Recherche d'avis

Vous avez écrit un poème, une histoire ? Vous dessinez, ou bien encore créez de la musique ? Venez, et faites-nous partager vos oeuvres d'art !
Répondre
Avatar du membre
shunette
Affable
Messages : 126
Enregistré le : 03 nov. 2011, 22:28
Localisation : Würzburg et Normandie en alternance
A aimé : 0
A été aimé : 0

Recherche d'avis

Message par shunette »

Je participe à un journal local que l'on appelle ''complainte d'un cerveau malade'', et qui réunit les articles les plus farfelus que l'on ait pu imaginer. Et pour la première fois, on m'a demandé de faire la une, donc de rédiger un article beaucoup plus loin. Comme je suis pas très douée pour l'écrit, et que je suis toujours avide de critiques....
Le fond n'est pas très intéressant, le style laisse à désirer, et la fin me déplait, mais pour l'instant je n'ai rien trouvé de mieux.... J'aimerais beaucoup avoir vos avis si vous avez le courage de tout lire!
Merci d'avance!


Quelle est la durée de vie d'un grain de raisin dans un hall de gare ??

Le cerveau humain privé de sommeil devient réellement passionnant. Après une nuit trop courte et 12h abrutissantes dans un train, le mien se met à faire de somptueuses découvertes. Tout d'abord, il faut s'étonner que bien que la plupart des personnes dorment dans le train et ce quelque soit l'heure, elles en ressortent toujours fatiguées. C'est vrai, le train est à la fois crevant et une berceuse effroyablement efficace. On dort comme des loirs dans des positions ahurissantes et improbables, et on en ressort sur les genoux. Comme si la SNCF avait installé dans ses sièges un dispositif pompant toute l'énergie du corps humain. Peut-être est-ce comme cela que les trains sont alimentés d'ailleurs ! Tout le monde croit qu'ils fonctionnent à l'électricité, mais qu'est-ce qui nous le prouve ?
Voici un bel exemple des idées saugrenues effleurant mon cerveau en manque d'oreiller. Après mes 12h de train, qu'elle chance, ce n'est pas encore fini, je dois attendre dans une gare 1h de plus pour pouvoir prendre le train suivant (encore deux heures enfermée dans un wagon, motivante perspective!). Je me suis assise dans un coin, pour attendre plus ou moins patiemment que mon train s'affiche enfin. Un voyageur passant par là a laissé tombé un gros grain de raisin noir. Je trouve ça étrange de manger du raisin dans une gare, mais là n'est pas la question... Mon cerveau s'est une nouvelle fois bloqué. Au lieu de constater la chute de ce grain puis de passer à autre chose, comme celui de beaucoup de personnes l'aurait fait, il est resté dessus : est-il plus ovale que rond ? Se sent-il isolé et seul loin de sa famille grappe ? A t'il été abandonné ou s'est-il volontairement échappé ? Est-il réellement noir ou plutôt bleu foncé ? A t'il eu mal en touchant le sol d'aussi haut ? Car ça doit être comme une chute d'un immeuble de 6 étages pour non, proportionnellement ! Voici un petit échantillon des questions saugrenues posées par mes hémisphères torturés.
Mais la question qui m'a le plus occupé est celle-ci : combien de temps ce raison va t'il rester intact ? Il faut savoir qu'il passait environ 4 personnes par minutes dans cette portion de gare. Donnée très importante s'il en est une ! A chaque personne qui passe, je retient mon souffle, attendant de voir si un pied se posera dessus. Aucun voyageur, contrôleur ou accompagnateur ne semble à première vue l'avoir remarqué, mais certains passent vraiment tout prêt et parviennent tout de même à l'éviter, simple question de chance ? D'autres ont un léger soulèvement d'un côté de la chaussure, comme s'ils voulaient éviter de poser totalement le pied par terre, en un geste d'évitement. A moins que ce ne soit simplement une légère déformation du pied qui les fait marcher ainsi. En tout cas, aucun ne s'est détourné pour l'éviter, ou n'a tapé dedans pour l'écarter. Aujourd'hui encore, j'ignore ce qu'il en était réellement.
Qui donc allait être l'heureux élu ? Serait-ce cet homme pressé, propre sur lui, très élégant, en costume, et qui pourtant fonce directement à McDonald ? (On parlera plus tard des clients de ce somptueux restaurant.) Ou bien cette jeune punk avec des talons compensés tellement haut qu'ils sont à la limite d'être des échasses ? Tout en continuant à fixer très attentivement le grain de raisin et les pieds des gens, la périphérie de ma matière grise s'est mise à analyser les personnes qui passaient.
Deux jeunes filles portant les mêmes chaussures sont passées. Sont-elles sœurs ou simplement deux amies ayant les mêmes gouts ? Qu'est-ce qui peut bien les avoir décider à porter le même jour la même paire de chaussure de la même couleur ? On dirait une créature à 4 pattes si on ne regarde que les pieds, car elles avançaient de plus dans un même élan, au même rythme, avec la même volonté. Comme si les quatre jambes étaient contrôlées par le même nerf. Fantastique ! Ne font-elle que marcher au même rythme, ou ont-elles également d'autres dons ? Télépathie ? L'une peut-elle écrire ce que l'autre pense ? Elles sont peut-être l'un des derniers spécimens de ces anciens hommes grecs, créatures à quatre jambes, quatre bras et deux têtes, avant que les dieux ne se décident à les séparer pour les obliger à rechercher éternellement leur moitié, les rendant ainsi moins puissants. Dans ce cas, elles seraient alors des âmes sœurs. Même si je n'y croit pas, l'idée me séduit.
Passe alors un groupe d'activistes qui s'arrêtent juste à côté de mon raisin. En repartant, au moins un marchera dessus, c'est obligé ! Ils portaient chacun une pancarte, bien que je n'ai pas retenu les messages. Il faut avouer qu'ils étaient écrits en Allemand, ce qui n'aide pas ma capacité mémorielle. Mais en restant là, ils empêchent quelqu'un d'autre de fabriquer du jus de raisin ! Qu'ils s'écartent ! Mon souhait sera exaucé quelques instant plus tard, et là, le plus improbable des miracles se produit ! Alors que de multiples paires de chaussures partent en tous sens, tournent les talons, s'écartent en cadence les uns des autres, toutes parviennent à éviter le raisin. Peut-être l'avaient-ils vu, aucune idée. J'en suis resté toute retournée de surprise.
Et voilà que l'horreur arrive. Une dame, très pressée apparemment s'approche du raisin. Ses orteils le frôlent, il s'élève dans les airs, rebondit contre son tendon d'Achille et part en vrille en direction du mur. Plus de peur que de mal, il est toujours intact ! Cet acrobate est incroyable, un véritable cascadeur, qui aurait pu survivre après une pareille chute ? Mais il devient inutilisable. Dans sa folie, la femme l'a déplacé à un lieu inaccessible. Seule une personne voulant passer à travers le mur aurait pu croiser sa trajectoire, mais je doute que Harry ou ses amis passent par ici... Que faire ??? Le mal s’empare de moi. Prétextant vouloir jeter un papier depuis longtemps en ma possession dans la poubelle face à moi, j'en profite pour faire rouler au passage mon raisin jusqu'au milieu de la place, à l'endroit où sa mort aura le plus de chance d'arriver. Assistance au suicide. Je suis, en France tout du moins, dans l'illégalité la plus totale. Mais la science doit parfois passer avant tout le reste, et il faut que je mène à bien cette expérience, avant que mon cerveau ne dépérisse. Il faut que je sache qui sera l'être qui ôtera la vie à cette pauvre sphère juteuse. Et combien de temps de vie il lui reste. Sinon mon cerveau ne s'en remettra jamais, pauvre organe torturé depuis longtemps inutilisable en cette fin de journée.
Le grain est noir. Et le sol gris. Cela a t'il une influence ? Si le raisin était blanc, ou le soir noir, son espérance de vie serait-elle la même ? Ou bien si le grain échappé était plus petit, car celui-ci est d'une taille plus que raisonnable ? Il me faudra sans doute faire d'autres expériences à l'avenir. Heureusement, je prend très régulièrement le train... Il faudra juste que je pense à acheter du raisin à chaque occasion.
Oh, peut-être que le bon se profile ! Voici un homme, dans les 50ans, qui doit partir pour un moment, ou alors avec toute sa famille qui a pris un autre chemin, l'abandonnant avec les valises. Toujours est-il qu'il pousse devant lui un magnifique chariot portant trois gros sacs pleins. Prolongeant mentalement les différentes trajectoires, j'en conclu que la roue avant gauche va inévitablement rouler sur mon ami. Mais la roue droite me gène la vue. Retenant la respiration, je me penche pour tenter d’apercevoir au plus tôt l'état du raisin. Plus qu'une foulée et il réapparaitra. Mais sous qu'elle forme ???
Incroyable. Il est encore et toujours intact. Son ange gardien est vraiment effroyablement doué. Privée de champ de vision, je ne sais si l'air expulsé par la roue l'a décalé avant qu'il ne se fasse écraser, ou si elle l'a frôlée et manquée de quelques millimètres. Ce raisin a beaucoup de chance. Je décide de l'appeler Poly, même s'il est théoriquement impossible de tirer une carte chance dans une gare, à moins de changer les règles ou de tricher, ce qui est l'une de mes grandes spécialité, mais c'est un autre problème... J'aurais pu l'appeler Monop également, mais je courais le risque que les gens le confondent avec un centre commercial. Ceci dit, l'expérience y est également possible ! Mais les facteurs ''enfants turbulents courants partout'' et ''multiples objets roulant'' influent sans doute sur l'espérance de vie du malheureux raisin. Il faudrait tenter le coup... Je ne vais pas avoir assez de temps pour essayer toutes les différentes versions de l'expérience. Si d'autres esprits tourmentés veulent m'aider, sachez que je vous suis d'avance reconnaissante!
Et voici que l'inévitable se produit. Mon train est annoncé. Heureusement d'ailleurs qu'un homme de grande taille me force à lever les yeux, croisant ainsi à la périphérie de mon regard le panneau d'affichage. Je dois quitter cette expérience avant qu'elle ne soit finie, le train est le dernier, je ne peux le rater, même pour la science ! Et mon cerveau se retrouve une nouvelle fois submergée par un flot d'action contradictoire : se déconnecter pour dormir tout en se vidant de son énergie vitale, ou continuer l'expérience en pensée. Il se décide à faire les deux, mon organe cérébral est très contrariant parfois...
Qui ôtera la vie de ce pauvre raisin ? Qui commettra le crime le plus atroce accompli dans cette petite gare ? Se poser ce genre de question est-il symptomatique ? Souhaiter la mort d'un innocent grain de raisin est-il le premier signe d'une psychopathie maladive, qui évoluera jusqu'à me transformer en tueur en série froid, calme et posé, dénué de tout sentiment et s'en prenant à toutes les proies passant à sa portée ? Dois-je consulter pour effacer cette envie ? Qualifier ce meurtre « d'expérience » est-il un autre signe, refusant de reconnaître par ce vocabulaire à quel crime atroce je suis en train de participer ?
Le cerveau unique de la créature à quatre patte pourrait se disputer avec lui-même, obligeant deux de ses membres à faire demi-tour et à repasser par l'endroit en question, afin de marquer sa colère. Les activistes se décideront peut-être à faire une manifestation, bloquant les trains, forçant la police à intervenir. Et le malheureux Poly se fera marcher dessus par un manifestant tentant de fuir les lacrymos, ou par un policier courant, matraque en l'air après l'un de ces activistes passionné.
Sera t'il encore là à mon retour la semaine prochaine ? Non, impossible, folie pure... La solution m'est alors apparue. C'est le personnel d'entretien le sadique meurtrier, qui d'un coup d'aspirateur-balai-géant fera disparaître ce pauvre Poly de la surface de la terre. Vengeance ! Jeunes raisins, attaquez-les !
''Le sexe est toujours une relation de pouvoir. Il faut une lutte, une domination de l'un sur l'autre!'' Monique Larue
''Le sexe n'est pas un moyen de communiquer, chacun vit les choses de la manière la moins partageable qui soit.'' Catherine Millet
Voilà qui me rend fière d'être comme je suis...

Avatar du membre
~flor_vermelha~
Associé
Messages : 654
Enregistré le : 16 oct. 2008, 17:12
Localisation : Allemagne
Pronom : Elle
A aimé : 37 fois
A été aimé : 54 fois

Re: Recherche d'avis

Message par ~flor_vermelha~ »

En tant que non-francophone, je ne suis pas la bonne personne pour juger un texte écrit, mais j'ai quand même remarqué des fautes d'orthographe - il faut par exemple écrire "quelle que soit l'heure" au lieu de "quelque soit [...]".
Le texte lui-même m'a plu beaucoup, je l'ai lu tout entier sans m'ennuyer. Le début m'a fait rire, j'ai pensé à certains voyages que j'ai faits en train ou en bus, par exemple Berlin-Montpellier. L'idée d'alimenter les trains avec l'énergie des voyageurs est très tentante :).

Avatar du membre
Cluedo
Adepte
Messages : 169
Enregistré le : 29 août 2011, 22:23
Localisation : Lorraine
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Recherche d'avis

Message par Cluedo »

ai repondu en mp^^
"Réfléchir, ça sert à rien, tout est dans la tête."

Avatar du membre
gotzs
Acolyte
Messages : 374
Enregistré le : 05 nov. 2011, 21:15
Localisation : Genève
Pronom : il n'est pas sur
A aimé : 2 fois
A été aimé : 1 fois
Contact :

Re: Recherche d'avis

Message par gotzs »

Comme flor, il y a un peu de relecture à faire (le raisin devient raison.. est-ce un lapsus clavis?)

Quelques lourdeurs de style au début, mais ça s'allège au fur et à mesure :) J'espère que tu auras encore moult heures d'attente en gare(s), tu y as des activités très intéressantes.


Continue d'écrire. Je suis sur que SuperTomate viendra sauver Poly avec l'aide de la Banane Magique
don't make love, just have love
ne faites pas l'amour, donnez juste de l'amour

Avatar du membre
shunette
Affable
Messages : 126
Enregistré le : 03 nov. 2011, 22:28
Localisation : Würzburg et Normandie en alternance
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Recherche d'avis

Message par shunette »

Ok, merci pour vos critiques.
Je reconnais que l'orthographe n'est pas mon truc, mais c'est l'avantage d'être publié dans un journal, on a un correcteur! Mais merci à toi Cluedo pour toutes les corrections, ça lui fera ça de moins comme boulot ^^.
Là je travaille sur mes prochains textes ''comment faire fuir son colocataire en 10 leçons'' et ''étude comparative des différents clients de Fast-Food''.
''Le sexe est toujours une relation de pouvoir. Il faut une lutte, une domination de l'un sur l'autre!'' Monique Larue
''Le sexe n'est pas un moyen de communiquer, chacun vit les choses de la manière la moins partageable qui soit.'' Catherine Millet
Voilà qui me rend fière d'être comme je suis...

Avatar du membre
shunette
Affable
Messages : 126
Enregistré le : 03 nov. 2011, 22:28
Localisation : Würzburg et Normandie en alternance
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Recherche d'avis

Message par shunette »

Ok, merci pour vos critiques.
Je reconnais que l'orthographe n'est pas mon truc, mais c'est l'avantage d'être publié dans un journal, on a un correcteur! Mais merci à toi Cluedo pour toutes les corrections, ça lui fera ça de moins comme boulot ^^.
Là je travaille sur mes prochains textes ''comment faire fuir son colocataire en 10 leçons'' et ''étude comparative des différents clients de Fast-Food''.
''Le sexe est toujours une relation de pouvoir. Il faut une lutte, une domination de l'un sur l'autre!'' Monique Larue
''Le sexe n'est pas un moyen de communiquer, chacun vit les choses de la manière la moins partageable qui soit.'' Catherine Millet
Voilà qui me rend fière d'être comme je suis...

Avatar du membre
Cluedo
Adepte
Messages : 169
Enregistré le : 29 août 2011, 22:23
Localisation : Lorraine
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Recherche d'avis

Message par Cluedo »

Poste les! ;)
"Réfléchir, ça sert à rien, tout est dans la tête."

Avatar du membre
~flor_vermelha~
Associé
Messages : 654
Enregistré le : 16 oct. 2008, 17:12
Localisation : Allemagne
Pronom : Elle
A aimé : 37 fois
A été aimé : 54 fois

Re: Recherche d'avis

Message par ~flor_vermelha~ »

Oui, surtout le texte sur les colocataires! Je n'habite plus en colocation, mais peut-être cela me servira pour ma prochaine vie. :)

Piccolo
Atrix
Messages : 1735
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 22 fois
A été aimé : 113 fois

Re: Recherche d'avis

Message par Piccolo »

J'ai bien aimé ce gros délire, d'autant que se poser des questions pour tout et pour rien, je me reconnais bien là-dedans. :mrgreen:

Avatar du membre
gotzs
Acolyte
Messages : 374
Enregistré le : 05 nov. 2011, 21:15
Localisation : Genève
Pronom : il n'est pas sur
A aimé : 2 fois
A été aimé : 1 fois
Contact :

Re: Recherche d'avis

Message par gotzs »

~flor_vermelha~ a écrit :Oui, surtout le texte sur les colocataires! Je n'habite plus en colocation, mais peut-être cela me servira pour ma prochaine vie. :)
Je prends aussi :twisted:
don't make love, just have love
ne faites pas l'amour, donnez juste de l'amour

Avatar du membre
aiglou
Aveuglant
Messages : 2788
Enregistré le : 24 mars 2010, 12:06
Localisation : CHAMPAGNE
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Recherche d'avis

Message par aiglou »

:mrgreen: moi aussi je veux ^^ J'aime ton "petit délire" !
Je ne suis pas superstitieux , ça porte malheur !

Avatar du membre
Amanda
Aspirant
Messages : 43
Enregistré le : 25 oct. 2011, 22:16
Localisation : Strasbourg
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Recherche d'avis

Message par Amanda »

je trouve le concept du journal auquel tu participes très original :D
personnellement, ton texte m'a bien plu :D
et j'ai également hâte de connaître tes 10 astuces pour faire fuite un coloc :mrgreen:

Avatar du membre
Disorder
Adepte
Messages : 159
Enregistré le : 14 oct. 2011, 01:59
A aimé : 0
A été aimé : 5 fois
Contact :

Re: Recherche d'avis

Message par Disorder »

Très chouette texte, j'aime beaucoup le thème, cette histoire avec le grain de raisin.
Gender :
[ ] Female
[ ] Male
[x] Licorne

Avatar du membre
shunette
Affable
Messages : 126
Enregistré le : 03 nov. 2011, 22:28
Localisation : Würzburg et Normandie en alternance
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Recherche d'avis

Message par shunette »

Un texte dans un autre style, beaucoup moins sarcastique malheureusement, mais vu le sujet ce n'était pas évident....

Comment faire fuir son colocataire ?

Comme beaucoup de personnes, j'ai fait l'expérience de la colocation. Et si parfois, tout se passe bien, une amitié voire plus se crée, parfois … vous n'avez qu'une seule envie, celle de vous arranger pour que votre colocataire parte. Le résultat n'est pas toujours efficace puisque vous ne pouvez pas savoir qui le remplacera, mais c'est un autre problème.... Et de toute façon cette méthode fonctionne avec tout le monde, vous pouvez changer de colocataire tous les deux mois si ça vous tente ! Personnellement, j'ai plutôt été de l'autre côté, j'ai parfois été le colocataire que l'on cherche à faire disparaître, ce qui m'a permis de découvrir les différentes techniques mises au points pour terrifier celui qui partage notre toit. L'ordre des étapes est bien entendu susceptible d'être modifié, je ne fais que vous enseigner une possibilité !
Première étape, faire semblant. Faites semblant d'être gentil et aimable, faites semblant de vous intéresser à votre colocataire. Cela vous permettra de découvrir son emploi du temps. Point essentiel pour la suite de cette affaire. Et puis de toute façon, avant de savoir si votre colocataire vous conviendra ou non, il faut bien faire un minimum d'effort, non ??
Deuxième étape, faire comprendre. Faites lui comprendre que vous avez bien enregistré les informations : la veille de sa plus grosse journée de cours, toutes les semaines, organisez une soirée avec vos amis. Si possible, arrangez vous pour passer uniquement la musique qu'il déteste. Si vous détestez vous aussi, prenez sur vous ! Ça vous permettra de l’empêcher de dormir, ce qui aura la don de le faire fuir. Sauf si ses études ne sont pas intéressantes. Ou qu'il a investi dans les boules quies.
Troisième étape, partager les taches ménagères. Collez lui la tache de vider les poubelles. Et pour être sur qu'il n'oublie pas, les installer juste devant sa porte, histoire qu'il puisse profiter toutes les journées de la magnifique odeur qu'elles dégagent. Au passage, prétexter une cause écologique et en profiter pour installer un pot de compost. A placer devant sa porte ou sous sa fenêtre, au choix. S'il veut échanger son travail avec le votre, plaignez vous d'une allergie à la matière dans laquelle est faite le sac poubelle. S'il change de sac, débrouillez vous !! Je n'ai pas non plus la science infuse (expression que je n'ai jamais comprise puisque pour moi c'est le thé qui infuse.... mais c'est un autre problème....) !
Quatrième étape, demander de l'aide. N'oubliez jamais de frapper à sa porte en permanence pour lui demander tout et n'importe quoi, histoire d'entretenir les bons rapports de voisinage : vanter sa force en lui demandant d'ouvrir des pots (contrairement à ce que beaucoup pensent, ça fonctionne quelque soit le sexe de votre coloc!), proposez-lui des sorties en permanence avant de le déranger 25min plus tard en prétextant un changement d'avis. Enfin bref, profitez de sa gentillesse et dérangez le lorsqu'il travaille. Ou lorsqu'il est avec des amis, surtout s'ils sont intimes, parce que là ça énerve vraiment !
Cinquième étape, modifier ses critères de propreté. Abandonnez tous vos cheveux dans la baignoires, laissez votre vaisselle sale trainer dans l'évier, placez des traces de pas boueuses sur son chemin, oubliez de tirer la chasse d'eau, … Si comme moi il a partagé pendant 15ans sa chambre avec ses trois frères, ses critères d'ordre et de propreté sont assez bas, donc cette méthode est inefficace. Bien souvent vous craquerez avant lui... Mais si c'est vous qui venez d'une famille nombreuse, il n'y aura aucun problème !
Sixième étape, abandonner. S'il n'a toujours pas cédé après ça, c'est qu'il y tient vraiment à cet appart, et que rien ne le feras partir ! Je rappelle que l'ordre spécifié n'est qu’exhaustif et que vous pouvez bien entendu déplacer certaines étapes, voire en sauter. Ceci dit, si vous passez au travers de l'étape 1, la suite est plus difficile. Enfin, c'est vous qui voyez !
Septième étape, rendre jaloux. Ramenez tous les plus jolis spécimens dans votre chambre, surtout ceux qu'il essaye lui même de séduire ! Pour ça, il faut donc être allé une ou deux fois en sortie avec lui, sinon vous aurez du mal à connaître ses gouts... Emprunter ses ex-spécimens est encore plus efficace. Mais pour ça, prévoyez un certain budget, il ne sera pas certain que vous y arriviez sans...
Huitième étape, lâcher du lest. Faites lui croire que vous êtes désolé des problèmes occasionnés. Il vous pardonnera instantanément et se relâchera. Regagnez sa confiance, pour qu'il soit dans un état d'esprit plus favorable. Et là, abattez une nouvelles carte, enfoncez lui un nouveau poignard au fond de l'âme. Scénario possible : frappez à sa porte avec des cookies tout chaud disant ''désolé pour tout !'' la veille d'un partiel/réunion/conférence, juste avant que l'un des spécimens qui lui plaise ne frappe à votre porte, et faites avec ce dernier du bruit toute la nuit.
Neuvième étape, passer au dessus. Appelez à la rescousse qui vous pouvez : responsable de bâtiment pour les étudiants, propriétaire pour les autres, services sociaux, police, … Faites ce que vous pouvez pour qu'il soit légalement expulsé. Je pense que là le message sera clair : VA T'EN !
Dixième étape, pourrir sa réputation. Parlez de lui dans des termes peu amène à tous les voisins, à tous les spécimens qui l’intéresse, à tous ses collègues, à tous ses amis qui osent poser un pied dans VOTRE appartement, parce que franchement, ils ont pas honte d'oser faire ça ! Il croit quoi lui, c'est pas parce qu'il paye une moitié du loyer qu'il a droit à une moitié de l'appart, après tout vous étiez là avant, c'est chez vous ici, lui c'est qu'un étranger qui ose s'incruster chez vous ! Honte à lui !!!
''Le sexe est toujours une relation de pouvoir. Il faut une lutte, une domination de l'un sur l'autre!'' Monique Larue
''Le sexe n'est pas un moyen de communiquer, chacun vit les choses de la manière la moins partageable qui soit.'' Catherine Millet
Voilà qui me rend fière d'être comme je suis...

Avatar du membre
gotzs
Acolyte
Messages : 374
Enregistré le : 05 nov. 2011, 21:15
Localisation : Genève
Pronom : il n'est pas sur
A aimé : 2 fois
A été aimé : 1 fois
Contact :

Re: Recherche d'avis

Message par gotzs »

Effectivement :) J'ai craqué bien avant tout ça :oops:

Y'a aussi une solution pour faire craquer, c'est d'être hyper maniaque sur la propreté

genre "il faut que tu nettoies la gazinière, le toaster (situé au dessus de la gazinière), et l'extérieur du four (poignées, etc. sous la gazinière), à CHAQUE fois que tu fais à manger. "
Mais en même temps, il faut laisser les traces de gras sur le sol, pour être sur de son effet.

Ça c'est la demande de mon ex-coloc chypriote. Ce que j'ai pas dit, c'est que mes repas étaient essentiellement fait de pâtes (très très salissante la vapeur d'eau) et les siens de fritures à la poêle en tous genres.


Autre option: exigez que soient remis à leur place précise les petites bougies sur le plan de travail après CHAQUE utilisation (prétexter quelques ondes porteuses. Idéalement, les trouver en forme "carré", pour insister aussi sur l'orientation).

3e: refuser de laisser une chaise dans la salle de bains pour poser ses vêtements le temps d'une douche (et laisser trainer les cheveux qui ne sont pas tombés dans la baignoire sur le sol). Effet supplémentaire si la salle de bains n'est pas nettoyée après une teinture des cheveux (ou autres)
Le prétexte pour ne pas laisser la chaise dans la salle de bains? Des amis qui viennent vous visiter. Au passage, débrouillez vous pour laisser la chaise à l'endroit où l'huile frite tombe, à côté de la gazinière.


Pas vraiment un critère pour faire fuir quelqu'un, mais vous pouvez afficher vos connaissances œnologiques en laissant fermenter pendant 3 mois une bouteille de rosé (refermée, ouf) sur le plan de travail précité (qui du coup, ne vous laisse même plus la place de l'utiliser). Et si on vous fait la remarque que le liquide et la bouteille peuvent être jeté, faites "ah bon? je ne savais pas", mais laissez la bouteille trois mois supplémentaires sur place (enfin, elle y traine peut être encore?)

N'oubliez pas de mettre des objets kitsch et sonores dans les pires endroits possibles.... genre ces petites clochettes tubulaires, attachée par un fil à un aimant rose. Et évidemment posez le sur la porte du réfrigérateur. Effet garanti pour énervé les plus zens!

Quoi d'autres?

- piquez leur bouffes, sans les en aviser, et prétexter que ce n'est pas vous (marche uniquement pour les colocs nombreuses)
- soyez bourrés ou sous l'emprise de drogues 20heures par jour minimum (dangereux pour vos finances et/ou votre santé)
- faites dénoncer par vos voisins vos colocataires qui cultivent quelques "plantes vénéneuses" (dixit le rapport de police de la maréchaussée). En prime, ils auront peut être droit à un passage par la case prison. :mrgreen:


Nota: Syd/Dexter... suivant comment, faudra peut être faire un "topic" spécifique, non?
don't make love, just have love
ne faites pas l'amour, donnez juste de l'amour

Répondre