Quelques archives retrouvées ici et là...

Vous avez écrit un poème, une histoire ? Vous dessinez, ou bien encore créez de la musique ? Venez, et faites-nous partager vos oeuvres d'art !
Répondre
Avatar du membre
nimpossible
Adepte
Messages : 236
Enregistré le : 12 oct. 2010, 17:04
Localisation : Bordeaux
A aimé : 9 fois
A été aimé : 3 fois
Contact :

Quelques archives retrouvées ici et là...

Message par nimpossible »

Quand je parle d'archives, ce sont réellement des archives. La plupart des textes ont été écrits entre mes 16 et mes 18 ans. Ce n'est qu'une infime partie de mots exprimant ce que je peux ressentir encore aujourd'hui ou ce que j'ai pu ressentir par le passé.
Rares sont les écrits qui ne vous voleront pas votre sourire, vous êtes prévenus =)
Avant même qu'on vienne me dire "t'es nulle, t'as aucun talent", je tenais à dire que je n'ai pas la prétention de dire que ces textes sont artistiquement parlant géniaux, ce sont juste des écrits qui m'ont soulagée au moment où je les ai couchés sur papier.


Une lame caresse ma peau
Non, tout le monde n'est pas beau
C'est l'illusion d'une utopie
Qui vous fait croire en la vie
Violence psychologique, inceste,
Incapable de faire un geste
Complètement terrorisée
J'ai subi le vol de ma virginité

Profitant de l'absence de nos parents
Et de mon ignorance de jeune enfant
Il voulait tester sa sexualité
Et a simplement volé ma virginité
Pour me convaincre: un "horrible" chantage
"Tu le fais ou je dis que tu n'as pas été sage!"
Tous les deux allongés nus sur ce lit
Quelques secondes pour briser ma vie
Le terrain vide de toute préparation
Un atroce douleur: c'est la pénétration
Mon autre frère nous regardant
Commente la scène en rigolant

Une lame caresse ma peau
Un moyen d'exprimer mes maux
Une douleur psychologique
Avec un impact sur le physique
Auto-mutilation, larmes
Parce que je n'ai plus d'arme
Forte dépendance à la souffance
A cause du vol d'une enfance




Faire une tentative de suicide
Quand on ne peut s'exprimer autrement
Quand on en arrive là malheureusement
C'est qu'on est victime d'un grand vide
Quand on ne veut plus vivre
Parce que la vie nous a rendu ivre
Quand on se sent nul et moche
Quand trouve les autres trop cons
Quand on tour toujours en rond
Ou quand on perd un proche
Le suicide n'est pas une solution
Parce que la vie n'est pas une fiction
Texte écrit lors d'une insomnie il y a quelques années, il devait être 2h du matin et en me réveillant, les mots sont sortis tous seuls, je ne l'ai jamais retouché



Quelle est cette douleur
Qui déchire mon cœur?
M'empêche de sourire?
Et chaque jour empire?
Détruit toute forme d'amour?
M'anéantis de jour en jour?
Tu joues avec mes nerfs
Et je suis obligée de me taire
Pour ne pas avoir mal
Car tu frappes en rafale,
De plus en plus fort,
Et me pousse vers la mort!
Même avec des mots
Tu me cause des maux
Tu m'as poussé à bout
Je crois que t'es fou
A l'époque où j'ai écrit ce texte, je parlais juste de douleurs psychologiques, de maux psychologiques, il n'y avait rien de physique... Si j'avais su que le texte pourrait être adapté sur des douleurs physiques, de maux physiques par la suite, je me serais sans doute abstenue d'écrire ça



"Mon harmonica, c'est toute ma vie"
Phrase hantant cette nuit
Où les chiens parlaient
Et où je courais
Dans les souterraines d'un château
Parce que j'avais peur d'aller en haut
On faisait la course
Et il m'a sauté au cou
C'était un épagneul breton
Sa mère avait un cou long
Avec un magnifique collier
Elle avait la classe, la vraie
C'est ce que je me suis dit
Quand elle a rejoint son petit
Puis je me suis réveillée
C'était la fin de mon rêve
Texte sans queue ni tête. Là encore, je l'ai écrit lors d'une insomnie, je venais réellement de faire un tel rêve et je l'avais trouvé tellement absurde, que j'ai voulu l'écrire.


Si je pouvais revenir en arrière
Et rallumer cette lumière
Rassembler mes trois mousquetaires
Ou quitter ce monde si austère
Juste les revoir un instant
Et pouvoir stopper le temps
Rester blottie tout contre eux
Et les regarder dans les yeux
Leur dire qu'ils me sont vitaux
Indispensables pour calmer mes maux
Leur murmurer quelques paroles
Leur prouver qu'ils sont ma boussole
Leur montrer que je les aime
Leur dédier ce court poème



Hum, peut-être que d'autres textes viendront par la suite, il doit m'en rester une bonne centaine sous le coude (j'ai été particulièrement productive il y a quelques années, on a même adapté avec un ex pote quelques textes en chanson)
Modifié en dernier par nimpossible le 13 mai 2011, 00:58, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Esteban75
Affranchi
Messages : 466
Enregistré le : 09 avr. 2011, 22:27
Localisation : Paris
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Quelques archives retrouvées ici et là...

Message par Esteban75 »

Tu veux rire, ça me vole aucun sourire, c'est super touchant au contraire, on sent que ça vient profondément du cœur, du ressenti de douleur brut jeté sur le papier !

Plein de bisous à toi, bonne nuit.

Avatar du membre
Tyane
Ascendant
Messages : 905
Enregistré le : 26 avr. 2011, 17:15
A aimé : 3 fois
A été aimé : 33 fois

Re: Quelques archives retrouvées ici et là...

Message par Tyane »

Quelle expérience... du coup, le rêve apporte une touche surréaliste sur ce fond de tristesse. En tout cas, n'hésite pas à diffuser tes textes, ce n'est sûrement pas nul d'exprimer de tels sentiments... et sans doute pas simple. Et les critiques méprisants ne sont pas obligés de lire.

Yun
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Quelques archives retrouvées ici et là...

Message par Yun »

Moi qui suis à fond dans la poésie... :woke:

Avatar du membre
nimpossible
Adepte
Messages : 236
Enregistré le : 12 oct. 2010, 17:04
Localisation : Bordeaux
A aimé : 9 fois
A été aimé : 3 fois
Contact :

Re: Quelques archives retrouvées ici et là...

Message par nimpossible »

Yun a écrit :Moi qui suis à fond dans la poésie... :woke:
Enfin, je ne suis pas sûre qu'on puisse appeler ça "poésie", il y a des semblants de rimes, mais, aucun rythme dans la plupart des textes =)
Tyane a écrit :Quelle expérience... du coup, le rêve apporte une touche surréaliste sur ce fond de tristesse. En tout cas, n'hésite pas à diffuser tes textes, ce n'est sûrement pas nul d'exprimer de tels sentiments... et sans doute pas simple. Et les critiques méprisants ne sont pas obligés de lire.
Disons que la plupart des textes ayant été écrits pour me soulager, forcément beaucoup sont tristes.
C'est sûr que le résumé du rêve semble un peu déconnecté du reste xD C'est incroyable ce dont on peut rêver quand même.
Esteban75 a écrit :Tu veux rire, ça me vole aucun sourire, c'est super touchant au contraire, on sent que ça vient profondément du cœur, du ressenti de douleur brut jeté sur le papier !

Plein de bisous à toi, bonne nuit.
C'est tout à fait ça: "du ressenti de douleur brut"
J'ai toujours mal quand je relis ces textes et en même temps je me dis que j'ai parcouru un tel chemin depuis que je suis fière de moi et de m'en être à peu près sortie.

Avatar du membre
nimpossible
Adepte
Messages : 236
Enregistré le : 12 oct. 2010, 17:04
Localisation : Bordeaux
A aimé : 9 fois
A été aimé : 3 fois
Contact :

Re: Quelques archives retrouvées ici et là...

Message par nimpossible »

Deux/trois textes supplémentaires, toujours flangrants de rage, de tristesse pour la plupart.

A toi qui m'as rendue folle
Tant par tes actes que tes paroles
Toi, qui pour te faire plaisir,
M'a volé ma vie et mon rire,
A toi que j'ai tant aimé
Et qui a volé ma dignité,
Toi qui a joué avec moi
Quand j'avais confiance en toi,
Toi qui as fait tomber mes armes
Et qui a fait couler mes larmes,
Sache que jamais je ne t'oublierai
Et jamais je ne te pardonnerai



C'était un ange blanc et bleu
Avec de très grandes ailes
Qui voulait être heureux
Il volait dans le ciel
Sautant de nuage en nuage
Pour jouer avec ses amis
En regardant les paysages
Et en surveillant les plus petits

Il avait des rêves assez fous
Comme toucher le soleil
Ou savoir la roue
Ou aussi visiter les sept merveilles

Mais le plus fou de tous
C'était de faire rire cette petite fille
Vous savez, la petite rousse
Alors, il lui a offert une bille
C'était une agathe, comme elle
Les yeux d'Agathe ont alors brillé
L'ange lui a dit "Mademoiselle,
Vos larmes se sont effacées et vous riez!"

Grâce au sourire de cette petite rousse
L'ange est le plus heureux de tous



J'erre sur ce long chemin
Tout tracé par mon destin
Parfois je m'arrête ou je cours
Toujours à la recherche de l'amour
Je rencontre des obstacles
Et il me faut bien du tact
Pour pouvoir les contourner
Ou les faire tomber
Je me pose des questions
Sans jamais en trouver les réponses
Et parfois en regardant ce miroir
Je ne veux pas croire ce que je vois
Ce miroir qui me renvoie une image
En me disant de tourner la page
Mais je reste tournée vers le passé
Et le présent et le futur sont oubliés

Un destin à changer,
Un destin tout tracé



Jeune princesse aux désirs bafoués
Ce soir-là, elle a vraiment eu peur
Au moment où il a voulu en abuser
Larmes aux yeux, front en sueur
Elle pensait à tous ceux-là
Qui avaient déjà fait ça avant
Il l'écrasait sur ce matelas
Otant sa liberté de mouvement
Deux voix dans la pièce d'à côté
Parlant de la récente soirée
Elle aurait tant voulu crier
Pour qu'elles viennent la sauver
Mais elle n'osait faire de bruit
Elle avait si peur de lui
Maintenant, elle se sent mal
Et repousse tous les mâles
Maintenant elle se sent coupable
Prête à donner son âme au diable
Si cela pouvait l'aider à aller mieux
Et à retrouver un visage plus joyeux



Moi, j'me conjugue à l'imparfait
Parce que j'suis pas parfaite
Et j'me prends pas la tête
Ma devise "Carpe diem"
Et amuse toi quand même
Moi, j'me conjugue à l'imparfait
Je suis un peu égoïste
Et presque jamais triste
J'pense pas à mon avenir
Pour mieux profiter de la vie
Moi, j'me conjugue à l'imparfait
Parce que je suis un être humain
Et que j'l'assume, il le faut bien
J'accepte mes petits défauts
Et j'le montre aux autres
Moi, j'me conjugue à l'mparfait
La perfection n'existe pas
Et je ne l'oublie pas
Moi, j'me conjugue à l'imparfait!

Yun
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Quelques archives retrouvées ici et là...

Message par Yun »

nimpossible a écrit : Enfin, je ne suis pas sûre qu'on puisse appeler ça "poésie", il y a des semblants de rimes, mais, aucun rythme dans la plupart des textes =)
Vu la manière dont tu disposes tes textes et leur joliesse, c'est de la poésie selon moi. Puis Edgar Allan Poe ne faisait pas toujours de rime lui non plus ^^

Répondre