore finit, poster quelques textes, et quelques poèmes : http://un-jour-une-lettre.e-monsite.com/

Je suis passé devant et partagé votre site dans mes distances Je sens vos expressions, juste regarder, et pratiquement t'embrasser, attendant pour alléger votre tristesse et augmenter vos ailes librement ...

écriture donne la liberté

merci pour le partage
l'amour sans le sexe

Répondre