Croisement. Un petit scénario que j'ai écrit

Vous avez écrit un poème, une histoire ? Vous dessinez, ou bien encore créez de la musique ? Venez, et faites-nous partager vos oeuvres d'art !
Répondre
Avatar du membre
Min
Néophyte
Messages : 4
Enregistré le : 01 mai 2012, 22:32
Localisation : Paris
A aimé : 0
A été aimé : 0

Croisement. Un petit scénario que j'ai écrit

Message par Min »

J'ai écrit un petit "scénario" à ma façon. J'espère ça vous plaît.
Le français n'est pas ma langue maternelle, veuillez excuser des fautes éventuelles. Merci de le lire.


Croisement
PARC. Peu avant Crépuscule.
(Du point de vue d’un bébé assis dans la poussette): des arbres, des enfants courants, d’autres poussettes… et un chien.
(Du point de vue de ce chien) en NOIR ET BLANC : des chaussures, des pieds de banc, des jambes... et une jeune femme qui le caresse de temps en temps.
(Du point de vue du objectif photographique de cette femme) : des parents ou nounous fatigués.

Crépuscule.
Les gens commencent à rentrer.
Le chien s’en va, la femme aussi. Dans deux directions différentes.

JOUR.
La femme sort de l’immeuble, avec un appareil photo, va dans la direction du métro
La vue pénètre : chemin, sol, tunnel, train roulant, rails du métro vides, souris traversant la voie et entrant dans les trous
Sur le quai : gens regardant le plan, SDF dormant sur le socle, machine de distribution frappé du pied par un acheteur de boisson
Sur l’écran de vidéo surveillance : Passagers sortant et entrant
Dans le métro : visages différents, sans expression, mendiant prononçant « Excusez-moi de vous déranger pendant votre trajet, je n’ai ni emploi, ni domicile fixe… je sais que vous êtes souvent sollicités… un ticket de resto, une pièce… »
Dans un couloir de métro : stand de fruits, DVD piratés étalé par terre, posters de film et publicités sur le mur
Dans le métro : un passager rentre juste avant la fermeture des portes, la lumière s’éteint et se rallume.
Au parleur : « En raison d’un voyageur malade, le trafic est interrompu…)
La porte se rouvre
Comme beaucoup d’autres font, la femme sort du métro.

Dans la rue : Gens, voitures, magasins, feux trafic…...
La femme parle au téléphone
« Un album photo de chiens déguisés ? Oui, ça m’intéresse. C’est prévu quand ? Oui, je peux emprunter un chien, même très cool. OK, ça marche. Ciao»

PARC. Après-midi.
Le chien est là.
La femme le caresse en disant : « T’es toujours seul ? » « Où est ton maître ? » « Tu habite où ? » « T’es un très beau chien. »

Crépuscule.
Le chien rentre. La femme le suit. Le chien traverse le portail de grille, entre dans la maison par la porte va-et-vient.
Elle sonne, personne répond. Elle écrit une note : « Bonsoir, je suis photographe voulant emprunter votre chien adorable pour un shooting. Voici mes coordonnées. Merci de me contacter. »
Elle insère la note dans la boîte aux lettres, en découvrant le portail n’est pas fermé à clé.
Le soleil va se coucher totalement, elle entre dans la cour, se met derrière un arbre, commence à enlever les chaussures et se déshabiller, ranger les affaires.

Nuit. Cour.
Un oiseau s’envole
Un homme sort de la maison.

Supérette.
Cet homme achète des croquettes chien, bière, plats préparés.
Cour.
Il ouvre la boîte aux lettres, prend les courriers, rentre avec les courses.
Dans la maison.
Il dépose les courses, met les courriers sur la table, travaille sur l’ordinateur.
Minuit.
Il ressort

Boîte de nuit.
Tout ce qui peut se passer dans un tel endroit.
Il boit, drague etc.

Vue à vol d'oiseau : Paris, beau Paris… à 3h du matin
Sur un pont : l’homme court, danse, fait des acrobatic flips
Il voit un oiseau qui se repose sur le parapet, il l’attrape, il voit du sang sur l’oiseau, il le ramène à la maison

Dans la maison
Il soigne l’oiseau, il prend une douche, il boit de la bière, il regarde les courriers, il voit la note, il envoie un message, il parle à l’oiseau : « Tu peux partir quand tu veux », il ouvre la fenêtre. Il se couche nu. L’oiseau s’envole.

Petit matin. Chez la femme
Elle sort de la douche, s’habille, met une serviette hygiénique, prend les céréales du petit-déjeuner

EXT.
Elle sort, elle traverse le parc, elle vient dans la cour pour récupérer des affaires qu’elle a laissé la veille.
Elle voit le message : OK, vous pouvez chercher mon chien dans le parc. Ramenez le avant qu’il fasse nuit.

JOUR. Studio.
Le chien et autres chiens, déguisés.
Flash, flash, flash… Tout ce qui peut se passer dans un studio de photographe

Avant Crépuscule. Sur le chemin du retour
« Good boy, t’es un chien incroyable. Comment tu as fait pour qu’ils soient si coopératifs ? »
Image dans la tête du chien : il dit à un autre chien « Tu veux devenir une star comme Uggie? Sois sage. »

Parc. Près d’un étang
Une folle pousse la femme, elle est tombée dans l’eau.
Le chien se jette à l’eau pour la sauver.
Elle rentre mouillée, le chien la suit.

Crépuscule. Chez la femme
Elle entre dans la salle de bain.
Le chien reste dans le salon, il veut sortir mais la porte est fermé, il s’allonge.

Le soleil se couche totalement.
Un homme se lève nu. Il ouvre la porte de la salle de bain. Il voit un oiseau.
Ils se regardent. Sans bouger. Les yeux dans les yeux.
Pendant longtemps.

Des jours après.
L’homme reçoit un message. Il ouvre l’ordinateur, il se connecte sur Skype. Il lance une demande de communication.
Il voit la femme à l’écran.
« Je suis en Russie. J’ai conduit jusqu’ici pour m’éloigner, pour te voir.»
Ils se parlent comme un homme et une femme pour la première fois.

Fin ?

Répondre